AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Together we're invincible. Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Together we're invincible. Caleb Sam 21 Fév - 17:28

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

Adelboden. Le trajet s'annonce long et peut-être difficile une fois arrivé outre-Manche, mais je m'en sens capable. Ce n'est pas comme si je prenais ce trajet pour une corvée, c'est même tout l'inverse. Ce voyage est l'occasion de voir mon meilleur ami et de passer du temps de qualité avec lui. Je sais que j'y vais fort cette année. Je sais que j'y vais peut-être un peu trop fort et que ce week end va me coûter un bras, mais j'ai vraiment envie de faire plaisir au garçon et de lui offrir un anniversaire digne de ce nom. Ce n'est pas tous les jours que l'on atteint le quart de siècle, alors il faut marquer le coup et faire quelque chose d'exceptionnel. Et c'est exactement ce qui est prévu pour les quatre prochains jours. Projet : Petit road trip, traversée du Pays de Galle, de l'Angleterre, et de la France pour enfin arriver en Suisse.
Le réveil sonne alors qu'il n'est que trois heures du matin. C'est probablement la première fois que je me réveille aussi tôt depuis un nombre incalculable d'années. Je me lève avec difficulté, prépare du café, encore et encore. Boire autant de diurétique avant un long trajet n'est probablement pas une bonne idée, mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour me réveiller de façon plus ou moins saine. Disons que c'est toujours mieux que de boire du Red Bull ou toute autre une boisson énergisante du même genre. Je passe sous la douche, passe en revue ma penderie pour trouver quelque chose à me mettre sur le dos. Le temps passe à vive allure, mais je parviens à être à l'heure. Les sacs de voyages avaient été soigneusement préparés la veille et ainsi, il ne me reste plus qu'à charger la voiture. Ma petite Mini-Cooper n'est pas très spacieuse, mais elle permet de rentrer les sacs de vêtements et de nourriture sans encombre. Heureusement que nous ne sommes que deux sinon la troisième personne serait probablement serrée entre toutes les affaires. Voyager léger ? Et puis quoi encore ?! Pour être sûre et certaine que le voyage se passe à merveille, je préfère emmener le plus de choses possibles. Que ce soit des vestes polaires pour braver le froid qui risquent d'être indispensables ou bien des peluches que nous avions quand nous étions enfants pour garder cet esprit de légèreté et pour se remémorer les bons instants passer ensemble.
Presque quatre heures, je monte dans ma voiture, prête pour la grande aventure. Une thermos de thé et une autre de café pour garder de la vigueur et contrer les effets de la fatigue dans le porte boissons et je démarre enfin.
J'arrive devant la maison de mon meilleur ami et je suis tellement excitée que finalement, je doute avoir besoin de tous ces litres de boissons. Cela fit, la prudence avant tout. J'aimerais klaxonner pour prévenir le garçon de ma présence, mais je ne tiens pas à réveiller le quartier. Pareil, je pourrais aller sonner à la porte des Donovan, mais je risquerais de réveiller le reste de sa famille et ça, c'est hors de question. Finalement, j'opte pour la solution la plus discrète et j'envoie un texto à mon ami « Je suis devant. »

Je sors de ma voiture, m'adosse contre la carrosserie pour attendre Caleb. Il ne met pas longtemps à arriver et aussitôt que j'aperçois son minois, je sens un sourire excité s'esquisser sur mes lèvres. Je me retiens pour ne pas lui sauter dans les bras. Une seconde, puis deux… Et c'est terminé, je ne peux plus me retenir. Eclatant de rire, je me mets à courir dans sa direction et je l'étreints avec force. Nous ne nous sommes pas vus que depuis quelques jours – et c'est entièrement ma faute – mais j'ai l'impression que cela faisait une éternité.
« Salut l'ancien ! »  lui dis-je quand je relâche mon étreinte.  « Ca va ? Pas besoin de déambulateur encore ? Vaudrait mieux pas avec ce que je te réserve en fait. »
Je lui donne un léger coup d'épaule et nous avançons de façon synchronisée jusqu'à la voiture. Je me replace côté conducteur et je prépare le GPS sans que Caleb ne voit la ville d'arrivée. Je m'installe, mets ma ceinture et nous sommes prêts.
« Alors… Une idée d'où je t'emmène ? » demande-je un sourire taquin aux lèvres.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Dim 22 Fév - 8:55


Trois heures trente. « Livin on a prayer », La célèbre chanson de Bon Jovi, venait de réveiller Caleb presque instantanément. Tâtonnant la table de chevet, il attrapa son téléphone portable et éteignit le réveil. Puis, en soupirant, il s’étira et se leva lentement, repoussant les draps. Plusieurs jours dans la semaine, il commençait très tôt à la pâtisserie ; ce n’était donc pas une nouveauté pour lui de se lever à des heures indues. Mais ce n’était jamais un plaisir pour autant et pendant quelques instants, Caleb se demanda pourquoi sa meilleure amie avait choisi de lui donner rendez-vous aussi tôt. Où pouvait-elle donc bien l’emmener ? Il avait besoin de son passeport, c’était déjà un signe. Mais ils partaient en voiture, donc forcément pas trop loin. Caleb avait bien essayé de partir à la recherche d’autres indices, mais sans succès. Et au fond, il aimait la surprise et faisait confiance à sa meilleure amie. Ils se connaissaient depuis le bac à sable et ses goûts lui étaient familiers ; alors pour un week-end, elle avait forcément fait le bon choix. Il avait donc laissé tomber l’idée d’essayer de deviner et s’était surtout concentré sur ce qu’il lui restait à faire avant - c’est-à-dire une tonne de devoirs. Pendant deux journées entières, il ne s’était consacré à rien d’autre qu’à ça et à son travail profane. Oui, parce qu’il avait bien fallu qu’il négocie un peu avec le boss. Il s’était aussi arrangé avec Lucy ; mais de toute façon, il prenait rarement des jours de congé, en-dehors de quelques jours en été, pour les fêtes ou pour les examens.

Au bout de trois minutes, le jeune homme se sentait un peu mieux et il commença à se secouer. Lizzie était censée passer le chercher à quatre heures tapantes et il fallait qu’il soit prêt. Avec une grimace, il se glissa sous la douche en s’arrangeant pour que l’eau soit très chaude. Il n’y resta pas bien longtemps, attrapant ensuite la tenue qu’il avait préparée la veille. Il avait longuement hésité, se demandant comment il devait s’habiller alors qu’il ne savait même pas où il allait. Finalement, il avait opté pour quelque chose de classique : un jean confortable, un T-shirt thermolactyle et un autre à manches longues à l’effigie de son équipe de football préférée, Chelsea. Il avait mis de côté un vieux pull-over qu’il affectionnait et son manteau préféré, ainsi que des chaussures qui lui tiendraient bien chaud. Après s’être brossé les dents, Caleb passa vaguement une main dans ses cheveux pour les arranger et il vérifia son sac à dos. L’indispensable s’y trouvait : iPad, chargeur d’Ipad et de téléphone portable, ordinateur portable et chargeur, trousse de toilette, portefeuille… Enfin, Caleb descendit à la cuisine et farfouilla à la recherche des cookies qu’il avait préparés la veille. Il en avait gardé une boîte entière pour le voyage, ainsi que des moelleux au chocolat pour ne pas mourir de faim. Fourrant le tout dans son sac à dos, Caleb était en train de mettre son pull-over quand la sonnerie sms de son téléphone portable retentit. C’était forcément Lizzie. Ouvrant le message, Caleb apprit qu’elle l’attendait devant et aussitôt, il se précipita pour mettre ses chaussures et saisir son manteau pour le jeter sur son épaule.

Quelques secondes plus tard, le fils Donovan sortait pour rejoindre sa meilleure amie. Le froid lui sauta aussitôt à la gorge et il se pressa vers la mini-Cooper. Peu de temps après, Lizzie lui sautait dans les bras et, en riant, il l’attrapait contre lui, la soulevant légèrement pour la faire tournoyer un peu. Il avait l’impression qu’elle n’avait pas été aussi affectueuse avec lui depuis un bon moment. Tandis qu’elle le taquinait, il décida de lui répondre sur le même ton. « T’as vu, je suis encore capable de te porter, donc c’est que ça va à peu près… » Il passa un bras autour des épaules de celle qui faisait partie de sa vie depuis si longtemps et finalement, ils s’engouffrèrent tous les deux dans la voiture. « Non, pas la moindre idée, mais tu m’intrigues vraiment… » En se retournant, Caleb se rendit compte qu’ils étaient vraiment chargés. Il laissa son sac à dos à ses pieds. « En tout cas, merci, c’est vraiment gentil de m’emmener en week-end… »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Dim 22 Fév - 13:09

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

Je saute sur le birthday boy, je m'accroche à lui comme un naufragé s'accroche à un rocher, de peur qu'il ne m'échappe et de m'écrouler. C'est idiot. Je sais qu'il sera toujours là pour moi et qu'il ne me quittera pas. Je sais que je pourrais toujours compter sur lui, peut importe ce qu'il se passe. Cela dit, ça ne m'empêche pas de renforcer mon étreinte pendant une nanoseconde avant de le relâcher. C'est bon de le retrouver, de le revoir et savoir que je l'ai tout le week-end rien que pour moi. En voulant organiser ce voyage, j'avais peur que le timing ne soit pas bon, que son père ne soit pas d'accord ou encore que son patron ne veuille pas s'arranger pour lui laisser les quelques jours, mais au fil des jours, ce week-end prenait forme et j'ai à présent toutes les cartes en main pour que tout se passe pour le mieux.
Une fois dans la voiture, je me débarrasse de ma veste, je m'installe confortablement et je mets en route la playlist que j'ai créé il y a quelques jours qui regroupe tous nos tubes favoris. Si on se tient à l'itinéraire que j'ai prévu, nous devrions arriver aux environs de dix heures du matin au niveau du tunnel sous la Manche et ce sera notre première grosse pause bien méritée en dehors des pauses pipi. Ainsi, nous nous préparons à passer six heures dans la même position jusqu'à la frontière du territoire anglais. Une fois arrivés à ce niveau, c'est une pause pour se dégourdir les jambes et pour manger qui nous attend. A l'extérieur, il ne fait pas si froid, mais la température à l'intérieur de la voiture est plaisante grâce au chauffage. Quand Caleb me répond par la négative quand je lui demande s'il a une idée sur notre destination, je souris, satisfaite de ma grosse surprise. J'hésite à lui offrir un petit indice, mais je préfère attendre encore un peu avant de le lui dire. Quoi qu'il en soit, il va vite comprendre que nous nous dirigeons vers le sud et non vers le nord. Un voyage en Ecosse aurait pu être sympathique, mais on sait bien que les meilleures neiges dans l'Europe centrale se trouvent dans les montages Suisses.
« C'est normal et surtout, ça me fait plaisir. Ca fait tellement longtemps qu'on a pas passé de temps rien que toi et moi… Ca m'a manqué. » Avoue-je en faisant la moue.
Lors des premiers miles, je prends la direction de Swansea. Pour le moment, le GPS n'est pas utile puisque je fais ce trajet toutes les semaines, plusieurs fois par semaine. Nous quittons le Pembrokeshire pour atterrir dans le comté de Glamorgan. Les musiques défiles et je m'égosille en chantant à l'unisson avec Caleb sur les classiques de Scorpions, puis ceux des Rolling Stones entre autres. Les miles s'enchaînent et l'excitation me gagne de plus en plus. Ca y est, j'ai envie de donner un petit indice au Donovan.
« Bon… Voyons voir si ta matière grise est toujours aussi performante ou si l'âge commence déjà à faire des ravages… » dis-je en m'esclaffant.« J'espère que tu as gardé des notions de tes cours d'Allemand, parce que les miens sont vraiment rouillés. » je marque une légère pause pour lui laisser le temps de réfléchir quelques secondes et je reprends.« Alors… des idées, maintenant ? »
J'aimerais voir la réaction du garçon, voir s'il commence à comprendre ou s'il est toujours aussi dans le vague, mais je dois garder mes yeux sur la route. Après tout, il y beaucoup de pays qui parlent l'allemand hormis la suisse allemande : l'Allemagne, l'Autriche, le Liechtenstein, le Luxembourg ou encore la Belgique.
Au bout de presque deux heures de trajet, la soif me gagne et je demande au garçon de me servir un gobelet de thé. Il s'exécute aussitôt et je l'en remercie. Nous arrivons à présent sur des routes que je n'ai pas l'habitude de prendre, alors je décide d'allumer le GPS pour ne pas me perdre et prendre du retard. Le week-end va déjà passer à une toute vitesse, alors autant ne pas perdre du temps inutilement – même si techniquement, du temps avec mon meilleur ami, n'est jamais du temps perdu. Le CD étant terminé, nous arrêtons nos vocalises quelques instants et j'en profite pour tenter une conversation.
« Bon et sinon… Qu'est-ce que tu racontes de beau, Caleb ? Il y a eu des nouveautés, des choses à me dire depuis la dernière fois qu'on s'est vu ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Lun 23 Fév - 7:52


Un large sourire éclaira le visage de Caleb quand sa meilleure amie avoua que ça lui manquait de passer des moments privilégiés avec lui. Affectueusement, il lui pinça légèrement la joue. « Ça m’a manqué aussi. » Le jeune homme avait l’impression que Lizzie s’était montrée quelque peu distante avec lui ces derniers jours et il n’aurait pas su expliquer pourquoi. Elle faisait partie intégrante de son univers depuis qu’il était haut comme trois pommes, alors il avait du mal à imaginer qu’elle puisse s’effacer. Ça l’avait préoccupé, mais il avait décidé de ne pas trop l’embêter - après tout, elle avait peut-être des soucis. Mais là, c’était peut-être l’occasion de lui en parler. Pas tout de suite, mais un peu plus tard, dans la conversation. Il se sentait quand même un peu rassuré. De toute manière, Lizzie n’aurait jamais oublié son anniversaire, particulièrement si c’était pour lui rappeler qu’il était devenu vieux en atteignant le quart de siècle. Elle en avait de la chance, d’être née un tout petit peu après lui, sinon, il aurait sans doute fait pareil ! Oh, de toute façon, il n’allait pas la louper, au mois d’avril - mais elle ne manquerait pas de lui rappeler qu’il restait le plus vieux des deux, même si ce n’était que de quelques semaines.

Cette année, la blondinette avait vraiment fait fort. L’anniversaire de Caleb était tombé un mercredi et il avait passé la soirée avec ses parents et sa petite soeur. C’était son premier sans Dan et ce constat l’avait profondément attristé. Mais il n’en avait rien montré, faisant bonne figure devant ses parents et Nia qui l’avaient emmené au restaurant à Swansea. En revanche, le Donovan avait reçu un sms de sa meilleure amie, l’informant qu’il devait réserver son week-end et préparer son passeport. Aussitôt, Caleb s’était mis à cogiter et il avait demandé quels vêtements il était censé emmener. Mais Lizzie avait tout prévu : pas le moindre indice, parce qu’en réalité, sa famille était dans le coup et préparait tout pour son départ depuis quelques jours. Caleb ne s’était rendu compte de rien et ça lui faisait d’autant plus plaisir de les voir tous se démener pour lui. En réalité, il était encore plus touché qu’il ne voulait bien le laisser paraître, mais il trouverait un moyen de dire merci à Lizzie d’une manière digne de ce nom. Il ne savait pas encore comment, mais il allait se débrouiller.

Comme on pouvait s’y attendre, le trajet se déroulait très bien. De toute façon, Lizzie et Caleb s’entendaient tellement bien et depuis tellement longtemps que les choses n’auraient pas pu se dérouler autrement. Appréciant la même musique, les deux jeunes gens criaient quasiment sur de vieilles chansons. Et finalement, sans qu’il l’ait vue venir, Lizzie lâcha un indice. Les sourcils de l’étudiant se soulevèrent d’étonnement. L’allemand ? Aussitôt, le cerveau de Caleb se mit à fonctionner à plein régime. Mais après tout, il n’avait pas beaucoup dormi et pas ingurgité énormément de caféine, alors… « Ben je sais pas… Tu comptes m’emmener en Allemagne ? Non, c’est un peu trop évident… En Autriche, peut-être ? Il paraît qu’ils ont des paysages superbes. » Du coup, Caleb se mit à réfléchir à la question soulevée par sa meilleure amie. Avait-il gardé des notions d’allemand ? Oh, sans doute un peu, probablement de quoi tenir une conversation courante - mais rien de bien brillant dans le fond. Peut-être tout juste de quoi se débrouiller… Et au pire, il se rabattrait sur l’anglais. « En même temps, tu m’étonnes, tu dessinais en cours d’allemand ! » Il plaisantait, profitant d’une occasion de plus pour la taquiner.

Les miles défilaient. Ils avaient dépassé depuis un bon moment déjà les terres connues de Swansea. Caleb s’efforçait d’être un bon passager, servant du thé à sa meilleure amie, lui offrant des cookies. Lui-même s’était à grignoter une fois qu’il avait senti que sa voix commençait à faiblir. « Hmm… Pas vraiment, non. J’ai pas encore revu Emily… » Lizzie savait qu’Emily était l’ancienne petit ami du défunt petit frère de Caleb et qu’ils s’étaient embrassés. Elle savait aussi à quel point Caleb se sentait déchiré, pris entre le désir de ne pas trahir la mémoire de son petit frère et des sentiments qu’il avait du mal à contrôler. « Mais j’ai mis les choses à plat avec Lucy, par contre. Je me suis vraiment excusé et euh… Elle l’a bien pris mais j’lui ai rien dit pour sa soeur, bien sûr… » Ou comment avoir une vie compliquée. Caleb avait embrassé la grande soeur d’Emily l’année dernière, avant le décès de Dan, tout en sachant qu’elle avait des sentiments pour lui. Il avait bu un coup de trop et il avait déjà expliqué à sa meilleure amie à quel point il avait honte de lui-même.

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Lun 23 Fév - 9:27

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

Je ne peux peut-être pas regarder le garçon froncer les sourcils et cogiter pour chercher notre destination, mais je l'entends émettre ses hypothèses et c'est bien assez suffisant. Je souris en l'entendant parler de l'Autriche et ce sourire sera la seule et unique réponse dont il disposera pour le moment… J'y avais pensé car il est vrai que le garçon marque un point, les paysages là bas sont superbes. Mais si je peux m'épargner quelques kilomètres pour me rendre dans l'une des meilleures stations de ski de la région, je ne vais pas me priver. Sur sa pique concernant mes occupations diverses en cours d'allemand, je m'aventure à lui donner une petite tape sur le bras en m'esclaffant. Il faut dire qu'il a bien raison. Si une langue ne m'a jamais attirée, c'est bel et bien l'allemand. Et d'abord, comment c'est possible de placer autant de consonnes côte à côte ? Et puis c'est sans parler de leurs mots à rallonge pendant lesquels ont a le temps d'appeler cinq fois une ambulance avant d'avoir terminé le mot en question. Non, l'allemand, ce n'est pas pour moi et je préfère nettement me contenter de l'anglais. Et pour la peine, lorsque je parlerai à ces suisses, je ferais en sorte de ne pas trop prononcer mon accent gallois pour qu'il puisse me comprendre plus aisément.
« En même temps, qui peut me blâmer ? Ce n'est pas comme si c'était une langue mélodieuse qui donne envie de la parler, on a juste l'impression de se faire insulter alors qu'en fait on nous demande simplement l'heure. A l'époque en plus, je ne pensais pas me rendre dans un pays germanophone. »
J'ai beau vouloir devenir professeur, tout le monde sait que ça ne sera pas prof d'allemand. J'espère même qu'il ne me faut pas de bases pour passer les examens finaux, sinon je risque de ne pas pouvoir réaliser mon rêve à cause de ces foutues lacunes qui persistent.
Quand je prends finalement le temps de parler avec mon meilleur ami sur un sujet un peu plus sérieux, je le regrette aussitôt. J'entends la voix du garçon bien moins assurée et je comprends qu'il ne veut peut-être pas parler de ces problèmes avec les filles Boyd. Peut-importe le problème dans lequel mon meilleur ami s'est fourré, je le soutiendrai toujours et ça il le sait. Je ne serai peut-être pas d'accord avec ses faits et gestes, mais je resterai avec lui. Ainsi, il n'a pas à se gêner lorsqu'il évoque l'ancienne petite-ami de son petit frère. Jamais je ne me permettrais de le juger.
« Mon ami, tu as le chic pour te mettre dans des histoires saugrenues, mais je t'aime quand même. »
Je quitte la route des yeux une seconde pour lui adresser un regard compatissant puis je reconcentre toute mon attention sur l'autoroute. Le trafic est très calme. Il faut dire que nous approchons les sept heures du matin et que le soleil commence seulement à se lever.
« Tu deviens vieux, mais malheureusement ce n'est pas assez pour arrêter de plaire à toutes ces minettes. »
Je le taquine, sachant très bien que Caleb peut toutes les faire tomber comme des mouches. Chose inconcevable pour ma part, mais je me garde bien d'ajouter une telle remarque. Après tout, j'aurai tout le week-end pour l'affubler de tous les surnoms possibles et surtout pour lui faire de remarques tranchantes remplies d'amour vache.
Enfin, nous arrivons dans le comté de Wiltshire et je décide ou plutôt ma voiture décide que c'est le moment de faire le plein d'essence. Les joies d'avoir une petite citadine, compacte, parfaite pour se garer, mais qui consomme énormément et surtout, qui a un petit réservoir. Je quitte l'autoroute à la première aire de repos que je trouve et je m'arrête au niveau de la station essence.
« Faut que je fasse le plein d'essence… Profites de la mini pause pour te dégourdir les jambes… On est pas encore arrivés. Prochaine étape… Le Kent. » dis-je avec un clin d'oeil plein de malice.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle


Dernière édition par Lizzie Mathesson le Mar 24 Fév - 11:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Mar 24 Fév - 6:10


Lizzie n’avait décidément pas l’intention de lui révéler leur destination pour l’instant. Bien au contraire, elle semblait se délecter de sentir que Caleb se retournait les méninges pour tenter de deviner où elle l’emmenait. Bon, elle lui avait déjà donné un indice, c’était pas mal. Ils allaient quelque part en Europe centrale. Caleb savait qu’il devrait s’en contenter pour le moment. S’efforçant de voir le bon côté des choses, il se répéta que la surprise n’en serait sans doute que meilleure. Il profita néanmoins de l’occasion pour embêter sa meilleure amie, se rappelant qu’elle n’avait jamais aimé les cours d’allemand, ni même la langue en général. « Non, j’avoue… Mais bon, les Allemands jouent bien au foot, ça rattrape tout ! » Non, ça n’avait absolument aucun rapport, mais pour le fanatique de football qu’était Caleb, c’était toujours utile de le rappeler. Il n’était pas un supporter de l’équipe allemande, mais il reconnaissait facilement leur talent, la beauté de leur jeu et de leur stratégie. « Et tu te souviens que moi, c’était l’espagnol que j’aimais pas trop ? Enfin, la prof de troisième, surtout… Et si ça se trouve, c’est moi qui vais t’emmener dans un pays hispanophone un de ces quatre. C’est pas ce qui manque ! »

La conversation avait fini par devenir un peu plus sérieuse et Caleb avait aussitôt commencé à s’enfoncer dans son embarras. Il tentait sa meilleure amie au courant de pratiquement tout ce qui se passait dans sa vie ; c’était vraiment sa meilleure alliée. Et même s’il arrivait à Lizzie de le frapper quand il le méritait, il savait bien qu’elle le soutiendrait toujours, quoi qu’il puisse arriver. C’était l’immense avantage d’une amitié aussi vieille et aussi fusionnelle. Même si Lizzie faisait une erreur monumentale, Caleb savait parfaitement qu’il la défendrait envers et contre tous. Il avait besoin d’elle comme elle avait besoin de lui ; et c’était l’oreille idéale dès qu’il voulait parler d’une femme. Elle avait suivi les péripéties de la relation qu’il avait  longtemps entretenue avec Paige, le refus qu’il avait opposé à Lucy, puis le baiser qu’il lui avait donné alors que Paige et lui avaient rompu et qu’il avait eu la main un peu lourde sur la boisson et enfin les sentiments qu’il s’était mis à développer pour Emily. Elle savait où il n’avait pas réussi à assurer, même s’il n’avait pas de mauvaises intentions à la base. Et malgré tout, elle était restée fidèlement à ses côtés. Un sourire empreint de reconnaissance s’était dessiné sur le visage du jeune homme. « T’es vraiment l’une des femmes de ma vie, toi ! » Et la seule extérieure de sa famille, puisqu’en-dehors d’elle, il ne comptait que sa petite soeur et sa mère. Alors qu’elle lui affirmait que même s’il devenait vieux, il continuait à plaire, Caleb se contenta de hausser les épaules. Il ne savait pas trop quoi penser de tout ça. Ou plutôt, si, mais apparemment c’était trop demander. « Mais j’veux pas plaire… Enfin si, mais seulement à une seule. Et à la bonne. C’est tout. » L’avantage d’avoir une meilleure amie comme Lizzie, qu’il connaissait depuis le bac à sable, c’était aussi de savoir qu’il ne lui plaisait pas à elle - ou du moins, pas dans ce sens-là. Caleb se souvenait de la première fois où une fille de l’école avait confié à Lizzie qu’elle le trouvait beau. Sa meilleure amie était revenue vers lui, toute étonnée - et à chaque fois, c’était la même chose. Et ça n’avait rien de vexant pour lui ; ça voulait seulement dire qu’elle n’avait jamais pensé à lui de cette manière et sans conteste, c’était ça, la plus belle des amitiés pour le fils Donovan.

La blondinette décida de s’arrêter à la prochaine station service. En s’extirpant de la voiture pour aller étirer un peu ses membres légèrement engourdis, Caleb lui passa son portefeuille pour qu’elle fasse le plein d’essence. « Et pas de protestations ! » Le jeune homme atterrit finalement dans la station service, où il en profita pour acheter à boire et de quoi grignoter un peu, des chips et du chocolat notamment. Puis il fit un tour aux toilettes et revint à la voiture en déposant son paquet. « Tu veux pas que je prenne le volant ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Mar 24 Fév - 11:54

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

Comment pourrais-je oublier que mon ami est un fan de football ? Je ne peux pas. Je ne peux pas car il ne perd jamais une minute pour lancer une conversation sur ce sport quand le temps s'y prête. Et encore aujourd'hui, le garçon porte un t-shirt à manches longues à l'effigie de son équipe favorite. Cela dit, il parvient à marquer un point. Les allemands sont bons en foot. Les suisses beaucoup moins… Ils nous l'ont d'ailleurs prouvé avec leurs performances ridicules lors de la dernière coupe de monde de football. Espérons que Caleb ne soit pas trop déçu d'aller dans un petit pays où le foot ne soit pas si privilégié. Je ne me fais pas trop de soucis de ce côté finalement, puisque les suisses sont les meilleurs quand il s'agit du bobsleigh et que Caleb adore ce sport de façon susmentionnée. Je ne peux même pas compter le nombre de fois où le garçon s'est regardé le film Rasta Rocket en espérant pouvoir assister à des jeux égaux.
La conversation dévie sur l'espagnol et cette fois, c'est un peu plus de mon domaine qu'il s'agit. Voilà une langue harmonieuse, même si en réalité elle est dérivée du latin vulgaire. En parlant espagnol on a plus l'impression de chanter que de recevoir des ordres avec l'allemand. Quelle belle langue et surtout, quelle langue utile quand on la compare aux autres langues du monde.
« Je m'en souviens très bien ! Et d'ailleurs, je ne te comprenais pas. Quand on pense que l'espagnol est la deuxième langue la plus parlée au monde, on se dit que ça en valait la peine. Contrairement à l'allemand » Je m'esclaffe à sa remarque. « Oh et bien si tu veux m'emmener faire un road trip en Amérique du sud, ce n'est pas moi qui vais t'en empêcher, mi amigo »
Je rigole de plus belle. Un road trip, c'est d'ailleurs ce que nous faisons présentement, et c'est agréable. Même si celui là ne sera minime puisque ça ne durera que quelques jours, c'est toujours ça de pris.
Quand nous parlons des femmes et surtout de celles qui malmènent involontairement le coeur de mon meilleur ami, je sens l'atmosphère s'alourdir. Je n'aurai probablement pas dû mettre le sujet sur le tapis, mais c'est important de savoir comment Caleb va. C'est probablement l'une des choses qui me préoccupe le plus. Savoir comment vont Caleb, Ena' et Luka. Les trois hommes de ma vie. Et je doute que Caleb m'en veuille de demander, surtout depuis ce qu'il s'est passé avec son petit frère. Depuis ce jour, c'est comme si nous avions passé un accord tacite, un accord qui veut que nous nous disions tout ce qui nous tracasse pour pouvoir trouver une solution ensemble et surtout pour aider l'autre à aller mieux. Cet accord, je l'ai en quelque sorte rompu depuis quelques temps car j'omets volontairement de parler de mes préoccupations au garçon. Je ne veux pas lui parler de ces pensées enfantines qui me traversent l'esprit alors qu'il a bien plus important à penser.
« Je suis sûre que ça va s'arranger, Cal' et tu finiras avec la bonne. » conclus-je d'un ton solennel alors que je dévie de la route pour aller à la station essence.
L'amour fait des ravages, c'est bien connu, pourtant, je ne perds pas espoir que ce soit pour lui comme pour moi. J'arrête la voiture et je commence à remplir le réservoir alors que le garçon offre de payer. J'ouvre la bouche pour protester. Normalement, ce week-end est censé être son cadeau et non un partage de frais, mais lui-même me dit qu'aucune protestation ne sera admise, alors je referme la bouche, je la réouvre pour la refermer à nouveau à la façon d'un poisson rouge. Finalement, j'abdique avec un haussement d'épaules en souriant.
Je mets le plein et tandis qu'il va payer à la boutique, je profite d'être debout pour faire quelques étirements indispensables si je veux encore tenir quelques heures assises. Je ne suis pas fatiguée, c'est simplement mon corps qui demande de bouger. Alors je fais deux ou trois positions de yoga même si je n'ai pas de tapis sur moi et que la température extérieure est basse et je me sens nettement mieux.
Caleb revient les bras chargés et propose de prendre le volant. J'hésite deux secondes, puis j'accepte finalement. Comme le garçon sait déjà que nous allons en direction du Kent et plus précisément du tunnel sous la Manche, la surprise n'a plus lieu d'être et je pourrais reprendre le volant une fois sur le continent.
« Et bien oui, merci ! C'est gentil de proposer. En plus, ce n'est pas en conduisant cette voiture que tu vas plaire aux femmes. Tu vas plutôt plaire aux hommes cette fois. »
Je m'esclaffe et tapote la carrosserie de ma voiture girly. Elle n'est pas rose, heureusement, mais c'est tout comme. Et des hommes qui conduisent des mini-Cooper sont généralement soit gays, soit dans la voiture de leurs copines. Je prends alors place sur le côté passager, règle mon siège et nous poursuivons notre route pendant quelques heures encore. Je change de CD, celui là ayant été assez écouté et je mets une compile cette fois un peu plus pop qui passe tout aussi bien.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Mer 25 Fév - 3:51


L’évocation de certains souvenirs avec Lizzie était toujours quelque chose de plaisant - et ils en avaient, des souvenirs à évoquer ensemble ! Ils avaient grandi ensemble et Caleb ne se souvenait pas d’un moment important où sa meilleure amie n’avait pas été là. En cours et en-dehors, ils étaient toujours ensemble, formant le couple idéal aux yeux de pas mal de personne - mais pas aux leurs. Ils évoquaient actuellement leurs cours de langues, de lointains souvenirs pour Caleb. Il y avait bien longtemps qu’il n’avait plus assisté à un cours dans une autre langue que l’anglais ; après tout, les études vétérinaires étaient déjà bien assez compliquées. Mais il avait gardé quelques notions, notamment en français, en allemand et en espagnol. Cependant, l’espagnol n’était pas la langue qu’il préférait au monde et Lizzie s’en souvenait parfaitement. « Non, je sais que ça en valait la peine, mais… Je sais pas, j’imagine que c’était dans la tête. Ne me dis pas que t’as oublié le son aigu de la voix de la prof de troisième ? Désolé, j’insiste, elle m’a traumatisé. » Le jeune homme se mit à rire. Il exagérait peut-être un peu, mais à peine, ceci dit. « De toute façon, je m’étais dit que tu pourrais toujours m’accompagner si jamais j’allais dans un endroit où j’ai besoin de parler espagnol. Même si c’est pour mon voyage de noces » ajouta-t-il en plaisantant. Il imaginait mal la tête de son éventuelle future femme s’il devait lui annoncer qu’il embarquait sa meilleure amie avec eux. Il se rappelait encore à quel point sa copine de Terminale était jalouse de Lizzie ; c’était vite devenu invivable. « Bon, plus sérieusement, si un jour j’ai assez d’argent, je t’emmènerai volontiers en Amérique du Sud. Mais même s’ils parlent pas espagnol, promis, on pourra faire un tour au Brésil, hein ? La plage de Copacabana doit valoir tous les détours et puis ils ont été cinq fois champions du monde, ça veut forcément dire quelque chose ! » Non, pas forcément et Caleb le savait parfaitement, mais il avait juste eu envie de la sortir. « Bon, en attendant, il faudrait peut-être qu’on aille en Espagne d’abord. Ce serait toujours plus facile… »

Les deux amis avaient rapidement passé la partie « filles » pour Caleb. Lizzie le connaissait par coeur et il n’avait pas eu besoin de parler pour qu’elle devine son embarras. Elle se contenta d’affirma qu’un jour, tout s’arrangerait et qu’il finirait avec la bonne. Avec un sourire reconnaissant, l’étudiant envoya à sa meilleure amie un bisou, comme quand ils étaient petits et qu’ils devaient se séparer pour un bon moment. C’était parfois incroyable de voir où ils en étaient tous les deux, après avoir autant grandi. Mais au moins, ils étaient toujours aussi liés.

Après une pause à la station service, Caleb prit à son tour le volant. Il ne voulait pas que Lizzie se fatigue trop. C’était déjà énorme de sa part de l’emmener en week-end quelque part, alors il ne voulait pas trop en profiter non plus. En plus, il aimait bien conduire. Sa mini-Cooper était agréable même si, comme la blondinette le disait pour l’embêter, il ne risquait pas d’attirer les femmes au volant de cette voiture. Le Donovan éclata de rire. « C’est pas grave… Je passe ce week-end avec aucune autre femme que toi ! » Lizzie avait changé le CD. Les miles défilaient à nouveau et Caleb savourait pleinement le fait d’être avec sa meilleure amie. Depuis quand n’avaient-ils pas fait quelque chose, rien qu’eux deux ? « Et toi, qu’est-ce que tu me racontes de beau ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Mer 25 Fév - 17:07

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

Je glousse comme une écolière quand le garçon évoque son voyage de noces et je m'imagine déjà dans les bagages ayant pour unique rôle : traducteur. A ce compte là, le garçon ferait mieux de s'acheter un dictionnaire bilingue anglais/espagnol pour son voyage. Ou alors, je pourrais toujours lui acheter l'Espagnol pour les nuls si le cas se présente, car bien qu'il plaisante et que l'idée soit alléchante, j'imagine également la tête de mon grand frère Enael s'il apprenait un tel voyage. Pour tout dire, je ne suis même pas sûre de comment le garçon va réagir en apprenant ce voyage-ci. Il a mis du temps à comprendre qu'entre Caleb et moi, ce n'était que platonique, mais il a quand même fini par l'accepter. Du moins, c'est ce qu'il me semble.
« Tu sais, les garçons normaux diraient qu'ils veulent aller au Brésil, pas pour la plage, ni pour le foot, mais pour le Carnaval de Rio et tous les strings à gogo. » Ajoute-je en m'esclaffant.
L'innocence de mon ami est telle que je me demande sincèrement s'il avait pensé à cet événement en parlant du Brésil.
« Mais oui, l'Espagne sera déjà pas mal je pense… Le soleil nous changera de Tenby »
Et c'est le cas de le dire, car aujourd'hui, le soleil est vraiment timide et se cache bien loin derrière les nuages. C'est dommage. Peut-être que le trajet aurait été d'autant plus agréable avec les fenêtres ouvert et les cheveux au vent. Qu'importe. J'ai déjà l'impression que nous passons un voyage magique, même si le temps n'est pas beau.
C'est avec toute la confiance du monde que je prête la voiture à Caleb. Depuis le nombre d'années que nous avons le permis, je connais sa conduite et je sais que je n'ai rien à craindre. Le garçon n'est pas du genre à faire le fou quand il est volant, encore moins lorsqu'il est accompagné. Un petit excès de vitesse par ci ou pas là, d'accord, mais pas de comportements dangereux comme on peut le voir parfois sur les routes. Il ne manquerait plus que mes clefs de voitures soient accompagnées d'un porte-clefs Hello Kitty pour que mon ami perde toute sa virilité. De toute façon, comme il le dit, je suis la seule avec qui il compte passer le week-end. Réponse correcte. Je hoche la tête, d'un air approbateur et j'esquisse un fin sourire. C'est toujours sympa de se sentir aimée par son meilleur ami.
Alors tandis qu'il conduit, je deviens le co-pilote et surtout, le DJ pour les prochaines heures. Nous quittons Swindon et nous traversons l'Angleterre alors que la conversation reprend, cette fois avec moi comme sujet. Je me mords la lèvre. Que dire et quoi ne pas dire ? Je tourne la tête, regarde à l'extérieur et soupire doucement avant de reprendre, naturellement.
« Oh tu sais… Rien de particulier de mon côté. La routine, les études et voilà… »
Ce n'est pas un mensonge en soi. Excepté mes sentiments qui s'égarent, il n'y a rien de nouveau. Si ces derniers temps j'accordais moins de temps à Caleb, ce n'était pas à cause de nouvelles activités, c'était simplement parce que je n'étais plus à l'aise et que j'avais besoin de solitude pour me remettre les idées en place. Pour ne pas en dire plus, sans forcément paraître suspecte, je m'empresse de me servir un nouveau gobelet de thé et j'en propose même à Caleb, de façon à clôturer cette conversation poliment.
« Thé ? » demande-je la bouche en coeur.
J'augmente un peu le volume et je me remets à chanter les quelques paroles de musique pop qui traversent les enceintes de l'auto. C'est sans nouvelle pause que nous arrivons à Folkestone. Le trafic commence à être plus mauvais quand nous approchons de Reading, mais ça ne dur que quelques minutes et ensuite la route est de nouveau dégagée.
Quand nous passons enfin la panneau de Folkestone, j'indique au garçon de se garer dès qu'il peut pour nous permettre de faire une grosse pause et de manger quelque chose. J'aurais voulu apporter des plats typiquement suisses, mais ces derniers étant majoritairement composés de fromage, j'ai abandonné l'idée, ne voulant pas que ma voiture sente un mélange de fromage et de charcuterie pendant les semaines à venir. Quand il se gare en face sur un emplacement au bord de la Manche, je sors le sac de nourriture que j'avais préparé. Au menu, sandwichs pour tous les goûts. J'en attrape un que je dévore aussitôt. Et puis pour desserts, j'opte pour les moelleux au chocolat que le garçon a apporté.
« Oh my Lord, c'est trop bon, Cal… » Je soupire de plaisir, puis m'essuie la bouche pour reprendre. « Dis… Je n'osais pas trop en parler tout à l'heure, mais… Pitié, ne te moque pas… Je me suis inscrite à un speed dating. C'est dans quelques jours… A quel point ça me fait paraître désespérée ? »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Jeu 26 Fév - 5:31


Les deux amis s’étaient mis à évoquer d’éventuels voyages. En réalité, s’ils avaient les moyens, ils auraient sans doute déjà entrepris de tels voyages. Mais là, ce n’était pas le cas ou du moins, pas encore. Dans quelques années, peut-être… Caleb n’allait pas faire fortune avec un revenu de vétérinaire, mais il ne serait pas non plus à plaindre ; et ce serait toujours mieux que son salaire de pâtissier à mi-temps, en tant qu’étudiant. Un jour, quand il aurait un peu plus d’argent, il offrirait un cadeau digne de ce nom à ceux qui le méritaient, à ceux qui l’avaient toujours soutenu. Ses parents, Nia, Lizzie, Hannah, Clément, Matthew… Bon, Matthew n’avait besoin de rien ; les Cartwright faisaient partie des familles les plus riches de Tenby, mais ne serait-ce que quelque chose de symbolique ! Mais décidément, ce qu’il aurait voulu faire, c’était bien faire le tour du monde. Ou pas forcément le tour du monde, mais visiter des pays dont il rêvait comme l’Australie, le Japon ou encore le Canada. Il évoquait aussi le Brésil, parce que sa meilleure amie rêvait de l’Amérique du sud, enfin, surtout des pays hispanophones. Lui se concentrait surtout sur le football et les belles plages et quand sa meilleure amie l’embêta à propos du Carnaval et des filles, Caleb haussa légèrement les épaules. Non, il n’y avait pas spécialement pensé. De toute façon, il n’allait certainement pas s’amuser à aller voir des femmes s’il voyageait avec sa meilleure amie. Il n’en était pas à ce point et honnêtement, espérait ne jamais l’être ; il l’aimait un peu trop pour lui infliger ce genre de choses. « Dit comme ça, tu donnes l’impression que j’suis pas un vrai mec, mais… J’vais prendre ça pour un compliment. »

Le jeune homme avait dirigé la conversation vers les préoccupations de Lizzie et celle-ci ne raconta rien de spécial. Elle ne semblait pas vouloir s’étendre sur le sujet et Caleb se demanda s’il y avait anguille sous roche ; mais il respecta son choix de ne pas parler plus que ça. De toute manière, s’il y avait quelque chose de grave, elle finirait bien par se confier à lui, il en était certain. Et à part ça, il ne voulait pas la forcer à lui raconter quoi que ce soit. Ça venait toujours d’une manière naturelle avec Lizzie, pour finir. Alors il se contenta de hocher la tête, esquissant un sourire quand elle lui proposa du thé. Elle cherchait visiblement à détourner son attention et, plus que ça ne l’intriguait, ça le faisait presque rire. « S’il te plaît » lui répondit-il simplement. Finalement, elle augmenta à nouveau le volume de la musique. Elle chantait, presque à tue-tête. Rares étaient les femmes qui étaient aussi à l’aise avec lui ; mais bien entendu, sa meilleure amie était une exception. Ça lui faisait plaisir de la voir détendue, appréciant visiblement le road trip… Alors que ces derniers temps, il craignait un peu de la voir s’éloigner de lui. Là, il avait l’impression de la retrouver pleinement et ça lui faisait encore plus de bien qu’il ne l’aurait imaginé.


Finalement, les jeunes adultes s’arrêtèrent dans les environs de Folkestone, une ville côtière et portuaire du compté du Kent, dans le sud-est de l’Angleterre. La ville était bordée par la Manche et Caleb s’arrêta sur une aire de repos près de la mer. Il aimait voir la mer ; il avait toujours aimé ça. Et puis, il devait s’avouer qu’il était content de s’arrêter parce qu’il avait vachement faim. Visiblement, Lizzie avait pensé à tout, emmenant une tonne de sandwiches pour leur épargner le Mac Do du coin. Dès que sa meilleure amie se servit, Caleb attrapa à son tour un sandwich et mordit dedans à pleines dents. « Heureusement que tu sais que je mange beaucoup ! » L’étudiante avait été prévoyante et ça faisait sourire Caleb. Sourire qui s’élargit quand elle le complimenta sur ses moelleux au chocolat. « Merci ! Ç’aurait été meilleur si ça sortait du four mais si tu veux, on pourra en faire là où on va, c’est super rapide et super facile… » Oui enfin, pas forcément facile pour tout le monde, mais Caleb adorait cuisiner avec sa meilleure amie. Alors qu’il mordait à nouveau dans son sandwich, il s’interrompit brusquement quand elle prit un ton un peu grave et finalement, il haussa des sourcils étonnés. « Oh, mais non, j’me moque pas ! Hey, c’est à moi, Caleb que tu parles… Rappelle-toi de tous mes déboires amoureux et toute ta honte s’envolera. » Il ne voulait pas qu’elle soit gênée de lui confier quoi que ce soit, pas quand elle ne l’avait jamais jugée et était toujours restée de son côté. « T’es pas désespéré, tu cherches juste… Quelqu’un. Comme beaucoup de monde. Mais tu… Tu attends quoi exactement, de ce speed dating ? C’est juste pour voir ou… Tu en espères un peu plus ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Jeu 26 Fév - 11:01

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

On se gare et c'est l'heure de la grande pause nourriture et relaxation. Je regarde ma montre et je calcule le temps qu'il nous reste avant de devoir prendre une navette ferroviaire pour traverser la Manche. Nous sommes larges. Le temps ne manque pas. De plus, comme les contrôles douaniers se font une fois en France, nous n'aurons pas de temps à perdre avec toutes ces formalités. Alors, c'est détendue et en prenant mon temps que je commence à me remplir la panse qui criait famine depuis au moins une bonne demie heure. Caleb se sert en même temps que moi et tout comme moi, le garçon semblait affamé. A croire que j'aurais dû prévoir une pause un peu plus tôt pour que mon timing soit parfait. Je déguste un moelleux au chocolat du brun et je me mets aussitôt à l'imaginer sortir du four comme il l'indique. Au sortir du four, accompagné d'un filet de crème anglaise tiède et d'une boule de glace vanille… Voilà ce qui aurait été très gouteux, mais le moelleux en lui même est déjà au dessus de mes espérances, alors je m'en contente avec joie. Quand le gallois dit que nous n'avons qu'à en faire lorsque nous serons sur place, je réalise qu'il ne sait toujours pas ce que nous allons faire là bas. S'il a une idée d'où nous allons : à savoir un pays qui parle l'allemand, il n'a toujours pas la moindre idée quant à ce que nous allons y faire. Car non, si j'ai choisis ce pays particulièrement, ce n'est pas pour le délice de parler la langue allemande. Même si Caleb s'en sort bien, je doute que ce soit son rêve de ne faire que ça pendant un week-end.
A ces mots, je me mords la lèvre tout en adressant un sourire énigmatique au garçon, puis je secoue la tête.
« J'avoue que ça pourrait être sympa, surtout que là où on va, ils sont réputés pour faire du chocolat très bon, mais si tu veux tout savoir, je doute que nous ayons le temps de cuisiner. Ou même si on l'a, on risque d'être assez épuisés. »
Ce qu'il faut comprendre : on se dépensera tellement sur les pistes de ski et sur tous les autres sports alpins que nous n'aurons ni l'envie, ni la capacité de nous mettre derrière les fourneaux une fois la fin de journée arrivée, peut importe à quel point nous aimons cuisiner. Ce qu'il faut comprendre également : que ce sont les meilleurs chocolatiers chez qui nous allons. Cette fois, je pense avoir donné assez de détails au garçon pour qu'il saisisse note destination. Mon sourire ne fait que s'agrandir à mesure que je vois ses yeux briller et je le gratifie d'un nouveau clin d'oeil malicieux. Je suis déjà fière de moi pour avoir garder ce secret aussi longtemps.
Quand je dévoile finalement un petit peu de mes tracas, je me pince les lèvres, gênée d'avouer que je me suis inscrite à ce speed dating. Je n'aurais jamais cru que je serais capable de faire une telle chose, mais c'est fait et maintenant je n'ai plus qu'à attendre de voir ce que ça donne. Je baisse la tête quelques secondes, puis je la relève, rassurée quand Caleb me promet de ne pas se moquer. Je souris, à la fois un peu mal à l'aise et amusée par la situation. Sa façon de vouloir me réconforter est fortement appréciée. Il est vrai que le garçon n'a pas vécu que des histoires d'amour toutes roses dignes de la comédie romantique de base. Cela dit, l'imaginer de cette façon pour me sentir mieux est hors de question. Je ne vais pas penser à sa malchance amoureuse pour me dire que je n'ai pas à avoir honte de ce que je compte faire, mais c'est gentil de sa part de le proposer. Sa question qui suit est légitime et mon regard s'égard deux secondes dans le vide le temps que j'y réfléchisse. Je me mords la lèvre inférieure avant de reprendre, d'un ton plus calme et plus à l'aise.
« Je ne sais pas trop… Je suppose que c'est simplement pour voir du monde. Ces derniers temps, entre la fac, les examens qui approchent et mon stage au musée, je n'ai pas vraiment pu faire de rencontres. Et puis, je crois que c'est d'avoir passé ma St-Valentin toute seule en regardant Twilight avec une bouteille de rosé et une pizza qui m'a convaincu. Surtout que j'ai versé quelques larmes. »
Peut-être en ai-je trop dit cette fois car je pense que maintenant, je suis autorisée à avoir honte. Je rebaisse la tête pour m'esclaffer face à ma propre confession. Heureusement que le garçon ne me juge pas sinon je serais probablement déjà en train d'essayer de me noyer dans la Manche.
« Bon aller, je vais me rafraichir deux minutes et quand je reviens, je reprends le volant et direction la France ! »
Ou comment dire poliment que ma vessie n'en peut plus de tout ce thé que j'ai bu pendant le trajet et qu'il faut absolument que j'aille aux toilettes.
Heureusement, pendant la traversée du Tunnel sous la Manche, personne n'aura à conduire et nous pourrons nous reposer pendant le grosse demie heure que dur ce passage.

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Ven 27 Fév - 3:47


Lizzie semblait soudain un peu plus disposée à fournir des indices sur leur destination. Quand elle affirma qu’ils allaient dans un pays réputé pour son chocolat, Caleb faillit en laisser tomber son sandwich (ce qui aurait été dommage pour son jean). Ses sourcils s’étaient haussés, ses yeux écarquillés et sa bouche arrondie de surprise - bref, heureusement que c’était sa meilleure amie et pas quelqu’un qu’il essayait de draguer. « On va en Suisse ?! » Cette fois-ci, c’était beaucoup plus clair, ou alors Caleb n’était qu’un inculte. Mais si, il ne pouvait pas se tromper, les maîtres chocolatiers les plus réputés étaient Suisses : Villars, Suchard, Lindt et même Nestlé. Lui qui manipulait souvent le chocolat, il était bien placé pour le savoir… Ça ne pouvait être que ça et définitivement, ça l’enthousiasmait encore plus qu’un gamin le matin de Noël. « T’es sérieuse ? » Le visage de Caleb s’était éclairé. Il était déjà allé en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie… Mais jamais en Suisse et c’était regrettable. Il avait vu des photos ; les paysages étaient à couper le souffle. Pour lui qui aimait les lacs et les montagnes enneigées, c’était l’idéal et il se sentait excité comme une puce. « Allez, crache le morceau, s’teuplaît, ça devient un supplice… » On n’avait plus l’impression de voir quelqu’un qui venait d’avoir vingt-cinq ans, mais un petit garçon à qui on faisait une surprise qu’il attendait depuis longtemps.

Heureusement, la blondinette revenait aussi sur des sujets plus sérieux, ce qui permettait à Caleb de s’exprimer avec un peu plus de maturité - ou du moins, d’essayer. Si lui-même n’avait pas eu une vie « amoureuse » de tout repos depuis environ un an, pour Lizzie, en revanche, c’était plutôt tranquille. D’ailleurs, Caleb ne se souvenait pas de l’avoir vu avec quelqu’un depuis longtemps. Ce n’était peut-être pas plus mal, au fond, elle s’évitait ainsi déceptions et peines de coeur. Mais il était aussi naturel de vouloir tout partager avec une personne en particulier ; aussi la comprenait-il. Lui aussi avait passé la Saint-Valentin tout seul, enfin, plutôt avec sa petite soeur. Ils étaient allés acheter à manger, avaient un peu fait les idiots et s’étaient plantés devant un bon film à la maison - un film tout sauf romantique, pour ne pas les déprimer. « Hey ! Si l’année prochaine t’es toute seule et moi aussi… On s’appelle ! Je sais pas trop ce qu’on pourrait faire ensemble, mais n’importe quoi sera mieux. On n’a qu’à fêter mon anniversaire en avance de quatre jours… Je sais pas, aller à Heatherton, un truc fun quoi, qui change. On peut être seuls ensemble ! » La formulation de sa dernière phrase était un peu particulière, aussi se mit-il à rire à son tour. Ou alors, c’était peut-être juste l’éclat de rire de sa meilleure amie qui l’avait contaminé. « En tout cas… Tu me raconteras, hein ? J’espère que ça se passera bien, ce speed dating… » En d’autres circonstances, le fils Donovan se serait peut-être inscrit, lui aussi. Mais là, ce n’était même pas la peine. Il pensait un peu trop à Emily et puis, il avait traversé bien assez de choses sans avoir besoin en plus de rencontrer quelqu’un d’autre.

« Moi aussi je vais aux toilettes ! » Caleb avait parlé à haute voix, comme pour embêter Lizzie. Il la laissa partir et termina son troisième sandwich, avant d’y aller à son tour. En revenant, il s’installa donc côté passager, puisque sa meilleure amie reprenait le volant en direction de la France. Ils n’allaient pas mettre longtemps à se retrouver sur le continent, d’ailleurs. « Let’s go ! »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Ven 27 Fév - 18:39

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

Ca y est. Caleb a deviné. Je me mords la lèvre et je le regarde encore cogiter pendant quelques secondes. Ses yeux pétillent de plus en plus, et la lueur sur son visage me fait comprendre que cette destination fut très bien choisie. Finalement, je hoche la tête, timidement, souriante, à la fois fière et vraiment heureuse de faire plaisir à mon meilleur ami.
« Oui, félicitations ! C'est bien en Suisse que nous allons, mais ce soir on passe la nuit en France, à mi-chemin de là où on doit se rendre. T'aurais dû entendre la voix de la réceptionniste quand j'ai réservé une chambre pour enfants dans leur hôtel. Tout ça pour qu'on puisse avoir un lit jumeaux. »
J'avais bataillé de longues minutes avec cette réceptionniste qui pensait au début que je voulais une chambre pour adultes et une autre pour enfants. Ce qu'elle ne comprenait pas, c'est que c'était moi et Caleb les deux grands enfants du haut de notre quart de siècle. Peut-être que mon accent gallois était l'une des causes de notre quiproquo. Nous verrons bien une fois sur place si la réservation a été bien comprise. Le sourire sur le visage du garçon est meilleur que tous les remerciements qu'il pourrait me faire. Je suis gâtée d'avoir un meilleur ami aussi sincère, gentil et loyal que Caleb, alors rien n'est trop beau pour le gâter lui aussi. Et c'est quand on est attaché à quelqu'un comme je le suis à Caleb ou alors aux membres de ma famille que le dicton quand on aime, on ne compte pas prend tout son sens. Pour eux, rien n'est trop beau. Pour eux, je serais capable de faire n'importe quoi.
Je m'approche du gallois, dépose un léger baiser sur sa joue et j'ajoute dans un murmure « Joyeux anniversaire avec un peu de retard ! »

Quand la conversation bifurque sur nos St-Valentin respectives et sur nos projets pour l'an prochain si jamais nous sommes encore tous les deux célibataires, je me contente de hocher la tête, approuvant ses propositions. Je fais une moue confiante et je lui sers la main.
« Marché conclu, on peut être seuls ensemble. » dis-je en reprenant ses mots.
Un sourire en coin s'esquisse sur la commissure de mes lèvres et quand il me demande de lui raconter le speed dating, je hoche à nouveau la tête, cette fois un peu moins sûre de moi. Je me demande encore si c'est une bonne idée d'aller à cet événement, mais je ne vois concrètement aucune raison de ne pas y aller.
Enfin, je lance un regard noir quand Caleb se moque de moi et j'éclate de rire aussitôt alors que j'ai déjà pris le chemin des toilettes. Je suis surprise de voir que je n'ai pas trop de cernes sous les yeux, et que ma mine n'est pas trop effrayante, mais je ne m'en plain pas, bien au contraire. Je retourne vers la voiture et nous nous mettons en route aussi vite que possible. Je règle de nouveau la position de mon siège et de mes rétroviseurs, puis, nous démarrons. Je prends la route du tunnel sous la Manche et on nous guide jusque l'intérieur d'une navette. Quelques minutes plus tard, nous devons sortir de la voiture pour une histoire d'oxygène ou quelque chose dans ce genre que je n'ai pas retenu. Nous sortons de la voiture et nous posons contre les parois de la navette. Je pose la tête sur l'épaule de Caleb et je profite de ces quelques minutes pour me reposer, allant jusqu'à fermer les yeux.

Une demie heure plus tard, nous sommes enfin sur le continent et nous montrons nos pièces d'identités pour poursuivre notre route. Quand nous reprenons la route, il me faut quelques minutes pour m'habituer à leur sens de conduite.
* *
*
Nous arrivons enfin à mi-chemin aux environs des 16h et je me gare au niveau d'un petit garage automobile juste devant l'hôtel dans lequel nous devons nous rendre. J'informe le mécanicien de ce qu'il doit faire : à savoir installer des pneus neige. Je laisse mes clés à l'homme et avec Caleb nous prenons nos sacs et nous allons à l'hôtel. Je me trouve face à la réceptionniste que j'ai eu au téléphone et elle nous conduit à notre chambre sans plus attendre. Un lit jumeaux, comme demandé. Parfait ! La dame sort de la salle, nous le remercions à l'unisson et sans attendre, je jette mes quelques sacs avant de m'écrier.
« Je prends le lit du dessus ! »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Sam 28 Fév - 4:03


Caleb était à la fois surpris et très content ; il en perdait ses mots. « Mais… C’est génial ! » s’écria-t-il, des étoiles dans les yeux. Caleb était encore capable de s’émerveiller de certaines choses comme les enfants. Et même s’il n’arrivait pas forcément très bien à exprimer sa joie et sa reconnaissance, elles se lisaient clairement sur son visage. « Je sais même plus quoi dire tellement t’es la meilleure des meilleures amies… » Un week-end en Suisse, c’était bien au-delà de toutes ses espérances. Au départ, quand Lizzie lui avait envoyé un sms pour lui dire de ne pas faire de plans pour ce week-end parce qu’elle l’emmenait quelque part, il n’aurait pas pensé à ça. Oh, il avait cogité, bien sûr, allant jusqu’à harceler Nia qui, il en était sûr, était au courant de quelque chose. Mais ça n’avait pas marché, aussi avait-il pris son mal en patience. Et là, franchement, il se rendait compte à quel point ça en valait la peine. Il s’était, certes, attendu à ce que Lizzie veuille lui offrir quelque chose de particulier pour marquer le coup du passage au quart de siècle. Mais il n’aurait pas pensé qu’elle ferait les choses aussi bien. Il avait beau la connaître depuis qu’ils étaient hauts comme trois pommes, elle réussissait encore à l’impressionner. Quand elle l’embrassa sur la joue, le sourire de Caleb s’élargit davantage. « Tu peux prendre tout le retard que tu veux, surtout si le résultat est aussi excellent ! » Il était bien décidé à profiter à fond de ce week-end avec elle et du coup, il commençait déjà à réfléchir à ce qu’il lui offrirait en avril. Elle avait fait tellement fort qu’il ne réussirait sans doute pas à atteindre son niveau ! Oui, il aurait du mal à lui offrir quelque chose qui serait à la hauteur du cadeau qu’elle lui faisait, mais il allait chercher. Il se débrouillerait, même si pour ça il devait faire des heures supplémentaires à la pâtisserie, ce qui impliquait souvent se lever à pas d’heures. Il allait probablement demander l’avis de Luka, aussi. Son grand frère serait bien placé pour savoir ce qui plairait exactement à la fille Mathesson. Bien sûr, Caleb entendait sa meilleure amie protester d’ici, mais après ce qu’elle s’était débrouillée pour faire pour lui, il n’y avait pas moyen qu’il ne lui dégote quelque chose d’un peu exceptionnel.

Malgré la fatigue, le trajet se passa dans la bonne humeur. En même temps, avec ces deux-là, il ne fallait pas s’attendre à autre chose. Ils finirent par arriver au niveau du tunnel sous la Manche et ils purent en profiter pour se reposer un peu. Lizzie avait posé sa tête sur l’épaule du fils Donovan et ce dernier ne put s’empêcher de sourire. Réussissant à sortir son smartphone de sa poche sans la réveiller, activa le monde silencieux et prit un selfie. Ce serait rigolo à lui montrer, plus tard, ou peut-être même à poster sur Instagram s’il ne se faisait pas tuer avant. Puis il finit lui-même par s’assoupir légèrement, sa tête balançant du côté de celle de sa meilleure amie. Quand il ouvrit les yeux, c’était parce qu’elle le secouait. Ils étaient arrivés en France. Et en fin d’après-midi, ils avaient atteint leur destination de mi-parcours. Ils furent conduits par la réceptionniste devant la chambre et quand Lizzie se précipita pour prendre le lit du haut, Caleb ne put s’empêcher d’afficher une moue légèrement boudeuse. « Oh mais non, c’est pas juste ! En plus, et si je fais une crise de somnambulisme, hein ? Tu sauras même pas que je suis parti… » Puis il se mit à rire, réalisant qu’il parlait comme un enfant. Il avait souvent l’impression de retomber en enfance avec la blondinette, de toute façon. Sans protester plus, l’étudiant jeta à moitié les bagages par terre et s’affala dans le lit en poussant un soupir de soulagement. « J’ai la dalle, pas toi ? Je sais que qui dort dîne, mais bon… Dans mon cas, ça s'vérifie pas tellement... »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, deborah, nate, jesse & yevgeniya
TON AVATAR : béatrice martin
TES CRÉDITS : shyia (avat) penny (gif signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 2569
POINTS : 3991
ARRIVÉE À TENBY : 18/02/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 yo (09.04.90)
CÔTÉ COEUR : amoureuse de rhys
PROFESSION : s'occupe de ses neveux à plein temps
REPUTATION : elle commence à être un peu mieux, non ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb Dim 1 Mar - 14:00

Dragonfly out in the sun
You know what I mean, don't you know
Butterflies all out havin' fun
You know what I mean

Je m'écrie la première que je veux le lit du dessus, parce que je sais que c'est toujours le lit le plus convoité par tout le monde. Je grimpe la petite échelle et je me laisse tomber sur le matelas, tête enfouie dans l'oreiller. Je relève la tête avec difficulté et en rigolant, je commence par exposer mes nombreux arguments pour pouvoir garder le lit du dessus.
« Eheh c'est tout à fait juste. Je suis plus jeune que toi, plus petite et plus légère. Par conséquent, de nous deux, je suis celle qui ressemble le plus à un enfant et qui peut s'autoriser à aller au dessus sans rien craindre. J'ai pas envie que tu me tombes dessus pendant la nuit. Faut que tu t'y fasses, Cal, tout change quand on atteint les vingt-cinq ans. »
Dis-je en gloussant, pas peu fière de mon argumentation laborieuse. En y pensant, je me conforte dans mon choix d'études. Si j'avais fait du droit et décidé de devenir avocate comme ma mère, les clients ne seraient pas sortis de l'auberge. J'ai passé la journée assise et pourtant, je me sens épuisée de n'avoir rien fait. Couchée, de cette façon sur le lit, est tout ce qu'il me faut si bien que je sens déjà mes mollets se relâcher, comme après une grosse journée de marche. Je me retourne et me couche sur le dos quand j'entends la voix du garçon retentir du dessous.
Je me penche par dessus la barrière pour voir mon ami. Les cheveux sur le visage je ne vois pas grand chose, mais je parviens tout de même à distinguer Caleb malgré la masse de cheveux blonds qui me bloque la vue. Un instant, je me demande si le garçon est sérieux et il semblerait bien qu'il l'est. Je lui pointe du doigt le sac à dos violet du haut de ma place.
« Il y a encore plein de trucs à manger dans ce sac. »
J'avais tellement prévu large niveau nourriture que nous avons de quoi tenir jusqu'à demain matin en cas de grosses fringales nocturnes. Heureusement quand on sait à quel point le Donovan est difficile à rassasier. J'hésite une seconde à demander au garçon de me donner quelque chose, mais j'abandonne l'idée et je m'extirpe du lit doucement pour me servir moi-même une barre de céréales au chocolat. Je remonte dans mon lit, gratifiant mon meilleur ami d'un sourire taquin. Je déballe la barre et je commence à la manger, sentant petit à petit que je serais probablement incapable de ressortir de mon lit avant quelques bonnes heures de sommeil. Un soupir de soulagement accompagne ma première bouchée. Je reste couchée sur le dos et je me perds dans la contemplation du plafond pendant quelques minutes alors que je termine ma barre chocolatée. Je me sens tellement heureuse à ce moment là que je m'en sens coupable. Terriblement coupable. Pourquoi ai-je droit à tout ce bonheur alors que certain vivent des épreuves si dures ? Caleb y comprit, d'ailleurs… Des épreuves desquelles je n'aurais sans aucun doute jamais réussi à me remettre. Je soupire à nouveau, cette fois plus par dépit que par soulagement, je regarde le plafond encore et encore et j'abandonne.
« Mais Caleb, si tu préfères descendre et manger quelque chose en bas, tu peux y aller. Moi je vais rester là. »

_________________


« high hopes »
You could be my unintended choice to live my life extended, you could be the one I'll always love, you could be the one who listens to my deepest inquisitions .bizzle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Together we're invincible. Caleb

Revenir en haut Aller en bas

Together we're invincible. Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-