AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I'll still take you home. Rachael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: I'll still take you home. Rachael Ven 17 Avr - 15:02

Hold me 'cause I'm sure I'm hated
Promises, they are overrated
Wait just a while, while I'm
Drowning in denial

Epuisée par cette journée d'examens, je n'ai même pas le temps de me reposer cinq minutes pour m'aérer la tête. Non, je me trouve une place assise à la cafétaria de l'université et je me remets à travailler, préparant avec rigueur mon travail de recherches sur l'apprentissage grâce aux erreurs, la didactique et la façon de réagir lorsqu'un élève se retrouve face à des difficultés. Quelques gorgées de Red Bull après chaque nouvelle ligne rédigée afin de garder la forme et les neurones connectés, j'avance doucement, mais sûrement. Une méthode douteuse pour certains, mais qui fait ses preuves en ce qui me concerne. Et puis, du moment que je n'abuse pas, il n'y a pas de raison de s'inquiéter. Ce pourquoi je m'inquiète, c'est la soutenance qui aura lieu dans quelques semaines. L'idée de devoir présenter mes recherches devant un jury que je ne connais pas à tendance à me faire perdre les pédales et c'est pour cette raison que je fais de mon mieux pour préparer ce travail. Petit à petit, la cafétaria se vide et mon ordinateur m'indique qu'il est déjà 18h. Je jette un coup d'oeil à l'extérieur : la pluie n'a pas cessée bien qu'elle ait diminuée en termes de force.
Je soupire. Il est l'heure de rentrer. En ces périodes d'examens, faire les allés-retours Tenby-Swansea est la plus grosse perte de temps possible. Parfois, j'aimerais rester et passer la nuit à Swansea pour ne pas perde tout ce temps en voiture. D'autant plus qu'avec son accident de la route, Kainoa se repose et par conséquent n'est plus mon co-pilote. La route est longue et ennuyeuse, seule. Tant pis. Heureusement que depuis quelques temps je commence à avoir une bonne raison pour rentrer à Tenby le soir…
Je range mon ordinateur et mes notes dans mon sac, jette ma canette de boisson énergisante à la poubelle et prends la direction de la sortie. Finalement, il ne pleut presque plus, mais il reste ce vent désagréable. Face à l'étendue du parking, je m'arrête un instant en espérant me souvenir du coin dans lequel j'ai garé ma voiture ce matin. Je sors mes clés, prête à essayer de me repérer avec le système d'ouverture et de fermeture à distance, mais avant que je me ridiculise, je remarque une silhouette familière à quelques mètres. C'est Rachael, j'en suis sûre à 99%. Je m'en approche et en effet il s'agit bien de l'étudiante.
« Coucou toi ! » Dis-je en arrivant à son niveau, souriante.
A la vue du capot ouvert de sa voiture, je comprends aussitôt que quelque chose ne va pas sous la carosserie de son auto. Malheureusement, je suis la mauvaise personne pour pouvoir l'aider car mes connaissances en matière de voitures s'arrêtent à la base : comprendre les voyants quand ils s'allument, mettre de l'essence, faire les niveaux et c'est à peu près tout.
« Oh, un soucis avec ta voiture ? J'aimerais bien t'aider, mais je n'y connais absolument rien en mécanique… Enfin, je peux toujours te proposer de te ramener si tu veux. »
Rachael, une brave fille que je n'avais pas vu depuis ce qui semble être une éternité. Voilà que cette rencontre hasardeuse me fait sourire et me rend sincèrement heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec la jeune femme. D'autant plus que depuis qu'elle n'a plus besoin de cours particuliers, je la vois nettement moins qu'avant et c'est bien dommage.
« Et si tu penses que je te laisse le choix, tu te trompes. Prends tes affaires et viens avec moi, tu appelleras une dépanneuse sur le chemin. »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael Sam 25 Avr - 21:34









I'll still take you home. ✩
LIZZIE &RACHAEL
Depuis que Rachael s'était réconciliée avec Matthew, ils venaient souvent en cours ensemble. Ca leur permettaient comme ça de parler de tout et de rien mais aussi de prendre une voiture et non deux ce qui était sympa. Excepté qu'aujourd'hui, il finissait bien plus tôt que la jeune fille et avait donc préféré prendre sa propre voiture. La brunette ne s'en aurait à l'origine pas formalisé si seulement sa voiture avait décidé de démarrer pour son retour à Tenby. Il était 17h30 lorsque l'étudiante avait décidé de quitter le studio de photographie. Elle avait passé près d'une heure à développer des clichés et une autre heure à parler avec un des garçons de troisième année. Elle l'aimait bien et il lui donnait toujours de bons conseils. Elle ignorait s'il l'aimait juste bien comme amie ou s'il pensait à plus parce que non seulement il lui donnait des conseils mais la complimentait toujours sur sa tenue ou son travail. Elle en ressortait toujours en souriant. Il avait quitté la classe un peu plus tôt qu'elle ayant un rendez vous et s'était donc retrouvée à devoir partir seule. De toute manière, il habitait à Swansea et non à Tenby ce qui ne l'aurait pas vraiment aidé. En plus, la pluie avait décidé de rester présente toute la journée ce qui ne l'avait pas aidé à savoir d'où venait la panne et était à moitié trempée. Elle était restée la tête sous le capot à chercher d'où pouvait venir le problème. Elle savait que c'était bien inutile puisqu'elle n'y connaissait strictement rien en mécanique. La seule chose qu'elle était bonne à faire était remplir le réservoir et aller chez le garagiste dès qu'elle voyait un voyant s'allumer. Il était donc en réalité pas étonnant que sa voiture ait enfin décidé de la lâcher bien que ce ne soit pas le jour.

La jeune femme décida d'abandonner l'idée de trouver le problème. « Coucou toi ! » Rachael resta un instant de plus que prévu sous le capot. Elle avait reconnu la voix de Lizzie qu'elle évitait depuis un moment déjà. Oh Non pas toi, pas toi ne put elle s'empêcher de penser. Elle fini cependant par sortir la tête, sentant de nouveau des gouttes couler sur sa chevelure. Elle avait beau aimer la pluie, elle détestait avoir les cheveux mouillés et bien évidemment, elle n'avait pas apporté d'élastique avec elle pour les attacher.  « Bonjour Lizzie. » Elle sourit du mieux qu'elle put. « Oh, un soucis avec ta voiture ? J'aimerais bien t'aider, mais je n'y connais absolument rien en mécanique… Enfin, je peux toujours te proposer de te ramener si tu veux. » Elle ferma le capot de sa voiture, méditant sur la dernière phrase de la jeune femme. Elle n'avait définitivement pas envie de se retrouver en voiture avec elle pendant une heure. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas Lizzie parce qu'au contraire, elle trouvait que c'était une fille super mais depuis qu'elle savait qu'Oscar avait un faible pour elle, elle préférait l'éviter. Elle préférait ne pas penser au fait que son ancienne tutrice pourrait aussi apprécier le trentenaire bien que franchement, elle ne voyait pas comment on ne pouvait pas l'apprécier.

Rachael voulu dire à Lizzie qu'elle n'avait pas de soucis à se faire et s'inventer une excuse comme quoi elle avait une fête à Swansea pour la soirée donc qu'elle n'avait pas à s'inquiéter pour elle mais la blondinette lui coupa l'heure sous le pied.« Et si tu penses que je te laisse le choix, tu te trompes. Prends tes affaires et viens avec moi, tu appelleras une dépanneuse sur le chemin. » Elle détestait lorsque quelqu'un lui disait ce qu'elle devait faire mais se dit qu'elle n'avait pas vraiment le choix. Enfin elle l'avait et pouvait toujours prétexter une fête et donc que quelqu'un pouvait venir la chercher mais ce n'était pas le cas et avait au fond besoin de rentrer chez elle pour finir des projets de cours pour les exams qui approchaient. Si elle n'avait pas à s'en faire pour ses projets de photos, elle savait qu'elle avait besoin de travailler les autres. En plus, ça ne servait à rien qu'elle reste sous la pluie à se tremper et tomber malade. « Merci, c'est ce que je vais faire. » Elle sourit, attrapa son sac ainsi que son appareil photo et suivit la blondinette avant de s'installer sur le siège passager. « Comment vas tu? » Rachael aurait préféré éviter toute conversation mais savait qu'il était inutile d'espérer de passer une heure de trajet silencieusement. Elle connaissait assez Lizzie pour savoir qu'elle aurait envie de papoter depuis tout le temps où elles ne s'étaient pas vu.
electric bird.


Dernière édition par Rachael Cartwright le Dim 17 Mai - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael Dim 26 Avr - 13:28

Hold me 'cause I'm sure I'm hated
Promises, they are overrated
Wait just a while, while I'm
Drowning in denial

J'aimerais sincèrement aider Rachael avec ces soucis d'automobile, mais les connaissances en mécanique ne s'acquiert pas aussi facilement qu'on l'aimerait, surtout que depuis toujours, je n'ai jamais eu à m'occuper de ces problèmes puisque la soeur de Kainoa était toujours là pour me donner un coup de main si besoin. Mais si je ne peux pas aider à faire démarrer sa voiture, je peux quand même la ramener chez elle et lui éviter de passer plus de temps sous la pluie et risquer d'avoir une pneumonie. Alors la brunette prend ses affaires et par miracle, je remarque ma mini-Cooper non loin. On s'y précipite, et nous nous installons dans la voiture, prêtes à prendre la route pour rentrer dans notre village natal. Je pose mon sac sur la banquette arrière avec ma veste et je m'assois enfin à ma place.
« Quel temps de chien ! Ma pauvre, t'es trempée en plus ! Ca faisait longtemps que tu étais là ? »
Comme tous les britanniques, je me dois de parler de la météo alors je n'échappe pas à la règle. Je mets le contact et allume le chauffage sans plus attendre pour que la brune puisse se réchauffer et n'attrape pas la mort avec ses vêtements et ses cheveux mouillés. Un peu plus tard, quand nous serons sur l'autoroute, je devrais probablement faire quelques commentaires sur le trafic et la mauvaise circulation à cette heure de pointe. Encore le cliché auquel les britanniques doivent faire face. Ou alors avec Rachael nous serons bien trop absorbées dans notre conversation pour faire ces apartés inutiles faites pour meubler.
Et la conversation commence quand l'étudiante me demande comment je vais. A cette question, la norme sociale veut qu'on réponde que ça va. Il ne faut en aucun cas répondre par la négatif car sinon l'interlocuteur risque de perdre la face et d'être mal à l'aise, mais il ne faut pas non plus exposer sa joie de trop car c'est également mal perçu, alors j'essaye de me contenir. Mais le sourire qui étire mes lèvres inconsciemment me trahit déjà avec brio. Parce que si je ne veux pas mentir, j'exploserais émerveillée par toutes les bonnes choses qui m'arrivent depuis peu : la fin des cours qui approche à grands pas, mes frères qui semblent aller plutôt bien : du moins, Ena n'est pas enfermé dans un hôpital et Luka n'a je crois, pas replongé dans l'alcoolisme. Et puis… Ce serait se voiler la face que de ne pas compter Oscar dans les bonnes choses qui font que je vais bien. Rien que de penser à lui me fait tout drôle dans le ventre. Je me pince les lèvres et alors que je boucle la ceinture de sécurité, je réponds assez enjouée à Rachael.
« Ca va bien, merci ! Et toi ? »
Oui, ne pas en faire des tonnes, c'est la règle, c'est ce qu'il faut pour gérer une communication interpersonnelle. Nous pouvons nous mettre en route et en quittant le parking, je me sens presque nostalgique de savoir que bientôt, je n'aurai plus jamais à venir sur ce campus sur lequel j'ai pourtant passé plus de cinq ans de ma vie. La vraie vie d'adulte va enfin pouvoir commencer. 25 ans, un avenir professionnel qui se dessine petit à petit et peut-être un avenir amoureux aussi, même si pour l'instant, je ferais mieux de ne pas trop m'avancer et surtout, de ne pas trop espérer.
« J'ai du mal à me dire que d'ici quelques semaines je serai diplômée et je n'aurai plus jamais à revenir ici… Je vais enfin pouvoir être instit' à la prochaine rentrée… Et dire que tu seras toujours l'une de mes premiers élèves ! D'ailleurs, ça me fait très plaisir de te voir ! Ca faisait longtemps… Enfin, je suppose que tu dois être occupée, c'est une période assez chargée pour tous les étudiants en ce moment. Tu t'en sors quand même ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael Dim 17 Mai - 22:20







I'll still take you home. ✩
LIZZIE &RACHAEL
Rachael était bien trop occupée à chercher comment démarrer sa voiture pour remarquer que le temps avait passé. Il lui semblait que ça faisait à peine dix minutes qu'elle se bagarrait contre sa voiture alors que ça faisait déjà une demi heure. Liz' lui proposait de la raccompagner et si tous les membres de son corps lui disaient de refuser, elle n'avait pas vraiment d'autre choix que d'accepter à moins de risquer de se liquéfier sur place. Rapidement elles arrivèrent à la voiture de Liz' tandis que Chael' montait dedans presque en se précipitant. Elle avait beau aimer la pluie, il fallait dire qu'elle était vraiment trempée jusqu'aux os. « Quel temps de chien ! Ma pauvre, t'es trempée en plus ! Ca faisait longtemps que tu étais là ? » Chael' regarda sa montre en s'apercevant qu'elle n'en avait aucune idée. Pas la moindre du tout. « Euh je ne sais pas, je n'ai pas spécialement regardé l'heure. Depuis un moment je suppose. » La Cartwright fouilla dans son sac. Elle devait bien avoir quelque chose dedans qui ferait l'affaire. Juste un tee shirt suffirait, elle en demandait pas plus. Plongeant la main dans son sac, par trouver un débardeur. Elle savait bien qu'elle en avait un au cas où elle se tâcherait. « Je suis désolée pour ton siège, j'espère que ça n'est pas trop grave si de l'eau tombe dessus. Et euh... je vais me changer alors euh... ne t'imagine pas des choses hein. » Rachael ne connaissait pas la sexualité de la jeune femme et ignorait encore complètement la sienne. Toujours était il qu'elle préférait avant de se dévêtir prévenir la blondinette pour qu'elle ne soit pas surprise. Surtout que bon, même si elle aurait toujours la peau mouillée, elle se sentirait toujours un peu plus réchauffée. Elle enleva son gilet et son haut pour enfiler son débardeur. Elle tenta avec un crayon de se faire une coiffure comme elle avait souvent vu des filles le faire pour tenir ses cheveux un chignon mais n'y arriva pas. Elle n'était vraiment pas doué dis donc. Elle laissa donc sa chevelure tomber sur ses épaules tandis qu'elle mouillait une partie de son débardeur. En plus de cela, elle n'avait plus rien pour lui couvrir les bras mais c'était déjà un peu mieux. La Cartwright se sentait cependant un peu gênée de s'être retrouvée à moitié nue devant la Mathesson. Elle avait eu beau l'avoir pendant quelques temps en tutrice, elle ne s'estimait pas assez proche pour se changer devant elle s'en se sentir un peu embarrassée bien qu'elle n'ai pas à avoir honte de son corps.

Elle demanda à la pilote comment elle allait. Ca faisait longtemps qu'elles ne s'étaient pas vu. Et si c'était parce qu'elles étaient occupées toutes les deux, il fallait avouer que ça avait bien arrangé la brunette qui décidément aurait préféré être encore sous la pluie. Elle devait cependant avouer que la chaleur qui commençait à imprégner la voiture était agréable. « Ca va bien, merci ! Et toi ? » Bien sur qu'elle allait bien, comment ne pourrait elle pas aller bien alors qu'Oscar était intéressé par elle. Elle tenta de penser à autre chose, se disant mentalement que ce n'était pas de sa faute si elle était sympathique. Quoique si ça c'était de sa faute mais il fallait qu'elle évite d'être quelque peu en colère contre Liz' alors qu'elle la raccompagnait. « Oui je vais bien aussi merci. » C'était concis mais elle préférait éviter de se pencher ses ses sentiments réels. Elle regarda à travers la fenêtre. Une heure, une heure de route qui allait être la plus longue qu'elle n'avait jamais ressentit.
La voix de la Mathesson la fit quitter ses pensées. « J'ai du mal à me dire que d'ici quelques semaines je serai diplômée et je n'aurai plus jamais à revenir ici… Je vais enfin pouvoir être instit' à la prochaine rentrée… Et dire que tu seras toujours l'une de mes premiers élèves ! D'ailleurs, ça me fait très plaisir de te voir ! Ca faisait longtemps… Enfin, je suppose que tu dois être occupée, c'est une période assez chargée pour tous les étudiants en ce moment. Tu t'en sors quand même ? » Chael' sourit du mieux qu'elle pu. Savoir que Liz' allait être diplômée signifierait qu'elle n'aurait plus à venir à Swansea et serait directement sur place pour qu'Oscar vienne la chercher. Elle planta ses ongles dans ses paumes. Il fallait vraiment qu'elle tire un trait sur le jeune homme mais comment le pouvait elle alors qu'il avait un si beau regard, et son sourire aussi et puis, elle se rappelait des moments de tendresses qu'ils avaient partagés, de son odeur et de la chaleur qu'elle sentait quand elle était contre lui. Enfonçant un peu plus ses ongles, elle regarda Liz', tenta d'être amicale. « C'est vrai ça, je serai toujours une des premières. Tu n'as en tout cas aucun soucis à te faire. Bon, je n'avais pas six ans l'année dernière mais je suis sure que tout se passera bien pour toi. Les enfants vont t'adorer. » Chael' se surpris elle même. Ce qu'elle venait de dire à Liz' était la pure vérité, elle avait été une excellente tutrice, avait même réussit à s'en sortir avec un 14 contre toute attendre mais elle était étonnée d'avoir réussit à dire la vérité alors qu'elle la voyait de plus en plus comme une rivale contre qui elle avait déjà perdu. « Oui ça fait bien longtemps. J'avoue que je suis pas mal occupée entre mes deux projets à finir mais bon, je n'ai vraiment plus qu'à finaliser mes documents à rendre donc ça va. Je pense que j'arriverai à passer mon année sans soucis si je réussi mes exams de photographie. » Elle eut un vrai sourire. La photographie était vraiment un sujet qui la faisait sourire sans s'en rendre compte et en toute circonstance. Il fallait cependant avouer qu'elle avait peur de rater son examen bien qu'elle ne l'ai avoué à personne. Sa famille et ses amis lui diraient qu'il n'y a aucune raison pour elle de s'inquiéter parce qu'elle est douée mais ça ne faisait pas tout. Si son professeur n'appréciait pas ce qu'elle avait fait et son interprétation, elle pourrait surement redoubler son année. Enfin elle ne redoublerait pas et arrêterait au moins pendant un an le temps de savoir ce qu'elle veux faire de sa vie.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael Dim 7 Juin - 14:32

Hold me 'cause I'm sure I'm hated
Promises, they are overrated
Wait just a while, while I'm
Drowning in denial

Un moment, suppose-t-elle ? Sans le moindre doute vu l'eau qui goûte des cheveux de Rachael. Elle est tellement trempée que je regrette de ne pas avoir de serviette ou un tout autre linge pour l'aider à se sécher et à se réchauffer. Nous sommes chacune installées sur les sièges et avant de démarrer, je la vois fouiller dans son sac pour en sortir un débardeur. Prévoyante, cette brunette. Une seconde, je me demande ce qu'elle va en faire : s'essuyer avec ou l'enfiler pour ne plus que son t-shirt mouillé lui colle à la peau. Aux mots de l'étudiante, je comprends qu'elle compte se changer.
« Oh euh… D'accord. Je ne regarde pas. » Je tourne la tête aussitôt, regarde par la fenêtre, un peu gênée d'avoir la Cartwright qui se change juste à côté. « Et ne t'en fais pas pour le siège, ce n'est rien. »
Non, je ne risque pas m'imaginer des choses. Pour tout dire, ça ne me serais jamais venu à l'esprit. Je considère Rachael comme mon élève, éventuellement comme une connaissance amicale, mais rien de plus et je suppose que c'est pareil de son côté. J'ai été sa tutrice pendant des mois, et ça ne va pas plus loin. Toutefois, je suis contente qu'elle m'ait prévenue à temps pour que je puisse tourner la tête et regarder ailleurs. Une fois que la Néo-zélandaise est prête, nous nous mettons enfin en marche et la nostalgie s'empare de moi. Pourtant, toutes les étapes de la vie sont les mêmes : on commence quelque chose, on l'achève et on en entame une nouvelle. Ainsi fonctionne l'évolution sans que nous ne puissions rien faire. Et heureusement que nous évoluons, car dans le cas contraire, les choses seraient bien tristes. Je quitte le campus de Swansea, mais je trouverai bien une école dans laquelle enseigner dans quelques mois – je l'espère de tout coeur du moins et j'espère surtout que mes tatouages ne seront pas un obstacle trop gros pour me faire embaucher.
Je partage mes impressions avec la jeune femme qui me répond sans attendre. Emue par ce qu'elle me dit, je souris naïvement et peut-être niaisement aussi. Ses mots semblent sincères et je ne vois pas pourquoi je douterais de son honnêteté vu qu'elle a elle-même été mon élève. S'il y avait eu le moindre problème ou si mes méthodes pédagogiques n'étaient pas adaptées, je pense qu'elle m'en aurait parlé. J'espère qu'elle a raison et que les enfants sauront m'apprécier. Et peut-être même que les côtoyer au quotidien me motivera pour avoir mes propres enfants, un petit bout de choux à chouchouter tous les jours, un petit être innocent et pur qui ne demande qu'à être aimer. Peut-être. Mais ce n'est pas à l'ordre du jour, vraiment pas.
« C'est gentil ce que tu me dis, ça me va droit au coeur, merci beaucoup, Rachael. »
Quand elle commence à parler de ses propres études, j'hoche la tête, attentive aux paroles de Rachael. En effet, je ne peux plus lui être d'aucune aide à présent qu'elle ne lui reste plus grand chose à passer à part la photographie. Et même si j'adore poster des photos sur instagram, ça n'a rien à voir avec son niveau de professionnalisme.
« C'est tout le mal que je te souhaite ! Que tu aies ton année. » Ajoute-je avec un clin d'oeil en la regardant brièvement alors que j'entre dans une ville voisine.
Je continue à conduire, regardant la route avec les essuie-glace en marche pour optimiser la visibilité et j'entre finalement sur l'autoroute qui a ma grande surprise, n'est pas aussi bouchée que je l'avais pensé. Peut-être que le mauvais temps en a désisté plus d'un à sortir de chez eux. Dans tous les cas, me voilà à la limite de la vitesse autorisée, direction notre petite bourgade galloise pleine de commères.
« Et sinon, avec Cupcake, tout se passe bien ? Tu prévois de faire des concours avec, un jour ? » Curieuse et surtout sachant que nous avons encore du temps à passer ensemble avant d'arriver, je poursuis.« Et du côté des amours, tu as trouvé ton bonheur à Swansea ? Je sais que quand j'étais en première année, les garçons n'étaient plus du tout comme au lycée. C'était sympa le changement, vraiment. »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael Dim 19 Juil - 22:11

I'll still take you home. ✩
LIZZIE &RACHAEL
Etre à côté de Lizzie la rendait un peu mal à l'aise, spécialement pour le fait qu'elle devait se changer. Heureusement pour elle, elle avait toujours un haut de rechange depuis le jour où elle avait du rester toute la journée tachée. Elle s'était promis que ça ne lui arriverait plus. Consciente du fait que ça puisse gêner Lizzie autant que ça la dérangeait, elle préféra la prévenir de son attention. « Oh euh… D'accord. Je ne regarde pas. » Chael' se changea rapidement. Plus rapidement d'ailleurs qu'elle ne l'aurait cru.

Elle s'excusait déjà pour le siège tandis que Lizzie tentait de la rassurer. « Et ne t'en fais pas pour le siège, ce n'est rien. »  Chael' n'en était pas vraiment persuadée. N'était ce pas plutôt le genre de chose que tu dis à quelqu'un pour ne pas la déranger ? Après tout, elle ferrait la même chose si c'était sa voiture. Elle ne dirait pas forcément la vérité. « Tu es sure ? Ca ne l’abîmera pas ? »  Elle restait soucieuse de ce que pouvait donner les résultat d'eau sur le siège. Elle était comme ça parfois. Elle se sentait concernée par des petits détails sans réel importance. Elle aurait d'ailleurs put croire Lizzie mais c'était difficile.

La conversation dériva alors sur le fait que Liz' allait être diplômée. L'année prochaine serait une toute nouvelle année pour elle. Ayant été son élève, Rachael ne doutait pas le moins du monde de ses compétences. Elle savait très bien que Lizzie réussirait parfaitement et que les enfants allaient l'aimer. « C'est gentil ce que tu me dis, ça me va droit au coeur, merci beaucoup, Rachael. » En la voyant sourire, la Cartwright ne pu s'empêcher d'en faire autant. Ce n'était pas parce qu'elle n'était pas à l'aise d'être avec la Mattherson que ça allait changer ses habitudes. Quoique ça le pourrait mais elle tentait de rester quand même un peu elle même pour éviter que Lizzie ne lui pose des questions aux quelles elle ne voulait pas répondre. « Il n'y a pas de quoi, c'est sincère. »  

Le conversation dériva alors sur elle et ses études. Rien que d'en parler elle sourit bien qu'elle eut une boule au ventre qui se forma instinctivement. Elle savait que les idées qu'elle eu pour ses projets n'étaient pas mal mais elle espérait surtout que les professeurs qui la notait serait du même avis. Elle préférait ne pas trop y penser bien que ce soit compliqué. Elle ignorait ce qu'elle ferrait si elle ratait ses examens. « C'est tout le mal que je te souhaite ! Que tu aies ton année. » Elle continua de sourire malgré son appréhension. « Merci, j'espère aussi. »

Alors qu'elles entraient sur l'autoroute, Lizzie changea de sujet, la lançant sur son cheval. « Et sinon, avec Cupcake, tout se passe bien ? Tu prévois de faire des concours avec, un jour ? » Penser à Cupcake la fit penser à Oscar. Elle enfonça ses ongles dans ses paumes pour tenter de penser à autre chose. La blondinette à côté d'elle ignorait leur relation et c'était donc seulement par hasard qu'elle avait lancé ce sujet mais Rachael ne l'aimait guère. Oh pas qu'elle ne puisse pas parler de Cupcake pendant des heures mais plus parce qu'il fallait qu'elle oublie Oscar dans le process. Elle savait qu'elle devait l'oublier, que rien ne se passerait désormais entre eux parce qu'il était peureux ou alors légèrement irrationnel mais bon, elle tentait de faire de son mieux malgré que ce soit compliqué. Elle n'avait jamais pensé qu'elle puisse l'aimer d'une telle manière et étant donné que c'était le premier garçon qu'elle avait aimé, il était difficile pour elle de faire une croix dessus alors que seul l'âge était un obstacle. Elle fini par réponse à la conductrice. « Oui ça se passe bien, très bien même mais je ne pense pas lui faire faire des concours. Lully peut être pourra lui en faire faire mais je ne suis pas assez douée pour le faire. Je ne monte que depuis quelques mois.» Si sa sœur désirait faire des concours, elle lui laisserait Cupcake. Elle savait qu'elle s'en occuperait bien et même si c'était son cheval à elle, elle laissait volontiers ses frères et sœurs en profiter.

La conversation suivante fut plus délicate à aborder pour elle. « Et du côté des amours, tu as trouvé ton bonheur à Swansea ? Je sais que quand j'étais en première année, les garçons n'étaient plus du tout comme au lycée. C'était sympa le changement, vraiment. » Rachael se voyait un peu mal parler de ses amours avec Lizzie. Si elle ne se sentait pas assez proche pour se dévêtir devant elle, parler de ses amours était la même chose pour elle. Et puis surtout, elle ne pouvait pas parler de la complexité de sa vie amoureuse pour le moment ou tout du moins avec elle. « Oh, pour le moment, je n'ai pas vraiment trouvé. Je me suis plus consacré à ma première année. Il y en a bien un qui me plaît mais je verrais ce que ça donne. Je ne suis pas sure que ça marche vraiment. Et toi, ça se passe comment ? » Elle n'avait pas envie de se lancer sur cette pente. Elle ne voulait pas avoir tous les détails de sa relation avec Oscar mais bon, il fallait bien qu'elle s'en intéresse un peu non ? Ou qu'elle fasse comme si ça l'intéressait malgré qu'elle sentait que ses ongles allait laisser de profondes marques.
electric bird.



Désolée pour le retard


Dernière édition par Rachael Cartwright le Mer 16 Sep - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2452
POINTS : 3792
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : perdue
PROFESSION : tutrice à l'université de swansea
REPUTATION : elle vient de faire une fausse couche, elle est éteinte depuis



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael Mer 22 Juil - 18:47

Hold me 'cause I'm sure I'm hated
Promises, they are overrated
Wait just a while, while I'm
Drowning in denial


« Bien sur que ça ne l'abîmera pas, ce n'est que de l'eau. Et puis une fois, j'avais laissé les fenêtres ouvertes et il a plu toute la nuit alors que la voiture était garée devant chez moi. Je t'assure, cette voiture a vu pire. »
Je m'esclaffe, même si j'avoue que sur le moment, en me souvenant que j'avais oublié de fermer les fenêtres, je n'avais pas rigolé. Pas du tout, même. Mais l'important avait été que rien de grave ne soit touché et que la mini-Cooper fonctionne toujours correctement. Alors évidemment, ce n'est pas une Rachael trempée qui va abîmer quoi que ce soit, mais c'est gentil de sa part de s'en inquiéter.
La conversation se poursuit sur nos futurs respectifs. Mon futurs métier, sa future année à la fac si tout se passe bien avec les résultats de son semestre. Je suis persuadée que la brunette parviendra à avoir son année haut la main, et je ne pense pas ça uniquement parce que j'ai été sa tutrice. Evidemment, je sais que grâce à moi, elle a remonté de quelques points sa moyenne en littérature, mais pas uniquement. Quand elle s'est rendue compte qu'elle n'y arrivait plus seule, Rachael a eu le courage de demander de l'aide. Elle n'a pas été du genre à se complaire avec ses lacunes et à ne rien faire pour s'améliorer. Elle voulait réussir et au final, elle y est parvenue alors il n'y a pas de raison pour qu'avec sa volonté de fer, elle n'obtienne pas son année. Je crois en elle et c'est tout.
Pour continuer à papoter, je l'interroge sur son cheval et sur son avenir dans le domaine hippique. Si personnellement je n'ai jamais souhaité faire des compétitions, je sais que ça peut être le cas pour les autres. Visiblement, ce n'est pas non plus cet aspect qui attire la jeune Cartwright car elle ne se juge pas assez douée. J'hausse les épaules et hoche la tête, comprenant son choix, même si je pense sincèrement que le talent n'est pas uniquement ce qui compte et que l'alchimie avec l'animal y et pour beaucoup également.
« Ouais je comprends. Et puis, c'est tellement stressant les concours. »
La raison majeure pour laquelle je ne m'y suis jamais essayée. Je suis bonne à rien sous pression, c'est bien connu alors mettre de l'argent pour participer à un concours avec la possibilité de se louper parce que ton cheval à senti ton stress ? Non merci. Et puis… Maintenant ce n'est même plus envisageable avec ma peur des chevaux, car même si Oscar m'aide à me faire sentir mieux dans son environnement, il y a encore du travail à faire.
Et c'est un peu en pensant à lui que j'embraye sur le sujet des amours avec Rachael, devenant la personne que j'ai toujours détesté. Je regrette de lui avoir posé la question aussitôt après avoir ouvert la bouche. Qu'est-ce qu'il me prend de poser ce genre de questions alors que j'ai moi-même toujours mépriser les gens qui faisaient de même ? Heureusement, elle ne semble pas s'en offusquer et fini par me répondre en me retournant la question. Je me mords la lèvre, pas vraiment certaine de comment je peux qualifier ma relation avec l'anglais alors autant commencer par commenter ce qu'elle me dit pour me donner un peu plus de temps pour réfléchir à ma future réponse.
« Oui, dans le fond, tu as raison… Pour beaucoup la première année est souvent la plus difficile parce qu'ils se laissent distraire trop facilement. » Pause « Si tu as quelqu'un en vue, faut te lancer… Je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas. T'es adorable, intelligente et mignonne, cette personne serait vraiment malade pour vouloir passer à côté. »
J'esquisse un sourire, sincère quant à mes dires. Ce n'est pas parce que nous ne sommes pas très proches une fois la relation professeur/élève dépassée que je ne me rends pas compte des nombreuses qualités de la néo-zélandaise.
« Moi ? Ca se passe… Plutôt bien de ce côté là. Je commence à voir quelqu'un, en fait, et même si c'est tôt pour dire quoi que ce soit, je sais pas… Je crois que ça pourrait aller plus loin. Enfin j'espère. »
Je l'espère tellement… Même si je redoute déjà le moment où je devrais en parler à Enael.


C'est rien, t'en fais pas

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions © .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael Sam 19 Sep - 17:28









I'll still take you home. ✩
LIZZIE &RACHAEL
Rachael était comme ça, à se faire du soucis pour des choses quelque peu sans importance. Surtout qu'elle ne connaissait pas assez Lizzie pour ne pas se sentir mal. Cela aurait été Matthy, elle n'en aurait rien eu à faire. Elle en aurait même rajouté une couché en secouant ses cheveux sur le siège. Il aimait bien sa voiture et elle s'en serait amusée. « Bien sur que ça ne l'abîmera pas, ce n'est que de l'eau. Et puis une fois, j'avais laissé les fenêtres ouvertes et il a plu toute la nuit alors que la voiture était garée devant chez moi. Je t'assure, cette voiture a vu pire. » Elle ne pu s'empêcher de rire malgré elle. « Ah oui, vu comme ça, je pense qu'un peu d'eau ne changera pas grand chose. » Elle sourit sincèrement bien que toujours pas vraiment convaincu que ça ne dérangeait pas Lizzie toute l'eau qu'elle mettait.

Le sujet dériva alors sur Cupcake. La jeune femme pourrait en parler pendant des heures si à ce moment là, ça ne lui faisait pas penser au propriétaire du haras. « Ouais je comprends. Et puis, c'est tellement stressant les concours. » Elle secoua la tête positivement et négativement aussi. Il était vrai que les concours n'étaient pas vraiment son trucs. Surtout les concours où tout le monde te regarde, te juge en même temps. Pourtant, avec la boxe, elle était habituée à ce qu'on la regarde et la juge mais c'était différent. C'était un sport qu'elle pratiquait depuis toute petite, pas comme l'équitation. Elle avait beau aimer monter Cupcake, il était certain qu'elle préférait l'avoir seulement pour elle et passer un bon moment avec lui sans vraiment le forcer à faire quelque chose. Bien sur, elle n'excluait pas la possibilité que sa sœur un jour veuille faire de la compétition avec le magnifique étalon mais attendait qu'elle ne lui demande. « Oui, enfin avec la boxe, j'ai fait pas mal de compétitions mais bon, là c'est encore autre chose. Puis, je préfère juste me promener avec lui sans avoir un autre but derrière. » C'était juste être avec lui qui la rendait joyeuse, pas faire des compétitions.

La conversation se dirigea vers un sujet que Chael' appréciait déjà moins. Parler de ses relations amoureuses avec Lizzie n'était vraiment pas le pied. Surtout en sachant que cette dernière était intéressée par la même personne qu'elle. Oh bien sur, elle n'y pouvait rien mais Chael' détestait ça. Elle tentait d'ailleurs de garder un visage souriant, bien loin de ce qu'elle ressentait réellement en elle. « Oui, dans le fond, tu as raison… Pour beaucoup la première année est souvent la plus difficile parce qu'ils se laissent distraire trop facilement. » Chael' elle même avait participé à pas mal de fêtes, surtout ces derniers mois mais elle avait toujours gardé en tête que les études venaient en premier. Surtout qu'elle ne voulait pas que ses parents apprennent pour sa spécialisation. Elle avait beau savoir que ce n'était pas un établissement aussi strict que le lycée, elle avait toujours peur des représailles que pourrait lui apporter le fait d'avoir des mauvaises notes. C'était après tout une fille qui avait toujours plus ou moins été dans le droit chemin. Sa plus grosse direction hors des sentiers tracés pour la jeune femme était sans aucun doute le fait qu'elle mente à ses parents. Elle leur disait étudier la médecine alors qu'elle étudiait la photographie et ça, ça ne passerait pas quand ils le sauraient. Cependant, il ne lui restait que deux ans. Elle espérait donc pouvoir passer encore inaperçue pendant ce temps là. « Oui ça doit être vrai. Avec l'autonomie, les fêtes. » Il était facile de se distraire. Tout était plus simple sans les parents et en même temps, il fallait savoir ce gérer et ce n'était pas le cas de tout le monde. Elle, elle l'avait apprit plutôt rapidement grâce à ses frères et sœurs. Leurs parents n'étaient jamais là donc elle avait du apprendre vite à se débrouiller toute seule bien que les aînés aient fait un travail remarquable.

Rachael avouait alors être intéressé par quelqu'un sans pour autant préciser qui. Il fallait avouer qu'elle tentait d'effacer Oscar de sa mémoire et donc tentait de se trouver d'autres intérêts. « Si tu as quelqu'un en vue, faut te lancer… Je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas. T'es adorable, intelligente et mignonne, cette personne serait vraiment malade pour vouloir passer à côté. » Chael' rit intérieurement, autant qu'elle aurait voulu mettre une gifle à Liz'. Elle ne savait pas de quoi elle parlait. Elle ne savait pas à qui elle s'intéressait ni quoique ce soit. Comment pouvait elle dire que c'était un malade alors que c'était celui avec qui elle tentait d'être. Ses ongles s'enfonçaient un peu plus dans ses mains, tandis que le paysage et la conversation défilait. « Merci beaucoup mais bon, c'est compliqué en fait mais bon, ce n'est rien. » Elle sourit. Elle espérait que la Mathesson comprendrait qu'elle ne veuille pas s'épancher sur ses problèmes amoureux.

En étant polie, Chael' lui retourna la question. Qu'est ce qu'elle ne voulait pas avoir la réponse mais elle ne pouvait pas non plus montrer qu'elle était en colère contre elle alors qu'elle n'y pouvait rien la pauvre. « Moi ? Ca se passe… Plutôt bien de ce côté là. Je commence à voir quelqu'un, en fait, et même si c'est tôt pour dire quoi que ce soit, je sais pas… Je crois que ça pourrait aller plus loin. Enfin j'espère. » La Cartwright écouta sans vraiment écouter. Elle ne voulait pas savoir bien que ça serait mieux de savoir contre qui elle se « battait » ou en tout cas ce qui se passait réellement. Elle voulait juste oublier qu'Oscar ne voulait pas d'elle parce qu'elle était trop jeune et que Liz' correspondait. Elle ne supportait pas l'idée de s'être mise à nue devant le jeune homme pour rien car il pensait probablement déjà à ce moment là à Liz' mais qu'importe, elle tentait de tourner la page mais elle espérait quand même être heureuse avec quelqu'un avant qu'ils ne se mettent ensemble et ça, ça avait l'air d'être mal parti. « Je l'espère aussi pour toi. Tu le mérites» Chael' regarda alors le paysage tandis qu'elle commençait à se réchauffer.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'll still take you home. Rachael

Revenir en haut Aller en bas

I'll still take you home. Rachael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-