AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Mar 18 Nov - 18:19


The dead can't hear us
Micha & Aaron

Ce soir Aaron à congé et autant certains en seraient ravis, autant lui ça l'emmerde plus qu'autre chose. Hors de sa boîte il ne sait pas trop quoi faire pour s'amuser, et il serait trop bizarre de s'y rendre en client. Surtout pour se faire servir par Holly qui elle travaille.  
Si Tenby est une ville agréable pour vivre la journée elle n'a malheureusement pas beaucoup à offrir de nuit. Une seule boîte et seulement deux trois pubs. Pas de quoi se marrer quand le premier est hors de question.
Et il n'a vraiment pas envie de conduire un nombre ridicule de kilomètres pour se rendre dans la boîte gay la plus proche, trouver un coup et surtout rentrer après. Autant dire que conduire c'est ne pas boire et ça, ça ne l'intéresses pas.
Il parcourt son téléphone en recherche d'un bon plan pour ce soir, de quoi passer le temps.
Micha... Tient ça fait longtemps qu'il ne l'a pas vu lui. Un des rares coups qu'il revoit de temps en temps. Le fait qu'il ne soit pas client de la boîte est un gros plus, même si il donnerait tout pour le voir se dandiner sur la piste de danse ce petit taciturne qui cache bien son jeu.
Aaron n'est même plus sûr de comment il l'a rencontré, tout ce qu'il sait c'est qu'il a son numéro et qu'ils s'envoient parfois en l'air. Juste ça, il ne demande rien de plus et ça lui va complètement. Au moins ce n'est pas compliqué pour le coup.  Il ne parle pas beaucoup mais il sait comment s'occuper d'un... Et bien de ce qu'il faut.
Il hésite à l'appeler ou lui envoyer un texto pour lui proposer une partie de jambe en l'air mais il se laisse séduire par l'idée de la surprise.

Devant sa garde robe il se demande bien quoi mettre. Même si il est pratiquement sûr que Micha n'en a rien à faire de ce qu'il porte. C'est le genre de gars qui ne laisse pas transparaître grand chose. Dans le fond Aaron ne sait même pas si il lui plait vraiment où si il se contente de fermer les yeux et d'apprécier le trou qu'il lui offre.
Pour le bénéfice du doute il choisit quand même une tenue qui le met en valeur. Bien que ça soit le cas de toute sa garde robe à vrai dire... Aaron fait toujours attention à ce qu'il achète.
Il opte pour un t-shirt avec une croix composée de petits strass noirs. Pour aller voir un mec qui travaille avec les morts il trouve ça drôle... Un petit jeans bien moulant pour aller avec ça et surtout son caleçon porte bonheur, celui qui lui promet toujours les meilleurs orgasmes; Celui avec un motif tartan mauve qu'il avait acheté en Ecosse.
Quand il pense au nombre de mecs qui l'ont tripoté la dedans ça en devient un peu dégeulasse mais ça le fait sourire. Il est un peu fier de sa collection.
Les cheveux bien coiffés il met se veste et part pour la morgue.
Un rendez-vous sexuel à la morgue... La situation ne peut que le faire rire. C'est glauque mais excitant.

Il attend sur le trottoir d'en face en fourguant par poignée des skittles multi couleurs dans sa bouche, mâchonnant comme une vache. Il surveille les lumières et quand celle-ci s'éteignent il s'approche de l'entrée. Prenant une posture qui se veut aguichante dans l'embrasure et attend que Micha ouvre la porte pour sortir et le surprendre.
Il entend les pas de celui-ci de l'autre côté, prêt à quitter le boulot. Il ajuste sa position, un coude appuyé sur le chambranle, sa tête appuyée sur sa main, l'autre sur sa hanche, les jambes croisées.
Et quand la porte s'ouvre "bouh!" ils se retrouvent face à face. Aaron rit de sa blague. "Tu me fais visiter beau gosse ?" Il le regarde avec un sourcil haussé qui traduit tout son sous entendu.


electric bird.


Dernière édition par Aaron C. Walker le Sam 20 Déc - 23:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Mer 19 Nov - 22:59

Micha est concentré. En face de sa table de travail où repose un joli macabé, le jeune embaumeur écrit. On peut trouver, à juste titre, son travail morbide. Mais sa plume ne l’est pas. Après tout, Micha n’écrit pas sur la mort. Pas directement en tout cas. Il s’intéresse à la vie de toutes les personnes décédées qu’il voit à longueur de journée, invente des histoires. Drôles, cyniques, émouvantes même parfois. C’est bien ce qui est le plus étonnant chez le jeune homme. En face d’un vivant, il ne veut rien savoir, rien entendre. Il se fiche de connaître les détails de la vie sordide des gens qui peuplent encore cette Terre. Sauf quand ils sont morts, quand ils se retrouvent ici. D’un coup, ça paraît fascinant. Parce qu’ils ont cessé de vivre, que Micha a entre ses mains leurs tout derniers instants d’existence avant de finir au fond d’un trou, ensevelis sous la terre. C’est fascinant. Aux yeux du jeune homme en tout cas. Et chaque personne qui passe entre ses mains mérite, toujours à ses yeux, de finir dans une de ses jolies petites histoires. Quand l’envie lui prend, Micha se relit. Juste pour se souvenir. Et ça lui fait du bien, il a quelque part où se refugier à part dans le silence de sa morgue. Mais c’est secret. Hautement confidentiel. Ça ne regarde que lui. C’est bien pour ça que ses écrits sont gardés sous clé. Personne n’a jamais vu. Même les feuilles manuscrites qui trainent chez lui. En même temps, la seule personne susceptible de les lire chez Micha, c’est sa mère. Et elle ne bouge pas de son lit de la journée. A part s’il la met dans son fauteuil roulant. Dans ce cas, elle ne peut tout de même pas prendre l’escalier pour monter à l’étage. Les secrets de Micha sont à l’abri. Pour toujours, il l’espère. Pour le moment, on peut dire qu’il s’en sort bien. A sa connaissance, aucun soupçon ne plane sur lui. Certes, on le trouve bizarre des fois. En même temps, il n’a pas le métier qui rend très populaire alors, au final, personne ne se pose plus de questions que ça. Micha écrit ses derniers mots, satisfait. Ce qu’il pense, il n’a pas le loisir de le communiquer avec les autres. Trop bizarre. Alors le faire sur papier, ça a un côté plutôt réjouissant. Le sourire aux lèvres –oui, Micha sourit- il éteint toutes les lumières de la morgue pour sortir et rentrer chez lui. Sans oublier de remettre le corps de son patient dans l’espèce de frigo géant. Il ne risquerait rien à rester là. Avec une telle température, il ne risque pas de pourrir. C’est simplement que Micha aime que les choses soient bien rangées. Rien d’étonnant quand on le connaît qu’il ait un côté maniaque. Quand Micha ouvra la porte principale de la morgue, il se retrouve nez à nez avec un gringalet qu’il connaît bien. Aaron. Ils n’ont pas prévu de se voir, si ? Micha n’aime pas vraiment les surprises. Et ça se voit, il a déjà perdu son sourire. Ça se fait de prévenir. Un SMS, un appel, un message de fumée… Peu importe. En tout cas, Micha n’a pas eu peur. Il aura essayé au moins, l’embaumeur ne lui en tiendra pas rigueur pour ça. Aaron en tout cas a l’air amusé. Micha ne l’est pas et l’est encore moins quand on lui demande de faire le tour du propriétaire. Il voit très bien où il veut en venir. Et ce n’est pas par question d’éthique qu’il a envie de refuser. C’est simplement parce que… Parce que. Bonne ou mauvaise, Micha n’aime pas les surprises. C’est simple. « Je pensais rentrer chez moi. Me reposer. Tout ça. » Tellement crédible !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Ven 21 Nov - 19:14


The dead can't hear us
Micha & Aaron

Aaron a vraiment envie de s'amuser un peu ce soir.  Comme toujours le fun pour lui réside dans le fait de s'envoyer en l'air, mais cette fois il a envie d'ajouter un peu de piment à tout ça. Il n'a jamais mit un pied à la morgue et il se demande bien ce que ça fait de se retrouver à chevaucher un beau mâle face aux frigos contenant des morts. C'est quitte ou double, soit c'est excitant, soit c'est trop morbide et ça la gardera molle..  Mais ça vaut le coup d'essayer. Il veut pouvoir avoir un maximum d'expérience dans sa vie, tester un maximum de choses, et surtout un maximum d'endroits. Ça ferait une si bonne histoire à raconter à ses petits enfants en plus...
Le fait de s'imaginer faisant l'amour devant des corps qui autrefois étaient des personnes ça l'amuse presque, comme si il forçait du voyeurisme. Il se dit que ces gens étaient peut-être des homophobes ou des gens frigides. Imposer ses ébats à quelques pas de leur dépouille c'est malsain mais trop tentant. Faut dire que le malsain il aime ça justement. L'idée est jouissive.

Il attend Micha sur le pas de la porte, fier de sa surprise, excité par l'idée de sa soirée hors du commun. Mais quand l'embaumeur sort l'effet n'a pas l'air de prendre. M'enfin... rien d'étonnant. A croire que ce type passe lui même son temps à l'intérieur des frigos pour être aussi froid. Heureusement que ça ne le rend pas frigide pour autant. Si son sourire marche difficilement, la partie qui intéresse Aaron elle est plutôt satisfaisante. Et c'est bien la raison pour laquelle il a gardé son numéro.
Aaron soupire face à sa moue déconfite. "Pffff t'es pas drôle, t'as quoi 90 ans ?" Il bougonne "Amuse toi un peu avec moi ce soir. Je suis venu jusqu'ici pour te voir." Déjà proche il fait un pas de plus pour se coller à lui, glisse une jambe entre les siennes pour pouvoir frôler son entre jambe avec sa cuisse.
Il a bien l'intention de se faire comprendre et surtout de gagner. Maintenant qu'il est emballé par l'idée, pas question de laisser Micha détruire son plan.
Ce soir il couche avec lui dans la morgue ! Il veut la raconter cette histoire glauque. Il la portera comme une médaille, fier d'avoir fait une chose que personne d'autre ne fait. Son côté égocentrique...
Il jette un regard derrière l'épaule de l'embaumeur, mais les lumières éteintes il ne voit rien. "Ça t'excites pas un peu ?" Il laisse apparaître un sourire entendu dans le but de le séduire.
Il est sûr qu'au fond de lui Micha en a envie. Il aime son boulot, alors il devrait aimer y avoir une partie de jambe en l'air non ? "T'as bien compris quand même que quand je dis visite je veux pas vraiment dire visite hein ?" Il baisse les yeux vers les bijoux de famille de sa proie et se mord la lèvre. "Tu l'as compris ça hein ?"
Il pose une main sur son torse et le pousse un peu vers l'intérieur, histoire de ne pas lui laisser la chance de fermer la porte derrière lui en les laissant dehors...
Ils pourraient peut-être même se prêter à un petit jeu de rôle ce soir... En tout cas Aaron a faim et veut son morceau de viande.
Il agrippe la veste de Micha de ses deux mains et l'attire à lui pour lui coller un baiser "Allez fait moi visiter mon mignon. Je sais que t'en as envie"


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Ven 21 Nov - 23:19

Micha est spécial comme type. N’importe quel autre mec aurait sauté sur l’occasion. Aaron est venu jusqu’ici juste pour lui servir son corps sur un plateau d’argent. Et il refuse. On sait qu’il y a plein de choses qui clochent chez lui… Mais là ? C’est à se demander s’il y a seulement une chose chez lui qui tourne rond. Pourtant, vraiment, cette petite surprise l’irrite. Il ne s’y est pas attendu. Pire que ça encore, ça l’énerve. Pour le coup, il ne se gêne pas trop pour lui montrer son manque d’intérêt. Il n’a même pas réfléchi à sa proposition, Micha a simplement décliné. S’amuser, c’est rarement dans les plans de Micha. Faut dire que l’embaumeur ne sait pas vraiment comment il est sensé faire ? S’envoyer en l’air comme le suggère Aaron ? Micha voit plus ça comme un besoin primaire, une pulsion. Ça le soulage, ça ne l’amuse pas. Enfin, pas qu’il sache. Maintenant que l’embaumeur regarde d’un peu plus près Aaron, il doit bien avouer qu’il est tentant. Des garçons comme lui, y’en pas quarante. A Tenby en tout cas, il n’y en a qu’un. Et ce soir, il veut coucher avec Micha dans la morgue. Rien que ça. Micha n’a jamais souillé la morgue. Il y a pensé. Souvent. Mais il ne pouvait pas le proposer. Franchement, n’importe qui trouverait ça glauque… Il aurait du penser à Aaron. Micha aurait du flairer le gros vicieux derrière ses mignonnes petites lunettes. Au moins maintenant, il le sait. Ce n’est pas pour autant qu’il compte céder. Micha a l’habitude d’utiliser les autres quand il en a envie. L’inverse cependant, il a plus de mal. « Être drôle, ça fait pas parti du deal. » Quel deal ? Ça s’est installé naturellement. Ils ont couché une fois ensemble et ont simplement recommencé. Parce que c’est simple, parce que ça ne les engage à rien et que, bon sang, c’est bon ! « Je t’ai dit. Je peux pas. » Quand Aaron s’approche de Micha pour se frotter à lui comme une chatte en chaleur, l’embaumeur ne peut pas s’empêcher de jeter un regard aux alentours. Pas question qu’on les voit ensemble. Il n’accepterait déjà pas qu’on le surprenne avec une femme… Mais avec un homme ? Jamais. « Les cadavres tu veux dire ? Ou ta jambe entre mes jambes ? » Il sait très bien de quoi il parle. Mais, quand il peut, Micha aime bien le sarcasme. Avec Aaron, il se l’autorise. Après tout, il n’attend rien de la part de l’embaumeur à part de lui faire l’amour comme il faut. Et pour ça, Micha est qualifié. Ça l’excite, c’est vrai. Horriblement même. Cette morgue, c’est une passion, peut-être même plus. Au final, ça n’a rien de plus malsain qu’un bodybuilder qui veut s’envoyer en l’air dans sa salle de musculation… Non ? Micha soupire, Aaron ne se démonte pas. Plus ce petit manège va continuer, moins Micha va pouvoir se contenir. Au bout du compte, ce n’est qu’un humain affaibli par les mêmes envies que les autres. A commencer par le sexe. Le barman pousse gentiment Micha à l’intérieur qui s’avoue vaincu en allumant une petite lumière après avoir refermé la porte derrière eux. Plus entreprenant que jamais, Aaron vient même voler les lèvres de Micha l’espace d’un instant. Micha s’écarte, tourne le dos au jeune homme pour essaye de calmer ses ardeurs. Ça pourrait mal finir, il pourrait apprendre des choses sur Micha qu’il ne devrait pas savoir. Dommage. La machine est lancée. L’embaumeur fait volte-face, attrape la main d’Aaron. On pourrait croire à un geste tendre mais c’est loin d’être le cas tant la pression de ses doigts est forte. Il se saisit finalement du visage du jeune homme, l’approche du sien pour l’embrasser fougueusement… Avant de subitement revenir à la raison et cesser toute activité. « Voilà, on s’est vu. On peut rentrer maintenant ? Je te ramène si tu veux. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Sam 22 Nov - 2:39


The dead can't hear us
Micha & Aaron

Aaron lève les yeux au ciel. "Non ça je sait" qu'il soupire. Micha n'a jamais été drôle, mais en même temps ce n'est pas non plus pour ça qu'il le voit. La seule chose qui l'intéresse chez lui c'est ce qu'il a entre les jambes, mais un peu de bonne humeur ne ferait pas de mal pour autant.
Ils n'ont vraiment rien en commun à part le sexe et encore, ils ne l'abordent même pas de la même façon. Si le sexe est un terrain de jeu pour Aaron, il a parfois l'impression que pour son partenaire ça relève plus de l'ordre de la besogne.  Mais malgré tout il sait comment s'y prendre alors le barman ne peut s'empêcher de retourner chez lui.
Et puis, l'embaumeur représente un peu un challenge pour lui. Arriver à le faire sourire serait une victoire presque aussi jouissive que l'orgasme.

Il sent bien qu'il est gêné quand il se frotte à lui, mais ça lui procure un plaisir malin. Lui n'en a rien à faire que le monde sache qu'il aime les hommes et a vrai dire il serait même ridicule de sa part d'essayer de le cacher... C'est écrit sur son front, dans sa manière de se mouvoir et dans sa tenue. Mais il sait que ce n'est pas le cas de Micha et il adore le tester à ce sujet, lui faire prendre des risques ça pimente la situation.
Le ton cynique de sa proie fait perdre à Aaron son sourire. Il aborde une mine faussement boudeuse à la place. Bien sûr il joue la comédie. "T'es vraiment bougon c'est pas possible ! Tas pas envie de te détendre un peu ?" Il presse un peu plus sa jambe contre lui. Il sait que malgré le ton qu'il s'efforce d'employer ça doit bien lui faire quelque chose... "J'ai mis un t-shirt spécial pour toi en plus ce soir. T'as pas envie de me l'enlever ?" Il ajoute tout en le poussant à l'intérieur, fier de son t-shirt à croix. Lui en tout cas, ça le fait rire...
Micha ferme la porte et le barman récupère un sourire victorieux. Ils sont enfermés à l'intérieur à présent et l'embaumeur vient en quelque sorte de donner son accord.
A la petite lumière qui s'allume Aaron peut à présent discerner une partie de la morgue. Le petit bureau de l'entrée. "Alors c'est ici que tu passes tes journées hein... Pas étonnant que tu sois toujours d'humeur si sinistre." Il lance en ricanant. L'endroit n'a en effet rien de très joyeux, mais il est évident qu'un lieu censé accueillir les familles des défunts ne va pas être décoré de papier peint rose à licornes... "Faudrait vraiment refaire la déco..." Qu'il soupire.
Sur ces mots il vient lui coller un baiser de force. Place aux choses sérieuses. Mais rien de bien surprenant, l'embaumeur fait son grand cinéma, à fond dans son rôle de ténébreux inaccessible. Il se retourne comme si le baiser était une mauvaise chose.
Il ne va tout de même pas remettre en question son attirance pour les hommes maintenant ? Aaron lève les yeux en attendant qu'il se reprenne. "Arrête de faire ta diva, détends toi qu'on puisse enfin s'envoyer un peu en l'air." Et en terme de diva il sait de quoi il parle...
Micha se retourne alors et agrippe férocement la main du barman qui sourit alors de toutes ses dents face au geste. Le côté un peu agressif et dominateur ça l'excite plus qu'autre chose... Il ne demande rien de mieux que de se faire un peu bousculer. Il dévore sa proie de la tête aux pieds avant d'hausser les sourcils à son égard. "Mhh, big boy. Tu sais bien que j'aime ça" Il glousse.
Micha l'embrasse avec ardeur et Aaron pense alors avoir gagné la partie. C'est pas trop tôt...
Il agrippe ses fesses pour le coller contre lui, laisse une main glisser vers l'avant pour venir tâter son paquet, prêt à lancer leurs ébats. Mais l'embaumeur brise subitement leur étreinte. Froid comme toujours il remballe le barman.
Aaron soupire. La lutte n'est toujours pas finie... Mais il ne baisse pas les bras pour autant. Après tout il n'a pas de plan B pour la soirée et il a vraiment envie de cette partie de jambe en l'air. "Non merci. Je partirais pas d'ici tant que tu m'auras pas pris dans tous les sens, compris ?" Il se montre un peu dur pour rentrer dans le jeu de sa proie, il l'imite pour rire. Il pose un doigt contre sa poitrine "On est loin d'en avoir fini." Il laisse ensuite glisser son doigt le long de son torse en se mordant le coin de la lèvre, laissant ses yeux suivre son mouvement. "Ton petit air frigide ça prend pas avec moi, je sais que toi aussi t'en as envie. Ce baiser parlait pour toi"
Doucement, tout en gardant ses yeux plongés dans les siens avec un regard décidé, il le pousse jusqu’à la pièce adjacente. La morgue à proprement parlé, là où tout va se passer. La pièce aux frigos. Parce que c'est là que c'est vraiment excitant.
Aaron les regarde un moment, obnubilé par l'idée que derrière ces portes se cachent des cadavres, des gens morts. C'est assez étrange, mais comme il le pensait ça l'excite. "Tu me montreras un mort ?" La question est morbide mais après tout, Micha est tout aussi morbide lui même... Il rit, excité comme un enfant de découvrir ce lieu.
Prit d'un élan il sautille vers la table métallique au centre de la pièce et se hisse pour s'asseoir dessus. Il fixe l'embaumeur, aguicheur.  "Et si je m'allonge sur la table et que je joue le mort ? Ça t'excites ? Je te laisserais faire ce que tu veux avec moi..."
Lui en tout cas ça l'excite cette idée de jeu de rôle. L'idée d'être la poupée de Micha, d'avoir ses mains sur lui. "Allez, fait toi un peu plaisir."



electric bird.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Dim 23 Nov - 16:52

Micha est fatigué d’entendre l’excentrique Aaron parler. Toute la journée, pas un mot, ni un bruit, n’est venu le déranger. C’est ce silence quasi-permanent qui permet à Micha d’être aussi calme. Ça repose le jeune embaumeur qui, sans ça, ce serait un volcan toujours à deux doigts de l’éruption. Les gens l’insupportent la moitié du temps. Voire plus. Même ceux qui veulent simplement coucher avec lui arrivent à l’agacer, c’est pour dire. Parce que Micha sait très bien qu’Aaron ne veut guère plus de sa part. Faut dire qu’il n’est pas vraiment attachant comme type. Et que pour rien au monde il ne chercherait à l’être. Micha peut supporter qu’on le tolère ou qu’on l’apprécie… Mais qu’on l’aime ? Il n’y a que sa mère qui a le droit de nourrir de tels sentiments à son égard. Justement parce qu’elle l’a mis au monde et qu’elle l’a élevé. S’il y a quelqu’un pour qui Micha essaye constamment de s’améliorer, c’est bien elle. Il est d’une patience exemplaire avec la mourante, il sacrifie pas mal de son espace privé pour la garder près de lui. S’il n’est pas le fils idéal, il ne laissera au moins jamais sa mère mourir seule. Il sera là. Et si les règles lui donnaient le droit de s’occuper de sa propre mère avant l’enterrement, il l’embaumerait. Malheureusement, les soins seront confiés à quelqu’un d’autre. Micha ne pourra que venir inspecter après coup que tout est en ordre avant de mettre sa chère maman sous terre. Tellement charmant. « T’attends pas à un miracle. » que l’embaumeur grogne presque, toujours aussi aimable. Micha préfère l’humour qu’on pratique seul plutôt que celui en duo. Ou pire, en groupe. En même temps, il ne rit pas des mêmes choses que tout le monde. Son humour est noir. Comme le reste de sa personnalité à vrai dire. Pas de surprise comme ça. Et c’est vrai qu’avec Micha, on sait toujours plus ou moins à quoi s’attendre. On pourrait penser qu’il est impulsif mais, en vérité, il fait tout pour calmer ses ardeurs. Tout le temps, sans arrêt. Il n’y a que lorsqu’il est tout seul que ça s’apaise. Micha cache ce qu’il ressent. Colère et agacement restent enfouis et à la surface on ne voit qu’un jeune homme ronchon. « Et toi t’as pas envie d’une bonne douche froide pour te calmer ? » que Micha répond du tac au tac. C’est presque méchant, il le sait. Mais il doit se montrer ferme s’il espère seulement qu’Aaron laisse tomber. Un homme avec des envies, c’est forcément tenace. En tout cas, Aaron ne se laisse pas démonter par les remarques cinglantes de Micha. Au contraire. On dirait presque que ça l’encourage à réitérer encore et encore. « Charmante attention. Mais il fait froid ici, je voudrais pas que t’attrapes la mort. » que l’embaumeur rétorque en observant le t-shirt d’Aaron, un sourire en coin. Nan mais franchement, il va chercher où tout ça ? Tant bien que mal, il essaye d’ignorer cette jambe qui se fait de plus en plus insistante sur son entrejambe. S’il continue ainsi, nul doute que Micha finira par craquer. Micha finit par échapper à son étreinte en s’avançant dans les lieux. Ses quartiers, l’endroit où il passe la plus grosse partie de ses journées. Il ricane, l’idiot, probablement pas conscient qu’il vexe hautement Micha en le faisant. Il a l’habitude qu’on ait peur. Voire même qu’on soit fasciné par cet endroit… Mais qu’on se moque ? C’est bien une première et l’embaumeur le prend à titre personnel. Sûrement parce que ça l’est. Seulement, il ne dit rien, semble laisser passer la remarque. En temps et en heure, il s’en souviendra. « Personne ne s’est jamais plaint de la décoration. » Micha hausse les épaules, se demandant bien ce qu’Aaron ferait de cet endroit. Sûrement quelque chose de détestable. Un truc girly, totalement kitsch. Micha aurait la morgue en horreur si Aaron y jouait les Valérie Damidot. Chacun sa place, chacun son domaine de compétence. C’est bien mieux comme ça. L’invité de Micha parle trop de toute façon. Rien que pour ça, Micha devrait le prendre, là, tout de suite. Juste pour le faire taire. Les caresses d’Aaron se font de plus en plus insistantes. Et elles sont dirigées. Il se donne du mal pour allumer l’embaumeur et, il doit bien l’avouer, ça marche. Alors Micha observe le petit manège d’Aaron, presque décidé sur la suite de leurs retrouvailles. « D’accord. » qu’il répond, étrangement docile, en réponse à sa question. Il a été convaincu et ne ressent aucune gêne à l’admettre. Ça bouillonne en lui et Micha espère pour Aaron qu’il est préparé à des ébats… sportifs. « Si c’est la seule manière pour que je rentre chez moi… Alors je suppose que je dois te prendre dans tous les sens. » Cette fois, Micha rentre pleinement dans le jeu d’Aaron. Et puis sa curiosité lui plait bien. Pas envers lui, envers les immenses frigos qui les entourent. A sa question, Micha ne peut pas s’empêcher de se marrer. « Non. » qu’il répond d’un air décidé avant de soupirer. « Ou peut-être que si, ça dépendra. » De quoi ça dépendra ? Micha laisse planer le doute en baladant son regard sur le barman. Il le regarde se diriger vers sa table d’examen, s’asseoir dessus. Vraiment ? Là, l’idée lui plait. Il s’approche, pose sa main sur la cuisse d’Aaron et la laisse remonter doucement le long de son membre. Il rejoint les lèvres d’Aaron avec les siennes, le pousse doucement pour qu’il s’allonge sur la table.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Dim 23 Nov - 23:04


The dead can't hear us
Micha & Aaron

Ce qu'il peut être rabat-joie ce Micha... A croire que pour lui le bonheur est une maladie... Aaron lui fait les yeux lourds quand il essaie de le rembarrer. "J'ai ce qu'il faut avec toi en terme de douche froide je crois. " Il soupire avant de reprendre alors son sourire coquin "Mais ça fait tout sauf me calmer." Il se fait encore plus aguicheur. Non mais. Il est pas prêt de s'avouer vaincu. Il glousse et ils entrent alors dans le bureau.
Un rapide tour du propriétaire avant de retourner aux choses sérieuses. Il fait un peu pression sur le garçon pour avoir ce qu'il veut , finit mêmepar l'énoncer clairement. Et qui l'aurait cru: ça suffit à le faire céder l'autre frigide ! Comme quoi il en avait effectivement envie aussi pour changer d'avis si facilement... Aaron hausse un sourcil surprit. Il a vraiment gagné ? Lui qui pensait qu'il allait encore devoir lutter un peu, se mettre lui même nu et aller jusqu'a asticoter la bête de Micha, de force si nécessaire... Il sourit à pleines dent, trop content de remporter la victoire si vite. "Oh dis pas ça comme si c'était une corvée..." Il roule des yeux. Ça ne prend pas sur le barman. Je dois, je dois. Comme si c'était un devoir pour l'embaumeur. Aaron sait bien qu'il ne le fera que si il en a envie, après tout faudra bien qu'il arrive à la rendre dur et c'est pas en se forçant que ça va marcher.

Ils passent alors dans la pièce qui l'intéresse le plus. Aaron frétille d'excitation. Comme un enfant qui découvre Disneyland. Surtout que maintenant c'est confirmé, il va le faire et ça l'enchante encore plus. La grande attraction.
L'ambiance un peu chirurgicale à de quoi glacer le sang à celui qui n'est pas habitué, mais lui ça lui plait. Se mettre un peu au défi, ne pas être trop dans une zone de confort, c'est ça qui pimente la chose. C'est si propre que l'envie de salir l'endroit est irrésistible. Il fait rapidement le tour, curieux. Il a envie d'ouvrir les frigos, jouer à 'qui est-ce ?'. Essayer de deviner ce que les macabés faisaient de leur vivant, leur inventer une histoire. Mais tout ça c'est pour après, là il a trop de pulsions sexuelles que pour faire autre chose...
Sautant sur la table il sait que ça va définitivement le faire craquer. Pas de risque qu'il change d'avis à présent. Comment pourrait-il refuser ça ?
Il s'offre complétement à lui, l'autorise à en faire son jouet. L'aguichant il écarte légèrement ses cuisses sur la table d'examen. Et Micha entre dans le jeu. Il approche et le touche. "C'est pas trop tôt" Lance Aaron soulagé d'enfin pouvoir assouvir son désir. Il se mord la lèvre avant de recevoir le baiser de l'embaumeur. Et sa main sur son entre jambe qui le fait doucement durcir... Il n'a qu'une hâte, se débarrasser de ce pantalon qui sépare leurs peaux.
Il se laisse guider, s'allonge selon la directive de Micha. Il ne peut s'empêcher de glousser tellement tout ça l'amuse.
Il ne sait pas si il devrait lui même enlever son t-shirt ou si il devrait laisser le garçon s'en occuper. Est-ce que les morts arrivent habillés habituellement où est ce qu'ils les reçoit déjà nu ? Aaron n'en a aucune idée et il ne veut pas commettre d'erreur dans leur petit jeu. Alors il se rabat sur les vêtement de Micha, par prudence. Lui aussi faudra bien qu'il finisse nu comme un ver de toute façon. Il fait glisser sa veste de ses épaules avant de s'atteler à déboutonner sa chemise qu'il finit par envoyer voler un peu plus loin. Elle atterrit sur un chariot rempli d'ustensiles et pendant un court instant le barman se demande si il y'a dans tous ces outils quelque chose qui pourrait se révéler avoir un double usage sexuel. Mais il abandonne bien vite l'idée en identifiant scalpels et autre... Loin de ses bijoux ces choses là, il y tient.
Il détourne le regard de ces horreurs, chasse l'image qui c'est formée dans sa tête pour se re-concentrer sur l'embaumeur à présent torse nu. Il a juste envie de croquer dans ses petits tétons tout rose mais il reste sagement allongé sur sa table. Il joue le mort après tout... Il est censé ne pas bouger.
"Tu découpes des morts là dessus ?" Il demande. C'est une drôle de question à poser quand on s'apprête à s'envoyer en l'air mais Micha est un drôle de partenaire après tout...
Les bras le long du corps, il attend d'éventuelles directives.


electric bird.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Mar 25 Nov - 10:13

Il est clair que Micha représente une douche froide à lui tout seul tant il est fermé à la proposition d’Aaron pour le moment. Un véritable iceberg. Allez savoir qui de l’endroit ou de Micha est le plus glaçant. Probablement l’endroit quand même. Micha, lui, il vit. C’est déjà plutôt rassurant. La morgue quant à elle a l’air aussi morte que les cadavres qu’elle y abrite. Il ne s’y passe que des trucs plus morbides les uns que les autres. Jusqu’à maintenant. Oui, Micha a craqué. Ils vont donc se livrer à la pire des perversions. Et Micha ne parle pas de sexe de nature homosexuelle. C’est l’endroit qui rend les choses si perverses, si vicieuses. Et c’est bien parce qu’Aaron a eu l’idée qu’il excite autant Micha. Il ne pensait tout simplement pas ça de lui. Pour une fois, découvrir un de ses amants ne le rebute pas totalement. S’il n’y a si ce n’est que dix pourcent de ses vices cachés en Aaron, alors ça vaut déjà le coup de les prendre en considération. Lui, il n’aurait jamais proposé d’utiliser la morgue à cet effet. Oui, il y a évidemment pensé. Pas qu’une fois. Mais il se voyait mal convaincre quelqu’un de venir ici, trop glauque pour la moyenne des gens. Jamais se faire griller, c’est une de ses règles. Personne n’a besoin de connaître ses déviances. Mais que ce soit l’initiative d’Aaron, ça change complétement la donne. Ça ne lui arrive que très rarement mais il a vraiment l’impression de pouvoir se dévoiler sans risquer de passer pour un fou furieux. « Ce n’est pas une corvée. » qu’il répond, le plus sincèrement du monde. Ça aussi, c’est rare. Micha ment tellement qu’il est plus habitué à sortir des salades que de dire la vérité. La sincérité, ce n’est pas vraiment son fort et on peut comprendre pourquoi. Mentir, il a l’impression de l’avoir toujours fait. Une seconde nature. Pourtant, il n’a jamais rien fait de mal. Or, s’il ne mettait pas de filtre entre ce qu’il pense et ce qu’il dit, il risquerait de passer pour un sacré psychopathe. Un mec avec des troubles psychiques et personne n’aurait tort en l’affirmant. M’enfin, pour l’instant, ce n’est pas la question. Micha compte bien s’occuper d’Aaron et ça commence maintenant, alors que ses lèvres retrouvent les siennes. Vite fait, bien fait, ça pourrait être une des devises de Micha qui n’est pas vraiment friand des préliminaires. Non mais, franchement, pour quoi faire ? Tout ce qu’il veut, c’est tirer un coup. Il fait tout de même un effort, plutôt sage pour le coup. Il ne fait que balader ses mains sur le corps d’Aaron, s’amuser à attiser son désir alors que le sien grandit encore. Détachant ses lèvres de celles du barman, Micha retire un peu précipitamment le t-shirt d’Aaron qui finit au sol sans trop de ménagement. Ça, c’est fait. Aaron s’occupe de sa veste, de sa chemise qu’il déboutonne patiemment avant qu’elle n’atterrisse sur son plateau d’ustensiles. Un brin pressé, Micha défait ensuite la ceinture d’Aaron avant de faire lentement glisser son pantalon le long de ses cuisses. Là, ça devient vraiment intéressant. C’est à ce moment que Micha remarque qu’Aaron reste bizarrement… Allongé ? Est-ce qu’il a pris cette histoire de jeu de rôle au sérieux ? Micha lève les yeux au ciel. D’accord, il n’est pas loin d’être sacrément bizarre. De là à vouloir se taper un mort ? Même un faux d’ailleurs, ce n’est pas son genre. Il a trop d’affection pour tous ses petits cadavres pour avoir envie de les salir de la sorte. Les vivants, en revanche, c’est autre chose. Et puis, enfin, Micha n’est pas nécrophile non plus ! « Non, c’est beaucoup plus subtil que ça. » Il lui adresse un clin d’œil. Est-ce qu’il va vraiment rentrer dans les détails ? Maintenant ? Sûrement pas. Il attrape Aaron par les mains, le remet en position assise. « Tu me semblais pas aussi fatigué tout à l’heure… » Il le ramène contre lui, le forçant alors à se lever. C’est amusant d’en faire ce qu’il veut, il doit le reconnaître. Presque galant, Micha le fait tourner sur place de la main histoire qu’il se retrouve face à son dos. Et ses fesses maintenant qu’il a ramené Aaron contre la table. Il arrache presque son dernier vêtement, s’occupe ensuite des siens, avant de commencer le corps à corps. Loin d’être tendre le Micha mais c’est probablement ce qu’Aaron aime puisqu’il continue de revenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Mar 25 Nov - 22:00


The dead can't hear us
Micha & Aaron

La table est froide sous son dos lorsque Micha retire enfin son t-shirt, dévoilant son petit corps pâle qui semble ne jamais avoir connu de sport... A se demander si il y'a même un muscle caché là dessous.
Ce qui est loin d'être le cas de son partenaire. A se demander comment un gars aussi calme et passif peut avoir un corps aussi entretenu. Mais Aaron ne va pas s'en plaindre, au contraire. Il se sent privilégié d'avoir accès a cette perfection souvent trop couverte. Il a l'impression de connaître un petit secret, un fait que presque tout le reste de Tenby ignore: L'embaumeur de la ville est vachement bien foutu !
Le garçon lui retire ensuite son pantalon et le barman l'aide un peu à le faire glisser. C'est que c'est pas facile à retirer quand on est couché dessus. Surtout que le bleuté a un petit penchant pour les jeans serrés...  Le genre de pantalon qui s'enfile mieux qu'il ne s'enlève. Mais au moins ça lui fait des belles cuisses.
Il frémit un peu, presque nu à présent sur le métal. Dans le fond il se demande si c'était une bonne idée... Il va finir avec un rhume des fesses c'est sûr.
Mais la situation est trop excitante aussi il est prêt à braver le froid. Et puis, si tout se passe comme prévu il ne devrait pas tarder à être réchauffé...
Les bras le long du corps, immobile, Aaron attend comme il pense que Micha le voudrait. Prêt à être utilisé. Mais rien ne se passe... Il ne le caresse pas. Il ouvre alors un oeil vers lui, pour voir ce qu'il se passe et remarque sa moue perplexe. Apparemment y'a eu un malentendu là...  "C'est pas là dedans qu'on partait ?" Qu'il questionne un peu honteux. Il laisse l'embaumeur le redresser et il en profite pour passer ses jambes derrière ses cuisses pour le coller à lui, son sexe contre le sien. "Mh mais je le suis pas du tout. Je croyais juste que tu voulais que je fasse le mort. Tu sais c'était juste pour te faire un peu plaisir." Il caresse avec envie le torse de Micha, pince délicatement un de ses tétons en gloussant. "Mais savoir que je peux utiliser mes mains c'est plutôt une bonne nouvelle." Et puis ça le rassure un peu de savoir que ça n'excite pas l'embaumeur que de se taper des morts. Si le jeu aurait pu être drôle au moins de cette manière c'est un peu plus sain. Déjà qu'ils sont dans une morgue... alors autant sauver un minimum les apparences.
Il se mord la lèvre avec un sourire aguicheur, le fixant d'un regard enflammé. Micha le tire alors pour le mettre sur ses deux jambes et avant qu'il n'ai le temps de réagir il se retrouve dos à lui, les bras sur la table pour se retenir de perdre l'équilibre. Il aime ça quand on est un peu brutale.
En plus de son corps de rêve c'est probablement ce caractère contradictoire qui est si excitant chez Micha. Une minute il vous dit froidement non comme si il refusait un plat de spaghetti et la suivante il vous arrache vos vêtements comme un animal sauvage. Avec lui c'est presque un jeu de force constant. Et quand il consent c'est toujours intense.
Déjà les fesses à l'air il entend le cliquetis de la ceinture de l'embaumeur lorsque le pantalon de celui-ci tombe au sol.
Si t'as 18 ans tu lis pas la suite è.é:
 


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Mar 2 Déc - 23:07

-18:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Sam 20 Déc - 22:00


The dead can't hear us
Micha & Aaron

Gros moment de solitude... Effectivement Aaron partait tout seul dans son délire et il s'en rend maintenant compte. Les joues rosies il ne se laisse pourtant pas démonter. C'est pas son truc que de partir s'enterrer dans un trou au moindre moment un peu honteux. Il préfère balayer l'instant et passer outre. Il est à l'aise avec lui même à la manière américaine et il a été éduqué pour distraire avec un sourire.  Alors pour effacer sa petite maladresse il passe tout de suite à l'action, au moins ça déconcentrera Micha. Inutile de laisser un long silence gênant s'installer qui viendrait seulement souligner cet aspect un peu fou d'Aaron. Il ne voudrait pas laisser à l'embaumeur le temps de réfléchir sur oh combien il peut lui aussi être étrange. Ce serait un comble que cet employé de morgue sinistre trouve l'américain plus dérangé que lui... Même si dans le fond c'est probablement le cas car le coup du mort, lui, ça l'excitait tout de même un peu...  
Interdit aux moins de 18 ans.:
 


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Ven 26 Déc - 0:11

-18:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Lun 29 Déc - 2:01


The dead can't hear us
Micha & Aaron

hum... contient du contenu déplacé... Vous êtes prévenu.:
 


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Mar 30 Déc - 1:29

-18:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant) Mar 30 Déc - 13:04


The dead can't hear us
Micha & Aaron

Aaron a évidemment bien remarqué que Micha à jouit avec lui, à vrai dire il en a un peu sur la main d'ailleurs... Mais jouir ne veut pas dire que c'était exceptionnel, et le barman veut que ça l'ai été. Il a envie de l'épater et de lui prouver qu'il est pas juste bon à parler. Au moins il arrêterait peut-être enfin de le sous estimer et surtout de le sous considérer... Puis c'est surtout une question de fierté.
Histoire de prouver que le petit rigolo aux cheveux bleus il s'y connait aussi bien que le grand sérieux.
Sans grande surprise Micha se rhabille aussi sec. Il n'a même pas encore prit le temps de reprendre son souffle que déjà il a retrouvé son pantalon. Aaron, lui, se promène toujours l'engin ballottant à la recherche de papier ou de tissu pour s'essuyer. Il est probablement l'être le moins pudique de Tenby alors il ne ressent pas l'urgence de remettre ses vêtements.
"Débriefer non, savoir si tu as aimé oui." Après tout, l'embaumeur c'est tout de même autre chose que son coup sans nom d'un jeudi dans les toilettes... Il se soucie de son plaisir, même si cette considération n'est pas partagée. Et surtout il se soucie d'avoir relevé le défi... Le côté sombre et taciturne ça fait du gallois un personnage impressionnant, et les gens impressionnants sont souvent durs à combler.... Ou du moins c'est souvent l'impression qu'ils donnent.
Combler Micha c'est donc surtout combler son ego.

Le visage de l'américain se fend d'un large sourire non dénué de fierté en entendant sa réponse. Une victoire à ajouter à son palmarès. Avec un peu de chance il le laissera peut-être même recommencer qui sait...
Il croit rêver quand il voit la bouche de l'embaumeur se déformer en un sourire. Il n'est clairement pas habitué à voir ça, ce qui est plutôt dommage car ça l'embelli pas mal. "Fais gaffe à pas tomber amoureux." Il lui lance pour le charrier en joignant un clin d'oeil. C'est que ça le rendrait presque docile de se faire prendre... En tout cas Aaron voit dans ce changement subtile d'attitude une preuve de sa bonne performance et ça le ravi.

Il attrape un bout d'essuie-tout enfin trouvé et nettoie le sperme collant à ses doigts avec. Un petit sourire en coin, il pense au fait que le dernier fluide que ce papier est destiné à ramasser doit probablement être celui qu'il est en train d'essuyer maintenant. C'est en quelque sorte la touche finale de cette coucherie peu conventionnelle. Un dernier geste de perversion au sein de la morgue.
Le papier envoyé dans la poubelle il remet à son tour son pantalon, avant d'aller récolter son t-shirt un peu plus loin dans la pièce. Il s'approche ensuite de Micha dont le corps est déjà complètement caché sous ses vêtements, clairement pressé de partir maintenant que leur petite affaire est finie, et passe une main sous sa chemise pour aller caresser ses abdos si bien dessinés. "Grrr, ça m'aurais pas dérangé de les voir un peu plus longtemps ceux-là." Il susurre un sourcil levé avant de lui voler un baiser rapide et sans avertissement. Puis il laisse glisser sa main hors de la chemise, ongles contre la peau avant de remettre son propre haut. Il ne peut pas s'empêcher de glousser un peu, toujours trop heureux de l'avoir satisfait. Et de s'être satisfait lui même.
"Bon alors, tu me montres un mort ou pas ?" Il demande en frottant ses mains l'une contre l'autre avec enthousiasme. Autant finir ce tour spécial à la morgue en beauté, c'est pas tous les jours qu'il aura l'occasion d'y mettre les pieds.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant)

Revenir en haut Aller en bas

MICHA ▼ The dead can't hear us. (chaud bouillant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-