AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
RAGOTS PARTAGÉS : 4630
POINTS : 5525
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 25ans. (04.11.1991)
CÔTÉ COEUR : en couple avec Mona depuis un moment maintenant.
PROFESSION : avocat, fêtard, motard, musicien, photographe, il m'est assez difficile de rester en place et de me contenter d'un seul métier.


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 9 Aoû - 22:24

Les paroles de Soso résonnait encore dans ma tête. tu peux le faire! me répetais-je depuis quelques minutes. Tout ça étant une preuve que les longs trajets en voiture n'était pas fais pour moi; trop de réflexions tue la réflexion. Je revenais de Londres, où ma mère m'avait dirigé vers une de ses copines pour que je puisse me faire pas mal d'argent et sans trop de difficultées car tout ce que j'avais à faire, c'était de chanter avec un groupe local pour une de leur grande fête mondaine. Je crois que c'était une garden party pour récolter des dons pour sauver les baleines ou quelque chose dans le genre. Après, je n'y ai guère fais attention et j'ai juste fais mon boulot. Déjà que la scène n'était pas un endroit où je me sentais spécialement à l'aise, je n'avais pas envie de m'éterniser. Le vibreur du téléphone me ramenait à la réalité mais je le lançais rapidement sur le siège passager lorsque je voyais un enième message de copain qui me demandait si je passais au truc de pâtisserie. Entre Laze, Chael, Nene, Cal ou encore Lizzie, je n'aurais jamais été seul mais à chaque fois que j'étais sur le point de dire oui, je fixais mon estomac et me retractais. J'ai toujours exagéré avec le sucre et la gourmandise est un vilain défaut. Mais j'y réfléchissais à nouveau, profitant du long trajet de voiture pour me décider. Et sans que je ne comprenne vraiment comment ou pourquoi, j'étais devant la porte de la salle.

La première personne que je repérais dans l'énorme salle était ma cousine. Je me glissais entre les gens pour pouvir aller la trouver mais me stoppais en voyant qu'elle était avec Oscar. Ils semblaient être dans un moment intime et même si la tête de Liz ne me rassurait guère, je décidais de les laisser tranquille. Je passais alors devant le stand de Nene et de Shea, les saluait d'un baiser sur la joue. Hésitant longuement entre les churros et la mousse au chocolat, je finissais par me jeter sur la nourriture frie. « Ils sont excellents ! » dis-je assez enjoué avec avoir avalé la première bouchée. Juste le temps de finir mon paquet et une petite discussion avec ma coloc et j'étais déjà parti pour un autre stand. Je finissais alors en Grèce, chez Chael et Cal. Je salue mon ami avec joie, content d'enfin le revoir puis dépose un baiser sur le front de ma meilleure amie. « C'est magnifique les copains ! » finis-je par dire après que les politesses soient terminées. « Je vais saluer ton frère et ta soeur mais après, vous avez intérêt à me proposer votre meilleur dessert. » dis-je en regardant les pâtisseries dont je n'arrivais même pas à prononcer le nom. Je sortais du stand et me dirigeais vers les aînés Cartwright. « Salut ! Comment ça va ? » dis-je en offrant une poignée de main à Liam et en tendant ma joue à Savie. « J'espère que je n'ai rien manqué d'intéressant. » Je papotais avec eux sans spécialement faire attention au temps. J'ai quand même fini par prendre une sucrerie chez mes deux amis mais il fallait encore que je vois Laze et si je pouvais ne pas rentré trop tard ça m'arrangerais. Je m'excuse poliement et parti à travers la foule. J'avais passé mon temps à traverser la salle dans n'importe quel sens et avais plus ou moins repéré tous les stands ; ca ne devrait donc pas être difficile de retrouver mon meilleur ami.

Je suis pris d'une crise de fou rire quand je vois qu'il est à moitié nu. Je ne savais pas quelle idée il avait derrière la tête mais si le but était d'attiré l'attention, bien joué. Mais mes rires sont vites interrompus. Alors que je me dirigeais vers Laze et par la même occasion Bea, je vois le visage pâle de mon amie et ses parents en train de la faire tenir debout. « Bea ! » dis-je complètement inquiet et incapable de dire autre chose. Les parents me rassurent puis je les observe tous les trois se diriger vers la sortie. J'étais tenté de les suivre, mais la rousse était assez bien entourée et n'avais sûrement pas envie que je vois dans cet état là. Je m'approche alors du stand américain, observais les décors puis ouvrais enfin la bouche. « Essaie le stip tease, ça en fera peut être venir quelques uns ! » dis-je en passant derrière le stand pour saluer le jeune garçon comme il se doit. « Je pourrais te suivre dans le mouvement mais j'ai peur que tu te rhabille vite en voyant la compétition. » rigolais-je. Laze n'avait certainement rien à m'envier mais j'adorais le taquiner sur son physique ; il prenait vite la mouche. « Plus sérieusement, j'étais arrivé ici pour me jeter sur les cupcakes mais tout à l'air excellent ... Tu me conseille un truc ? » dis-je en ne lâchant rien des yeux.

_________________

thanks for the memories
plonge au cœur de moi, au fond de mes abîmes, de mes abîmes, dis-moi ce que tu vois. plonge au cœur de moi. et quand tout me dessine, tout me dessine, je veux renaître en toi. ▬ viens, écris sur ma peau les mots que je n’ose pas. même au bord du KO si je tombe retiens-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey Baxter + Eirian Kleefin + Brianna Harris
TON AVATAR : Tatiana Maslany
TES CRÉDITS : ava par tearsflight ; gif par Penny
TA DISPONIBILITE RP : Dispo pour 1 RP
Andrew - Cody - Seanan - Appel à Magnùs
RAGOTS PARTAGÉS : 5946
POINTS : 1685
ARRIVÉE À TENBY : 22/10/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : McGreen for the win
PROFESSION : fleuriste
REPUTATION : Vous avez vu ? Elle sort apparemment avec Andrew Green... Son fameux ancien complice. Et puis, elle fabrique quoi, au final, depuis qu'elle a vendu son magasin ? Je vous dis, c'est louche, à coup sûr, ils nous préparent un sale coup, ces deux-là !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 16 Aoû - 1:05

Jean remet poliment le candidat aux côtés de Penny à sa place ; il n’a rien à voir là-dedans et qu’il intervienne pour calmer les choses ou, pire, prendre le parti de la blonde ne pourrait que compliquer les affaires de la fleuriste. Puisqu’il n’a pas suivi son conseil, elle choisit de l’ignorer dans un premier temps, crachant son venin jusqu’au bout. Elle sait sa petite histoire crédible – bien plus que la vraie – et le visage de la serveuse, qu’elle voit se décomposer un court instant, la conforte dans cette idée. La brune ne s’abaissera pas à tourner la tête pour vérifier ce qu’il se passe dans son dos, mais elle espère que ses accusations abreuvent la soif de ragots des commères du coin, Mrs Lloyd en tête. Déjà, Penny réplique, outrée et affirme qu’elle n’aurait jamais fait chanter un homme avec un passé aussi fourni que celui d’Andrew. Elle s’arrête, presque essoufflée et Jean entend bien profiter de cette brève pause pour contre-attaquer, sauf qu’elle est interrompue par l’homme de l’autre côté du stand. Sa voix est calme mais le ton est sans appel ; sûrement que ça en a déjà impressionné plus d’un mais l’Ecossaise, elle, s’en fiche pas mal. Il pense réellement l’atteindre en beuglant qu’elle a entaché sa réputation en venant régler ses comptes aujourd’hui ? Si seulement elle avait encore les moyens de songer à s’attirer les faveurs des bonnes gens de Tenby ! Il semble oublier que la plupart ne retient plus que le fait qu’elle a croupi derrière les barreaux, douze mois de sa vie, bien avant d’arriver ici. Pour ce qu’elle en sait, Jean ferait mieux de dégager de ce trou dès qu’elle en a l’occasion mais ça ne sera qu’une fois qu’elle aura eu la satisfaction de montrer à la ville le vrai visage de Penny Collins, et qu’ils lui cracheront tous dessus comme ils le font avec Andrew et elle, aujourd’hui. La menace que l’apprenti pâtissier lui souffle à part fait naître un air de défi dans les yeux de l’orpheline : la tirer hors du réfectoire par les cheveux ? Le spectacle serait sublime et servirait sa cause à coup sûr, pense-t-elle. Pendant quelques secondes, Jean se retrouve à fixer l’homme, envisageant sérieusement de répliquer. Mais elle n’est pas là pour se battre contre lui – elle reporte donc son attention sur la blonde, cherchant à retourner la situation à son avantage. Elle peine à trouver quoi que ce soit de crédible et est, de toute façon, devancée par une Penny qui a retrouvé son assurance. Elle déclame son texte comme si elle était sur scène et à coup sûr, c’est bien ce qu’elle fait au quotidien : jouer le jeu de cette parfaite fille qu’elle n’est pas, avec comme fond la coquette ville de Tenby. Cette fille est pathétique mais ses manières réussissent à atteindre les nerfs de Jean, bien malgré elle. De toute façon, elle est là pour ça : jouer la fille bafouée qui vient régler ses comptes à la première occasion. Sûrement que crier ou s’énerver ouvertement ne desservira pas sa cause, tant qu’elle mesure bien ce qu’elle dit. Elle prend toutefois un air ouvertement étonné quand elle réplique :

« Catin ? Quand est-ce que je t’ai traitée de catin ?! Tu espères quoi, au juste ? Me faire passer pour la vilaine dangereuse criminelle que ton compagnon, ici présent, devra tirer par les cheveux hors d’ici pour préserver la sécurité de tes concitoyens ?! » Patiemment, elle pose son assiette sur le stand, à quelques centimètres d'elle, afin de pouvoir prendre appui sur la table pour se rapprocher de la blonde et la regarder dans les yeux. Pour autant, elle ne se soucie plus de lui parler directement, espérant que plus d’une personne aux alentours l’entende poursuivre : « Non, je ne suis pas là pour me venger, je suis là pour rétablir la vérité. Oui, j’ai fait de la prison et devine quoi ? Je ne suis pas stupide au point de te blâmer pour ça. Pas plus que je ne le suis du fait que tu aies visiblement du mal à digérer qu’Andrew ait pu s’égarer dans mes bras alors que tu étais enceinte de son enfant. Oui, j’ai fait des erreurs, une parce que j’étais jeune, l’autre dans un moment de faiblesse mais jamais par vengeance et calcul comme toi, tu l’as fait. Tu avais besoin d’un père pour ton bébé à naître et tu as fait chanter Andrew pour qu’il assume sa paternité, alors que tu savais très bien qu’il ne t’aimait pas. C’est la vérité et tu le sais. Puisque tu n’as pas l’intention de t’excuser, je laisse aux autres le choix de te juger pour ce que tu as fait. » achève-t-elle froidement, se redressant en désignant les spectateurs qu’ils ont pu réunir. Satisfaite de son effet, la fleuriste envisage d’en rester là avant qu’une nouvelle attaque lui vienne à l’esprit. Elle hausse brièvement les épaules pour lâcher dans un sourire désolé : « Et de nous deux, je dirais que tu es celle qui crève de jalousie. Sinon pourquoi tu aurais exposé Andrew de la sorte plutôt que de le quitter sans heurt ? Et pourquoi avoir mentionné mon nom ? Parce qu’il ne t’a jamais aimée, malgré toutes tes manigances pour le garder à tes côtés et tu n’as pas pu le supporter. » argue-t-elle avec un sourire satisfait.

Jean sent que le temps est venu de tirer sa révérence, avant que le vent tourne en sa défaveur à nouveau. Elle ne compte pas offrir à Penny le temps de répondre, ni à son garde du corps celui de la jeter dehors à coups de pied et, déjà, elle souffle son au-revoir à la blonde dans une grimace de dégout :

« Tu me fais pitié, Penny… »


Son regarde glisse vers l’homme aux côtés de la Collins mais elle retient une remarque acide à son encontre, préférant leur tourner le dos pour amorcer sa sortie, s’éloignant sans attendre du stand aux couleurs de l’Italie.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©liloo59 & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Eirian
RAGOTS PARTAGÉS : 3773
POINTS : 3489
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mar 18 Aoû - 17:00

Tu n'avais jamais prêtée trop d'attention à Jean mais aujourd'hui tandis qu'elle salissait ta réputation en public, tu comprenais à quel point tu avais fait une erreur monumentale. Tes dénégations indignées et le soutien de O'Ma n'entachèrent en rien sa détermination. Elle était déterminée à remporter la manche du jour, à ne pas reculer d'un pouce, bien qu'elle fait preuve d'une certaine mauvaise foi en affirmant qu'elle ne t'avait jamais traitée de catin. Sous entendre ainsi que ton faux bébé pouvait avoir de multiples pères... Mais de toute façon, elle ne te laisse pas en placer une, et tu n'as pas d'autre choix que écouter sa diatribe. Elle se rapproche de toi, te fixant dans les yeux pour te faire comprendre sa colère, mais la manœuvre est proprement inutile, tu as déjà compris que tu t'étais faite une ennemie très dangereuse. D'ailleurs, si tu n'étais pas dans une aussi mauvaise situation, tu esquisserais sûrement un sourire. Car certaines de ses tournures de phrases ou attitudes sont exactement celles que tu utiliserais à sa place. Le débat pour savoir qui est la victime de l'autre est de toute façon clos par le départ de Jean à la fin de sa plaidoirie. Car c'est une véritable plaidoirie qu'elle vient de livrer. Tel l'avocat de la défense dans un procès, elle a eu le dernier mot et a mis cet avantage a profit avec une redoutable efficacité, réfutant tout ce que tu as pu dire pour te défendre. Et avec quel talent ! Qui aurait cru qu'en prison, on formait de telles oratrices ? Sans compter que même si son récit implacable est très éloigné des faits réels, il a des airs de vérité. Mais quel comble de te faire accuser d'avoir fait chanter Andrew pour qu'il prenne la paternité alors qu'il s'était produit l'exact contraire...

En quelques mots bien sentis, elle t'a accusée de tout et n'importe quoi, jalousie, chantage, manipulation mais c'est ses derniers mots qui résonnent encore dans tes oreilles. « Tu me fais pitié, Penny… » Tu sens le regard du public qu'elle a ameuté sur toi et bientôt la panique prend le pas sur la frustration de ne pas avoir eu le dernier mot. La moitié de Tenby est présente et parmi la foule, les personnes les plus importantes de ta vie. Liam... et surtout Nate. Tu ne supporterais pas la désapprobation de Nate après tout ce que vous aviez traversés ces derniers mois. Tu inspires, réfléchissant à la conduite à tenir. La pitié, oui, tu dois l'attirer et vite avant que les mots de Jean ne fassent leur chemin dans l'esprit des gens. Mais des larmes ne seraient pas un aveu de culpabilité ? Tu te sens coincée mais tu ne peux pas rester indécise trop longtemps. Tu articules d'un air catastrophé mais de manière suffisement inaudible. " C'est faux... C'est complètement faux ! Cette fille est folle à lier." Tu commences à renifler et pleurer. Mais si d'ordinaire tu peux verser des larmes de crocodile sur commande, celles-ci ont une coloration bien plus sincères que d'ordinaire tandis que tes nerfs lâchent enfin après cette journée de pression et de déconvenues. La réputation que tu avais mis trois ans à construire ici... menacée à cause d'Andrew... C'était intolérable. Tu tournes le dos à ton public, sentant un peu plus de compassion pour Lizzie Mathesson que tout à l'heure. Sans oser regarder ton binôme du jour, tu annonces rapidement. " Je crois que j'ai besoin d'une pause... Je peux te laisser le stand quelques instants ? " Puis sans attendre sa réponse, tu t'enfuis vers la sortie, marchant sur les pas de la McKinnon. Tu n'as pas l'habitude de perdre la face, et tu te sens l'envie de frapper quelque chose ou de fumer une clope mais il faut que tu passes tes nerfs. La radasse d'Andrew avait intérêt à avoir déjà quitté les lieux...

_________________


I’m constantly reminded of the fact that i used to love you. You’re still an instinct to me like habit, on reflex. You surround me even when you’re gone. The most terrifying kind of phantom. Part of me hates you for being so perfect for me, the only one i can imagine spending my life with. It’s not fair that i give you everything, every part of me and you can’t even give half of yourself back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : penny la diabolique - cosmic dust
RAGOTS PARTAGÉS : 7241
POINTS : 4086
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : c'est vrai ce qu'on entend ? il aurait fait une OD, et aurait mis une femme enceinte...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 19 Aoû - 9:35


Préférant écouter mon estomac plutôt que ma raison, je m'éclipse du stand de Penny pour faire d'autres découvertes culinaires bien qu'il n'y ait pas un seul des pays représentés que je n'aie pas visité au cours des dernières années. Je m'écarte aussi lorsque je vois cette brunette qui visiblement a des comptes à régler avec la blonde en jugeant que ce n'est pas ma place et que je n'ai pas à intervenir, Penny étant assez grande pour régler ses différends comme une adulte. De plus, ça ne sont pas mes affaires. Alors le coeur léger et l'estomac prêt à être rempli, je vais à l'autre bout de la salle, détaillant du regard la moindre pâtisserie ainsi que les concurrents. Je souris poliment aux visages familiers et je me retourne finalement quand j'entends rapidement des voix s'élever dans mon dos. Je commence à regretter mon choix d'avoir laissé la blonde avec cette brune, d'autant plus que je comprends seulement maintenant qui elle est. Si je n'avais pas compris tout de suite de qui il s'agissait quand elle est arrivée avec sa pique passive agressive, je sais à présent que cette grognasse n'est autre que la traînée avec laquelle l'ex de Penny l'a trompé. Je secoue la tête et regarde la scène de loin, hésitant encore quant à la démarche à suivre et surtout, ne désirant pas que Penny m'en veuille de m'immiscer dans cette dispute qui ne regarde qu'elles.
Le ton monte en crescendo et je remarque avec joie et soulagement que le partenaire de la galloise essaye de calmer la situation, cela dit, la brune ne semble pas vouloir s'avouer vaincu pour autant. J'ai l'impression de n'avoir laissé Penny seule que quelques secondes et pourtant tout dégénère du côté de l'Italie.
Les sourcils froncés, j'entends les derniers mots l'ancienne criminelle et l'espace d'un instant, j'ai envie de lui sauter à la gorge et de lui faire payer chacune de ses allusions vides de sens, mais ça ne serait pas une réaction très mature ou très responsable de ma part. Les deux femmes se détachent du stand, se dirigeant toutes les deux dans des directions opposées. C'en est assez. Je ne peux plus rester immobile et laisser cette histoire couler, maintenant que je vois dans quel état la McKinnon a mis ma cousine. Accélérant le pas quand je vois Penny fuir de son côté, je vais jusqu'à bousculer les quelques personnes se trouvant sur mon chemin pour aller la rejoindre. Je passe près de la fleuriste et ma promesse intérieure d'être mature et responsable s'envole aussitôt.
   « Pétasse. » que je lâche à son intention, lui jetant un regard torve, mais sans pour autant ralentir le pas.
Il faut que je rejoigne la Collins… J'aurais dû le faire plus tôt, même… Je passe les portes de l'entrée de la cafétéria et je continue l'ascension jusqu'à trouver ces cheveux blonds. Quand je la vois, je n'ai rien de bien intelligent à lui dire alors je fais la seule chose qui me semble logique : je la sers dans mes bras et j'enfonce Jean en l'insultant un peu plus.  
« T'en fait pas, Penny, Cette fille… C'est juste un cran au dessus de la call-girl, sa parole ne vaut rien. »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©liloo59 & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Eirian
RAGOTS PARTAGÉS : 3773
POINTS : 3489
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Lun 24 Aoû - 17:21

Tu te tiens derrière le gymnase, ruminant tes envies de meurtres et ta colère, te demandant combien d'adolescents ont déjà fait de même avant. Ton envie de frapper quelque chose n'a pas disparu mais tu te retiens de peur de te faire surprendre. Il manquerait plus que les gens te prennent pour une harpie hystérique en plus ! Cependant, tu ne restes pas seule longtemps. Nate s'est rappelé qu'il est censé être ton chevalier servant et vient te consoler. Il te lance un regard navré et avant que tu ais pu dire quoi que ce soit, il te serres dans ses bras avec conviction. Tu te raidis, retenant un juron. C'est d'un punching-ball dont tu as besoin, pas d'un câlin ! Puis tu te rappelles que pour une fois, Nate n'a rien à voir avec ta colère alors tu laisses aller contre lui, levant les bras pour lui rendre son étreinte. « T'en fait pas, Penny, Cette fille… C'est juste un cran au dessus de la call-girl, sa parole ne vaut rien. » Bizarrement, cette petite phrase, dont la méchanceté te réjouis, te console bien plus que le câlin. Tu esquisses un petit sourire contre l'épaule de Nate. " Merci Nate..." Et pour une fois, c'est sincère. Tu t'écartes dès que tu juges que tu as tenu suffisamment pour ne pas le froisser et tu constates que la colère n'a pas disparue. Contrairement à dans les films, les câlins ne font pas de miracles. Cependant, si tu ne veux pas faire preuve d'une totale mauvaise foi, tu dois bien avouer que savoir que tu as quelqu'un qui te soutient malgré les horreurs que Jean a débité te fait du bien. Foutue Jean ! C'était de bonne guerre mais tu es énervée quand même. Pourtant, tu dois jouer les éplorées, les fragiles, pas les maîtres chanteuses qui doit assumer les conséquences de ses actes. " Mais tout le monde ne va pas forcément penser comme toi. Tu sais comment c'est quand on implante une idée dans l'esprit des gens..." Tu lances un regard de chien battu à ton cousin, réalisant que ce que tu es en train de dire est vrai. " Je devrais retourner aider Eilian, il est capable de mettre le feu à notre stand si je le laisse tout seul.. Mais franchement, je n'ai pas envie d'affronter leurs petits sourires hypocrites et regards inquisiteurs. Putain mais qu'est-ce qui lui a pris a cette Jean ? Elle croit que j'en ai déjà pas suffisamment bavé avec Andrew ?" Tu aurais pu jouer cette scène devant un public plus large mais bizarrement, tu la réserves à Nate. Bon après, si quelques curieux passent, tu n'es pas contre... " Et elle pense que c'est facile d'oublier que j'ai perdu mon bébé  ? Il faut vraiment qu'elle vienne débiter des histoires sordides sur sa naissance ?"


_________________


I’m constantly reminded of the fact that i used to love you. You’re still an instinct to me like habit, on reflex. You surround me even when you’re gone. The most terrifying kind of phantom. Part of me hates you for being so perfect for me, the only one i can imagine spending my life with. It’s not fair that i give you everything, every part of me and you can’t even give half of yourself back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Shea H. Taylor
TON AVATAR : Yvonne Strahovski
TES CRÉDITS : avatar by TAG
TA DISPONIBILITE RP : En recherche de RP :) N'hésitez pas à me MPotter !

Declan + Lawrence + Sujet commun + Théodore

RAGOTS PARTAGÉS : 4088
POINTS : 314
ARRIVÉE À TENBY : 14/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (1er Mai)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Chirurgienne
REPUTATION : C’est la fille ainée des Cartwright, celle qui suit Liam et l’a aidé à prendre soin de leurs frères et sœurs. C’est une jeune femme brillante, elle est résidente en chirurgie à Swansea ! Et elle a eu une petite fille récemment, seulement… Vous savez sans doute qu’elle s’est séparée de son fiancé, récemment. Oui, Aldaric Daire. Le psychologue.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 30 Aoû - 22:31

« Très bien, et toi Malone ? » Le jeune homme vient de rejoindre notre petit groupe auprès du stand de Caleb et Rachael. Après une jolie discussion je décide de gouter le wedding cake de celle qu'on vient de nommer « la gourgandine ». Je reste encore choquée des révélations de Mrs Lloyd. Aldaric... avec une femme ? Où va-t-on ? Il est si déprimé que je ne l'imagine pas une seconde penser au sexe. A moins qu'il n'ai été fortement bourré et n'ai pas été capable de se raisonner. « Oui, j'espère ! Ce serait super, même si… Avec ce qui se dit, je commence à avoir des doutes sur les personnes susceptibles de m'embaucher. » J'affiche un sourire compatissant. Elle n'a rien demandé de tout ça... La vieille mégère et ses copines choisissent leurs cibles un peu au hasard selon moi, et il se pourrait même que ça tombe sur moi un jour. Je n'oublie pas, en tout cas, qu'elles ont massacré la réputation d'Aldaric. « Ne faites pas attention, elles sont vieilles et beaucoup savent que ce qu'elles racontent n'est pas forcément vrai. Il faut savoir faire la part des choses... » C'est souvent dans de pareilles situations que l'on découvre qui nous aime vraiment. La famille, les amis... si ils nous aiment réellement, alors ils passeront à coté de ça. « Vous savez… Je… Je n'ai jamais couché avec Aldaric. C'est… Il est juste un ami. » Le rouge me monte aux joues tandis que je me sens un peu honteuse d’être venue à son stand. C'est vrai que je cherchais une explication, quelque chose... mais je ne pouvais pas rester là à écouter les commères de la ville raconter de telles ignominies. « Hé... vous en faites pas pour ça. Vous n'avez rien fait de mal. » Je marque une pause avant de reprendre, peu sure de moi :  « Je suis contente qu'il ai une amie comme vous. Et capable de faire d'aussi bons gâteaux en plus ! » Un large sourire prend place sur mon visage, essayant de rassurer la jeune femme. Mais celle-ci semble sur le point de craquer et s'excuse. Avant que je n'ai pu la rattraper, le propriétaire du haras va vers elle. Tiens donc, ils sont vraiment ensemble ces deux là... Je les regarde avec un air un peu béat puis je me rappelle que Rachael avait l'air de beaucoup apprécier Oscar. Se pourrait-il qu'il joue sur deux tableaux ?

Je préfère les laisser à leurs retrouvailles et me plonger dans le bain de foule. Josh me suit et entend en même temps que moi les querelles du stand sur l'Italie. Un sentiment de rage pure me prend tout à coup. Ces rumeurs n'ont pas déjà ruiné assez de vies comme ça ? Pourquoi continuer ainsi alors que nous sommes dans un concours de pâtisseries ? Il y en a qui ne manquent pas de culot... « Mon grand, tu vas rejoindre papa et tata Chael' s'il te plaît ? Il faut que j'aille parler à quelques personnes, et puis je reviens. Promis ! » Un clin d’œil et puis c'est bon ! Mon filleul part à la recherche de son père. Quand je suis certaine qu'il les a trouvés je me dirige vers le groupe de grandes gueules, remarquant au passage que les parents de Beatrix la tiennent à bout de bras. La pauvre semble réellement mal en point et je leur propose mon aide. Un médecin, ça peut toujours aider... mais ils refusent poliment et la ramènent chez elle. L’hôpital serait probablement un meilleur plan...

Malheureusement je n'ai pas le temps de rejoindre le petit groupe avant que Miss Collins et le  musicien ne quittent la salle. Hé merde... je ne pourrais même pas leur faire la leçon ou leur dire le fond de ma pensée. Alors je me tourne vers cette Jean, les sourcils froncés : « Quelle peste cette Penny. Rien que son prénom me donne envie de lui claquer la tête contre le mur. » Celle-ci marche tout droit vers la sortie et je lui prend le bras pour la retenir. « Vous parlez de quoi quand vous dites qu'elle a manigancé quelque chose pour le garder à ses cotés ? »

_________________

You're my little star ♡
» La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : penny la diabolique - cosmic dust
RAGOTS PARTAGÉS : 7241
POINTS : 4086
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : c'est vrai ce qu'on entend ? il aurait fait une OD, et aurait mis une femme enceinte...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 6 Sep - 17:13


J'ai sincèrement de la peine pour ma cousine. La pauvre a vécu des épreuves très difficiles et il faut qu'une crevure d'ex taularde vienne gâcher tous les efforts qu'elle fait pour se réinsérer et refaire sa vie sans son enfant et sans son petit-ami. Je sais que je ne peux pas faire grande chose pour l'aider et c'est bien malheureux car à cet instant présent, je me sens carrément impuissant et inutile. Je l'enlace, évidemment, parce qu'on sait tous qu'une étreinte est toujours un geste bienveillant qui peut apporter du réconfort et apaiser les maux. Cela dit, je ne suis pas sûre de ce que ressent la Collins. Son visage de marbre est quasi impénétrable, mais si je me fie aux mimiques de la jeune femme que je connais, je dirais qu'elle est vraiment en colère contre la brune. C'est plus que compréhensible. Si les rôles étaient inversés, je vivrais très mal la situation.

Je laisse Penny s'emporter et j'aimerais l'étreindre à nouveau, mais préfère m'en abstenir cette fois-ci.
Toutefois, je reste vers elle et tapote son épaule amicalement comme pour lui envoyer des encouragements.
« Allons, allons, Penny.» Commence-je doucement pour calmer ses ardeurs dans un premier temps. « Tout va bien se passer. Eilian sera là pour te soutenir et moi aussi. Mais si tu ne veux pas y retourner, sache que tu n'y es pas obligée. Tu as été agressé verbalement par une mégère… Personne ne t'en voudra si tu décides de partir. » J'essaye de faire de mon mieux pour montrer de l'empathie et si j'avais été abattu à la disparition de la petite Cassie, je n'ose imaginer ce que ma cousine a dû ressentir. L'entendre l'évoquer de cette façon me brise le coeur. Pourquoi y a t-il fallu que cette Jean se mêle de cette histoire ? Ne pouvait-elle pas rester dans son coin plutôt que de faire éclater un scandale tout ça parce qu'elle doit être jalouse que son ex soit parvenu à trouver une petite-amie de bonne famille ?
« Je t'assure… Ce que cette fille a fait dans la salle va encore plus lui nuire qu'à toi. Je veux dire, qui voudrait la croire ? Si tu avais dû forcer quelqu'un à rester avec toi comme elle prétend, tu aurais choisis mieux que ce paysan. » Je lève les yeux au ciel, puis je me rends compte soudainement que je suis carrément en train d'insulter l'ex petit-ami de ma cousine. Celui dont elle semblait éperdument amoureuse et qui sait, peut-être a-t-elle encore des sentiments pour lui. Alors je baisse les yeux, on peu honteux et je m'excuse. « Uhm… Désolé. »

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©liloo59 & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Eirian
RAGOTS PARTAGÉS : 3773
POINTS : 3489
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 9 Sep - 11:10

La colère qui est en train de te consumer doit transparaître de manière très visible, car Nate te tapote l'épaule, essayant visiblement de te calmer. Qu'il se rassure, si tu avais voulu frapper Jean, ça serait déjà fait. Qui plus est, le jour où tu riposteras, ça sera sans te salir les mains et pas forcément contre la fleuriste. Tu sais très bien qui est le cerveau de l'opération, même si ça te fait mal de qualifier Andrew de cerveau... Nate te dit aussi que tu n'es pas obligée d'y retourner, ce qui est bien évidemment faux. " Bien sûr que si, je suis obligée d'y retourner... Partir, ça serait un aveu de culpabilité." Jean t'as très bien coincée, tu as peu de temps pour décider de la conduite à suivre pour stopper l'hémorragie qu'elle a provoquée. Bon tu t'estimes quand même heureuse, parce qu'elle n'avait pas dit la vérité, ce qui aurait été bien plus désastreux. Andrew avait dû lui interdire, vu qu'il est aussi impliqué que toi... " Le pire, c'est qu'elle est partie en se donnant le bon rôle. Maintenant qui va devoir supporter toutes les questions, les regards hypocrites, les reproches pour avoir fait un esclandre devant les enfants ?"

Tes nerfs ne te laissent aucun répit, et à force, ta colère semble gagner Nate qui se lance dans un discours véhément à son tour. « Je t'assure… Ce que cette fille a fait dans la salle va encore plus lui nuire qu'à toi. Je veux dire, qui voudrait la croire ? Si tu avais dû forcer quelqu'un à rester avec toi comme elle prétend, tu aurais choisis mieux que ce paysan. » C'était un des arguments que tu avais utilisé face à Jean. Peut être le plus judicieux et le plus véridique. Au début, tu visais le maire Scott, pas ce bouseux de taulard qui met les mains dans le cambouis pour vivre. Nate semble toutefois honteux de son discours enflammé et s'excuse rapidement. Il est si mignon avec ses yeux baissés que tu te radoucis et que pour une fois, c'est toi qui instaure un contact physique. Tu te rapproches de lui et tu lui déposes un baiser sur la joue. Surtout que... tu  ressens le même mépris pour Andrew. " Ne t'excuse pas... Tu as raison. Andrew est un bâtard et sans doute la plus grosse erreur que j'ai faite dans ma vie. Sens toi libre de l'insulter dès que tu veux." Tu ne te donnes pas la peine de répliquer sur ce qu'il a dit à propos des gens qui ne vont pas croire Jean. Tu as vécu assez longtemps à Tenby pour savoir comment marchent les ragots. Cependant tu as oublié ton ressentiment face à son abandon de tout à l'heure. Il reste humain, il a a le droit de faire des erreurs. Tu passes ta main autour de son cou pour l'entraîner vers le gymnase. " Merci d'être toujours là pour moi, cousin. Allons-y, tête haute, on va leur montrer que les Collins-Miles sont imperturbables." Tu crois ce que tu dis... Le stand de l'Italie n'avait pas dit son dernier mot.

_________________


I’m constantly reminded of the fact that i used to love you. You’re still an instinct to me like habit, on reflex. You surround me even when you’re gone. The most terrifying kind of phantom. Part of me hates you for being so perfect for me, the only one i can imagine spending my life with. It’s not fair that i give you everything, every part of me and you can’t even give half of yourself back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 20 Sep - 18:12

Si Oscar n'avait pas été aussi gentil, il y aurait longtemps que Mrs Lloyd et son amie se serait retrouvée plus bas que terre. Non mais pour qui se prend-elle pour lancer des rumeurs de la sorte. On l'a prévenu qu'elle était la reine des langues de vipère, mais le trentenaire était loin de se douter que c'était à ce point. Alors il travers le gymnase aussi vite qu'il peut et lorsqu'il voit la femme qu'il aime, il la prend dans ses bras et lui donne un baiser. Baiser où il essaie de faire passer son amour dedans mais aussi le fait qu'il se moque des rumeurs. Il sait ce qu'il en est et il n'a pas besoin que la jeune femme se justifie. Après tout, même si elle avait couché avec Aldaric, il serait encore complètement fou d'elle. Cependant, il a l'intime conviction que ce n'est pas le cas. Oz s'excuse de ne pas avoir été là plutôt et explique vite fait à sa petite-amie ce qui lui est arrivé. Ce ne serait pas un vrai Taylor-Thompson s'il n'avait pas de péripéties dans sa vie. « Oui bah, elles étaient dans ma main... Et elles sont tombées après que j'ai eu fini... Bref, c'était pas drôle. » Il espère que la jeune femme va rire ou au moins esquisser un sourire. Chose qu'elle fait et ça réchauffe le cœur de l'anglais. Il n'aurait pas supporté qu'elle ne se montre pas contente de le voir là à cause de ce qui s'est dit. Lizzie l'embrasse encore une fois et du coin de l’œil, l'anglais regarde le stand de Rachael. Il ne lui a pas dit que les choses s'étaient accélérées avec la galloise et donc, elle doit l'apprendre en même temps que tout le monde qu'ils se sont finalement mis en couple et que c'est officiel. « J'irai plus tard. Pour le moment, je préfère rester avec toi... Mais si tu veux que j'aille faire un tour, je peux y aller. » Oscar a beaucoup de stand à aller visiter. Il faut qu'il aille voir celui de sa cousine Shea qui concoure pour l'Espagne et à la voir entourée de tout ce monde il sourit. Thelma est près d'elle et il ira sûrement les voir après que tout le monde se tourne vers la dispute qui éclate sur le stand de l'Italie. Apparemment, ça n'a pas l'air d'être quelque chose de sérieux quand même. « Je sais pas à propos de quoi elles se disputent les deux là-bas... Mais au moins, l'attention n'est plus sur toi. » Le trentenaire embrasse sur le front sa petite-amie et lui sourit tandis qu'il se tourne vers le stand. « Bon, tu as quoi à me proposer ? J'ai quand même envie de goûter ce que tu as fait. » Il remarque alors que la jeune femme est toute seule. « Tu devais pas avoir une partenaire ? Elle est passée où ? » Il espère qu'elle ne s'est pas enfuie quand elle a appris la rumeur qui court sur la jeune femme. Parce que si c'est le cas, Oscar est capable d'aller la voir et de lui dire ce qu'il pensait de son comportement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 23 Sep - 21:25




    Retrouver sa famille faisait toujours plaisir à la Cartwright. Elle les aimait tellement qu'elle ne saurait pas quoi faire sans eux. C'était donc avec plaisir qu'elle avait accueillit chacun des membres. Matthew manquait à l'appel mais bon, elle tentait de sa faire à l'idée que pendant deux mois elle ne le verrait plus. C'était dur pour elle mais elle l'avait poussé à accepter le stage et savait que c'était la meilleure chose qu'il puisse faire. Il ne pouvait pas rester éternellement sous la coupelle de leurs parents et pour une fois qu'il l'écoutait, ça semblait être un miracle. Oh, il l'écoutait sur certains choses mais pas leurs parents. Elle était donc contente qu'il ai réussit enfin à faire ce qu'il désirait.

    Elle avait donc attrapé certains de ses neveux et nièces, tandis que Caleb leur donnait un peu de quoi manger. C'était de famille la gourmandise et puis, c'était les enfants de Liam donc forcément, ils étaient gourmand. Elle était contente à ce moment là, tout du moins jusqu'à ce qu'elle entende que Lizzie avait couché avec Oscar et surtout été vu avec un test de grossesse. Quoique le pire pour elle fut de voir Oscar l'embrasser. Elle savait qu'elle devait s'y attendre. Il lui avait dit qu'il appréciait la tatouée mais elle ne savait pas qu'ils étaient ensemble. Elle tenta de faire face du mieux qu'elle pu bien qu'elle ait envie de tout plaquer. Elle papota un peu avec Liam tandis que Siana arrivait. Elle répondit aux bisous de la jeune fille, la serra même un instant dans ses bras. Elle avait vraiment besoin de sa meilleure amie là. « Alors, qu'est-ce que tu me proposes à manger ? » Elle fit mine de réfléchir, indiquant les macarons. « Heum... Ca c'est moi qui les aient fait mais je t'avouerai que tout à l'air trop bon donc tu dois tout goûter. » Elle sourit de toutes ses dents. L'avantage avec Siana, c'était qu'elle la connaissait tellement bien qu'elle n'avait pas besoin parfois de se parler. La blondinette avait bien compris que parler d'Oscar n'allait pas l'aider pour le moment et encore moins devant tout le monde. Pour une fois d'ailleurs, elle n'avait pas envie de parler de lui ou de lui parler. La pilule était bien trop dure à avaler. Elle prit un macaron qu'elle tendit à sa meilleure amie ainsi qu'un beignet au miel. « Si tu goûtes, tu me fais goûter ? » La brunette n'avait pas eu le temps de déguster ne serait ce qu'un seul gâteau. Il fallait dire que le fait qu'elle ai fait brûler une fournée n'aidait pas vraiment. Ils avaient du coup beaucoup moins de choses que les autres mais bon, ça avait été sympa quand même à faire. Enfin entre l'un qui brûle les gâteaux, l'autre qui oublie la recette, ça avait été folklo. L'avantage était qu'elle avait apprit à connaître un petit peu Caleb qui était un gentil garçon comme elle le pensait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey Baxter + Eirian Kleefin + Brianna Harris
TON AVATAR : Tatiana Maslany
TES CRÉDITS : ava par tearsflight ; gif par Penny
TA DISPONIBILITE RP : Dispo pour 1 RP
Andrew - Cody - Seanan - Appel à Magnùs
RAGOTS PARTAGÉS : 5946
POINTS : 1685
ARRIVÉE À TENBY : 22/10/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : McGreen for the win
PROFESSION : fleuriste
REPUTATION : Vous avez vu ? Elle sort apparemment avec Andrew Green... Son fameux ancien complice. Et puis, elle fabrique quoi, au final, depuis qu'elle a vendu son magasin ? Je vous dis, c'est louche, à coup sûr, ils nous préparent un sale coup, ces deux-là !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 27 Sep - 1:43

Si Jean a fait tout son possible pour ne pas exploser sur le stand de l’Italie, elle a les nerfs en pelote quand elle gagne la sortie d’un pas rapide. Elle sait qu’elle a gagné l’échange, notamment en ayant réussi à s’éclipser à temps, laissant une Penny sonnée derrière elle. Elle devine aussi que son stratagème a fonctionné : ils sont plus d’un curieux à la suivre du regard ou à fixer la serveuse qu’elle a laissée derrière elle, le tout en échangeant à voix basse avec leur voisin. Mais ce constat est loin de la satisfaire autant qu’elle l’a espéré. Il reste un goût amer dans la bouche de la fleuriste et elle a bien du mal à en identifier la cause. Toujours est-il qu’elle n’a qu’une hâte : sortir d’ici. Elle se plait déjà à s’imaginer loin de cette foule, de ces yeux fixés sur elle, et des commentaires qu’on n’osera jamais lui adresser en face. Mais sa fuite est stoppée net par une grande blonde qui vient lui parler. L’inconnue a beau maudire ouvertement Penny en guise d’introduction, Jean n’est pas pour autant disposée à lui répondre. Elle va même jusqu’à accélérer le pas légèrement, histoire de se débarrasser de cette commère en puissance. Mais la blonde la retient par le bras, forçant l’Ecossaise à se retourner pour lui faire face alors qu’elle demande quelques précisions sur l’histoire qu’elle a montée pour écorner la réputation de Penny Collins. Les sourcils froncés, la brune envisage tout d’abord d’envoyer la curieuse paître. Puis elle se raisonne avant d’ouvrir la bouche. Elle devrait faire de cette femme un instrument de son plan ou, pourquoi pas, une alliée quelconque, plutôt que de créer une nouvelle scène. Jean prend donc sur elle et hausse simplement les épaules, profitant du geste pour se défaire de l’étreinte de son interlocutrice. Elle n’a jamais trop apprécié les contacts ou la proximité forcés et pour s’assurer que ce genre d’incidents ne se reproduira pas, la fleuriste croise les bras sur sa poitrine, bien loin de la portée de l’inconnue. Pour la suite, c’est l’improvisation totale. Fort heureusement, l’orpheline a eu des années d’entrainement pour se perfectionner dans l’art du mensonge. Et puis, elle a travaillé son histoire un minimum pour s’assurer qu’elle soit crédible. Mais tout déballer d’une traite paraitrait bien trop louche, alors, elle décide de donner les informations au compte-goutte.

« Je ne sais pas trop, exactement. Il ne m’a pas tout raconté, avoue-t-elle tout d’abord. Apparemment, entre eux, il n’y avait rien de sérieux mais elle s’est retrouvée enceinte. Et… Andrew est loin d’être parfait, alors, assumer la paternité, c’était hors de question pour lui. Je sais pas trop comment elle s’est débrouillée mais elle a appris qu’il a été en taule et c’est comme ça qu’un jour, alors qu’il croyait s’en être débarrassée, Penny a menacé de tout déballer s’ils ne jouaient pas au couple parfait tous les deux. » Avec une grimace, Jean ajoute en guise de conclusion : « C’est tout ce que j’ai réussi à comprendre de cette histoire. Peu importe les raisons qui ont poussé Penny à faire ça, je trouve la façon de faire dégueulasse. Et ça me rend malade qu’Andrew et moi, on passe pour les méchants du coin à cause d’une connerie qu’on a faite, plus jeunes. Sûrement que j’aurais pu m’abstenir de faire une scène ici par contre… » se décide-t-elle à grommeler, comme si elle regrettait son coup d’éclat pourtant soigneusement calculé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2477
POINTS : 3887
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 27 Sep - 14:58


Maintenant qu'il est là, j'ai l'impression que plus rien d'autre ne compte. Sa présence illumine la grande salle et j'écoute avec une grande curiosité ce qu'il a à dire à propos de son retard. Je m'esclaffe et je reconnais bien là mon petit-ami : toujours maladroit et toujours à tomber dans les pires coups. J'en viens au point de me demander quels pouvaient être ses motifs d'absences lorsqu'il était encore à l'école… Probablement que ce qu'il racontait était tellement déluré que l'administration ne voulait pas y croire. Moi, je le crois. Comme je crois qu'il tient à moi au point de se moquer de l'opinion des autres en m'embrassant à pleine bouche devant l'assemblée.« J'imagine… Mais c'est un peu drôle quand même » murmure-je, le sourire aux lèvres alors que je frotte doucement mon nez au sien en secouant légèrement la tête.
Je fais allusion au stand de mon meilleur ami quand il dit que j'ai toutes les chances de gagner et il avoue préférer rester avec moi plutôt que d'aller faire un tour dans la salle pour goûter les autres plats. Rêveuse, je secoue la tête pour l'informer que je ne veux pas qu'il s'en aille… Pas maintenant. Egoïstement, j'ai envie de le garder tout près de moi pendant encore quelques minutes même si je sais qu'il ira forcément voir sa famille. « Non, reste avec moi, s'il te plait. » Les commères semblent déjà passées à autre chose, mais je ne me sens pas encore prête à le laisser partir pour me retrouver seule et affronter les quelques regards curieux qui rôdent encore dans la pièce. Comme le garçon, je ne sais pas quel est le sujet de la débâcle du côté de l'Italie et je préfère ne pas m'en mêler. Je suis simplement soulagée de voir que l'attention n'est plus sur la gourgandine que je fais. Je hausse les épaules en signe de méconnaissance. « Je ne sais pas non plus, mais comme tu dis, au moins je ne suis plus le centre des regards. » Et il est clair qu'après les quelques minutes de solitude ultime que je viens de vivre, je ne vais pas trop me pencher sur le cas des femmes sur le point de se sauter à la gorge. Ce sont leurs affaires et ça ne me regarde en aucun cas. Je préfère profiter pleinement de la présence de l'anglais. Je me décolle du bel apollon en souriant pour enfin lui présenter ce que nous avons préparé avec Hayley un eu plus tôt dans la matinée.  « Alors, je peux te proposer : une part de Wedding cake… Des cupcakes, une banoffee pie et des irish scones ! A la base le wedding cake était censé avoir un étage en plus, mais Hayley a oublié le moule chez elle donc on a fait comme on a pu. Mais sinon, je te conseille la banoffee pie. Je l'ai préparé avec beaucoup d'amour. » Le résultat de nos créations n'est pas désastreux donc je ne vais pas m'en plaindre, mais il ne faut pas longtemps à Oscar pour remarquer que ma partenaire n'est pas dans les parages. « Hayley n'a pas pu rester en fait… Elle avait un avion à prendre. Du coup, elle m'a aidée à cuisiner et elle est vite partie après. Elle rentrait à Londres avec son chéri. » que j'achève tout en servant une petite assiette pleine de calories à l'anglais.« Je te sers une tasse de thé avec ? » demande-je en imitant l'accent du trentenaire, toujours en souriant et en le gratifiant d'un clin d'oeil.
 

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake!

Revenir en haut Aller en bas

[INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-