AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5099
POINTS : 3140
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Mar 7 Avr - 20:49

I'll never let you go
If you promise not to fade away
Never fade away

Me remémorer tous ces souvenirs sont douloureux, mais comme toujours, j'essaye de relativiser les choses même si parfois je me dis que je n'ai que ce que je mérite. A côtoyer des gens mauvais sans essayer de les arrêter et pire, à les encourager, on ne peut récolter qu'un mauvais karma. Je fais avec et comme tout, j'apprends à vivre avec ce poids sur les épaules. Et parfois, avoir la présence de quelqu'un facilite la tâche. Comme ce soir par exemple. J'ai beau remémorer tout ce passé presque aussi amer et indigeste qu'un Schwepps, avoir Kainoa à mes côtés adoucie la peine qui normalement fait partie du lot. Il est le grain de sucre qui rend la chose un peu meilleure, ou du moins un peu plus supportable.  A sa réflexion, je ne peux m'empêcher de sourire en coin, mais sans rien répondre. Oh ça oui, je le sais qu'il peut être têtu, il me l'a en effet prouvé plusieurs fois, mais il sait que je peux l'être tout autant : suffit de voir mon acharnement avec mes messages osés et mes réflexions censées le rendre mal à l'aise. Après tout, je suis allée jusqu'à me présenter devant chez lui, rencontrer son frère, tout ça pour lui faire la surprise de l'attendre dans son lit. Malheureusement la surprise n'avait pas tournée comme je l'avais espéré. Je soupire légèrement à cette pensée et en me replaçant tout contre lui, j'essaye de ne plus y penser en lui demandant s'il n'a pas froid comme ça, sans son t-shirt, mais il ne me répond que non et me renvoie ma question sous forme assertive. Je m'esclaffe à la pensée du garçon.
« Tu sais, ça va faire un peu plus de six mois que j'ai froid. En gros, depuis que je suis ici quoi, alors on s'y fait au bout d'un moment. D'ailleurs, vous connaissez l'été dans ce pays ? »
Je le dis en rigolant, mais je le pense sérieusement. Si ça continue comme ça, même ma peau va perdre ses pigments foncés et je vais devenir à mon tour une « blanca » comme toutes ces autres européennes. Heureusement, j'aurai toujours mon accent pour me distinguer dans la masse. Je me redresse à peine pour lui murmurer à l'oreille quelques mots.
« Mais là ça va… Tu me tiens chaud. »
La chaleur humaine, il n'y a que ça de vrai et son corps aussi proche du mien est aussi efficace qu'un radiateur. Toutefois, je suis bien heureuse quand il nous recouvre de la couverture dans laquelle je lambinais un peu plus tôt et je le suis encore plus quand son bras vient se poser sur ma taille.
Je fixe l'écran de télévision noir depuis un bon moment déjà et je profite de ce petit silence pour libérer mon esprit en ne pensant à rien. Un peu comme j'avais demandé à Kainoa de le faire quand j'avais entrepris de lui faire ce petit massage thérapeutique. Toutefois, je dois de nouveau reconnecter mes neurones quand il me pose une question qui a le don de me désarçonner. Je relève la tête vers l'étudiant, les sourcils légèrement froncés par la confusion. D'où lui vient cette idée ? Cela dit, ça ne m'empêche pas d'y penser sérieusement et après un petit instant de réflexion, je lui lance.
« Voir mon héros Tony Montana se faire descendre n'avait pas assez l'allure d'un film d'horreur pour toi ? » Je souris. « Mais oui, on peu dire que j'aime bien. Enfin uniquement les trucs surnaturels… Le genre gore, très peu pour moi. »
Ben oui… Les films gores sont tellement faux. Le sang est trop rouge, les méchants trop détraqués, les membres qui volent dans tous les sens ne sont pas assez réels. Certes, il faut admettre qu'ils ont fait des progrès dans l'industrie cinématographique, mais je préfère de loin les possessions, les sortilèges, les fantômes…
« Tu veux en regarder un ? Parce que sinon… j'en connais un qui se passe actuellement sous tes yeux. Je t'explique. C'est une fille, tu vois, dans le genre vraiment canon, bomba latina et tout et il y a ce mec, pas mal du tout également, qu'elle adooore embêter pour le fun, mais aussi parce qu'elle l'aime bien quand même. Le truc c'est ça fait deux fois qu'elle se dévoile vachement au mec et qu'elle sait pas trop où ça la mène. Elle flippe un peu tu vois, c'est franchement effrayant dans le genre film d'horreur. Et je crois que j'ai besoin de ton avis pour savoir ce qu'elle va devoir faire pour la suite… »
Non, décidément, la subtilité n'a jamais été mon fort. Mais je sens que la question doit se poser parce que j'ai bien conscience que depuis ce dernier jour, tout  changé. Alors autant savoir comment avancer avec Kainoa. Si je peux avancer un peu moins au hasard depuis la perte de Demian et par conséquent de tous mes repères dans ce village, alors je demande.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.


Dernière édition par Ana-Sofia Reyes le Ven 10 Avr - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Mer 8 Avr - 1:59


Partager sa peine, ça faisait toujours du bien, aussi immense puisse-t-elle être. Kainoa s’en rendait pleinement compte à l’instant précis. Il se sentait allégé, parce qu’il pouvait se confier à Ana-Sofia, qui n’était pourtant pas l’une de ses amies proches. Et en un sens, c’était peut-être ce qui rendait les confidences plus faciles, aidait les confessions à sortir plus facilement de sa bouche. Et puis pour mettre de l’humour et lui rappeler qu’il n’était pas moche, elle était la championne. Pour les contacts physiques aussi, ça, c’était une certitude. Il avait déjà eu l’occasion de le constater pleinement et il n’y avait jamais vraiment répondu, notamment parce qu’il se sentait coupable vis-à-vis de sa petite amie. Maintenant, les choses avaient changé. Les choses avaient changé, pour son plus grand malheur certes, mais tant qu’on y était, il était bien décidé à profiter aussi des avantages de ce revirement de situation pour le moins inattendu. Il avait besoin d’avoir quelqu’un auprès de lui et ça n’avait pas l’air de la déranger le moins du monde. De toute façon, d’après ce qu’il avait cru comprendre de Mathys, la jeune femme était de nature tactile, pas seulement avec lui.

Il esquissa un sourire lorsqu’elle lui murmura à l’oreille qu’il lui tenait chaud parce que oui, elle devait avoir froid en petite tenue. « C’est sûr que t’es pas tombée pendant la bonne période ! Mais oui, promis, on connaît l’été. Ça n’a sûrement rien à voir avec le climat dans ton pays, mais… Ce sera déjà mieux que ça. » Il lui demanda ensuite si elle aimait les films d’horreur. Il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il voulait faire ou plutôt, il n’avait pas envie de faire grand-chose. Tout ce qu’il voulait, c’était rester là, tranquillement. Ne pas penser à grand-chose, même si ça lui semblait difficile. Profiter de la présence de la brunette. Regarder un autre film lui semblait être une bonne idée, mais il ne voulait pas voir quoi que ce soit qui ressemblait de près ou de loin à de l’amour, à un coeur, à une histoire sentimentale ou à quoi que ce soit dans le genre. Il refusait, ce soir, de se sentir dépérir face au bonheur des autres. Alors quoi de mieux qu’un film d’horreur dans le genre ? Ana-Sofia évoqua quelque chose de surnaturel. Kainoa ne regardait pas souvent des films d’horreur, il n’en avait pas souvent le temps et préférait encore privilégier les documentaires qui l’aideraient dans ses études. Mais quand elle parla du surnaturel, cela lui rappela un souvenir. « Peu après la sortie du film, j’avais regardé The Grudge avec mon petit frère, tu connais ? Ça doit bien faire au moins dix ans. Figure-toi que j’ai regretté de l’avoir regardé. Pendant un moment, j’ai plus vu ma couverture de la même façon. » Aujourd’hui, ça lui donnait envie de rire, mais sur le moment, ça n’avait absolument rien de drôle.

Poursuivant sur sa lancée, la Mexicaine commença à décrire un film d’horreur qui leur était très familier à tous les deux. Il esquissa un sourire, l’écoutant parler. « Tu trouves que ça ressemble à un film d’horreur, toi ? On dirait plutôt quelque chose qui tourne bien, à mon goût » plaisanta-t-il. « C’est vrai, tu trouves que dans ce film, la fille l’aime bien quand même ? » Cette comparaison l’amusait. « Et puis, je trouve que le mec aussi se dévoile vachement, non ? » Il resserra son étreinte autour d’elle, cherchant ses mots. « Il faut pas qu’elle flippe. Elle peut… Juste arrêter de trop l’embêter. Et ils peuvent devenir amis. »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5099
POINTS : 3140
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Ven 10 Avr - 10:46

I'll never let you go
If you promise not to fade away
Never fade away

Pas tombée sur la bonne période ? C'est le moins qu'on puisse dire ! Et encore, quand Demian m'avait proposé le Pays de Galles, je n'avais pas pensé qu'il y ferait si froid. J'étais simplement contente de ne pas devoir fuir au Canada ou en Alaska. Là, je crois que jamais je ne m'y serais faite, même après des années de vie là-bas. Mais je préfère ne rien ajouter. Je dis bien assez de mal sur le Pays de Galles et sur l'Europe en général, alors autant me taire pour cette fois. Chauvine comme je suis, je ne suporte pas que les gens disent du mal de mon pays et peut-être que c'est pareil pour Kainoa, alors autant essayer de ne pas le froisser. Le pauvre vit déjà des choses pas vraiment plaisantes, alors nous allons nous éviter un débat d'ordre géographique. Surtout que jamais rien de bien ne découle des débats quand j'en fais partie. Je campe sur mes positions sans aucun moyen de me faire flancher.
Et nous préférons finalement parler de films d'horreur. Je ne peux réprimer un petit sourire en l'entendant évoquer The Grudge. Je l'ai visionné moi aussi, de longues années auparavant, mais je m'en souviens plutôt bien. De même que lui fut traumatisé, les images me revenaient souvent en tête les premières nuits. Heureusement que nous partagions notre chambre avec ma soeur à l'époque, ce qui nous empêchaient de trop perdre la tête après de tels films d'épouvantes.
« T'as l'air très proche de ton petit frère. »
Fis-je un peu rêveuse sans vraiment commenter son histoire. C'est plutôt le fait que d'ordinaire, il ne parle que de lui pour me dire qu'il est mieux que lui et que je m'entendrais plus avec ce dernier. Je ne suis pas sûre que ce soit vrai, mais en effet il m'a paru bien sympathique la fois où il m'a laissé entrer chez eux alors qu'il ne m'avait jamais vu auparavant.
Je le regarde, un peu plus sérieuse qu'auparavant quand je lui explique mon petit film imaginaire qui fait plus écho à notre histoire qu'à autre chose et quand il esquisse un sourire, je sais qu'il a compris là où je veux en venir. Ce que j'énonce est clair et net. C'est moi qui ne sais plus trop quoi faire maintenant que nous avons partagé toutes ces choses. Il est le seul en dehors de Mathys et de cet raclure de gynécologue à savoir pour l'avortement et à présent, il sait des choses sur moi et sur ma famille que même mon colocataire ignore. Pourtant il marque un point en demandant si je ne trouve pas que lui aussi s'est dévoilé. C'est bien vrai, ça. Il a en effet dit des choses que je n'aurais jamais pu deviner et le fait est que toutes ces confidences ont changé la donne et que plus jamais je ne pourrais l'embêter l'esprit tranquille. Ou peut-être simplement pas dans les prochaines semaines. Rien ne m'empêche de recommencer dans les prochains mois quand toute cette histoire sera tassée.
« C'est vrai qu'il s'est dévoilé lui aussi… Et oui, je peux t'assurer qu'elle l'aime bien ! »
Il resserre son emprise autour de ma taille et je m'en mords la lèvre, encore trop peu habituée à ce Kainoa aussi tactile qui me plait vachement.
Et puis, il propose une solution quant à la situation que je qualifie d'effrayante. Quoi faire maintenant que je ne sais plus comment agir avec lui ? Et il répond dans la logique des choses. C'est ce que font les gens qui se rapprochent normalement. Ils deviennent amis. Ils ont appris à se connaître l'un et l'autre alors ils peuvent bien continuer à partir dans cette voie. Mais ce n'est pas ce que je veux.
Je me pince les lèvres avant de reprendre en le regardant beaucoup plus sérieusement qu'auparavant. Ses iris aussi claires sont envoutantes et j'ai du mal à m'en détacher.
« Mais j'ai pas envie d'un ami. » Dis-je assurée.
Je laisse tomber le "elle" et le "lui". Je reviens aux bases. A nous, à ce que nous faisons encore ensemble.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Sam 11 Avr - 2:25


Kainoa esquissa un sourire quand Ana-Sofia évoqua le fait qu’il semblait très proche de son petit frère. Oh, les choses n’avaient pas toujours été faciles entre eux… Mais elles s’étaient vraiment arrangées, particulièrement depuis qu’Anthony était venu vivre avec lui. Il haussa légèrement les épaules, ne sachant pas très bien comment exprimer tout ça. « Ça a pas toujours été évident entre nous, peut-être parce qu’on est vraiment très différents et qu’on a un contexte familial compliqué, mais… Ça s’est bien amélioré. Et puis on vit ensemble, comme t’as dû le remarquer, donc ça aide forcément ! » Oui, dire qu’ils étaient vraiment différents, c’était peut-être encore un euphémisme. Mais c’était son frère et l’homme qu’il aimait le plus en ce bas monde. Qu’ils s’entendent bien mieux à présent, c’était tout ce qui comptait.

D’ailleurs, Kainoa ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’aurait dit Anthony s’il l’avait vu dans cette situation. Oh, il lui aurait sûrement soufflé d’essayer d’aller plus loin… D’autant plus que la Mexicaine n’y semblait pas vraiment opposée, du moins, c’était ce que ses sms précédents semblaient suggérer. Ou alors elle avait juste envie de rigoler. Il ne savait pas trop. Jusqu’ici, tout ça n’avait pas posé problème à proprement parler, puisqu’il était de toute façon incapable de faire une telle chose à sa copine. Mais maintenant que les choses avaient changé… Le scénario de film imaginé par Ana-Sofia le faisait rire, mais au fond, il commençait à se demander si elle ne voulait pas dire vraiment autre chose. « Il l’aime bien, lui aussi » souffla-t-il doucement.

Et c’était sincère. D’accord, entre eux deux, les choses semblaient plutôt mal parties à la base. Elle prenait un malin plaisir à le taquiner et à tester ses limites, ainsi qu’à le mettre très mal à l’aise. Mais par la suite, les choses avaient changé, notamment cette fois où elle était passée chez lui à l’improviste et qu’il avait débarqué avec son neveu. Il avait découverte une jeune femme touchante, avec une histoire émouvante. Et là, maintenant, elle l’accueillait chez lui, le réconfortant comme elle pouvait, faisant preuve d’une gentillesse qu’il n’aurait même pas soupçonnée. Oui, vraiment, il commençait à bien l’aimer - enfin, ça avait sans doute déjà commencé un peu avant.

Il lui avait dit que maintenant que les choses avaient changé entre eux, ils pouvaient devenir amis. Elle lui répondit, d’un ton assuré, laissant de côté son histoire pas si fictive que ça, qu’elle n’avait pas envie d’un ami. Pas envie d’un ami ? Il n’était pas sûr de savoir comment interpréter ça. Elle avait planté son regard dans le sien. Leur proximité commençait à troubler le jeune homme. Il sentit qu’il commençait à se perdre dans ces grands yeux sombres, dont la couleur contrastait avec les siens. Sans même s’en rendre compte, Kainoa avait rapproché son visage du sien. « Et ça, est-ce que t’en as envie ? » Réduisant définitivement l’espace qui les séparait encore, sans réfléchir, il posa ses lèvres sur les siennes. Comme elle ne semblait pas opposer de résistance, il commença à l’embrasser délicatement, un peu timidement. Sa main libre se posa sur la joue de la brunette, tandis que, de son autre bras, il resserrait son étreinte autour d’elle pour la rapprocher un peu de lui.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5099
POINTS : 3140
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Lun 13 Avr - 13:51

I'll never let you go
If you promise not to fade away
Never fade away

Toujours dans cette façon détournée de dire les choses, le brun avoue dans un souffle à son tour qu'il m'aime bien. Cette même façon que j'ai en quelque sorte inaugurée pour que nous puissions continuer à parler sans prendre le risque de trop s'impliquer – même si ça revient au même quand on y pense. C'est réconfortant de savoir ça. De se rendre compte que même si je ne suis que le lot de consolation et pas la personne qu'il était venu voir à la base, il n'est pas totalement indifférent à ce que je peux faire pour lui et que toutes ces choses échangées auront servies à me faire apprécier du gallois.
Je souris à ses mots, un peu naïvement, parce que malgré tout, ce sont ce genre de petites attentions qui aident à garder la tête haute dans ces périodes où tout le monde semble nous abandonner. Alors je le laisse dire qu'il m'aime bien tout comme je le laisse me serrer contre lui parce que c'est agréable à un point que je ne saurai qualifier. Pour un temps, je vais jusqu'à oublier la solitude dans laquelle je commençais à me complaire avant que le garçon ne vienne frapper à la porte. Pour un temps, j'ai la sensation de faire les choses bien en jouant sur l'honnêteté plutôt que sur les non-dits. Pour un temps, je me sens bien alors que je pensais que l'arrestation de Demian m'avait brisé sans espoir de remontée possible.
Mais je prends de nouveau le risque de l'implication et de tout ce que cela engendre en rétorquant à Kainoa que je ne veux pas d'un ami. A quoi ça sert les amis de toute façon ? On s'entraide, on partage sur des choses aussi insignifiantes et inutiles que le dialogisme bakhtinien, on s'amuse à propos de banalités pour au final, s'attacher, se lier et craindre la perte de l'autre. C'est le contraire de l'indépendance et de la liberté. C'est s'entourer, commencer à avoir besoin des autres et se retrouver perdu quand ils s'en vont. C'est l'Enfer. L'amitié est un concept immonde dans lequel je ne veux plus jamais tomber. Même si, dans le fond, ça ne sera pas cette volonté de fer qui m'empêchera de retomber dans l'un de ces pièges tordus. Consciemment ou non.

Mais Kainoa n'est pas à court de ressources et il trouve une alternative à ce problème auquel nous devons faire face. Une nouvelle proposition qui, même si elle me surprend (agréablement parlant), ne peut qu'être encouragée. Il se rapproche, encore et encore, et je sens mon pouls s'accélérer. Va-t-il vraiment le faire ? Aussitôt, j'ai ma réponse. Oui, il le fait. Il pose ses lèvres sur les miennes alors qu'elles n'avaient probablement pas touché les lèvres d'une autre femme que celles de sa copine depuis de longues années. Il m'embrasse. Un baiser chaste et agréable, comparable à aucun autre.
Est-ce que le laisser faire serait comme profiter de sa vulnérabilité ? Peut-être, mais là, ma conscience est partie bien loin et je réponds à son baiser en passant mes bras autour de son cou, les yeux fermés et en l'attirant un peu plus près de moi pour mieux gouter à la douceur de ses lèvres. Le dessus de sa nuque est encore chaud et huileux à cause des produits que j'ai versé sur sa peau nue un peu plus tôt, mais ça ne m'empêche pas de resserrer ma prise.
Si j'en ai envie de ça… Je pense qu'il a à présent sa réponse et j'essaye d'en profiter jusqu'à ce que sa lucidité le rattrape. Toute hésitation s'envole quand je l'embrasse une nouvelle fois, confiante. Puis ma tête vient se nicher dans le creux de son cou sur lequel je dépose un nouveau baiser.
« T'as tout compris. »
Avoue-je dans un chuchotement avec une sensibilité encore inconnue alors qu'avec l'index de ma main droite, je commence à dessiner de petits motifs arrondis le long de sa clavicule. Toutes les raisons sont bonnes pour le toucher, pour le caresser.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Lun 13 Avr - 19:11


En règle générale, il était assez rare que Kainoa agisse sans avoir au préalable pesé le pour et le contre. Il s’efforçait toujours de réfléchir aux conséquences de ses actes, sans aucun doute parce qu’il trouvait que ses parents avaient commis d’énormes erreurs en zappant cette partie-là de trop nombreuses fois au cours de leur vie, ce qui les avait menés dans des situations lamentables qu’ils auraient pourtant pu éviter. Mais ce soir-là, il avait l’impression de ne plus être le même. Ce soir-là, c’était un profond chagrin qui le dévastait, un sentiment d’abandon qui l’envahissait et qu’il n’arrivait pas à refouler. Ce soir-là, il n’était plus vraiment lui-même et il laissait parler son coeur plutôt que sa raison, il suivait simplement ses envies et agissait un peu impulsivement. Recherchant instinctivement du réconfort et une certaine chaleur humaine, il se montrait beaucoup plus tactile que d’ordinaire et il se doutait bien que ça devait perturber Ana-Sofia, laquelle n’avait pas l’habitude de le voir se comporter ainsi. Mais comme ça ne semblait pas la déranger, il n’avait rien changé à son attitude et finalement, au bout de l’histoire qu’elle lui avait racontée et qui correspondait à la leur, il avait fini par l’embrasser.

Oui, il l’avait embrassée. Il l’avait embrassée alors que pendant des semaines, des mois entiers, il s’était appliqué à repousser ses avances, à lui signifier le plus clairement dont il était capable qu’il n’était pas intéressé, lui demandant d’arrêter de lui envoyer des textos un peu osés. Il l’avait embrassée alors que Sunshine venait de partir, il l’avait embrassée alors qu’il n’avait pas embrassé d’autre femme depuis qu’il était au lycée. Il y avait là quelque chose de différent, mais aussi d’agréable, comme si elle lui prouvait en quelque sorte qu’il pouvait avancer et qu’il pouvait attirer d’autres femmes que celle qui avait été sa copine pendant si longtemps. Il n’arrivait pas très bien à mettre des mots sur ses sentiments, il avait juste l’impression que son cerveau s’était fait la malle et qu’il fallait profiter de l’instant présent.

Elle ne l’avait pas repoussé, ce qu’il avait un peu craint, à la base. Bien entendu, il lui avait laissé tout le loisir de s’écarter de lui si elle le désirait. Mais il s’était senti rassuré quand elle avait passé les bras autour de son cou pour mieux l’attirer contre elle. Il se rapprocha volontiers, retenant son souffle, se laissant totalement enivrer par ce moment qu’ils partageaient ensemble. Elle répondait à son baiser, ça lui faisait plaisir, peut-être plus que de raison à cause de sa sensibilité accrue d’une manière inhabituelle. Il prolongea leur baiser, ses mains se posèrent sur les hanches de la demoiselle, alors qu’il les retenait difficilement de s’égarer sur ses courbes. Et finalement, elle avait posé la tête contre lui, dans son cou sur lequel elle déposa un baiser, ses doigts se promenant le long de la clavicule du jeune homme. Il posa la tête sur la sienne, fermant les yeux. Ses cheveux sentaient bons. Les bras du Gallois entouraient toujours les hanches de la brunette, ses doigts la caressaient légèrement. « Est-ce que je peux dormir ici ce soir… ? » souffla-t-il finalement.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 


Dernière édition par Kainoa Baxter le Mar 14 Avr - 2:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5099
POINTS : 3140
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Lun 13 Avr - 23:28

I'll never let you go
If you promise not to fade away
Never fade away

Intérieurement, je n'en reviens absolument pas. Toutes les caresses qu'il me procure depuis tout à l'heure, tous ces rapprochements plus ou moins subtils… Je les avais bel et bien perçus. Je les encourageais, même. Mais de là à venir m'embrasser ? Je ne m'en serais pas douter une seule seconde, et pourtant je m'en délecte. Tous mes efforts pour le taquiner, tous les sous-entendus que je pouvais faire et qu'il me renvoyait comme un boomerang, tous ces effleurements que je provoquais volontairement pour le voir s'empourprer… Et là, c'est ce même garçon qui change radicalement de comportement et qui pose ses lèvres sur les miennes en premier. Ce garçon qui passe de l'introverti mal à l'aise en ma compagnie à celui qui m'embrasse doucement, mais sûrement. Pas pour me déplaire, bien sûr. Il n'a pourtant pas mangé énormément de glace à la téquila… Son comportement n'est donc pas dû à un abus d'alcool. C'est sans doute son chagrin qui le met dans cet état là et qui le rend aussi décomplexé ou alors c'est sa façon inconsciente de se venger de l'infidélité de son ex. Dans tous les cas, je suis plus qu'heureuse que ce soit dans mes bras qu'il soit venu se réfugier et que ce soient mes lèvres sur les siennes. Maintenant qu'il est là, tout près de moi, si proche de moi, je ne veux plus le laisser partir. Il m'en a trop donné pour me laisser tomber et alors qu'il caresse délicatement mes flancs, un sourire m'échappe et je hoche la tête pour lui faire comprendre qu'il peut en effet rester ici ce soir.
« Evidentemente »
Les caresses de Kainoa sont à l'image de sa personnalité : douces et timides. Différentes des autres que j'ai pu recevoir. Les siennes, on les découvre petit à petit et on en veut soudainement bien plus encore. Alors ma main qui se baladait sur le haut de son torse, descend de plus en plus jusqu'à son abdomen parfaitement dessiné pour finalement s'arrêter sur l'un des passants de son jeans. Quand je l'agrippe, je me redresse pour ensuite l'enjamber et me mettre à califourchon sur lui. Les bras à nouveau autour de son cou, une de mes mains se perd dans ses cheveux que j'effleure avec délicatesse et malice. Je m'aventure une nouvelle fois près de sa bouche pour capturer ses lèvres, encore. Il n'aurait certainement pas dû commencer, mais il l'a fait et pour le moment, je compte bien en profiter pendant qu'il me l'autorise encore.
J'embrasse à nouveau son cou, la commissure de ses lèvres, puis sa bouche. Lentement à chaque fois, parce que nous ne sommes pas pressés par le temps. Je sais que Mathys ne risque pas de rentrer ce soir, alors je prends mon temps et je profite de ce que je pensais ne jamais pouvoir obtenir de Kainoa.
Et justement, je me souviens à qui j'ai affaire. A un garçon sensible qui est en train de vivre une rupture douloureuse et à laquelle il risque d'avoir du mal de se remettre, alors j'arrête ces baisers avant de trop l'en envahir et je préfère m'assurer de quelques détails avant tout.
« Mais quand tu dis ça… C'est avec moi que tu veux dormir ? Ou est-ce que je te fais toujours aussi peur qu'avant ? »
La peur est un bien grand mot, mais il doit bien comprendre que je fais ici référence à cette gêne dont il était toujours affublé en ma présence. Gêne qui semble s'être dissipée ce soir, mais sait-on jamais.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Mar 14 Avr - 2:52


Si, à peine quelques jours auparavant, quelqu’un avait dit à Kainoa qu’il se retrouverait ainsi avec Ana-Sofia, il ne l’aurait sans doute pas cru. Aux yeux de certains, c’était peut-être prévisible étant donné qu’il semblait se tramer un petit jeu entre eux, comme sa petite soeur le lui avait bien souligné au concert de la Saint-Valentin. Mais pour lui, c’était vachement improbable tant qu’il était avec quelqu’un. Et maintenant que Sunshine était partie, c’était comme si toutes ses défenses s’effondraient. Il n’avait même plus de raison (valable, du moins) de se tenir à l’écart d’elle au sens physique du terme. Alors en la voyant aussi réceptive, il ne s’était pas retenu de l’embrasser. Et alors qu’elle lui confirmait qu’il pouvait dormir là (l’idée de se retrouver tout seul l’horripilait, bien plus que n’importe quel autre soir), un sourire effleura les lèvres du jeune homme. « Merci » murmura-t-il au creux de son oreille.

Il n’avait pas fallu beaucoup plus longtemps à la Mexicaine pour s’aventurer un peu plus loin dans ses caresses. Il frissonna légèrement en sentant les mains de la brunette s’attarder sur son ventre, ne put que sursauter lorsqu’elle s’installa à califourchon sur lui. Elle avait les bras autour de son cou, une de ses mains jouant avec ses cheveux. Il resserra son emprise autour d’elle, alors qu’il répondait à son baiser avec un peu plus d’empressement que le précédent. Il poussa un soupir alors qu’elle l’embrassait dans le cou. Si elle continuait ainsi, il ne parviendrait pas à faire preuve de réserve bien longtemps. Ça commençait déjà à lui faire tout drôle à l’intérieur. Il essayait pourtant de s’empêcher d’aller plus loin, parce qu’il ne voulait pas passer pour le mec aux abois qui se réfugiait vraiment dans les bras d’Ana à peine son ex lui avait-elle tourné le dos. Mais elle s’y prenait tellement bien qu’il était difficile de lui résister. De toute façon, c’était lui-même qui avait enclenché le processus, il savait qu’il aurait du mal à reculer.

Quand elle lui demanda si c’était avec elle qu’il avait envie de dormir, ou si elle lui faisait toujours aussi peur qu’avant, Kainoa hésita deux secondes sur la manière appropriée de répondre. Il plongea à nouveau son regard dans le sien, comme s’il espérait qu’elle puisse lire en lui, ce qui lui paraissait tout de même difficile vu qu’ils ne se connaissaient pas depuis si longtemps que ça. Alors il décida que le meilleur moyen de lui répondre était de prendre à nouveau possession de ses lèvres. Il pressa doucement le corps féminin contre le sien, espérant ainsi être suffisamment clair. L’une de ses mains remonta le long du dos de la jeune femme, sous son débardeur. Elle ne portait pas de soutien-gorge et il s’en était sans doute déjà rendu compte, mais maintenant qu’elle était aussi près de lui, dans une telle posture, il sentait le désir monter en lui. Son autre main remonta lentement le long d’une des cuisses de la demoiselle, jusqu’à s’agripper légèrement à son shorty, tandis que son baiser se faisait plus passionné.

Il aurait voulu se laisser totalement enivrer par l’instant présent, mais même si les choses étaient très bien parties, quelque chose l’en empêchait. C’était peut-être un peu ridicule, mais quelque chose au fond de lui, peut-être un reste de conscience, lui soufflait que ce n’était pas forcément très convenable. Foutus principes. Alors, un peu déçu, il s’arrêta, ramenant ses mains à un endroit un peu plus décent (à savoir la taille d’Ana-Sofia), posant la tête contre son épaule. « Attends… » Il entendait d’ici son petit frère lui hurler qu’il était stupide, qu’il fallait en profiter. Mais l’image qu’elle avait de lui et qu’il avait de lui-même risquait d’en prendre un sacré coup, non ? Sa voix était devenue un murmure. « Je… Bon, écoute… T’es superbe et là, je sais même pas comment je fais pour me retenir de te sauter dessus… Mais… J’crois que ce serait pas très correct. Et j’parle même pas de moi ou des autres, simplement par rapport à toi. Je… J’veux pas te donner l’impression que j’me sers de toi ou quoi que ce soit dans le genre… »

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, nate, lizzie, deborah, jesse y yevgeniya
TON AVATAR : stephanie sigman
TES CRÉDITS : penny (gif)
RAGOTS PARTAGÉS : 5099
POINTS : 3140
ARRIVÉE À TENBY : 16/09/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (26.09.89)
CÔTÉ COEUR : casada con caleb
PROFESSION : narcotraficante
REPUTATION : la cualquiera mexicana


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Mer 15 Avr - 22:55

I'll never let you go
If you promise not to fade away
Never fade away

Kainoa se laisse entraîner dans l'instant présent. Répondant à chaque caresse, à chaque baiser avec un peu plus d'assurance. Je l'autorise à passer la nuit ici et son sourire me laisse penser qu'il est satisfait de cette réponse. Pourtant, il me faut plus de garanties et j'ai besoin de savoir s'il compte passer la nuit avec moi ou s'il préfère squatter la chambre de Mathys. Certes, ce n'est pas la première fois que je laisse quelqu'un dormir ici, mais ce n'est pas pour autant une habitude de la maison. Si j'ai besoin de réconfort, en principe, j'essaye de le chercher ailleurs sans le ramener ici, par respect pour Mathys. Il a la décence de ne pas faire venir Iwan ici, alors j'essaye de faire de même. C'est comme ça, quand on vit à plusieurs. Je me demande si le frère de Kainoa le prévient avant de ramener des filles chez eux : j'en doute. Mais ce soir Mathys n'est pas là et je commence à vraiment me réjouir de son absence sinon rien de tout cela ne se serait produit. Quel gâchis ç'aurait été. Et pour répondre à ma demande, Kainoa n'a pas besoin de mots. Sa gestuelle est suffisamment explicite pour me faire comprendre le fond de sa pensée. Très bien. Il ne veut pas passer la nuit seul et je suis plus que disposée à le laisser rester avec moi. Pressée comme ça, contre lui, ma respiration se fait plus rapide, tout comme les pulsations de mon coeur. Sa main le long de ma cuisse me ferait presque perdre les pédales si bien qu'un petit gémissement s'échappe de mes lèvres en plus de m'arracher un tremblement d'excitation. Il sait s'y prendre, c'est certain. Les papillons dans le ventre sont difficiles à retenir et l'envie languissante est de plus en plus prononcée.
Mais la cadence ralentit soudainement au lieu de s'accélérer comme un moment de cet ordre devrait le supposer.
Ses mains se reposent au niveau de ma taille et j'essaye de cacher ma déception en souriant simplement. Il fallait s'y attendre. Kainoa reste un gentleman et je ne peux pas lui en vouloir d'avoir une morale et de ne pas se transformer en vrai chien maintenant qu'il est fraichement célibataire. C'est dommage, car l'avant goût qu'il vient de m'offrir était tout bonnement divin, mais je respecte sa demande et j'attends. (Sait-il seulement jusqu'à quand je suis capable d'attendre ?) Il pose sa tête sur mon épaule et ma main qui se baladait dans ses cheveux se pose naturellement sur sa nuque.
Flattée par ses compliments, un sourire étire mes lèvres sans même que je m'en aperçoive. Pourtant, les flatteries ne suffisent pas entièrement à effacer la petite déception que j'ai dans le bas ventre. C'est surtout la première fois que je me fais stopper en si bon chemin.
« D'accord. » souffle-je en lui caressant délicatement la joue.
Quand bien même il ne me regarde pas, j'essaye de sourire pour dédramatiser la situation. Ce n'est pas comme si je ne pouvais pas le comprendre. Sa réaction est naturelle et son comportement aussi galant en est presque touchant, renforçant le fait que ce garçon est une véritable perle.
J'aurais pu lui dire qu'il ne se servirait pas de moi, mais que ce serait plutôt l'inverse, mais pour une fois je parviens à garder ma bouche fermée. Je me redresse, quitte les cuisses du garçon sur lesquelles je m'étais installée et me mets debout. Je prends la main du garçon et je le fais se relever à son tour. Je l'entraîne avec moi, monte les quelques marches de la mezzanine pour arriver dans ma chambre. Je me glisse dans les draps sans un mot en attendant qu'il me suive pour enfin faire ma seule et unique requête pour cette nuit.
« Serre-moi contre toi. »
Après cette soirée aussi chargée en émotions, je crois bien avoir besoin des ses bras autour de moi pour essayer de mettre de l'ordre dans ma tête et surtout, pour décompresser.

_________________

Varium et mutabile semper femina

There are worse things I could do, than go with a boy or two. Even though the neighborhood thinks I'm trashy, and no good, I suppose it could be true, but there are worse things I could do. I could flirt with all the guys, smile at them and bat my eyes. Press against them when we dance, make them think they stand a chance, then refuse to see it through, that's a thing I'd never do. But to cry in front of you, that's the worst thing I could do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA Jeu 16 Avr - 6:20


Kainoa s’était finalement arrêté, non sans déception. Bien sûr qu’il en avait envie, elle était carrément canon et il aurait suffi qu’ils continuent un tout petit peu pour qu’il ne soit plus un minimum maître de lui-même. Mais c’était peut-être un sursaut de conscience qui l’avait réveillé. Même dans les pires situations, il restait plus ou moins fidèle à lui-même. Et encore… Ce n’était même pas par rapport à lui-même, à ce qu’il pouvait bien ressentir ou à quoi que ce soit dans le genre. Non, il s’agissait uniquement d’elle. Il n’avait pas envie de profiter d’elle, cette idée l’horripilait. Même si elle en avait envie, que risquait-elle de penser ensuite ? Qu’elle n’avait été là que pour le consoler, dans tous les sens du terme ? Qu’il s’était jeté sur elle parce qu’il était désespéré ? Non, elle méritait sans doute mieux que ça. Il ne voulait pas que plus tard, elle y repense avec ressentiment. Contre toute attente, il avait découvert en cette jeune femme particulière une alliée. Il était loin, le temps où elle ne faisait que le taquiner… Désormais, un lien différent, plus fort, s’était tissé entre eux. Il ne voulait pas gâcher ça.

Il sentait qu’elle était un peu déçue et il le comprenait. Oh, elle avait la gentillesse de ne pas le montrer, mais il le devinait, confusément. Un peu penaud, il espérait simplement qu’elle ne lui en veuille pas. Après tout, elle s’était montrée tellement charmante avec lui… Mais visiblement, non, elle caressa délicatement sa joue. Elle semblait comprendre. Du moins osait-il l’espérer. Quand elle se redressa, pendant un instant, il eut peur qu’elle ne lui demande de rentrer chez lui. Mais non, elle lui tendit la main pour qu’il se relève et finalement, elle l’entraîna dans sa chambre. Elle se glissa sous le draps et il la rejoignit aussitôt, sans prononcer le moindre mot. Il découvrait vraiment une facette inattendue chez la Mexicaine, quelque chose d’attachant, quelque chose qui le touchait bien plus qu’il ne le montrait.

Sans se le faire répéter, le jeune homme accéda aussitôt à la requête d’Ana-Sofia. Il l’entoura de ses bras, pressa son corps contre le sien, l’incitant à poser la tête contre son torse. Il sentait son souffle chaud effleurer sa peau. Il était réconforté par sa présence. Ce soir-là, pour la première fois, il passait la nuit avec une autre femme que Sunshine dans ses bras, mais pas comme on aurait pu le penser, pas comme on pourrait le croire si on les découvrait tous les deux ensemble le lendemain. « Merci… » souffla-t-il simplement, parce que c’était la seule chose qu’il était capable de lui dire.

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA

Revenir en haut Aller en bas

I really need someone right now. - ANA-SOFIA & KAINOA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-