AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

one for the road (oscar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: one for the road (oscar) Mar 17 Fév - 10:37

Encore une grasse matinée. Ou presque. Holly ne se réveille pas après avoir récupéré toutes les heures où elle aurait du dormir cette nuit. Elle a mis un réveil. Eh oui, Holly se réveille au son d’un réveil tonitruant. La pire des chansons de métal qu’elle ait trouvé, elle en a fait une sonnerie. C’est pratique, ça gueule bien fort pour que personne n’ait vraiment besoin de le faire. Comme Aaron. Cette garce trouve toujours le moyen de réveiller Holly. Et ce n’est pas une mince affaire ! Après trois répétitions entières de cette affreuse cacophonie, Holly parvient à émerger. Il est quatorze heure et quart quand elle sort enfin du lit. Parfait. Ça ne fait qu’un petit quart d’heure de rien du tout sur son planning. Parce qu’il y a évidemment une raison à ce réveil forcé et pas des moindres : Holly a un rendez-vous. Enfin, quelque chose comme ça. Elle a du mal à être sûre. On appelle ça comment quand on va retrouver un mec avec qui on a couché pour aller boire un café ? Aucune idée. Pas besoin d’une étiquette dans le fond. Ça botte bien Holly, c’est tout ce qu’il faut. La barmaid va même faire des efforts pour être présentable. Après une douche étudiée –et ça, ça veut dire qu’elle s’est rasée, on sait jamais- Holly enfile un jeans et un petit haut plutôt élégant. Ça reste très décontracté mais nettement moins débraillé que ses autres tenues en général. Un coup de mascara, un coup de brosse dans ses cheveux et elle est prête. Holly sait s’apprêter et passer du temps devant le miroir comme n’importe quelle autre fille. Mais ce n’est pas quotidien. Il lui faut une occasion spéciale pour passer plus de dix minutes à se préparer. Holly a bien des défauts. Elle ne passe pas inaperçue, elle aime faire du bruit. Elle est vulgaire. Souvent. Mais elle a au moins le mérite d’être naturelle, personne ne peut lui reprocher de ne pas l’être. Elle dit ce qu’elle a envie de dire, elle fait ce qu’elle a envie de faire. C’est simple, Holly, soit on l’adore… Soit on la déteste. Un café plus tard et elle est dehors. Elle aurait pu attendre d’arriver au lieu de rendez-vous pour le café, ça aurait évité de la mettre plus en retard encore. Mais non, Holly a ses propres rituels. Elle a passé plus de temps à faire marcher la cafetière et à boire son café qu’à se préparer. Pauvre Oscar, elle espère qu’il n’est pas en train de l’attendre. Bon, si, il est sûrement en train de l’attendre. Mais peut-être pas depuis longtemps… Avec un peu de chance, il avait un peu de retard aussi. Elle se presse dans les rues de Tenby. Elle n’a même pas le temps d’avoir froid qu’elle est arrivée. Dans l’entrée du café, Holly cherche Oscar. Elle ne tarde pas à le trouver et le rejoint au pas de course. Sans plus de cérémonie, elle s’installe en face de lui et souffle un grand coup. « Désolée je suis en retard ! » Elle passe négligemment une main dans ses cheveux. C’est gentil de sa part de l’avoir attendu. En même temps, Oscar a l’air gentil. C’est l’impression qu’il a laissé à Holly à nouvel an en tout cas. En dehors du sexe hein. Mignon et gentil. Holly n’a pas souvent l’occasion d’en croiser des comme ça. Ou peut-être qu’elle ne les voit simplement pas. Hum, nan. Il n’y a pas un garçon qui échappe au regard de Holly. Elle sourit. « Alors, pourquoi tu voulais me voir ? T’es enceinte ? » Et elle rigole. Aux yeux de Holly, n’importe quel prétexte est bon pour se marrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Mer 18 Fév - 12:02

Assis à l'intérieur du café, Oscar attendait Holly. Il lui avait donné rendez-vous et elle avait déjà cinq minutes de retard. Lui avait-elle posé un lapin ? Non il ne pensait pas ou tout du moins n'espérait pas. Il ne la connaissait pas encore voir même pas du tout pour dire si oui ou non, elle était du genre à ne pas se pointer à un rendez-vous donné. Le soucis, c'était qu'il l'avait rencontré alors qu'il se sentait au plus mal et avait eu l'impression de se servir d'elle. Après que Rachael l'est jeté suite à leur baiser, il s'était rabattu sur Holly sans aucune autre forme de cérémonie. Le taux d'alcool aidant, ils avaient couché ensemble et il se sentait mal maintenant d'avoir fait ça à la jeune femme. C'était une des raisons pour laquelle il l'avait invité boire ce café, pour se faire pardonner son comportement cavalier. L'autre raison était qu'elle lui avait semblé sympathique et qu'il avait envie d'apprendre à la connaître. Ils pourraient même devenir amis non ?

Pour la troisième fois depuis qu'il s'était assis à la table qu'il allait partageait avec la jeune femme qu'il avait invité, il jeta un œil à sa montre. Les minutes passaient et toujours pas de jolie brune à l'horizon. Il aurait aimé lui renvoyer un message pour lui dire qu'il l'attendait mais avait peur de passer pour un mec collant ou même amoureux... Il se contenta de relever la tête vers la serveuse qui revenait vers lui à chaque fois pour savoir s'il voulait boire. Comme les autres fois, Oscar lui dit qu'il allait commander une fois que son amie serait là. Elle repartit une nouvelle fois bredouille vers le comptoir. Elle devait le prendre pour un fou vu que ça faisait presque un quart d'heure qu'il était assis là à attendre qu'Holly se pointe. Oz se contentait, pour essayer de faire passer le temps, de compter les voitures qui passaient et de les classer par couleurs. Il abandonna rapidement lorsque seulement trois voitures passèrent près du café.

Alors qu'il n'y croyait plus, il vit Holly entrer dans le café et se diriger vers lui une fois qu'elle l'a trouvé à l'intérieur. Elle s'assit sans même le saluer et s'excusa du retard. « T'inquiète pas, je t'attends pas depuis longtemps. » Wahou, Oscar s'impressionnait. Il avait usé d'un peu de tact et n'avait pas mentionné depuis combien de temps il l'attendait. D'ordinaire, il aurait rajouté mais là, non il ne l'avait pas fait. Elle passa une main dans ses cheveux et il la trouva vraiment belle. Déjà au Nouvel An, il l'avait trouvé belle et puis, elle paraissait gentille même si elle semblait vulgaire. Il ne l'avait vu que pendant quelques heures et il pouvait dire qu'elle savait se faire remarquer. Est-ce que ça lui avait plut ? Sûrement vu qu'ils s'étaient adonnés au plaisir de la chair. Sa remarque le fit rire et il lui adressa sur le même ton de plaisanterie. « Ouais c'est ça. C'est un garçon, il arrive dans trois jours et il fallait que la mère soit au courant. »

Oscar d'un geste appela la serveuse qui arriva trop heureuse de faire son travail. « Je vais vous prendre un café noir. » Il n'était pas très fan du sucre dans le café, mais s'il était obligé d'en boire avec, ça ne le dérangeait pas plus que ça. Il laissa Holly commander avant de reporter son attention vers elle une fois la serveuse partie. « Et sinon, j'ai vraiment besoin d'une occasion particulière pour te voir ? » Bon ok c'était vraiment nul vu qu'il ne se connaissait pas vraiment. « A vrai dire, je voudrais m'excuser pour mon comportement au Nouvel An. J'ai eu un comportement cavalier, j'espère que ça t'a pas blessé. » Vu qu'elle était là ça devait qu'elle ne lui en voulait pas hein ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Mer 18 Fév - 14:09

Est-ce que c’est Holly qui se sert des garçons ou est-ce que c’est les garçons qui se servent d’elle ? Elle est incapable de le dire. Elle est toujours partante. Sans se poser de questions. Il suffit de répondre à quelques critères. Des fois, Holly se demande si ce n’est pas une addiction. C’est vrai quoi, elle devrait peut-être rejoindre un programme. Genre les accros du sexe anonyme, ça existe dans Desperate Housewives. Ou peut-être qu’elle est simplement une collectionneuse aguerrie. Dans tous les cas, ça fait d’elle un cas pathologique intéressant. C’est plus fort qu’elle. Des fois, elle arrive à s’attacher à certains hommes. Elle pense même être amoureuse ! Et puis les jours passent, les semaines aussi, et c’est la catastrophe. A chaque fois. Holly fait toujours n’importe quoi. Au final, elle préfère quand il n’y a pas d’attache. De l’amitié, pourquoi pas. Mais ça suffit. Il n’y a qu’à voir comment ça se passe avec Laserian. Ils s’engueulent sans arrêt. Voire pire. Et quand ils ne s’engueulent pas et que Holly ne cherche pas à l’égorger, ils couchent ensemble. C’est loin d’être sain comme fonctionnement. Le pire c’est que Holly a l’habitude. Alors quand sa première conquête de 2015 lui propose de la voir autour d’un café, Holly a du mal à comprendre. Et elle ne sait vraiment pas à quoi s’attendre. Mais là aussi, elle s’est montrée partante. Elle ne regrette pas maintenant qu’elle est en face d’Oscar. Avant toute chose, elle s’excuse. Elle n’a pas fait exprès. Pas vraiment. Et elle ne tient surtout pas à ce qu’il se braque à cause de son retard. Holly n’est pas toujours très civilisée mais elle ne fait pas aux autres ce qu’elle n’aimerait pas qu’on lui fasse. Enfin… Faut le dire vite. Quoi qu’il en soit, Oscar la rassure vite sur ce point-là. Elle lui offre un sourire. Même pas enjôleur. Juste un sourire. Incroyable. Il rigole à sa blague, Holly est agréablement surprise. C’est qu’elle ne le connaît pas en fait, il aurait pu être totalement dépourvu d’humour. « J’espère que t’as un bon avocat parce que la mère compte totalement se défiler ! » Jamais Holly ne pourrait être enceinte, jamais elle ne pourrait être mère. Elle aime bien les enfants pourtant. Chez les autres. Elle ne saurait pas quoi en fait. Être une quasi-trentenaire indigne, c’est une chose. Être une mère indigne en est une autre. Holly ne ferait jamais un gosse pour le laisser chez une nounou pour aller en boite ou dans le lit d’un énième type. Elle a le sens de la morale. Un minimum en tout cas. Oscar fait venir une serveuse qui a l’air particulièrement contente d’être là. « Je vais prendre la même chose. » qu’elle commande sans plus y faire attention. Si elle met du sucre dans son café, c’est uniquement quand elle n’a pas le temps de manger un truc. Ou que rien lui plait dans le frigo. Ou qu’elle est en train de guérir d’une gueule de bois mémorable qui l’empêche de manger. « Laisse-moi réfléchir… » Un sourire taquin nait sur les lèvres de Holly et ceux qui la connaissent bien reconnaissent tout de suite cette lueur malicieuse dans ses yeux. « Un peu qu’il te faut une raison particulière pour me voir ! » C’est vrai quoi. S’il lui avait proposé de venir chez lui ou s’il s’était invité chez elle, elle aurait compris. Mais là ? Pas vraiment. Il s’explique et les yeux de Holly s’arrondissent comme deux soucoupes. Il est sérieux là ? Elle ne sait pas si elle doit rire ou trouver ça trop mignon. Dans le doute, elle rigole. « Pardon » qu’elle dit en reprenant du mieux qu’elle peut son sérieux. Elle a encore un sourire jusque derrière les oreilles mais elle a au moins arrêté de se marrer. « Tu m’as pas blessé… C’est adorable que tu t’en soucies, je crois pas qu’on m’ait déjà sorti un truc pareil ! » Holly avait raison : Oscar est gentil. Tellement gentil qu’il n’a pas l’air d’avoir remarqué qu’elle n’est pas le genre de filles qu’on blesse en couchant avec le premier soir. Ou les premières heures dans leur cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Ven 6 Mar - 1:46

« T'inquiète pas pour mon avocat, c'est un requin. La mère devra me payer une pension pendant au moins vingt-et-un an. » Un sourire s'afficha sur les lèvres de Oscar alors qu'il entrait dans le jeune de Holly. Elle était vraiment sympathique et il n'aurait jamais pensé qu'elle puisse avoir autant d'humour. En même temps, ils n'avaient pas trop eu le temps de discuter pendant le Nouvel An. Ils avaient plutôt été occupé à prendre du bon temps. Ça avait été la première fois qu'il se comportait de la sorte, de coucher avec la première fille qui lui était tombée sous la main. Revoir Rachael l'avait tellement chamboulé que Holly avait été le meilleur choix pour arrêter de se prendre la tête. Après leur petite sauterie, Oscar s'était senti tellement mal qu'il avait appelé la jeune femme pour lui donner un rendez-vous. Qu'espérait-il en faisant ça ? Simplement s'excuser de l'avoir utiliser comme une vulgaire poupée gonflable.

La serveuse vint alors prendre leur commande et le jeune homme prit un café noir. Le sucre dans le café c'était pas vraiment sa tasse de thé et quand il pouvait l'éviter, il ne s'en plaignait pas. Holly commanda la même chose et après un hochement de tête de la serveuse, elle les laissa seuls. Maintenant que Holly était là, Oscar pouvait un peu se détendre. En ne la voyant pas arriver, il avait pris peur et s'était dit qu'elle allait lui poser un lapin. Elle s'était peut être dit que c'était un pervers, ou un malade ou toute autre connerie du genre. A la place de la jeune femme, Oz n'aurait même pas prit la peine de répondre positivement à l'invitation. Il avait été surpris de voir qu'elle avait accepté et qu'en plus, elle était vraiment venue. « Je m'étais dit que tu étais tellement belle que j'avais envie de revoir ta beauté encore une fois... » Le trentenaire sourit en essayant de paraître naturel mais échoua lamentablement.

Il se sentait mal par rapport à son comportement à la soirée et donc, il avait décidé de tout réparer. D'ailleurs, c'est ce qu'il fit en s'excusant pour ce qu'il avait fait. Se servir des gens ne faisaient pas partie de ses habitudes. Mais là, lorsqu'il avait revu Rachael, celle qui l'espace d'un instant l'avait rendu plus vivant que jamais, il n'avait pas réfléchi aux conséquences de ses actes. Maintenant, il s'en voulait et essayait de se rattraper. La réaction de Holly le laissa totalement sur le cul et il ne sut pas comment interpréter son rire. Se moquait-elle gentiment de lui parce qu'il s'excusait ou alors se foutait-elle royalement de sa tête. Bien qu'elle arrêta de rire, Oscar se tortilla mal à l'aise devant son sourire. Il n'avait jamais eu de relation d'une nuit et du coup, il ne savait pas vraiment comment se comporter une fois que l'on revoyait la personne qu'on ne connaissait pas vraiment et avec qui on avait couché une ou deux fois.

« Désolé, j'ai pas l'habitude de faire ça. T'es la première fille avec qui je couche de cette manière... On peut dire que c'est comme une première fois... » Oscar se maudit mentalement pour avoir dire ça. Qu'est-ce qu'il pouvait être con des fois ! Il ferait mieux de tourner sa langue dans sa bouche sept fois avant de parler. « Tu sais que c'est un peu émasculant quand tu dis que je suis adorable... Je suis un homme pas un chien. » Bien qu'il ait dit ça avec le sourire, le jeune homme était quand même un peu blessé dans son amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Mar 24 Mar - 5:10

Holly a un moment de confusion où elle se contente d’ouvrir grand la bouche. Elle n’est pas choquée qu’Oscar rentre dans son jeu comme ça, elle s’imagine juste réellement responsable d’un gamin. Même si ce n’est que financièrement, elle a envie de vomir. L’espace d’un instant, elle pense à se faire ligaturer les trompes. Holly n’est clairement pas à l’abri d’une grossesse involontaire, elle ferait mieux de se montrer plus méfiante. Ou même carrément radicale en se faisant opérer. Ce serait pratique. Elle n’aurait jamais à craindre l’arrivée d’un enfant comme ça. Pas de surprise ! Mais, quelque part, Holly sait qu’elle ne peut pas faire ça. Qui sait… Un jour peut-être, elle trouvera quelqu’un qui vaudra le coup de serrer les cuisses. Et ils s’aimeront tellement qu’ils voudront une descendance, ça paraît logique ! Ou pas. A son âge et sans histoire sérieuse et durable au compteur, Holly a tendance à ne plus y croire. Heureusement, elle ne s’avoue pas encore vaincue. « La mère va changer de pays, je crois. Le Mexique, quelque chose comme ça… » qu’elle sourit en prenant un air amusé. Tout plaquer et partir vivre ailleurs, Holly y a déjà pensé. Mais ce n’est pas certain que ses parents financent ses vacances. Déjà qu’ils financent une bonne partie de sa vie ici… Il ne faut pas rêver, ils finiraient par se douter de quelque chose si Holly affirme avoir besoin de soleil. Ok, elle leur fait croire qu’elle est perdue et qu’elle a besoin de savoir où elle en est… Mais ça fait déjà des années. Si elle prenait des vacances en plus, ça ferait beaucoup. Alors elle reste à Tenby. Il y fait beau des fois aussi. Oui, oui. Ce n’est pas aussi torride que le Mexique mais… Bon. C’est toujours mieux que rien. Oscar s’y prend comme un pied, c’est vrai. Mais il la complimente et ça n’échappe pas à Holly qui en rougit presque. Elle sourit, reste un moment sans rien dire partagée entre l’envie de le charrier et de lui sauter dessus. Oui, il lui en faut peu. « Waw, euh… » Elle replace une mèche de cheveux derrière son oreille alors qu’elle parcourt rapidement la salle du regard. Elle doit avoir l’air bien niaise là. Les mauvais garçons, ça fait frétiller les culottes, c’est un secret pour personne. Mais les gentils ? Ça fait chaud au cœur. Voilà. Oscar fait chaud au cœur de Holly. « C’est gentil. » Pas habituée, elle n’a pas su quoi répondre autrement. Mais Oscar n’ira sûrement pas s’en plaindre. C’est toujours mieux que si elle s’était à nouveau mise à rire ou à le taquiner. La serveuse arrive et leur donne leurs cafés, Holly attaque sans plus attendre. Oscar confesse qu’il n’a pas l’habitude de faire ça et Holly a envie de répondre qu’elle avait remarqué. Mais ce serait peut-être un peu ironique de sa part… Elle non plus, elle n’a pas l’habitude de faire ça. C’est bien la première fois qu’une de ses conquêtes se montre aussi gentille avec elle. Bon, ok, peut-être pas la toute première fois. Holly a déjà connu des mecs qui se sont accrochés, des vrais lourds, des psychopathes. Mais c’est différent avec Oscar. Il a l’air normal. C’est à se demander comment il a pu atterrir dans le lit de Holly, vraiment. « Je te rassure, c’était beaucoup mieux qu’une première fois. » Elle glousse, tout de même un peu troublée par les révélations du jeune homme. Elle a du mal à imaginer qu’un type de son âge n’ait jamais eu de relation sans lendemain, sans signification, alors qu’elle en a à la pelle. « Tu es adorable… Gentil aussi. Et malgré ça, t’arrives à être absolument craquant… Dans le sens torride, évidemment. T’es un spécimen rare tu sais ! » Holly se marre mais elle est sincère. Oscar a l’air d’être quelqu’un de bien. « Si tu t’envoies pas en l’air avec des inconnues, c’est pas parce que t’es marié ou quelque chose comme ça hein ? » Petit air suspicieux. Holly n’en ferait pas un scandale, elle aurait simplement aimé être mise au courant avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Lun 6 Avr - 19:34

La joute verbale entre Holly et lui, fit sourire Oscar. Il n'aurait jamais pensé qu'il puisse rire et réagir de la sorte avec la jeune femme. Il se sentait tellement mal de l'avoir utilisé presque comme un ''vide-couilles'' qu'il se disait qu'il n'arriverait pas à agir normalement. Cependant, ils échangeaient comme si leur petite sauterie n'avait jamais eu lieu. « Oh ne t'inquiète pas. Le père a aussi de très bon amis dans la police pour retrouver la mère au Mexique. Ceci dit, c'est une bonne destination pour s'enfuir loin. » Oscar avait lui aussi fuit, mais ce n'était pas une petite amie enceinte. Non, lui avait fuit sa mère et l'univers toxique qu'était devenu le milieu de la banque dans lequel il avait travaillé pendant des années. Contrairement à Holly qui prévoyait de partir à l'autre bout du monde, lui n'avait que traverser un pays tout en restant dans le même Royaume. Malheureusement, il n'était pas aller assez loin pour ne plus voir leur mère.

La serveuse les interrompit dans leur petit jeu et prit leur commande avant de repartir comme si elle n'était jamais venue. Cela eut don de remettre les idées en place à Oscar qui regarda vraiment la jeune femme assise devant lui pour la première fois. Elle était vraiment belle et il ne se gêna pas pour lui dire. Apparemment, ça la toucha puisqu'elle semblait être sur le point de rougir. Il décela quelques touches de rouge parsemées sur ses joues blanches. Il sourit lorsqu'elle le remercia pour son compliment. « De rien, c'est sincère. » Une nouvelle fois, ils furent interrompu par la serveuse qui amena leur café et Oz se retrouva à avouer que c'était la première fois qu'il couchait avec une femme de la sorte. Il n'avait jamais eu de relation d'une nuit ou de sex-friends. Ses relations avaient toujours duré plus que quelques minutes dans un lit à tirer son coup avant de partir comme un voleur. Là, c'était nouveau pour lui.

« Oui largement mieux qu'une première fois... La mienne a été tellement catastrophique. » Oscar s'en souvenait comme si c'était la veille. Il était avec sa copine depuis quelques temps quand ils avaient décidés de passer à l'action. Il s'y était tellement mal prit qu'il lui avait fait mal et que pendant des semaines, elle n'avait pas voulu réessayer. Quand ils avaient finis par le refaire, il s'en était mieux sorti même si ça n'avait pas été le coup du siècle. Heureusement, maintenant cette période était totalement finie et il arrivait très bien à se servir de son engin. Le propriétaire du haras fronça les sourcils quand elle lui dit qu'il était adorable. C'était la deuxième fois qu'elle lui disait et ça avait un peu un effet de l’émasculer un peu plus. « T'as encore dit que j'étais adorable... Pour le reste, j'imagine que je devrais te remercier. Donc, merci. » A dire vrai, il ne savait pas vraiment réagir dans ce genre de situations.

Holly redevint quelques instants sérieuse pour lui poser une question qu'il aurait préféré éviter. Il n'avait pas envie de s'étendre sur sa vie privée, mais elle avait le droit de savoir non ? Après tout, elle pouvait se faire des idées. « J'étais fiancé... Ce n'est plus le cas. Sinon, je suis célibataire. C'est juste que c'est pas mon genre de sauter sur tout ce qui bouge. J'ai des principes... Enfin normalement. » Il soupira et but une gorgée de son café. « Je sais pas vraiment avec quel genre d'individus tu traînes Holly, mais on est pas tous à coucher avec une fille différente chaque soir... » Il lui sourit tristement. S'il avait été dans ce cas-là, il n'aurait pas à se soucier de Rachael. Il aurait pu continuer sa vie tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Ven 17 Avr - 18:58

L’ambiance est bonne enfant tout compte fait. Holly s’était inquiété du déroulement des choses mais ses inquiétudes se sont bien vites évanouies lorsqu’elle est arrivée ici. Oscar est charmant et ce moment l’est tout autant. Peut-être qu’elle devrait faire ça plus souvent, revoir des coups d’un soir pour faire autre chose que de s’envoyer en l’air dans les toilettes publiques les plus proches. Ou peut-être pas. Holly est consciente qu’elle est en tête à tête avec une exception. Ce n’est pas tous les jours que Holly croise un individu qui semble avoir des valeurs… Et qui a envie de la respecter. Ce n’est même quasiment jamais arrivé. « Dans ce cas… Ils feraient mieux de donner l’enfant à un couple stérile et de profiter du soleil ensemble ! » que la jeune barmaid ponctue avec un clin d’œil. C’est plus fort qu’elle, Holly est déjà en train de le draguer. Mais c’est gentil. Pour l’instant, elle semble ne faire que de vagues allusions. Il ne lui en faudrait pourtant pas beaucoup plus pour se déchainer. « Crois-moi, tu veux me voir en bikini ! » qu’elle rajoute, plus pour la blague qu’autre chose. Holly ne se prend pas au sérieux. Dans ce genre de moments, c’est bien. Mais elle a vingt-six ans, elle s’approche doucement de la trentaine. Des fois, ce serait bien qu’elle se prenne au sérieux. Au moins un peu. Mais elle grandira. Plus tard, pas maintenant… Quand elle n’aura plus le choix. C’est un moment qu’elle redoute mais Holly est réaliste. Tôt ou tard –tard dans son cas- ça finira par arriver. Elle sera confrontée à un tout autre monde le jour où ses parents se rendront compte qu’elle ne reprendra jamais le chemin de l’école. La vilaine fille ! Une vilaine fille qui manque de peu de finir toute rouge vu les compliments que lui fait Oscar. Il rajoute que c’est sincère, le regard de Holly se fait fuyant. Si elle le fixait un peu trop longtemps, elle sauterait par dessus la table et le mettrait à poil en moins de deux secondes. « Catastrophique ? C’est vrai ? Raconte ! » qu’elle lance avec enthousiasme. Elle aurait du mal à parler de sa première fois. C’est trop pathétique pour qu’elle le raconte. C’était avec un des mecs de la chorale, ils s’étaient tournés autour pendant des mois. A l’époque, Holly était sage et nettement moins facile à mettre dans son lit. Mais il y était arrivé. Et c’était… Banal. Rien à dire. Une moyenne de cinq minutes, quelques grimaces, et puis voilà. Dur à croire quand on connaît Holly maintenant que tout ait été fait dans les règles de l’art. Et pourtant ! « Fais donc pas cette tête, bien sûr que ce sont des compliments ! » Elle rigole, il la fait rire à se sentir émasculer par si peu. Ils sont tellement différents… Incroyable qu’il ait réussi à se retrouver dans le même lit. Enfin pas si incroyable que ça en fait, ils sont physiquement parfaitement assortis. « Oh… Désolé pour… Euh, ça. » Le mariage, encore un sujet qui rend Holly mal à l’aise. Elle aimerait bien pourtant. Un jour… Quand elle aura trouvé pourquoi elle n’arrive jamais à s’attacher durablement à un homme. « Hum… Ça existe donc vraiment. » Un sourire taquin nait sur les lèvres de Holly et, audacieuse, elle reprend : « En tout cas, si tu te soucies de ne pas changer de fille tous les soirs… Tu peux toujours me reprendre, tu sais. » Au moins c’est dit si jamais il n’avait pas encore compris jusque-là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Mar 26 Mai - 0:45

Le jeu entre Holly et Oscar prend de plus en plus de place et c'est avec ravissement qu'il découvre une jeune femme pleine d'humour. Elle n'est pas seulement la fille qui a écarté les cuisses pour lui au nouvel an. C'est une femme à part entière et doté de plus d'humour qu'il ne l'aurait cru au premier abord. « Je pense que c'est une sage décision. Ils n'ont pas l'air prêt à être parents... Ou du moins pas comme ça. » Oscar sourit. Il aimerait fonder une famille mais pas de cette manière. Il veut être en couple déjà, et être sûr que c'est aussi ce que souhaite la personne avec qui il est. Il est hors de question qu'il impose un enfant à qui que ce soit. Une nouvelle fois, un sourire apparaît sur les lèvres du trentenaire tandis que Holly mentionne le fait qu'il veut la voir en bikini. Il l'a déjà vu nue, alors la voir en bikini ne lui fait pas tant d'effet que ça. Cependant, il se tait de peur de vexer la jeune femme. Après tout, il ne la connaît pas vraiment et il ne sait pas si elle serait vexée pour ça. Du coup, il préfère garder le silence.

La conversation continue et ils en viennent à parler de la première fois simplement parce que Oscar a mentionné le fait que coucher avec Holly est une première fois. Il n'a jamais réellement fait ce genre de chose. Il a toujours été en couple avec Georgia et quand ce n'était pas le cas, il ne couchait pas à droite et à gauche. Ce n'est absolument pas son genre. « Oui catastrophique ! En fait, j'ai pas réussi à trouver le trou du premier coup et du coup je lui ai fait mal. Pendant des semaines, elle n'a pas voulu que je la touche de peur que je lui refasse mal. Mais maintenant, c'est bon, je pense que je me débrouille bien non ? » Il n'a pas honte d'évoquer sa première fois avec une inconnue, enfin pas si inconnue que ça puisqu'il a visité son vagin. Mais c'est vrai que ce n'était pas bien glorieux. Il pense être meilleur maintenant qu'il a prit de l'âge et quelques années d'expérience. Seules les femmes avec qui il a couché pourront le dire. Oscar prend la mouche quand elle le qualifie encore d'adorable. Il ne sait pas vraiment si c'est un compliment ou pas.

« Bon si ce sont des compliments, alors je les accepte et merci. » Il prend donc tout ce qu'elle a dit pour des compliments. Après tout même si c'est un peu émasculant, ça reste mignon et sincère. Finalement, il l'aime bien cette Holly. Leur discussion continue et elle part sur le statut civil de Oscar. Il dit la vérité à la jeune femme. A quoi bon mentir. Ça fait parti de son histoire. Il omet simplement de dire qu'ils ne sont plus ensemble parce qu'il l'a trompé. « T'excuses pas. C'est fini maintenant. Si je suis plus avec elle c'est qu'il y a une raison. On était plus fait pour être ensemble c'est tout. » C'est ce qu'il essaie de se dire, de se convaincre pour arrêter de culpabiliser. C'est de sa faute si tout s'est arrêté avec Georgia. S'il ne l'avait pas trompé avec Rachael, il serait sûrement marié à elle en ce moment et elle aurait un bébé en route. Aussitôt à cette pensée, Oscar frissonne. Non ce n'est définitivement pas avec elle qu'il finira sa vie. Leur couple battait de l'aile bien avant qu'il ne la trompe.

Il rit lorsque Holly reprend la parole. Il a compris ses intentions depuis le début. Il a beau être un peu naïf de temps en temps, il n'est pas stupide et comprend – quand il veut – lorsqu'une belle femme lui fait du charme. « Je retiens pour la proposition Holly, mais je ne pense pas que ça se fera. » Il s'arrête alors et reprend après avoir fini d'une traite son café. « Tu es belle et intelligente, mais ce n'est pas mon truc les coups d'un soir. En plus je sors d'une relation alors je ne pense pas que ça m'aidera à aller mieux. Mais si jamais, je te rappellerai. » Il sait qu'il ne le fera pas, mais à quoi bon lui dire, elle l'aura déjà compris elle-même. Oscar ne veut pas mentir. Il n'aime pas les relations d'une nuit. Ce n'est pas comme ça qu'il est avec les femmes. Et ce n'est pas comme ça qu'il veut être avec Holly. Il veut être son ami, si elle accepte bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: one for the road (oscar) Ven 29 Mai - 21:33

Holly a toujours tendance à tout prendre sur le ton de la rigolade. Elle est drôle, on ne peut pas lui enlever ça. Elle rit des autres, elle rit d’elle-même. Holly ne connaît pas de limite à son humour. Elle préférera toujours en rire qu’en pleurer. Dans la vie, Holly a fait le choix d’être heureuse. Ça va avec son lot d’insouciances et de conneries en tout genre. N’empêche que. Elle est heureuse. Elle sait que peu de personnes sont capables de comprendre son bonheur mais Holly se sent parfaitement bien dans ses baskets. Rien que pour ça, sa vie est largement enviable. Il y a tellement de gens complexés… Des gens qui n’osent pas et qui passent à côté de leurs vies. Holly n’est pas comme ça, c’est une fonceuse qui n’a vraiment pas froid aux yeux. Elle n’a pas peur d’aller vers les autres et on ne parle pas que de garçons. Holly n’est pas qu’une allumeuse. Elle est aussi capable de se lier d’amitié avec des femmes… A condition qu’elles soient au moins aussi exubérantes qu’elle. Les filles, quand elles sont trop nunuches, Holly a du mal. Elle les aime avec du caractère et un bon sens de la déconnade. Malheureusement, il n’arrive pas souvent à Holly de devenir amie avec des filles. Elle n’est bizarrement pas souvent appréciée par la gente féminine. Alors heureusement, il lui reste les garçons. Mais la plupart ne sont que passagers. Elle déconne bien avec eux, s’amuse, et puis il y a forcément un moment où elle se retrouve dans leur lit… Et c’est là que ça se termine en général. Son seul véritable ami, c’est Aaron. Et il est gay. Ça aide. Ils se ressemblent aussi, c’est un peu son alter ego. Leur colocation est toujours très mouvementée et Holly ne se verrait pas vivre autrement. Elle est bien avec lui à défaut d’avoir un petit-ami dans sa vie, elle a Aaron pour la complicité de tous les jours. « Oh alors tu veux des enfants ? » Si déjà ils en parlent autant que Holly aille jusqu’au bout. Et puis ça l’intéresse. Oscar a l’air tellement différent d’elle… Elle aimerait bien connaître sa vision de la vie. Ce n’est sûrement pas la même qu’elle mais peu importe, Holly s’y intéresse quand même. Elle est curieuse. Il lui raconte ensuite sa première fois et Holly ne peut pas s’empêcher d’exploser de rire. C’est hilarant faut dire, surtout dit comme ça. Ce n’est pas comme s’ils se connaissaient vraiment. Mis à part qu’ils ont couché ensemble. Holly trouve ça cool qu’il arrive à se livrer alors qu’ils ne sont pas plus intimes que ça. « Tu te débrouilles pas trop mal, oui. » qu’elle avoue avec un clin d’œil. Elle ne voit pas l’intérêt de parler de sa première fois. Ce n’est même pas drôle. C’était vachement conventionnel, ça ne lui ressemble plus aujourd’hui si bien que même Oscar pourrait avoir du mal à y croire. « Mais de rien ! » Après ce petit moment passé ensemble, Holly n’a que du positif à dire sur Oscar. C’est quelqu’un de bien. Et, réaliste, Holly comprend qu’il n’a rien à faire avec elle. Même en tant qu’amis. Il devrait sûrement miser sur des gens un peu plus fréquentables. Pas une fille comme elle, pas quelqu’un qui lui a ouvert les cuisses alors qu’elle s’en était déjà tapé un autre une heure avant. Mais il est encore là. Est-ce qu’il est trop gentil ? Ou bien est-ce qu’ils peuvent sympathiser malgré leurs différences ? « Si tu le dis… » Holly n’a pas envie de plus s’enfoncer dans le sujet. Autant le clore maintenant, parler peines de cœur ce n’est vraiment pas son truc. Holly lui fait comprendre de manière très directe ses intentions. Evidemment qu’elle aimerait le remettre dans son lit. Il est vraiment gentil. Et mignon. Et plutôt doué aussi. Alors pourquoi pas ? Seulement il refuse poliment. Holly sourit et comprend tout à fait. Du peu qu’elle ait vu du jeune homme, elle sait très bien qu’il ne s’épanouirait pas dans ce genre de relation. « Très bien ! » Elle sourit, un peu déçue tout de même mais compréhensive. « Tu sais quoi Oscar ? » Elle marque une pause, son sourire s’agrandit. « T’es vraiment quelqu’un de bien. Tu vas trouver une fille encore plus belle et encore plus intelligente. Plus gentille aussi. Et vous allez être parfaitement heureux. » Holly aime bien les belles histoires d’amour… Ce n’est pas sa faute si ça ne lui arrive pas. « Je te le souhaite en tout cas. » Que de belles paroles. Ce n’est pas du vent pourtant, Holly y croit sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: one for the road (oscar)

Revenir en haut Aller en bas

one for the road (oscar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-