AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn* Sam 20 Déc - 17:13





Devyn & Sohel
Comment peut-on abandonner une personne comme ça
Un nouveau jour venait de se lever sur la ville, je venais de retrouver la femme que j'aimais bien que je ne lui avais pas encore parler de ma fille et en plus de ça l'anniversaire de Grace arrivait dans les jours à venir. Tout était parfait pour moi et à la maison, malgré tous les départs et les arrivés, tout le monde retrouvait le sourire, l'ambiance était bonne bien que j'étais toujours fidèle à moi-même en ''jouant'' au papa. Je ne pouvais pas m'en empêcher et pourtant cela n'était pas mon rôle par rapport à tous mes amis. La maison était calme pour une fois, tout le monde devait être partie chercher un cadeau d'anniversaire pour Grace, il était sûr que je n'avais pas encore pris le temps d'aller chercher le mien bien que je savais très bien ce que je voulais lui offrir. Après avoir pris une douche rapide, je pris mon téléphone pour appeler ma fille qui devait être réveillée, depuis qu'elle faisait parti de ma vie, c'était l'une des choses que je faisais tous les jours. Elle était ma petite merveille et à la maison tous le monde l'aimait. Étrangement personne ne répondait et cela n'était pas normal mais bon après tout, sa mère pouvait être occupée et ne pouvait me répondre. Je laissais un message lui disant de me rappeler dés qu'elles seraient libre avant de faire un peu de rangement dans la maison, ce n'était pas vraiment le chantier, mais il y avait quelques petits trucs à faire et étant présent dans la maison c'était la moindre des choses que je pouvais faire. Au bout d'une heure, j'avais quasiment tout fini et je n'avais toujours pas de nouvelles de d'Athéna et de ma fille, cela n'était pas normal, je pris une fois de plus mon téléphone en main avant d'entendre frapper à la porte. Rapidement, j'ouvris la porte me retrouvant face à ma fille et à sa mère, derrière elles se retrouvait une valise et deux cartons, je fronçais les yeux avant de regarder Athéna me posant pas mal de questions « Qu'est-ce qui se passe ? » Athéna se baissa pour embrasser sa fille tristement « Rentre ma chérie, Papa va vite te rejoindre » Athéna déposa un baiser sur le front d'Agathe avant de se relever pour me regarder alors que la petite fille courait se réfugier dans la maison « Bon tu m'expliques ? » Je croisais les bras sur ma poitrine tout en attendant une explication. « Je pars ! Prends soin de notre fille! Dis lui que je l'aime, je t'ai apporté ses affaires et je t'ai laissé un mot... Adieu Sohel ! » Je n'eus pas le temps de réagir qu'elle s’engouffrait dans un taxi. J'avais du mal à réagir à ce qu'elle venait de faire alors que je me retournais vers ma fille qui me regardait étrangement, je savais qu'elle se posait des questions et pour le moment, je ne savais pas quoi dire. Je pris les cartons et la valise de la petite pour les mettre à l'intérieur de la maison « Papa, elle est où Maman ? Pourquoi elle est partie ? » Je me le demandais aussi, je ne comprenais rien de ce qu'il venait de se passer « Je ne sais pas ma puce mais maintenant tu vas vivre avec moi et les autres » Agathe se mit à pleurer en comprenant qu'elle ne reverrait pas sa mère pendant un petit moment, du moins c'est ce que j'espérais car une petite fille à besoin de sa mère quoi qu'il arrive dans sa vie. Je pris ma fille dans mes bras essayant de la calmer, cela mit un peu de temps avant qu'elle ne finisse par s'endormir dans le canapé. C'est à ce moment précis que je vins à envoyer un sms à Devyn, j'avais besoin d'elle, de savoir quoi faire, de m'aider à comprendre ce qu'il venait de se passer. Après avoir échangé quelques sms ou elle me disait venir me rejoindre, je vins à chercher ce fameux mot commençant à le lire ''Sohel, je suis vraiment désolé mais c'est trop pour moi, je n'ai jamais cessé de t'aimer mais tu as quelqu'un d'autre, j'aurai aimé être celle que tu regardes comme tu le fais avec Juliette, je l'envie mais c'est comme ça. Je sais que rien ne changera, pour elle tu as changé de vie et c'est l'une des plus belles preuves d'amour. Je pars Sohel mais je pars seule, je te laisse notre fille, je sais qu'elle aura tout l'amour qu'elle aura besoin que ce soit de toi ou de tes amis ou même de Juliette quand elle sera au courant. Prend soin d'Agathe et dis lui que je l'aime. Adieu'' Je posais la lettre sur la table avant de me lever pour regarder Agathe qui dormait, je ressentais de la colère pour sa mère, comment pouvait-on faire cela à un enfant qui n'avait rien demandé à part être aimé même si ses parents étaient séparés...
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn* Mar 20 Jan - 14:30

Sohel ∞ Devyn
« On dit qu’on ne choisit pas sa famille. Mais moi, je t’ai choisi ! ».
Sohel. Son nom apparaissait sur son écran de téléphone depuis plusieurs minutes, par alternances assez courtes. Ils venaient de s’échanger quelques messages, dans lesquels Sohel paraissait affolé. Il y avait de quoi, d’ailleurs, quand on y songeait un peu plus. Visiblement, il n’avait pas tiré la bonne pioche à la conception d’Agathe. La mère de la petite venait de décider, subitement, de s’envoler loin d’eux. Lâchement. Un sentiment de colère envahit la poitrine de Devyn, très amère dès lors qu’on touchait à son frère. Grimaçant, elle enfourna son téléphone dans la poche de son pantalon, pris ses affaires et les balança du mieux possible dans son sac en bandoulière, avant de s’éclipser en toute hâte du cours auquel elle assistait. Peu importe les réactions et les yeux étonnés posés sur elle, la Demoiselle n’en avait rien à faire. Sans plus tarder, elle s’éclipsa du campus universitaire à bord de sa voiture et fonça – bien qu’elle respecta la vitesse autorisée – jusqu’à la colocation. Ni une, ni deux, elle pénétra dans son « chez-elle » grâce à ses clefs et déboula, paniquée, dans le séjour. « Sohel ? SOHEL ? » Finit-elle par crier, visiblement peu à même de demeurer calme dans une telle situation. Elle le chercha du regard, un peu partout. Et s’il avait décidé de suivre la mère de son enfant ? Mon Dieu ! Devyn tremblait de part en part. Il ne pouvait pas l’abandonner, lui ? Pas Sohel. Il avait promis d’être toujours là pour elle. Serrant les dents, elle essaya de se raisonner et de reprendre une respiration plus calme. Enfin, il apparut. « So ! » Dit-elle, rassurée, avant de s’avancer vers lui comme une furie et de lui sauter dans les bras pour le serrer fort contre elle. Non, il n’était pas parti. Il était resté. Il était là. Enfin, elle pouvait ressentir du soulagement ! Pourtant, un sentiment de tristesse naquit en elle alors qu’elle se décolla de lui. Elle prenait conscience de ce qui venait de se passer dans la vie de son frère. Un abandon supplémentaire. Elle se souvenait très bien de la fameuse journée où son paternel était parti à des kilomètres d’elle, la laissant derrière lui de manière définitive. Elle plongea alors ses yeux de biche dans ceux de Sohel, déboussolée. « Il s’est passé quoi ? Elle est partie ? Comme ça ? » Plus elle posait de questions, plus elle comprenait la gravité de la situation. Elle pensait à sa nièce, qui se retrouvait désormais sans mère. Et, dans un coin de sa tête, Devyn se jura d’être une véritable Maman pour la petite. Elle pouvait le faire, ne serait-ce que pour Sohel et Agathe.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn* Mar 20 Jan - 21:36





Devyn & Sohel
Comment peut-on abandonner une personne comme ça
Une journée qui devait être tranquille s'avérait ne pas l'être, je ne pensais pas qu'une nouvelle épreuve allait me tomber dessus moi qui espérait que tout soit bon pour tout le monde, une nouvelle fois, il s'avérait qu'un nouveau coup dur nous tombait dessus. Ma fille perdait sa mère et je ne comprenais pas qu'on puisse faire cela à une enfant qui ne voulait qu'une chose être aimé par ses parents même s'ils étaient séparés. Je regardais ma fille dormir et j'espérais qu'elle puisse s'en remettre facilement même si je me doutais que cela n'allait pas être facile. J'avais échangé des sms avec ma sœur, j'avais besoin d'elle, bien plus que je ne pouvais le dire.. Je n'aimais pas devoir lui demander de l'aide comme aux autres mais là, je savais que j'allais en avoir besoin surtout pour ma fille. « Sohel ? SOHEL ? » Je fronçais les yeux en entendant Devyn, je pouvais reconnaître sa voix parmi une centaine d'autres, je laissais ma fille dormir pour aller rejoindre ma sœur, j'arrivais vers elle tout en essayant de sourire comme pour la rassurer que tout allait bien même si ce n'était pas réellement le cas. « So ! » Je m'approchais de ma sœur alors qu'elle courait vers moi et je vins à serrer mon étreinte tout en l'embrassant sur la joue tendrement « Salut toi ! » Je me reculais lentement tout en prenant sa main dans la mienne tendrement « Il s'est passé quoi ? Elle est partie ? Comme ça ? » Je soupirais légèrement avant de lui prendre la main et l'attirait vers la table du salon, je m'installais sur une chaise attendant qu'elle fasse de même. « Je ne sais même pas par où commencer, ce matin j'ai essayé d'avoir Agathe au téléphone mais Athéna ne me répondait pas et puis quelques heures après elle a débarqué avec la petite, j'ai de suite remarqué les sacs et cartons qui sont toujours dans l'entrée... » Je fis une pause prenant la lettre qu'elle avait écrite, une lettre qui me culpabilisait un peu par le fait que je ne l'aimais plus mais que j'étais amoureux de Juliette mais ça rien ne changerai. L'amour ça ne se commande pas et jamais je ne ferai à contre cœur certains choix. « Elle m'a seulement dit qu'elle partait, je n'ai pas eu le temps de réagir qu'elle était déjà dans le taxi... Elle a laissé juste un mot.. » Je lui tendis la lettre avant de passer une main sur le visage « Agathe n'a pas compris ce qu'il s'est passé, elle a commencé à pleurer et a fini par s'endormir... Je te jure, je ne comprends pas comment on peut abandonner un enfant surtout une mère.... » Il fallait maintenant que je fasse ce qu'il fallait pour ma fille et j'espérais être à la hauteur « J'ai peur de ne pas y arriver et pourtant je ferais tout pour ! » ça c'était sûr j'allais tout faire pour elle tout comme j'allais tout faire pour mes amis.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn* Lun 9 Fév - 15:18

Sohel ∞ Devyn
« On dit qu’on ne choisit pas sa famille. Mais moi, je t’ai choisi ! ».
Décidément, ceci semblait être un véritable cauchemar pour mon frère de coeur. Les messages qu’il m’avait envoyés témoignaient de la gravité de la situation. Mais le pire, cela avait été au moment même où j’avais croisé son regard attristé et lu la détresse dans ses yeux. Il ne tarda pas à prendre ma main et je lui caressai la paume, tendrement, tandis qu’il m’attira côté salon. Nous primes place sur les chaises, nous mettant face à face autours de la table. Je ne parvenais pas à trouver les mots pour consoler Sohel. Il faut dire que j’étais totalement abasourdie par la nouvelle qu’il venait de m’annoncer. C’était le genre de revirement de situation auquel on ne s’attend pas et dont on se passerait volontiers. Je pris une profonde inspiration et j’écoutai alors ce que le jeune homme avait à me dire. « Je ne sais même pas par où commencer (...) Je te jure, je ne comprends pas comment on peut abandonner un enfant surtout une mère... » J’hochai la tête, timidement. Plus il avançait dans son histoire et plus je me sentais estomaquée qu’elle le laisse en plan comme ça ; mais surtout qu’elle puisse remettre son enfant, l’abandonner de la sorte. J’avais vécu ça avec mon propre paternel et je ne le lui pardonnerais jamais. Il me tendit la lettre qu’elle avait écrite et je la saisis, posant ma main sur ma bouche en guise d’horreur, tandis que mes yeux analysaient les mots employés par la jeune femme. « C’est pas vrai... » Finis-je par lâcher, dégoûtée de l’attitude d’Athéna envers Agathe et Sohel. Décidément, elle n’était qu’une véritable garce sans coeur et immorale. La colère me gagnait violemment, pourfendant ma poitrine en deux. Je posai le papier sur la table et je toisai mon frère dans les yeux, tristement. « J'ai peur de ne pas y arriver et pourtant je ferais tout pour ! » Je lui pris ses deux mains entre les miennes afin de le rassurer et pour lui démontrer qu’il n’avait pas à se sentir effrayé de l’avenir. Je lui souris, tant bien que mal, les yeux larmoyant malgré toute ma volonté pour paraître forte. « Sohel, je suis persuadée que tu seras un très bon père pour Agathe et qu’elle ne manquera de rien. Et puis, tu m’as, moi. Je t’aiderai. On t’aidera tous ! » Lançai-je avec douceur et affirmation. Je ne voulais pas qu’il se sente seul dans cette épreuve ; parce qu’il ne le serait jamais. Je pris une profonde inspiration et je soupirai péniblement, tentant de réfléchir posément à la situation. « Et maintenant ? Il va falloir mettre la petite au courant... et Juliette. » Murmurai-je. Je savais que ce ne serait pas des étapes aisées à franchir pour lui et pour la petite. Il mettait également son couple en danger à cet instant. Mais il ne pouvait reculer. « Je peux faire quelque chose ? » Demandai-je gentiment, espérant pouvoir lui être utile d’une quelconque façon.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn* Sam 21 Fév - 19:06





Devyn & Sohel
Comment peut-on abandonner une personne comme ça
Perdu !... Voilà ce que je ressentais à ce moment précis, bien sûr j'allais prendre soin de ma fille, bien sûr j'allais tout faire pour être un vrai père mais je ne pouvais pas dire que j'avais peur. Je n'avais que 20 ans bientôt 21 ans et je me retrouvais père d'une petite fille de 3 ans sans réellement savoir ce qu'il fallait réellement faire. J'espérais être assez responsable pour l'élever correctement, alors que je regardais ma fille, c'est à ce moment-là que Devyn a fait son apparition cela me soulagé de savoir qu'elle était présente malgré tout ce qui lui arrivait. Ce n'était pas à elle d'être là pour moi mais bien l'inverse. J'expliquais à ma sœur ce qu'il s'était passé tout en lui donnant la lettre qu'elle m'avait écrit, je m'en voulais presque d'être amoureux de Juliette et pourtant je ne pouvais pas faire autrement, Juliette était celle avec qui j'avais envie d'être même si aujourd'hui, je savais très bien que je pouvais la perdre définitivement mais ma fille était ma vie et je ne pouvais faire comme si elle n'existait pas. « C'est pas vrai... » Je relevais le regard vers ma sœur, je savais très bien que la colère prenait le dessus comme pour ma part mais à la différence, je le cachais encore une fois pour le bien de tous ! J'avais pris un rôle dans cette maison qui au fond me convenait mais qui ne me permettait pas de faire voir toutes mes faiblesses et surtout pas face à ma sœur, elle méritait tellement mieux. Mais voilà que je vins à lui dire la peur qui me prenait de l'intérieur celle de ne pas y arriver, quand on regardait bien pouvait-on réellement me faire confiance, moi qui ait vendu mon corps pour le plaisir d'être comme ma mère, moi qui ait toujours caché ce que je faisais pas par honte mais plus par protection. Je passais une main sur mon visage avant de laisser Devyn prendre mes mains dans les siennes « Sohel, je suis persuadée que tu seras un très bon père pour Agathe et qu’elle ne manquera de rien. Et puis, tu m’as, moi. Je t’aiderai. On t’aidera tous ! » Je souriais à ma sœur, je savais qu'elle disait vrai mais je ne pouvais demander l'impossible, bien sur je savais que ma fille allait être aimé bien plus qu'il ne faut « Merci Princesse, mais je n’ai pas à vous imposer cela... Vous avez tous déjà à faire... » Il était vrai qu'ils avaient déjà tous à faire pour en rajouter, m'enfin, je soupirais avant de replonger mon regard dans celui de ma soeur « Et maintenant ? Il va falloir mettre la petite au courant... et Juliette. » Il était vrai que maintenant tout allait se compliquer, je ne savais pas comment Agathe allait réagir sur le fait qu'elle ne verra plus sa mère pendant un moment, mais je ne pouvais pas non plus rabaisser Athéna, elle restait sa mère quoi qu'il se passe et puis pour Juliette... cela allait être une autre paire de manche et je craignais le pire... « Je peux faire quelque chose ? » Je laissais échapper un nouveau soupire avant de lancer un regard à ma fille « Je peux te laisser le dire aux autres, devoir tout raconter va être au-dessus de mes forces, je vais devoir surtout y aller doucement avec Agathe mais j'ai pas le choix que de lui dire qu'elle ne verra plus sa mère... Après j'entamerai les papiers pour demander la garde exclusive de ma fille, je vais peut-être passé pour un salop aux yeux de sa mère mais je ne peux pas concevoir qu'on abandonne son enfant, je sais trop ce que cela fait ! Va falloir aussi que je prévienne mon père, je ne sais pas comment il va réagir... Concernant Juliette... Je le ferai, je n'ai pas le choix même si le risque de la perdre définitivement est grand... Mais je ne pourrais lui en vouloir.. Aujourd'hui, je ne peux plus penser qu'à moi ! » Je baissais la tête avant de m'asseoir sur l’accoudoir du canapé tout en mettant ma tête dans mes mains, perdant un peu mes moyens laissant voir une nouvelle fois mon désarrois et ma tristesse à ma sœur.
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn*

Revenir en haut Aller en bas

La vie est loin d'être une partie de plaisir ! *Devyn*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-