AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Mar 16 Juin - 23:36




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
« You’re insecure, don’t know what for… » Cette musique pop commença à se faire entendre sur ma table de chevet, par l’intermédiaire de mon téléphone portable, et automatiquement, je me retournai dans mon lit, le prenant entre mes mains pour l’éteindre, ou plutôt, le mettre en veilleuse pour encore quelques minutes. Je n’avais clairement pas envie de me lever, comme à chaque matin de la semaine, puisque chaque fois que je devais me lever aussi tôt, du lundi au vendredi, c’était pour me rendre au lycée, et pour tout dire, je commençais à en avoir un peu assez. Vivement que l’année scolaire se termine, que mon passage au lycée se termine, histoire que je sois débarrassée une bonne fois pour toutes de ces cours qui n’avaient aucun intérêt, de cette ambiance juvénile qui y régnait constamment. Enfin, je savais que j’avais le même âge que les autres personnes de ma classe, mais je ne pouvais pas m’empêcher de ne pas me sentir à ma place, de les trouver immatures, de ne pas me plaire dans tout cela. « Baby you light up my world like nobody else… » Pourquoi j’avais choisi cette chanson idiote comme réveil-matin ?! Chaque fois, je maugréais à ce sujet, mais chaque fois, c’était pour me rappeler de me lever le plus rapidement possible pour la faire taire. Ce fut d’ailleurs ce que je fis cette fois-ci; je me tirai du lit, fermai la musique avec un « Allez, la ferme. » avant de faire grossièrement mon lit – en gros, puis trainer mes pieds jusqu’à la salle de bains pour me préparer, à la cuisine pour prendre mon petit-déjeuner, dans ma chambre encore une fois pour prendre mes affaires, et finalement à la sortie de la maison, mes écouteurs dans les oreilles, la musique de mon téléphone en route, pour marcher jusqu’au lycée.

Évidemment, à ce point, je cessai de me traîner les pieds, puisque n’étant pas idiote, je savais que si je continuais, alors je n’aurais plus de semelles de chaussures une fois au lycée. Sans piper mot à qui que ce soit, puisque je n’étais pas nécessairement arrivée d’avance, je me rendis à mon casier, pris mes affaires pour mon premier cours, et je me rendis dans la salle où se déroulerait celui-ci. Heureusement, j’arrivai quelques instants avant la cloche, m’évitant ainsi une retenue par la même occasion, puisque pour tout dire, je commençais à en avoir assez de les accumuler, même si parfois, j’avais l’impression que les professeurs faisaient exprès pour m’empêcher au maximum alors qu’ils savaient qu’avec moi, le mieux était de ne pas m’embêter. Enfin, pour le moment, l’enseignant ne pouvait pas me reprocher quoi que ce soit, puisqu’il brillait par son absence. Je ne m’en faisais pas vraiment, il était toujours en retard, de toute façon, et quand il ne l’était pas, il arrivait à la course et mettait dix minutes à s’en remettre. Peu inquiète, je gardai mes écouteurs sur mes oreilles, jouant quelque peu sur mon portable avant que le cours commence en oubliant un peu le reste du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Dim 21 Juin - 14:45

Mon portable se mit à vibrer à nouveau. Je soupirais : Pas maintenant. J’avais eu des difficultés à trouver le sommeil et il était impossible pour moi de m’en extraire si rapidement. L’alarme de la cuisine se mit en marche. Je disparaissais sous mon oreiller. Il allait vraiment falloir que je trouve comment arrêter cette foutue alarme. Et donc que je me décide à lire ce fichu mode d’emploi. Je devais m’y résoudre : Me lever. Je n’avais plus le choix. Mes parents me connaissaient bien. Jamais je ne me serai levé sans. Je me dirigeais vers la cuisine et mettais le toaster en marche avant de prendre mes médicaments. La routine matinale. Je m’asseyais à la table et émergeais pendant presque un quart d’heure. Puis ce fut au tour de la salle de bain. Je ne tardais pas trop, j’allais être en retard à ce rythme là. J’attrapais mon skate et prenais le chemin du lycée, tentant de ne pas me laisser distraire.

Je n’étais au lycée que depuis quelques semaines. Mon oncle avait appuyé ma demande pour le reste de l’année malgré les documents qui tardaient à arriver des Etats-Unis. Si pour beaucoup aller au lycée était une épreuve, un moyen de les ennuyer, moi c’était une bonne façon d’être comme tout le monde e surtout de m’occuper une bonne partie de la journée. Si je passais mes vacances à Tenby depuis très longtemps, je ne connaissais pas vraiment les autres adolescents de mon âge. J’avais eu la fâcheuse habitude de profiter à fond de mes cousins et de Siana. Mais en m’installant ici, j’avais besoin de voir d’autres têtes, de rencontrer des gens. Le lycée était un bon moyen de se faire de nouvelles connaissances. J’attrapais mon skate et le rangeais dans mon casier, attrapant les bouquins dont j’avais besoin. Je pressais le pas. Je n’avais pas l’habitude d’être en retard, j’étais même plutôt du genre en avance. Sauf aujourd’hui… La plupart des élèves étaient déjà installés dans la classe. Aucune trace du prof. Je soupirais de soulagement. Après avoir scruté rapidement la place, et avoir surpris comme toujours quelques regards curieux sur le nouveau, je m’installais jusqu’à une place libre. « Salut ! » lançais-je à ma voisine de gauche d’un ton enjoué, avant de remarquer qu’elle avait des écouteurs sur les oreilles. Super j’avais l’air totalement idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Dim 28 Juin - 0:58




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que je devienne soudainement isolée du reste de la classe – mentalement, on s’entend – puisque rapidement, aucun bruit ne parvint à mes oreilles, aussitôt coupé par le son parvenant de mes écouteurs, et je devins soudainement très concentrée par ma partie de Candy Crush. Je savais bien que les autres personnes de ma classe, lorsque venait le temps de jouer à des jeux, avaient de ces applications incroyables avec des jeux susceptibles de rendre addictifs, mais moi, dans mon cas, c’était Candy Crush, tout simplement. Ça passait le temps, et franchement, je n’avais pas besoin de plus pour me distraire, ou même m’accrocher à ces petits bonbons de couleur et finalement me frustrer de ne pas parvenir à mes fins. Ce fut d’ailleurs ce qui se passa; je ratai ce fameux niveau particulièrement complexe sur lequel j’étais bloquée depuis la veille au soir, puis encore une fois, jusqu’à arriver à cinq fois, vidant ainsi ce misérable stock de vies que le jeu proposait. Lorsque je me rendis compte de ce blocage, je ne pus m’empêcher de marmonner un petit : « Merde ! » qui, heureusement, s’était fait assez discret pour ne pas être entendu. Tant mieux d’ailleurs, puisque si le professeur était arrivé à ce moment précis, j’aurais pu me mériter une retenue seulement pour ce juron. Cependant, encore une fois d’ailleurs, celui-ci ne semblait pas être arrivé, du moins, de ce que j’aperçus en relevant la tête pour voir ce qui en était. Par contre, je ne portai pas mon attention à l’avant bien longtemps, puisque je me rendis compte bien rapidement qu’il y avait une présence autre à côté de moi, une présence qui n’était pas là lorsque j’avais commencé à jouer et qui, apparemment, prenait un malin plaisir à me fixer. Avais-je encore recommencé à tirer la langue tout en jouant ? Ce ne serait pas surprenant, c’était une habitude que j’avais depuis un petit moment maintenant. Toutefois, en le regardant, je me rendis compte que je ne le connaissais pas, que sa tête ne me disait rien. Pourquoi me regardait-il alors ? N’avait-il jamais vu quelqu’un jouer sur son téléphone, écouteurs sur les oreilles ? Les sourcils maintenant froncés, je retirai mes écouteurs, puis je le regardai, en faisant quand même un petit effort pour paraître polie, quand même : « Je peux t’aider ? » Après tout, peut-être il était perdu, quelque chose du genre. C’était des choses susceptibles d’arriver, surtout pour les nouveaux, et j’étais la première à le savoir, ça, pour l’avoir vécu au début de l’année scolaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Dim 5 Juil - 19:57

Etre le petit nouveau en fin d’année scolaire n’est pas l’expérience la plus agréable à vivre. Les groupes sont déjà bien formés et on débarque au moment où tout le monde se détend et parle de ses vacances. J’avais fais le choix de faire quelques semaines avant les vacances afin de me familiariser à la fois avec l’établissement et les professeurs… Peut-être même me faire quelques amis. Et même si certains se montraient plus que sympa avec moi, je restais la bête curieuse du moment. D’autant plus que certains profs semblaient faire très attention à moi : je savais que mon oncle n’y était pas pour rien. Il avait du les prévenir que j’étais une bombe ambulante et de faire attention au moindre signe qui pourrait faire penser que je sois mal. Ils allaient rapidement comprendre qu’il abusait. Bref, ma préoccupation du moment était de trouver ma classe, et de me rendre en cours. J’étais un peu à la bourre et pressais le pas autant que possible. Heureusement lorsque je passais le seuil de la porte. La plupart des élèves étaient déjà en place mais il y avait quelques retardataires derrière moi, et il manquait surtout le prof. Après avoir poussé un soupir de soulagement je m’installais à côté d’une jolie brune.

Je la saluais avant de me rendre compte que celle-ci ne me portait aucune attention. Je ne tardais pas à remarquer qu’elle portait des écouteurs dans les oreilles mais surtout qu’elle semblait concentrer sur son portable. Ses expressions étaient assez drôles. Elle tirait la langue, plissais les yeux. Je souriais amusé avant de sortir mes affaires. Inconsciemment mon regard se posait sur elle, tentant de prévoir sa réaction suivante et de jauger si elle gagnait ou non. J’avais moi-même mes propres mimiques lorsque je m’acharnais sur mes jeux vidéo avec mes cousins. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle tourne la tête… Et je me sentais bien con. Et merde… « Euh non… En fait je te saluais simplement… » Un sourire s’affichait sur mon visage. J’étais d’un naturel sympathique et je m’attirais facilement les bonnes grâces des gens. « Histoire de jauger si la place était libre ou non… Je n’ai pas encore l’habitude de qui se met avec qui… » Je savais qu’il y avait des couples ou des amis qu’il ne fallait surtout pas séparé pour avoir créer un incident diplomatique quelques jours auparavant. Maintenant j’avais son attention, j’en profitais pour me présenter : « Moi c’est Noäm. » Le prof ne semblait pas décider à nous faire part de sa présence. Autant en profiter…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Mar 21 Juil - 15:37




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
Je n’aimais pas nécessairement me faire embêter par les gens, surtout ceux que je côtoyais au lycée, mais j’avais au moins la décence d’avoir une bonne raison de ne pas vouloir parler aux personnes qui m’énervaient. Là, je n’avais aucune raison de repousser le jeune homme, et je m’en rendis bien compte rapidement lorsque celui-ci me dit qu’il ne faisait que me saluer, tout simplement, et qu’en fait, c’était moi qui étais en tort dans toute cette histoire, parce que je ne l’avais pas entendue, m’en étant tenue au fait que je l’avais surpris en train de me fixer. Me sentant quelque peu bête pour le coup, je baissai le regard momentanément, n’osant pas vraiment dire quoi que ce soit. J’étais consciente que pour le coup, c’était mon erreur, mais m’excuser pour cela ne me semblait pas suffisamment naturel pour que je m’y adonne. À la place, lorsque je considérai de nouveau le jeune homme qui m’expliquait maintenant qu’il voulait seulement savoir si la place était libre ou pas, je me contentai de lui sourire timidement, m’efforçant de lui répondre de façon plus joviale : « Oh si… La place est libre. » Ensuite, ce fut avec soulagement que je me rendis compte que le jeune homme ne m’en voulait pas, ou du moins, pas suffisamment pour me faire la gueule, puisqu’il se présenta, ce qui eut pour effet d’élargir mon sourire tandis que je lui répondais à mon tour : « Madison. » Une petite pause s’imposa, et comme si je voulais être sûre et certaine de bien rattraper le coup, je haussai les épaules, puis j’ajoutai en guise de commentaire sur la question de la place libre. « Habituellement je tente toujours de ne pas m’asseoir trop près des autres. Il y en a qui sont tellement chiants… » Consciente que mon propos pourrait sous-entendre que je ne voulais pas de Noàm à côté de moi, je m’empressai d’ajouter par la suite, de façon plus sympathique : « Mais ne t’en fais pas, tu peux t’asseoir ici, il n’y a pas de soucis. » Enfin, pas pour le moment, tout simplement parce que je ne connaissais pas vraiment mon nouvel interlocuteur. Bien décidée à en savoir un peu plus, histoire de déterminer si je devais m’en méfier ou pas, je crus bon de lui demander, puisque je ne l’avais jamais vu avant aujourd’hui : « T’es nouveau, c’est ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Sam 15 Aoû - 12:19

Si j’avais salué la jeune femme avec une certaine assurance, je l’avais rapidement perdu. Déjà j’avais remarqué qu’elle ne m’avait certainement pas entendu à cause de ses écouteurs et je me sentais un peu… Comment dire… De trop ! Je l’avais observé et nos regards s’étaient croisés. Je répondais à sa question avec bonne humeur. Je n’avais rien fait de mal après tout. Je ne pouv ais m’empêcher de me justifier concernant la place, jouant du fait que je ne sois qu’un petit nouveau dans la classe. J’avais rapidement compris qu’il y avait des places qu’il valait mieux éviter. Ca me semblait moins libre que chez moi, comme s’il y avait un espèce de code que je n’avais pas encore compris. La jeune femme me souriait timidement, m’annonçant que je pouvais sans problème m’asseoir. « Merci. » Je ne présentais ensuite. C’était l’occasion de se faire une nouvelle connaissance. Et puis c’était tellement naturel chez moi. Son sourire s’agrandissait. Je ne la dérangeais donc vraiment pas. Je retenais un soupir de soulagement. « Enchanté. » Je reportais mon attention sur les alentours et jetais un coup d’œil à ma montre. Je n’avais aucune raison de m’être pressé en fait… C’était rageant. Je m’intéressais à nouveau à elle lorsqu’elle reprenait la parole. Je bloquais quelques secondes, plissant les yeux, tentant de déceler un éventuel sous-entendu avant d’exploser de rire bien malgré moi. « J’espère ne pas faire parti de cette catégorie à la fin du cours alors. » J’étais parfois un peu… Chiant. Mais bon, je tentais de me soigner comme je le pouvais. J’allais faire un effort et ne pas être trop curieux. Ca c’était ma spécialité. Elle me demandait si j’étais nouveau. Je hochais la tête. « Plus ou moins. » Ma situation était un peu particulière. « En fait mon frère et mes cousins habitent ici. Moi à New York. Je viens de m’installer ici. » Je passais ma main dans mes cheveux. « Et quelle merveilleuse idée que de commencer les cours alors qu’il ne reste que quelques semaines… » ironisais-je. Pourtant c’était mon choix. Je ne voulais pas m’ennuyer chez moi toute la journée. « Tu habites Tenby depuis longtemps ? » je l’interrogeais à mon tour. Je ne pensais pas l’avoir croisé un été. C’était étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Lun 24 Aoû - 15:09




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
Malheureusement pour Noam, je ne pouvais pas vraiment lui dire directement si j’allais le mettre dans la catégorie des camarades de classe qui avaient le don de m’énerver ou ceux que j’étais en mesure de tolérer, parce que me concernant, je préférais de loin attendre un peu avant de porter un jugement. J’avais toujours une première impression bien établie, certes, mais il n’en demeurait pas moins que je ne tirais jamais des conclusions trop rapidement, autrement, je pourrais finir par le regretter. Préférant ne pas répondre et me dire dans ma tête qu’on verrait bien ce qui allait se passer, comment notre discussion allait se terminer, je me contentai de l’écouter m’expliquer que lui aussi, il était nouveaux. Enfin, plus que moi, mais quand même, j’avais eu droit à ce statut moi aussi, donc je pouvais parfaitement le comprendre et sitôt, il monta dans mon estime, parce que cela nous faisait un point commun, un point sur lequel nous pourrions éventuellement partager, si tout allait bien, évidemment. Un léger sourire aux lèvres, je l’écoutai m’expliquer qu’il était dans une situation vachement bête, parce qu’il se retrouvait à arriver alors que les cours terminaient dans quelques semaines. À ces propos que je ne pouvais qu’approuver, je grimaçai légèrement, puis je le laissai poursuivre ce discours jusqu’à la fin, ne pouvant m’empêcher de songer au fait que si ça avait été moi, certainement que j’aurais tout fait pour que ma mère me fasse rater les cours, considérant que je n’aurais pas su supporter d’entrer dans une nouvelle classe pour seulement quelques semaines. Encore une fois, c’était un point qui faisait en sorte que le jeune homme montait dans mon estime, parce qu’il faisait un truc que je n’aurais pas su supporter moi-même. Toutefois, je ne le lui dis pas, lui laissant l’opportunité de renchérir avec une question pour ma personne à laquelle je répondis : « Je suis arrivée en septembre. » Puis, comme si je voulais revenir sur ce qu’il avait dit précédemment, j’ajoutai, d’un ton un peu plus ironique : « Ma mère a fait en sorte que je ne rate pas un seul jour de cours. » Un petit rire s’échappa de ma bouche pour signifier que je plaisantais. La vérité était que les circonstances avaient fait que j’étais arrivée pile pour la rentrée, rien n’était intentionnel dans tout cela. Puis, pour conclure, histoire de montrer que ce n’était pas la fin du monde, je finis par dire, dans un haussement d’épaules : « Mais bon, c’est pas grave, on s’y fait à la longue. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Sam 5 Sep - 19:13

Madison me donnait l’air d’être quelqu’un… d’assez particulier. J’avais l’impression qu’elle était assez directe et qu’elle n’avait pas pour habitude de mâcher ses mots. Les gens disent rarement que leurs camarades de classe sont chiants. Même si c’était parfois vrai… Terriblement vrai ! Bon au moins j’avais trouvé une place assise et à côté de quelqu’un qui m’intriguait. Je commençais à déblatérer sur le fait que j’étais nouveau même si ca pouvait sembler bizarre à quelques semaines des vacances et de la fin de cours. Il fallait bien commencer un jour. Elle grimaçait d’ailleurs lorsque je lui racontais ce détail. N’importe quel étudiant normalement constitué aurait simplement attendu l’année prochaine. Sauf que je n’étais pas comme tout le monde. Et que pour le reste de la famille, il fallait mieux trouver de quoi m’occuper. Ah la vie d’hyperactif ! Je lui demandais à mon tour si elle habitait ici depuis longtemps. Je n’avais pas l’impression de l’avoir un jour croisé, alors que c’était le cas des trois quarts des ados présents dans la pièce. Certains d’ailleurs étaient amis avec ma cousine. J’avais raison. Elle était bien là depuis septembre. Je n’étais venu qu’une semaine ou deux. Pas assez pour avoir la chance de la rencontrer. « Ca explique que l’on ne s’est pas croisé. Tu étais où avant ? » Madison ajoutait de façon ironique que sa mère ne la laissait pas rater un jour de cours. Je souriais. Tout le contraire de la mienne qui préférait me garder sous surveillance à la moindre utilisation d’un mouchoir ou un éternuement devant elle. « Quelle chance ! » ironisais-je dans un sourire. La jeune femme tentait de me rassurer ou me faire comprendre que ce n’était pas la fin du monde… Je haussais les sourcils. « J’espère bien ! Parce que là je me suis engagé pour du long terme. » Si je retournais vivre chez mes parents, si je faisais marche arrière, j’allais être coincé pour le reste de mes jours. Bon d’accord, j’exagérais un peu mais quand même. Je tentais de trouver un autre sujet de conversation. Je ne sais pas pourquoi mais elle me donnait envie d’en savoir plus sur elle, de lui faire confiance. « Et il y a quoi à faire dans le coin après les cours ? » Il devait bien y avoir des endroits à la mode, des petites choses à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Mar 8 Sep - 15:42




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
« Miami, aux États-Unis. » fut ce que je répondis à Noàm quand il me demanda d’où je venais. Inutile de lui confirmer qu’effectivement, ça expliquait le pourquoi du comment nous ne nous étions jamais croisés avant aujourd’hui. Après, peut-être avait-il eu l’occasion de se rendre à Miami, ou en Floride tout court pour des vacances, mais compte tenu du fait qu’il n’en faisait pas mention, il était difficile pour moi de le confirmer dans les circonstances actuelles. Et puis, que nous ne nous soyons vus ou pas précédemment, en mon sens, c’était un peu futile, puisque non seulement, le jeune homme ne me disait absolument rien, donc par conséquent, je me doutais bien que je n’avais pas eu affaire à lui précédemment, mais de plus, nous avions déjà fait connaissance, d’une certaine façon, en se présentant, en se posant quelques questions de base. J’en étais même venue à lui expliquer que je n’avais pas vraiment raté les cours, contrairement à lui, et malgré moi, je l’avais limite rassuré au fait qu’on s’habituait à la vie ici, à la longue. Cependant, je ne pus faire quoi que ce soit quand il me dit qu’il s’était installé ici à long terme, me contentant donc de simplement esquisser un petit sourire. En effet, pour le coup, je ne pouvais pas relativiser, parce que même si cela faisait plusieurs mois que j’étais ici, je ne savais pas encore combien de temps je resterais. J’étais venue d’abord et avant tout pour rencontrer mon père biologique, mais après ? Allais-je rester jusqu’à la fin de ma scolarité ? Ou bien allais-je repartir après les vacances d’été ? Je n’en savais trop rien, et je n’avais pas vraiment le contrôle sur la question. J’espérais que ce ne soit pas le cas, parce que je venais tout juste à m’habituer à ma vie ici, qui changeait énormément de la Floride, mais bon, il faudrait que je voie avec ma mère, c’était sûr et certain. Toutefois, même si j’étais habituée à un peu tout, je ne demeurais toutefois pas un excellent guide touristique pour le coup, ce qui expliqua pourquoi je fus un peu prise de court quand Noàm me demanda les activités à faire dans les environs une fois le lycée terminé. Soupirant dans un premier temps, de façon exagérée pour faire savoir que ce n’était pas sa question, mais mon manque de réponse qui m’exaspérait principalement, je lui dis : « Je vais paraître vachement nulle, mais outre aller à la pâtisserie non loin, je ne fais pas grand-chose après les cours ! » Je me rendis compte, quelque peu horrifiée, que je venais limite de laisser sous-entendre que j’étais studieuse, que je rentrais chez moi pour réviser et voilà tout. Voulant être certaine que ce ne soit pas ce qu’il pense de moi, j’ajoutai prestement : « C’est que presque tous les jours, je me rends dans un ranch pour m’entrainer. Je fais de l’équitation. » Un petit sourire apparut au coin de mes lèvres, maintenant que j’étais rassurée sur ce point, et j’ajoutai : « Mais après, ça dépend quel genre de truc tu veux faire ! T’as une idée derrière la tête ou pas du tout ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Mar 15 Sep - 10:16

Je hochais la tête. Je connaissais un peu Miami, pour y avoir été en vacance lorsque j’étais plus jeune. Mais je serais bien incapable d’en discuter pendant un long moment. C’était bien avant que je ne décide que je ne voulais aller que dans cette petite ville pour revoir mes cousins. J’étais bien trop jeune pour avoir de réel souvenir. Mais au moins j’avais la réponse à ma question. Voilà pourquoi nous ne nous étions pas croisés auparavant. La discussion s’orientait sur l’intégration dans la ville, y rester… Je ne m’inquiétais pas trop pour ça. J’avais des connaissances bien ancrée. Je n’étais pas arrivé seul, avec la fleur au bout du fusil. C’était bien réfléchi et c’était mon choix. C’était donc certainement plus simple pour s’intégrer. Je partais avec un avantage. Je me demandais pourquoi la jeune femme était ici. Sans pouvoir expliquer pourquoi, je sentais qu’elle était assez mitigée sur son installation. Je pouvais clairement me tromper, je ne la connaissais pas assez pour savoir. Je n’osais pas non plus poser la question. C’était tout de même très personnel ! Je préférais donc faire dévier la conversation sur ses loisirs et les possibilités que Tenby offrait. Je m’attendais à avoir une réponse rapide et enjouée. Les adolescents se retrouvaient souvent entre eux ici, il devait bien y avoir des tas de choses à faire ! Parce que sinon avec un hyperactif comme moi… Ca n’allait pas être drôle tous les jours. Elle soupirait, je plissais les yeux. Je lui souriais. Non elle n’était pas nulle. Elle avait d’autres centres d’intérêts. « La pâtisserie c’est bien aussi ! Pour un estomac comme le mien ! » Je lui faisais un petit clin d’œil. La jeune femme ajoutait rapidement qu’elle était une grande fan d’équitation. Pour le coup j’avouais que ca faisait un peu cliché selon moi. Surement parcequ’à New York, j’étais entouré de filles qui partaient dans les Hamptons faire du cheval… « C’est vrai ? Sympa ! Il faudrait vraiment que j’essaye une fois ! » Je n’étais jamais monté sur un cheval. L’occasion ne s’était jamais présentée. Elle me demandait ce que je voulais faire, ce qui m’intéressait donc. Je faisais mine de réfléchir. « En fait je suis tout le temps collé à mon skate comme 80% des mecs… J’aime bien courir aussi, faire du sport… Il me faut de l’espace quoi ! » Je riais légèrement. Je me rendais compte que finalement mes centres d’intérêts étaient plus que limités… Je haussais les épaules. « Je me demandais ce qu’on pouvait essayer de nouveau ici. » ce qui expliquait ma question précédente. « Je ne supportes pas de rester enfermé. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Lun 21 Sep - 19:30




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
Même si je me moquais bien de savoir si les gens aimaient ou pas les mêmes choses que moi, je fus tout de même contente que Noam m’avoue aimer la pâtisserie, tout comme moi. Pourquoi ? Parce que non seulement, je ne passais pas pour cette lycéenne qui ne faisait rien après l’école, qui ne savait pas s’amuser comme les autres, l’enfant un peu marginal, en gros. D’accord, d’une certaine façon, c’était un peu ce que j’étais, mais pas parce que je n’étais pas capable de me faire des amis, parce que bien souvent, je ne supportais pas mes camarades de classe, tout simplement. Toutefois, dans le cas de Noam, je commençais de plus en plus à l’apprécier, et ce sentiment ne fit qu’augmenter au moment où il ne passa pas de commentaire désobligeant sur ma principale préoccupation, c’est-à-dire l’équitation. Encore plus ravie, je me permis même de lui dire, sans trop réfléchir : « Tu viendras faire un tour au ranch alors. » Après avoir formulé mon propos, bien sûr je ne sus pas vraiment si j’aurais dû le dire, raison étant que je ne le connaissais pas vraiment, après tout, mais au bout du compte, je me dis « Pourquoi pas ? » J’en avais tellement assez des gens qui croyaient que l’équitation que je faisais, c’était comme monter sur un poney dans une fête foraine. Je n’exagérais pas, ou du moins, presque pas; combien de fois cela m’était-il arrivé de me faire regarder étrangement comme si l’équitation, ce n’était pas un sport ? Tellement de fois que le simple fait que Noam ne semble pas partager cette avis m’avait fait un plus grand bien, à un tel point qu’au final, je ne regrettai même pas mes dires, ne ravalant pas mes paroles ou quelque chose dans le genre. À la place, j’en vins à écouter mon interlocuteur me dire que lui-même aimait beaucoup le sport, ce qui me ravit encore plus à son sujet. Après tout, j’aurais très bien pu tomber sur un de ces adolescents qui avait pour seul passe-temps que de traîner après les cours, et voilà tout. Bien sûr, je ne faisais pas vraiment les mêmes sports que Noam, pas à ce qu’il me disait, mais nous avions quand même un point en commun qui était le fait qu’il était difficile pour nous de rester en place. Ne me voyant pas faire autrement, je ne me gênai alors pas pour lui dire, après qu’il eut terminé son propos : « Je te comprends, je suis pareille. » Pour être honnête, si ce n’était que de moi, je passerais tout mon temps au ranch. Mais ça, ce n’était que moi, et même si le jeune homme m’avait fait part de son intérêt pour l’équitation – ou peut-être l’avait-il dit par politesse, je ne savais pas trop – je crus que je pus quand même me permettre de lui dire : « Mais si tu trouves un truc sympa à faire, tu me préviendras ! C’est pas parce que je suis à cheval tous les jours que je n’aime pas faire autre chose. » avec un petit sourire aux lèvres, attendant de voir comment il allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Mar 6 Oct - 21:06

Madison était quelqu’un d’agréable et avec qui j’allais certainement m’entendre sans problème. La première impression avait été un petit peu plus mitigé mais ce n’était qu’un mal entendu et en quelques minutes je m’en étais rendu compte. Nous discutions de ce qui était possible de faire dans la petite ville de Tenby en dehors des heures de cours. J’avais peur de m’ennuyer ici. Pour le moment j’avais des tas de choses à faire mais est-ce que ca allait durer dans le temps ? La jeune femme semblait intéresser par l’équitation. Je n’avais jamais été tenté mais après tout pourquoi pas ? Je ne risquais pas grand-chose en théorie. Et puis c’était l’occasion de tester quelque chose de nouveau. Je haussais les épaules et lui souriais face à son enthousiasme à me faire essayer. « Avec plaisir. » Bon sincèrement je ne m’imaginais pas sur un cheval mais on pouvait toujours imaginer que ce ne serait pas une catastrophe. « Mais ca risque de ne pas être très beau à voir. » la prévenais-je avec un sourire mi moqueur mi rieur. Au moins elle était prévenue de ce qui l’attendait. Je partageais avec elle mon besoin d’espace. Je ne supportais pas de rester enfermer, ou de ne rien faire. J’étais un gamin avec un trouble hyperactif, je ne pouvais pas y faire grand-chose. Apparemment je n’étais pas le seul à avoir besoin de souvent prendre l’air. J’étais soulagé de ne pas passer pour ce que je n’étais pas : un type sportif et rien d’autre. Je hochais la tête. « Je te tiendrai au courant… Mais j’ai peur de rapidement tourner en rond dans cette ville. » C’était la première fois que je faisais part de cette inquiétude à quelqu’un. Peut-être parce que dans le fond, elle aussi était une rapatrié et non quelqu’un qui avait passé sa vie ici. Si je lançais quelque chose de ce genre à Siana elle lèverait certainement les yeux au ciel en disant qu’elle ne s’ennuyait pas. Mes cousins en feraient de même. « Peut-être qu’on peut faire d’autres trucs aux alentours. Genre sauter en parachute ou faire de la plonger. Ca se serait trop cool ! » Même si dans les deux cas, je n’étais pas autorisé à participer à ce genre d’activité. Peut-être un jour. Mais ce serait super. Moi et mes idées farfelues. « Enfin ca se sera pour plus tard. Je vais déjà essayer de grimper sur un cheval sans retomber de l’autre côté. Une grande expérience ! » Je m’enfonçais un peu plus dans ma chaise et remettais mes cheveux en place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Lun 12 Oct - 14:47




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
Un haussement d’épaules et un sourire amusé firent office de réponse au moment où Noàm accepta d’essayer de monter à cheval, même s’il assurait que ce ne serait pas beau à voir. Le sourire était en lien avec son premier propos, signifiant que j’étais contente qu’il accepte mon invitation, le haussement d’épaules était pour montrer le fait que franchement, cela ne me gênait pas du tout s’il faisait tout un spectacle pour monter à cheval. Après tout, qui n’en faisait pas de temps à autre ? Moi-même, il y a quelques mois de cela, je m’étais retrouvée à faire toute une scène devant les autres personnes du ranch. C’était alors que je venais tout juste d’arriver, quand on m’avait assignée à cet étalon qui ne voulait être monté par personne. Pourquoi on m’avait demandé d’essayer de le monter ? Jamais je n’avais eu la réponse, parce que si jamais j’apprenais que c’était en raison de mon talent, les chevilles pourraient m’enfler, et si jamais j’apprenais que c’était une blague, je serais vexée. De plus, tout cela était chose du passé, et l’essentiel, c’était que tout cela s’était bien terminé, parce que maintenant, cet étalon têtu était le mien, et nous avions la meilleure connexion qui soit. Par conséquent, même si Noàm avait de la difficulté, je me doutais bien qu’au bout d’un moment, à moins qu’il ne fasse aucun effort, il serait en mesure de se promener sur un cheval au pas sans problème. Après, encore fallait-il qu’il vienne au ranch, et ça, je ne pouvais pas le lui imposer, surtout qu’il semblait vouloir faire une tonne d’activités variées. Ça, je ne pouvais pas l’en blâmer, moi-même partageant son opinion sur le fait qu’il était facile de tourner en rond dans cette petite ville et que c’était toujours mieux de trouver des activités intéressantes à faire. D’ailleurs, je ne sus cacher mon enthousiasme quand Noàm vint à en proposer quelques-unes ; mes yeux s’éclairèrent pendant un moment, puis je vins à m’exclamer :  « Tu m’étonnes ! Si tu trouves un endroit pour en faire, tu me le dis, sinon je vais être vexée ! » J’avais souri en tenant ce propos, mais en fait, celui-ci avait sa part de sérieux. Je serais effectivement embêtée si jamais je venais à apprendre qu’il y avait quelque chose à faire non loin de cette ville et que je n’étais pas invitée. Quoiqu’il en soit, chaque chose en son temps, le jeune homme revint sur l’idée de faire de l’équitation, m’arrachant un petit rire cette fois-ci à son commentaire. Je lui répondis alors :  « Bah écoute, si jamais tu te sens d’attaque, tu n’as qu’à m’accompagner après les cours au ranch, j’avais prévu de m’y rendre. » Je n’étais pas obligée de m’entraîner chaque jour, mais j’aimais tant y aller que je ne me faisais jamais prier, donc même si je prenais un après-midi plus tranquille pour montrer à quelqu’un comment monter, ce ne serait pas un problème, j’en étais déjà persuadée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Mer 14 Oct - 11:20

Madison était super sympathique. La discussion se faisait facilement avec elle et le feeling passait bien. Je venais même d’accepter de monter à cheval. Bon j’allais surement regretter d’avoir accepté. Je n’étais pas convaincu de mes capacités dans ce genre d’exercice. Mais j’allais faire en sortes de ne pas trop m’attirer les regards de pitié des autres cavaliers. En tout cas, j’avais hâte de faire mes preuves sur une selle. Je proposais également d’autres activités à Madison : J’avais toujours eu envie de sauter en parachute ou de la plongée. J’avais besoin de ressentir l’adrénaline, de faire des trucs dingues. Apparemment c’était un autre point commun entre elle et moi. Je lui faisais un petit clin d’œil. « Sans problème. » Est-ce qu’un endroit dans ce genre existait vraiment dans les alentours de Tenby ? Ce serait tellement génial. Enfin, il faudrait attendre un sacré moment. Je me demandais si j’étais capable de convaincre Marian de me laisser faire quelque chose de dangereux, ou du moins de différents de mes habitudes. Au moins pour l’équitation, je n’allais pas avoir besoin de son approbation médical. Essayer après les cours ? Elle me prenait vraiment au dépourvu pour le coup. Mais n’allais-je pas me défiler si je ne le faisais pas de suite ? « Oui pas de problème. Tiens moi au courant. » Je lui souriais et lui filais mon numéro de téléphone. J’avais un peu l’impression de l’obliger et de m’incruster mais peu importe dans le fond. Une nouvelle amitié était toujours bonne à prendre, surtout que pour le moment, je n’avais pas beaucoup de connaissances au lycée. Les gens avec qui je passais pas mal de temps étaient généralement bien plus vieux que moi. Les amis de mon frère m’avaient vu grandir alors. Le prof décida enfin de faire son apparition. Là il était carrément en retard. Il était essoufflé et son visage était rouge pivoine. Le pauvre avait dû courir. Je m’enfonçais un peu plus dans ma chaise. Il aurait vraiment dû passer sa journée tranquillement chez lui. Je lançais un regard complice à la jeune femme à côté de moi en allumant mon ordinateur. « C’est partit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans Mer 21 Oct - 15:25




Noam & Madison
I worth better than those One Direction Fans
Au bout du compte, je l’aimais bien, ce nouvel élève. En tout cas, en quelques minutes, il m’avait fait une meilleure impression que nombreuses gens dans cette salle de classe qui n’avaient pas grimpé d’un centimètre dans mon estime en plusieurs mois de cours. Étais-je en train de me faire un ami pour une fois dans ce groupe, ou du moins, un ami avec qui je pourrais échanger et discuter de choses que nous avions en commun ? Peut-être bien, et franchement, cela ne me déplaisait pas, ce qui expliqua pourquoi je ne fus pas du tout réticente à prendre en note son numéro de téléphone, souriant doucement quand celui-ci me le donna. Puis, histoire de ne pas perdre de temps, je décidai de prendre mon téléphone, créer un nouveau contact, ajouter le dit numéro et finalement lui envoyer un message pour lui dire « Salut, c’est Madison ! » pour qu’il puisse ajouter mon numéro à son tour, s’il le voulait bien, évidemment. Toutefois, à peine eussè-je le temps de ranger mon téléphone que j’entendis un  « Madison Lannister, si vous ne rangez pas ce téléphone tout de suite, je vous le confisque. ». Inévitablement, je roulai les yeux au ciel, puis je rangeai l’appareil, comme j’avais l’intention de le faire depuis le début. Ensuite, l’enseignant commença à placer ses affaires pour débuter le cours, me faisant comprendre qu’effectivement, il était bien sur mon dos pour m’avertir alors que lui était encore haletant d’avoir couru probablement dans les couloirs. Légèrement dépassée, je ne passai toutefois aucun commentaire, essentiellement grâce à Noàm, puisque celui-ci capta mon attention l’espace de quelques secondes avant que l’enseignant soit prêt à donner son cours, m’évitant probablement à coup sûr une retenue ou une autre mention à mon dossier. Lui adressant alors un petit sourire en coin, je sortis mon cahier, même si j’étais bien décidée à dessiner dedans plutôt que de prendre des notes, puis je regardai à l’avant, histoire de feindre l’intérêt quelques minutes, à croire que la connaissance de ce jeune homme me donnait une motivation pour ne pas céder à mes mauvaises habitudes. Enfin, je ne savais pas si c’était le cas, mais quoiqu’il en soit, ça, l’enseignant, ne pouvait pas s’en plaindre, c’était sûr et certain.


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans

Revenir en haut Aller en bas

NOAM ▬ I worth better than those One Direction Fans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-