AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

That awkward moment. - LIZZIE & MONA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Sam 13 Juin - 11:08


Délaissant la leçon de philosophie sur laquelle elle travaillait, Mona s’empara allègrement de son téléphone portable. Après en avoir déverrouillé l’accès grâce à son empreinte digitale, elle vérifia ses e-mails. Aussitôt, son visage s’éclaira d’un sourire. Bien loin des préoccupations du diplôme, son frère jumeau, Milo, lui avait envoyé une vidéo dans laquelle ses potes et lui-même faisaient les idiots, comme d’habitude. De bon coeur, Mona se mit à rire. Une fois la vidéo terminée, elle chassa l’accès de tristesse qui l’envahissait irrémédiablement dès qu’elle pensait à Milo. Bientôt, bientôt. Elle ne supportait juste plus d’être aussi loin d’autant de membres de sa famille, mais elle n’avait jamais été séparé de son frère jumeau plus de quelques jours. Elle se souvenait encore de cette été-là, quand ils avaient douze ans ; elle était partie en colonie de vacances entièrement féminine. Et le soir, elle s’était retrouvée à pleurer comme une idiote parce que Milo lui manquait horriblement. Et même avec les années qui passaient, quand elle partait pour faire des compétitions de natation, elle avait toujours besoin d’entendre la voix de son jumeau dans les vestiaires, avant de plonger.

Pour penser à autre chose, Mona fit défiler les chansons sur son iPhone. Aucune ne la tentant véritablement, elle activa le mode aléatoire et commença à chanter tout et n’importe quoi. Elle jeta un coup d’oeil à son casque Beats, mais elle avait trop la flemme de se lever pour aller le chercher. La Londonienne chantait comme une casserole, mais personne n’était là pour l’entendre, personne n’en souffrirait, aucune oreille ne serait endommagée. Même Oscar était parti. En cette fin d’après-midi, il avait dit qu’il avait des courses à faire. Et elle était censée réviser, aussi ne lui avait-elle pas collé aux basques, comme cela arrivait sans doute un peu trop souvent. Apparemment, il devait aller chercher un truc pour les chevaux, mais il en avait pour un moment. Mona n’avait pas cherché à en savoir plus et elle était remontée dans sa chambre, s’attelant tant bien que mal à la révision de concepts tels que l’épicurisme ou le stoïcisme. C’était certes intéressant, mais Mona savait d’avance qu’elle ne tiendrait pas la soirée entière. Elle avait besoin de faire des pauses, c’était toujours comme ça qu’elle révisait et jusqu’ici, ça ne lui réussissait pas trop mal.

C’était précisément une de ces fameuses pauses que la demoiselle s’accordait. Confortablement installée dans son lit, elle chantait quasiment à tue-tête un air bien connu de Bon Jovi quand, soudain, un bruit retentit au rez-de-chaussée. Immédiatement, Mona appuya sur le bouton pause et se redressa. Est-ce que c’était Oscar qui avait encore fait tomber quelque chose ? Un des morceaux de la grange en ruine qui s’était effondré ? Non, il lui semblait que c’était autre chose. Fronçant les sourcils, Mona tendit l’oreille. Quelqu’un était entré dans la maison, elle en était certaine. Et ce n’était pas son cousin. Son cousin prenait toujours la peine de s’annoncer, pour la rassurer, les autres membres de sa famille aussi. Elle avait également eu droit à des dizaines de recommandations sur la bonne façon de réagir dans les différentes situations pouvant se présenter en l’absence d’Oscar. Assez rapidement, Mona sentit les battements de son coeur s’accélérer. Et si c’était un cambrioleur ? Quelqu’un de mal intentionné ? Et si… ? Déglutissant péniblement, la brunette se leva et se mit à marcher à pas de loups en direction du rez-de-chaussée. Au passage, elle attrapa le premier truc qui lui tombait sous la main, à savoir un marteau - c’était toujours mieux que rien. Alors qu’elle était dans les escaliers, un craquement retentit à nouveau au rez-de-chaussée. Mona sursauta. Et ce qui devait arriver arriva : ayant hérité des gènes de maladresse dans sa famille, elle trébucha et dégringola le reste des escaliers. « Holy shit ! » jura-t-elle. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux ; elle s’était fait mal à la cheville. Mais ce qu’elle voyait surtout, à l’instant précis, c’était que si une personne mal intentionnée était entrée dans la maison, Mona était véritablement en position de faiblesse. Et elle n’avait même pas eu la jugeote de prendre son iPhone ! « J’vous préviens, j’suis armée ! » lança-t-elle d’une voix qu’elle tenta de rendre aussi convaincante et confiante que possible. Pourtant, elle n’en menait clairement pas large, la peur l’avait envahie à la manière d’une vague.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Sam 13 Juin - 21:44

You try to make me crazy
You make me agitated
And then i'm suffocated

Ce séjour à Londres avec Oscar fut tout simplement merveilleux et je peux enfin dire que j'ai un « petit-ami », chose que je n'avais plus dite depuis Laserian, et encore, comme notre relation était secrète, j'ai pu le penser sans pour autant le dire. Reste encore à l'avouer à mes frères, chose qui risque d'être délicate, étant donné que pour leur bien (surtout celui d'Ena') j'ai persisté à ne jamais sortir avec quiconque pour ne pas qu'il craigne que je le quitte (ce qui ne m'empêchais pas de voir des garçons quelques fois). Le coeur léger, il m'a déposé chez moi avec mes affaires avant de repartir chez lui pour voir si tout allait bien. Un chaste baiser sur ses lèvres et je le laisse filer tandis que je rentre dans mon appartement pour prendre le temps de déballer mes affaires, car si je ne le fais pas tout de suite, je sais encore que mes vêtements risquent de trainer dans mon sac pendant une semaine entière. Après le déballage des affaires, je profite de mon temps libre pour faire un grand nettoyage de printemps et c'est quelques heures plus tard, une fois en sueur à force d'aspirer et d'épousseter que je me rends compte qu'il me manque quelque chose d'important. Quelque chose qui trouve normalement sa place sur le bureau. Evidemment, mon iPad ! J'ai dû le ranger dans le sac d'Oscar par mégarde. Du moins, je l'espère car sinon, cela signifie que j'ai oublié la tablette dans la chambre d'hôtel à Londres. Tant pis, je ne suis plus à quelques minutes. J'irai chez Oscar un peu plus tard pour vérifier et tant qu'à faire je lui ferai même une petite surprise en apportant des home-made cookies.

Pour le moment, je saute à la douche, préférant être présentable, surtout si je fais cette surprise à mon « petit-ami ». Cette simple pensée colle un sourire mielleux sur mes lèvres que je ne peux pas réprimer. Avec cette température douce, j'opte pour un jean slim basic de couleur noire avec un débardeur bordeaux. Je m'occupe des cookies en laissant le temps à mes cheveux de sécher au naturel et environ une heure plus tard, je me retrouve à la grange de l'anglais. La voiture n'est pas là, ce qui est justement parfait pour l'effet de surprise, alors je me dirige vers la porte, priant pour qu'elle soit ouverte et c'est le cas ! Comme si le karma était vraiment en ma faveur ces derniers jours. Toujours avec cet air béat sur la figure, j'entre à l'intérieur et me dirige dans la cuisine pour y déposer l'assiette de biscuits. Faisant un peu comme chez moi, je me sers un verre d'eau quand j'entends des pas venant de l'étage suivit d'un bruit sourd provenant des escaliers. Apeurée par cette présence inconnue et cette voix féminine qui menace de m'attaquer, j'hésite à sortir de la cuisine ou à me cacher dans un placard en attendant que ça passe.
Inspire, expire, inspire, expire. Je répète l'action quelques fois et je sors doucement de ma cachette, les mains levées pour montrer que je ne suis pas une intruse et surtout que je ne veux aucun mal.
« Uhm… Je voulais pas vous faire peur, déso… »
Je me coupe en voyant une jeune fille avachie sur le sol et la surprise me gagne. C'est qui, elle ? Je ne l'ai jamais vu ici… Et puis, elle est mignonne faut l'avouer… Quoiqu'elle a l'air jeune tout de même… Ne me dites pas qu'elle… est avec Oscar ? Un vertige me gagne à l'idée d'être trompée alors qu'il vient juste de me demander d'officialiser notre relation. La gorge nouée, je m'avance doucement vers la brunette, toujours avec les mains relevées et une fois à son niveau, je lui tends une main pour l'aider à se remettre debout.
Et même si techniquement, c'est moi qui vient d'entrer sans frapper et que ce n'est pas à moi de demander, c'est plus fort que moi. Je me lance, le coeur serré.
« Tu… Qui es-tu ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Dim 14 Juin - 4:50


En l'espace de quelques secondes, Mona s'était affublée elle-même d'une demi-douzaine d'insultes. Elle ne comprenait pas ce qui lui était passé par la tête. Pourquoi ne s'était-elle pas cachée dans un placard, comme toute personne dotée d'un minimum de bon sens ? Non, il avait fallu qu'elle essaye de faire preuve de courage - d'idiotie, oui ! Complètement paniquée, elle voyait déjà les pires scénarios du monde défiler dans son esprit. Si quelqu'un voulait lui faire du mal, elle lui avait rendu la tâche tellement facile ! Pourtant, l'intrus en question ne semblait pas vouloir bouger. Mona tendit l'oreille. Aucun son. Elle tenta de se relever en s'appuyant sur une main, mais elle laissa échapper un gémissement dès que sa cheville droite se retrouva sollicitée. Peine perdue. Elle se laissa retomber au sol. Et alors qu’elle commençait à désespérer et était à deux doigts de prier comme Harry le faisait, une silhouette se pointa devant elle, bien plus petite que celle qu’elle se serait attendue à voir. Clignant presque des yeux parce qu’elle lui cachait la lumière, Mona remarqua néanmoins ses mains levées en l’air en signe d’innocence, suivie de près par ce qui s’apparentait plus ou moins à une phrase d’excuse. C’était quoi, ce délire ? L’inconnue lui tendit la main, comme pour l’aider à se relever. Un peu méfiante, Mona observa sa main pendant quelques secondes, comme si elle aurait pu y lire quoi que ce soit. C’était ridicule. Elle n’avait pas la moindre idée de ce que cette fille fichait ici, mais si elle avait voulu l’attaquer, elle aurait eu l’occasion de le faire. Et de toute manière, Mona n’avait pas tellement le choix. Résignée, elle attrapa la main de la jeune femme et s’en servit pour se relever. Une fois debout, elle s’appuya contre le mur et s’efforça de mettre le plus de poids possible sur sa jambe gauche. « Merci » murmura-t-elle, parce qu’il lui semblait que c’était la moindre des choses, aussi obscures que lui paraissent les circonstances.

La demoiselle leva enfin les yeux vers celle qui s’était introduite chez Oscar. Une petite blondinette, plus âgée qu’elle, bien proportionnée, de grands yeux sombres. Mona ne l’avait vue qu’en photo, mais c’était suffisant pour qu’elle la reconnaisse. « Lizzie, c’est ça ?! » s’écria-t-elle, ahurie. Quand son cousin avait commencé à lui parler de la fille qui hantait ses pensées et son coeur, Mona avait aussitôt insisté pour voir des photos. Toute fleur bleue qu’elle était, elle adorait les histoires d’amour. Et il n’en fallut pas plus pour que la lumière se fasse dans l’esprit de la petite Taylor. Bien sûr, tout s’expliquait à présent. « Pardon, j’ai cru que… Que c’était un cambrioleur, ou peu importe quelle espèce de criminel… Désolée… » Toujours appuyée contre le mur, elle tendit une main à celle qu’elle rencontrait d’une manière si… Particulière.  Lizzie semblait aussi stupéfaite de la présence de Mona ici que l’inverse. Quoi, Oscar ne lui avait pas parlé d’elle ? Elle allait hurler au scandale quand il rentrerait et qu’ils se retrouveraient seulement tous les deux ! Ou alors, il avait parlé d’elle, mais Lizzie ne disposait d’aucune base pour la reconnaître. « Mona. La cousine d’Oscar. Contente de... Euh... Te rencontrer... » La Londonienne sentait la gêne l’envahir. Elle se sentait pathétique, à avoir pensé au pire, à avoir été retrouvée au bas de l’escalier dans une posture pour le moins cocasse, à avoir accueilli Lizzie de cette manière. Ça allait à l’encontre de tout ce qu’elle avait pu imaginer. « Est-ce que… Tu veux bien m’aider à me déplacer jusqu’à la table, s’il te plaît ? Je… Je me suis fait mal… »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 


Dernière édition par B. Mona Taylor le Lun 15 Juin - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Dim 14 Juin - 22:14

You try to make me crazy
You make me agitated
And then i'm suffocated

J'aide cette brune que je ne connais pas, pas même de vue à se remettre sur pieds et quand elle est debout sur ses deux jambes, je remarque qu'elle est d'autant plus jolie que quand elle était étalée au pied de l'escalier et l'inquiétude que j'ai jusqu'au fond des entrailles ne fait que s'étaler un peu plus à chaque microseconde. Elle me remercie, malgré la situation atypique et j'hoche la tête comme pour accepter son remercient et signifier que c'est normal, je n'allais tout de même pas la laisser sur le sol alors qu'elle venait de chuter. Je déglutis avec difficultés en posant ma question ayant peur de sa réponse quand elle m'appelle soudainement par mon prénom. Je recule d'un pas, cherchant comment elle peut bien savoir comment je m'appelle si ce n'est parce que Oscar lui ait parlé de moi. Et toujours cette idée hypothétique que je sois face à sa maitresse me hante. A moins que ça ne soit moi la maitresse ? Mais je doute que la brunette m'aurait accueilli de la sorte si elle était au courant de ce qui m'unit à l'anglais. Et quand elle réouvre la bouche, je distingue ce même accent à la fois snob et sexy qui caractérise si bien les anglais. Mais alors qui est-elle ? Une ex de quand il était encore à Canterbury ? Bon dieu, je ne l'espère pas parce qu'elle semble vraiment trop jeune ! Non non, je me fais des idées, tout un tas d'idées… Il n'est pas comme ça, n'est-ce pas…? Infidèle ? Je me rends compte après quelques secondes, que je n'ai pas répondu à sa question, alors j'hoche la tête, encore intimidée par cette jeune fille. Oui, c'est moi Lizzie. Elisabeth Billie Mathesson si on veut faire dans la précision, mais ça, je crois que même Oscar ne le sait pas. Elle semble beaucoup plus décontractée maintenant qu'elle sait qui je suis et s'excuse même pour l'accueil fracassant auquel je viens d'avoir droit. Elle me tend la main, et je la serre alors, comme le veut la norme et j'esquisse un mince sourire, faisant du mieux que je peux.
« Euh d'accord… »
De mon côté, j'attends qu'elle se présente et quand elle le fait enfin, je suis soulagée au point de soupirer de soulagement et de respirer à nouveau correctement et quand je repense à la fameuse Mona par terre, je ne peux m'empêcher de rire de bon coeur. Pas un rire moqueur, mais plutôt un rire nerveux qui fait voler mon inquiétude en éclats. La pauvre doit visiblement avoir hérité de cette maladresse légendaire qui caractérise quasiment tous les membres de cette famille que j'aie eu l'occasion de rencontrer.
« Oh excuse moi, je ne me moque pas. Moi aussi, je suis contente de te rencontrer. C'est juste que j'aurais dû y penser avant. Je veux dire, que tu es de sa famille, vu… » Les lèvres pincées, je pointe du menton là où elle a chuté.« Tu es… La soeur de Shea et Paige ? »
Tout s'explique enfin : l'accent anglais et sa présence ici. Je me sens idiote d'avoir tout de suite pensé au pire, mais disons que ce sont les effets secondaires lorsqu'on entame une toute nouvelle relation, dans mon cas on peut même dire, une première relation. Le soulagement risque de ne pas s'évaporer de sitôt tellement il est intense, mais pour le bien de tout le monde, je risque de garder ce moment sous silence et surtout de ne pas dire à Oscar que j'ai cru un instant que sa cousine était autre chose que sa cousine.
« Oh oui, attends, ne bouge plus, je t'aide. »
Sans pouvoir la porter, je me mets à côté d'elle pour qu'elle prenne appui sur moi et tout en l'aidant, nous avançons vers la table de la cuisine sur laquelle je venais de poser les biscuits normalement destinés à l'homme de la maison.
« C'est ta cheville qui est douloureuse ? Tu veux que j'appelle quelqu'un ? Malheureusement pour toi j'ai fait des études de lettres… Pas de médecine, désolée. »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Lun 15 Juin - 8:07


Maintenant qu’elle avait compris sa méprise, Mona pouvait souffler. Enfin, elle savait qu’elle n’allait ni se faire attaquer, ni se faire voler et elle connaissait l’identité de celle qui était entrée dans la maison, à savoir la nouvelle copine de son cousin. Oscar aurait quand même pu la prévenir que Lizzie pouvait débarquer à l’improviste - elle nota ça dans un coin de sa tête, ça lui éviterait les surprises à l’avenir. Il aurait aussi pu organiser une rencontre plus… Plus conventionnelle, c’était le moins qu’on puisse dire. Mona savait que Lizzie connaissait ses grandes soeurs ; mais maintenant, ce qu’elle allait garder en tête de la benjamine, c’était qu’en plus d’être paranoïaque, elle s’était vautrée au pied de l’escalier, comme une idiote. Un peu résignée, la jeune fille repoussa cette pensée, réalisant alors qu’elle était la seule à être soulagée. La blonde qui lui faisait face semblait pour le moins tendue, sans que Mona ne parvienne à comprendre pourquoi. Lui en voulait-elle de l’avoir menacée ? Elle espérait que non, elle ne l’aurait pas fait si elle avait su dès le départ de qui il s’agissait et qu’elle n’avait pas eu aussi peur. En tout cas, Mona avait l’impression que Lizzie avait arrêté de respirer et ça l’inquiétait, c’était le moins qu’on puisse dire. Que se passait-il donc ? Néanmoins, quand elle se présenta à son tour, elle put lire le soulagement sur tous les traits de la Galloise. Elle se mit même à rire, plongeant cette fois Mona dans un état de perplexité. Pourquoi rigolait-elle ? Qu’est-ce qu’il y avait de drôle ? Est-ce qu’elle-même avait loupé un épisode ? Elle fronça légèrement les sourcils, un peu perdue. Mais quand Lizzie s’expliqua, Mona elle-même se mit à rire de bon coeur. « Oh, je vois… C’est à ça qu’on nous reconnaît, c’est ça ? » La maladresse légendaire de la famille Taylor-Thompson. « On n’est pas tous comme ça, hein ! » ajouta-t-elle, tentant de paraître un minimum rassurante. D’accord, il y avait un nombre incroyablement élevé de personnes plus que maladroites dans leur famille, mais d’autres sauvaient assez remarquablement l’honneur de tout le monde. « Ouaip’, la p’tite dernière ! » confirma Mona en mettant la main sur son front, à la manière d’un soldat. « Enfin, j’ai un frère jumeau, mais comme je suis née juste après lui, il persiste à dire que je suis la petite dernière… » Pourquoi racontait-elle ça ? Mona était intarissable dès qu’il s’agissait de sa famille. Tais-toi, s’exhorta-t-elle, tu vas la faire fuir.

De toute manière, la demoiselle n’était pas en très bonne posture pour bavarder sans s’arrêter. Elle voulait simplement s’asseoir, pour éviter de peser sur sa cheville droite, aussi demanda-t-elle de l’aide à Lizzie. Cette dernière s’approcha pour que Mona puisse prendre appui sur elle, ce qu’elle fit aussitôt, reconnaissante. « Merci. » Elle repoussa l’idée persistante que, si elle mangeait moins, non seulement il y aurait eu moins de poids sur sa cheville, mais en plus, il aurait été plus facile de l’aider. En quelques pas, elle parvint à la table et se laissa tomber sur l’une des chaises, poussant un soupir de soulagement. « Oui, c’est ma cheville… Je… Je sais pas trop… Je voudrais juste une pommade, mais je sais pas laquelle utiliser, ni même si Ozzy en a… Je pourrais appeler ma grande soeur… Mais j’ai peur qu’elle s’inquiète trop… Ils s’inquiètent tous toujours trop. » Alors qu’elle essayait de s’accorder un temps de réflexion, le regard de l’Anglaise se posa sur… Des cookies. « Oh, c’est toi qui les as emmenés pour Ozzy ? Enfin, j’imagine, puisqu’ils étaient pas là tout à l’heure… » Il fallait vraiment qu’elle arrête de parler sans réfléchir. « En attendant que je me décide, tu veux quelque chose à boire ? J’imagine que t’es venue le voir, il est pas là, désolée… Il devrait rentrer d’ici une demi-heure… Je me serais bien levée pour te servir quelque chose, mais… Je vais pas tenir debout. Fais comme chez toi, y’a d’la bière au frais, et j’ai acheté du jus de fruit, si ça te tente… » Mona attendit que Lizzie se serve et vienne s’asseoir à table avec elle. Elle hésitait à lui poser une question, mais elle savait que ça lui tracasserait l’esprit tant qu’elle ne l’aurait pas fait. Elle releva timidement les yeux vers la blondinette. « T’as eu peur que je sois pas de sa famille, hein… ? »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Mar 16 Juin - 20:20

You try to make me crazy
You make me agitated
And then i'm suffocated

« J'espère pour vous sinon les repas de familles doivent être monstrueusement épiques. Mais si ça me fait rire c'est aussi parce que c'est comme ça que j'ai rencontré ton cousin en fait, je ne sais pas si tu es au courant, mais il s'est effondré juste devant moi. »
Je repense à cette soirée et j'en souris de plus belle. Visiblement, Mona a déjà entendu parler de moi, mais je ne sais pas si elle est au courant que notre rencontre a eu lieu lors d'un Speed Dating alors je n'en parle pas. J'étais peut-être rentrée seule chez moi ce soir là, mais les choses avaient agréablement changées si bien que j'avais été sur le point de lui faire une visite surprise. Visite qui est vouée à l'échec, mais peut-être est-ce un signe que c'était trop tôt pour m'introduire comme ça chez lui : la preuve, je n'étais même pas au courant que sa cousine était chez lui. Je ne lui en veux pas, évidemment. Même si nous venons d'officialiser notre relation, on est encore loin de vivre l'un chez l'autre alors oui, peut-être que j'ai dépassé mon rôle de petite-amie tout frais et je n'ai pas le droit d'être surprise de trouver une fille ici. Même si cette fille en question est simplement sa cousine. Rapidement, elle me confirme qu'elle est la soeur de Shea et de Paige et je prends conscience de l'importance de cette famille qui commence à s'exporter dans les environs. Et Dieu sait que je bénirai à jamais leurs décisions car c'est comme ça que j'ai pu rencontrer celui dont je suis amoureuse.
Quand ladite Mona me demande de l'aide à cause de la douleur lancinante qu'elle a au niveau de la cheville, je viens à son aide, sans tenter de la porter car même si elle est jeune, elle reste quand même un peu plus grande que moi et je ne préfère pas m'aventurer sur ce terrain glissant qui risquerait de lui faire encore plus mal.
A ces mots, je me souviens d'une fois où je m'étais foulée la cheville après une mauvaise chute de cheval quand j'étais encore adolescente et où pour soigner j'avais appliqué une pommade et une bande bien serrée autour de la cheville. Oscar doit probablement avoir ce qu'il faut, mais je ne me sens pas à ma place pour fouiller dans son armoire à pharmacie alors qu'il n'est pas présent. Je garde l'idée dans une place de mon cerveau au cas où l'état de sa cheville ne s'améliore pas, mais avec un peu de chance, le simple fait de ne plus prendre appui dessus aidera Mona à se sentir mieux d'ici quelques minutes.
Devant les cookies, Mona me demande si je suis bien celle qui les a posé sur le table et j'hoche la tête en la gratifiant d'un mince sourire.  
« Oui, et tu peux en prendre aussi hein. Il ne lui sont pas tous réservés forcément, tu sais. »
Moi-même avec ce petit moment de terreur, j'ai le ventre qui en accepterait bien un petit, mais je préfère me retenir devant la brunette et à ses mots je me sers un nouveau verre d'eau sans plus attendre.
Je me retourne vers l'éclopée d'un jour.
« Tu veux aussi que je te serve quelque chose ? »
A sa réponse je m'exécute puis retourne m'asseoir en face d'elle, le regard doux puis carrément fuyant quand elle me demande si j'ai pensé en la voyant, qu'elle n'était pas une simple cousine, mais bien une femme d'une autre ordre. Je me mords la lèvre, honteuse. Cette fille était décidément bien curieuse : un peu comme son cousin en fait, qui n'avait pas hésité à me faire remarquer que je ne ressemblais pas du tout à mon frère après à peine deux minutes de conversation. J'avais trouvé ça audacieux et aujourd'hui ça pourrait être le cas aussi, si je n'avais pas été aussi crétine. J'adresse à sourire gêné à l'anglaise et je déglutis. Si seulement j'étais bonne comédienne, au moins, j'aurais pu feindre ma gêne et ne rien dire par rapport à ce que j'ai ressenti quand je l'ai vu là, devant moi. Je n'ai même pas été jalouse, pas une seule seconde, mais j'ai eu peur pendant cette même seconde, oh ça oui. J'ai été terrifiée, même. Je termine mon verre d'une traite et après m'être éclaircis la gorge, je peux reprendre.
« Je… Uhm… Oui. Mais s'il te plait… Ne lui en parle pas… Je t'en serai éternellement reconnaissante. Et puis, tu sais, je ne vais pas rester. Je pensais qu'il était seul en fait, sinon, je ne serais pas venue. Comme j'ai oublié mon iPad dans ses affaires, je voulais le récupérer et lui faire une surprise au passage, mais tant pis, je ne voulais pas déranger vos plans. »


_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Mer 17 Juin - 4:16


Avec un intérêt manifeste, Mona écouta Lizzie lui raconter que c'était grâce à la maladresse d'Oscar qu'ils s'étaient rencontrés. Elle partit dans un éclat de rire qu'elle avait du mal à contrôler. « Sérieux, il s'est effondré devant toi ? » Elle imaginait sans mal la scène... Ça ressemblait tellement à Oscar ! Et à Paige, et à elle-même... « Comment j'ai trop envie de me foutre de lui ! » Réalisant qu'elle avait parlé à haute voix, Mona eut un sourire d'excuse. « Mais j'le ferai pas, hein. Ne serait-ce que parce que si ça se trouve, quand je rencontrerai quelqu’un, ce sera pire… » Et elle ne pouvait même pas dire ça à son cousin, étant donné que celui-ci sauterait au plafond s'il l'entendait parler d'âme sœur, d'homme de sa vie, de mariage ou même tout simplement d'amour. Mais au moins, elle tirait de cette histoire loufoque une leçon : il pouvait ressortir quelque chose de bon de leur maladresse. C'était sans doute une des meilleures nouvelles au monde.

Elle accepta volontiers que Lizzie lui serve un verre de jus de pomme et la remercia, un peu gênée de ne pas être une hôtesse convenable, aussi imprévue que soit la visite de la petite blonde. Sa mère lui avait toujours appris à bien accueillir les invités et, toute petite déjà, Mona aimait bien s'habiller, recevoir et proposer d'une petite voix quelque chose à boire. Là, ce n'était pas possible. Pour cette fois, se promit-elle. Il était vrai que, d'une certaine manière, Mona avait un peu peur que l'arrivée de Lizzie dans la vie d'Oscar ne change quoi que ce soit à ses relations avec ce dernier. Encore très dépendante de sa famille sous bien des aspects, Mona restait cette petite fille qui était toujours à la recherche d'affection. Et si Ozzy s'intéressait moins à elle maintenant qu'il avait une copine ? C'était une crainte qu'elle n'avait pas pu s'empêcher d'exprimer à son cousin, plus ou moins. Et si ce dernier l'avait rassurée autant que possible, Mona n’avait pas entièrement réussi à faire taire cette appréhension qui s’était bien installée au fond de son esprit. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’était pas curieuse d’apprendre à connaître cette jeune femme qui avait fait chavirer le coeur de son cousin, pour la première fois depuis la rupture de ses fiançailles - à sa connaissance, du moins. Elle savait encore faire la part des choses d’une manière relative, mettre de côté ses craintes pour rester telle qu’elle était réellement, aimable, gentille et polie.

« Merci. » Mona baissa les yeux vers les cookies, déglutissant péniblement. Elle n’avait pas la moindre envie d’en manger, non parce qu’il ne lui semblaient pas bons, mais plutôt parce qu’elle savait qu’elle allait se mettre à estimer le nombre de calories contenu par ces biscuits - et la suite était prévisible. Mais elle ne pouvait pas décemment refuser, n’est-ce pas ? Un peu à contrecoeur, mais sans le montrer (bien sûr), elle prit un cookie et en croqua une bouchée. « C’est très bon » affirma-t-elle, sincèrement. Au moins, elle pouvait le dire. Et puis, c’était plus fort qu’elle, il avait fallu qu’elle pose à Lizzie la question qui lui trottait dans l’esprit. La Galloise sembla très gênée et pendant quelques instants, Mona regretta de ne pas avoir su se taire. Finalement, elle obtint sa réponse, sans grande surprise. « Promis, ce sera notre petit secret à toutes les deux ! » La brunette avait failli lever la main à la manière de Barney Stinson et de son fameux « high five », mais elle se rendit compte à la dernière seconde que ce n’était pas forcément approprié. « Et puis tu peux rester, tu sais… On n’avait pas vraiment de plan et ça me ferait plaisir de passer un petit moment avec toi » ajouta-t-elle d’une petite voix, comme si elle avait soudain honte. Elle n’avait jamais été à l’aise avec les inconnus et s’était toujours réfugiée derrière ses aînés, mais elle voulait faire un effort, c’était déjà pas mal, non ? « Oh, mais va chercher ton iPad ! Il va pas faire la tête parce que tu touches à son sac, quand même. Je lui dirai que c’est moi, si ça peut te rassurer… Ses affaires sont en haut, dans sa chambre, j’imagine que tu connais le chemin. » Réalisant aussitôt ce qu’elle venait de dire et ce que ça pouvait sembler insinuer, Mona se mit à rougir. « Enfin, c’était pas ce que je voulais dire, bref, désolée… Je… Je vais envoyer un sms à ma grande soeur en attendant, pour savoir ce que je dois faire à ma cheville. » Joignant le geste à la parole, soudain embarrassée de croiser le regard de Lizzie, l’Anglaise sortit son iPhone planqué dans son soutien-gorge et commença à pianoter un sms à l’adresse de Shea.

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Jeu 18 Juin - 14:41

You try to make me crazy
You make me agitated
And then i'm suffocated

L'atmosphère se détend quand on parle de la maladresse du bellâtre et plus précisément de sa chute lors de notre rencontre. On rigole à l'unisson quand Mona essaye finalement de se retenir. A sa remarque je secoue la tête, amusée de voir que la pauvre a peur de vivre la même chose, mais avec mon expérience, je crois pouvoir dire qu'elle ne risque pas de faire les mêmes erreurs que son cousin qui s'était surpassé ce soir là.
« Oh je t'assure, tu peux te moquer parce que ce n'est pas tout. En plus de s'être écroulé par terre, il a renversé deux pintes de bière sur moi. » Ce souvenir me met du baume au coeur. « Après réfléxion, peut-être qu'il est avec moi uniquement parce qu'il se sent encore désolé. »

J'hausse les épaules et m'esclaffe alors que je repense au déroulement de cette soirée magique du mois de février. Et dire que jamais je n'aurais cru devoir remercier Laserian pour quoi que ce soit, mais je dois bien admettre que sur ce coup là, je ne pourrai jamais lui dire assez merci de m'avoir fait rencontrer Oscar. Cet homme qui pour la première fois me fait me sentir prête à assumer une relation. Une vraie relation qui pourrait ne pas plaire à mes frères et quelle idée… Evidemment qu'elle ne va pas plaire à mes frères… Enael aura peur que je l'abandonne alors que Luka a encore en travers de la gorge le fait qu'Oscar inquiet pour ses cousines, soit venu toquer à sa porte, pour lui demander s'il n'était pas gay. Clairement, l'aîné Mathesson n'avait pas apprécié l'attaque et encore aujourd'hui, je me demande comment il va vivre le fait qu'on soit ensemble. Dans le genre, vraiment ensemble avec des envies de futur et tout ce qui s'y joint.
J'essaye de ne pas penser à ma famille, préférant me concentrer sur celle d'Oscar car c'est bel et bien sa cousine qui me fait face et non la mienne. Je la vois prendre une cookie, le goûter et dire qu'il est bon. Je n'en attendais pas tant alors un sourire enjoué se dessine sur mes lèvres, fière de mes créations.
Puis quand Mona m'avoue que ma frayeur restera notre secret, j'ose la regarder dans les yeux avec un sourire crispé en guise de reconnaissance.
« Merci… Tu sais, je ne suis pas du genre jalouse ou autre mais… »

Au final, je n'en dis pas plus car je ne veux pas avoir à trouver des justifications. Surtout qu'il n'y en a pas. J'ai flippé. J'ai eu la frousse de m'être fait berner par un mec alors que je venais d'accepter d'officialiser notre couple et je m'en sens terriblement mal. Comme s'il pouvait me tromper. Parce que si j'ai eu peur, c'est bien que des doutes se sont installés pendant une microseconde et ça, je ne me le pardonnerai pas de sitôt.
Et cette petite est absolument adorable de me proposer de rester là malgré sa présence. Dans le fond, ce n'est pas le fait qu'elle soit là qui me fait fuir - dans les faits, si, mais c'est plutôt le fait que rien n'ait été prévu. Si j'avais su qu'Oscar avait de la visite, alors je lui aurais demandé s'il avait des plans avec cette visiteuse et s'il n'en avait pas, alors je me serais peut-être invitée pour que nous puissions faire connaissance et pour passer un moment avec eux, mais là. Je suis venue à l'improviste et je brise tout.
« T'es adorable, mais je ne veux pas m'imposer. » Conclus-je, un peu plus sûre de moi.

Et quand l'anglaise me dit que je peux récupérer l'iPad dans la chambre et que je sais où ça se trouve, je perds le peu d'assurance que j'avais gagné jusque là. Ce raisonnement argumentatif me prend dans les tripes et je n'ose même plus jeter un oeil vers la dernière des Taylor. Elle-même essaye de se reprendre, mais ça y est, c'est trop tard et je vois déjà comment elle doit me percevoir : La blonde gentille et un peu conne - sûrement - que son cousin met dans son lit. « Uhm… Oui… Ok. Je reviens dans deux minutes. » finis-je par articuler en me levant de ma chaise pour me diriger vers la chambre du garçon. Un peu désarçonnée par ce qu'il vient de se passer - même si c'est sûrement mon cerveau qui joue des tours - je reste immobile dans la chambre pendant quelques secondes, soupire longuement et cherche enfin ma tablette dans le sac d'Oscar. Je déteste fouiller dans ses affaires plus que tout au monde, mais pour cette fois, même Mona a proposé de me couvrir. J'attrape l'objet au fond du sac et le prends sous le bras avant de redescendre les marches deux à deux.
« C'est bon, j'ai trouvé ! » lâche-je en brandissant la tablette. « Ta soeur t'a répondu sur quoi faire avec ta cheville ? »


_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Jeu 18 Juin - 22:47


A peine avait-elle commencé à lui raconter le récit de sa rencontre avec Oscar que Mona se réjouit qu’elle soit venue, même à l’improviste. Elle était à peu près certaine que son cher Ozzy ne lui aurait pas raconté ça et du coup, c’était seulement par l’intermédiaire de la blondinette que Mona pouvait avoir des détails croustillants. Et elle mourait d’envie d’en avoir… Elle adorait les histoires d’amour, aimait écouter les couples raconter comment ils s’étaient rencontrés, était une véritable fan des mariages. Et même si elle avait peur qu’Oscar soit soudain beaucoup moins présent pour elle, Mona était vraiment heureuse pour lui. Il méritait de vivre une belle histoire d’amour, même s’il tentait de l’empêcher d’en faire autant pour le moment. Il méritait le meilleur et, même si elle n’avait pas l’intention de faire passer un interrogatoire à Lizzie (non merci), son instinct lui soufflait que c’était plutôt bien parti. Elle s’était basée d’abord sur la manière dont son cousin en parlait et maintenant, elle allait pouvoir se faire une petite idée par elle-même. « Il a renversé de la bière sur toi… » répéta la jeune fille, hilare. Non, décidément, elle ne savait pas si elle allait pouvoir s’empêcher de se moquer de son cousin dès qu’il rentrerait. Ce n’était jamais méchant, après tout, elle n’était pas mieux, alors… « Oh, crois-moi, s’il est avec toi, c’est qu’il y a une bonne raison. » Forcément, n’est-ce pas ? Et puis Mona connaissait bien Ozzy et, même s’il essayait de ne pas trop en faire, il avait des étoiles dans les yeux quand il parlait de sa nouvelle petite amie. Mona n’aurait certainement pas pu louper ça, elle était spécialiste dans ce domaine - sauf s’il s’agissait d’elle-même, ce qui était une toute autre histoire. « Et du coup t’as pas voulu t’enfuir en courant ? J’crois que c’est un signe » ajouta-t-elle, malicieuse. « Il a payé le pressing au moins ? » Elle aurait volontiers adressé cette question directement à Oscar, ne serait-ce que pour l’embêter. Mais en réalité, elle connaissait déjà la réponse. Son cousin était peut-être maladroit, mais il s’efforçait toujours de réparer ses bêtises (et celles de Mona…) convenablement.

La brunette commençait à se sentir relativement à l’aise. Entamer des conversations n’avait jamais été une évidence pour elle. Son père possédait une entreprise importante et sa mère était actrice, donc forcément, Mona avait l’habitude de rencontrer du monde et de participer à des soirées réunissant un nombre hallucinant de personnes plus ou moins connues. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’était pas timide. Au contraire, parce qu’elle était la dernière de sa famille, elle n’avait jamais été véritablement sollicitée à proprement parler. C’était tellement plus facile de s’effacer derrière ses parents ou ses aînés. De se contenter de se présenter, avant de se réfugier derrière Shea, Clyde ou Paige. Mais il fallait qu’elle essaye de se débrouiller toute seule, comme une grande. Pour l’instant, ça ne se passait pas si mal que ça, n’est-ce pas ? Elle avait même déjà un petit secret qu’elle partageait uniquement avec Lizzie. « T’inquiète pas. » Pendant quelques secondes, Mona se mit à réfléchir. Oui, ça lui arrivait. « J’ai jamais eu de vrai copain, mais… J’crois qu’à ta place, j’aurais été jalouse aussi. » Elle n’en était pas certaine, l’expérience lui manquait pour pouvoir être affirmative, mais elle se connaissait suffisamment pour qu’il lui semble que oui, elle aurait probablement flippé, elle aussi. Elle était de nature anxieuse, de toute manière. « Si c’est moi qui te propose de rester, tu t’imposes pas... Sauf si tu voulais faire autre chose, hein. » Après tout, Lizzie pouvait sans doute prévoir mieux que de rester coincée avec une gamine qui n’était pas fichue de descendre les escaliers sans se casser la figure.

Si Mona avait plus ou moins réussi à établir un contact amical avec la Galloise, elle se reprocha aussitôt ce qu’elle avait dit à propos de la chambre d’Oscar. Sérieusement, qu’est-ce qui lui était passé par la tête ? Rien, probablement, comme à l’accoutumée. Ses propos avaient beau être innocents (elle n’avait surtout pas envie de penser à autre chose, de toute manière), elle se rendait bien compte qu’elle avait mis Lizzie encore plus mal à l’aise qu’elle-même ne l’était, si c’était possible. Quelle gourde ! Il ne fallait surtout pas qu’Oscar l’apprenne. Et s’il la grondait ? Mona chassa cette pensée tandis qu’elle reposait son iPhone sur la table, en attendant Lizzie. Il lui semblait que cette dernière prenait un peu de temps - les affaires d’Ozzy ne devaient pas être bien rangées. Quand la petite blonde redescendit, la Londonienne afficha un sourire, comme pour faire oublier ce qu’elle avait dit. « Non, pas encore. Elle doit être occupée. » Mona jeta un coup d’oeil à son téléphone portable. « Sinon, c’était comment, Londres ? Est-ce que t’as rencontré de la famille à moi ? Mon frère jumeau y est encore… »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Ven 19 Juin - 18:43

You try to make me crazy
You make me agitated
And then i'm suffocated

L'anglais avait parlé de moi, il avait peut-être même montré des photos de moi à Mona, ou simplement lui a-t-il dit que j'étais blonde et c'est ainsi qu'elle m'a reconnu, mais il semblerait qu'il ne lui ai jamais raconté notre rencontre pour le moins atypique. Pourtant, ça laisserait de l'espoir à Mona et surtout ça lui prouverait que sa maladresse n'est pas une fatalité ou un répulsif, au contraire. Si ça se trouve, s'il n'y avait pas eu cet incident avec Oscar, nous n'en serions pas encore là. Je l'aurais trouvé beau, sans aucun doute, très attirant, gentil, et attentionné peut-être, mais la petite lueur dans ses yeux auraient été manquante. Ou ç'aurait été lui qui n'aurait pas été touché par ma réaction et aurait finalement pensé que je ne suis qu'une blonde écervelé. En somme, il m'aurait trouvé d'une banalité sans nom. Je secoue la tête devant Mona.
« Oh non, j'avais tellement peur qu'il se soit fait mal dans sa chute que j'ai voulu l'aider à se relever. Et oui… Il a été un parfait gentleman et a insisté pour payer le pressing. »

Et si ça avait gêné la Lizzie du mois de février, elle n'était que plus ravie d'avoir un prétexte pour revoir cet homme si charmant. Et quand je vois la réaction de la cousine d'Oscar quand j'évoque cette rencontre, je suis à la limite de vouloir avoir des enfants voire des petits-enfants juste pour pouvoir leur raconter cette histoire fantastique qui ne prendra jamais une ride et qui fera toujours autant rire. Mais je me projette sûrement un peu trop loin et je ne devrais pas. Seulement, voilà le problème : depuis ce voyage a Londres, je ne fais que me projeter en avant dans ce couple qui semble bien lancé pour durer de longues années. Ou serais-je dans la naïveté des débuts ? Assurément.
Et la naïveté des débuts semble être de pair avec la peur des débuts, ce que la présence de Mona m'a fait comprendre, toutefois je lui suis reconnaissante de ne pas en parler à son cousin car je crois que je n'oserais plus le regarder en face s'il venait à penser que je l'ai imaginé pendant deux secondes avec une fille de plus de dix ans sa cadette. Je crois qu'il perdrait le peu de foi qu'il a en moi. Comme quoi le cerveau peut faire réagir de façon exagérée parfois, on y peut rien. Mais malgré ma révélation, je continue de parler avec la jeune femme en essayant d'omettre ce petit égarement et en parlant d'autre chose, mais la tension remonte quand c'est au tour de Mona de parler sans trop réfléchir. Je me mords la lèvre et j'aimerais faire comme si ça ne m'atteignait pas, mais je ne sais pas mentir alors je pars dans la chambre et en reviens quelques minutes plus tard, l'iPad en main. Je me rassois devant Mona, reprend comme si de rien n'était. De tout façon, il suffit qu'elle prononce le nom de la capitale anglaise pour que mon sourire se fasse plus large et plus franc, car si visiter Londres de manière générale est exceptionnel, le faire au côté de son petit-ami est d'un niveau bien meilleur encore, si c'est possible.
« Londres… C'était… Fantastique. » Lance-je, rêveuse, des étoiles encore plein des yeux. « J'ai rencontré vos grands-parents et ils ont été très charmants. Oscar voulait rendre visite à tes parents aussi, mais on a pas eu le temps. Les deux jours sont passés vraiment vite. Et en parlant de famille, je ne sais pas si tu es au courant, mais Luka, le colocataire de tes soeurs, en fait c'est mon frère. »  


_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Sam 20 Juin - 3:16


Le sourire de Mona s’élargit quand Lizzie qualifia Oscar de « parfait gentleman ». Bien sûr qu’il l’était ! Elle-même n’en avait jamais douté. Bon, elle n’était peut-être pas la plus objective du monde… Mais elle avait toujours trouvé que les hommes de sa famille étaient les meilleurs - les filles aussi, d’ailleurs. Elle les idéalisait peut-être, mais c’était ainsi qu’elle avait toujours pensé : ils étaient tous bourrés de qualités, son frère jumeau, ses grandes soeurs, son grand frère, son cousin, sa cousine. Et elle ne pouvait qu’espérer qu’ils tombent sur des personnes aussi bien qu’eux-mêmes (et espérer elle-même tomber sur quelqu’un qui leur arriverait ne serait-ce qu’à la cheville… mais c’était une autre histoire). Pour l’instant, avec Lizzie, les choses semblaient bien se présenter. Au moins, lorsqu’ils s’étaient rencontrés, elle avait voulu aider Oscar à se relever, au lieu de se moquer de lui comme Mona le faisait à l’instant précis. Elle avait l’air vraiment gentille, cette blondinette. Mais encore une fois, Mona n’était peut-être pas la mieux placée pour en parler ; elle semblait avoir cette tendance particulière à ne voir que le bien chez les gens et à leur prêter uniquement de bons mobiles. Elle vivait dans un monde de Bisounours, ce qui poussait régulièrement ses aînés à essayer de la faire atterrir pour qu’elle ne se laisse pas bêtement avoir par le premier ou la première venue. Ses frères et son cousin pouvaient s’arracher les cheveux avec elle, parfois, en voyant à quel point elle était manipulable et innocente. « Ouais, il a la super-classe, mon cousin, hein ? » Encore une fois, elle s’exprimait comme une enfant, mais elle était tellement sincère qu’on pouvait difficilement lui en vouloir.

Après la boulette commise par Mona (il fallait bien qu’elle prouve qu’elle faisait partie de la famille Taylor-Thompson), la conversation semblait plutôt bien reprendre. Pour changer de sujet, la Londonienne avait embrayé sur sa ville natale, où Ozzy avait emmené sa petite amie pour le week-end. L’expression qui se peignit sur le visage de la blonde fit comprendre à Mona qu’elle avait touché juste. Cette fille semblait presque aussi romantico-rêveuse qu’elle-même. En tout cas, elle semblait avoir vraiment apprécié son week-end et elle raconta à Mona qu’elle avait rencontré ses grands-parents. « Oh, tu as vu Papi et Mamie ! » s’exclama-t-elle, soudain enchantée. Ils lui manquaient et elle aimait parler d’eux. « Je suis sûre qu’ils étaient ravis de te voir. Ils ont pas parlé de mariage, limite ? Ils se demandent pourquoi les aînés prennent autant de temps, je sais ça… » Quant à Mona, parce qu’elle avait eu la bonne idée d’être la dernière, on avait plus envie de l’enfermer au couvent qu’autre chose. Elle exagérait sans doute, mais ce n’était peut-être pas si loin que ça de la réalité, et cette idée lui donnait à chaque fois envie de lever les yeux au ciel. « La prochaine fois, je dirais à Ozzy de repousser votre date de retour. Non, quoi que, il risque de croire que c’est suspect et de se demander si je ramène pas un copain chez lui » ajouta-t-elle en riant. La Galloise évoquait à présent son frère Luka, le colocataire de Shea et Paige. Mona fronça les sourcils, comme pour chercher dans ses souvenirs. « Ah, d’accord ! C’est dingue comme le monde est petit ici… Du coup, tu connais bien mes soeurs et ma cousine ? » La brunette ne savait pas encore très bien comment situer Lizzie au milieu de tous les membres de sa famille. « Shea m’a invitée ce week-end à une soirée chez elle, si j’ai bien compris, pour fêter ton diplôme, du coup, j’en profite pour te dire félicitations… Tu as étudié quoi ? » Elle essayait de faire la conversation, ce qui représentait un certain effort pour elle. Elle termina son verre de jus de fruit, tout en écoutant Lizzie s’exprimer. « D’ailleurs, tu sais qui y’aura, à cette soirée ? Je voudrais pas passer pour une sauvage, mais… Je suis pas très à l’aise quand y’a du monde que je connais pas et je risque de pas beaucoup parler… »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Sam 20 Juin - 18:38

You try to make me crazy
You make me agitated
And then i'm suffocated

Mona semble entretenir une relation très fusionnelle avec son cousin, probablement qu'elle est réciproque et que je vais devoir m'y habituer, mais je doute que cela pose un problème car la petite semble très aimable et surtout, très ouverte. De ce que j'ai vu avec Shea, Paige ou Thelma, j'ai déjà pu remarquer que le garçon est très protecteur envers les femmes de sa famille, un peu comme les hommes de la famille le sont avec moi : que ce soit mes frères ou même Malone qui pendant très longtemps s'est attaché à me protéger des moqueries des autres quand bien même je suis plus âgée que lui. Mais les choses changent et maintenant c'est moi qui aimerais aider Malone pour lui rendre la vie un peu plus facile car on sait tous que ce n'est pas facile d'avoir un enfant à vingt ans et de combiner le tout avec les études et la vie en général.
En effet, la brunette peut être fière de son cousin et je réponds à sa question qui semble plus être rhétorique qu'autre chose par un hochement de tête accompagné d'un sourire plein de malice.
Quand nous parlons de Londres, Mona doit comprendre que j'ai apprécié ce week-end, mais elle ne sait certainement pas à quel point il représente quelque chose de fort. Personne ne le peut, pas même Oscar lui même. Parce que ce séjour à Londres marque un tournant dans ma vie, celui de ma vie de célibataire. Parce que c'est à Londres, dans cette grande ville qui la nuit tombée s'émerveille sous les lumières magiques des bâtisses victoriennes qu'Oscar m'a demandé d'officialiser ce que nous vivons depuis des mois déjà. On est loin de la demande en mariage, mais on en reste à mon « couple ». Ma première vie de couple. Pour de vrai. Le fait que maintenant je vais devoir penser pour lui en plus de penser pour moi. Et même si on est loin des grandes étapes, nous en avons quand même franchi une importante : la rencontre avec la famille. J'ai rencontré ses grands-parents alors que lui n'a toujours pas rencontré mes propres parents. Peut-être que ce sera pour bientôt. Mais avant tout, il faut que je l'avoue à mes frères. Il le faut, même si je ne sais pas comment m'y prendre, ni même à quoi m'attendre de leur part comme réaction.
« Je ne peux pas parler pour eux, mais au moins, il n'avait pas l'air trop… déçu. » dis-je en souriant. Mais peut-être que celle avant moi était quand même mieux, allez savoir. Elle poursuit et je ne peux m'empêcher de m'esclaffer « Ramener un copain en cachette… L'astuce, c'est que le rendez-vous secret ne doit pas durer trop longtemps sinon tu es sûre de te faire prendre la main dans le sac. » ou dans autre chose.  

Je me souviens de nos rendez-vous secrets avec Laserian, ils ne duraient jamais trop longtemps, mais une fois quand je faisais du baby-sitting, on a oublié le temps qui passait et c'est sans surprise qu'Adelaïde nous avait vu.
« Oui, tu vas très vite t'en rendre compte, ici, le monde est très petit. Et en effet, je connais bien tes soeurs et ta cousine. Quoi que Thelma est probablement celle avec laquelle j'ai passé le moins de temps jusque là. »  

Je ne mentionne pas à l'anglaise que pour le moment, mes relations sont plutôt tendues avec sa soeur Paige. S'il le faut, elle s'en rendra compte elle même avec le temps ou qui sait, peut-être que tout s'arrangera entre nous vu comme Caleb a l'air décidé de la reconquérir.
« Shea a bien fait de t'inviter ! C'est génial si tu viens et tu n'as pas à t'inquiéter, plus on est de fous, plus on ris, pas vrai ? Et merci, j'étudiais les lettres, mais dernièrement je me spécialisais dans l'enseignement. Du coup, je crois que ça fera un mélange de nos deux familles : tes soeurs, mes frères, ta cousine, mon cousin qui d'ailleurs doit avoir à peu près ton âge… Oscar sera là aussi, évidemment et quelques amis proches. Mais tu verras, tout le monde est sympa et personne ne te forcera à parler si tu n'en as pas envie. De toute façon, je suis une assez grande pipelette comme ça donc ça devrait aller. En bref, tu n'as aucune raison de t'inquiéter et je risque de mettre des couverts en plastiques vu le nombre de Taylor-Thompson qui seront rassembler dans une même pièce. » conclus-je avec un clin d'oeil taquin.  

Mieux vaux prévenir que guérir, alors connaissant l'historique de gaffes de la famille… Et aussi pour éviter qu'Enael fasse du mal également : que ce soit à lui ou à mon nouveau petit-ami.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Dim 21 Juin - 23:34


Maintenant qu’elle savait que Lizzie avait rencontré ses grands-parents, Mona mourait d’envie d’attraper son téléphone portable et de les appeler, non seulement pour confirmer ses impressions au sujet de la blondinette, mais aussi parce que cette conversation lui rappelait qu’ils étaient loin d’elle. Oui, elle allait les appeler, mais peut-être demain, le temps qu’elle discute, ils seraient sûrement déjà couchés. « Je vois pas pourquoi ils auraient été déçus » assura-t-elle, sincèrement. Elle avait l’air adorable et Mona avait envie d’apprendre à mieux la connaître, même si, une fois encore, elle avait peur de voir Oscar la délaisser. En tout cas, quand Lizzie enchaîna sur l’astuce pour un rendez-vous secret, Mona se mit à rire, mettant aussitôt la main devant la bouche. Elle voyait de là, sans mal, la tête d’Ozzy s’il l’entendait parler ainsi, mais pour la brunette, c’était plutôt amusant. « Merci pour le tuyau » glissa-t-elle, souriant malicieusement. « J’ose pas imaginer le résultat si mon cousin me trouvait avec un mec, surtout ici. » Les pensées de Mona n’étaient d’ailleurs pas allées très loin, elle voyait seulement une scène dans le salon, mains entrelacées, devant un film, elle dans les bras de quelqu’un… S’il s’agissait d’autre chose, c’était tout de suite moins rigolo à visualiser. « J’crois que tu vas devenir ma complice, tu pourras l’éloigner pendant que je serais avec quelqu’un » plaisanta-t-elle. En réalité, elle n’aurait jamais demandé ça à Lizzie - ni même à qui que ce soit d’autre, probablement, enfin, sauf peut-être à Paige ou à Thelma. Mais au-delà de la blague, elle avait l’impression que Lizzie pourrait devenir une sorte de complice, pas à proprement parler dans les faits, mais plutôt en ce qui concernait les confidences.

« C’est sûr que ça me change de Londres » souffla-t-elle, déjà un peu paniquée à l’idée de ne plus se retrouver entre tous les liens familiaux, amoureux et amicaux. « Est-ce qu’il y a quelque chose que tu conseilles à une nouvelle arrivante ? Je sais pas, des trucs à pas louper, des choses à voir, d’autres à éviter… ? » C’était sans doute une question un peu bête, mais de toute manière, au point où Mona en était… Elle devait déjà passer pour une jeune fille ni dégourdie, ni très perspicace, alors tant pis pour l’image. « Oh, l’enseignement, c’est bien ! Du coup tu voudrais faire quoi, enseigner la littérature genre, au lycée ? » Si ç’avait été le cas, Mona aurait presque pu l’avoir comme prof - à un an près. Mais ç’aurait pu être un peu bizarre, non, d’appeler la copine de son cousin « madame » ? L’Anglaise chassa cette idée de sa tête puisque, à part si elle se loupait royalement à son premier examen important, il n’y aurait pas lieu de se préoccuper de ce genre de choses. « Oui, ça peut être bien, nos deux familles… » Comme un grand rassemblement. Comme un mariage - la cérémonie que Mona aimait le plus au monde, assurément. « Shea m’a dit que si je me sentais seule, elle allait rester avec moi toute la soirée, mais j’espère pas en arriver à ce point. Y’aura des enfants ? » C’était sans doute ridicule, mais Mona se sentait beaucoup plus à l’aise avec les enfants, peut-être en raison de leur simplicité et de leur franchise désarmante. « Mais les couverts en plastique, c’est l’idée du siècle ! J’compte plus le nombre de fois où j’ai failli me couper les doigts… De quoi donner envie aux autres de s’arracher les cheveux ! »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Mar 23 Juin - 20:53

You try to make me crazy
You make me agitated
And then i'm suffocated

Elle est gentille, Mona, de ne pas voir en quoi je pourrais décevoir ses grands-parents et pour ne pas m'enfoncer j'en reste là, lui offre un sourie timide pour la remercier sans ne rien ajouter. Moi je vois très bien en quoi une petite blonde galloise qui termine tout juste ses études, sans travail, et par conséquent sans situation réelle, sans oublier les nombreux tatouages qui peuvent déplaire à un couple de septuagénaire. Suffit qu'ils soient un peu trop conventionnels pour ne pas qu'ils m’acceptent moi et le fait que ce n'est pas demain la veille que je risque de leur faire des arrières-petits-enfants. Évidemment, la question n'a pas été posé, mais mon cerveau est en ébullition au moindre stress et clairement, rencontrer la famille d'Oscar étant stressant surtout quand on voit à quel point il est proche de ses derniers. On enchaîne ensuite sur les astuces pour voir un garçon en secret et je donne mon conseil à la brunette pour rigoler. Cette dernière s'esclaffe d'un rire contagieux et je ne tarde pas à rire à l'unisson avec elle.
« En effet, je pourrais devenir ta complice parce qu'avec mes frères, je t'assure que j'ai de l’entrainement. Mais il y a quand même conflit d'intérêts ici... » finis-je, amusée.  

Carrément qu'il y a conflit d'intérêts. Je n'imagine même pas la réaction d'Oscar s'il venait à apprendre notre conversation avec Mona. Cependant, ayant grandi sous le joug de deux grands frère, je ne peux m'empêcher d'avoir de la compassion pour ce genre de situation. Et puis, ce n'est pas comme si Mona était encore toute jeune, car si je ne sais pas son âge exact, je ne la pense pas très loin de la majorité. De toute façon, il faudra bien que le garçon se fasse à l'idée que Mona ne peut pas finir vieille fille. Du moins, elle le pourrait, mais vu comme elle parle de ramener un garçon, je doute sincèrement qu'elle décide de se priver de ce genre de plaisirs. Ou sinon elle peut faire comme moi : vivre dans le secret, ne pas parler de garçons à mes frères jusqu'à mes 24 ans où je n'ai plus eu le choix de me cacher à cause du Speed Dating. Et surtout à cause de la rencontre que j'y ai faite et qui me donne envie de vivre cette histoire aux yeux de tous.
C'est sûr que Tenby est loin de la grande métropole anglaise, mais je ne suis pas sûre qu'elle ait quelque chose à lui envier. Ca, c'est certainement la chauvine en moi qui parle, mais qu'importe.
« Personnellement, je peux passer des heures sur la plage, le port ou sur les falaises. Après tout dépend de ce que tu aimes. Le centre-ville a des boutiques pas mal ! Pour t'amuser en journée, Heatherton est pas mal, sinon pour les soirées c'est plutôt The Prince Of Wales, mais je sens à des kilomètres que ton cousin n'est pas prêt de d'y laisser entrer. Tu es majeure, en fait ?  »  

Demande-je cette fois plus par rapport à l'âge requit pour entrer dans la boite de nuit que par curiosité. Je continue à réfléchir aux endroits qui me plaisent dans la ville, mais pour ainsi dire, Tenby est la ville de laquelle je ne partirais jamais et essayer de lui trouver des points négatifs est mission impossible car cela me demanderait d'être un minimum objective. C'est un peu comme de demander à un Little Monster laquelle des représentations de Lady Gaga est la plus spectaculaire. Impossible de choisir.
« Je voudrais plutôt enseigner aux enfants. Ils sont tellement mignons à cet âge là. Et c'est vraiment plus gratifiant je trouve. Et parlant d'enfants, oui, normalement il y aura la fille de mon cousin présente à la soirée, elle est tellement adorable, tu verras. »  

Selon les dires du garçon, la petite Mila sera en effet présente et c'est tout ce que j'espère. Pas que l'instinct maternel commence à me faire de l'oeil maintenant que je suis en couple avec le quart de siècle passé, mais simplement parce que j'adore les bébés et que mon cousin et sa fille me manquent terriblement.
A la remarque de Mona, je rigole plus que je ne devrais.
« J'espère au moins que le jour de ton mariage tu seras capable de sortir la belle porcelaine sans risque. »  


_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA Mer 24 Juin - 2:43


Si Mona avait la désagréable habitude d’ouvrir la bouche sans réfléchir, on ne pouvait cependant pas manquer de remarquer une certaine sincérité dans ses propos. Elle ne savait pas vraiment mentir, d’ailleurs, ce qui était un sujet de réjouissances régulières pour les membres de sa famille, auxquels elle ne pouvait pas cacher grand-chose. En tout cas, elle faisait la même chose à Lizzie, se contentant d’exprimer ce qu’elle ressentait, ce qu’elle pensait. Et s’il pouvait y avoir des ratés (comme cette allusion à double tranchant sur la chambre d’Ozzy), ça pouvait aussi s’avérer plutôt bien, au final. Lizzie ne semblait pas la trouver désagréable, ou alors elle savait bien faire semblant, ne serait-ce que parce qu’elle se trouvait face à la cousine de son petit ami. Mais Mona n’avait pas l’impression que ce soit le cas : elles en étaient même arrivées au point où Lizzie passerait pour la complice de la cadette en matière de garçons. « Oh, t’inquiète pas, je voudrais pas te mettre dans une position embarrassante, hein » assura Mona. Elle n’était pas désespérée au point de demander à la copine de son cousin de la couvrir. Elle savait bien ce que ça pouvait représenter pour la copine en question. De toute façon, Oscar lui avait bien fait comprendre que, le jour où elle aurait un petit ami, il voudrait être au courant. Il semblait avoir vraiment mal pris le fait que Paige lui ait caché qu’elle en avait un pendant très longtemps. Du coup, Mona avait compris la leçon. Elle savait que c’était toujours moins pire que de le laisser découvrir la vérité par lui-même ; à ce moment-là, il serait sans doute plus en colère (ou pire, déçu) qu’autre chose et ça ne jouerait clairement pas en sa faveur, ni en celle du petit ami en question. Pourtant, elle ne pouvait s’empêcher d’appréhender à l’avance la réaction de son cousin, lequel l’avait quand même sermonnée à propos du Londonien Harry, qui n’était en fait qu’un ami. Puis, quand elle avait ce genre de pensées, Mona s’efforçait de les chasser rapidement : elle n’en était pas encore là, il était donc inutile de s’inquiéter pour quelque chose qui n’était pas arrivé pour le moment.

Les deux jeunes femmes en virent ensuite à évoquer les environs, la brunette s’intéressant vivement à ce qu’elle pouvait découvrir dans le coin. Lizzie parla de la plage, du port, des falaises, des boutiques, d’une boîte de nuit. Mona eut un sourire amusé. « Non, j’aurais dix-huit ans en fin d’année. Mais t’as raison, même quand je serai majeure, il me laissera probablement pas y aller. Après, j’imagine que j’ai assez de ressources pour me débrouiller sans qu’il le sache… Mais c’est pas mon truc de faire ça. » Un jour, elle irait dans ce genre d’endroit. Mais même d’ici quelques mois, il lui faudrait sans doute y renoncer, sauf si Oscar s’amusait à l’accompagner, ce qui, à coup sûr, retirait tout le côté « fun » de la sortie. Pourtant, Mona ne s’en plaignait pas ou, du moins, pas encore. Son cousin avait la gentillesse de l’accueillir ici ; alors elle se soumettait volontiers à ce qu’il lui demandait. D’ailleurs, elle n’avait pas à proprement parler de problème avec tout ce qui s’apparentait à une quelconque autorité. En règle générale, elle était plutôt docile et obéissait facilement, surtout quand il s’agissait de ses aînés. « Et Heatherton, c’est quoi ? Sinon, je sens que je vais souvent squatter la plage. J’adore nager. » Le courant passait plutôt bien entre elles et Mona était contente. Elle en avait presque oublié qu’elle avait mal à la cheville. « Oh, je te comprends tellement ! J’aime beaucoup les enfants. Elle a quel âge, la fille de ton cousin ? » Au moins, l’Anglaise était un minimum rassurée : si elle se sentait trop mal à l’aise entourée d’adultes, il y aurait au moins une petite vers laquelle elle pourrait se tourner. « Ben quoi, je serais la première mariée à utiliser des assiettes en carton et des couverts en plastique, pour toute la famille… Au moins, ce sera original, tant que ça fait pas fuir le marié » plaisanta-t-elle. « Mais ne parle jamais de mon futur mariage devant Ozzy, tu vas lui donner une crise cardiaque et je suis sûre que c’est la dernière chose que tu voudrais ! »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: That awkward moment. - LIZZIE & MONA

Revenir en haut Aller en bas

That awkward moment. - LIZZIE & MONA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-