AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Mer 14 Jan - 19:03


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

Cela faisait quelques temps que j'étais redevenue comme avant, la seule chose qui changeait était que Kylian ne faisait plus partit de ma vie. Je n'arrivais pas encore à comprendre ce qu'il s'était passé mais c'était la vie, je ne pouvais pas faire que tout se passe bien alors que je n'y arrivais pas. M'enfin alors que je me retrouvais devant mon bureau, je regardais l'écran de mon ordinateur qui affichait une demande d'enquête concernant un jeune femme qui avait été frappée par son mari. Avant que je ne puisse faire quoi que ce soit, j'entendis mon prénom au loin. Je m'approchais d'un de mes collègues avant de soupirer légèrement, je me demandais ce qu'il me voulait encore, c'était un de ses types qui se croit irrésistible mais en réalité il n'est rien qu'un pauvre mec sans cervelle, je me demandais comment il avait pu rentrer dans la police. « Tu veux quoi encore, ne me dis pas que c'est encore pour une invitation au restaurant ça sera non » L'homme me faisait non de la tête et me tendit un petit paquet, je fronçais les yeux m'attendant encore à l'un de ses cadeaux qui ne servaient à rien « Je crois que tu as des contacts avec M. Donovan, tu as enquêté sur le suicide de son frère, je suis entrain de classer les dossiers, c'est un des choses qui lui appartenaient, je peux te le confier pour le rendre, le chef est au courant » Je baissais le regard sur le petit paquet qui contenait une petite pochette « Je vais m'en occuper » Je retournais vers mon bureau posant le petit sachet sur la table avant d'envoyer un sms à Caleb ''Salut Cal', j'ai un truc pour toi, j'espère que tu es chez toi, j'arrive d'ici 30 min je ramène de quoi cuisiner pour le repas, j'espère que tu as faim '' Je rangeais mon téléphone avant de prendre ma veste et de quitter le poste de police avec le petit paquet. Cela faisait un petit moment que je n'avais pas vu Caleb et j'avoue qu'il me manquait un peu. Cette histoire nous avait un peu rapproché, j'étais là pour lui et cela ne changerait pas. Après être passée faire quelques courses, je pris la direction de la maison de Caleb, le chemin je le connaissais par cœur pour l'avoir pris à plusieurs reprises. Je descendis de la voiture avant d'aller rapidement frapper à la porte. Quand elle s'ouvrit, j'eus un grand sourire tout en lui tendant les sacs. « Salut toi ! J'espère que je ne te dérange pas ! » Je l'embrassais sur la joue avant d'entrer dans la maison.
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Jeu 15 Jan - 7:42


Son casque Beats vissé sur les oreilles, Caleb se balançait doucement au rythme de la musique – ou du moins, c’était ce qu’il croyait. Pour une fois, il avait décidé de faire le ménage de la maison. La journée s’était déroulée à peu près normalement. Il s’était levé tôt pour aller bosser à la pâtisserie, il était allé en cours pendant quelques heures et maintenant, le voilà qui mettait la main à la pâte. En réalité, c’était un peu pour faire plaisir à ses parents qu’il se tortillait derrière l’aspirateur, s’efforçant de nettoyer de fond en comble les pièces communes. Les Donovan étaient partis quelques jours en Angleterre pour se reposer et penser un peu à eux-mêmes. Depuis quand n’avaient-ils pas pris quelques jours de vacances ? Trop longtemps. En tout cas, c’était avant le décès de Dan, ça, c’était une certitude. Les parents de Caleb devaient rentrer le lendemain et il avait envie que la maison soit propre à leur retour.

Tranquillement, le jeune homme termina ce qu’il avait à faire. Il commençait à aller sous la douche lorsqu’il s’aperçut qu’il avait reçu un sms. C’était Tyliane. Le visage de Caleb s’éclaira d’un sourire. Elle arrivait. « Hello toi, je t’attends… Et t’inquiète pas pour ça, j’ai toujours faim ! » Après avoir reposé son téléphone, il se dépêcha sous la douche. Quelques minutes plus tard, il se sentait mieux. Il opta pour une tenue décontractée, un jean confortable et un grand T-shirt. Puis il frappa à la porte de Nia pour la prévenir qu’il attendait une amie. « Seulement une amie ? » « Oui, seulement une amie. C’est celle qui s’occupait du dossier de Dan chez les flics. » « D’accord. » Il referma la porte de la chambre de sa sœur derrière lui et descendit l’escalier quatre à quatre.

Déjà, l’étudiant vétérinaire se triturait les méninges pour la nourriture à cuisiner. Pour lui, ce n’était pas vraiment un problème, c’était tout à fait son truc. Mais il fallait qu’il attende de voir ce que Tyliane amenait. Pendant ce temps, il regarda au réfrigérateur ce qu’il restait. La veille, il avait préparé une mousse aux trois chocolats et il y en avait encore pas mal. La sonnerie de la porte d’entrée retentit alors et il se précipita pour l’ouvrir. Prenant les sacs des mains de la jolie brune, Caleb reçut avec plaisir un baiser sur la joue et il la fit rentrer. « Salut… Je suis content de te voir ! T’en fais pas, tu me déranges pas. Mes parents sont partis et Nia fait ses devoirs en haut. » La précédant dans la cuisine, il se déchargea. « Alors, qu’est-ce que tu nous as amené de bon ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Dim 18 Jan - 16:43


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

Le sms reçu de Caleb m'avait fait sourire, je ne doutais pas qu'il ait faim, c'était un ventre sur patte comme je disais souvent mais ce n'était pas méchant bien au contraire parfois j'étais comme lui. Après de longues minutes sur la route, je me retrouvais devant la maison de Caleb avec les sacs qui contenaient tout ce que j'avais acheté, j'espérais juste que cela convienne à mon ami. Une fois devant la porte, j'attendis qu'il vienne m'ouvrir tout en souriant, cela me faisait du bien de le voir même si je me doutais qu'au moment de la remise de l'objet, une grande tristesse viendrait prendre le dessus bien que depuis tout ça, Caleb était fort et c'était ce que j'admirais chez lui. « Salut… Je suis content de te voir ! T’en fais pas, tu me déranges pas. Mes parents sont partis et Nia fait ses devoirs en haut. » Je lui souriais tout en entrant complètement dans la maison, rien n'avait bougé depuis la première fois que j'étais venu ici, seul quelques photos avaient changé de place ou des nouvelles avaient pris la place d'anciennes. « Contente aussi de te voir ! » Alors qu'il partait dans la cuisine, je le suivis tout en mettant mes mains dans mes poches « Alors, qu’est-ce que tu nous as amené de bon ? » Je m'approchais de la table l'aidant à sortir ce qu'il y avait dans les sachets, on pouvait y trouver des blancs de poulet, du chorizo, du riz, des légumes mais aussi des soda, des gâteaux et bonbons, de quoi faire une entrée légère mais aussi des fruits. En fait, il y avait beaucoup trop de choses pour deux ou trois personnes mais au moins il y avait de quoi faire. « Tu as de la chance, j'ai pas pris tout le magasin ! » Je regardais tout ce qu'il y avait sur la table tout en rigolant, il était vrai que je n'avais pas fait dans le minima. Je m'appuyais sur la table tout en posant mon regard sur Caleb, il avait l'air d'aller bien et cela me faisait plaisir « Alors comment vas-tu ? Et tes parents et sœur ça va ? » J'étais curieuse de savoir si tout se passait bien pour eux, vivre ce qu'ils avaient vécu n'était pas anodin... J'attrapais mon sac à main avant de sortir la pochette qui appartenait au frère de Caleb tout en baissant la tête. « Je voulais te dire une chose Cal', ce matin, au poste, ils ont rangé le dossier de ton frère, du moins ils l'ont mis aux archives. SI tu as besoin d'une copie n'hésite pas à me le dire... Par contre, ils ont retrouvé ça.. » Je lui tendis la pochette, ne je savais pas ce qu'il y avait dedans, n'osant le faire par respect à Caleb « Cela appartenait à ton frère, je n'ai pas regardé ce qu'il y a dedans mais j'ai voulu te la ramener de suite et puis j'avais envie de te voir » je regardais Caleb tout en posant ma main sur la sienne tendrement.
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Lun 19 Jan - 7:33


Avec curiosité, Caleb ouvrit délicatement les sachets apportés par Tyliane. Rien qu’en voyant ce qu’elle avait amené, il se sentit saliver. L’incorrigible gourmand qu’il était avait déjà l’eau à la bouche – après tout, c’était peut-être son insatiable appétit qui l’aidait à bien cuisiner et qui lui avait donc permis d’avoir un travail à temps partiel. « Miam ! Et tu voulais préparer quoi exactement, avec ça ? » Le jeune homme commença à débarrasser les sacs, étalant leur contenu sur le comptoir. Il réfléchissait déjà à différentes possibilités, tout en attendant la réponse de son amie. « En tout cas, merci d’être passée, avec de la nourriture en plus, c’était une super bonne idée ! Ça fait un moment qu’on s’est pas vus. » Caleb ne connaissait Tyliane que depuis quelques mois. Quand son petit frère Dan s’était donné la mort, c’était elle qui avait été chargée de l’enquête. On ouvrait forcément une enquête après un suicide – du moins, c’était ce qu’il pensait. Elle avait épluché le dossier, étudié les éléments, interrogé à plusieurs reprises les personnes qui l’entouraient. Ça n’avait rien donné, mais Caleb était reconnaissant à cette représentante de la loi de n’avoir pas laissé tomber trop vite… Surtout avec quelqu’un comme lui sur le dos ! Le suicide de son petit frère avait laissé à Donovan un goût amer dans la bouche. Déboussolé, il n’avait pas su expliquer le geste de celui qu’il aimait tant, c’était tout bonnement incompréhensible. Pourtant, il aurait tout donné pour savoir la vérité, comprendre les raisons du désespoir de Dan. Par conséquent, Caleb s’était raccroché à la moindre lueur et il avait beaucoup traîné dans les pattes de la Dwight. Il était allé la voir régulièrement pour avoir des nouvelles de l’enquête, tout en sachant pertinemment qu’elle lui aurait révélé toute avancée majeure. Il avait étudié le dossier avec elle, il l’avait accompagnée voir certaines personnes. En bref, il s’était montré un peu pot de colle et pourtant, elle ne lui en avait pas voulu. Elle semblait comprendre. Les heures passées ensemble avaient tissé entre les jeunes gens un lien, forcément. Caleb aimait beaucoup Tyliane. « Ça peut aller, merci… Maman pleure encore souvent, mais papa est là pour elle. Ma sœur… Elle s’en sort comme elle peut et je l’aide. Je pense qu’on s’en remet jamais tout à fait… Mais ça fait six mois et on se serre les coudes. Et toi ? Raconte, tu vas bien ? » Avec un sourire triste, l’étudiante vétérinaire posa son regard sur la jolie brune. Elle était gentille de demander de leurs nouvelles, mais il ne voulait pas l’embêter plus que ça. La souffrance faisait partie de leur quotidien, mais ce n’était pas une raison pour se lamenter. « Ils ont rangé son dossier… Bon. J’aimerais en avoir une copie, oui, s’il te plaît. Est-ce que… Est-ce que ça veut dire qu’on abandonne ? » Prenant la pochette des mains de la jeune femme, Caleb laissa son cerveau assimiler lentement ce qu’il venait d’entendre. Mais ce n’était pas le moment de se lamenter, alors il posa la pochette dans un coin, où il était sûr que personne ne tomberait par mégarde. « Merci beaucoup. Je le regarderai plus tard. »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Mar 20 Jan - 19:24


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

« Miam ! Et tu voulais préparer quoi exactement, avec ça ? » Alors là c'était une bonne question, tout était possible mais pourquoi pas un plat avec connotation asiatique c'était une bonne idée ou alors partir sur tout autre chose d'un peu typé espagnole « ben écoute pourquoi pas faire un repas à connotation espagnol ou asiatique en mélangeant le poulet et le chorizo, puis des légumes et le riz ça peut faire un truc sympa à moins que tu es une autre idée ? » Je souriais alors que je m'appuyais contre le meuble de cuisine tout en le regardant, j'aimais ses moments simple et pourtant remplit de tendresse et complicité sans aucunes arrières pensées. « En tout cas, merci d’être passée, avec de la nourriture en plus, c’était une super bonne idée ! Ça fait un moment qu’on s’est pas vus. » Je baissais un moment les yeux avant de les relever affichant une nouvelle fois un large sourire sur mes lèvres légèrement recouverte de gloss brillant pas très voyant. Je me souvenais de la première fois que j'avais vu Caleb, c'était lors de la mort de son frère, il était anéanti comme le reste de la famille. Alors sans vraiment savoir les raisons, j'avais pris à cœur cette enquête, acceptant même le jeune homme à mes côtés lors de certains interrogatoires. « C'est avec plaisir et puis j'avoue que tu me manquais et j'avais envie de prendre de tes nouvelles, ça fait un moment comme tu dis et je suis désolé tout est ma faute.. » Il était vrai que c'était ma faute avec l'abandon de Kylian, je n'étais pas trop sortit mais bon aujourd'hui tout changer et je reprenais le dessus comme sur tout. C'est à ce moment précis que je vins à demander comment ils allaient, j'étais curieuse de savoir si pour eux tout aller bien« Ça peut aller, merci… Maman pleure encore souvent, mais papa est là pour elle. Ma sœur… Elle s’en sort comme elle peut et je l’aide. Je pense qu’on s’en remet jamais tout à fait… Mais ça fait six mois et on se serre les coudes. Et toi ? Raconte, tu vas bien ? » Je lui souriais tout en posant ma main sur la sienne pour le soutenir comme au début de l'histoire, j'allais toujours être là pour lui quoi qu'il se passe. « Moi je vais mieux on va dire malgré que mon fiancé est parti il y a un peu plus d'un mois à cause d'une chose qu'il m'est arrivé » Je baissais la tête, je savais qu'à un moment donné, il allait peut-être me demander ce qu'il s'était passé et étrangement c'était prête d'en parler sans avoir peur. Un peu comme pour changer de conversation, je sortis la pochette de son frère et je lui tendis. J'espérais que cela n'allait pas être une mauvaise chose mais je ne me voyais pas le garder. « Ils ont rangé son dossier… Bon. J’aimerais en avoir une copie, oui, s’il te plaît. Est-ce que… Est-ce que ça veut dire qu’on abandonne ? » Je soupirais légèrement, même s'il avait classé le dossier, cela ne voulait pas dire qu'on allait abandonner. « Non on abandonne pas du moins pas moi, on ne sait jamais qu'un truc nous a échappé et puis quitte à le faire en dehors de mes heures de services, j'ai du temps maintenant. » Je le regardais poser la pochette tout en me redressant pour me rapprocher de lui « Merci beaucoup. Je le regarderai plus tard. » je lui souriais tout en posant ma main sur sa joue « de rien Caleb, tu sais que je serais toujours là » Je lui souriais avant de lui faire un bisous sur la joue puis de m'écarter de lui lentement avant de regarder les courses tout en réfléchissant à ce qu'on allait faire.
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Mer 21 Jan - 3:20


Les sourcils froncés en signe de concentration, Caleb fixait les courses rapportées par Tyliane. Il écouta son amie faire des suggestions et son visage s’éclaira. « Du poulet au chorizo, c’est extra ! » Il adressa un grande sourire à la jolie brune, qui était appuyée sur le comptoir. Sans plus tarder, il commença la préparation. Préchauffer le four au thermostat 7, saupoudrer les morceaux de poulet de paprika, chauffer l’huile pour faire dorer le poulet. Caleb se sentait totalement dans son élément. Il aimait faire la cuisine. Son truc préféré, c’était encore les pâtisseries et c’était comme ça qu’il s’était fait embaucher à mi-temps, histoire de gagner un peu d’argent tout en continuant ses études. Mais même si les desserts étaient sa spécialité, il savait aussi très bien faire le reste. C’était un peu son dada, avec les animaux. « Par contre, ça risque de prendre un peu de temps, donc t’as pas intérêt à avoir envie de te débarrasser de moi d’ici une demi-heure ! » Le jeune homme adressa un clin d’œil à Tyliane. « Ne t’excuse pas… Tout le monde a une vie un peu chargée. Mais tu m’as manqué aussi. T’es toujours la bienvenue ici, tu sais ! Maman t’est très reconnaissante d’avoir pris notre histoire autant à cœur. Elle a l’impression que tout le monde oublie Dan, mais pas toi. » Avec le temps, Caleb avait appris à parler de son petit frère d’une manière très détachée. Bien sûr, penser à lui le faisait toujours souffrir, mais il ne voulait pas qu’on soit gêné en sa présence, qu’on ait peur de parler du cadet des Donovan. « Mais… Ne te rends pas malade, d’accord ? Vraiment, j’apprécie que tu le fasses en-dehors de tes heures de service, en plus, t'es adorable… Que tu sois aussi résolue… Merci… Mais n’oublie pas de prendre soin de toi, d’accord ? » Le Gallois avait posé une main sur celle de son amie, comme pour lui montrer à quel point il lui était reconnaissant. Vraiment, sa volonté de continuer était touchante et il savait que, s’il avait été tout seul, il en aurait certainement eu les larmes aux yeux.

Déposer le poulet dans un plat. Faire revenir les oignons dans une poêle, avec le chorizo tranché et l’ail. Verser les tomates, les feuilles de laurier, le xérès et porter à ébullition. Arroser le poulet de cette préparation et le recouvrir d’alu avant de l’enfourner pour quarante-cinq minutes. Caleb se redressa après avoir programmé le minuteur. En entendant ce que lui disait la jeune femme, il crut que ses yeux allaient lui sortir de la tête. Carrément ébahi, il mit quelques secondes avant d’assimiler ses propos. « Quoi ? Comment ça, ton fiancé est parti ? » Les mots étaient pourtant simples, la phrase était claire, mais il n’était pas sûr de comprendre comment il avait pu ignorer ça pendant un mois entier. « Oh, Tyliane, je suis tellement désolé pour toi… T’aurais pu m’appeler, tu sais, j’aurais pu… Je sais pas. Te soutenir. Me montrer présent. » Lentement, il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras.

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Jeu 22 Jan - 7:53


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

« Du poulet au chorizo, c’est extra ! » Je regardais Caleb tout en souriant alors qu'il commençait à préparer le repas, je le regardais faire tout en essayant de l'aider un peu « Par contre, ça risque de prendre un peu de temps, donc t’as pas intérêt à avoir envie de te débarrasser de moi d’ici une demi-heure ! » ça il pouvait compter sur moi, je n'allais pas partir comme ça et puis j'avais du temps de libre, cela me faisait du bien de le retrouver un peu « J'ai tout mon temps ! Tu vas devoir me supporter un peu ! » Un petit rire sortit entre mes lèvres alors que je le regardais toujours, puis je pris la parole pour lui expliquer que j'allais continuer en dehors de mes heures mais je m'excusais également du fait que je n'avais pas été très présente pour lui ses derniers temps. « Ne t’excuse pas… Tout le monde a une vie un peu chargée. Mais tu m’as manqué aussi. T’es toujours la bienvenue ici, tu sais ! Maman t’est très reconnaissante d’avoir pris notre histoire autant à cœur. Elle a l’impression que tout le monde oublie Dan, mais pas toi. » Un léger sourire triste s'afficha sur mes lèvres, je savais très bien ce que cela faisait d'être oublié quelque part et qu'un dossier soit classé comme ça, certes l'homme qui m'avait pris une partie de moi il y a plusieurs mois était en prison mais c'était tout, il n'était pas soigné et je savais qu'il l'avait déjà fait avant. M'enfin.... « C'est normal Cal' » Il était vrai que malgré le dossier épineux du suicide de Dan j'avais appris à connaître la famille, à connaître ce garçon qui avait fini par mettre fin à ses jours comme ça, je ne pouvais comprendre mais le mal-être d'une personne pouvait aller loin malheureusement. Je soupirais légèrement tout en regardant Caleb préparer le repas « Mais… Ne te rends pas malade, d’accord ? Vraiment, j’apprécie que tu le fasses en-dehors de tes heures de service, en plus, t'es adorable… Que tu sois aussi résolue… Merci… Mais n’oublie pas de prendre soin de toi, d’accord ? » Je relevais mon regard pour venir le plonger dans celui de Caleb, aujourd'hui c'est ce que je faisais.. prendre soin de moi.. Pendant plusieurs mois, je n'avais pas pris cette peine de le faire mais aujourd'hui, je le faisais enfin, je revivais malgré le départ de Kylian. « Promis ! » Je l'avais murmuré, je ne savais pas si je pourrai tenir ma promesse mais je comptais bien le faire au maximum de tout ça. Alors qu'il continuait de préparer le repas, je lui disais pour Kylian, j'arrivais à lui parler sans que cela me fasse trop de mal, la vie était ainsi faite mais de cela on devait ressortir plus fort et je comptais l'être pour le restant de mes jours. « Quoi ? Comment ça, ton fiancé est parti ? » je baissais la tête légèrement en repensant à tout ce qu'il s'était passé, il avait compris mon silence des mois avant et puis on avait continué à avancer à deux avant qu'il ne parte et quitte la ville... « Oh, Tyliane, je suis tellement désolé pour toi… T’aurais pu m’appeler, tu sais, j’aurais pu… Je sais pas. Te soutenir. Me montrer présent. » Je me blottissais dans les bras de Caleb et posa ma tête sur son épaule pendant quelques instants, malgré que je disais que tout allait bien cela me faisait du bien, je restais ainsi pendant quelques secondes avant de me détacher lentement pour venir plonger mon regard dans le sien « Ne t'en fais pas ça va Cal', je sais que c'est aussi de ma faute s'il est partit mais je n'arrivais pas à faire autrement après le viol... » Je posais rapidement ma main sur ma bouche comme pour m'empêcher de continuer à parler, je ne voulais pas le sortir comme ça. Bon il était vrai qu'avec Caleb, il était facile de parler mais ce n'était pas rien ce qu'il s'était passé et malgré tout cela restait marquer en moi malgré que j'arrivais à être de nouveau moi la plus part du temps.
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Ven 23 Jan - 7:03


« Pas de problème pour te supporter ! C’est un plaisir, même. » Caleb était heureux de passer un moment avec son amie Tyliane. Il ne l’avait plus vue depuis un bon moment, au moins six semaines, deux mois à tout casser. Si, en plus, elle s’arrangeait pour amener de la nourriture… Non seulement il aimait manger, mais il aimait aussi faire la cuisine. Parfois, en rentrant du travail, il n’avait pas spécialement envie de préparer des pâtisseries – il n’en avait pas la force. Mais il suffisait que Nia fasse une petite moue pour qu’il cède et finalement, il y prenait toujours plaisir. « Est-ce que tu voudras un dessert aussi ? Il reste de la mousse aux trois chocolats que j’ai préparée hier, mais sinon… Je peux fouiller, voir ce qu’on peut faire. Dans cette maison, il y a toujours de quoi faire des pâtisseries. » Ça le faisait rire et pourtant, c’était bien ça. La maison des Donovan était ouverte aux autres et quelqu’un de leur entourage pouvait débarquer à l’improviste, être très bien accueilli par la maîtresse des lieux et se retrouver presque aussitôt les pieds sous la table, devant un morceau de welsh cake, des viennoiseries encore chaudes ou une part de tarte tatin. Caleb aimait ça, la mentalité de ses parents, leur hospitalité si agréable, la chaleur et la convivialité de cette maison. Même adolescent, il n’avait pas spécialement envie de la fuir. Et à vingt-quatre ans, il squattait toujours chez ses parents. Tout allait lui manquer lorsqu’il déménagerait – parce qu’il faudrait bien qu’il le fasse un jour. Mais pour l’instant, il n’en était pas question. Sa famille souffrait déjà bien assez de la perte de Dan, il n’avait pas envie qu’ils aient le sentiment d’être abandonné par un autre fils ou un autre frère.

Caleb avait l’impression d’avoir été totalement déconnecté de la vie de Tyliane. Alors qu’il venait d’enfourner le poulet, elle l’informait en même temps que son fiancé était parti. Elle baissait la tête, comme si elle avait honte de quelque chose. Qu’avait-il donc bien pu se passer ? Le jeune homme ne connaissait pas très bien le fiancé – l’ex-fiancé, donc – de la brunette. Il avait dû le voir deux ou trois fois, en tout et leurs conversations avaient été très limitées. Il n’avait connu Tyliane qu’avec lui et son départ lui faisait donc un drôle d’effet. Bouche bée, il finit par la prendre dans ses bras. Elle s’était blottie contre lui pendant quelques secondes, avant de se détacher pour plonger son regard dans le sien. « Le QUOI ? » Pendant quelques instants, Caleb pria presque pour avoir mal entendu. Mais il comprit à l’expression de Tyliane que hélas, il avait bien compris – et que, visiblement, elle n’avait pas forcément eu envie d’en parler et en même temps, qui pouvait lui en vouloir ? « Tyliane… » Il ne savait même plus quoi dire, ni où se mettre. Il avait l’impression que le temps s’était figé, qu’il ne pouvait rien entendre d’autre que les battements accélérés de son cœur et rien sentir d’autre que son sang se glacer dans ses veines. « Qu’est-ce que… Est-ce que… Tu as pu dénoncer le connard qui t’a fait ça ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Sam 7 Fév - 19:21


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

« Pas de problème pour te supporter ! C’est un plaisir, même. » Un large sourire s'afficha sur mes lèvres alors que je regardais mon ami. Cela me faisait un bien fou de le retrouver, de pouvoir lui parler de tout et de rien ou tout simplement de pouvoir passer un peu de temps sans penser à tout ce qu'il s'est passé. J'avais une chance folle en venant le voir comme souvent quand on mangeait ensemble, Caleb prenait toujours le temps de faire la cuisine, c'était un homme parfait. « Est-ce que tu voudras un dessert aussi ? Il reste de la mousse aux trois chocolats que j’ai préparée hier, mais sinon… Je peux fouiller, voir ce qu’on peut faire. Dans cette maison, il y a toujours de quoi faire des pâtisseries. » Hummm, une mousse au chocolat, cela faisait un moment que j'en n'avais pas mangé, bien que j'aimais faire à manger je n'étais pas vraiment douée pour faire des pâtisseries ou alors parce que souvent je ne prenais pas le temps de m'y mettre surtout depuis toutes ces histoires. « Tu me prends par les sentiments avec la mousse au chocolat, cela fait un moment que j'en n'ai pas mangé ça sera parfait, je ne vais pas te demander de faire plus Cal' c'est déjà beaucoup ! » Je lui souriais une fois de plus alors que je le regardais préparer le repas tout en prenant part à la conversation. Malheureusement, je ne m'attendais pas à lui sortir directement pour le viol, c'était sortie tout seul dans un sens cela me faisait comprendre qu'aujourd'hui, je prenais du recul par rapport à tout ça et je revivais normalement ou presque. Je baissais le regard tout en posant rapidement une main sur ma bouche comme pour me taire mais il était trop tard, Caleb avait entendu tout ce que j'avais dit « le QUOI ? » je baissais le regard une fois de plus en sentant une légère honte à ce que je venais de dire « Tyliane... » Je relevais le regard, je me sentais de nouveau forte face à tout ça, bien sûr je n'oubliais pas et certaines fois cela me revenait en pleine face alors que je pouvais me retrouver avec un homme mais j'avais réussi à reprendre le dessus, à être de nouveau une femme à part entière et non pas un simple objet sans vie. « Qu’est-ce que… Est-ce que… Tu as pu dénoncer le connard qui t’a fait ça ? » Je pris la main de mon ami tout en lui souriant tendrement, je pouvais voir que cette nouvelle le choquer, je n'avais pas voulu lui en parler avant, cela était bien trop difficile « Ne t'en fais pas Cal', il est en prison... Cela c'est passé il y a pas mal de temps mais cela fait deux/trois mois que j'arrive à en parler sans avoir peur... » Je lui lachais la main pour venir me blottir une fois de plus dans ses bras, cela m'avait tellement manqué... Je l'avais tellement repoussé avant sans le vouloir mais je savais que cela avait été le cas inconsciemment « je suis désolé Cal' si j'ai pu paraître distante et froide avec toi quand tout ça est arrivé mais je ne supportais pas qu'un homme me touche ou m'approche de trop prêt, je n'ai pas du être facile... Tu sais je ne pensais pas que cela puisse arriver comme ça surtout que c'était un flic comme moi... » Je redressais la tête pour venir déposer mes lèvres sur sa joue avant de m'écarter de lui tout en lui souriant. J'aimais Caleb certes pas comme l'on peut aimer un homme sincèrement mais c'était bel et bien le cas, il était dans mon cœur aujourd'hui quoi qu'il pouvait se passer.
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Dim 8 Fév - 6:39


Encore sous le choc, Caleb se sentait incapable de trouver une réaction ou des mots appropriés à la situation. De toute façon, y avait-il une bonne manière de réagir et des paroles correctes à prononcer lorsqu’une de vos amies vous annonçait qu’elle avait été victime d’un viol ? Presque aussitôt, Caleb s’en voulut à mort de n’avoir rien remarqué. D’accord, il n’avait pas vu Tyliane depuis quelques semaines, mais… Comment avait-il pu passer à côté de ça ? Il y avait forcément des signes, quelque chose dans sa façon d’être qui auraient pu mettre la puce à l’oreille de Caleb, lui faire comprendre qu’elle passait un moment terrible. Et lui avait été tout bonnement incapable de comprendre ça. Quel genre d’ami était-il pour ne pas voir la détresse de ceux à qui il était un minimum attaché ? Les pensées se télescopaient dans l’esprit du jeune homme et son cerveau s’était mis à bouillonner d’idées aussi diverses qu’improbables. Aurait-il pu réellement aider Tyliane ? Non, probablement pas, mais il aurait pu au moins être là pour elle, la soutenir, l’aider à traverser des moments horribles, à relever la tête et à continuer à vivre, à vivre bien, malgré tout. Caleb secoua la tête comme s’il aurait voulu chasser au loin toutes les ondes négatives. Il avait encore du mal à réaliser ce que son amie venait de lui révéler. Elle avait pris sa main, comme pour le rassurer. Mais il ne fallait pas inverser les rôles en plus de ça, c’était à lui de la protéger, pas à elle de s’appliquer à prendre soin de lui… « Bien sûr que je m’en fais ! » Cherchant à sortir d’un brouillard d’incompréhension, l’étudiant osa poser une autre question. « Mais… Ça s’est passé il y a combien de temps ? » Il était normal qu’elle n’ait pas voulu lui en parler. Après tout, qui avait envie de crier ça sur tous les toits ? Elle avait forcément été envahie par une vague de sentiments extrêmes, contraires, allant de la honte à la rage en passant par un certain sentiment d’indignité. Enfin en tout cas, c’était ce qu’il imaginait, parce qu’il ne pourrait pas se mettre à sa place.

Tyliane s’était blottie contre lui une fois de plus et, instinctivement, Caleb l’entoura de bras protecteurs. Il avait envie de la tenir contre lui, de la rassurer, de lui dire que tout irait bien, qu’il ferait de son mieux pour que tout s’améliore pour elle. Concrètement, il ne savait pas encore comment, mais il le savait capable de déployer des trésors d’énergie pour les personnes comme elle qui ne l’avaient jamais laissé tomber. « Ah non, tu vas pas en plus t’excuser… Ne te reproche absolument rien. Même pas d’avoir été distante avec moi. J’imagine que pendant un moment, c’était trop dur et… Sûrement que tu fais plus trop confiance aux hommes. » Le fils Donovan avait même envie d’ajouter qu’il pouvait s’arranger pour être au moins un des seuls hommes dont elle n’aurait pas peur. Mais il ne savait pas si c’était bien placé. Alors qu’elle s’écartait de lui, il l’attrapa à nouveau dans ses bras, incapable de se détacher d’elle. C’était comme s’il voulait rattraper le temps perdu, le temps qu’il n’avait pas passé auprès d’elle alors qu’elle aurait pu avoir cruellement besoin de lui. Comme s’il avait peur qu’elle s’éloigne à nouveau d’elle, qu’il puisse encore lui arriver quelque chose. Comme s’il aurait voulu la protéger de tout et qu’il avait le sentiment qu’auprès de lui, elle était beaucoup mieux. « Je suis là, tu le sais, ça ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Mer 11 Fév - 18:30


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

Voilà, Caleb était au courant d'une partie de ce qu'il s'était passé dans ma vie pendant quelques mois, bien sûr j'avais réussi à cacher certaines choses mais bon, je ne le regrettais pas simplement parce qu'il n'avait pas besoin de subir ce genre de chose alors que sa vie était déjà assez compliqué avec la mort de son frère. Je ne voulais pas qu'il s'en fasse, je ne voulais pas qu'il se fasse du soucis pour moi aujourd'hui j'allais bien du moins aussi bien que je le pouvais. « Bien sûr que je m'en fais ! » Je baissais les yeux un cours instant car je savais très bien que cela était trop lui demander de ne pas s'en faire. Je relevais le regard pour lui sourire, il était sûr que je lui en étais reconnaissante, que j'étais comme lui, pour lui je serais pareil mais c'était à moi d'être comme ça pour lui parce que cela avait toujours été le cas depuis notre rencontre et ça ne devait pas être l'inverse même si les amis sont fait pour ça. « Mais... Ca s'est passé il y a combien de temps ? » Une fois de plus, je venais de me blottir contre lui, resserrant mon étreinte à son égard alors qu'il venait de poser cette question, bien sûr que cela me faisait un peu de mal d'en parler mais je pouvais le faire aujourd'hui sans avoir peur. « Ca remonte à plusieurs mois, je ne sais pas si tu te souviens quand j'ai quitté pour la première fois Kylian parce qu'il m'avait trompé c'était à cause de ça et puis il était revenu dans ma vie avant de repartir mais ce n'est plus grave ça, aujourd'hui j'avance tout simplement. »J'étais tellement bien contre lui que je ne pus faire autrement que de m'excuser tout en me reculant, je devais le faire c'était plus fort que moi. « Ah non, tu vas pas en plus t’excuser… Ne te reproche absolument rien. Même pas d’avoir été distante avec moi. J’imagine que pendant un moment, c’était trop dur et… Sûrement que tu fais plus trop confiance aux hommes. » il n'avait pas tort, peu était les hommes en qui j'avais confiance réellement. J'avais fini par apprendre à refaire confiance à quelqu'un d'une certaine façon en tout cas peu étaient les hommes qui pouvaient prétendre avoir ma confiance. Rapidement, je me retrouvais une fois de plus dans ses bras « Je fais très peu confiance aux hommes, ils sont peu nombreux ceux qui ont ma confiance ça c'est sûr, je crois que je peux les compter sur une main mais je peux dire que tu en fais partie Cal' » Je restais contre lui profitant de la chaleur de ses bras, très peu était ceux pour qui je pouvais restait autant sans ressentir du dégoût ou quoi que ce soit de mauvais « Je suis là, tu le sais, ça ? » Je me reculais lentement posant mes mains sur ses joues tendrement « Je le sais Cal' et pour ça je te serais toujours reconnaissante, tu es certainement, l'une des meilleures choses qui me soit arrivée malgré la façon dont on s'est rencontré, heureusement que vous êtes là toi et Luka » Bon il y avait aussi Roméo et Owen mais ce n'était pas la même chose... C'était comme ça pour le moment je pensais que c'était déjà un grand pas surtout quand on savait la relation que j'avais avec l'un d'entre eux « Bon dis moi... Il y a quelqu'un dans ta vie ? » Oui je changeais de sujet mais j'étais aussi curieuse d'en savoir un peu plus sur Caleb si tout se passait bien pour lui.
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Mer 11 Fév - 23:31


Le petit sourire reconnaissant que lui adressa Tyliane fut la plus belle des récompenses pour Caleb. Elle semblait être tellement forte ; pourtant, ce genre de drame marquait forcément une vie, non ? Elle essayait peut-être de faire semblant devant lui, exactement comme le jeune homme qui refusait d’afficher son deuil au vu et au su de tous. Ou alors les quelques mois qui s’étaient écoulés l’avaient aidée à s’en remettre et à avancer, visiblement la tête haute, refoulant au mieux tous les sentiments négatifs qui avaient pu l’assaillir. Caleb n’aurait pas su le dire avec certitude, mais la seule impression que Tyliane était une véritable dure à cuire le réconfortait. Un peu. La vie de son amie avait été pour le moins chaotique au cours de l’année passée et il se sentait terriblement désolé pour elle. Son fiancé était parti, mais elle tournait la page, sans doute petit à petit. « De toute façon, vu ce qu’il a fait, ça veut dire qu’il te méritait pas… Et je dis pas ça seulement parce que t’es mon amie, je le pense sincèrement. Tu mérites un type bien et je suis sûr que tu l’auras. » Tyliane s’excusait d’avoir été distante avec lui, mais c’était tout à fait compréhensible. Pendant un moment, elle n’avait sans doute pas voulu être entourée de bras masculins, comme si ça pouvait lui rappeler d’horribles souvenirs. Mais elle finit par avouer que Caleb était l’un des seuls sur lesquels elle pouvait compter et ce dernier sentit l’émotion s’emparer de lui. « Je suis heureux d’en faire partie » répondit-il simplement, sans chercher à s’exprimer davantage. De son point de vue, c’était suffisant.

« Moi aussi je te serai toujours reconnaissant. On n’a peut-être pas abouti, mais… Tu t’es battue pour le dossier de mon petit frère et je te remercierai jamais assez pour ça. » Caleb caressa délicatement les cheveux de son amie, comme si elle était en sucre ou qu’il venait de découvrir que c’était une princesse dont il devait prendre soin. Mais quand elle aborda soudain le sujet de sa vie amoureuse à lui, Caleb se sentit brusquement déstabilisé et il s’écarta légèrement. Ce n’était pas le fait de lui en parler, le souci ; simplement, tout était beaucoup trop compliqué dans sa tête. Cherchant à faire diversion, il se pencha vers le four pour vérifier que le poulet cuisait bien. « Attends, je jette un coup d’œil. » En se redressant, l’étudiant vétérinaire sentit le regard de la brunette posé sur lui et il sut qu’il n’y échapperait pas. Après tout, ne le lui devait-il pas un minimum ? Elle lui avait avoué qu’elle avait été violée, il pouvait bien se confesser un peu sur sa vie amoureuse, non ? Prenant un tabouret, Caleb s’installa au bar-comptoir face à elle et l’invita d’un geste à faire de même. « Hmm… On va dire que oui. Enfin, je suis amoureux d’elle et je crois qu’elle aussi, mais, euh… C’est vachement compliqué… Alors je sais même pas si on est vraiment ensemble… »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Dim 22 Fév - 16:29


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

Il était assez difficile de vivre avec ce qu'il s'était passé mais après de long mois à me battre contre ses démons qui m'empêchaient d'être heureuse, je m'étais résignée à me rattraper tout en prenant soin de moi. Bien sûr il pouvait encore avoir des périodes de doutes et de troubles mais il fallait que j'avance et je savais très bien que c'était ce qu'il fallait faire. Voilà que je parlais de Kylian et de sa fuite, que pouvais-je y faire, je pensais à ce moment précis qu'il ne m'aimait pas comme il se doit ou alors je ne sais pas m'enfin je n'avais plus envie de chercher à comprendre cet homme que j'avais aimé. Il était sûr que je ne pouvais l'oublier comme ça mais c'était en bonne voie. « De toute façon, vu ce qu’il a fait, ça veut dire qu’il te méritait pas… Et je dis pas ça seulement parce que t’es mon amie, je le pense sincèrement. Tu mérites un type bien et je suis sûr que tu l’auras. » je ne savais pas ce que je méritais simplement parce qu'en ce moment tout était chaotique bon oui il y avait Owen avec qui il y avait une certaine tension que je ne contrôlais pas et je ne pouvais dire ce qu'il se passait réellement. « Tu dois avoir raison mais j'avoue que sur le coup cela a fait mal, je l'aimais mais bon c'est comme ça et pour tout le monde je me dois d'avancer sans me retourner... » Après quelques secondes, je venais à m'excuser, je ne pouvais pas ne rien dire c'était tout à fait à l'opposé de ce que je pouvais ressentir à ce moment précis avant de lui dire qu'il faisait parti de ses seuls hommes qui avaient ma confiance totale sans avoir peur de quoi que ce soit « Je suis heureux d'en faire partie » Caleb était un homme complet pour moi, un homme qui méritait d'être heureux tout simplement et j'espérais réellement qu'il trouve un jour le bonheur et qu'il puisse un peu mettre de côté la disparition de son frère sans pour autant l'oublier.« Moi aussi je te serai toujours reconnaissant. On n’a peut-être pas abouti, mais… Tu t’es battue pour le dossier de mon petit frère et je te remercierai jamais assez pour ça. » Je souriais alors que Caleb me caressait lentement les cheveux, j'appréciais ses moments de tendresse et de complicité sans aucune arrière pensée de part et d'autre. C'est à ce moment précis que je vins à prendre la décision de changer de conversation et puis parce que je m’intéressais à lui. « Attends, je jette un coup d'oeil » Je souris un peu plus, j'avais cette impression qu'il essayait de fuir pour ne pas avoir à répondre à ma question. Après quelques secondes, je le suivis du regard alors qu'il prenait place sur un tabouret et fit de même pour me retrouver face à lui. J'étais impatiente d'en sa voir un peu plus « Hmm… On va dire que oui. Enfin, je suis amoureux d’elle et je crois qu’elle aussi, mais, euh… C’est vachement compliqué… Alors je sais même pas si on est vraiment ensemble… » J'écoutais avec attention tout ce qu'il me disait et même si son histoire avait l'air d'être un peu compliqué, j'étais heureuse pour lui car il était amoureux « Je suis peut-être mal placée pour te dire cela mais si vous vous aimez, vivez votre amour, on ne sait pas de quoi est fait demain et puis tu mérites d'être heureux, je suis sûre qu'elle doit vraiment être particulière pour avoir réussi à faire fondre ton coeur » Bien sûr je le taquinais un peu à la fin de ma phrase mais je disais vrai, j'étais heureuse pour lui. « Et j'ai le droit de savoir qui s'est ? »Bon oui j'étais curieuse et je n'allais pas le cacher alors que je continuais de lui sourire en le regardant.
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Kainoa + Mona + Sean.
TON AVATAR : Max Irons.
TES CRÉDITS : Isleys + Minori.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Ana-Sofia - Nia - Lexia)
À venir : Rhys - Gwen flash-back.
RAGOTS PARTAGÉS : 5222
POINTS : 5523
ARRIVÉE À TENBY : 05/11/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 27 y.o. (18.02.90)
CÔTÉ COEUR : Marié à Ana-Sofia.
PROFESSION : Vétérinaire.
REPUTATION : J'ai toujours trouvé qu'il avait la tête sur les épaules. Alors pourquoi diable un mariage aussi précipité avec une femme peu recommandable ?!



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Lun 23 Fév - 2:31


Caleb voulait que Tyliane ait confiance en lui, qu’elle puisse lui confier tout ce qui lui arrivait et il était content qu’elle le fasse. Mais il ne voulait pas non plus lui donner l’impression de lui soutirer des informations et encore moins de remuer le couteau dans la plaie. La jeune femme était passée par des épreuves terribles ces temps derniers et la dernière chose dont elle avait envie, c’était peut-être d’en parler. Aussi, malgré son indignation et son envie de l’aider, il estima que la conversation n’était pas forcément bonne à poursuivre. Il lui laissa le choix ; elle savait qu’elle pouvait frapper à sa porte à n’importe quel moment. En attendant, il devait se comporter en ami et donc accepter de laisser ça de côté pour se concentrer sur des choses positives. Profiter d’un repas en sa compagnie, c’était déjà énorme. Il pouvait lui faire du bien rien qu’avec ça et il était bien déterminé à le faire.

Et pour ça, il fallait peut-être qu’il accepte un peu de parler de ce qui se passait dans sa vie à lui. Au fond, c’était toujours un peu la même chose : il s’efforçait d’aider sa famille à retrouver goût à la vie, de réussir ses études… Mais parler d’Emily, c’était autre chose. Pour l’avoir interrogée, Tyliane connaissait un peu la brunette - du moins, elle savait parfaitement que c’était la petite de Dan, au moment où il s’était donné la mort. Caleb pouvait-il décemment lui confier que quand la lycéenne l’avait embrassé, il lui avait rendu son baiser ? C’était un peu beaucoup bizarre, comme situation, non ? D’ailleurs, Caleb n’avait jamais vraiment réussi à se confier à ce sujet. Il n’aurait pas pu en parler à Nia, incapable d’affronter sa réaction. Il n’en aurait pas touché un mot à Hannah, qui ne pouvait pas voir Emily. Il n’aurait jamais osé l’avouer à Lucy, la grande soeur d’Emily, qui l’avait elle-même embrassé peu avant le décès de Dan. Non, en réalité, la seule personne à qui l’étudiant s’était confié, c’était bien Clément. Lui n’allait pas le juger, il en était certain. Ils étaient partis pour un après-midi cinéma et finalement, ils s’étaient tous les deux laissés aller à des confessions amoureuses. Le Français ayant avoué avoir embrassé une jolie rouquine qui n’était pas sa copine, il avait ensuite été plus facile pour Caleb de lui raconter ce qui s’était passé entre Emily et lui-même.

Mais Tyliane ? Comment réagirait-elle ? Ce serait la même chose à chaque fois - le fils Donovan se préoccuperait de ce que les gens autour d’eux en diraient, pas seulement de leur bonheur à eux et ça, c’était profondément regrettable. Poussant un profond soupir, Caleb réussit à sortir quelques mots, du fond du coeur. « C’est beaucoup plus compliqué que ça… Disons que… C’est sans doute l’une des dernières personnes auxquelles on s’attendrait de ma part. » Plein d’appréhension, le jeune homme baissa les yeux, incapable de soutenir le regard pourtant bienveillant de son amie. « Tu promets de pas te moquer… ? »

_________________

On peut donner bien des choses à ceux que l’on aime. Des paroles, un repos, du plaisir. Tu m’as donné le plus précieux de tout : le manque. Il m’était impossible de me passer de toi, même quand je te voyais tu me manquais encore.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb Mar 17 Mar - 18:21


   

C'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis
   


   

Depuis que tout c'était passé, il était rare que j'ai une confiance aveugle en quelqu'un mais depuis que je connaissais Caleb, j'avais appris à le connaître, j'avais appris à lui faire confiance mais aussi à l'aimer comme une amie. Peu importait ce qu'il pouvait arriver jamais je ne pourrai être contre lui. Bien sûr, on ne pouvait être d'accord sur tout mais on savait aussi faire la part des choses et ne pas se fier au on-dit. Maintenant, Caleb était au courant pour le viol, pour la rupture avec Kylian, ce n'avait pas été une chose facile mais au moins je me sentais soulager. J'avais eu l'impression de mettre de côté mon ami et ce n'était pas une chose que je voulais mais il était vrai que rien n'était facile pendant ses moments de malheur. Je venais de répondre à Caleb alors qu'il me disait d'être amoureux, j'étais heureuse pour lui, aujourd'hui il méritait d'être heureux, la vie n'avait pas été facile alors qu'elle venait de lui prendre son frère. « C’est beaucoup plus compliqué que ça… Disons que… C’est sans doute l’une des dernières personnes auxquelles on s’attendrait de ma part. » Je continuais de le regarder avec insistance, il venait de titiller ma curiosité, cette jeune femme devait être très particulière pour qu'il dise cela. Connaissant Caleb, la jeune femme avait une chance énorme d'être tombé sur lui, Caleb était un homme qui avait beaucoup à donner et qui pouvait combler n'importe quelle femme, j'en étais persuadée. « Tu promets de pas te moquer... ? » Oula c'était quoi cette histoire... Je ne comprenais plus rien, pourquoi me moquerai-je de lui... Je me rapprochais de lui calmement « Pourquoi vais-je me moquer ? Elle a quoi de particulier cette fille ? Tu sais que tu m'intrigues là mais en tout cas je sens que cette fille a quelque chose de particulier pour qu'elle te rende ainsi » Je souriais à mon ami, je me devais d'être là pour lui et de le soutenir dans son couple. Je ne pouvais pas ne pas le faire et puis j'avoue que j'étais curieuse mais pas seulement j'avais envie de le voir heureux tout simplement « Tu sais Cal' peu importe ce que puisse dire les gens, laisse les dire et pense à toi et à ton bonheur tout simplement, tu mérites plus que quiconque d'être heureux... » Oui il méritait cela et il devait l'être surtout...
   
   

made by pandora.

   

   

   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb

Revenir en haut Aller en bas

c'est dans ces moments-là qu'on a besoin d'amis (Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-