AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Ven 16 Jan - 4:16


Jonathan desserra le nœud de sa cravate. Non, décidément, il n’avait pas la moindre envie d’en porter une. Bien sûr, il savait que dans un restaurant gastronomique, il fallait toujours être bien habillé. Grâce à sa mère, ce genre de choses était profondément inculqué en lui. Mais un costume sans cravate, c’était bien aussi, non ? Faisant fi de ce genre de considération, Jonathan se débarrassa de sa cravate. Il n’était pas en France. Il était loin de ses parents et de leur souci constant d’être comme il fallait. Il était à Tenby, avec Fiona – sa meilleure amie, qui lui avait toujours apporté un grain de folie.

Le jeune homme vérifia que mis à part sa cravate, le reste de sa tenue était impeccable. Puis il sortit de la salle de bain, annonçant à la blondinette qu’il s’en allait dès à présent. « T’es drôlement bien fringué, dis donc ! » « Je t’ai dit que j’allais dans le restaurant le plus classe de la ville, non ? Y’a un minimum… » « T’es sûr que t’as pas flashé sur cette brunette dont tu m’as parlé ? » « Sûr et certain, sinon, la raison de ma présence ici serait bien dérisoire… Bon. Si tu veux, demain, je t’emmène aussi manger dehors. Ça te convaincrait ? » « Et comment ! » « C’est facile de t’acheter… Sur ce, bonne soirée ! » « Hmm-hmm. » Jonathan déposa un baiser sur le front de sa meilleure amie. Cette dernière s’était déjà replongée dans son bouquin, lui prêtant autant d’attention qu’à un meuble.

Avec un sourire, le Français emprunta la voiture de la jeune femme pour se rendre Chez Victor, un restaurant gastronomique. Il avait proposé à Nerea de la récupérer chez elle, mais elle lui avait répondu qu’elle le rejoindrait directement là-bas. Jonathan devait s’avouer qu’il était un peu soulagé de ne pas prendre le risque de croiser quelqu’un de sa famille. Après la façon dont il l’avait traitée le matin même, il se sentait horriblement coupable. Il était arrivé la veille et avait passé la nuit au Bay House, un bed and breakfast. Le lendemain matin, Nerea était passée faire le ménage. Il l’avait retrouvée penchée sur sa valise et l’avait aussitôt prise pour une voleuse. Quand on grandissait avec beaucoup d’argent, on devenait vite paranoïaque… Mais avec le comportement de la jolie brune, il avait vite déchanté. La tête basse, elle n’avait pas prononcé le moindre mot, visiblement incapable de se défendre. Et bizarrement, c’était ça, son attitude blessée, qui avait convaincu Jonathan qu’elle n’avait rien fait. Honteux, il s’était excusé au moins dix fois et l’avait invitée au restaurant pour se faire pardonner – le meilleur de la ville, pour faire les choses bien.

L’étudiant en droit entra dans le restaurant et fut très bien accueilli. Il avait l’impression de retrouver un univers familier. Rapidement, il fut conduit à une table pour deux, où il patienta. Peu de temps après, Nerea pénétrait à son tour dans l’établissement et aussitôt, Jonathan se leva pour l’accueillir. « Merci d’avoir accepté de venir… Encore une fois, je suis vraiment désolé pour la méprise de ce matin. »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Ven 16 Jan - 15:06

Nerea appliqua une dernière couche de gloss rose sur ses lèvres avant de sortir de la salle de bains. Elle était seule dans la maison et ne pouvait donc pas avoir d'avis sur sa tenue. Elle avait enfilé une petite robe bleu vert avec des manches trois quart. C'était la deuxième fois en si peu de temps qu'elle mettait une robe qu'on aurait pu croire qu'elle était tombée sur la tête. Elle s'était sentit tellement à l'aise dans celle du nouvel an qu'elle avait voulu renouveler l'expérience et quoi de mieux qu'un déjeuner dans un bon restaurant pour le faire ? En plus, ce n'était même pas elle qui allait payer. Elle n'avait définitivement pas les moyens pour aller dans ce genre d'endroit. Le prix d'un plat devait avoisiner le prix de la facture d'électricité de la famille. Elle n'avait donc pas d'argent à mettre dans un restaurant hors de prix. Là, elle était invitée par un jeune homme tout à fait charmant. Enfin, plus charmant maintenant que ce matin quand elle l'avait rencontré dans sa chambre d'hôtel.

Elle avait été appelée pour faire le ménage dans les chambres parce que la femme de ménage était malade et Nerea avait accepté. Tout salaire était bon à prendre. Elle s'était rendue dans la chambre de ce jeune homme et alors qu'elle était en train de se baisser pour changer la valise de place afin de passer l'aspirateur en dessous, Jonathan était entré et l'avait prise pour une voleuse. C'était le genre d'épisode dans une vie que l'on voulait oublier. Elle s'était sentie tellement honteuse et humiliée qu'elle n'avait pas pu ouvrir la bouche pour se défendre. Nerea avait simplement baissé la tête et était devenue tellement rouge qu'à côté, la couleur d'une tomate était fade. Au fur et à mesure qu'elle se faisait engueulé et traiter de voleuse, Jonathan avait compris son erreur et s'était excusé des dizaines de fois. Le restaurant faisait aussi parti de son excuse et elle en était ravie. Elle préféra d'ailleurs y aller par ses propres moyens plutôt qu'il vienne la chercher. On parlerait bien assez tôt de ce déjeuner dans la ville. Pas besoin de rajouter qu'il était venu la chercher.

Ça c'était sûr que la ville allait parler de la petite Fitzgerald en train de déjeuner avec le nouveau venu qui était beaucoup plus âgée qu'elle. Enfin elle s'en moquait. Malgré ce qui s'était passé plutôt dans la chambre d'hôtel, il avait l'air d'être un gars sympa. Si elle pouvait l'aider à s'intégrer plus facilement, elle allait le faire. Elle était trop gentille. Nerea prit sa voiture et se rendit au restaurant. Elle se gara et lissa nerveusement sa robe en descendant de l'habitacle. Elle n'avait vraiment pas l'habitude d'aller dans ce genre de restaurant chic. Elle avait l'impression de faire tâche et d'être totalement pas à sa place. Elle repéra Jonathan assis et prit son courage à deux mains pour entrer. Il se leva pour l’accueillir et présenta une nouvelle fois ses excuses. « Merci à toi de m'avoir invité. Par contre, si on pouvait éviter de mentionner encore cette histoire, ça m'irait. » Ses joues se tintèrent une nouvelle fois de rouge. Elle se sentait vraiment bête.

« J'espère que je te fais pas trop honte. J'ai pas l'habitude de venir dans ce genre d'endroit... Comment dire ça simplement, j'ai pas vraiment les moyens de me payer un restaurant comme ça. » Nerea n'avait pas honte de ses origines. C'était pas facile tous les jours mais elle préférait sa vie à n'importe quelle autre vie qu'on aurait pu lui proposer. Elle préférait nettement ses frères et sa mère que de l'argent. L'argent ne faisait pas le bonheur et ça, elle l'avait compris bien assez tôt. Cependant, de temps en temps, c'était bien aussi d'en avoir un peu. Ils ne vivaient pas non plus dans la misère, mais c'était pas forcément facile tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Sam 17 Jan - 7:35


Jonathan était vraiment embarrassé d’avoir pris Nerea pour une voleuse. Sur ce point-là, on lui avait appris à être à la limite de la paranoïa – il y eu aurait eu tellement à voler, chez eux ! Mais ce n’était pas une excuse. Heureusement que la jeune fille avait accepté ses excuses ainsi que son invitation pour se faire pardonner. Il exprima encore une fois à quel point il était désolé et, après l’avoir remercié pour l’invitation, lui affirma qu’elle ne voulait plus parler de cette histoire. Elle avait rougi, encore. Le jeune homme se sentit aussitôt envahi par une vague de soulagement. Pas parce qu’elle avait rougi, mais parce qu’ils ne mentionneraient plus cet incident pour le moins gênant, surtout pour lui, en réalité. « Ça me va tout à fait aussi ! » C’était sorti spontanément. Le Français n’avait pas envie qu’on le prenne pour un gars de la haute qui méprisait ceux qui avaient moins d’argent que lui. Non, à Tenby, il était censé se faire discret. Il ne voulait pas particulièrement qu’on sache qu’il était issu d’une famille noble et qu’il avait beaucoup d’argent.

Parcourant du regard la salle, Jonathan se dit, amusé, que c’était peut-être un peu raté pour faire croire qu’il n’était pas spécialement riche. Ici, chez Victor, seuls ceux qui avaient les moyens se retrouvaient. Ou alors, une fois tous les dix ans, une petite folie… Le restaurant était impeccable, visiblement à la mode et tout aussi cher. Un serveur leur apporta la carte et Jonathan le remercia. « Tu bois du vin ? » Agréablement surpris, il parcourut la carte des yeux. Il n’aurait pas pensé se retrouver en terrain aussi connu. Hésitant, il regarda la jolie brune qui l’accompagnait. « Si t’as besoin d’aide parce que ça sonne vachement français… Si jamais ça s’entendait pas à mon accent, j’en suis un. » Jonathan avait beau faire des efforts pour se débarrasser de cet accent français, il n’y arrivait pas vraiment. Pourtant, il en avait fait des séjours chez les anglophones !

« Ne raconte pas de bêtises, tu me fais pas honte du tout ! De toute façon… Je me doute que très peu de personnes ont les moyens de venir ici. En plus, tu es très jolie dans ta robe bleu-vert. » Le Mulatier espérait seulement qu’il n’allait pas donner l’impression de la draguer. En la voyant faire le ménage, il avait pensé qu’elle était majeure, mais maintenant, le doute le taraudait. Parce que dîner en tête-à-tête avec une mineure, en public, ça le faisait moyen… Décidant de mettre ça de côté pour le moment, Jonathan se concentra à nouveau sur Nerea. Elle était tellement attachante, tellement touchante dans sa façon d’espérer qu’elle ne lui faisait pas honte. Et lui avait juste envie de la rassurer sur ce point. « Parle-moi un peu de toi… Tu as toujours vécu ici ? Enfin, si c’est pas indiscret. »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Sam 17 Jan - 19:47

Nerea n’avait jamais été aussi honteuse de toute sa vie. Jamais elle n’avait ressentit de sentiment plus fort qu’au moment où Jonathan l’avait prise pour une voleuse. Ce n’était en plus absolument pas de son genre. Elle vivait dans une famille pauvre mais jamais elle n’aurait eu l’idée de voler. Elle avait été tellement choquée et blessée par l’attitude du jeune homme. Heureusement, il s’était excusé en se rendant compte de son erreur avant qu’elle ne se mette à pleurer. Ses joues étaient devenues rouges et elle n’avait eu qu’une envie, se cacher six pieds sous terre. Et là, encore une fois, alors qu’il s’excusait de son comportement, ses joues rosirent. Nerea émit l’hypothèse de ne plus jamais reparlé de cet incident et elle fut soulagée de savoir que Jonathan partageait son opinion. Au moins, l’incident était clos et ils n’en reparleraient plus jamais. Les épaules de la jeune femme se détendirent quelque peu.

Les deux jeunes gens s’étaient assis et un serveur leur avait apporté la carte des vents. Jonathan lui demanda si elle en buvait. Elle secoua la tête. « A vrai dire, je n’en ai jamais goûté. Je suis pas très alcool en fait. Mais pourquoi pas. » Nerea s’excusait presque de ne pas boire. Ce n’était pas dans ses habitudes. Elle n’aimait pas tout ce qui était alcool, drogues et cigarette et ne supportait pas plus les personnes qui en consommaient plus que de raison. On pouvait dire qu’elle était vieux jeux ou une connerie du genre, mais elle préférait éviter de se pourrir la santé avec ces merdes. Même si on mourait tous un jour, ce n’était pas la peine de précipiter les choses en mettant toutes ces choses dans notre organisme. Nerea ria légèrement quand Jonathan lui proposa de l’aide à cause du français. « Tu sais, t’étais pas obligé de le mentionner. Ton accent, même s’il est léger par rapport à d’autres français, s’entend. Mais merci, je n’hésiterai pas si j’ai un problème. »

La brune avoua alors qu’elle espérait ne pas être une gêne pour le jeune homme et par la même occasion essaya de lui faire comprendre qu’elle ne voulait pas lui faire honte et que si c’était le cas, elle pouvait partir. Jonathan la rassura de suite et elle ne put s’empêcher de lui sourire. Malgré l’incident du matin, il était un garçon tout à fait charmant. Elle se surprit à penser qu’elle aimerait un jour trouver quelqu’un qu’elle aimera qui soit aussi gentil et attentionné. « C’est gentil, merci. J’ai pas l’habitude non plus de mettre des robes… Je suis pas vraiment féminine. » Elle se stoppa là et baissa la tête encore une fois pour cacher qu’elle rougissait. C’était vraiment pas possible d’être aussi timide. Elle avait l’impression d’être une cruche. Elle avait l’impression d’être une de ces adolescentes de mauvaises séries qui rougissait dès qu’un garçon leur parlait. Là c’était exactement ce qui se passait et elle en avait honte, encore une fois.

Jonathan la sortit de ses pensées quand il lui demanda de parler d’elle et de sa vie à Tenby. Elle lui sourit en relevant la tête, espérant que la rougeur de ses joues l’avait quitté. « Et bien, oui, j’ai toujours vécu à Tenby. J’ai deux frères, un plus grand et un plus petit. J’ai eu une enfance simple, avec beaucoup d’amour. J’ai finit le lycée l’année dernière et je suis actuellement en train de chercher un travail pour aider aux dépenses de la maison. » Elle s’arrêta là et noua ses mains ne sachant pas quoi en faire. Elle ne se sentait absolument pas à sa place ici, comme une pièce qu’on avait rapportée et qui ne convenait pas. « Et toi alors, tu es français c’est ça ? Qu’est-ce qui t’amène à venir te paumer dans ce coin du Pays de Galle ? » Elle ne disait pas ça par curiosité malsaine, juste pour en apprendre un peu plus sur celui qui l’invitait à déjeuner au restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Dim 18 Jan - 3:40


Nerea semblait soulagée de savoir qu’ils ne reparleraient plus jamais de ce qui s’était passé le matin-même au Bay House. Elle avait été vraiment touchée et ça se voyait. Elle était au bord des larmes avant que Jonathan ne comprenne et ne s’efforce de réparer ses torts. Il n’avait jamais vécu dans la pauvreté, il n’avait même jamais travaillé de sa vie. Il ne pouvait donc pas pleinement comprendre ce qu’elle avait ressenti en étant aussi injustement accusée, mais il s’efforçait de se mettre à sa place. Cette débilité de sa part semblait l’avoir blessée encore plus qu’il ne l’imaginait et Jonathan était encore plus déterminé à se racheter. Il ne savait pas encore comment, mais il finirait bien par trouver et le plus tôt serait le mieux.

Le jeune homme avait demandé à la brunette si elle buvait du vin et cette dernière lui répondit qu’elle n’en avait jamais goûté. Ah oui, le vin ne faisait pas forcément partie des repas de tout le monde… Mais apparemment, ce n’était pas seulement le vin, puisque Nerea ne buvait pas beaucoup. Jonathan hocha la tête en signe d’approbation. « C’est tout à ton honneur ! Au moins, ça réduit la marge de risques et de stupidités… Mais tu sais, on peut se passer de vin, même dans un restaurant gastronomique, c’est comme tu veux. » Il préféra chasser de son esprit le souvenir de son dernier abus d’alcool. D’ailleurs, il était incapable de se rappeler avec exactitude ce qui s’était passé ensuite. Mais en tout cas, ça s’était passé peu après le départ d’Hayley, quand il s’était mis à déprimer. Il se concentra sur Nerea, qui riait en disant qu’on pouvait entendre qu’il était Français. Un sourire se dessina sur les lèvres de Jonathan. « Oui, hélas… Je fais vraiment des efforts, tu sais ! Mais bon, apparemment, on se débarrasse pas aussi facilement de son accent. Est-ce que tu as déjà eu l’occasion d’en rencontrer, ici ? Peut-être au Bay House ? »

Il ne pouvait s’empêcher de la trouver absolument charmante. Si une autre avait été à sa place, elle aurait sans doute refusé ses excuses. Et puis elle semblait avoir une personnalité attachante. Certes, Jonathan venait à peine de la rencontrer, mais il la trouvait mignonne quand elle rougissait. Elle était timide, simple et gentille, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. « Mais tu aimes faire les boutiques, quand même ? » Il ne connaissait pas beaucoup de filles qui n’aimaient pas le shopping. Un sourire accroché aux lèvres, Jonathan écouta Nerea lui parler de sa famille et de sa vie en général. Il éprouvait beaucoup de plaisir à discuter avec elle. « Et tu cherches un travail dans quel domaine ? » S’il lui posait des questions, c’était normal qu’elle s’intéresse à lui en retour. Pourtant, c’était précisément ce qu’il aurait voulu. Jonathan hésita quelques instants, pourtant, il avait l’impression que la jolie brune était digne de confiance. « Oui, je suis né dans le sud-ouest de la France mais je vis à Paris. J’ai quatre petites sœurs et si je suis ici… C’est pour retrouver quelqu’un que j’ai rencontré à Londres. Une femme, pour être un peu plus précis. Bon, hors sujet, je vais prendre le magret de canard au miel. »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Lun 19 Jan - 2:39

L'alcool n'était pas ce que Nerea préférait dans la vie, mais pourquoi pas goûter le vin. Elle ne connaissait pas du tout. Près tout, ce n'était pas le genre d'alcool que l'on trouvait dans une soirée entres jeunes et ses parents n'étaient pas non plus très fan de ça ou n'avait pas les moyens. Jonathan semblait comprendre et la jeune femme ne quitta pas son sourire. C'était rare de tomber sur des hommes aussi enclins à comprendre ce que la femme en face de lui pouvait vouloir ou pas. Enfin, elle était facilement impressionnée vu qu'elle n'avait jamais été dans ce genre de restaurant et encore moins avec un gentleman comme Jonathan. En vrai, elle n'avait jamais eu ce genre de rendez-vous. Ce n'était pas avec Siana qu'elle aurait pu connaître ça et encore moins avec Anthony. Même si elle était sûre que s'il faisait un effort il pourrait le faire. C'était son truc à elle de voir le bien partout et même chez les personnes qui ne l'étaient pas forcément.

« Non non, je ne veux pas te priver de vin. Alors prends une bouteille, une carafe. Je sais pas comment ça fonctionne dans ce genre de restaurant. Du coup, je te laisse le choisir vu que je n'y connais strictement rien. » Ça ne lui ferait pas de mal de goûter quelque chose de nouveau. A dix-huit ans, elle n'avait aucune idée de ce que c'était une gueule de bois. Elle n'avait jamais bu jusqu'à en être malade et vomir ses tripes. Bien entendu, elle avait bu un ou deux verres, mais jamais plus. Comme elle n'aimait pas forcément les personnes qui buvaient à outrance, elle ne le faisait pas elle-même. Jonathan lui apprit ensuite que si elle avait du mal avec la carte qui avait des consonances françaises, il pourrait l'aider puisqu'il était lui-même français. Même s'il ne l'avait pas dit, Nerea l'avait remarqué. Son accent n'était pas trop accentué par rapport à certains touristes qu'elle avait pu entendre parler mais il était bien présent.

« Je n'en ai rencontré qu'un seul si on ne te compte pas. C'est un garçon de mon lycée. Très gentil. Mais sinon, ce sont souvent des touristes français qui viennent de temps en temps se perdre dans notre petite ville et qui ont un accent terrible. On a quelques fois du mal à les comprendre. » Elle continua à sourire et se fit la remarque qu'il était facile de discuter avec Jonathan. Il donnait l'impression de réellement s'intéresser à ce que Nerea lui disait qu'importe que ce soit pas vraiment intéressant. La jeune femme lui en était reconnaissante. Encore une fois, c'était rare de trouver quelqu'un comme lui. Dommage que physiquement il ne soit pas vraiment son type, sinon, elle aurait bien essayé de le draguer pour voir comment cela aurait pu se passer entre eux. Puis elle se frappa mentalement en pensant qu'il était peut être en couple voir même fiancé ou marié ou pire encore gay. C'était toujours les beaux garçons qui étaient gays, la preuve avec Joshua.

La conversation dériva ensuite sur la féminité quasi inexistante de Nerea et elle rit lorsque Jonathan lui posa la question sur le shopping. « Ah non quelle horreur. Je déteste ça. Devoir passer tout un après-midi dans des boutiques à rien faire d'autres que se déshabiller pour essayer des vêtements, puis les enlever pour enfiler les siens à nouveau... Non merci. » Elle marqua une petite pause avant de poursuivre. « C'est sûrement parce que j'ai été élevée dans un environnement masculin. » Et puis, ils n'avaient pas les moyens de faire du shopping régulièrement. Cependant, Nerea préférait largement faire de la randonnée ou alors des activités dites de mecs. Elle parla ensuite de sa famille et Jonathan l'écouta attentivement. « A vrai dire, je cherche juste où on me prendra. Comme j'ai arrêté après le lycée, j'ai pas vraiment de diplôme, à part celui de ma fin de lycée. C'est compliqué de trouver quelque chose dans cette situation. »

Nerea posa alors des questions sur la famille du jeune homme et lui sourit quand il parla de sa famille. Il mentionna alors une femme et elle se surprit à avoir eu raison. Il avait bien quelqu'un dans sa vie et à la façon dont il changea de sujet, il n'avait pas forcément envie d'en parler.  « Cette femme dont tu parles, elle s'appelle comment ? Tenby est une petite ville, on se connaît tous. Je peux, peut être, t'aider à la localiser ? » Encore une fois, Nerea proposait son aide. C'était plus fort qu'elle. Elle n'arrivait pas à se contenir. Son envie d'aider était plus forte que tout. « Moi je pense que je vais prendre un pavé de bœuf aux morilles, enfin, je pense, j'arrive pas à savoir ce que sont les autres plats... » Elle rougit une nouvelle fois honteuse de montrer encore une fois qu'elle n'était pas une habituée des grands restaurants.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Lun 19 Jan - 8:54


« C’est en bouteille. » En France, quand il était chez ses parents, le vin était une boisson indispensable à table. Si, lors d’un repas, un des invités était chargé d’en ramener et qu’il avait failli à sa mission, on aurait dit qu’ils assistaient à un enterrement. Du coup, Jonathan avait l’habitude, mais il pouvait s’en passer. « Mais sinon, tu as envie… Je sais pas, d’un citron pressé, peut-être ? D’une boisson particulière ? » Il attendit que le serveur passe pour commander ce qu’ils voulaient à boire. « Vous me conseillez quoi ? » Le jeune homme s’était adressé au serveur en français. Aussitôt, ce dernier réagit en l’abreuvant de détails superflus. Hochant simplement la tête en signe d’approbation, Jonathan désigna la carte. « Je vais prendre ce que vous m’avez proposé, merci ! » Nerea semblait vraiment être le genre de fille qui ne sortait pas trop, ne fumait pas et ne buvait jamais à l’excès… Le genre de fille idéal, qu’on voudrait avoir. Pendant quelques instants, le Français songea à sa petite sœur Aliénor, une fêtarde de premier plan. Elle aimait les soirées mondaines de Paris. En même temps… Il était mal placé pour lui dire quoi que ce soit. Lui-même aimait faire la fête, de temps à autre, pour décompresser – et il disait rarement non à un verre.

Jonathan écouta la brunette lui parler d’un de ses compatriotes, qu’elle avait rencontré au lycée – apparemment quelqu’un de très gentil. Pensif, l’étudiant en droit réfléchissait déjà à la possibilité de rencontrer quelqu’un qui parlait sa langue. « J’espère qu’un jour, je le verrais ! Ça fait toujours du bien… Mais qui sait, ça a l’air d’être une toute petite ville, je me trompe ? » En arrivant, Jonathan avait eu l’impression d’être sur une île déserte, comparé à Paris ou à Londres. Le centre-ville était parcouru en quelques minutes à pied, à peine. Ce dépaysement allait être bien, il en était absolument certain. Il avait déjà entendu parler de plusieurs personnes et il avait pris le thé chez Mrs Lloyd, apparemment une sommité  de la ville – pourtant, il n’était arrivé que la veille, en pleine nuit.

« Peut-être que si tu faisais les boutiques à Paris, tu aimerais ça. » Oui mais dans la tête de la jeune fille, elle ne ferait sûrement jamais les boutiques à Paris. Pourtant, le Mulatier avait bien envie de lui faire découvrir cette ville. Elle n’avait pas l’habitude de certaines choses comme lui, mais elle semblait curieuse, ouverte d’esprit. « Ça me fait penser à ma petite sœur, celle qui arrive après moi. Avant, elle voulait souvent mettre mes fringues. Mais celles qui ont suivi… Eh bien, elles avaient un modèle féminin, alors c’était différent. » Jonathan s’était rarement senti aussi à l’aise avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas, encore moins avec quelqu’un qu’il avait mis dans l’embarras la même journée. C’était dû à la personnalité de la jolie brune, il en était certain. « J’imagine… Est-ce que ça te dirait de travailler quelques heures par semaines pour moi ? Rien de bien passionnant, du ménage, mais… Mais si tu as besoin d’un petit truc, alors n’hésite pas. » Il lui adressa un sourire encourageant. Puisqu’elle avait fini le lycée l’année passée, elle devait avoir dix-huit ans. Lui en avait vingt-quatre et n’avait pas encore terminé ses études…

« Elle s’appelle Hayley. Hayley Hartwood. Elle est arrivée il y a quelques semaine. Grande, blonde, très jolie. Je sais pas où elle s’est installée… Ça te dit quelque chose ? » Les yeux de Jonathan s’étaient mis à briller d’une lueur d’espoir. Se pouvait-il que ses recherches, dans une ville aussi petites, s’avèrent plus faciles que prévu ? « Je connais pas tes goûts, mais le pavé de bœuf aux morilles, c’est excellent. » Le serveur était revenu avec la bouteille de vin qu’il avait commandée. Un peu hésitant, le brun observa celle qui l’accompagnait. Elle n’avait jamais bu de vin, mais c’était contraire aux règles élémentaires que de ne pas faire goûter une demoiselle au moment où le serveur débouchait et servait. « Tu goûtes ? »


Spoiler:
 

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Lun 19 Jan - 21:37

Encore une fois, Nerea se rendit compte de son ignorance. Le restaurant d'abord, et maintenant le vin. Elle n'y connaissait absolument rien et se sentait bête devant Jonathan qui était totalement à l'aise ici. « Non, du vin ça ira très bien. J'aimerai bien goûter, si ça te dérange pas. » Nerea le regarda alors avec des yeux ronds et emplis d'admiration quand il se mit à parler en français avec le serveur. Elle regarda l'échange avec une attention particulière. Elle n'avait jamais été douée avec les langues et donc, lorsque quelqu'un parlait une autre langue que la sienne, elle ne pouvait qu'être admirative. Sa mère était espagnole et parlait espagnol de temps en temps mais elle n'avait jamais été douée pour le parler. Quand ils eurent finis de parler, Nerea cligna des yeux comme si elle sortait d'un rêve. Elle n'avait pas eu conscience d'avoir gardé ses yeux ouverts tout au long de leur échange pour ne pas en perdre une miette.

Elle détourna les yeux pour faire comme si rien de tout ça ne s'était passé. Elle espérait que Jonathan n'ait rien vu. Ils discutèrent ensuite des compatriotes de Nerea et elle avoua qu'elle n'avait rencontré dans sa vie qu'un seul français si on en le comptait pas. Il s'agissait de Clément et même si elle ne le connaissait pas vraiment bien, elle lui avait parlé quelques fois et l'avait trouvé gentil. Jonathan émit le souhait de le rencontrer et parla de la petitesse de la ville. « Tu as raison, Tenby est une petite ville. Tu risques fortement de tomber sur lui. » Elle comprenait que ce n'était pas toujours facile de parler une langue qui n'était pas sa langue natale. Du coup, parler avec un autre français pouvait lui faire du bien, et l'aider à trouver ses racines. D'ailleurs, en parlant de Paris, Jonathan lança l'idée que Nerea apprécierait le shopping si elle allait dans la capitale française. Elle secoua la tête. « Je ne pense pas non. Mais j'aimerai bien visiter Paris, un jour. »

Même dans une autre ville que la sienne, la jeune femme était sûre de détester faire les boutiques. Elle ne voyait pas l'intérêt de perdre son temps à aller de magasin en magasin si ce n'était pour rien n'acheter. Elle était plutôt du genre à aller s'acheter quelque chose quand il lui manquait vraiment. Elle ne dépensait pas son argent pour rien. Nerea sourit quand il parla de sa sœur. Elles se ressemblaient un peu et si elle était comme son frère, elle voulait bien la rencontrer et qui sait, peut être devenir amie avec elle puisqu'elle commençait à réellement apprécier le jeune homme. « C'est gentil Jonathan. Et bien, si ça te dérange pas, tant que j'ai pas trouvé quelque chose de fixe, je veux bien. Ça me fera toujours des heures en plus. Je te remercie. » Un immense sourire s'afficha sur ses lèvres. Si on lui avait dit qu'elle allait être prise pour une voleuse puis se voir offrir un boulot même pour quelques heures par le même homme, elle ne l'aurait pas cru.

La conversation dériva alors sur la femme que Jonathan cherchait. Nerea avait beau cherché, elle se voyait personne qui pouvait correspondre à la description que Jonathan venait de lui faire. « Désolée, mais je ne vois ou ne connais personne qui correspond à ce que tu viens de me dire. Mais comme je t'ai dit, c'est une petite ville. Tu risques rapidement de tomber sur elle. J'espère que tu la trouveras. C'est ta petite amie ? » Elle se sentait désolée de ne pas pouvoir l'aider plus. Mais elle se promit de voir parmi son entourage si quelqu'un la connaissait après ce repas. Nerea se rendit alors compte qu'elle allait trop loin dans la curiosité et s'empressa de s'excuser. « Désolée, je voulais pas m'immiscer dans ce qui ne me regarde pas. » Elle baissa la tête une nouvelle fois et garda le nez sur la carte du restaurant à la recherche d'un plat qui lui plairait.

Elle n'avait jamais mangé la plupart des choses proposées et fit par de son choix à Jonathan. « Les morilles, ce sont bien des champignons, pas vrai ? » Elle ne leva pas la tête, toujours honteuse de ne rien connaître. Le serveur revint sur ses entrefaites et leur servit un fond de vin afin qu'ils le goûtent. Nerveuse, Nerea attrapa son verre par le pied et avant de le porter à sa bouche sentit l'intérieur comme elle l'avait vu faire dans les films. Puis elle prit son courage à deux mains et trempa les lèvres dedans. Elle avala une grand gorgée et une grimace de dégoût s'afficha sur son visage. Elle essaya de la cacher tant bien que mal et reposa son verre. « C'est pas bon. C'est amer. Ça a pas de goût. Désolée, mais je pourrai pas en boire... C'est du gaspillage, désolée. » Elle détestait le gaspillage et encore plus pour quelque chose qui n'était pas donné.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Mar 20 Jan - 2:57


« Ça me dérange pas du tout, au contraire, ça me fait plaisir. » Jonathan commanda donc le vin recommandé par le serveur. Rapidement, ce dernier s’éloigna et le jeune homme put se concentrer à nouveau sur sa conversation avec Nerea. Il découvrait une fille un peu intimidée, mais pleine de charmes. Il n’avait pas rencontré quelqu’un d’aussi spontané et quelqu’un manquant d’assurance depuis bien longtemps. Dans son milieu, dans ses études, dans son cercle de connaissances, la plupart des personnes étaient plutôt hautaines. « Je suis sûr que tu aimerais Paris. Enfin, du moins… Le bon côté de Paris, celui que tous les touristes connaissent. » Jonathan esquissa un sourire. Bien sûr, Paris avait des inconvénients, principalement ceux propres aux grandes villes : la circulation, la pollution, la saleté de certains endroits, les gens faisant la tête dans le métro… Et puis il y avait le côté caché aux touristes, toute la partie défavorisée de Paris. Jonathan lui-même n’était pratiquement jamais allé dans les arrondissements connus pour leur misère et leur taux de criminalité élevé. Et il savait que ce que la plupart des visiteurs retenaient, c’était ça : l’avenue des Champs-Elysées, les monuments anciens, les musées à n’en plus finir, le côté classe qu’on prêtait à cette ville, les macarons de Pierre Hermé, les galeries Lafayette… Bref, le côté doré de la ville Lumière, capitale de la mode et de la culture. Même le plus blasé des touristes ne pouvait assurément pas rester insensible aux charmes de Paris. Jonathan, lui, y résidait depuis de longues années et même s’il l’aimait, il aurait parfois préféré vivre ailleurs – à Carcassonne, par exemple, qu’il avait visitée l’année dernière avec sa petite sœur Aliénor. « Oh, me remercie pas… C’est pas grand-chose. Je vais vivre chez ma meilleure amie, alors je te donnerai son adresse. Elle risque d’en avoir vite marre de moi, alors si ça peut être propre chez elle, c’est pas mal ! Est-ce que tu cuisines un peu ? C’est un des défauts majeurs dans ma famille, on n’apprend pas vraiment à travailler à la maison. » Sa famille et celles de la haute société en général, d’ailleurs. Nerea, au moins, elle, savait faire quelque chose.

« Sois pas désolée, t’en fais pas… J’imaginais pas non plus la retrouver le lendemain de mon arrivée. Mais j’espère quand même ne pas trop tarder. Après tout, j’ai pas non plus atterri à New York… » Le Français n’aurait pas imaginé se confier à quelqu’un qu’il venait à peine de rencontrer, mais quelque chose chez la jeune fille chassait le moindre sentiment de méfiance. « Non, c’est pas vraiment ma petite amie… En fait, je l’ai rencontré à Londres et euh… On a passé une nuit ensemble. Après, on a commencé à apprendre à mieux se connaître, à passer du temps tous les deux. Puis elle est partie pour Tenby… Très subitement, d’ailleurs. Ça fait plusieurs semaines que je suis sans nouvelles et je m’inquiète un peu. » Gêné par ces confessions, Jonathan vit avec soulagement le serveur venir à nouveau à leur table, avec la bouteille de vin. Bien évidemment, il proposa à son interlocutrice de le goûter. Après avoir senti et porté le verre à sa bouche, celle-ci ne put s’empêcher de faire une grimace. Jonathan se mit à rire. « T’en fais pas, certains font carrément des crises parce que ça leur convient pas. Bon, on va prendre autre chose. » Rapidement, le Mulatier donna quelques instructions au serveur, toujours en français. Il payerait la bouteille et, si elle pouvait être rebouchée, il la ramènerait. Fiona aimerait peut-être, sinon, il finirait tout seul. Puis il commanda un autre vin, ainsi que leurs deux plats. « Oui, les morilles, ce sont des champignons. La sauce est excellente, tu verras. Et j’espère que le vin sera le bon ! »


Spoiler:
 

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Mer 21 Jan - 0:51

Nerea sourit à Jonathan. Elle allait goûter du vin pour la première fois de sa vie. Avec le jeune homme, elle allait pour la première fois dans un restaurant chic et allait goûter un alcool qui ne l'avait jusque là jamais réellement attiré. Boire de l'alcool n'était pas ce qu'elle préférait faire dans la vie et là, c'était une exception. Elle espérait tout de même qu'il serait bon. Sinon, elle n'hésiterait pas à le dire au français. « J'irai peut être un jour, quand j'aurai de l'argent. » L'argent c'était tout le problème de Nerea et elle refusait de demander de l'aide à Romeo. Elle était sûre qu'il pourrait lui procurer assez d'argent pour aller à Paris grâce aux ventes, mais il en était hors de question. Elle allait mettre elle-même de côté pour faire des voyages. Enfin, seulement si elle avait le courage de partir. Déjà qu'elle n'avait pas le courage de vivre seule, sans sa famille, sans avoir quelqu'un à qui parler le soir. Mais ça, c'était un autre débat.

Jonathan lui offrit alors un job et elle le remercia avec enthousiasme. Ce n'était pas grand chose et elle n'aurait que quelques heures par semaine, mais c'était déjà ça. Le jeune homme était déjà bien gentil de lui offrir ce repas, il n'était pas obligé de lui donner quelques heures de travail. « Ta meilleure amie dira rien si je viens faire le ménage chez elle ? Enfin je veux dire, je veux pas la déranger quoi. Oui je sais cuisiner. Bon sûrement pas comme un chez de ce restaurant, mais jusqu'à maintenant, ma famille ne s'est jamais plainte ou retrouvée à l'hôpital pour indigestion. » Nerea ne releva pas le fait que dans la famille de Jonathan, on ne travaillait pas dans la maison. Elle avait compris depuis longtemps qu'il venait d'une famille française riche. Déjà, ça se voyait sur lui et ce même s'il essayait de le cacher. Et puis, il n'y avait que les gens fortunés qui pouvait se permettre ce restaurant à Tenby.

Alors qu'elle avait pensé se sentir mal à l'aise et pas à sa place, finalement, le jeune homme la mettait parfaitement à l'aise. Elle avait l'impression de le connaître depuis quelques temps alors que ça ne faisait que quelques heures qu'ils s'étaient rencontrés. Heureusement qu'elle ne restait jamais sur la première impression qu'une personne lui faisait, sinon, elle n'aurait jamais pu déjeuner en si bonne compagnie et elle serait restée avec une mauvaise opinion de lui. Seulement, Nerea n'était pas comme ça. Elle voyait le bien dans chaque personne et ce même s'ils avaient fait des trucs horribles. La preuve, elle ne pouvait pas se passer de Romeo alors qu'il avait faillit tuer leur petit frère Enzo. Après, ce n'était pas vraiment pareil parce qu'il était son frère, mais elle voyait quand même le bon lui alors que la moitié de la ville ne l'aimait pas ou s'en méfiait. C'était compliqué pour elle mais au fil des mois, elle avait réussi à s'y faire. On se faisait à tout.

« Oui c'est vrai ça aurait été trop beau si tu l'avais retrouvé le lendemain, mais ça m'embête de ne pas pouvoir t'aider. Je pourrai te présenter à quelques personnes de mon entourage, ils seront peut être plus t'aider que moi. » Elle n'avait pas de nom en tête, mais elle savait que ses amis ou même sa famille pouvaient l'aider et c'était tout ce qui comptait. Nerea apprit alors la raison qui poussait Jonathan a retrouver cette Hayley. Cette histoire réveilla en elle cette partie fleur bleue qu'elle aimait tant. Elle avait l'impression de se retrouver dans un film où le héros poursuit l'héroïne parce qu'il l'aime qu'importe le pays où elle a décidé de poser ses valises. C'était tellement romantique. La jeune femme avait des étoiles dans les yeux et ne put s'empêcher de demander. « Désolée si ça peut te paraître indiscret ou quoi, mais tu l'aimes cette fille, même si ça fait pas longtemps que tu la connais ? Parce que je trouve ça trop romantique. J'aimerai bien que quelqu'un fasse ça pour moi un jour. »

Nerea avait fait exprès de ne pas dire garçon ou fille. Elle n'aurait jamais imaginé qu'elle puisse dire ça à un inconnu sans rougir ou être embarrassée. C'était une première et elle était plutôt fière d'elle. Vint alors le moment de goûter le vin. Même si elle essaya de faire ça discrètement, Nerea ne put s'empêcher de grimacer. C'était vraiment dégueulasse. Le goût ne lui plaisait absolument pas. C'était amer, ça piquait même un peu et ça lui avait laisser un goût âcre dans la bouche. « Ah ça jamais. Je ne supporte pas de me donner en spectacle. J'ai même essayer de cacher ma grimace, mais j'ai pas pu longtemps. Je suis désolée que ça t'en fasse commander une autre... » Jonathan en commanda alors une autre avec leurs plats. « Parfait alors, j'adore les champignons. Oui moi aussi... » Oui elle espérait sincèrement aimer ce vin là. Au pire, elle ferait semblant. « Tu sais ce que tu vas faire quand tu vas retrouver Hayley ? Tu comptes rester longtemps à Tenby ? » Elle aimait bien discuter avec lui et donc en apprendre un peu plus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Mer 21 Jan - 3:40


« Ou un prince charmant qui a de l’argent ! Je te donnerai mon adresse e-mail et quand je rentrerai à Paris, si un jour tu viens, je pourrais te faire visiter… Enfin, je suis pas sûr que le prince charmant apprécierait, mais on sait jamais, hein ? » Jonathan adressa un clin d’œil à Nerea. Bien sûr, il plaisantait, aimant taquiner. Il se sentait à l’aise avec elle, allant jusqu’à lui proposer de faire le ménage et la cuisine pour lui tant qu’il serait chez sa meilleure amie Fiona. Au moins, il pouvait être sûr que ce n’était pas une voleuse et qu’il s’entendrait bien avec elle ! « Non, ça la dérangera pas… Au contraire, si c’est pour que ce soit propre… Et puis, si en plus tu cuisines, c’est encore mieux ! Enfin, elle se débrouille, mais pas moi. Alors ne serait-ce que pour moi, ce serait extra. » Les yeux de Jonathan s’étaient illuminés. Ah, lui, dès qu’on parlait de nourriture… Il avait beau avoir le palais éduqué, l’habitude des grands restaurants, il n’en restait pas moins un jeune homme qui avait tout le temps faim et qui appréciait aussi, de temps à autre, la « street food » – au grand dépit de sa mère. « Contrairement aux apparences, je suis pas très compliqué. Mais ça, tu le découvriras bien assez tôt, je pense. C’est toi qui fais la cuisine, chez toi, ou tu aides ta mère ? » Parfois, Jonathan était curieux de savoir comment ça se passait, dans les familles « normales ». Lui était collé aux fidèles domestiques de ses parents, quand il était plus petit. Ses parents rentraient tard à la maison et partaient tôt le matin – résultat, il n’était avec eux que le dimanche, en général. Sinon, le reste du temps, il le passait avec sa nourrice et les autres personnes qui travaillaient pour leurs parents. C’était les mêmes depuis des années et le petit garçon qu’il avait été s’était vite attaché à eux. Aujourd’hui encore, Jonathan les aimait beaucoup.

« Ce serait gentil si tu me présentais à d’autres personnes… Non seulement parce que ça va me faire du bien d’apprendre à connaître des gens du coin, mais aussi parce que ça pourrait m’aider. Merci. » Nerea semblait avoir l’habitude de proposer son aide spontanément. Elle était vraiment adorable. Le Français lui adressa un grand sourire. Si le monde pouvait être peuplé de plus de personnes comme elle, il serait tellement meilleur ! « Oui, j’imagine que je suis au moins un peu amoureux d’elle… Sinon, je serais pas venu de Londres, je serais déjà rentré à Paris… J’veux dire… On avait un bon feeling et je sentais… Quelque chose de spécial, d’inexplicable. » Les yeux de Jonathan s’étaient illuminés. « T’es mignonne, merci. J’espère sincèrement qu’un jour, quelqu’un sera prêt à faire ça pour toi, parce que tu le mérites. J’en déduis que pour l’instant, tu n’as personne ? » Le côté romantique de la jeune fille faisait vraiment plaisir à voir, même si ça ne marchait pas forcément avec tout le monde. Il allait falloir qu’elle tombe sur quelqu’un de bien. « Mais non, je sais pas encore ce que je vais faire quand je vais la retrouver. Je sais pas si elle sera heureuse de me voir, tu comprends… J’ai plus entendu parler d’elle après son départ précipité et je sais pas ce qu’elle éprouve à mon égard. J’espère seulement que ça va bien se passer… Je sais pas non plus si je vais rester longtemps. Le temps de la trouver, déjà, ça, c’est sûr. Ensuite, eh bien… On verra en fonction de sa réaction, j’improviserai. » Le sourire de Jonathan s’était un peu effacé. Heureusement, le serveur revint avec une autre bouteille de vin, apportant ainsi une diversion. « Tu veux t’y risquer encore ? »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Mer 21 Jan - 23:18

« Je ne crois plus au prince charmant ni même au conte de fées. Et puis si je pouvais éviter de vivre sur l'argent de quelqu'un, ça m’arrangerait. Mais je suis totalement d'accord pour que tu me fasses visiter. Je pourrai peut être rencontrer tes sœurs comme ça. » Nerea était une jeune femme terre à terre. Depuis des années, elle avait compris que le prince charmant n'existait pas et qu'elle ne le trouverait probablement jamais. Elle pouvait toujours rêver, mais elle devait être réaliste. Cependant, l'idée de découvrir Paris par une visite guidée de Jonathan ne lui parut que plus alléchante. Et puis si en même temps elle pouvait rencontrer des filles de son âge ou approximativement qui étaient comme leur grand frère, et devenir amies avec elle, ça ne serait qu'un plus. Nerea sourit au jeune homme quand il lui parla du job qu'il pourrait lui offrir et du fait que ça ne dérangerait sûrement pas sa meilleure amie si elle venait cuisiner.

« Alors nous avons un deal. Par contre, je te promets pas de grands mets. » Elle rit doucement en voyant l'expression du visage de Jonathan. On aurait dit un gamin le matin de Noël tellement excité de voir tant de cadeau et impatient de les ouvrir. Il était tout chou et ça faisait plaisir à voir. « Et bien, comme j'ai arrêté mes études et que pour le moment, je n'ai pas de travail fixe, je m'occupe des tâches ménagères. Ma mère travaille énormément et mon père aussi du coup, ils ont pas forcément le temps quand ils rentrent. Du coup, je les aide. Mais oui, la plupart du temps c'est moi qui cuisine. J'ai appris sur le tas et pour le moment, ils ont l'air d'apprécier. Sinon, ils me le diraient. Dans la famille on est assez expressifs et francs. » Pour ça, Nerea n'avait pas de soucis à se faire. Sa famille n'avait pas vraiment de filtre en entre eux et ils se disaient souvent ce qu'ils pensaient de telle ou telle chose. Du coup, elle savait que ce n'était pas trop mal ce qu'elle préparait à manger.

La jeune femme proposa d'elle-même de présenter des gens à Jonathan parce qu'elle voulait qu'il retrouve Hayley. Elle était fan de ce genre d'histoire et la petite romantique qu'elle était, n'avait qu'une hâte, savoir ce qui allait se passer entre les deux. Et puis, c'était dans sa nature d'aider, toujours un sourire aux lèvres. « C'est normal Jonathan. Si je peux accélérer les choses et te permettre de rencontrer plus de monde, ça augmentera les chances que l'un d'eux ait vu Hayley. Elle doit pas passer inaperçu vu qu'elle est nouvelle elle aussi. A moins qu'elle n'ait déjà vécu à Tenby par le passé. Dans ce cas, j'étais trop jeune pour m'en rappeler et les gens doivent la connaître. » Nerea voulu alors savoir si Jonathan était amoureux de cette belle blonde et la réponse ne fit qu'étirer son sourire. Elle adorait tellement les histoires à l'eau de rose, qu'elle espérait un jour que ça lui arrive. Après tout, elle avait aussi le droit à un happy ending.

« C'est trop romantique ! Digne d'un film de Woody Allen. Tu me tiendras au courant hein ? Je veux vraiment savoir si tu vas la retrouver et si c'était réciproque pour elle aussi. En tout cas, je le souhaite de toute mon âme fleur bleue. » Des étoiles s'étaient allumées dans les yeux de Nerea et elle souriait comme une débile heureuse. Mais pour une fois, ce sourire ne lui faisait pas honte. Cependant, il s'enleva bien trop vite de ses lèvres. « Non, je n'ai pas eu la chance de trouver quelqu'un... Enfin, il y a bien une personne dont je suis amoureuse, mais elle est prise... J'essaie d'avancer, de tourner la page et c'est pas franchement facile. » Encore une fois, elle ne mentionna pas de sexe. Ça n'avait jamais été facile de parler de sa vie privé avec un inconnu mais avec Jonathan c'était différent. Elle y arrivait complètement et ça lui plaisait. Elle se sentait en sécurité et n'avait pas peur qu'il répète ce qu'il avait entendu. Pourquoi le ferait-il ? Il n'avait rien à gagner en le faisant.

Le sourire de Jonathan s'effaca et avant que Nerea puisse répliquer, le serveur revenait avec un nouveau vin. Il servit la jeune femme et elle hocha la tête en réponse à la question du français. Elle trempa une nouvelle fois ses lèvres dans le breuvage et cette fois-ci, aucune grimace ne fit son apparition sur son visage. Il était nettement meilleur que celui d'avant. « Je préfère celui-là. Il est même très bon par rapport à l'autre. » Ce n'était pas feint et le serveur leur laissa la bouteille tandis que Nerea reportait son attention sur Jonathan. « Je vois ce que tu veux dire pour Hayley. Je suis pas dans sa tête, donc je peux pas vraiment te dire ce qui lui ait passé par la tête, mais peut être qu'elle a eu peur. Enfin je veux dire, elle a sûrement ressenti la même chose que toi et elle a eu peur parce qu'elle connaît pas ça, ou alors parce qu'elle a peur de souffrir. Tu sais, nous les filles, on agit pas forcément avec cohérence quand une personne nous plaît. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Jeu 22 Jan - 7:56


« J’espère en tout cas que tu rencontreras quelqu’un de bien qui prendra soin de toi. Je te connais depuis quelques heures et pourtant, je peux déjà affirmer que tu le mérites. Sinon, si on te brise le cœur, tu pourras toujours en parler à ton grand frère. Je sais ce que c’est d’être un grand frère et de tout faire pour sa cadette. » Jonathan adressa un clin d’œil à la jeune femme. Il n’avait encore jamais connu une situation dans laquelle un garçon faisait du mal à l’une de ses petites sœurs, mais il était certain de sa réaction. Certes, ce n’était pas un homme violent. Mais malgré son bon caractère en général, il pouvait faire regretter à quelqu’un d’être né s’il faisait du mal à ceux qu’il aimait – et il en avait bel et bien les moyens ! Jonathan était persuadé que n’importe quel grand frère aurait une réaction similaire. « Je pense que tu t’entendrais bien avec mes sœurs. Aliénor a dix-neuf ans, Brunehilde quatorze et Cassandre neuf. Elles sont toutes les trois très différentes, mais adorables. » Le visage de Jonathan s’éclairait toujours quand il parlait de ses petites sœurs – pourtant, elles lui en avaient fait voir, des couleurs ! Il aurait bien aimé avoir un petit frère, pour faire des trucs de mecs avec lui, mais ça n’était pas arrivé, voilà tout. « En tout cas, moi, ça me gênerait pas que quelqu’un vive sur mon argent. Pas du tout, même. »

Le Français ne pouvait s’empêcher de sourire dès qu’on évoquait la nourriture. Pour lui, la gastronomie de son pays était la meilleure au monde, pourtant, il n’était pas très difficile. « T’en fais pas ! J’suis pratiquement certain que ça m’ira. Si tu veux tester de nouveaux trucs, j’pourrais toujours servir de cobaye. » Jonathan venait à peine d’arriver et pourtant, il avait déjà l’impression d’avoir une amie, en-dehors de Fiona. Si toutes les personnes de Tenby avaient la mentalité de Nerea, il allait s’y plaire, c’était une certitude ! Mais non, elle devait probablement être plus gentille que la normale. « Bien sûr que je te tiendrai au courant. Non seulement parce que tu risques de passer un peu de temps chez moi, mais aussi parce que tu vas me présenter des gens et que t’es sympa avec moi… Alors oui, promis, tu seras au courant des rebondissements comme dans un soap opera. Moi aussi, j’espère de tout mon cœur qu’elle a envie de me voir. C’est vraiment une fille géniale, tu sais. » Les deux jeunes gens étaient visiblement partis sur les relations amoureuses. Visiblement, la situation de la jolie brune était compliquée, puisque la personne dont elle était amoureuse était prise. Désolé pour elle, Jonathan posa une main sur la sienne. Il se doutait qu’elle n’avait pas besoin de pitié, mais peut-être un peu de compassion ? « J’espère que ça s’arrangera, mais il paraît que le temps arrange tout. »

Le serveur étant revenu avec une nouvelle bouteille de vin, Mulatier proposa à la demoiselle de goûter. Elle accepta et Jonathan guetta sa réaction. Mais ce vin-là semblait lui plaire beaucoup plus. Le visage du jeune homme s’éclaira d’un sourire. « Tant mieux ! Mais t’es sûre, t’aimes bien ? » Après les avoir servis, le serveur repartit et Jonathan but volontiers une gorgée. Un peu de vin lui faisait toujours du bien. « Je crois que j’ai un peu renoncé à comprendre les femmes… Enfin je veux dire, on est juste différents, voilà tout. Mais… Quand je la verrai, je lui poserai la question. J’ai besoin de savoir, de comprendre, même si la réponse me plaît pas forcément. »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Ven 23 Jan - 2:47

« Merci c'est gentil Jonathan. Et oui tu as raison, mon grand frère m'écoutera si on me brise le cœur. Mais j'éviterai sûrement de lui en parler. Il risque de pas vraiment apprécier et je ne donne pas cher de la peau de la personne. » Elle gloussa comme pour éviter de donner trop d'importance à ses paroles. Seulement, elle connaissait assez son frère qu'elle savait qu'elle n'avait pas tout à fait tort. Elle était pratiquement sûre que Romeo n'hésiterait pas à frapper la personne qui oserait lui faire du mal. Du coup, ce n'était qu'à moitié une plaisanterie. « Par contre, je pense que je leur trouverai des surnoms. Je suis pas sûre d'arriver à prononcer leurs prénoms. Enfin, surtout pour Brunehilde. » Elle essaya de le redire de la même façon que le français mais ça ne ressemblait pas du tout à ce qu'elle avait entendu. Elle en était sûre. Elle s'excusa du regard et sourit quand elle vit son expression.

Il semblait aimer totalement ses sœurs et ça faisait plaisir à voir. Il ressemblait tellement à son frère à elle qu'elle ne put s'empêcher de ressentir une immense tendresse pour Jonathan. Il était tellement sympathique qu'elle se doutait que ses sœurs étaient exactement pareilles. Elle avait donc hâte de les rencontrer, même si elle se doutait que ce ne serait pas avant quelques années. « Et bien, moi je ne pourrai pas. Je ne supporte déjà pas de me faire entretenir par mes parents et mon grand frère, alors il est hors de question que je vive sur l'argent de la personne que j'aime. » Nerea avait un rapport bizarre à l'argent. Elle voulait être indépendante qu'importe ce que les gens pouvaient lui dire. C'était ainsi. Alors, elle ne faisait aucun effort pour comprendre les personnes qui vivaient sur le dos des gens et que ces personnes ne disent rien. Pour elle c'était totalement impensable. Elle préférait encore vivre à la rue que de profiter de l'argent de quelqu'un.

« Si tu veux servir de cobaye, c'est à tes risques et périls. Je ne peux pas garantir la préservation de ta vie et de tes papilles gustatives. » Nerea rit à cette observation. Elle était heureuse de pouvoir faire goûter sa cuisine à quelqu'un d'autre que sa famille. Même si entre eux ils étaient plutôt francs et directs, elle se doutait que de temps en temps, ils ne disaient pas forcément la vérité, qu'importe ce qu'elle avait dit à Jonathan. Du coup, avoir son avis serait un atout, voire même une bonne occasion de tester de nouveaux trucs qu'elle pourrait refaire à la maison. Nerea demanda alors à être tenue au courant de la tournure que prendrait les événements avec Hayley. Elle était tellement fleur bleue que ce genre d'histoire réveillait son âme romantique. Elle fut tellement heureuse que Jonathan réponde favorablement à sa demande. De toute façon, même s'il ne l'avait pas fait, elle aurait mené sa petite enquête. Ça aurait bien été la première fois qu'elle se serait mêlée de la vie de quelqu'un intentionnellement.

« J'en doute pas. Pour que tu viennes te paumer dans notre petite ville, j'imagine qu'elle doit l'être. J'aimerai la rencontrer un jour. » Elle partit loin dans ses pensées et un sourire rêveur s'installa sur ses lèvres. Elle espérait de tout son cœur que Hayley ressente la même chose pour Jonathan que lui ressentait pour elle. Nerea serait d'ailleurs aux premières loges pour suivre les aventures de ce couple en devenir, elle en était sûre. La conversation dériva ensuite sur sa vie amoureuse à elle. Elle aurait aimé ne jamais abordé cet aspect de sa vie, mais ça n'aurait pas été juste vis-à-vis de Jonathan. « Je ne pense pas que le temps arrangera tout ça. C'est pas comme si je n'allais plus la voir... C'est la petite amie de mon frère. » Elle se rendit alors compte qu'elle venait tout simplement de révéler sa sexualité à Jonathan aussi naturellement que s'ils se connaissaient depuis des années. Alors qu'il lui avait fallut des mois pour le dire à Siana et Romeo, ça sortait normalement devant le jeune homme.

Elle essaya de cacher sa gêne quand le serveur arriva et profita de cette interruption pour changer de sujet. Elle goûta le nouveau vin et fut surprise de découvrir qu'il était nettement meilleure que le précédent et qu'elle l'aimait beaucoup. « Oui je suis sûre. J'aime énormément. » Elle reprit une gorgée de vin pour prouver ses dires. Elle ne voulait pas qu'il croit qu'elle se sentait obligée de le boire pour lui faire plaisir. Elle l'aimait réellement. « Oui on est trop différents mais c'est ce qui fait notre charme non ? T'imagines si les hommes ressemblaient aux femmes... Quel ennui ! » Nerea n'osait pas vraiment imaginé ce qui se passerait si tout le monde se ressemblaient, avaient les mêmes idées et autres... Ce serait d'un ennui total, elle en était sûre. « Sinon, tu fais quoi dans la vie ? Tu as commencé à travailler ? Ou tu fais encore des études ? » Nerea ne se souvenait pas s'ils avaient déjà abordé la question, alors elle la posait tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd
TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Caleb + Sean + Josh.
TON AVATAR : Chloe Bennet.
TES CRÉDITS : Sassenac (avatar) + Bat'Phanie + Irish Coffee ♥
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Cassandre - Cody - Appel Spencer)
A venir : Malone
RAGOTS PARTAGÉS : 5176
POINTS : 4119
ARRIVÉE À TENBY : 13/01/2015


ÂGE DU PERSONNAGE : Dix-neuf ans (2.12.97)
CÔTÉ COEUR : En couple avec Malone.
PROFESSION : Elle travaille à mi-temps au cabinet des Carter et, autrement, elle fait beaucoup de baby-sitting volontaire.
REPUTATION : Un peu timide et très maladroite, mais polie et sympathique, stable dans sa relation amoureuse. Mais elle a l'air de compter un peu trop sur son petit ami, vous ne croyez pas ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN. Ven 23 Jan - 8:58


« Je comprends ! C’est un grand frère, après tout, rien de plus normal. » Chaque grand frère réagissait à sa manière, mais le point commun était le suivant : ça risquait de faire mal. Que ce soit physiquement, verbalement ou encore plus sournois… N’importe quel grand frère aurait voulu venger sa petite sœur, de quelle que manière que ce soit. Jonathan se mit à rire en pensant à ses propres sœurs. Aliénor ne lui avait encore jamais vraiment présenté de garçons et c’était peut-être parce qu’il était protecteur avec elle. Il n’était pas comme ses parents, à exiger que ce soit quelqu’un de la jeunesse dorée. Il voulait simplement qu’il l’aime et qu’il la respecte. Pourtant, Aliénor ne semblait pas décidé à lui montrer de garçons, que ce soit un petit ami fixe ou un simple rencard. Brunehilde était encore jeune, mais Jonathan était certain qu’elle s’y intéressait déjà. Il n’y avait qu’à voir ce qu’elle racontait sur facebook, ou tout ce qu’elle allait voir sur Instagram, ou la façon dont ses yeux brillaient quand un bel adolescent passait dans la rue. Et quant à Cassandre, eh bien… Jonathan espérait bien avoir encore plusieurs années devant lui avant d’avoir à s’en préoccuper. Pourtant, c’était un peu sa préférée, sans doute parce que c’était la dernière. Quand elle était née, il avait déjà quinze ans et il était allé la voir à l’hôpital. Parmi tous les nouveau-nés, il était fier de montrer du doigt sa petite sœur, déjà magnifique – à ses yeux, du moins. « T’en fais pas, elles ont l’habitude des étrangers ! Et Brunehilde déteste son prénom. Je l’appelle Brunette. »

Jonathan se contenta de hocher la tête quand Nerea affirma qu’elle ne supportait pas de se faire entretenir. Elle souhaitait avoir son indépendance financière et il comprenait. Puis son regard s’éclaira quand elle plaisanta à propos de la cuisine, affirmant qu’il ne serait pas cobaye sans risque. « Y’a un hôpital ici, non ? Alors ça va. » Il savait qu’il ne finirait pas là-bas, ou qu’en tout cas il n’y avait que très peu de risques – il était seulement d’humeur taquine. Il blaguait rarement avec des personnes qu’il connaissait à peine, à part quand il était en soirée et qu’il avait déjà bu un verre de trop. De toute manière, la plupart des personnes qu’il avait fréquentées dans son milieu étaient relativement sérieuses, peu enclines à ce qu’elles appelleraient des idiotes. Mais avec Nerea, c’était différent, ça se voyait. Il parlait facilement avec elle, y compris de ses histoires de cœur. « Quand je l’aurais retrouvée, si elle est contente de me voir et qu’on passe du temps ensemble, je te la présenterai. » Même la brunette lui parlait de ses problèmes amoureux et quand elle affirma que c’était pour la petite amie de son frère qu’elle éprouvait des sentiments, Jonathan releva la tête un peu trop brusquement. Surpris. Voilà le mot approprié pour le décrire. « C’est vrai ? » Non, je rigole, j’aime plaisanter à propos de ce genre de choses, je le fais souvent… Le Français s’en voulut aussitôt d’avoir posé cette question. « C’est sûr que là, c’est tout de suite plus compliqué ! Enfin, j’énonce une banalité… Est-ce que… Est-ce que tu en as parlé ? » Comme pour mieux réfléchir, remettre de l’ordre dans ses pensées et formuler des phrases correctes, Jonathan prit une gorgée de vin. La jolie demoiselle avait raison, c’était un très bon choix. « Je suis encore étudiant. En droit. J’ai étudié l’économie, aussi. C’est intéressant. »

_________________

can't take my eyes off you
I had dreams before him, plans and other things... Now he is in my dreams, plans, goals and everything else. ▬ And if it's quite alright I need you baby.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN.

Revenir en haut Aller en bas

Struggling to make things right - NEREA & JONATHAN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-