AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

are you gonna go my way ? (ft Alys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: are you gonna go my way ? (ft Alys) Lun 22 Juin - 15:04


are you gonna go my way ?
I don't know why we always cry, this we must leave and get undone , we must engage and rearrange and turn this planet back to one.

Putain de fierté à la con. C'est à cause d'elle que Jenner en est toujours au même point : avachi dans son canapé quand il ne bosse pas. Des cadavres de bouteilles de bière l'entourant, de préférence. Ainsi qu'un cendrier plein à craquer de cigarettes fumés jusqu'au bout. En même temps, maintenant qu'il en est à ce stade pathétique, il s'imagine mal faire le premier pas et aller vers Alys. Pour lui dire quoi, en même temps ? S'excuser ? Pas son genre. Tenter, d'une manière ou d'une autre, de se faire pardonner ? Pas son genre non plus. Il est dans un cul de sac et il ne sait même plus pourquoi il s'est tenu à distance d'elle tout ce temps. Ah oui, parce qu'on lui a gentiment - ou pas - fait remarqué qu'elle lui avait presque passé la corde au cou. C'est vrai, quoi, il est encore jeune. Pas la peine de se marier maintenant. Et puis, se caser, lui ? Ça ne lui ressemble pas. Il n'est pas non plus du genre à enchaîner les coups d'un soir, certes, mais de là à se mettre en couple pour de bon ? De là à s'imaginer grisonnant et entourés de gosses et petits-enfants insupportables ? Brrr, ça lui file des frissons. Alors, il continue sur sa lancée : il jour au connard de service. Ça n'a pas eu l'air de plaire à Alys, logique en même temps, ni à son amie, ce qui est tout autant logique. Quoi que, la baffe n'aurait peut-être pas dû venir d'elle. Enfin bref, l'essentiel c'est que ça ne lui ait pas laissé de traces impérissables. C'était il y a dix jours, et on n'y voit plus que du feu.

Ce soir, Jenner avait prévu de passer toute sa journée devant la télé, à attendre que le temps passe. C'est un cas désespérant mais son pote a vraisemblablement décidé qu'il en était autrement. Il y a une heure tout juste, il a débarqué son appartement, le traitant de tous les noms et l'incitant à se bouger le cul. Super ! Jenner a finit par craquer et accepter ses supplications - n'importe quoi, ce type -. Il s'est préparé en dix minutes à peine, pas la peine d'en faire trop. Il a pris une douche rapide, s'est rasé juste assez pour ne pas ressembler à un SDF et a changé de tenue pour les mêmes raisons. Le voilà maintenant avec un jean qui lui va à la perfection, et une chemise repassée. On dit merci à la housse qui la garde tel quel depuis des lustres. Il n'aime pas porter ce genre de vêtements, il se sent ... Con. Mais son pote a insisté pour qu'il porte autre chose qu'un tee-shirt à l'effigie d'un groupe qu'il n'a pas écouté depuis des années. Soit. Tous deux ont bu quelques verres de whisky avant de quitter l'appartement de Jenner. Il est vingt-trois heures, et il compte aller dans un bar. Evidemment, c'est le même que la dernière fois. Le soir où il a croisé Alys. Mais ce n'est pas le moment de penser à elle, hein. Fort de cette conviction, Jenner s'installe aux côtés de son pote à une table libre. Il y a pas mal de monde, dans le coin. Du coup, peu de places pour s'asseoir. C'est pour cette raison qu'un groupe de trois jeunes femmes vient de s'installer à la même table qu'eux, n'est-ce pas ? Ouais, non, Jenner n'est pas naïf et leurs regards ne tromperont personne. De toute façon, ça n'est pas censé le déranger en quoi que ce soit !

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Dim 28 Juin - 2:12

jenner ∞ alys
Alys devait définitivement tirer un trait sur Jenner, désormais. Trop de temps était passé pour qu'il ne revienne vers elle... Elle avait pensé un instant qu'il réfléchirait après cette soirée où ils s'étaient croisés, mais... Visiblement non. Elle avait attendu un appel, un sms... Et s'était d'ailleurs surprise à ne faire que ça ces derniers jours. Alys avait sa fierté, pourtant elle avait l'air de foutre le camp quand il s'agissait de Jenner. Il lui manquait et ça c'était indéniable. Cette fois personne ne la poussa à sortir. Elle choisit elle-même de se rendre au bar de la dernière fois, sans se faire trop d'idées. Elle n'y allait pas pour espérer revoir Jenner, simplement pour se changer les idées. Ca n'avait pas marché la dernière fois... Elle aurait peut-être plus de chance cette fois-ci. Alys avait juste besoin de boire, de s'endormir on ne savait où et de se réveiller avec une belle gueule de bois qui l'empêcherait de penser à ce pauvre type. Elle ne comprenait même pas où elle avait fauté... Et c'était peut-être ce qui la rendait le plus dingue : ne pas savoir sur quoi se remettre en question. Alors Alys oscillait, se disant parfois que c'était Jenner le problème, et parfois qu'elle ne devait plus lui plaire ou quelque chose comme ça.
Peut-être qu'il n'avait jamais voulu se mettre en couple dans le fond. Que ça n'avait été qu'un jeu pour lui. Toujours était-il qu'il avait ruiné toutes croyances en l'amour qu'il restait à la jeune femme.

Elle faillit changer d'avis et rentrer chez elle en apercevant le bar. Cependant ce n'était pas en restant cloîtrée dans son appartement qu'elle se sortirait Jenner de la tête... alors hors de question de se dégonfler. Alys finit par entrer à l'intérieur, et sans faire trop attention aux gens autour, se dirigea vers le bar. Elle n'avait pas eu le courage de mettre une robe ce soir-là et s'était contentée d'un slim rouge accompagné d'une chemise légère de couleur noire.
Ca ne lui disait rien de draguer. La dernière fois c'avait simplement été pour énerver son... Enfin, Jenner quoi. Pourtant il allait bien falloir passer par là si elle voulait l'oublier ! D'autant que la jeune femme ne tarda pas à s'ennuyer... Sortir seule, en même temps. Au lieu de lui changer les idées, ça ne l'aidait qu'à ressasser les récents événements.
Prête à s'en aller, lassée et après n'avoir bu que deux ou trois verres, Alys se stoppa cependant en remarquant Jenner. Était-il là depuis le début ? Comment avait-elle pu ne pas le voir ? Le hasard se foutait bien de leur gueule en tout cas. Elle sentit son cœur se serrer. C'est qu'il semblait être en bonne compagnie, le Jenner. Elle prit énormément sur elle pour ne pas lui en foutre une et commanda finalement un autre verre, un peu plus corsé celui-là. Ce n'était pas une bonne idée... Ca ne l'aiderait pas à garder son calme mais elle en avait besoin.

L'avait-il vue, lui aussi ? Alys choisit de prolonger la soirée, juste histoire de s'assurer qu'il ne se passait rien entre Jenner et ces pétasses.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Dim 5 Juil - 11:32


are you gonna go my way ?
I don't know why we always cry, this we must leave and get undone , we must engage and rearrange  and turn this planet back to one.

Jenner jette un coup d’œil en direction des jeunes femmes qui viennent de s'asseoir en face d'eux, mais n'a pas besoin de ça pour être convaincu d'une chose : elles ne l'intéressent pas le moins du monde. Elles ne sont pas hideuses, il serait débile d'en arriver à une telle conclusion mais pas du tout à son goût. Elles paraissent bien fades à côté d'Alys ... Et beaucoup trop superficielles aussi. Leurs tenues ne laissent que peu de place à l'imagination et leurs visages couverts de maquillage semblent cacher quelque chose ... Alors, il les ignore dans un premier temps, ne cherche même pas à engager la conversation. Son pote n'est pas de cet avis puisqu'il parle à l'une d'elle, sans doute la plus jolie des trois. Pendant ce temps, Jenner laisse son regard parcourir l'espace, comme s'il cherchait une personne en particulier. Il ne trompera pas grand monde : c'est le cas. Bien malgré lui, il espérait (re)croiser Alys ce soir. Il s'apprêtait à baisser les bras et à enfouir cette idée au fin fond de sa tête lorsque ses yeux se posent, justement, sur une silhouette qu'il ne connaît que trop bien. Alys est là ... seule. Elle boit au bar et ne semble pas avoir remarqué sa présence. Les choses auraient pu s'arrêter là s'il ne l'avait pas vu, du coin de l’œil, tourner la tête dans sa direction. OK, elle l'a donc vu. Qu'est-ce qui le pousse à agir de manière aussi stupide ? Le souvenir brûlant de la gifle infligée par son amie ? L'idée d'être un crétin fini et l'envie de la confirmer pour de bon ? Peut-être un peu tout ça, et d'autres choses qu'il vaut mieux pour lui ne pas évoquer.

Toujours est-il que, un sourire au coin des lèvres, il se tourne de nouveau en direction de celle qui lui fait face. Elle le regarde avec insistance et paraît heureuse de le voir enfin lui accorder de l'attention. Une attention distante et froide, certes, mais une attention tout de même. Jenner n'a rien d'un séducteur né, il est plutôt du genre à ... laisser les femmes venir vers lui. Sa conception de l'amour est usée depuis longtemps et c'est peut-être ça qui l'empêche d'agir normalement avec Alys. Ça ou sa fierté trop développée qui ne le laissera pas aussi facilement aller s'excuser et accepter ses torts. Alors plutôt que d'apprendre de ses erreurs, Jenner passe les minutes suivantes à écouter piailler la fille en face d'elle, elle lui lance des regards séducteurs et il prétend être dans le manège, lui aussi. En réalité, il ne meure d'envie que d'une chose : la faire dégager sans attendre. Mais l'idée de rendre Alys jalouse - et de la mettre dans le même état que lui l'autre soir - est trop délicieuse pour passer à côté. Tant pis s'il aggrave son cas elle n'a, de toute façon, plus grande estime pour lui, hein ? Un peu plus ou un peu moins ... Jenner gratifie la jeune femme d'un bref effleurement au niveau de son coude avant de se lever et d'aller en direction du bar ... Là où est Alys. Il veut, certes, commander à boire, mais c'est encore mieux s'il le fait à côté d'elle. « Tiens, tu es là ... » Grave erreur de jouer les ignorants alors qu'il l'a repérée depuis très longtemps ... mais il ne peut pas vraiment agir autrement.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Jeu 9 Juil - 22:40

jenner ∞ alys
En trop bonne compagnie, Jenner semblait passer une bonne soirée. Une un peu trop bonne soirée, selon Alys. Bon Dieu... comment pouvait-il s'intéresser au pot de peinture qui se trouvait juste en face de lui ? C'était ça, son type de femme ? En observant bien, Alys aurait pu remarquer qu'il faisait semblant et qu'il se fichait d'elle. Mais c'était impossible à envisager tant la jalousie l'aveuglait. Impossible d'être rationnelle, et de se rappeler à quel point Jenner pouvait galérer avec les femmes, et en déduire qu'il était donc improbable qu'il se passe quelque chose entre eux. Après tout, c'était un bel homme... Peut-être cherchait-il à prouver quelque chose ? Peut-être ne voulait-il pas appartenir à une seule femme pour un petit bout de temps ? Ne sachant toujours pas s'il l'avait vue, Alys ne pouvait se mettre en tête que ce n'était que pour l'embêter. C'était une option, mais pas la seule malheureusement. Alors elle serra le poing et se concentra plutôt sur son verre. Ne pas s'énerver, ne pas s'énerver. Il fallait surtout qu'elle se retienne de lui foutre son poing en pleine figure. A la fille, ou à Jenner ? Probablement les deux... Quoique cette pauvre pétasse peinturlurée n'y pouvait pas grand-chose, si son petit-ami était un abruti. Enfin, petit-ami... peut-être plus maintenant.

Elle était prête à partir afin d'éviter le scandale. C'était sans compter sur la merveilleuse intervention de Jenner... qui la rejoignit au bar, l'air de rien. Alys fronça les sourcils en le voyant tout près d'elle, et eut encore plus de mal à garder son calme. Son ton sonnait faux. C'était une bonne nouvelle, cela voudrait dire qu'il s'amusait simplement à la rendre jalouse... Seulement, pourquoi ferait-il ça ?! Dans quel but ? Il ne voulait plus d'elle, inutile de la torturer comme ça ! Une colère nouvelle l'envahit. Une certaine incompréhension également... Jenner était de toute façon une énigme à lui tout seul. Il fallait croire qu'Alys ne savait pas choisir les hommes simples... Ils étaient moins intéressants, mais peut-être la feraient-ils moins souffrir. Elle se promit d'y penser lorsque son dégoût des hommes lui serait passé. Dans longtemps, en somme... Le pire, c'était sans doute qu'il osa lui adresser la parole. On pouvait dire que Jenner jouait avec sa vie... Voulait-il se venger de la dernière fois, où elle lui avait fait exactement le même coup ? C'était possible, mais ce ne serait absolument pas justifié de sa part. C'était lui qui avait joué au con après tout, elle n'avait fait que remettre les compteurs à zéro. Et voilà qu'il la défiait encore...

« Ca t'étonne, peut-être ? » Qu'elle répondit, sèchement. Son petit air faussement innocent ne marchait pas avec elle. « A quoi tu joues ? » Le ton montait déjà, après quelques mots seulement. Elle délaissa subitement son verre pour lui faire face. « Ca t'amuse de me montrer que tu peux te passer de moi ? Parce que ça, je l'avais déjà compris ! Inutile de me le remettre à la gueule TOUT LE TEMPS. L'absence de message, c'est déjà suffisant. » Alys se fichait bien que tout le monde les regarde... Y compris la fille qui semblait avoir flashé sur lui. « C'est quoi le problème ? J'ressemble pas assez à une pute pour que tu me regardes ? J'te fais pas bander, moi ? Ton genre, c'est plutôt celle qui perd cinq kilos quand elle se démaquille ? » Elle parlait tellement fort, que l'autre se sentit forcément concernée. Certainement vexée par la vérité énoncée, elle se releva pour régler ses comptes avec Alys.
Seulement la jeune Eyon n'était pas d'humeur à dialoguer. Elle lui lança un regard noir qui dissuada momentanément le pot de peinture. Sans doute n'avait-elle pas envie de se casser un ongle.

Elle attrapa finalement Jenner par le col, d'une force qu'on ne soupçonnerait pas. Le seul moyen de lui faire comprendre son énervement... et de ne pas le frapper surtout. « Tu n'es qu'un abruti. Je te déteste. Tu le comprends ça ? J'veux plus te voir. Fais ta vie avec qui tu veux. Avec une pouf qui ne s'intéresse qu'à ta belle gueule. Elle a bien raison, t'es mignon. Mais elle, lorsqu'elle dira que t'es génial, ce sera pour parler de tes exploits au lit. Moi quand je le disais, c'était parce que j'étais amoureuse. Tu sais pas ce que tu perds... Je te pensais meilleur que les autres. On a mal commencé toi et moi, merci de faire en sorte qu'on finisse tout aussi mal. » Elle le relâcha et s'envoya son verre d'une traite. Ca faisait du bien, en tout cas !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Dim 12 Juil - 17:15


are you gonna go my way ?
I don't know why we always cry, this we must leave and get undone , we must engage and rearrange  and turn this planet back to one.

Jenner lui-même est complètement paumé. Il ne sait pas où il en est, ni même ce qu'il veut. Il y a quelques semaines, c'était limpide : il voulait Alys. Il ne songeait pas au reste, pas à tout ce que cela pouvait signifier dans un futur plus ou moins proche. En fait, il se contentait de vivre au jour le jour, attendant patiemment que le temps passe, profitant de chaque seconde passée avec Alys. Et puis ... il y a eu l'intervention de son pote. Qui a semé le doute dans sa tête. Il s'est d'abord dit que ce n'était l'affaire que de quelques jours, le temps d'y réfléchir. Le temps de se faire à l'idée et de comprendre que le fait d'être avec Alys ne signifie pas nécessairement qu'elle attend d'elle qu'il la demande en mariage, qu'il déménage avec elle. Bref, ils avaient le temps. Mais il n'a pas parvenu à l'accepter, à se le mettre dans le crâne. Pas assez vite, en tout cas. Parce que le temps est passé et, à présent, Alys lui en veut à mort. A juste titre, il a agit comme un crétin. Comme le dernier des connards, même. Il ne peut pas revenir en arrière mais, pour autant, Jenner ne peut pas non plus tirer un trait définitif sur la jeune femme. Elle l'obsède, bordel. Elle est tout le temps dans sa tête, dans ses pensées. Il ne se passe pas une journée sans qu'il songe un peu à elle.

C'est pathétique. D'autant plus qu'il est le seul responsable de cette situation. Mais c'est comme ça. Il n'est pas capable de passer à autre chose, et il n'est pas capable non plus de s'excuser auprès d'elle. Parce que c'est sans doute ça qu'il devrait faire. Certes, elle ne lui pardonnerait sans doute pas - pas aussi facilement en tout cas -, mais ce serait déjà un sacré pas en avant. Un pas plus que légitime ; après tout, c'est à cause de lui s'ils en sont là aujourd'hui. Mais plutôt que de se réveiller et de mettre de côté sa fierté l'espace de quelques minutes, Jenner aggrave son cas. Et l'aborde comme un connard alors qu'elle est au bar. Seule. Son but ? Sans doute s'assurer qu'elle l'a bien vue avec les filles toujours installées à la table, un peu plus loin. Et vérifier si cela lui fait un quelconque effet ou si elle n'en a tout bonnement rien à foutre. Un parfait connard, en somme. Et pour fonctionner, cela fonctionne. Alys a à peine le temps de regarder dans sa direction qu'elle se lance dans des hurlements hystériques. Jenner se fige sur place, oubliant totalement de passer sa commande au barman par la même occasion. Qu'est-ce qui lui prend ? Bordel. Il a vraiment tout foiré, ce con. Il fronce les sourcils, soucieux. Pas que les pouffiasses à la table entendent quelque chose, ça il s'en tape. Mais la voir s'exciter comme ça ne lui plaît pas. Pour plein de raisons.

« Alys, calme-toi ... » Sans doute pas la meilleure idée qui soit, de lui balancer un truc comme ça dans un moment pareil. Et ça n'y manque pas, elle repart de plus bel. Les paroles qu'elle lui assènent ont beau être totalement vraies, elles le blessent plus qu'elles ne devraient. Putain, il aurait mieux fait de se barrer à l'instant même où il l'a vue au bar. Ou alors, il n'aurait pas dû tout gâcher dès le départ. Mais ça, c'est impossible à réaliser maintenant. Il s'est foutu dans le pétrin. Et Alys n'est pas du genre à en démordre, c'est une véritable tigresse qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. « Je ne suis qu'un abruti. » Confirme-t-il d'une voix assurée, pas certain de savoir quoi dire. Doit-il la calmer ? La fermer et retourner s'asseoir comme si de rien était ? Dans un cas comme dans l'autre, il risque de déclencher, de nouveau, ses foudres. Et il aimerait bien éviter ça ... si c'est possible. Enfin, il c'est foutu d'avance ça, c'est sûr. « Désolé. » Marmonne-t-il d'une voix si basse qu'il n'est même pas certain qu'elle ait entendu quoi que ce soit. Il va l'énerver plus qu'autre chose mais il ne voit vraiment pas ce qu'il pourrait faire d'autre. « On peut peut-être en ... discuter dehors ? » Incertain, il a de quoi l'être. Elle pourrait très bien l'envoyer chier et elle aurait raison. Et si elle lui foutait une autre baffe ? Bah, ce serait mérité. Mais il refuse de la voir boire un verre de plus d'une traite parce qu'il agit comme un crétin.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Mer 15 Juil - 18:39

jenner ∞ alys
Alys avait fini par lâcher tout ce qu'elle avait sur le cœur, tout ce qu'elle gardait en elle depuis plusieurs semaines maintenant. Bizarrement, la colère était ressortie davantage que la peine. Elle n'avait pas voulu se montrer faible devant lui, n'avait pas voulu se mettre à pleurer comme une gamine que l'on privait de son doudou. Alys n'était pas si forte qu'elle voulait bien le montrer et en réalité il aurait fallu peu de choses pour qu'elle fonde en larmes à cet instant ; elle avait donc fait en sorte que ça n'arrive pas en essayant de ne se focaliser que sur la colère. Le pauvre devait être sonné face à toute cette véhémence. Elle n'aimait pas se laisser marcher sur les pieds, et il menait la danse depuis trop de temps maintenant. Alys avait simplement tenu à inverser les rôles pour ce soir. Ca avait l'air de marcher ; Jenner ne savait plus où se mettre. Il prononça quelques mots. Quelques mots qu'Alys aurait rêvés d'entendre avant qu'elle ne se mette à hurler de la sorte, avant qu'il ne soit trop tard, simplement. Il était désolé, disait-il ? Bien sûr, ça se voyait d'ailleurs ! En réalité, peu de choses semblaient se lire sur le visage de Jenner. Peut-être ne le regardait-elle pas assez, ou pas de la bonne façon, mais il n'avait pas l'air d'avoir tant de remords que ça selon elle.
L'adrénaline redescendait, la haine laissa vite place à cette fameuse peine. Alys dût se reprendre pour ne pas craquer maintenant, puis lança un regard bien plus noir à Jenner qu'elle n'aurait voulu, lorsqu'il proposa de sortir pour parler. Avait-il honte de la scène qui se jouait dans le bar ? Il avait tous les torts... alors sans doute avait-il raison de vouloir les dissimuler – même s'il était un peu tard maintenant. Sa première envie fut de répondre par la négative. D'ailleurs c'est ce qu'elle fit : « Hors de question. Tu peux aller parler dehors avec ta nouvelle cible, si ça t'amuse. »

Mais Alys ne se reconnut pas dans ces mots. En fait, elle ne se reconnaissait absolument pas dans son attitude. Oui, elle avait un caractère plutôt fort, mais de là à être aussi méchante... Ca ne lui ressemblait pas. Avait-elle vraiment envie que les choses se finissent ainsi ? Qu'il se souvienne d'elle comme ça ? Qu'elle se rappelle, plus tard, de son comportement stupide ? Certes, Jenner s'était mal comporté. Valait-il vraiment la peine qu'elle le fasse, elle aussi ? D'autant qu'il avait piqué sa curiosité... et au fond elle avait envie d'entendre ce qu'il avait bien à dire, après plusieurs semaines de silence total. Alys soupira longuement... Elle allait peut-être regretter, mais tant pis. « Bon. D'accord. Mais t'as intérêt d'avoir des choses intéressantes à dire. » Elle lui jeta un dernier coup d'oeil, paya ses consommations puis le suivit dehors. Avant qu'il ne dise quoique ce soit, Alys préféra commencer. D'un ton plus doux cette fois, plus raisonnable. Une voix un peu brisée malgré tout. « J'ai connu des gens lâches dans ma vie. Mais des comme toi ? Jamais. Si t'avais pris ton courage à deux mains pour me quitter comme il faut, on n'en serait pas là. » Elle croisa les bras, s'appuyant contre un mur. Alys aurait voulu le regarder, mais elle préféra s'abstenir. « Qu'est-ce qui n'allait pas, entre nous ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Ven 17 Juil - 11:57


are you gonna go my way ?
I don't know why we always cry, this we must leave and get undone , we must engage and rearrange  and turn this planet back to one.

Il paraît qu'il n'y a que la vérité qui blesse. Et bien, Jenner vient d'en avoir la confirmation. Après tout ce que vient de lui, de lui balancer en fait, Alys, il est sonné. Complètement abasourdi, aussi. Parce que ce n'est pas comme cela qu'il connaît la jeune femme. Elle n'est pas du genre à s'énerver à ce point, pas du genre non plus à être méchante même quand c'est mérité. Nouvelle gifle lorsqu'elle refuse de l'accompagner dehors. Cette proposition, il ne fait nul doute qu'il l'aurait regretté si elle avait accepté. Qu'aurait-il pu lui dire ? Elle aurait été déçue parce qu'il n'aurait sans doute pas été capable de lui dire la vérité. Il n'a aucune envie de lui mentir, pourtant. Il tient juste à ... omettre certains détails honteux et qu'il n'est pas censé ressentir. Il ouvrir la bouche, comme pour protester et essayer de la convaincre - insensé ! -, lorsqu'elle change d'avis. Elle se fait plus calme, moins tranchante et Jenner doit se retenir pour ne pas montrer son soulagement. Soulagement qui est de courte durée. Elle espère qu'il aura des choses intéressantes à dire ? Et merde ! Il ne peut quand même pas lui dire qu'il est terrifié ... Vous imaginez un peu, hein ?! Ce serait ridicule. Et sa fierté en prendrait indéniablement un coup. Jenner réfléchit à toute vitesse alors qu'Alys s'occupe de payer ses consommations. Il en est toujours au même point lorsqu'ils franchissent la porte du bar et s'installe à l'extérieur. Adossé à un mur à côté d'Alys, Jenner enfonce ses mains dans les poches de sa veste. De cette façon, il peut serrer les poings et se maintenir concentré. Qu'est-il censé dire, maintenant ?

Les reproches fusent, de nouveau. Et la question d'Alys ne reste pas sans réponse longtemps. Au contraire, elle fusse aussitôt, presque instinctive. « Rien. » C'est vrai, il n'y avait rien qui clochait. Chez Alys, entre eux. C'est chez Jenner qu'un truc ne fonctionne pas normalement. Cela dit, il n'est pas certain que la réponse puisse la satisfaire. Au contraire, elle risque de le tuer s'il reste sur ça. « J'ai vraiment agit comme un crétin et j'suis désolé pour ça mais t'as raison : je suis lâche. » Au moins, il l'admet. Et le dit sur un ton désinvolte parce que la dernière chose qu'il veut, c'est donner l'impression d'être à la recherche de compassion. Ce n'est pas ce qu'il veut, pas ce qu'il attend d'elle. « Je m'en tape de la fille à l'intérieur, hein. T'avais raison, elle est beaucoup trop maquillée, ce n'est pas mon genre. » Mais là, il a l'air d'un sale goujat. S'il ne peut pas s'expliquer sur absolument tout, il peut au moins faire l'effort de sauver son honneur sur ça. C'est mieux que rien, non ? « Ce n'est pas ma 'nouvelle cible'. » Conclut-il en lui lançant un regard entendu, qu'elle ne verra peut-être même pas. Non, non, Jenner, ce n'était pas ça que tu étais censé dire. Et merde, hein ! Il est le pire crétin du monde et, en plus de ça, il ne sait pas ce qu'il veut. Une véritable girouette ! Il comprendrait que, là, elle le gifle pour de bon. Mais ce n'est pas non plus ce qu'il veut. Ça, il n'en a aucune idée.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Dim 19 Juil - 20:38

jenner ∞ alys
Rien ; cette réponse n'était absolument pas convaincante aux yeux d'Alys. Elle ne comprenait définitivement pas ce qu'il se passait dans la tête de Jenner – peut-être qu'il ne comprenait pas lui non plus. S'il n'y avait rien qui clochait entre eux, pourquoi avoir agi de la sorte ? C'était d'autant plus révoltant. Elle avait cru qu'en entendant sa raison, en entendant pourquoi il avait fait ça, elle pourrait tourner la page. Mais s'il ne lui en laissait même pas l'occasion... « Tu ne peux pas dire qu'il n'y avait rien pour te déplaire, sinon ça ne se serait pas passé comme ça. Vas-y, sois franc. C'est parce qu'on n'a pas couché ensemble ? » C'était une des raisons qui lui venait en tête – parce qu'Alys se forçait à en trouver. Il fallait avouer que la seule fois où elle avait tenté un rapprochement Jenner l'avait, à juste titre, repoussée. Elle n'avait pas osé retenter sa chance depuis ça, c'était peut-être ce qui avait lassé le garçon. Alys doutait que cette hypothèse soit la bonne mais elle était tellement désespérée par la situation qu'elle ne pouvait pas ne pas la tenter.

Étonnamment il reconnut être autant un crétin qu'un lâche. Alys le regarda un instant pour tenter de voir s'il était ironique ou non ; il n'avait pas l'air de plaisanter. Waw, c'était assez rare que Jenner reconnaisse ses défauts devant quelqu'un d'autre. Il savait donc qu'il était en tort, c'était déjà une bonne nouvelle et une chose de moins à lui faire comprendre. Il tenta ensuite finalement de la rassurer en mentionnant la pouf peinturlurée qui l'attendait à l'intérieur. Alys soupira, agacée. Elle ne l'avait pas suivit dehors pour parler de cette fille même si c'était toujours de remarquer qu'elle ne s'était pas trompée, et que ce n'était pas son genre. C'était quoi son genre, alors ? Pas elle, il fallait croire. Au fond, il était peut-être gay ? Et si c'était ça le problème ? Elle secoua la tête pour se chasser cette idée stupide du crâne. Il ne pouvait pas être gay, vu la façon dont il l'avait embrassée – le peu de fois où ils s'étaient embrassés. « Génial. Ravie de le savoir. Et ensuite ? » Apparemment la jeune femme attendait quelque chose que Jenner ne semblait pas vouloir lui donner. C'était si compliqué, de lui donner une explication ?

Elle perdait réellement patience. Alys passait de colère à peine, de peine à colère... Elle allait finir par être totalement immunisée et indifférente à Jenner. C'était peut-être ce qu'il souhaitait finalement, afin qu'elle puisse l'oublier et lui de même. « Je ne te demande pas la lune. Je veux juste savoir pourquoi. Pourquoi t'as été aussi con, pourquoi t'as rien dit. Souviens-toi de notre première soirée au restaurant et rappelle-toi à quel point ça finit mal quand tu ne dis rien. » Il lui avait avoué ce soir-là être en partie responsable de son accident et donc de sa perte de mémoire. Elle s'était énervée et l'avait mal pris... tout ça parce qu'il avait attendu longtemps avant de lui dire.
« Tu sais quoi ? Ne dis rien. Tu en es incapable. Seulement tu ne viendras pas pleurer quand, peut-être, tu te rendras compte que je te manque. » Elle s'approcha, l'attrapa une nouvelle fois par le col et l'attira à elle pour lui voler un baiser passionné. Alys le relâcha ensuite. Elle avait tendance à être impulsive... Lui laisser une dernière trace de ses lèvres pour le faire regretter ensuite, c'était plutôt un bon plan. « C'est bel et bien fini entre nous. Tu vois, moi je le dis avec des mots. » Et dire que leur relation n'avait duré que quelques petits jours... s'ils s'étaient tournés autour moins longtemps, aussi.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Mer 22 Juil - 14:54


are you gonna go my way ?
I don't know why we always cry, this we must leave and get undone , we must engage and rearrange  and turn this planet back to one.

Jenner est un crétin fini. Ce n'est pas nouveau et ce n'est pas un point qui risque, malheureusement, de changer. Il est comme ça, faut faire avec. Le problème, c'est qu'il se pourrit la vie tout seul à agir de la sorte. Il a repoussé Alys à sa façon, soit en jouant les lâches. Il ne sait pas vraiment où cette conversation va les mener mais il n'est pas certain d'avoir le courage de lui dire la vérité. En même temps ... comment lui dire ça ? Désolée, j'étais terrifié. Super. Son égo n'y survivrait pas. Mais il ne peut pas accepter qu'elle se fasse de telles idées sur lui. Il se serait éloigné d'elle parce qu'ils n'ont pas couché ensemble ? Non, vraiment, elle ne peut pas croire ça de lui. C'est un connard, certes, mais pas à ce point. « Tu crois vraiment que je peux faire un truc pareil ? Non, ça n'a rien à voir avec ça, Alys. » Las, il soupire avant de fermer les yeux quelques secondes. Et merde, hein. Il aurait peut-être mieux fait de rester à sa table, finalement. Après avoir envoyé chier les gonzesses qui s'y trouvent, bien sûr. Là, il s'est foutu dans une sacré merde et il ne sait pas comment s'en dépêtrer. Il est allé trop loin, hein ? Il aurait dû lui dire la vérité dès le départ. Ou ne pas agir comme un con à la base. Ou un peu les deux, en fait. Jenner pince les lèvres, s'évitant de répondre à la question d'Alys. Qu'est-ce qui est censé dire ? Faire ? Étaler la réalité des choses ici, maintenant ? Il n'est pas certain d'en être capable. Mais il n'est pas non plus certain de vouloir la laisser partir. Bien sûr qu'il regrette d'avoir agit comme un idiot. Mais, bien sûr qu'il referait la même chose. Parce que Jenner est Jenner et ses craintes, bien qu'infondées et injustifiées, sont toujours là. En même temps, ils n'ont jamais parlé de mariage, c'est lui qui s'est laissé monter la tête.

N'importe quoi. Du gâchis. Et Alys qui ne l'aide pas à y voir plus clair. En même temps, elle n'y est pour rien, mais il ne peut quand même pas admettre que tout est de sa faute, hein ? Ce serait trop lui demander, à Jenner. Elle l'embrasse et, comme toujours, lui fait perdre la tête. C'est grave s'il joue à la girouette pour de bon ? S'il la supplie de ne pas partir ? Il n'a qu'à se mettre à genoux devant elle aussi, pour ça, peut-être qu'elle acceptera ses excuses. Peut-être qu'elle acceptera de passer l'éponge sans qu'il ait besoin de lui avouer ce qu'il a sur le cœur. « Attends, Alys ... » Et merde, hein. Il est incapable de se retenir, incapable de lui résister aussi. A-t-elle seulement conscience de ça ? Probablement pas, puisqu'elle reste persuadée que c'est un connard fini et que tout ce qu'il sait faire c'est fuir. Fuir face aux responsabilités. C'est ce qu'il a fait jusque-là en même temps. « Je suis désolé, d'accord ? Je suis un idiot, tu devrais le savoir maintenant. Parler, c'est pas trop mon truc. Alors j'te laisse imaginer ce que ça donne quand il faut dire ce que je pense. » Il attrape son poignet du bout des doigts, conscient que ça pourrait signer son arrêt de mort, conscient qu'elle pourrait le gifler rien que pour ça. « J'ai ... pris peur. Ça devenait sérieux et j'ai pris peur. » Voilà, il l'a dit. Et maintenant, il regrette en attendant dans l'anxiété, le souffle coupé.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Lun 3 Aoû - 2:41

jenner ∞ alys
Les ruptures ce n'était pas son truc. Alys voulait jouer la forte devant Jenner mais une fois qu'elle serait rentrée, se mettrait sans doute à pleurer pendant plusieurs jours. En réalité, elle n'acceptait pas de ne pas contrôler la situation et n'aimait pas non plus se faire marcher sur les pieds, ce pour quoi elle avait décidé de mettre fin à leur relation clairement. Une façon de ne pas perdre la face et de reprendre un peu l'avantage sur le garçon... Malgré le fait que ça lui coûtait énormément. Alys allait s'en mordre les doigts c'était certain, mais d'un autre côté ce n'était pas son genre de supplier les gens alors qu'ils étaient eux-même en tort. Il était déjà difficile pour elle de s’aplatir lorsqu'elle faisait une erreur... Jenner semblait bien la rejoindre sur ce point-là. D'autant que ça ne servait à rien de supplier un garçon qui ne voulait plus vraiment d'elle, non ? Il avait malgré tout réussi à la rassurer en lui assurant que ce n'était pas à cause du sexe. D'accord. Cool. Quoi d'autre, alors ? Alys désespérait d'avoir une quelconque réponse un jour.
Un dernier baiser pour la route. Il n'avait rien de tendre, plutôt passionnel. De quoi terminer leur relation comme il se doit. Elle s'apprêta à le laisser suite à ça... Et pensait que Jenner serait d'accord avec cette idée, puisqu'il ne semblait pas vouloir s'expliquer. Il lui demanda cependant d'attendre et Alys haussa un sourcil. « Quoi, encore ? » Peut-être un peu agressive... En même temps il la faisait poireauter depuis un moment maintenant. Allait-il enfin se lancer ?

Il prononça encore des excuses... Ce n'était plus tellement des excuses qu'elle cherchait, mais c'était un bon début. De quoi lui donner envie de rester un peu plus longtemps... par curiosité. Alys faillit lui répondre quelque chose d'ironique mais se retint bien difficilement, il semblait un peu plus enclin à parler et ce n'était pas le moment de le faire changer d'avis. Elle baissa les yeux lorsqu'il attrapa son poignet mais le laissa faire. Finalement, Jenner reprit la parole et Alys l'écouta attentivement.
Peur ? Jenner avait eu peur ? Alys fronça les sourcils, ne sachant pas vraiment si cette raison – au moins il en avait donné une – était recevable ou non. Elle aurait pu crier que ça n'excusait rien, que c'était trop tard maintenant... Mais en réalité il lui manquait trop pour qu'elle le repousse aussi brutalement. C'avait dû être dur à admettre et il fallait au moins lui laisser ça. Alys soupira. « Peur de quoi ? » C'est vrai, ça. De quoi ? Elle ne comprenait pas vraiment – mais allait faire des efforts pour essayer. « On vient de se mettre ensemble Jenner, on est bien loin du mariage si c'est ce qui t'effraie. C'est même pas une étape obligatoire. » D'accord, elle s'était déjà imaginée en belle robe blanche, rejoignant son prince charmant... Mais se le fameux prince charmant ne voulait pas de ça, elle ne le forcerait pas. De toute façon Alys n'avait pas du tout penser à ça pour l'instant. Leur relation était trop nouvelle, et Alys n'était pas si rapide ou pressée. Au contraire, elle avait tout son temps. Ils avaient la vie devant eux. La jeune femme se radoucit finalement et fit la moue. Elle attira Jenner contre lui et le prit dans ses bras. Ca faisait un bien fou... Oui, elle changeait d'humeur comme de fringues ! « Si tu n'es pas prêt pour une relation sérieuse, on peut... rester amis. » Elle ne voulait pas, mais soit... « Par contre, si on reste ensemble... il va falloir apprendre à communiquer. De quoi t'as peur ? Que je me moque de toi ? Moi aussi ça me fout la trouille d'aimer quelqu'un. Si on repousse tout ce dont on a peur, on ne fait plus rien... »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Jeu 13 Aoû - 22:48


are you gonna go my way ?
I don't know why we always cry, this we must leave and get undone , we must engage and rearrange  and turn this planet back to one.

Sérieusement, qu'est-ce qu'il fout là ? Il aurait mieux fait de rester chez lui. Enfermé dans sa chambre. Ou, mieux, avachi sur le canapé et enterré de cadavres de bouteilles de bière. Non, au lieu de cela, il a suivit son pote jusqu'ici. Et il s'est de nouveau retrouvé face à Alys. Enfin, avant cela, il a cherché à la rendre jalouse. Putain, mais quel con. Pourquoi faut-il qu'elle le rende fou à ce point ? Pourquoi a-t-il fallu qu'elle entre dans sa vie du jour au lendemain ? S'il était un peu plus bête encore, on n'en est pas loin donc, il lui en voudrait à elle. Mais non, il n'en est pas là. Heureusement. Il sait pertinemment que c'est de sa faute à lui, s'ils en sont là aujourd'hui. Il est incapable de communiquer. Incapable de s'expliquer sur tel ou tel sujet. Incapable, aussi, de la laisser partir. C'est peut-être ça le plus dur : il est partagé entre ses doutes et ce qu'il ressent pour elle. Complètement tiraillé, incapable de faire un pas décisif dans une direction ou dans une autre. Il n'y arrive pas. Et il la retient encore, allant cette fois jusqu'à s'expliquer sur les raisons de sa conduite. Enfin, s'expliquer, c'est un bien grand mot : il se contente de quelques mots qu'elle seule devra décrypter. Il ne se sent pas prêt à en dire beaucoup plus ... En fait, il reste persuadé qu'il n'y arrivera même jamais. « Je ... Ne sais pas. » Sympa, comme explication. A coup sûr elle va tout comprendre elle-même. Tout deviner et, enfin, cesser de lui en vouloir. Bah voyons.

Les dernières défenses de Jenner s'effondrent à l'instant même où Alys, le rejoignant de nouveau, le prend dans ses bras. Pour quelle foutue raison l'a-t-il repoussé tout ce temps, déjà ? Il a agit comme un crétin et, le pire, c'est qu'il sait qu'il ne pourra pas cesser de le faire du jour au lendemain. Il est terrifié, et il n'est même pas certain de pouvoir expliquer pourquoi à voix haute. Et encore moins à elle. Vous imaginez, un peu ? C'est ridicule, pour lui. Et complètement avilissant : son égo en prend un coup. Un sacré coup dont il aura du mal à se relever. Pourtant, cela lui semble très facile, soudain, d'enrouler un bras autour de ses épaules pour la serrer contre lui. « Le pire, c'est que je ne sais pas ce que je veux vraiment. » En réalité, si, il sait : c'est elle qu'il veut. C'est aussi simple que ça ... et ça ne l'est pas en même temps. Parce qu'il n'est pas certain de pouvoir avoir une relation plus qu'amicale avec elle sans reprendre rapidement ses jambes à son cou. Et s'il le faisait ? Elle ne lui pardonnerait pas, c'est sûr. Et s'il est au moins sûr d'une chose - y a du progrès, visiblement - c'est qu'il ne veut, ni ne peut, pas la perdre. « Cela dit, je ne sais pas si on peut être amis. » C'est vrai, ils ont vécu trop de choses pour s'en tenir là. Et puis ... même avant d'être 'officiellement' ensemble, ils s'embrassaient déjà. Retourner à une relation purement amicale ? Ce n'est pas sûr qu'ils le puissent ... « J'ai peur ... que ça aille trop vite. Je crois. » De mieux en mieux. « C'est ridicule parce que je sais qu'on ne prenait pas du tout cette direction. » Petit sourire discret qu'elle ne verra sans doute même pas, puis il enchaîne, désormais lancé. « J'ai 25 ans, il est peut-être temps que j'arrête de me poser ce genre de questions. Apprendre à communiquer ... tu sais faire ça, toi ? » Un sourire amusé étire ses lèvres. S'il se permet de plaisanter, c'est qu'ils ont déjà fait un grand pas en avant. Bon sang qu'elle lui avait manqué.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Lun 31 Aoû - 22:50

jenner ∞ alys
Jenner disait ne pas savoir ce qu'il voulait. Peut-être disait-il vrai, peut-être se voilait-il encore la face. En tout cas, Alys savait, elle. Elle savait qu'elle ne voulait pas le laisser partir et ce même s'il lui avait fait beaucoup de mal dernièrement. Allez savoir... Jenner lui avait également fait beaucoup de bien. Un nouveau souffle dans sa vie. Par conséquent, elle ne pouvait pas l'en expulser comme ça – même si l'envie était là. Pour cette raison et sans doutes quelques dizaines d'autres, elle lui avait laissé une dernière chance pour s'expliquer. Chance qu'il ne tarda plus à saisir pour son plus grand bonheur... bien que l'explication de ce dernier soit assez ridicule. Elle n'allait pas le juger, non. Alys savait ce que ça voulait dire, avoir peur. Un sentiment parfois justifié, d'autres fois moins... Cela ne voulait pas dire qu'il était moins important malgré tout. Il venait en tout cas d'énoncer une vérité : rester de simples amis allait être compliqué. Peut-être même impossible, d'ailleurs... Au fond d'elle, Alys ne voulait même pas tenter l'expérience. Elle était amoureuse de Jenner et c'était indéniable ; l'entendre parler d'autres filles comme s'ils étaient potes ça l'achèverait très rapidement. Malgré tout, ça restait une des solutions qui s'offrait à eux... Mais clairement pas sa préférée. On pouvait facilement deviner de toute façon que l'amitié ne leur irait pas. Cette façon de s'enlacer, les sentiments qui pouvaient bien naître d'une telle proximité... Pour leur bien elle serait prête à essayer mais il y avait vraiment peu de chance que ce soit la meilleure chose à faire.
« Je suis du même avis... être ton amie... tu sais, c'est pas ce que je veux. » Cela dit, comme Jenner ne semblait pas vouloir qu'ils forment un couple, peut-être devrait-elle s'en contenter. S'ils se remettaient ensemble – car elle considérait qu'ils étaient actuellement séparés – elle avait peur qu'il ne fuit de nouveau. Mais c'était aussi un risque à prendre en lui octroyant une seconde chance. Tout le monde faisait des erreurs dans la vie... le plus important était d'apprendre de ces dernières et de tout faire pour ne jamais les reproduire à l'avenir.

Alys caressa gentiment son dos lorsqu'il lui confia sa peur. Il ne fallait plus qu'il se braque et qu'il comprenne qu'Alys ne se moquerait certainement pas de lui. « C'est normal d'avoir peur... Mais c'est celui qui s'est présenté comme étant mon mari le jour où on s'est rencontrés, qui dit que ça va trop vite ? » qu'elle dit malgré tout avec un petit sourire, pour le taquiner juste un peu. Ce jour-là... elle s'en souviendrait longtemps. « Non, on ne prenait pas cette direction. Tu as vingt-cinq ans, j'en ai vingt-et-un... Qu'est-ce qui t'a fait penser ça ? » Ou qui ? Elle était assez curieuse d'avoir la réponse.
L'ambiance semblait malgré tout se détendre entre eux deux. Il s'autorisa une petite blague lui aussi qui ne manqua pas de faire sourire la jeune femme. Effectivement, il visait juste... Elle n'était pas bien meilleure en ce qui concernait la communication. Alys se mordit la lèvre. « Bien sûr que ouiiii... tu l'as vu tout à l'heure, je crois bien... » Quelqu'un de normal n'aurait peut-être pas crié aussi fort dans un lieu public... Alys avait tendance à aller trop vite, ne pas réfléchir assez, parler trop. C'était en fait, l'inverse de Jenner qui gardait tout pour lui à la place. A croire qu'ils s'étaient bien trouvés ! Elle se détacha un peu de lui pour attraper ses mains, le regarder dans les yeux. « On pourrait peut-être apprendre à communiquer ensemble. Si tu as tellement peur de l'engagement... tu n'as qu'à te dire que ce n'en est pas un... Tu peux... rester libre de faire ce que tu veux, si c'est ce qui t'effraie. » Une relation libre ? Quelle idée ! Alys était tellement jalouse qu'elle ne supporterait pas ça une seule seconde. Seulement... c'était une autre solution. Et elle prenait sur elle pour lui proposer très sérieusement. Il pourrait voir d'autres filles, ne pas craindre une demande en mariage inattendue... La jeune femme tenta d'être convaincante mais son visage trahissait une certaine tristesse, voire une crainte. Elle baissa une seconde les yeux. « Tu veux dormir chez moi ce soir... ? »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys) Sam 5 Sep - 16:24


are you gonna go my way ?
I don't know why we always cry, this we must leave and get undone , we must engage and rearrange  and turn this planet back to one.

Sa relation avec Alys est compliquée depuis le début. Il faut dire que leur rencontre, déjà, est loin d'être commode. Et tout le reste s'est enchaîné à une vitesse ahurissante. Ils se sont embrassés avant de se connaître, se sont séparés avant d'être ensemble, se sont presque réconciliés avant de s'être réellement disputés. Quelque chose ne tourne pas rond là-dedans, c'est indéniable. C'est con à dire mais tout ça l'a terrifié. Il en est là aujourd'hui : à avoir peur d'une relation. En y réfléchissant bien et en prenant un peu de recul, il se rend compte à quel point ça n'a pas de sens. Il s'est monté la tête tout seul. Il n'est plus en âge d'avoir peur pour un truc aussi con, qui n'a pas lieu d'être le moins du monde et pourtant ... Il est content qu'Alys ne se moque pas de lui. Il ne sait pas comment il aurait réagit si elle l'avait fait. Sans doute aurait-il pris la fuite sans attendre des explications de sa part, sans plus s'étendre sur le sujet ... Mais ils n'en sont pas là et heureusement. S'ils pourraient être simplement amis ? C'est difficile à croire, même pour Jenner. Il n'a pas envie d'une simple amitié avec elle ... Mais dans le fond, n'est-ce pas pour le mieux ? S'il n'est pas prêt à avoir une relation trop "sérieuse", pourrait-il se contenter de ça ? Peut-être, peut-être pas. Il n'en sait. Il est perdu, le Jenner. Plus perdu qu'il ne l'a jamais été, plus perdu qu'il ne le sera jamais. Mais une chose est sûre : il ne veut pas perdre Alys. Ces dernières semaines ont eu raison de ses dernières réticences. A présent, il est certain de ça. C'est un bon point de départ, hein ? « J'étais obligée de me présenter comme ton mari pour entrer dans la chambre tu sais ... » Il sourit, amusé par ce souvenir. C'est ce jour-là qu'elle l'a embrassée pour la première fois. Déjà, ils partaient sur les chapeaux de roue ...

Elle lui en a voulu pour cette histoire, d'ailleurs. Presque autant que lorsqu'elle a appris qu'il était l'une des causes de l'accident à l'origine de sa perte de mémoire. Et elle est quand même encore là aujourd'hui ... Malgré tout ce qu'il vient de lui avouer. Elle, elle ne prend pas la fuite. Contrairement à lui et sa "phobie" on ne peut plus ridicule. « Un ... pote. » Qui aurait mieux fait de se la fermer, soit dit en passant. Bon, il ne pensait certainement pas avoir un tel impact sur Jenner mais le seul mot "mariage" suffit à lui hérisser le poil. Il aurait été bien plus intelligent qu'il ne le prononce pas du tout. Le maudit mot en "M". Qu'il est ridicule d'appréhender à ce point. Ils n'avaient rien prévu ensemble, c'est vrai. Mais les choses étaient quand même ... sérieuses entre eux. Et la dernière fois que Jenner a eu ça, et bien ... il a eu un sacré choc quand tout a tourné au vinaigre. Il n'est pas certain de vouloir revivre tout ça. En fait, si on lui avait posé la question quelques mois en arrière, il aurait assuré que plus jamais on ne l'y reprendrait. Et le voilà maintenant, avec des foutus sentiments pour Alys ... enfin, le mariage c'est quand même un peu trop poussé. « Je ne crois pas que ce soit la perspective de ne plus être libre qui me perturbe, c'est plus ... on a tout fait à l'envers en fait. Et c'est allé très vite tout de suite. » Il va peut-être en rester là pour les explications, il s'embrouille plus qu'autre chose. Et embrouille sans doute Alys avec. « Dormir chez toi ... Pas sûr que ce soit dans "l'ordre" des choses. » Il lui sourit, un peu mal à l'aise. Il ne veut surtout pas lui donner l'impression qu'il la repousse. Il veut surtout ... qu'ils repartent de zéro. Peut-être que, comme ça, ça fonctionnera correctement ? « Je t'appelle plutôt, d'accord ? Et je le ferai vraiment. » Elle ne doit plus trop lui faire confiance avec tout ça, et c'est logique. Mais il le fera cette fois-ci, il ne compte plus la laisser en plan ou sans nouvelles. Il serait un véritable crétin s'il agissait ainsi. Après un dernier regard entendu, Jenner recule d'un pas. Il la regarde quelques secondes de plus, un sourire aux lèvres avant de tourner les talons pour de bon. « Merci Alys. » Chaque chose en son temps.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: are you gonna go my way ? (ft Alys)

Revenir en haut Aller en bas

are you gonna go my way ? (ft Alys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-