AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Bored on a sunny Day - Devyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Bored on a sunny Day - Devyn Mar 16 Juin - 21:02


bored on a sunny day
feat Devyn
Allongé sur le canapé, les jambes en l’air, je lançais une balle pour la millième fois. Je m’ennuyais terriblement et vu le temps qu’il faisait c’était une honte. J’aurai pu aller faire du skate, trainer sur la place… Mais j’avais cassé la roue avant et le système. La totale. Je soupirais une fois de plus et attrapais la télécommande. Je zappais à une vitesse importante : absolument rien. Les informations, un stupide dessin animé et une série diffusait pour la trentième fois. J’éteignais la télévision et allais jusqu’à la fenêtre. J’aurai tellement aimé avoir une terrasse ou encore mieux un jardin. J’envoyais un message à Siana et à Hope, mais je n’avais pas la patience d’attendre une réponse. Laserian ? Je me figeais un instant et un grand sourire apparaissait sur mon visage : ca c’était une bonne idée. Je pouvais toujours passer chez lui. Si lui n’était pas, il était fort probable que l’un de ses colocs y soit. Ils avaient l’habitude de voir mon petit minois depuis mon installation en ville quelques semaines plus tôt ! J’attrapais mes lunettes de soleil : je pouvais toujours prétexter être passé voir mon frère ou lui piquer un truc dont j’aurai absolument besoin… Je ne me creusais pas tellement la tête : Avais-je vraiment  besoin d’avoir une raison ? J’étais le petit frère : je pouvais me permettre d’être collant. Après avoir passé cinq minutes à chercher mes clés, qui étaient finalement dans ma veste, je claquais la porte. En avant !

Comment est-ce que j’avais fait pour me perdre ? Encore une fois j’avais été distrait par quelque chose que j’étais le seul à remarquer. Résultat, je me retrouvais devant un marchant de glace. Comment résister ? Une fois cela fait, je devais vraiment me concentrer sur mon objectif. Il ne me fallut que quelques minutes pour me retrouver devant la porte de celui-ci. Je tentais d’écouter à la porte : voir si je percevais du bruit et qui pourrait bien être là en plein milieu de l’après-midi. Je me décidais à frapper. Pas de réponse. Ou plutôt je n’avais pas vraiment la patience d’attendre. Je n’étais pas doué pour ca. Je faisais une deuxième tentative avec beaucoup plus d’énergie avant de saisir la clinche. La porte était fermée. Pourquoi les gens fermaient-ils leur porte ? D’accord ca avait certains avantages mais quand même. J’entendais du bruit à l’intérieur cette fois. Il y avait donc quelqu’un. Je mettais mes mains dans mes poches et attendais. Je ne reconnaissais pas le pas de mon frère. Qui allait m’ouvrir ? J’ouvrais les paris… Tout en ayant une petite préférence pour la jolie Devyn. La très jolie Devyn. La porte s’ouvrait. J’ouvrais la bouche de surprise, complètement bloqué. J’avais gagné. Et c’était encore mieux que ce que j’avais imaginé… Et beaucoup… Beaucoup plus gênant.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Dim 28 Juin - 15:18

Devyn ∞ Noäm
« Ça peut être un soulagement d’arrêter de se cacher, de montrer aux autres qui on est vraiment. »
La jeune femme regardait par la fenêtre de sa chambre, pensive, tandis que ses yeux se baladaient sur les maisons voisines et les passants dans la rue. Elle s’imaginait leur vie respective et s’inventait mille et une histoires amusantes à leur sujet. Aujourd’hui, elle n’avait rien à faire. Le travail, cela pouvait attendre. Rares étaient les moments qu’elle s’accordait en repos depuis son accident. Son esprit embrumé, elle n’en pouvait plus. Toutes ces images, ces questions sans réponse, finissaient par l’agacer profondément. Alors, elle cherchait à se vider la tête de façon constante. Seulement, cela ne lui suffisait pas. Depuis toujours, Devyn aimait obtenir des solutions. Ne pas comprendre le trois quarts de sa mémoire commençait à peser lourd sur ses épaules. Une fois de plus, elle attrapa un carton dans lequel elle avait glissé plusieurs objets : des photographies, un album de vacances, des lettres, son journal intime – qui demeurait scellé – et une gourmette en or appartenant à Alexander, reparti depuis en Russie – comme elle avait compris. Elle décida d’étudier tout ça dehors, dans le jardin. Sans plus attendre, elle enfila un maillot de bain violet, sans bretelle et plutôt léger, prit un linge et s’éclipsa avec le précieux paquet dans les bras. Heureusement, personne n’était à la maison. Sohel devait probablement travailler. Malone ? Peut-être était-il allé voir Mila. Ou une autre personne. Nerea avait son boulot. Quant aux autres... elle ne savait pas. Ils devaient se promener ou être enfermés dans leur chambre. Depuis qu’elle avait eu son accident, elle ne savait plus vraiment quelle relation elle avait, ni quel comportement adopté. Alors, elle se résolut à laisser Beatrix tranquille – si elle était dans sa chambre. Toutefois, Devyn était persuadée d’être seule. Tout était trop calme.

Elle installa une chaise longue, mis de la musique à un volume convenable et ferma les yeux quelques secondes. Puis elle entreprit de regarder de façon plus attentives les images qu’elle avait devant les yeux – sans pour autant ouvrir son journal intime. Elle savait que cela lui était interdit. D’ailleurs, c’est Sohel qui avait la clef avec lui – histoire qu’elle ne soit pas tenté. Pourtant, par instant, elle aimerait en connaître le contenu pour avoir des réponses claires et précises. Hélas, les médecins le déconseillaient fortement. Sa mémoire devait revenir d’elle-même. Si elle avait « oublié » de façon momentanée – ou définitive – ce n’était pas pour rien. Son esprit tâchait de la préserver. Avait-elle eu une vie si horrible que cela pour que son corps refuse de s’ouvrir complètement ? Il fallait le croire. Cela la terrifiait tout autant que cela maintenait sa curiosité animée.

Tandis que son imagination naviguait par-ci par-là, elle entendit un bruit léger. Comme si quelqu’un frappait contre un objet en bois. Fronçant les sourcils, la jolie brune éteignit la radio et écouta plus attentivement. Cette fois-ci, elle en était persuadée : quelqu’un souhaitait entrer. Sans plus attendre, elle se dirigea vers l’entrée et attrapa la poignée, tourna la clef et ouvrit. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant Noäm, le petit frère de Laserian, apparaître. « Oh, salut ! » Dit-elle avec une voix enjouée et un sourire sincère. Elle le connaissait bien, malgré qu’il soit plus jeune. Il n’était pas rare qu’il traine dans le coin, à la colocation. Après tout, il connaissait ses amis. Et puis, elle pouvait comprendre qu’il aimait bien avoir son indépendance. Quoi de mieux que de squatter une colocation de jeunes à peine plus âgés que lui ? « Entre. » Fit-elle, accompagnant ses paroles d’un geste de la tête. Lorsqu’il pénétra enfin dans les lieux, elle referma derrière eux. « Je ne t’ai pas entendu tout de suite, comme j’étais dans le jardin. » Avoua-t-elle en guise d’excuses pour son manque de rapidité. Heureusement, il avait attendu. « Par contre, si tu voulais voir Malone ou Laze, ils ne sont pas là. Je suis toute seule. » Admit-elle en marchant jusqu’à la cuisine où elle attrapa un verre pour elle-même. Avec ses pensées confuses, elle avait oublié de s’hydrater. Elle attrapa le soda dans le frigo et regarda Noäm, qui semblait gêné. « Je te l’ai déjà dit : fais comme chez toi. Sers-toi. » Dit-elle en montrant le frigidaire et les armoires de la cuisine. Elle n’était pas très regardante sur la consommation des autres. Ils s’étaient tous mis d’accord pour mettre des montants respectifs pour les courses ; et la famille de la jeune femme pouvait se permettre de lui donner de l’argent de poche assez généreusement. « Alors, qu’est-ce que tu fais dans le coin ? » Demanda-t-elle en prenant une gorgée de sa boisson gazéifiée au citron.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Lun 29 Juin - 18:14


bored on a sunny day
feat Devyn
J’attendais sagement à la porte. Est-ce que j’avais réellement autant de malchance ? Il y avait toujours quelqu’un à la colocation, ce qui n’était pas étonnant vu le nombre d’amis y vivant mais cette fois, personne ne semblait décidé à m’ouvrir. Je prenais mon mal en patience, et retentais une dernière fois. C’est à cet instant que j’entendais du bruit provenir de l’intérieur. Enfin quelqu’un daignait s’inquiéter de ma présence. La porte s’ouvrait sur Devyn… En maillot de bain. Si mon cœur était censé lâcher, c’était le moment. C’était une agréable et hyper gênante situation. J’avais toujours apprécié la jeune femme, peut-être même un petit peu plus que la normale. Elle était belle, drôle, intelligente… Elle me plaisait pour dire les choses simplement. Et je ne savais absolument pas comment réagir à ce moment précis. J’essayais d’adopter une posture des plus naturelles. Son petit sourire me faisait comprendre que je ne la dérangeais pas. « Salut ca va ? » La belle demoiselle m’invitait à entrer, j’étais à deux doigts de prétexter que finalement j’avais un truc à faire, mais ca aurait été complètement idiot de ma part. Je la gratifiais d’un grand sourire et m’avançais. Elle s’excusait de ne pas l’avoir entendu. « C’est moi.. J’aurai dû prévenir que je passerai… » Comme je l’avais pressenti ni Malone, ni mon frère n’était présent. J’ouvrais la bouche, un grand sourire sur les lèvres. « C’est pour ça que c’est si calme. Ca explique bien des choses. » Je la suivais dans la cuisine, sans trop savoir où poser mon regard. Même si inconsciemment il avait tendance à se poser sur elle… Ce que j’évitais à tout prix. Non sérieusement Noäm tu es bien mieux élevé que ça. Ca ne se fait pas.

Devyn devait avoir perçu mon sentiment de gêne et m’invitait à faire comme chez moi. Je lui souriais en l’assurant que je n’hésiterai pas à me servir. Je connaissais d’ailleurs la plupart des placards. Oui je trainais souvent ici. Je m’asseyais sur l’un des sièges de la cuisine et faisais face à la jeune femme. Qu’est ce qui m’amenait ici ? Des tas de choses en réalité. « Pour ne rien te cacher, je m’ennuyais. Siana a décidé de disparaitre de la circulation pour la journée, comme Laze apparemment. Du coup je suis venu jeter un coup d’œil, voir ce qui se passait ici… » L’excuse la plus bidon possible, mais cette fois ce n’était pas un mensonge. « J’en suis presque à me dire que j’ai hâte de reprendre les cours et ce n’est même pas encore les vacances… » Heureusement j’avais reçu l’aval le matin même. Mon dossier scolaire était enfin arrivé à destination. Changer d’école au dernier moment ce n’est pas une bonne idée. « Comment est-ce que tu t’occupes ? » Je me rendais compte à quel point cette question était personnelle et envahissante. Je passais ma main dans mes cheveux, tentant de ne pas devenir rouge pivoine. « Enfin je veux dire… Ca doit faire bizarre de ne pas entendre de bruit, de ne pas voir les autres colocs s’agiter… » tentative de rattrapage numéro 1 ! J’allais me taire et attendre la réponse de la jeune femme avant de m’enfoncer encore un peu.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Lun 13 Juil - 10:51

Devyn ∞ Noäm
« Ça peut être un soulagement d’arrêter de se cacher, de montrer aux autres qui on est vraiment. »
Elle ne s’attendait pas spécialement à avoir de la visite aujourd’hui. C’est vrai que la plupart des colocataires de l’Espanade n’étaient pas présents – pour ne pas dire tous plus exactement. D’ailleurs, il faudrait qu’ils pensent à mettre une annonce car ils avaient une chambre de libre. Bien que, pour le moment, la jeune brune ne se voyait pas trop accueillir une nouvelle personne. Elle se sentirait idiote si c’était une amie faite durant l’année écoulée et qu’elle ne s’en souvenait pas. Fort heureusement, sa mémoire ne flanchait pas concernant l’invité hasardeux. Elle sourit donc à Noäm et lui proposa d’entrer. « Ca va, merci. Et toi ? » Lança-t-elle en marchant jusqu’à la cuisine. Il remarqua le manque de présence de son frère, Laserian, et de Malone, le meilleur ami de ce dernier. A sa remarque, elle pouffa de rire. « Oui, ça explique ce calme incroyable. J’en profite : c’est rare dans le coin. » Avoua-t-elle. Elle les adorait vraiment, tous les deux. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de penser que les garçons de la maison mettaient un sacré bazar la plupart du temps. Heureusement qu’elle était là ! Ainsi que les autres filles. Ca empêchait que l’endroit finisse totalement délabré. Enfin, elle exagérait probablement. Il y avait quand même deux parents dans l’endroit et Sohel veillait sur toute la tribu.

Une fois dans la cuisine, elle attrapa le soda et se servit de la limonade au citron. C’était assez rafraichissant, surtout par la chaleur qu’il y avait à l’extérieur. Curieuse, elle demande à Noäm ce qui avait bien pu le pousser à venir passer. Après tout, il voulait peut-être simplement voir son frère aîné. Devyn n’avait que Sohel comme famille – du moins c’est ce qu’elle croyait – et encore : ils n’étaient pas du même sang. C’est là que l’adolescent lui avoua qu’il s’ennuyait fermement. « Quand tout le monde sera en vacances, tu te sentiras moins seul. Tu verras ! » Tenta-t-elle de le rassurer, affichant un sourire sympathique. Elle prit une gorgée de sa boisson. C’est là qu’il lui demanda comment elle s’occupait, elle, pour ne pas être dans le même état que lui. Elle remarqua son air gêné, ce qui la toucha. On aurait dit qu’il regrettait d’avoir été trop « personnel » avec elle. Cependant, cela ne la dérangeait pas. Elle l’aimait bien, Noäm. Faisant mine de rien, elle lui répondit. « C’est vrai que, comme toi, j’ai tendance à m’ennuyer sans les autres. C’est presque « trop » calme par moment. Mais... » Démarra-t-elle, avant d’hésiter un moment. « Ca me permet de réfléchir. D’essayer de stimuler ma mémoire. Depuis mon accident, j’ai l’impression que tout le monde pèse ses mots avec moi. C’est vraiment frustrant. » Finit-elle par avouer, tristement. C’est vrai qu’elle se sentait un peu « observée » et « surprotégée » depuis que son cerveau refusait de lui délivrer des informations. A croire que sa vie avait dû être très pénible – ce qui la surprenait – pour qu’on ne daigne pas lui raconter tout ce qu’elle avait vécu. Quoiqu’il en soit, elle ne voulait pas installer de malaise face au jeune garçon et elle se ravisa, souriante. « Sinon, je lis des bouquins, je me trémousse sur de la musique, je bronze... bref, je profite de la vie. » Dit-elle sur un ton plein d’entrain, comme une fille enthousiaste. Il faut dire qu’elle avait réussi ses examens et qu’elle passait pour sa prochaine année. Plus le temps avançait et plus elle s’imaginait pouvoir exercer le métier d’avocate : son rêve de petite fille. Alors oui, elle profitait aussi des moments de vacances pour se détendre. Une victoire comme la sienne, après avoir été à l’hôpital, cela se fête ! Elle regarda alors Noäm, malicieuse. « Mais comme on est que tous les deux, tu voulais faire quelque chose ? Si tu veux, il y a la piscine. Je suis sûre que tu devrais pouvoir trouver un maillot dans les affaires de ton frère. Ou de Malone. » Lui demanda-t-elle. Bien sûr, il pouvait refuser. Elle ne lui en voudrait pas, après tout. Cependant, elle apprécierait passer du temps avec lui. Il avait tout pour plaire : gentil, mignon, sympathique, drôle. Elle s’étonnait toujours qu’il n’ait pas encore de petite-amie.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Mar 21 Juil - 19:18


bored on a sunny day
feat Devyn
La colocation de l’esplanade semblait déserte. Il y avait toujours quelqu’un là-bas. Je m’y rendais souvent et à n’importe quelle heure, que mon frère soit présent ou en mission à l’autre bout du monde. C’était un refuge comme un autre. Je ne m’étais jamais senti de trop ou pas à ma place là bas. Tout le monde était formidable. Mais aujourd’hui rien, Se pouvait-il que j’ai aussi peu de chance ? La porte finit tout de même par s’ouvrir sur Devyn. Pour ma plus grande surprise. Je ne m’y attendais vraiment pas… Je décidais tout de même de la suivre à l’intérieur. « Je vais bien. » répondais-je un peu déconnecté de la réalité avant de faire une remarque sur le manque de vie peu habituel. « Tu as raison ! J’en ferais de même à ta place ! » Etre autant dans une maison, ca fait parfois beaucoup de bruit. Surtout que les colocataires ne sont pas des plus calmes. Bien au contraire ! Un peu de calme devait être simplement reposant. Je lui faisais part de mon ennui pour justifier ma venue. C’était bien connu que j’étais incapable de tenir en place et l’on me taquinait assez souvent à ce sujet. Je n’y pouvais rien, et heureusement les médicaments m’aidaient à me poser. Sans eux j’aurais certainement été capable de retourner la maison telle une véritable tempête. « J’espère. » Lui répondis je dans un long soupire.

J’étais un idiot. Je passais ma main dans mes cheveux gêné d’avoir osé être aussi invasif dans sa vie privée. Ca ne me regardait absolument pas ce qu’elle faisait de ses journées. Je me rattrapais comme je pouvais mais c’était peine perdue ! J’allais m’excuser lorsqu’elle prit le temps de répondre à ma question. Sa vie ne devait pas être simple depuis son accident et sa perte de mémoire. Son expression était assez triste. Je tentais un petit sourire. « Oui… J’imagine assez… enfin je veux dire : ce que ca fait d’être un peu dans le viseur de tout le monde… Mais tout ira bien » Je tentais de me faire rassurant. Je n’avais jamais vu la jeune femme dans cet état, en proie à la frustration et la nostalgie. J’avais toujours eu l’impression que ca allait ! Je retrouvais d’ailleurs à cet instant l’enthousiasme communicatif de la jeune femme qui me plaisait plus ou moins. Je souriais. Je préférais sincèrement la voir ainsi. Et voilà qu’elle me proposait d’aller dans la piscine et de lui tenir compagnie. Je hochais la tête, ne trouvant pas les mots adéquats. « Euh oui c’est une bonne idée ! Enfin si ca ne te gêne pas. Je ne voudrais pas gâcher tes chances d’avoir le teint parfait ! » Me moquais je un peu avant de filer dans la chambre de mon frère à toute vitesse après lui avoir dit que je la rejoignais.

Laserian allait me tuer. Je venais de mettre un bazar pas possible dans ses affaires pour trouver un maillot de bain convenable. J’étais un peu plus mince que lui et j’avais rapidement l’air de flotter dans ce que je trouvais. Heureusement que j’étais un peu musclé, sinon j’allais avoir l’air d’un asticot. Je finissais par me décider pour le rouge et rangeais avec peu de précaution comme je le pouvais les affaires jetées au sol dans ma précipitation. Je pressais rapidement le pas jusqu’à la piscine. Devyn était là. Je lui souriais avant de me mettre à courir comme un fou et à sauter dans l’eau en faisant en sorte d’éclabousser un maximum. C’était plus fort que moi. Je sortais à nouveau la tête de l’eau, mort de rire avant l’ensemble de mes cheveux tombant en rideaux devant mes yeux. J’allais tout mettre en œuvre pour qu’elle ne s’ennuie pas !


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Jeu 27 Aoû - 20:44

Devyn ∞ Noäm
« Ça peut être un soulagement d’arrêter de se cacher, de montrer aux autres qui on est vraiment. »
Ce silence était reposant. Ca changeait vraiment de ce dont j’avais l’habitude, pour une fois. Pourtant, la présence de Noäm dans la grande maison froide me parut être une chaleur réconfortante, soudainement. Je n’avais pas pris conscience d’à quel point je me sentais seule, jusqu’à ce qu’il vienne frapper hasardeusement à la porte. Cela m’arracha un sourire, évidemment. D’autant qu’il essayait d’être le plus adorable possible avec moi, en me rassurant quant aux cancans qui s’acharnaient sur moi. Il me disait que tout irait bien. Sans doute était-ce une utopie, mais je m’en moquais. Au moins, il ne me mentait pas. Dans son regard, je le sentais sincère. Il voulait vraiment que rien ne continue de me gâcher l’existence. Soulagée de voir qu’il était de mon côté, je lui adressai un doux sourire. « T’es mignon. » Lui avouai-je en guise de remerciement, sans me rendre compte de la double connotation qu’il pouvait se loger présentement. Lorsque je m’en rendis compte, le rouge me monta légèrement aux joues mais je tâchai de ne rien laisser transparaître. Rapidement, je changeai de sujet en lui proposant une activité à deux : la piscine. Du moment qu’il était là, autant profiter des plaisirs que l’été pouvait offrir. Il me fit une petite remarque, qui m’arracha un rire. « Mais je suis parfaite au naturel, mon cher ! » Dis-je en tentant de paraître offusquée. Malheureusement pour moi, je n’étais pas très douée pour être égocentrique. Aussi je me mis à rire, en gloussant. « Allez. Va chercher des affaires en haut. » Lui indiquai-je sur un ton tendre, avant de le voir s’éclipser à l’étage dans la chambre de son frère – ou d’un autre des garçons. Je me regardai alors dans le four, dont la vitre permettait le reflet. Etonnement, mon visage rougissait quelque peu et je ne comprenais pas comment. Ni pourquoi. Mais je me doutais que la présence de Noäm n’y était pas pour rien. D’autant que cela faisait longtemps que je n’avais pas eu de contact avec un garçon extérieur à la maison.

Prise dans mes pensées, je terminai le liquide frais dans mon verre et je le déposai dans le lave-vaisselle, avant de me diriger machinalement vers l’extérieur où trônait ma chaise longue et mes affaires. Je les rangeai alors dans la boîte en carton, soigneusement, avant de la placer sous la chaise de façon à ce que personne ne tombe dessus directement. Je m’approchai alors du bord de la piscine, où je m’assis en ne mettant que mes pieds dedans, histoire de les rafraîchir, en attendant que le jeune homme revienne. Il ne tarda pas à débouler, tout sourire. Apparemment, il avait trouvé un caleçon de bain rouge qui était à sa taille. Aussitôt, il se précipita dans l’eau et m’éclaboussa au maximum. « Eeeeh ! » Criai-je en me redressant sur mes deux jambes, surprise. Puis, constatant que j’étais trempée, je me mis à rire. Décidément, il avait envie de bouleverser ma journée ! Moi qui ne voulais pas mouiller mes cheveux, c’était raté. Alors, je défis ma queue de cheval et je lui lançai un regard de défi. « Tu vas voir si je t’attrape ! » Lui dis-je sur un ton amusé, avant de sauter à mon tour dans l’eau pour le rejoindre. Naturellement, je me dépêchai de nager jusqu’à lui. Une fois à proximité, je remontai enfin à la surface pour lui faire face. Dès que je fus en mesure, je me rapprochai encore plus afin d’essayer de le chatouiller. Et, les choses en entrainant une autre, je ne vis pas à quel point nos deux corps se frôlaient, s’effleuraient. Cependant, dès que j’en pris conscience, je me stoppai et laissai échapper un rire nerveux.

code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Lun 31 Aoû - 18:42


bored on a sunny day
feat Devyn
Me retrouver face à face avec Devyn était un peu… perturbant. La jeune femme me plaisait et ce n’était pas surprenant. Elle était sympathique, souriante, drôle, terriblement jolie. Mais comme toujours totalement inaccessible. C’était la colocataire de mon frère et une… Pas vraiment une amie. Un peu plus qu’une connaissance. Nous nous entendions très bien, mais n’avions jamais eu l’occasion de réellement discuter. C’était totalement impossible à la colocation. Mais là c’était totalement différent, nous étions que tous les deux. Elle me confiait un peu ses sentiments suite à sa perte de mémoire. Je faisais mon maximum pour la rassurer et lui dire que tout allait bien se passer. Pour le moment il fallait juste qu’elle continue de stimuler sa mémoire et qu’elle fasse preuve de patience. Mais elle était au centre de l’attention. Comme je l’étais lorsque ma maladie refaisait surface sans crier gare. Toutefois je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’elle me dise que j’étais mignon. Ok j’avais compris que c’était surtout en rapport de mes paroles mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être déstabilisé. Je passais ma main dans mes cheveux et ne relevais pas. Elle semblait se rendre compte de ses paroles parce que ses joues se mirent à rougir. Heureusement la jolie Howell ne perdait pas autant ses moyens que moi et me proposait de profiter de leur piscine. J’approuvais totalement l’idée. Je lui faisais une petite remarque rigolote pour être certain de ne pas l’embêter. Je ne voulais pas qu’elle me propose de rester simplement par obligation. J’étais arrivé à l’improviste. Je réussissais à la faire rire. Je haussais les épaules à sa remarque et partais rapidement chercher un maillot de bain dans les affaires de mon frère. Je ne tardais pas à trouver mon bonheur. Nous avions bon goût dans la famille. Je n’avais pas vraiment envie de faire attendre la jeune femme !

Une fois à l’extérieur, je découvrais Devyn assise sur le bord de la piscine. C’était beaucoup trop tentant… Je ne pouvais pas simplement m’avancer, m’asseoir sagement à ses côtés. Ce serait terriblement ennuyeux. J’étais encore un gamin parfois. Je n’hésitais pas une seule seconde : je prenais de l’élan et sautais dans la piscine en faisant en sorte de la mouiller le plus possible. Pari réussi. La pauvre sursautait et sautais sur ses jambes. J’étais très content de moi et explosais de rire. Je m’approchais à nouveau d’elle. Je lui souriais de la façon la plus innocente possible, comme si je n’étais aucunement responsable de ce qui était arrivé à l’instant. Non ce n’était pas moi. Juste une pure coïncidence, j’étais entré dans l’eau et elle était mouillée. Aucun lien possible entre ses deux évènements. « C’est ce qu’on va voir. » Je me jetais en arrière et fuyais. La piscine n’était pas assez grande pour que je puisse réellement m’échapper. Elle était maintenant face à moi puis commençait à me chatouiller. Je tentais de retenir ses bras, à m’échapper mais impossible de lui échapper. « Arrête je me rend ! Arrête ! » Je levais les bras signe que je me rendais. Mon cœur battait la chamade de par ce rapprochement. Je ne m’en étais pas rendu compte sur le coup, mais mon inconscient avait perçu cette proximité. Je m’enfonçais dans l’eau et restais quelques secondes sous l’eau. Le temps de reprendre mes esprits. Heureusement pour le moment mon corps ne me lâchait pas. Ca aurait été terriblement gênant. Mais tout allait bien pour le moment. Je sortais la tête et passais ma main dans mes cheveux. « Tu es plus coriace que tu en as l’air. » lançais je dans un rire pour détendre l’atmosphère. « Je dois même avoir la trace de tes ongles. » la taquinais-je. Mais c’était un stratagème. Je l’attrapais, la soulevais avant de l’entraîner avec moi au fond de l’eau.



Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Mar 1 Sep - 14:00

Devyn ∞ Noäm
« Ça peut être un soulagement d’arrêter de se cacher, de montrer aux autres qui on est vraiment. »
Pour la première fois depuis des semaines, mon esprit ne s’amusait plus à me rendre dingue. Je ne réfléchissais pas à ce qu’aurait dû être ma vie, à ce que j’avais perdu ou gagné. Beaucoup murmuraient que ma perte de mémoire était « une bonne chose ». Je ne savais pas dans quelle mesure ils disaient vrai. Longtemps, je leur en voulais de ne rien me dire. De tout me dissimuler de façon honteuse. Aujourd’hui, je commençais à accepter que mon passé devait demeurer derrière moi et que l’avenir se dessinait face à mes yeux. Je riais de bon cœur. J’étais heureuse de me retrouver dehors, par cette belle journée, en compagnie de Noäm. Finalement, je n’étais qu’une enfant perdue face à l’abandon des siens. Tous mes souvenirs avaient déserté et mon lot de tristesse avec eux. Était-ce si mal de profiter de la vie ? Non. Evidemment que non. Personne n’oserait donc me reprocher de m’amuser, comme je l’aurais sans doute fait autrefois. Cette perte d’une année de vie n’était pas grand-chose, lorsqu’on regardait l’ensemble d’une existence. Je devais juste apprendre à l’accepter et espérer que seuls les bons moments me reviendraient. Pour les autres, ils pouvaient demeurer au placard : cela ne me dérangeait pas vraiment. Même si c’était frustrant, dans le fond.

Dès que Noäm s’était amusé à me tremper, en sautant avec élégance – c’est ironique – dans la piscine, je ne pus que laisser mes pensées amères derrière moi et mon rire gagna ma gorge, ainsi que mes yeux. Sans tarder, je le rejoignis pour une partie de chatouilles bien méritée. Je voulais qu’il rit, lui aussi. Et c’était un moyen comme un autre, bien que quelque peu enfantin, d’y parvenir. Seulement, nous n’étions plus des bambins et les rapprochements physiques ne pouvaient pas toujours nous laisser de marbre. Je fus surprise par mon propre jugement. Depuis mon accident, je n’avais laissé aucun garçon – en dehors de Sohel – m’approcher ou me toucher. Alors, évidemment, cela me fit étrange que Noäm soit aussi peu distant. Je ne m’en étais pas rendue compte. J’esquissai alors un sourire un peu crispé, pas habituée à ce genre de contact. Il faut dire que je ne me souvenais de presque rien. Y compris de mes relations les plus intimes. En somme, je me retrouvais un peu comme une espèce de vierge effarouchée, alors que je ne l’étais pas. Ce fut gênant !

Il avait plongé son corps sous l’eau, l’espace de quelques secondes. Etrangement, je sentis le froid m’envahir. Cela ne dura pas longtemps, fort heureusement. Il réapparut très vite, l’eau dégoulinant le long de son corps. Il m’avoua que j’étais coriace. Cela m’arracha un rire. « J’ai gagné ! » Dis-je en tentant de montrer mes bras musclés, en exagérant à la façon de Popeye. Autant dire que j’étais ridicule à cause de mon poids et de mon manque d’entrainement sportif. Cependant, lorsqu’il prétendit que je l’avais probablement griffé, je me sentis moins à l’aise. « Woops ! Je ne t’ai pas fait trop mal, au moins ? » Lui demandai-je, visiblement inquiète, tout en me rapprochant de lui. C’est là que le fourbe en profita pour m’attraper, me soulever, et m’engouffrer au fond de l’eau. « Aaaah ! » Hurlai-je avant de me retrouver dans le liquide clair, blottie contre le corps de Noäm. Le temps me parut suspendu et rapide à la fois. Je sentais mon palpitant qui hurlait, tambourinant ma poitrine. Le souffle me manquait, à cause de mon cri précédant, et je ne pus que remonter à la surface à la recherche d’oxygène. Dès que ma tête fut hors de l’eau, j’inspirai grandement une goulée d’air frais. Noäm me rejoignit bien vite. La distance entre nous était ridicule. Si bien que nous étions éloignés que par deux ou trois centimètres. Et, sans comprendre ni comment, ni pourquoi, je me penchai d’avantage et déposai un baiser doux, léger, sur ses lèvres. Cela ne dura guère de temps, puisque je fus prise de panique dès lors que mon cerveau comprit ce que mon corps venait de faire. « Oh je… Je suis désolée. » Articulai-je en posant mon index et mon majeur sur mes lèvres, sentant le rouge me monter aux joues, tandis que je parvins à reculer d'un minuscule pas. Je baissai mon regard, honteuse d’avoir gâché le moment. J’aurais voulu me cacher dans un trou de souris, mais mon corps – une fois de plus – n’était pas d’accord. Alors je restai là, stupidement, sans bouger, en attendant qu'il parte loin de moi.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Sam 5 Sep - 20:04


bored on a sunny day
feat Devyn
Je venais délibérément de sauter dans la piscine en mouillant autant que possible Devyn. J’avais trouvé ça très drôle sur le coup, et je n’avais pas réussi à m’en empêcher. Heureusement la jeune femme ne semblait pas trop m’en vouloir en dehors de son petit cri. Elle se jetait même à l’eau pour tenter de se venger. Je riais à gorge déployée tentant de la fuir, sachant pourtant que je n’allais pas aller très loin. Et voilà que nous étions à nous débattre l’un contre l’autre dans l’eau. Je ne pensais pas une seule seconde à la proximité, profitant simplement de l’instant. Contrairement à la plupart des garçons, j’arrivais parfois à faire abstraction de ce genre de détail… Bien que cette fois j’étais surpris. Devyn n’était pas n’importe qui. Elle n’allait pas lâcher prise. Je me rendais. Enfin plus ou moins. Je laissais la jeune femme se délecter de sa victoire. Je riais alors qu’elle tentait de me montrer des muscles que je ne voyais pas. Je lui avouais qu’elle devait m’avoir griffé sans s’en rendre compte. Merveilleuse diversion. Elle s’approchait de moi pour voir les dégâts provoqués. Je l’attrapais et l’attirais sous l’eau, la faisant hurler une nouvelle fois. Mon cœur battait à tout rompre lorsque, toujours sous l’eau, je me rendais compte de notre proximité, de son corps contre le mien. Je la lâchais pour la laisser reprendre de l’air et en faire de même. Je crevais la surface et prenais de grandes bouffées d’oxygène. Je passais ma main dans mes cheveux pour les remettre en place. Je voyais la poitrine de la jeune femme se soulever. Je baissais les yeux en me disant que j’avais peut-être un peu trop abusé. J’allais ouvrir la bouche pour m’excuser lorsque… Quelque chose d’incroyable se passait.

Je me figeais totalement alors que les lèvres de Devyn se posaient sur les miennes. Je cessais de respirer et j’étais presque certain que mon cœur s’arrêtait de battre un court instant. J’étais peut-être même en train de faire une crise cardiaque enfin au sens figuré. Je ne savais pas quoi faire. Elle se reculait assez rapidement, me laissant totalement figé. J’avais le goût de ses lèvres sur les miennes et ce n’était pas du tout désagréable. Mon cerveau venait de s’arrêter. Il me fallait quelques secondes pour le remettre en route. Elle s’excusait en virant au rouge. J’ouvrais la bouche et la refermais comme si je parlais mais aucun mot ne sortait de ma bouche. J’étais sous le choc. J’avais toujours été plus ou moins attiré par elle mais je ne pensais pas… Enfin. Ca semblait réciproque pendant un court instant. Je savais que je devais réagir tout de suite. Mais qu’est ce que j’étais censé faire ? C’était la colocataire de mon frère et quelqu’un de sympathique et … Je ne lui trouvais que des qualités. Bon en dehors de vivre avec mon frère. Ca c’était moins cool. « Je… Enfin. » Je passais ma mains dans mes cheveux. Et puis mince. Je devais tenter le tout pour le tout. Dans un élan de folie, je m’avançais et l’embrassais à mon tour. Je posais ma main sur son visage. Je ne savais pas si c’était une bonne ou une mauvaise idée. Pour tout dire, je m’attendais à me prendre une claque monumentale. Le baiser fut plus long que le précédent… Est-ce que j’avais réussi à la surprendre ? Devyn venait de mettre un sacré bordel dans ma vie.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Sam 5 Sep - 21:42

Devyn ∞ Noäm
« Ça peut être un soulagement d’arrêter de se cacher, de montrer aux autres qui on est vraiment. »
C’était étrange cette sensation de froid qui parcourait mon échine, tandis que mes yeux glissaient sur les vagues de l’eau de la piscine, symbole de notre agitation passée. Tout était devenu affreusement calme. Même le liquide semblait s’être subitement figé, aussi vite que mon palpitant. Un soupire s’échappa de mes lèvres, discret et fugace, signe présent de ma respiration saccadée et mal assurée. J’avais joué avec le feu et je m’étais brûlée en embrassant Noäm. Une impulsion que je ne me reconnaissais pas. Certes, il était adorable et particulièrement mignon. De plus, il s’était montré rassurant et compréhensif avec moi. Sans compter le fait que notre rapprochement physique avait éveillé en moi une sorte de désir enfoui. Je ne savais pas ce qu’il s’était passé durant l’année écoulée. Et sur le coup, cela me parut particulièrement futile. Je me moquais bien de mes pseudos-relations de l’époque. Si elles avaient été si importantes que cela, sans doute m’en souviendrais-je malgré tout. A la place, il n’y avait que le vide. Et pour la première fois, je me laisse penser qu’un garçon pouvait le combler.

Lorsqu’il ouvrit la bouche, s’essayant à une phrase hasardeuse, je redressai mon regard sur son visage. Le mien devait être empourpré d’un rouge couleur tomate peu enviable. Je me demandais si j’avais toute ma tête. Après tout, n’était-il pas le petit frère de Laserian ? Il n’était même pas majeur. Cela m’embrassa encore d’avantage. J’avais l’impression que je l’avais forcé à quelque chose dont il n’avait pas envie. Le regret sonnait amer dans mon esprit. Pourtant, la vérité en fut toute autre. Alors que je m’attendais à une réprimande de sa part, ou à une blague pour détendre l’atmosphère – alors que moi j’étais incapable de parler, il s’avança jusqu’à mon visage et embrassa mes lèvres. C’était humide, doux et chaud. Chaleureux. Et, pour en savourer d’autant plus le goût subtil, je fermai les yeux en me laissant surprendre par sa tendresse. Mon corps tout entier se mit à frissonner. Ce n’était plus à cause de l’air glacial, mais bel et bien par le désir qui s’emparait de mon être. Je ne m’y attendais pas. C’était… magique.

Au bout d’un moment, il fallut se décoller un peu pour reprendre notre souffle. Sauf que j’étais avide de cette bouche, désormais. Comme un besoin pour me sentir entière. Alors, sans trop réfléchir, oubliant nos différences, je m’accolai d’avantage contre lui. Je passai mes mains autours de sa nuque et, sans gêne, je pris d’assaut sa bouche. Avec ma langue, je forçai légèrement le passage jusqu’à la sienne et je pris soin de les entremêler toutes les deux, les laissant danser dans une passion ardente et nouvelle, exaltante. Je ne me souvenais pas avoir ressenti ça de cette façon : les papillons dans le ventre, le sang qui tambourinait dans mes veines, le cœur qui s’abandonnait à un rythme effréné… tout ça, je le voulais. Et plus encore.

Seulement, comme le baiser précédent, il fallut bien reprendre mon souffle. Alors je dus m’écarter de sa peau, afin de nous permettre de laisser les prochaines secondes décider de ce que tout ceci signifiait. Allions-nous goûter au plaisir de cette nouveauté, bercés par notre élan, ou nous rendrions-nous comptes avec amertume que tout ceci ne mènerait à rien et qu’il valait mieux oublier ? Pour le moment, je pouvais affirmer une seule chose : je n’avais aucun regret. D’ailleurs, un sourire se dessina sur mes lèvres de façon timide, mais sincère. D’autant que je devais admettre qu’il embrassait bien. Vraiment bien.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Dim 6 Sep - 14:02


bored on a sunny day
feat Devyn
Je me figeais sur place. Je ne m’attendais pas à une telle approche de la part de Devyn. Ses lèvres avaient rencontrées les miennes. Mon cœur tentait de bondir hors de ma poitrine, alors que c’était un bordel incroyable dans ma tête. Je ne savais pas quoi faire, ni comment réagir. La situation aurait été beaucoup plus simple si Devyn ne me faisait pas cet effet-là. La jeune femme avait toujours été plus ou moins mon coup de cœur secret. Celui dont je ne parlais pas. Elle était totalement intouchable. Premièrement parce qu’elle avait eu un petit ami quasiment à chaque fois que j’avais eu l’occasion de lui adresser la parole, et puis parce que j’étais le petit frère de son colocataire. Je n’imaginais qu’elle puisse voir autre chose en moi que ce mini-Laserian en beaucoup plus timide, souvent un peu trop calme. J’aurai aimé avoir l’aisance de mon frère avec les filles, plutôt que de perdre mes moyens à chaque fois. Je devais agir. L’occasion était trop belle. Je tentais de dire quelque chose : j’ouvrais la bouche, la refermais, et recommençais ce cinéma. La belle Howell était totalement rouge. Regrettait-elle son geste ? Non je ne voulais pas y penser. Je devais prendre le risque. Je prenais son visage entre mes mains et posais mes lèvres sur les siennes.

Ce contact était délicieux. Je me délectais du goût de ses lèvres, de son odeur. Je ne voulais pas me détacher d’elle. C’était comme si j’avais rêvé de ce moment pendant très longtemps. Je frissonnais de ce contact. Je voulais la serrer contre moi, faire danser mes doigts sur son corps. Mais je savais que j’avais la fâcheuse tendance à m’emballer très rapidement. Je finissais par reculer et à me décaler légèrement. Cette fois c’est moi qui virais légèrement au rouge. Mes doutes n’eurent pas le temps de refaire surface qu’elle posait ses bras autour de mon cou. Ses lèvres venaient à nouveau à la rencontre des miennes, mêlant également nos langues. Ce baiser était plus passionné que le précédent. Je posais mes mains sur ses hanches, l’attirant contre moi. A l’intérieur, j’étais totalement en ébullition. Mon estomac se serrait sous l’excitation, mon cœur était sur le point d’exploser : mais je m’en fichais totalement. Mes mains allèrent même jusqu’à descendre légèrement, se posant sur le haut de son fessier. Elle me faisait un effet fou.

Nous nous détachions à nouveau sous peine de mourir étouffé. Bien que je trouvais ce sort enviable à ce moment. Je n’osais pas la regarder dans les yeux et me contentais de regarder l’eau, mes mains sur ses hanches. J’avais peur qu’elle m’annonce que c’était une erreur. Même si ces actes m’annonçaient le contraire. Son petit sourire faisait disparaître en moi l’appréhension. Le même apparaissait sur mon visage. Je me mordillais la lèvre avant de relever la tête. « Je pense que… tu as compris que tu me plaisais… » Quel idiot. J’avais vraiment dit ca à voix haute ? Je soupirais lourdement. Je n’étais pas doué il fallait m’y faire. Il y eut un petit silence « Ok c’était clairement très maladroit. » lançais-je avec innocence. Comment passer pour un gamin…


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Dim 6 Sep - 20:52

Devyn ∞ Noäm
« Ça peut être un soulagement d’arrêter de se cacher, de montrer aux autres qui on est vraiment. »
C’est étrange comme tout peut changer en une seule petite heure. Tous les événements de votre vie peuvent se retrouver bousculer par un moment fragile, fugace, mais décisif. Cet instant clef où tout se chamboule sans qu’on ne s’y attende le moins d’une monde. Il avait suffi d’une impulsion, d’une fraction de seconde où le cerveau se met en mode « off », pour que j’ose franchir un pas que jamais je n’aurais cru possible. Pour quelle raison avais-je décidé d’embrasser Noäm, de presque quatre ans mon cadet, le petit frère de Laserian, alors que je n’avais pas osé le regarder jusqu’à présent ? Pas de cette façon-là. Est-ce que je regrettais ? Le goût sucré de son baiser me laissait suggérer que non. Pire, j’en redemandais. Était-ce malsain, que d’éprouver un tel désir pour un garçon comme lui, timide et maladroit ? Je n’en savais rien. Il faut dire que Sasha Danvers n’avait pas été des plus adroits non plus. Et c’est sa douceur qui m’avait touchée. Alors oui, peut-être que je préférais décemment les gentils garçons aux vilains bad boys du quartier. Finalement, n’était-ce pas une bonne chose que de laisser mon cœur parler un peu et m’écouter un peu moins, moi la fille à qui on reprochait justement de suivre plus sa raison que ses émotions ?

Reprenant mon souffle après un baiser des plus passionnés, je me sentis subitement moins rougissante. Sans doute parce qu’il n’y avait pas forcément une grande honte à avoir. Certes, il était plus jeune que moi. Et alors ? Si nous avions dix ans de plus, cela ne choquerait pas. Pourquoi est-ce que cela devrait être le cas aujourd’hui ? Et puis, je me sentais plus à l’aise désormais que je savais que mon geste n’était pas à sens unique. Peut-être que mon subconscient avait perçu des signaux que je n’avais pas remarqué jusqu’à aujourd’hui ? Quoiqu’il en soit, lorsqu’il ouvrit la bouche, il me fit rire. Un son cristallin sortit de ma gorge, bien qu’un peu timide encore. Il avait l’air de marcher sur des œufs, avec moi. Etais-je si impressionnante que cela ? Il ne me le semblait pas. « Tu me plais aussi, Noäm. Beaucoup. » Lui dis-je en esquissant un sourire sincère et lumineux. Puis je remarquai que ma peau était digne de celle d’une poulette congelée. Grimaçant, je frottai mes bras pour me réchauffer, ce qui était un geste vain. Était-ce le froid ou les émotions ? Je ne saurais trop le dire, mais j’opterais pour la seconde option. « On sort ? » Lui demandai-je, tout en me dirigeant vers l’échelle pour m’extirper de l’eau. Je me sentais guillerette, tout d’un coup. Comme si de nouvelles possibilités s’offraient à moi de façon soudaine et inattendue – ce qui était un peu le cas. Je pris alors le linge, posé sur ma chaise longue, et je commençai à m’essuyer les cheveux, puis le corps, tout en réfléchissant à « la suite » des événements.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Mar 8 Sep - 11:35


bored on a sunny day
feat Devyn
Les évènements venaient de prendre une tournure totalement improbable. Je n’avais pas pensé une seule seconde que mes lèvres allaient toucher, ne serait-ce que frôler celle de Devyn. C’était mon coup de cœur. La fille totalement inaccessible qui me plaisait.  J’étais le petit frère et pas vraiment le copain canon qui trainait dans la colocation. Mes chances avec elle étaient plutôt de l’ordre de : « tu n’as aucune chance gamin. » qu’une hypothétique relation. Pourtant c’était ce qui était en train de se passer. Nous étions collés corps contre corps et en train de nous embrasser comme des fous. Véritablement avide l’un de l’autre.  Je tentais de faire le point, de peser le pour parce que je ne trouvais aucun contre… Mais Devyn en avait-elle ? Regrettait-elle son geste ? Son petit sourire réussissait à me convaincre que je me faisais de fausses idées. Je décidais de me lancer et de lui dire qu’elle me plaisait. Beaucoup. Un rire cristallin sortait de sa bouche. Je baissais la tête. Est-ce qu’elle trouvait la situation drôle ? Il était rare que je me m’intéresse vraiment à une jeune femme. Devyn m’avouait que je lui plaisais également. Je tombais des nues. J’étais tellement heureux. Mon cœur battait encore plus rapidement. Je m’avançais et passais ma main dans ses cheveux avant de l’embrasser. Je voulais m’assurer que tout était vrai.

Devyn proposait de sortir de l’eau. Je la voyais frissonner. Je hochais la tête. Elle n’avait pas vraiment attendu ma réponse. Je la suivais, ne pouvant m’empêcher de la contempler. La jeune Howell était simplement magnifique. Je secouais la tête : pas ce genre de pensée. Pas maintenant. Ca pourrait être terriblement gênant si mon corps me trahissait. Je m’asseyais sur le deuxième transat autour de la piscine. J’attrapais une serviette qui trainait là et je m’essuyais les cheveux. Je commençais à avoir un peu froid. Je devais proposer quelque chose. N’importe quoi. Je voulais vraiment me comporter comme un petit ami. Ca je savais faire. « Tu veux faire quelque chose ? » j’avais bien deux ou trois idées en tête. Dont une était assez charnelle… Hormone d’adolescent. Je m’approchais d’elle. « Rentrer au moins. Tu frissonnes. » Elle avait la chair de poule et sortir de l’eau n’avait pas l’air d’avoir réellement aidé. Je lui attrapais la main avant de la serrer dans mes bras. Je voulais plus ou moins doser sa réaction. Je ne savais pas trop quoi penser. Est-ce qu’elle pouvait être considérée comme ma petite amie ? Je l’espérais.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Mar 8 Sep - 16:39

Devyn ∞ Noäm
« Ça peut être un soulagement d’arrêter de se cacher, de montrer aux autres qui on est vraiment. »
Il était un peu tôt encore pour parler d’un coup de foudre entre Noäm et moi. Je savais que mon passé menaçait de ressurgir à tout moment et que cela ne risquait pas d’être une partie de plaisir. Toutefois, j’étais persuadée que nous vivions véritablement quelque chose. Le temps me donnerait raison ou tort ; J’avais appris que je ne pouvais pas tout gérer, tout prévoir et encore moins tout anticiper. Alors oui, je venais de décider de me laisser vivre, tout bonnement, et d’écouter un peu plus ce que je ressentais plutôt que mon esprit. Ce dernier n’était-il pas un peu cassé, d’ailleurs, lorsqu’on y réfléchissait ? Je redoutais néanmoins les réactions de mes amis. J’étais persuadée que beaucoup seraient contents que j’aie trouvé une personne digne de confiance, capable de m’apporter de l’amour. Bien sûr, le problème majeur allait être la différence d’âge, dans un premier temps. Mais également le fait que jamais, auparavant, nous avions manifesté un vif intérêt visible l’un pour l’autre. Alors oui, ils risquaient d’être étonnés – tout autant que moi. Cependant, je me disais qu’il fallait que j’apprenne à me moquer du regard des autres. Les seuls yeux que je redoutais étaient ceux de Laserian, le frère de Noäm. J’espérais qu’il accepte ce bouleversement soudain dans la vie de son cadet. Nous étions amis, il savait sans doute plus de choses sur mon passé que moi. Je me souvenais clairement qu’il était là, à l’hôpital, après mon accident. Il avait évoqué Alexander – leur cousin, mais je n’avais jamais eu de réponses à mes questions. Je ne me souvenais absolument pas d’avoir été plus qu’une amie pour celui qui était à présent en Russie.

Sentant les frissons le long de mon corps, je pris soin de bien me sécher et d’attendre que le jeune garçon vienne me rejoindre. Il me demanda si j’avais une idée de la suite, au niveau de ce que j’avais envie de faire. Je me mordis la lèvre inférieure, cherchant une suggestion à proposer. Mais lorsqu’il me prit la main, tout s’envola. D’autant plus lorsque je me blottis dans ses bras, profitant de ce contact de peau contre peau. Je fermai les yeux quelques secondes, écoutant ma respiration soulever ma poitrine. « D’accord. Rentrons, déjà. » Fis-je, toujours les yeux clos, contrainte de me rendre à l’évidence : j’avais froid, malgré le soleil. Je souris alors à Noäm, entrelaçant mes doigts dans les siens, et je me mis à marcher jusqu’à l’intérieur sans jamais le lâcher. Ce n’est qu’une fois dedans que je me retournai vers lui, avec un sourire espiègle. « Je vais aller me changer. Tu devrais faire pareil. » Oui, je devais aller me rhabiller. Rester dans des vêtements mouillés, cela ne m’aiderait pas à me réchauffer. Je déposai un baiser léger, à la commissure de ses lèvres, pour me diriger jusque dans ma chambre. Je me rendis alors dans mon antre, enlevant mon maillot de bain. Rapidement, j’enfilai mes sous-vêtements noirs, me regardant dans la glace. Petit à petit, je vis une femme se dessiner devant moi, malgré les cicatrices à mes avant-bras. Heureusement, elles ne se voyaient pas énormément. Pourtant, je stressais. Est-ce que je plaisais vraiment à Noäm ou n’était-ce qu’une poussée d’hormones de sa part ? Je ne savais pas vraiment quoi en penser, assaillie pas les doutes qui me submergeaient. Je tâchai alors d’écouter le silence qui m’entourait, tentant de chasser mes craintes au lointain. Cependant, je remarquai que cela ne bougeait pas beaucoup. Était-il dans la chambre de son frère, entrain de se changer ? Avait-il fini et était-il entrain de m’attendre au salon ? Je me figeai en l’imaginait derrière la porte. Puis je secouai la tête, nerveusement, avant d’enfiler une robe qui traînait par-là. Elle était courte et sans bretelle, mais elle irait très bien. Je voulus alors me rendre jusqu’au séjour, sauf que mes pas ne m’obéirent pas. Je pris place alors sur mon lit, m’asseyant au bord. A croire que toutes les questions qui se posaient dans mon esprit étaient en contradiction avec mes sentiments réels. J’avais peur qu’on se joue de moi, encore une fois. Je repris une profonde inspiration et je me redressai sur mes deux jambes, avant de me rendre jusqu’à la salle du séjour, puis dans la cuisine. Il n’était pas là. Je déglutis, m’imaginant qu’il soit parti de la maison. Machinalement, je pris une canette de Coca dans le réfrigérateur et j’attendis un moment. Quand il me rejoignit enfin, un sourire soulagé apparut sur mes lèvres. « Tu as envie de faire quelque chose en particulier ? » Lui demandai-je, pour la seconde fois aujourd’hui – bien que c’est moi qui l’avait incité à venir se baigner la première fois. Alors, pour cette fois-ci : à lui de décider.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn Mar 8 Sep - 22:13


bored on a sunny day
feat Devyn
Petite amie. C’était la pensée qui surpassait les autres. Devyn était-elle ma petite amie ou non ? Je ne pouvais réellement me prononcer pour le moment. Je ne voulais pas en parler, je ne voulais pas gâcher ce moment. Il fallait du temps pour savoir s’il y avait réellement des sentiments entre nous et surtout les laisser se développer. J’étais attiré par Devyn, je l’étais depuis très longtemps. Bien avant les évènements dont j’avais entendu parler par Laserian. Je ne pensais pas que je pourrais un jour la serrer dans mes bras, l’embrasser. Elle était un amour impossible, inaccessible. Je n’en avais jamais parlé à qui que ce soit. C’était bête et irréaliste. Je m’imaginais le rire sonore de Laserian si je lui avais avoué cette attirance. Je n’étais qu’un gamin. Me voyait-elle ainsi ? Comme un gamin plutôt mignon à qui elle ne pouvait pas dire non pour une raison totalement dérisoire, sans attirance… Je ne devais pas me poser autant de question. Le temps allait me révéler la vérité. Je devais me concentrer sur l’instant présent.

Je tentais de me comporter comme un prétendant à la place de petit ami. J’avais fait le plus gros du chemin, ce n’était pas maintenant que j’allais faire marche arrière. Je m’avançais et lui demandais ce qu’elle voulait faire. J’attrapais sa main. Elle faisait un peu vers moi et me serrait dans ses bras. Je profitais de la chaleur de son corps en tentant de penser à autre chose… Totalement autre chose. Je ne voulais pas être trahi par mon corps et cet instant. Je passais ma main dans ses cheveux et décidais de parler. D’une certaine manière je coupais court à ce rapprochement. Elle frissonnait sous le vent qui me semblait plus froid que tout à l’heure. Certainement le fait d’être mouillé. Cette fois, c’est elle qui fit prisonnière ma main. Un grand sourire ornait mon visage. Elle m’annonçait déjà se changer. Oui bonne idée. Je hochais la tête en guide d’approbation. La jeune femme déposait un baiser sur le coin de mes lèvres avant de disparaître. Il me fallut quelques secondes pour revenir sur terre. Euh oui bien sur… Me changer. J’allais dans la chambre de Laze, là où j’avais laissé mes affaires. Il me fallut très peu de temps pour me changer. Je me laissais tomber sur le lit. Je prenais de grandes respirations. J’étais à la fois heureux et rempli d’inquiétude. Mes pensées se dirigèrent vers nos amis. Il fallait ne rien dire. Pour le moment. Avant d’être certain. Il y avait beaucoup en jeu. Je craignais la réaction de Laze et des autres… Ils avaient l’habitude de voir le petit frère, pas le jeune homme en moi. J’étais un mini Prior. J’entendais des bruits de pas. Je me levais et prenais encore quelques minutes avant de trouver la force de la rejoindre.

Je ne pouvais m’empêcher de l’observer quelques secondes avec moins de discrétion que d’habitude. Sa robe lui allait à merveilles. Je voulais lui faire le compliment mais je craignais le faux pas. Je choisissais le silence. Je m’avançais vers elle, toujours avec un sourire et m’appuyais sur l’un des éléments. Que faire ? Terrible question. Je décidais de répondre franchement, sans penser aux conséquences. « Je pense que… Qu’il vaut mieux qu’on prenne notre temps. Par rapport aux autres. » Je voulais lui en parler directement. Ses paroles supposaient ne pas sortir, ou alors si mais en tant qu’amis. C’était peut-être aussi une façon d’officialiser, déjà entre nous, ce qui se passait. Mon estomac coupait la suite de la conversation. Je ne pouvais m’empêcher d’exploser de rire. « Je ne pense pas avoir à décider : il vient de le faire pour moi ! » Je posais ma main sur mon ventre. « On peut toujours commencer par manger quelque chose. » J’étais à l’aise, bien plus à l’aise. Je haussais les épaules et plongeais mon regard dans le sien : « Des cookies ? » Avant qu’elle ne réponde quoi que ce soit j’ajoutais avec un grand sourire. « En fait c’est la seule chose que je sais faire. Avec les pâtes. Mais ca impressionne toujours. » Moi j’étais doué pour manger. Heureusement que je n’étais pas du genre à trainer sur le canapé.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bored on a sunny Day - Devyn

Revenir en haut Aller en bas

Bored on a sunny Day - Devyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-