AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2477
POINTS : 3887
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mar 7 Juil - 0:37


Cachée par Caleb, je ferme les yeux quelques instants, profitant de ce sentiment de sécurité qu'il arrive à me procurer pendant quelques secondes. C'est agréable de se sentir hors de danger, d'avoir l'impression que les remarques ne peuvent plus m'atteindre alors que soyons honnêtes… Elles m'atteignent encore et jusqu'au fin fond de mes entrailles. Pourtant, ce qui est génial avec Caleb, c'est que très rapidement, il parvient à me changer les idées et à me faire rire aux éclats par sa remarque un peu saugrenue. Contre le torse du gallois, je glousse bruyamment. Si je m'étais attendue à une telle réponse de sa part, avec autant de sérieux, je ne lui aurais jamais posé cette question. « Idiot ! Tu me fais rire. » Et je n'arrive plus vraiment à me contenir pendant quelques secondes. Je suppose que le rire était ce qui était souhaité et il y est parvenu avec succès, mais rigoler fait finalement couler les quelques larmes qui menaçaient de perler sur mes joues depuis quelques secondes déjà. Cependant, d'un revers de la main, je les essuie aussitôt, pas désireuse que les autres les remarquent. Je me décolle finalement du garçon pour lui servir la part de gâteau qu'il me demande et encore une fois, il me fait sourire et rire comme il est le seul capable de le faire en des temps pareils. Je n'ai jamais été aussi soulagée par l'absence d'Oscar car s'il avait été là, je ne sais pas comment j'aurais pu réagir face à lui en plus des commérages. Probablement que je me serais cachée dans le Big Ben géant en carton que j'ai réalisé pour l'occasion. Pourtant, il voudra sûrement en savoir un peu plus concernant ce qui se dit avec Aldaric et même s'il sait que je ne suis pas enceinte, rien ne lui prouve que je n'ai pas couché avec le psychologue. Ce n'est pas comme si nous sommes exclusifs… Pas encore. Et puis ce n'est pas comme si j'avais été totalement innocente avec Aldaric aussi… Je m'esclaffe une nouvelle fois à sa remarque concernant le wedding cake et j'ose enfin regarder Caleb dans les yeux.
« Tu sais ce qu'on dit… L'élève qui surpasse son maître. » Tant qu'à faire, j'essaye de plaisanter à mon tour maintenant que mon meilleur ami a réussi à me faire rire et à m'amuser. Décidément, je n'aurais jamais rien à craindre du moment qu'il sera à mes côtés.
« Compte sur moi ! Toujours partante pour te voir t'humilier. Et puis comme ça, on pourra dire qu'on aura chacun eu notre quota pour la journée…  »
Je relève les yeux au ciel et je mange enfin une bouché le beignet au miel que le brun est venu m'apporter un en arrivant à mon niveau.
« Uhm… Toujours aussi divin ! Chael a de la chance de t'avoir comme partenaire ! »  
 

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle


Dernière édition par Lizzie Mathesson le Mer 22 Juil - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 8 Juil - 15:33


Il y a définitivement trop de monde à ce concours. Et qui dit trop de monde, dit trop de discussions qui fusent dans tous les sens. A vrai dire, j’en viens à me perdre dans les conversations de chacun autour du stand de Laserian et Beatrix, seule raison de ma venue ici. Heureusement, notre hôtesse, pâle comme un linge, finit par m’extirper de tout ce venin craché et de ces remarques hypocrites qui me donnent envie de me percer les tympans. « Je vais fantastiquement bien et toi ? » Elle m’offre un grand sourire pour appuyer ses dires. Comme souvent, c’est communicatif et bêtement, je lui adresse à mon tour un sourire. Elle doit pourtant savoir que je ne suis pas venue pour elle. Néanmoins, elle n’en dit rien et joue le jeu, et je lui en suis reconnaissante. « On fait aller. » que je lui dis en prenant une bouchée d’un de leurs cupcakes. C’est loin d’être mauvais, mais qui en serait étonné ? Beatrix est peut-être maladroite, elle n’est pas mauvaise cuisinière pour autant. Quant à Laserian… eh bien… il est de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent. D’ailleurs, en parlant de lui, je ne peux m’empêcher de le regarder, le plus discrètement possible – c’est-à-dire pas discrètement du tout - tandis qu’il… qu’est-ce qu’il fait d’ailleurs ?! Pour la seconde fois de la journée, je manque de m’étouffer. Laserian vient d’enlever son tee-shirt. Si c’est supposé impressionner la clientèle, c’est réussi. En une seconde, je sens la chaleur monter jusqu’à mes joues. A tous les coups, j’ai viré cramoisi. Laze est torse-nu et affiche fièrement les couleurs de l’Amérique, thème de son stand justement. Eh bien, on peut dire que lorsqu’il se lance dans un projet, il s’y investit à fond. Et moi, j’en suis toute retournée. Et pourtant, j’essaye de me reprendre, de regarder ailleurs. Impossible. Il m’est impossible de détacher mon regard du torse de Laserian. « Bon, j'espère qu'avec ça, notre stand fera son effet, hein ! » Je ris nerveusement à sa remarque. Bon sang ! Mais c’est pas comme si je n’avais jamais vu de garçon torse-nu de ma vie, non plus. C’est quoi ça ? On dirait une vraie gamine. Il faut que je me ressaisisse. Bon, à situation désespérée, remède désespéré. Ô grand Bouddha ! Donne-moi quelque chose pour détourner mon regard de ce spectacle ! Bordel ! Pourvu qu’il n’est pas remarqué ma gêne… ce serait bien ma veine, ça. Moi qui essaye de lui prouver que je ne suis plus enfant. Il aurait une raison de plus de me voir comme tel.

Mais finalement, je crois que je vais me reconvertir au Bouddhisme. En effet, ma solution miracle est finalement apparue, en la personne de Mrs Lloyd. Bon, c’est clair que ce n’est pas sa « beauté transcendante » qui a détourné mon attention de l’Apollon du stand n°4, mais elle y est bien pour quelque chose. A la minute où elle est entrée dans la salle, les rumeurs se sont propagées comme une traînée de poudre. C’est dingue, il n’y a qu’elle et ses copines pour être capables de créer de tels scandales. Et quel scandale ! C’est ma chère cousine qui est concernée par la première rumeur parvenue à mes oreilles. Comment ?! Lizzie serait enceinte ?! Pour une surprise, c’est une surprise. Enfin… je ne vais pas lui faire le coup de la cousine indignée de ne pas avoir été mise au courant. C’est pas comme si sa vie m’intéressait. Ce qui est plus intéressant déjà, c’est le fait que nos commères adorées ne sachent pas qui est le père de l’enfant. Au mais c’est vrai, c’est surprenant. Qui pourrait vouloir la mettre en cloque ? A moins que ce ne soit un accident ? C’est plus probable. Et puis, que les pipelettes de la ville ne savent pas son identité n’est pas si étonnant, dans le fond. Après tout, Lizzie est loin d’être aussi innocente qu’elle veut nous le faire croire. Alors, savoir qu’elle serait potentiellement volage ? M’ouais, rien que je ne sache pas déjà. Mais qu’est-ce qu’elle en pense, la concernée ? Je m’empresse de regarder à droite à gauche pour la repérer dans la foule. Je parviens finalement à la trouver à son stand. Caleb est avec elle, bien sûr. Étonnant que les commères ne l’ai pas suggéré comme potentiel père, d’ailleurs, vu le temps qu’ils passent ensembles tous les deux. Amère, moi ? N’importe quoi. Je constate juste les faits. Et les faits sont là. Lizzie est la proie des commérages de la vieille Lloyd, elle en était même à deux doigts de craquer sans l’intervention miraculeuse de Caleb et moi, je me délecte de ce spectacle. Peut-être que les gens vont enfin comprendre que ma cousine n’est qu’une hypocrite de plus à Tenby.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Jeu 9 Juil - 13:55


Let's eat some cake!

❝Il n'y a pas d'amour plus sincère que celui de la nourriture❞ George Bernard Shaw

*Fichu réveil!* marmonna Hayley entre ses dents. Une fois de plus elle n'avait pas entendu la sonnerie et s'était réveillée déjà bien en retard. Manque de bol il s'agissait sûrement du jour le plus important de ces dernières semaines : le jour du concours de pâtisserie. Son acolyte Lizzie devait déjà être aux fourneaux en la maudissant. La jeune femme eut la confirmation de ses doutes en jetant un coup d'oeil à son téléphone qui signalait 10 messages et 5 appels manqués. *Quelle poisse!* Hayley se dépêcha d'enfiler rapidement une robe, passa quelques coups de peigne dans sa longue chevelure blonde et se maquilla légèrement. Elle chaussa en deux temps trois mouvements une paire de ballerine et attrapa son sac pour la pâtisserie heureusement préparé la veille.
Lorsqu'elle arriva devant son stand, tous les participants étaient déjà bien affairés et Lizzie œuvrait sous une épaisse fumée de farine. Hayley se dépêcha d'enfiler, penaude, son tablier et commença par se laver les mains tout en s'excusant platement auprès de sa coéquipière. Cette dernière avait déjà commencé beaucoup de choses et mis tous les robots dont elles disposaient en route. Hayley opta donc pour le wedding cake aux couleurs de l'Angleterre. La pâte à sucre était au frigo et n'attendait plus qu'Hayley pour être façonnée. La jeune femme décida donc de mettre la pâte dans les deux moules avant de s'atteler aux décorations. Après avoir rempli le 1er moule et cherché partout le 2ème, Hayley dût se rendre à l'évidence, elle l'avait oublié à la maison. *Bravo Hayley! Et je n'ai plus le temps d'aller le chercher maintenant!* Elle en fit rapidement part à Lizzie et elles décidèrent de faire avec.
Quelques heures plus tard, toutes leurs créations trônaient sur le stand orné de Big Ben et de quelques gadgets anglais par-ci par-là. Hayley félicita vivement Lizzie en s'excusant une nouvelle fois de son retard. Elle décida aussi que le moment était venu de lui annoncer la raison de ses insomnies de ces derniers jours... Après grande discussion avec Jonathan, ils avaient décidé de repartir à Londres afin de fonder une famille avec le petit bout qui grandissait toujours en Hayley. Les quelques mois vécus à Tenby avaient été très enrichissants et la jeune femme ne regrettait rien. Elle souhaita donc bon courage à Lizzie pour la suite, la faisant promettre d'être forte et de ne pas faire attention aux ragots qui sévissaient dans cette ville. Hayley aurait voulu rester plus longtemps, mais l'avion partait en début de soirée et elle devait encore finir de préparer ses bagages. La jeune femme fit donc un rapide tour afin de dire au revoir aux personnes qu'elle avait rencontrées et s'en alla donc pour de nouvelles aventures...
crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©liloo59 & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Eirian
RAGOTS PARTAGÉS : 3773
POINTS : 3489
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 15 Juil - 12:02

Tu regardes Caleb Donovan consoler la fameuse Elizabeth avec une pointe de... jalousie. Ces deux là pourraient rendre les scènes de films niais complètement insignifiantes tant ils avaient l'air mignons. En fait, cette Lizzie Mathesson ressemble à une version améliorée toi même. La petite blonde sympathique que tout le monde aime à Tenby et que tout le monde soutient quand elle a des ennuis, certes, mais avec la manipulation en moins. Ce qui rend tout bien plus bouleversant. Cependant, Nate, toujours à ton stand te distrait de ton observation envieuse. « Volontiers, mais n'en mets pas beaucoup s'il te plait, je ne voudrais pas avoir l'estomac plein rien qu'avec ce stand. » Ton attention est immédiatement entièrement reportée sur lui. Tu lui fais les gros yeux et une sourire quelque peu... carnassier. " Nathaniel Riley Miles ! Tu n'es pas en train de sous entendre que tu vas aller me faire des infidélités en allant aux autres stands ?" Tu es sérieuse, tu ne le lâchera pas. Tu es même prête à lui faire avaler tous les gâteaux de ton stand pour qu'il n'aille pas voir ailleurs. Il est ton cousin, ta famille et par conséquent, il n'a pas le droit. C'est aussi logique que ça.

Heureusement pour lui, tu as bientôt un problème bien plus important qui détourne à nouveau ton attention. Ayant fait une entrée remarquée, Jean McKinnon s'avance désormais d'un pas conquérant vers ton stand. Tu ne fais pas beaucoup d'illusions sur la raison de sa présence ici mais l'éclat belliqueux qui brille dans son œil achève de te convaincre qu'elle n'est pas venue goûter la délicieuse glace de O'Ma. Pourtant, quand elle arrive au en face de toi, elle te fait un sourire chaleureux très convaincant. Tu es bien placée pour le reconnaître, tu dispenses les mêmes à tout le monde à longueur de journée. Il faut être très avertie pour y discerner la légère note de fausseté qui s'y dissimule. Tu retiens ton souffle attendant qu'elle ouvre les hostilités. « Ça a l’air bon, tout ça. Je voudrais bien un assortiment, s’il-te-plaît. » Tu hausses un sourcil, te demandant à quoi elle joue. Puis tu le découvres, car elle reprend avant que tu n'ais pu en placer une. « Oh, et les excuses que tu me dois avec, ça serait pas mal aussi… » Tu expires bruyamment. Tu ne peux pas dire que tu ne t'attendais pas à une confrontation mais cette attaque en plein milieu de ton concours te paraît sournoise. Tu n'es pas toi même, ni même la fausse Penny, bien trop stressée par cette envie de gagner.

Les yeux de la brune ne te quittent pas, tandis qu'un malaise s'insinue doucement autour du stand. Elle fait preuve de calme mais tu as l'impression que ça ne la rend que plus dangereuse. Elle te paraît à la fois belle et sauvage, et tu te demandes si ce que Andrew a vu en elle, il y a des années de cela. Tu toussotes, bien consciente que tu n'as que quelques secondes pour décider de la conduite à tenir. Son ton passif-agressif, mielleux, te donne envie de lui sauter à la gorge mais tu sais que ça serait stupide. Tu penses un instant t'aplatir plus bas que terre, dire à quel point tu es désolée de l'avoir mêlée à vos histoires sordides, et t'excuser encore et encore. Ne serait-ce que pour dégonfler la fureur qui l'anime mais finalement, tu décides que non, tu ne le fera pas. Même si certains se donnaient beaucoup de mal pour faire penser le contraire, c'était toi la victime. Officiellement du moins. Tu pouvais profiter des multiples zones d'ombres de cette histoire pour retourner la confrontation à ton avantage. " Voyons-voir... Oui pour les gâteaux, non pour les excuses. Je ne vois pas pourquoi je dois m'excuser. Après tout, c'est toi qui baisait le père de ma fille pendant ma grossesse." Tu surprends un mouvement sur ta droite, et tu n'oses pas regarder Eilian. Tu n'oses même plus imaginer ce qu'il doit penser de toi maintenant.

« Euh, je vais vous laisser… Je fais un petit tour de la salle et je reviens. » Nate choisit ce moment de flottement pour s'éclipser et tu te retiens de le rappeler. Un sourire sarcastique naît sur tes lèvres. C'était drôle de voir le mec qui t'avait juré qu'il pourrait tout affronter pour toi partir devant... un simple combat de fille. Cependant, le moment n'est pas au rire. Tu as une personne réelle devant toi, une personne dont tu as gâchée la vie juste pour donner plus de poids à tes croustillantes révélations. Et aussi parce qu'elle n'avait aucun intérêt pour toi. Néanmoins, juste parce qu'elle est liée à Andrew, tu peines à courber l'échine devant elle ou même à te sentir désolée. " Ce n'était peut être pas à moi de révéler ton passé criminel, peut être que je devrais m'excuser de ça. De m'être laissée emporter par la colère face au mensonge." Tu fais comme elle, tu lui laisses croire que tu rentres dans son jeu. Mais tout de suite après, tu changes de ton, glissant une observation vacharde. " Mais après tout... Peut être que les habitants de Tenby ont le droit de savoir à côté de qui dorment leurs enfants..." Contente de voir que tu retrouves ton sang froid, tu attrapes une assiette contenant vos quatre variétés de gâteaux et tu lui tends avec un sourire qui fait écho au sien. " Finalement, on peut être échanger nos excuses, Jean. On a toutes les deux fait des choix... regrettables. " A la différence que les tiens n'avaient pris aucune vie, juste une réputation. Mais ça pas besoin de les ajouter, tu étais certaine que tout le monde s'en rappelait dans cette salle.


_________________


I’m constantly reminded of the fact that i used to love you. You’re still an instinct to me like habit, on reflex. You surround me even when you’re gone. The most terrifying kind of phantom. Part of me hates you for being so perfect for me, the only one i can imagine spending my life with. It’s not fair that i give you everything, every part of me and you can’t even give half of yourself back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Shea H. Taylor
TON AVATAR : Yvonne Strahovski
TES CRÉDITS : avatar by TAG
TA DISPONIBILITE RP : En recherche de RP :) N'hésitez pas à me MPotter !

Declan + Lawrence + Sujet commun + Théodore

RAGOTS PARTAGÉS : 4088
POINTS : 314
ARRIVÉE À TENBY : 14/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (1er Mai)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Chirurgienne
REPUTATION : C’est la fille ainée des Cartwright, celle qui suit Liam et l’a aidé à prendre soin de leurs frères et sœurs. C’est une jeune femme brillante, elle est résidente en chirurgie à Swansea ! Et elle a eu une petite fille récemment, seulement… Vous savez sans doute qu’elle s’est séparée de son fiancé, récemment. Oui, Aldaric Daire. Le psychologue.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 15 Juil - 20:20

Mon œil est attiré par Thelma, qui va vers le stand de l'Espagne avec une assiette de struffoli. Si avant cet après-midi je ne savais pas ce qu'étaient les struffolis, les biscuits de cordoba et autres spécialités... maintenant que je les vois ces pâtisseries ne risquent pas de me sortir de la tête. Les stands de l'Italie, l'Espagne et les USA semblent remporter un franc succès pour le moment mais je rechigne à aller au stand italien pour une seule raison : cette Penny n'a pas été correcte avec Andrew. Ne pas mélanger les sentiments et un événement comme celui là ç'aurait été intelligent, seulement je ne peux pas m'en empêcher. Elle devrait s'estimer heureuse que je n'aille pas lui demander des explications devant tout le monde. Rachael, Caleb puis Lou font un bisou à Amélia. Elle a du succès dites donc ! Les jumeaux, eux, font leur sieste. Amy dors habituellement vers 13h30 mais aujourd'hui elle a l'air de vouloir profiter un peu. Je risque de l'entendre grincher un peu ce soir en revanche... « Je ne sais pas comment tu fais, sincèrement. Avec un seul j'ai déjà l'impression de balader la maison dans mon sac à langer, là tu dois avoir le nécessaire pour deux ! » dis-je en rigolant. « Tu dois avoir des super-pouvoirs, c'est pas possible autrement ! » Si un jour j'arrive à la cheville de Liam et Millie je m'estimerai heureuse... « Mais vous en avez pas mal quand même. Je suis certaine qu'ils sont délicieux ! Surtout que l'un comme l'autre vous avez de l'expérience dans la pâtisserie, vous avez du rattraper vos erreurs. » Je suis optimiste, Caleb semble également penser que ça aurait pu être pire. Liam goûte les gâteaux et s'extasie presque sur eux. « Oh oui, je veux goûter ! Mais Liam, je pense qu'il suffira que  tu ailles à n'importe quel moment à la maison, même sans prévenir, et tu trouvera toujours une fournée. »

Je dois avouer que je ne comprends pas trop ce qu'il se passe par la suite... Josh m'emmène vers le stand sur l'Espagne parce qu'il veut comparer les cookies de ces deux jeunes demoiselles et ceux du stand américain ; et je passe juste derrière Mrs Lloyd et ses fidèles cerbères. Evidemment je n'entends que des bribes, ainsi je ramène Josh vers moi afin de repasser près d'elles et de retourner au stand grec. Il est question d'Aldaric, d'Oscar le propriétaire du haras l'Olympe, et d'une blonde tatouée qui est au stand anglais. Et de... bébé. Je ne savais même pas qu'Aldaric fréquentait quelqu'un, surtout une femme... je ne dois pas oublier qu'il s'agit de Lloyd. Prendre ses propos comme une vérité établie ce serait une erreur. Mais tout de même, Aldaric aurait-il mis une femme enceinte alors qu'il est gay ? Caleb s'excuse et va rejoindre la jeune femme tandis qu'une jeune femme à la peau basanée proteste, défendant son amie. Thelma se charge de rétablir la vérité pour moi, disant haut et fort qu'Aldaric est gay. Ouais, bon, elle aurait pu ne pas le dire si haut tout de même. Se faire jeter par son fiancé parce qu'il est gay, ce n'est pas très glorieux. Je préfère me taire, ce n'est pas parce qu'Aldaric est gay qu'il n'a pas pu mettre une femme enceinte. Il l'a déjà fait une fois après tout.

Caleb est heureusement parvenu à faire rire la blonde tatouée, dont je ne connais pas encore le prénom... Il est certainement inscrit sur le stand, je n'ai qu'à aller voir et goûter ce wedding cake. Je dis donc à Liam et Rachael que je vais goûter les autres stands et que je reviendrais un peu plus tard. « Bonjour ! Est-ce que je peux avoir une part de wedding cake s'il te plaît ? » J'affiche un sourire amical. Cette pauvre petite est peut-être enceinte, ça se trouve. Il ne faut pas la brusquer. « Alors, vous enseignez à Tenby l'an prochain ? Vous aurez sûrement un de mes neveux ou une de mes nièces... » Je plaisante doucement.

_________________

You're my little star ♡
» La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Jeu 16 Juil - 19:43

O’Ma retient un soupir de soulagement quand il voit que la tête du cousin de Penny ne se déforme pas, à nouveau. Dès demain il achète une sorbetière. Ou alors peut-être que c’était la chance du débutant… Un sourire nait sur ses lèvres quand il entend le jeune homme complimenter la glace. Pour autant son sourire ne reste pas très longtemps quand une petite brune s’avance d’un pas décidé vers le stand, ou plutôt vers Penny et commence à parler d’une voix douce mais néanmoins peu avenante. L’Américain lève un sourcil un peu mécontent lorsque la brune rajoute « Oh, et les excuses que tu me dois avec, ça serait pas mal aussi… » à sa commande. Il hésite sur la marche à suivre. D’un côté il n’a rien à voir avec cette histoire et d’ailleurs Penny lui a bien montré qu’elle savait se défendre durant les heures qui ont précédé l’heure de la dégustation, de l’autre ce n’est pas seulement Penny que la brune menace mais aussi leur chances de gagner. « Voyons-voir... Oui pour les gâteaux, non pour les excuses. Je ne vois pas pourquoi je dois m'excuser. Après tout, c'est toi qui baisais le père de ma fille pendant ma grossesse. » O’Ma grimace et avance d’un pas tandis que Nate, le cousin, décide d’abandonner le navire.

Le voilà seul au milieu d’un combat de fille (et autant dire qu’il les préfèrerait dans la boue.) Et maintenant que Penny en parle il se souvient que c’est elle, la blonde qui a fait un scandale à Andrew, le collègue d’Evie, en plein milieu d’un restaurant. Ca ne le surprend pas vraiment et puis ce n’est pas comme si il en avait quoique ce soit à faire il ne connaissait aucun des deux et il n’est pas du genre à se forger une opinion en cinq minutes. « Ce n'était peut-être pas à moi de révéler ton passé criminel, peut être que je devrais m'excuser de ça. De m'être laissée emporter par la colère face au mensonge. Mais après tout... Peut-être que les habitants de Tenby ont le droit de savoir à côté de qui dorment leurs enfants... » Après cette dernière remarque O’Ma décide finalement de s’avancer et pose une main sur l’épaule de Penny. Il s’en prendra surement plein la tronche après mais il vaudrait mieux que la dernière phrase de la blonde ne déclenche pas une bagarre au beau milieu de leur stand, la tour de pise n’y survivrai pas. « Finalement, on peut peut-être échanger nos excuses, Jean. On a toutes les deux fait des choix... regrettables. » La blonde est acerbe et son sourire est carnassier. S’il était à la place de l’autre il aurait probablement fui depuis longtemps. « Je pense que ce n’est ni le lieu, ni le moment de régler vos différents. Et si vous trouviez que Mrs Lloyd n’avait pas assez entendu parler de vos exploits, de vos frasques ou que sais-je, je pense que vous serez ravie de voir qu’elle est juste derrière et qu’elle a probablement entendu toute votre conversation. » Il salua la vieille femme d’un signe de la main et récupéra une serviette derrière lui qu’il mit dans les mains de Jean, puisque c’est comme ça que Penny l’avait appelé. « Faites attention avec les gâteaux, ils sont un peu collant. » O’Ma recula d’un pas en lâchant l’épaule de Penny et observa les deux femmes qui se regardaient en chien de faïence tandis que sur les autres stands chuchotaient les gens à propos d’une certaine Elizabeth qu’Eilian ne connait ni d’Eve, ni d’Adam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 19 Juil - 17:28

Et voilà, tout est installé et elles n'ont plus qu'à attendre que les gens entrent pour déguster ce que tous les concurrents ont préparé. En bonne joueuse, Nerea fait le tour des stands et souhaite bonne chance aux autres. Elle ne manque pas de déposer un baiser sur la joue de Laze et de faire un câlin à Chael. Une fois que c'est fait, elle retourne à son stand et les portes s'ouvrent enfin sur la foule. Même si elle n'a pas forcément la tête à ça, à cause de Devyn, d'ailleurs, elle espère qu'elle viendra histoire de se changer les idées, la brune plaque un sourire sur ses lèvres quand on s'approche de leur stand. Adélaïde passe près du leur et Shea s’époumone pour la faire venir. Ça a le don de la faire venir et Nerea lui sourit. La blonde goûte les chichis avant de faire une remarque sur la façon de rameuter des gens à leur stand. « T'en fais pas Adélaïde. La prochaine fois, j'éviterai qu'elle crie pour que les gens arrivent. » Elle lui sourit et son attention est détournée par une petite qui coure dans sa direction. Son sourire s'agrandit et elle a des étoiles dans les yeux. Si Agathe est là, ça veut dire que Sohel n'est pas loin. Elle prend la petite dans les bras et lorsqu'elle se relève, son regard croise celui de l'homme qu'elle aime. Son cœur rate un battement et elle ne peut s'empêcher de rougir quand il l'attrape par la taille et qu'il l'embrasse. Quand il la laisse de nouveau respirer, Nerea ne peut pas s'empêcher de regarder autour d'elle que son grand frère ne soit pas dans les parages. Elle n'a pas envie qu'il apprenne de cette façon qu'elle sort avec quelqu'un de plus âgé qu'elle. « On a de la mousse au chocolat, des biscuits de cordoba à la confiture de lait ou d'orange, des madeleines, des polveronnes, des cookies et des chichis. » A peine a-t-elle finit d'énoncer ce qu'elles proposent que Sohel a déjà fait son choix pour des chichis. Elle repose alors Agathe par terre et s'active à en faire un pour son amour. « Voilà pour toi. » Elle redépose un baiser sur ses lèvres en lui tendant la pâtisserie. Elle ne se rend pas compte du changement d'expression de Adelaïde alors qu'elle prend conscience qu'ils sont ensembles. Alors qu'ils retombent de leur nuage, ils se rendent compte que la petite a déjà filé pour aller voir Laze. Un dernier baiser et elle laisse le jeune homme partir, Ade sur ses talons. Nerea n'a pas le temps d'être déçue de le voir partir loin d'elle que Thelma fait son apparition. Elles se sont déjà rencontrées plus d'une fois et elle lui sourit avant de la saluer. « Salut Thelma. Je suis serveuse à la Terreza Della Madre, le restaurant de Béatrix, la fille qui est avec Laserian. On s'est connue à l'hôpital, Thelma m'avait trouvé un petit poste le temps que je trouve quelque chose de stable. » Elle pointe du doigt le stand des USA. Nerea n'a même pas le temps de poser des questions à Thelma qu'elle se fait assaillir d'une part par Siana qui lui demande si c'est devenu officiel et Shea qui la réprimande gentiment parce qu'elle ne lui en a pas parlé. Ça suffit pour que le rouge monte une fois de plus aux joues de la jeune femme. « Salut à toi aussi Siana. Et oui c'est maintenant officiel et grâce à toi merci. Sans toi, je crois que j'aurai jamais sauté le pas. » Nerea embrasse Siana sur la joue avant de l'enlacer. Si la jeune femme ne l'avait pas poussé à suivre ses sentiments, elle serait encore en train de le regarder de loin en espérant qu'il la remarque un jour. « Et pour répondre à ta question Shea, il s'appelle Sohel et c'est mon colocataire aussi. Il vit avec Laze, qui fait encore le pitre pour attirer les filles... Et ça marche en plus, Béatrix, Devyn, Malone et Adelaïde. » La jeune femme n'a même pas le temps de finir sa phrase qu'elle voit Mrs Lloyd entrer avec une de ses amies qui médisent sur Lizzie. Même si Nerea ne la porte pas vraiment dans son cœur, elle n'oserait jamais dire ce genre de chose sur elle. Cependant, ce qui la fait tiquer, c'est le test de grossesse... Mon dieu, non il ne l'aurait pas mise enceinte ? Aussitôt, ses yeux cherchent ceux de Chael mais elle ne les trouvent pas. Elle est occupée avec Liam et ne semble même pas avoir entendu la rumeur ou alors, elle joue très bien la comédie. Nerea ne peut pas bouger de son stand. Se serait trop bizarre qu'elle aille réconforter sa meilleure amie alors que cette histoire ne la concerne pas. Elle ne peut rien faire d'autre que de regarder Siana qui est aussi au courant. « Ça va aller pour elle? » chuchote-t-elle à l'adresse de la jeune femme. Nerea ne fait même pas attention à ce qui semble être un règlement de compte à la table de l'Italie trop concentrée par Rachael.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Dim 19 Juil - 19:59

Comme d'habitude, Oscar est en retard. Il se maudit pour avoir fait tombé ses clés dans ses toilettes. Qu'est-ce qu'il faisait avec ses clés dans les toilettes ? Il cherchait juste à gagner un peu de temps puisqu'il était en retard et avait pris ses clés avec lui pour éviter de courir partout dans la grande à leur recherche. Et ce qui devait arriver, arriva et bien sûr ce fut après que Oz eut finit d'uriner. Il a été obligé d'aller les chercher à la main avant de tirer la chasse. Il a ensuite passé plus de dix minutes à les nettoyer pour ne plus avoir d'odeurs mais aussi pour les désinfecter. Et puis quand ce fut bon, il prit la direction de l'école. Il a prévu de retrouver Lizzie là-bas vu qu'elle a un stand mais il y a aussi Rachael. Depuis qu'il a officialisé sa relation avec la belle blonde, il ne l'a pas vu ou ni même échangé de sms avec elle. En fait, il lui semble même que c'est depuis qu'il lui a dit qu'elle était trop jeune pour lui. Elle l'a sûrement mal pris vu qu'elle venait avec dans l'esprit d'accepter que leur relation soit publique. Seulement, son âge a carrément freiné Oscar dans cette démarche. Il a toujours su qu'elle était jeune, mais pas autant. Il s'est rendu compte avec le recul qu'il avait même couché avec elle alors qu'elle n'était qu'une mineure. Et ça, il ne se le pardonnerait jamais. Il aurait du le voir. Mais il était trop obnubilé par la nature de leur relation qu'il n'a pas pensé une seule seconde à son âge. Maintenant, il s'en veut et n'en a parlé à personne, pas même sa sœur. Thelma est encore dans l'ignorance. Elle ne sait pas la véritable raison qui a poussé Gerogia et Oscar a mettre un terme à leurs fiançailles. Et le trentenaire n'est pas prêt de lui dire. Il ne veut pas que la vision qu'elle a de son frère change. Après tout, il a quand même été infidèle alors que ce n'est absolument pas son genre d'ordinaire. Ses pensées se bousculent dans son esprit alors qu'il se gare à toute allure et qu'il s'empresse de rentrer dans la cantine. Finalement, quand il entend ce que les vieilles devant elle sont en train de dire, il se dit qu'il aurait du prendre encore plus son temps. Son sang se met à bouillonner et il se retient de les pousser par terre pour les rouer de coup. Non mais quelles connasses de parler de Lizzie de cette façon ! Comment si c'était son genre de coucher à droite et à gauche. Oscar décide alors de la retrouver. Il s'avance vers le centre de la cantine et bouscule au passage les mégères qui médisent sur le dos de sa chérie. Contrairement à d'habitude, il ne s'excuse pas et se retient même de leur faire un geste obscène. Quand ça touche aux personnes qu'il aime, il peut vite devenir méchant. Personne ne veut le connaître quand il est dans cet état. Oz cherche des yeux Lizzie mais ne la trouve pas. Il espère qu'elle ne s'est pas enfuie en courant pour se cacher quelque part. C'est alors qu'il voit Caleb et il devine sans peine que la chevelure blonde à ses côtés n'est autre que sa petite amie. Heureusement qu'il était là pour elle pendant qu'il n'était pas là. Il s'avance alors vers la jeune femme et lui attrape délicatement le bras pour la retourner vers lui. Quand elle le remarque enfin, il se penche pour l'embrasser en y mettant tout l'amour qu'il ressent pour ce petit bout de femme. Quand il est à bout de souffle, il se recule un peu et jette un regard noir à l'assistance. Ce regard a l'air de dire que si quelqu'un à un problème il peut aller se faire foutre. Une fois que le message est passé, il reporte toute son attention sur la femme de sa vie. « Excuse moi d'être en retard... J'ai fait tombé mes clés dans mes toilettes... Demande pas de précision. » Il lui sourit ou plutôt essaie mais ça ne ressemble qu'à un rictus. Il est encore en colère, en colère parce qu'il n'était pas là, mais également pour ce qui s'est dit sur Lizzie. Tenant toujours la jeune femme dans ses bras, il tend sa main vers Caleb. « Merci d'avoir pris soin d'elle. Mais maintenant je suis là. Retourne à ton stand que tu es l'illusion que tu vas gagner. Lizzie est bien plus douée que toi. » Il lui fait un clin d'oeil accompagné d'un sourire en désignant son stand. Il tombe alors sur Rachael. Oh merde il avait oublié qu'elle faisait équipe avec Caleb. Avec tout ça, il a aussi oublié que sa cousine concourait et qu'il avait promis d'aller la voir... Il irait après. Elle ne pouvait pas lui en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE.SMITH
TES DOUBLES : Abbey Baxter + Eirian Kleefin + Brianna Harris
TON AVATAR : Tatiana Maslany
TES CRÉDITS : ava par tearsflight ; gif par Penny
TA DISPONIBILITE RP : Dispo pour 1 RP
Andrew - Cody - Seanan - Appel à Magnùs
RAGOTS PARTAGÉS : 5946
POINTS : 1685
ARRIVÉE À TENBY : 22/10/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ans
CÔTÉ COEUR : McGreen for the win
PROFESSION : fleuriste
REPUTATION : Vous avez vu ? Elle sort apparemment avec Andrew Green... Son fameux ancien complice. Et puis, elle fabrique quoi, au final, depuis qu'elle a vendu son magasin ? Je vous dis, c'est louche, à coup sûr, ils nous préparent un sale coup, ces deux-là !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Lun 20 Juil - 2:01

Jean ne lâche pas Penny des yeux, se plaisant à chercher à détecter ses réactions, même les plus infimes. Elle ne connaît pas la demoiselle, qui n’a jamais honoré sa boutique de sa présence, et ne l’a observée que de loin, à de rares occasions alors qu’elle affichait à ventre rond et une mine radieuse… A présent qu’elle est au courant du mensonge dans lequel la serveuse s’est enfoncée, la brune se demande bien comment elle a pu envier Penny. Et puis, elle ne sait pas trop si c’est parce qu’elle a idéalisé un peu cette fameuse jeune femme, si appréciée des bonnes gens du coin, mais à présent qu’elle peut la voir de près, elle ne lui trouve rien d’impressionnant, ni même de remarquable. Certes, elle est blonde, jolie et a une apparence soignée mais Jean, elle, n’y voit rien d’aimable et ne qualifierait certainement pas la Collins de charmante, comme elle l’a tant et tant entendu. Peut-être est-ce parce que, pendant une infime seconde, la demoiselle a perdu ce masque derrière lequel elle se cache, ou peut-être est-ce juste parce que la fleuriste elle-même a appris à cultiver une certaine hypocrisie pour se fondre dans la masse ? En tout cas, l’orpheline jubile alors qu’elle dévisage la prétendue mère endeuillée. Elle sait déjà qu’elle obtiendra ce qu’elle est venue chercher. Peut-être pas aujourd’hui, mais elle est certaine qu’elle réussira à faire tomber cette pimbêche de son piédestal. Mieux encore, elle est prête à parier d’avance que c’est Penny elle-même qui se grillera en révélant qu’elle tient plus de la garce manipulatrice et arriviste que de l’innocente jeune femme. Après un soupire, la réponse de Penny fuse. Comme l’Ecossaise s’y attendait, elle n’a aucune intention de s’excuser et attaque directement en rappelant que c’est elle qui, après tout, a bafoué l’honneur de la femme enceinte qu’elle était. Peu décidée à révéler son jeu tout de suite, Jean encaisse et demeure impassible face à ses accusations. Elle n’a aucune intention de préciser qu’Andrew et elle, cela n’a été l’histoire que d’une seule fois, un moment d’égarement qu’elle a ensuite regretté. Elle ne compte pas courber l’échine face à son adversaire ; elle n’est pas venue faire amende honorable ni s’humilier en s’attardant sur des détails qui n’ont finalement rien de reluisant. Son semblant de réputation, Jean est bien consciente de l’avoir perdu, elle ne se fait plus guère d’espoir quant au fait qu’elle puisse maintenir son commerce à flot à présent qu’on la décrit comme une délinquante potentiellement dangereuse pour la communauté. Ce qu’elle veut, toutefois, c’est que Penny n’ait plus rien à son tour, qu’elle regrette le jour où elle a osé la considérer comme un dommage collatéral acceptable pour réussir à se défaire d’Andrew et se venger de lui. Si le mécanicien a été incapable de garder la tête suffisamment froide pour sauver ce qui pouvait l’être, la brune, elle, compte bien faire goûter de son propre poison à son adversaire.

Alors que les demoiselles se regardent en chien de faïence, plombant au passage l’ambiance du stand qui doit faire honneur à l’Italie, le client qu’ils avaient réussi à attirer en profite pour décamper. Vu le sourire que cette fuite fait naître sur les lèvres de miss Collins, Jean devine que ce n’avait rien d’un inconnu et regrette un instant de ne pas avoir fait plus attention à lui en arrivant. Plus elle en saurait sur Penny, plus elle pourrait lui pourrir la vie. Mais elle n’envisage pas une seconde de tourner à présent la tête pour espérer saisir une image plus nette du type en question. Déjà, la blonde poursuit sur sa lancée, feignant de faire amende honorable. Elle dupe à peine Jean qui lui adresse un sourire mesquin en réponse à son attaque quant à son passé criminel. Bien sûr. C’est en raisonnant de la sorte qu’on crée des applications pour afficher les anciens délinquants présents dans sa ville ou son quartier. Comme si avoir un casier vous condamnait à devoir vous justifier en permanence auprès de la société. Mais elle n’a aucune envie d’argumenter à ce sujet. Que ses chers voisins feignent de l’ignorer lorsqu’ils la croisent et que les bonnes mères de famille changent de trottoir lorsqu’elles la voient si ça leur chante. Elle n’est pas là pour les convaincre qu’elle n’est pas dangereuse. Elle veut juste détruire Penny et cette dernière ne semble pas l’avoir encore véritablement compris. Tant mieux. La principale concernée s’imagine peut-être qu’elle est faite du même bois qu’Andrew et qu’il sera aussi facile de l’envoyer sur les choux. Avec un sourire, elle lui tend l’assortiment de pâtisseries qu’elle a demandé et conclut sa réponse. A en juger sa mine réjouie, Penny pense sûrement avoir gagné la partie. Jean, elle, est presque déçue même si elle doit bien admettre que la blonde sait faire preuve d’un sang-froid redoutable… Et qu’elle a dû en faire battre plus d’un en retraite en répliquant de la sorte. Mais la brune savait à quoi s’attendre en venant ici ; elle a eu tout le loisir d’imaginer le personnage lorsque Andrew la lui a décrite, ainsi que ses tactiques pour se mettre tout Tenby dans la poche. Elle n’a toutefois pas le temps d’ouvrir la bouche que le coéquipier de la blonde tente de calmer le jeu. Elle se retient de lui rire au nez. La vieille Lloyd et les commères sont de sortie et à deux pas ? Il pense sincèrement que cet argument est censé la raisonner ?! C’est justement tout l’intérêt de confronter Penny ici et maintenant. Plutôt que de l’éclairer sur ses intentions, Jean préfère lancer un regard entendu à la blonde. Elle n’en a pas fini avec elle. Elle attrape finalement la serviette que l’homme lui tend et se tourne un instant vers lui :

« Je vous remercie de vous inquiéter, mais ce ne sont pas vos affaires. » lâche-t-elle fermement, pour le dissuader de se mêler d’une conversation qui ne le regarde pas, sans jamais se départir de son sourire aimable. « Et puis, comme Penny l’a si bien dit, chacun a le droit de savoir à côté de qui dorment leurs enfants… » ajoute-t-elle en reportant son attention vers la blonde. « Je reconnais qu’aucune loi ne condamne la sournoiserie dont tu sembles faire preuve lorsque cela t’arrange et, honnêtement, je trouve cela fort dommage. Mais après tout, cela laisse chacun libre de te juger comme il le souhaite. Alors autant leur fournir la vraie version, n’est-ce pas… ? » propose-t-elle tout naturellement.

Elle laisse quelques secondes de suspend. Un silence qu’elle espère insoutenable pour la blonde qui doit s’imaginer déjà le pire. Mais Jean n’est pas folle. Elle ne dispose d’aucune preuve pour étayer une vérité qui, en plus, n’a rien de vraisemblable. Personne ne croirait que Penny a feint une grossesse puis la perte de son enfant. Pas quand c’est la femme qu’elle vient de rabrouer ou l’ex qu’elle a salement largué qui l’affirment.

« Tu sais, celle où tu avais parfaitement connaissance du passé d’Andrew, que tu as d’ailleurs utilisé pour l’obliger à assumer les conséquences de cette nuit qu’il a passé dans ton lit. » lâche-t-elle finalement. « Et puis, quand tu n’as plus eu besoin de lui pour jouer au père de famille, tu as décidé de l’humilier en public en prétendant qu’il t’avait menti pendant tout ce temps. Mais tu étais au courant pour le braquage et la prison. » répète-t-elle en haussant la voix, feignant de s’emporter, espérant surtout que le maximum d’oreilles indiscrètes aux alentours puissent l’entendre. « Tu le savais, et tu as forcé Andrew à s’afficher avec toi en échange de ton silence. Et tu l’as trahi ensuite. Dis-moi… Est-ce que c’était au moins son enfant ou c’est le seul de tes amants de passage que tu as réussi à faire chanter ?! » s’indigne-t-elle ouvertement.

On dit que les meilleurs mensonges ont une touche de vérité et Jean s’est servie des aveux invraisemblables du mécanicien pour construire cette histoire qui, elle l’espère, sera convaincante. Nul doute que Penny va se défendre, qu’on ne croira pas forcément cette version-là de l’histoire… Mais il suffit d’insinuer le doute dans l’esprit des gens et laisser les ragots faire le reste. C’est bien ainsi que ça marche, dans le coin, non ?

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Lun 20 Juil - 14:29

« Je vous remercie de vous inquiéter, mais ce ne sont pas vos affaires. Et puis, comme Penny l’a si bien dit, chacun a le droit de savoir à côté de qui dorment leurs enfants…» Plait-il ? O’Ma lève un sourcil peu amène. Pas ses affaires ? Mais au contraire. Il s’avance d’un air un peu menaçant qui le fait tout de suite paraître plus impressionnant. L’Américain est de ces personnes toujours jovial avec un mot gentil pour chacun, on le voit tellement peu s’énerver que lorsqu’il le fait les gens préfère généralement déguerpir mais la demoiselle, non, il n’a pas envie de la voir partir. Elle veut du spectacle ? Elle va en avoir. « Vous polluez mon espace vital avec votre voix plaintive et vos invectives. Vous êtes sur mon stand Mademoiselle McKinnon. A partir de là vous pourrez comprendre que tout ce qui est de ce côté de la ligne m’appartient et me concerne. » O’Ma n’est pas du genre susceptible mais aujourd’hui il a supporté les cris de Penny, son désarroi, sa méfiance. Il est exténué d’avoir eu à faire attention au moindre grammage pour les pâtisseries, à la moindre minute en trop pour le four. Il ne haussera pas le ton de la voix et restera poli en toute circonstances mais si la fleuriste, puisqu’entre temps il s’est souvenu qu’elle était fleuriste, continue à lui courir sur le haricot il ne restera plus rien d’elle à la fin de la journée. A priori peu impressionné par Eilian la brune a continué à parler à Penny ce qui commence à l’agacer profondément. Son pied s’est mis à tapoter le sol avec une régularité impressionnante et ses bras se sont croisés sur sa poitrine. Il écoute patiemment l’intruse parler de vérité. « Tu sais, celle où tu avais parfaitement connaissance du passé d’Andrew, que tu as d’ailleurs utilisé pour l’obliger à assumer les conséquences de cette nuit qu’il a passé dans ton lit. Et puis, quand tu n’as plus eu besoin de lui pour jouer au père de famille, tu as décidé de l’humilier en public en prétendant qu’il t’avait menti pendant tout ce temps. Mais tu étais au courant pour le braquage et la prison. Tu le savais, et tu as forcé Andrew à s’afficher avec toi en échange de ton silence. Et tu l’as trahi ensuite. Dis-moi… Est-ce que c’était au moins son enfant ou c’est le seul de tes amants de passage que tu as réussi à faire chanter ?! » Les yeux exorbités O’Ma ne se soucie même plus du fait que c’est Penny que la brune vise. « Ça suffit. » siffle-t-il, très calmement entre ses dents avant de reprendre d’une voix posé mais élevée « Vous avez atteint les limites de ma patience. Votre vendetta est puérile. Non seulement elle marque un manque d’originalité non dissimulé mais en plus vous n’êtes pas meilleure que celle que vous venez affronter en faisant la même chose qu’elle. Mais peut-être que c’est le but ? Après tout vous n’avez plus rien à perdre. A part peut-être l’estime des gens qui n’ont que faire que vous ayez fait quelques mois de prison il y a des années. Vous savez Mademoiselle McKinnon, je ne suis pas certain que ce soit à Penny que vous avez fait le plus de tort, aujourd’hui. Maintenant j’apprécierais grandement que vous dégagiez de mon stand voir si l’herbe est plus verte ailleurs. » Puis O’Ma se penche vers la fleuriste pour se mettre à sa hauteur. Et lui parler plus doucement. « Ce jeu des réputations ne m’a jamais intéressé et je me contrefous de la mienne aussi je n’hésiterais pas à vous sortir d’ici par les cheveux. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Irish Coffee
TES DOUBLES : Spencer, Thomas, Rhys, Lenny & Trystan
TON AVATAR : Emma Stone
TES CRÉDITS : ©liloo59 & emmastonedaily & lolipops
TA DISPONIBILITE RP : Libre 0/3
En cours : Gwen - Lloyd
A venir : Eirian
RAGOTS PARTAGÉS : 3773
POINTS : 3489
ARRIVÉE À TENBY : 20/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ans (20/02)
CÔTÉ COEUR : Elle se remet de sa deuxième rupture avec Sean et s'est promis qu'on ne l'y reprendrai plus.
PROFESSION : Serveuse au Blue Ball. Mais peut être plus pour longtemps.
REPUTATION : Elle a un peu perdu de son éclat ces derniers temps, non ?



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mar 21 Juil - 17:38

Tu termines de déverser ton venin sur Jean, satisfaite d'avoir pu attaquer la première. Mais lorsque tu sens une main se poser sur ton épaule, tu comprends que tu as commis une erreur car c'est toi qui passe pour une hystérique. Il te suffit de retourner et de croiser le regard de O'Ma pour cela. Ses yeux bruns te fixent, à la fois anxieux et désapprobateur. En fait, tout dans son attitude te dit de t'arrêter pendant qu'il est encore temps. D'ailleurs, à ta grande surprise, il prends la parole, essayant de renvoyer Jean de là où elle vient. « Je pense que ce n’est ni le lieu, ni le moment de régler vos différents. Et si vous trouviez que Mrs Lloyd n’avait pas assez entendu parler de vos exploits, de vos frasques ou que sais-je, je pense que vous serez ravie de voir qu’elle est juste derrière et qu’elle a probablement entendu toute votre conversation. » Il lui tend ses gâteaux, tentant de rester poli malgré l'agacement qui se lit sur son visage. Tu continues de le dévisager, surprise. Tu avais l'impression de regarder un homme différent de celui qui t'adressait de grands sourires penauds tout à l'heure en cuisine. Cependant, tu souhaites vraiment que son intervention fonctionne. Si Jean repart maintenant, tu gagnes cette manche et c'est elle qui perd en crédibilité. Hélas, ça ne semble pas être dans les intentions de la fleuriste. Il te suffit de te retourner vers elle pour constater que la lueur de détermination qui luit dans son regard n'a pas flanché. Ton discours et l'intervention de ton binôme ne changeront rien. Visiblement, elle est venue avec une idée bien précise en tête et semble peu encline à lâcher prise. Après tout, tu avais révélé son plus grand secret. Elle devait considérer qu'elle n'avait plus rien à perdre... Tu aimerai en dire autant pour toi...

Elle repousse O'Ma d'une phrase goguenarde avant de continuer son petit numéro. Car on peut appeler ça un numéro, tant elle a l'air de s'éclater. Elle te regardes peut être comme si tu étais la chose la plus méprisable sur cette terre mais sans réaliser qu'elle est en train de s'abaisser à ton niveau tant il ne fait aucun doute qu'elle s'amuse particulièrement, se tapant le luxe de réutiliser tes mots dans de grandes phrases pleins d'emphases. « Je reconnais qu’aucune loi ne condamne la sournoiserie dont tu sembles faire preuve lorsque cela t’arrange et, honnêtement, je trouve cela fort dommage. Mais après tout, cela laisse chacun libre de te juger comme il le souhaite. Alors autant leur fournir la vraie version, n’est-ce pas… ? » Elle prend son temps, faisant monter le suspense. Elle sait qu'elle a un public et ne se prive pas de le régaler. Quant à toi, tu commence à éprouver une vague de panique. Tu es en train de découvrir que tu t'es faite une ennemie redoutable. Une goutte de sueur glisse le long de ta nuque quand elle évoque une vraie version. Se pourrait-il que Andrew lui ait tout raconté ? Ça ne t'étonnerait pas, même si ça achevait de te dégoûter de lui. A quoi rimait cette attitude d'aller pleurer dans les jupons de la femme qu'il détestait le plus au monde, soit disant ? Tu ne baisses pas les yeux pour autant. Tu ne dois pas lui montrer que tu as peur. Et quelques soient les mots qui vont sortir de ta bouche, tu devras y réagir très vite. « Tu sais, celle où tu avais parfaitement connaissance du passé d’Andrew, que tu as d’ailleurs utilisé pour l’obliger à assumer les conséquences de cette nuit qu’il a passé dans ton lit. Et puis, quand tu n’as plus eu besoin de lui pour jouer au père de famille, tu as décidé de l’humilier en public en prétendant qu’il t’avait menti pendant tout ce temps. » Tu émets un petit gorge surpris qui pourrait aussi bien passer pour de l'indignation. Tu t'attendais à beaucoup de choses mais pas à ça. Une bouffée d'adrénaline monte jusqu'à ton cerveau tandis que tu écoutes la petite fable qu'elle raconte sur comment tu avais manipulé Andrew pendant toute la grossesse. Et c'était toi qu'elle traitait de sournoise ?

Tu prends appui sur la table du stand, encaissant le coup mais manquant de faire tomber la tour de Pise au passage. Tu devais concéder, mais avec toutes les mauvaises grâces possibles, que tu ressentais une certaine admiration pour la brune. Andrew avait dû lui interdire de révéler la vérité alors elle avait choisi de lancer cette rumeur pour entacher ta réputation, sachant que tu aurais peu de marge de manœuvre pour te défendre à la vue de tes nombreux mensonges. Et puis, tu entends un gloussement ravi de Mrs Lloyd et tu comprends que c'est encore plus simple que ça. Il n'y a pas besoin de défense, d'argumentation... Les gens étaient déjà prêt à croire ça. Cependant, tu n'es pas du genre à t'incliner devant l'ennemi. La voix sucrée de Jean et ses questions rhétoriques te mettent dans une rage folle. D'ordinaire, tu es assez prudente pour garder le silence quand tu n'es pas en état de penser clairement mais là, tu réponds, haussant la voix comme elle. " Non mais tu entends ce que tu dis ? Ça n'a absolument aucun sens ! Tu crois vraiment que si je m'étais rendue coupable de chantage comme tu dis, j'aurai jeté mon dévolu sur Andrew ? En sachant qu'il avait un casier judiciaire aussi rempli ? Tu crois que je l'aurai donné en père à ma fille ? Alors qu'il est l’antithèse même de la décence humaine ? J'aurai eu meilleur temps de prendre n'importe lequel de mes prétendus amants !!" Tu laisses ta voix mourir pour reprendre ton souffle, pressée de continuer. Il faut que tu désamorces cette rumeur dangereuse qu'elle vient de lâcher maintenant, sinon elle allait enfler et prendre des proportions trop importantes.

Mais avant que tu ais pu reprendre, O'Ma remonte sur le ring. « Ça suffit. » Sa voix est calme, mais il a adopté le même genre de calme effrayant que Jean lors de son arrivée au stand. « Vous avez atteint les limites de ma patience. Votre vendetta est puérile. Non seulement elle marque un manque d’originalité non dissimulé mais en plus vous n’êtes pas meilleure que celle que vous venez affronter en faisant la même chose qu’elle. Mais peut-être que c’est le but ? Après tout vous n’avez plus rien à perdre. A part peut-être l’estime des gens qui n’ont que faire que vous ayez fait quelques mois de prison il y a des années. Vous savez Mademoiselle McKinnon, je ne suis pas certain que ce soit à Penny que vous avez fait le plus de tort, aujourd’hui. Maintenant j’apprécierais grandement que vous dégagiez de mon stand voir si l’herbe est plus verte ailleurs. » Les dernières minutes avaient été riches en émotions et amplement susceptibles de te souffler tant l'attaque de Jean avait été efficace et rapide mais là tu es littéralement sans voix. Tu n'aurais jamais deviné que Eilian avait ça en lui. Et aussi qu'il te soutiendrait avec autant d'ardeur. Enfin, il est ce qui ressemble le plus à un allié car tu n'es pas convaincue qu'il ne cherche pas simplement à éviter la bagarre. Tout même, il est effrayant. Et avec ses redoutables talents d'orateur, il a mouché Jean bien plus efficacement que ce que tu aurais réussi à faire. Tu hésites à garder le silence sur ces mots éloquents. Il y a de la vérité dans ses mots, cet esclandre ridicule ne sert qu'à vous desservir toutes les deux. Mais ta mauvaise habitude de toujours vouloir avoir le dernier mot prend le dessus. Alors tu poses ta main à ton tour sur l'épaule de ton partenaire alors qu'il s'est penché pour dispenser une ultime menace à la fauteuse de trouble. " Laisse Eilian ! Tout ce qui l'intéresse aujourd'hui, c'est d'avoir sa petite vengeance. Elle préfère me tenir responsable de ses malheurs plutôt que de reconnaître qu'elle a fait des erreurs. Sans compter qu'elle doit crever de jalousie, parce que oui, c'était bien l'enfant d'Andrew." Elle se retourna vers Jean et la foule pour continuer, le clamant bien haut et fort. " Je n'ai été avec personne d'autre que Andrew. Et la prochaine fois que tu sous entends le contraire, et que tu me traites de catin, je n'hésiterai pas à te faire ravaler l'insulte. De toute façon, tu devrais écouter O'Ma et partir pendant qu'il est encore temps. Ma patience a des limites aussi, surtout quand on me calomnie de la sorte."


OOOUPS je me suis emballée aussi

_________________


I’m constantly reminded of the fact that i used to love you. You’re still an instinct to me like habit, on reflex. You surround me even when you’re gone. The most terrifying kind of phantom. Part of me hates you for being so perfect for me, the only one i can imagine spending my life with. It’s not fair that i give you everything, every part of me and you can’t even give half of yourself back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2477
POINTS : 3887
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 22 Juil - 20:53


Je termine de déguster le beignet au miel apporté par Caleb, prenant soin de ne pas penser aux calories que je suis en train d'ingurgiter et très rapidement, je me rends compte qu'il commence à avoir de l'animation au stand de l'Italie. Je fronce les sourcils, à la fois soulagée à l'idée que cet événement soit celui dont on parlera les prochains jours et non mes escapades romantiques et du possible bébé que j'aurais pu avoir, mais également attristée pour les pauvres gens qui s'affrontent. De mon côté, heureusement que ce retard ne fut qu'une fausse alerte et qu'aucun bébé ne soit en route. Je m'essuie les mains un peu collantes à cause du miel et quand je lève la tête, je remarque une blonde s'approchant du stand pour finalement me demander une part de Wedding Cake. Et autant dire que ce n'est pas n'importe quelle blonde qui vient me demander une assiette. Oh ça non, c'est justement l'ex fiancée du psychologue avec lequel on m'imagine une idylle. Je reste interdite devant la demoiselle pendant quelques secondes, allant même jusqu'à me demander si elle compte me poser des questions ou m'insulter pour ce qui est en train de se dire à mon sujet et celui du père de son enfant. Mais non, au final, Savannah - évidemment, les Cartwright sont connus de tous ici - est un vrai ange et vient même me parler de mon futur métier d'enseignante. Je lui sers sa part, la lui donne en souriant et en essayant de ne pas être trop gênée.« Bonjour. Et voilà pour vous. » Je déglutis. « Oui, j'espère ! Ce serait super, même si… Avec ce qui se dit, je commence à avoir des doutes sur les personnes susceptibles de m'embaucher. » Les commères auront peut-être raison de mon avenir sur Tenby maintenant qu'elles déversent un tel poison… Dans une école qui plus est… Après ça, je ne pense pas que beaucoup de proviseurs veulent d'une "gourgandine" dans leurs établissements. Je baisse les yeux à cause de ce triste constat et j'essaye de reprendre un peu de contenance en m'adressant de nouveau à Savannah qui même si elle ne me demande rien à cause de sa politesse naturelle, doit peut-être se poser des questions. Alors en me mordant la lèvre, mal à l'aise, je reprends. « Vous savez… Je… Je n'ai jamais couché avec Aldaric. C'est… Il est juste un ami. » Je ne sais pas pourquoi, mais c'est un sentiment de culpabilité qui m'envahit maintenant que je suis en présence de la chirurgienne. Je sens à nouveau les larmes menacer de me monter aux yeux et avant que quoi que ce soit de ce genre ne se produise, je secoue la tête et envisage de me reculer un peu vers Caleb. « Excusez-moi. » Dis-je à Savannah avant de m'essuyer le coin des yeux d'un revers de la main.
Et alors que je m'y attends le moins, je le sens me prendre la main… Lui… Et mon palpitant se met à s'exciter et faire des bonds dans ma cage thoracique. Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il se penche en avant pour m'embrasser et je me mets sur la pointe des pieds pour pouvoir mieux le lui rendre. Je n'ai pas pour habitude de me donner en spectacle de la sorte, mais comme j'ai déjà été un phénomène de foire, je n'ai pas de quoi être embarrassée. Je ne peux pas nier avoir un noeud dans la gorge à l'idée qu'il ait entendu tout ce qui s'est dit, mais vu le baiser qu'il m'offre, j'ai l'impression qu'il n'a que faire des rumeurs. Tant mieux.
Chanceuse… Je me sens chanceuse d'avoir un tel homme dans ma vie et je ne sais même pas comment le remercier. « Tu as fait quoi ? » demande-je en m'esclaffant alors qu'en fait je ne tiens pas forcément à en savoir plus. Je reste tout contre lui « Toi alors… Mais tu es tout excusé, ne t'en fais pas pour ça. » Je souris quand il s'adresse à Caleb par la suite… Qu'il est adorable. Qu'ils sont adorables. Et je me sens bénie d'avoir ces deux là auprès de moi. La victoire dans le fond, on s'en moque un peu… Et puis, même si avec Hayley nous avons réussi nos pâtisseries, je doute d'avoir une chance de vaincre les autres, surtout qu'au final, mon acolyte a décidé de quitter la compétition. « Si tu goûtais les beignets de Caleb et de Chael, tu ne dirais peut-être pas ça. » achève-je en souriant et en embrassant doucement le Thompson.
 

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Sam 25 Juil - 20:57



    Lorsque Savannah demanda comment la préparation s'était passée, Rachael avait dit la vérité, à quoi bon cacher les choses. Ils avaient eu quelques problèmes mais heureusement pour eux, les choses c'étaient bien terminées. Ils avaient quand même assez de gâteaux à faire goûter à tout le monde.  Heureusement, Caleb aussi voyait les choses positivement et ne pu que rire elle aussi. Ce n'était pas si grave que ça au fond et puis, elle n'était pas là pour gagner mais plus pour passer un bon moment. Elle rit en voyant Liam engouffrer un des beignets et Savannah leur dire qu'ils avaient du réussir à se débrouiller. « Disons qu'on verra bien ce que les gens en pense. » Elle se pencha vers les jumeaux. « Vous en aurez pleins c'est promis mais pour la tarte, il faudra demander à Caleb. »

    Elle lui sourit, lorsqu'il lui annonça l'arrivée de Mrs Lloyd, acquiesçant d'un signe de tête. Rachael avait bien entendu les commérages de Mrs Lloyd. Qui ne les avait pas entendu. Si elle détestait savoir Lizzie avec Oscar, elle devait cependant s'avouer à elle même que ce n'était pas le genre à coucher à droite et à gauche. Quoique bon, elle ne la connaissait pas tant que ça non plus mais ça n'avait pas l'air en tout cas. Et surtout, elle ne voyait pas Aldaric sortir avec le blondinette et si c'était le cas, alors Rachael serait du genre à le détester très certainement, quoique ça serait aussi de la faute de Lizzie. Lorsque Caleb s'éloigna pour aller réconforter son amie, Chael' resta sans rien dire quelques secondes. Quelques personnes vinrent cependant au stand, probablement parce qu'il n'y avait que peu de monde et pas de mélodrame comme à celui de l'Italie apparemment. Elle sourit aux arrivants, leur expliquant comment avait été fait les gâteaux. Elle tentait d'être souriante, vraiment souriante, comme si les commérages ne la touchait pas. Savannah venait de partir avec Amy et Josh. Elle rit à la turbulence de son neveu.

    Elle s'adressa alors à Liam, tandis qu'elle regardait les jumeaux. « Tu peux y aller si tu veux. Ne te sens pas obligé de rester avec ta petite sœur. Je suis sure que Nere sera contente de te voir et tu me diras ce qui se passe à l'Italie.» En réalité, elle ne voulait pas qu'il la voit quelque peu bouleversée parce qu'elle venait d'apprendre. Elle savait qu'Oscar avait des vues sur Lizzie mais le voir l'embrasser et savoir qu'ils avaient couchés ensemble était pire. Par chance, il ne viendrait sûrement pas au stand, quoi qu’apparemment, il était ami avec Caleb. Chael' détourna la tête rapidement, elle ne voulait pas le voir. Elle ne voulait pas non plus voir Lizzie. Pour dire vrai, elle n'avait qu'une envie, celle de tout plaquer aller, pourquoi pas à la plage ou dans un endroit tranquille loin de tout le monde. Matthew n'était pas là pour pouvoir la faire rire et Siana était avec Nerea, bien évidemment. Elle se sentait plus seule que jamais, surtout en voyant Nerea avec Sohel. La Cartwright était contente pour son amie, elle le méritait amplement, surtout après ne pas avoir eu de chance avec le blondinette et Charlie mais il fallait avouer que là tout de suite, elle serait bien passée de la voir heureuse. Par chance, elle aperçut une tête brune se diriger vers le stand. Ouf, enfin une personne qui arriverait à la faire sourire. D'ailleurs, elle ne faisait pas que la faire sourire. Sarah avait le don de la faire rougir sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Elle se mordit la lèvre tandis qu'elle la regardait arriver, oubliant ce qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : Aiden Holmes, Théodore C. Pembroke, Victor I. Cartwright et William T. Hardy
TON AVATAR : Luca Hollestelle [aka the freakles queen]
TES CRÉDITS : avatar: James signature: Rang
TA DISPONIBILITE RP : Toujours disponible pour RP
[présentement avec un délai de 10 jours pour répondre]
RAGOTS PARTAGÉS : 2322
POINTS : 667
ARRIVÉE À TENBY : 21/07/2014

Flying higher than the sky
ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ans (8 mai 1998)
CÔTÉ COEUR : Currently being fixed / feel trapped in her too-small closet
PROFESSION : Étudiante en cinéma / employée à la vidéothèque
REPUTATION : Elle vient de revenir de Paris. Quelle merveilleuse aventure elle doit avoir vécue! Elle semble plus heureuse, non?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Mer 29 Juil - 5:43

J’ai beau venir d’affirmer que je vais très bien à Adélaïde, je sais très bien que ce n’est pas exactement le cas. Sauf que l’idée d’affirmer le contraire rend tellement réel que je ne vais pas bien. Mon regard se porte sur la salle qui m’entoure. J’ai entendu la rumeur et j’ai même remarqué Tata qui est dans un bout de la salle avec certaines de ses amies. J’entends mêmes les rumeurs qui parcourent doucement l’assemblé : quelque chose sur moi, quelque chose sur Lizzie… C’est normal, que je me dis avec un petit sourire.

C’est comme un coup de fatigue qui me happe toute entière. Pourtant, tata affirmait que j’étais courageuse d’affronter la compétition avec mon état. Je sais pourtant à cet instant que j’ai poussé le bouchon un peu trop loin. Je ne réagis même pas quand je vois le baiser entre Sohel et Nerea alors que c’est devant tout le monde. Non, à la place, je me tire une chaise dans un coin et je m’assois pour reprendre mon souffle. Je ne suis pas censée manquer de souffle tout comme je ne suis pas censée être aussi fatiguée. D’ailleurs, je ne suis pas fatiguée : je suis exténuée.

Tellement que la pièce tourne et tourne encore.

Ce n’est pas un carrousel cet endroit. Je le sais très bien. Mais je ne peux m’empêcher de fermer mes yeux pendant un instant. Juste un tout, tout petit instant. C’est très peu. Trop peu. Adélaïde ne remarquera pas avec Laserian en chandail. Immobile, c’est quelqu’un qui vient à ma rescousse : Je suis tellement dans les vapes que je ne remarque même pas que ma mère et mon père sont entrés dans la salle. Ils auraient pu faire le tour des kiosques mais ça aurait été bizarre : sans surprise, ils s’orientent vers mon kiosque en premier. Je ne prends conscience de leur présence qu’au moment que ma mère dépose doucement une main dans mon dos. Je frisonne doucement : « Béa… » déclare-t-elle d’une voix douce.

Le geste qu’elle pose a quelque chose de familier. Je souris. Elle vérifie si j’ai de la fièvre : je sens même le regard qu’elle porte sur mon père en rouvrant les yeux. Je pourrais m’acharner à prétendre que tout va bien aller. Mais je sais très bien que ça serait inutile comme acte surtout que je sens une espèce de toux immense qui m’envahit. « On te ramène à la maison, chérie? » demanda ma mère en italien comme quand j’étais toute petite. Sauf que je sais que c’est une question purement rhétorique. Je vois déjà mon père qui ramasse mes choses. Si je suis chanceuse… on ira à la maison et on espérera que ça passe avec juste du sommeil. J’hoche la tête sans parler. « Tu peux marcher, Béa’? » demande mon père à son tour. J’hausse les épaules d’un geste vague. « Laserian… tu vas pouvoir te débrouiller sans elle? » demande ma mère alors que mon père me soulève. Je cale ma tête dans son cou et je ferme les yeux. La question est peut-être là mais encore une fois ce n’en est pas une vraie. Tout ira bien, m’efforçais-je de penser alors que mes parents m’amenaient vers la sortie.

_________________

                     

       
« I can't keep quiet »
But no one knows me. No one ever will if I don’t say something, if I just lie still. Would I be that monster, scare them all away if I let them hear what I have to say. A one woman riot... I can’t keep quiet for anyone... anymore©️ .bizzle
       


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Haley Lu Richardson.
TES CRÉDITS : HJS ♥ + Blasphemy.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Emrys - Fiona - Rhys - Jesse & Daniel)
À venir : Spencer - Billie - Matthew.
RAGOTS PARTAGÉS : 7229
POINTS : 1953
ARRIVÉE À TENBY : 21/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans (17.07.93)
CÔTÉ COEUR : Elle sort avec Jesse.
PROFESSION : Pilote de transport dans la Royal Air Force.
REPUTATION : La pauvre, la vie ne l'a pas vraiment gâtée... Mais elle a de la chance d'avoir quelqu'un d'aussi gentil que Jesse. Vous croyez que ça va tenir, eux deux, avec leurs voyages respectifs ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake! Ven 31 Juil - 9:25


Quasiment aussi excitée qu'une puce, Siana n'avait pas bien résisté bien lontemps à la tentation d'accourir auprès de Nerea - même pas spécialement pour obtenir des informations supplémentaires, mais plutôt parce qu'elle débordait d'un enthousiasme difficile à contenir. Elle avait l'impression d'avoir assisté aux débuts de leur idylle, quand la jolie brune s'était confiée à elle, puis qu'elle avait essayé de tâter le terrain du côté de Sohel. Elle était attachée à l'une comme à l'autre et la romantique en elle ne pouvait que se réjouir du bonheur de ses deux amis. Il ne lui était même pas venu à l'esprit qu'elle était encore sans doute plus contente parce que, par le passé, Nerea avait éprouvé des sentiments pour elle. Tout ce qu'elle voyait, c'était deux personnes ayant connu des difficultés et méritant une bonne dose de bonheur. La petite blonde en était même venue à oublier le fait que, si seulement son petit ami avait pu se tenir auprès d'elle ce jour-là, il n'aurait certainement pas été aussi enchanté qu'elle. Mais il faudrait bien qu'il s'y fasse ; Nerea n'avait plus cinq ans et elle apprenait à voler de ses propres ailes depuis plusieurs mois maintenant. Et puis Siana parviendrait bien à dérider un peu Romeo - elle y arrivait toujours. « Oh mais j't'en prie, ne me remercie pas... »

Malheureusement, la magie de l'instant se retrouva gâchée à la minute où les deux jeunes femmes réalisèrent la portée que pouvait avoir une foutue rumeur sur leur meilleure amie, Rachael. Il était question d'Oscar, l'ex de Rachael et d'une amie à elle, Lizzie, celle qui allait devenir institutrice - et de l'ex-futur-beau-père de Clément aussi. Un test de grossesse ? La fille Pierce leva les yeux au ciel avant de croiser le regard de Nerea et elle hésita, haussant les épaules en signe d'ignorance. Rachael n'avait pas aussi bien vécu ce qui s'était passé avec Oscar qu'elle ne voulait le laisser paraître. Siana n'avait pas oublié cette soirée durant laquelle sa meilleure amie s'était empressée de lui raconter qu'elle avait couché avec son ancien amant. Maintenant, qu'était-elle censée faire ? Qu'aurait-elle voulu, à la place de Chael ? Finalement, la blondinette fit un signe à Nerea, avant de s'éloigner. Elle s'arrêta pendant quelques instants à la table des États-Unis, s'approchant de son cousin pour l'embrasser sur la joue, avant de lui murmurer à l'oreille pour l'embêter : « J'espère que cet été tu viendras pas me bassiner les oreilles avec mes shorts prétendument trop courts. » Puis elle s'éclipsa après avoir attrapé quelque chose à manger. Elle rejoignit le stand de la Grèce, salua le petit monde qui s'y était massé et embrassa sa meilleure amie sur les deux joues. « Alors, qu'est-ce que tu me proposes à manger ? » demanda-t-elle d'emblée, devinant que la Cartwright n'avait certainement pas envie de s'étendre sur l'Anglais en public.

_________________


When people ask what I see in you, I just smile and look away because I'm afraid if they knew, they'd fall in love with you too ♥️


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake!

Revenir en haut Aller en bas

[INTRIGUE 5 - SUJET COMMUN 2] - Let's eat some cake!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-