AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ANDREW ∇ it's my life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: ANDREW ∇ it's my life. Sam 4 Oct - 18:28

andrew ∞ alys
Ce rêve était plus que réaliste. D’ailleurs, jamais Alys n’en avait vécu de semblable, d’aussi troublant. Elle se voyait avec Andrew, semblait revivre ce qui aurait pu être leur histoire. Mais… mais c’était leur histoire ! Alys ne rêvait pas, elle se souvenait des détails. Elle se souvenait de lui et de tous les sentiments qu’il avait causés en elle tel un torrent dévastateur. Oh ce n’était pas étonnant, voilà quelques jours maintenant que la demoiselle semblait manifester quelques signes d’éventuels réminiscences, mais de là à ne plus omettre tous les détails qui l’avaient autrefois tant marquée… C’était revenu d’un coup. Tout s’était bousculé dans sa tête et de très fortes émotions découlèrent de ces images qu’elle revoyait avec joie. Alys ouvrit les yeux, essuya les quelques larmes qu’avaient causés ses souvenirs, et se redressa avec un seul but. Elle devait lui en parler. Elle devait lui dire qu’enfin, il n’était plus un inconnu. Que peut-être elle était guérie. Si elle se souvenait d’autres choses encore ? Alys s’en ficha sur le coup. Tout ce qui l’intéressait était Andrew, rien ni personne d’autre ne comptait. Cette impression de revivre aurait pu lui faire déplacer des montagnes ! Et l’immense sourire imprimé sur ses lèvres ne gâchait rien. C’était ça la joie, sans doute. Celle-là même qu’elle avait un peu oubliée – ou qui était en tout cas réservée à Jenner ces derniers temps. Non, la jeune femme ne pensait même pas à ce prétendant charmant et pour qui des sentiments naissaient, grandissaient. De plus en plus vite, de plus en plus forts. C’avait d’ailleurs été une de ses craintes en recouvrant la mémoire quelques jours plus tôt ; qu’elle n’ait plus besoin de lui ou qu’il ne se sente plus redevable pour rester à ses côtés. Peu importait pour le moment, elle devait voir Andrew.

Afin de rester correcte par rapport à la petite-amie de ce dernier, Alys s’empressa d’enfiler une veste par-dessus son pyjama – un débardeur rouge ainsi qu’un short plutôt court à rayures, noir et blanc. Elle sautilla presque sur place, s’occupant peu de la froideur du sol qui contrastait parfaitement avec la chaleur dont son cœur était en train de se gonfler. La petite Eyon se faufila dans le couloir en silence pour n’ameuter personne et se posta devant la chambre du colocataire de son frère. Son sourire s’agrandit. Peut-être qu’il dormait. Peut-être même qu’il n’était pas seul. Mais ça, elle s’en fichait… Ce qu’elle voulait c’était ses bras au risque qu’on l’envoie balader. Avec l’impossibilité de se contenir elle commença à tambouriner à la porte dans le but de l’extirper de tout sommeil possible. Elle se retint malgré tout de gueuler son prénom et ce par respect sur Wade. Finalement, quand Andrew lui ouvrit – non sans mettre un peu de temps, beaucoup trop long selon elle – la jeune femme se jeta littéralement dans ses bras en passant ses bras autour du cou du garçon. Le pauvre… il n’y comprendrait rien ! Dans l’obscurité, il était même difficile de savoir si elle était heureuse ou malheureuse. Heureuse… bien sûr qu’Alys était heureuse ! Et d’autant plus maintenant qu’elle serrait son ami contre elle. D’accord, des souvenirs peu agréables étaient également remontés à la surface. Mais peu importait : Andrew était et restera important pour elle. Le plus important, même et ce malgré toutes les erreurs commises des deux côtés.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Dim 5 Oct - 20:42

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in
I know I won't forget a thing

Les bras de Morphée me sont violemment retirés sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Je secoue la tête, comme pris de spasms et j'ouvre finalement les yeux au bout de quelques secondes. Un bruit assourdissant persiste. Mais qu'est-ce donc ? Je m'assois sur le bord de mon lit, les yeux ayant un peu de mal à s'habituer à la pénombre dans laquelle ma chambre est plongée et je comprends alors qu'on frappe à la porte. Frapper est un mot bien faible pour l'impression de marteau piqueur que les coups produisent. Je baille et je commence finalement à paniquer. Qu'est-ce qui se passe ? Est-ce que la troisième guerre mondiale a commencé pendant la nuit ? Est-ce que les derniers épisodes de Sons Of Anarchy ont été diffusés plus tôt que prévu ? Est-ce que Wade a un problème ? Est-ce qu'Alys a un problème ? Mes idées reprennent du sens et je me dépêche pour ouvrir la porte en grand. La silhouette féminine et parfaite d'Alys se dessine sur le pas de la porte, mais je n'ai ni le temps de l'admirer, ni le temps de lui demander ce qu'il se passe qu'elle se jette à mon cou avec ferveur et force. Encore un peu endormi, avec comme seul vêtement un boxer, je me sens tout de suite mal à l'aise et je ne sais pas vraiment quoi faire, mais rapidement les pulsions reprennent le dessus et mes bras se resserrent autour de la jeune femme. Qu'est-ce que ça m'a manqué. La sentir dans mes bras, son odeur particulière, sa douceur. L'espace de quelques courtes secondes, je me dis que je suis vraiment con d'avoir mis fin à notre petit arrangement pour ma prétendue relation avec Penny Collins. De toute façon, ce n'est pas comme si j'ai le choix à présent de faire abstraction de notre relation ambigüe étant donné qu'elle ne se souviens plus de moi depuis son triste accident. Pourtant, en l'enlaçant, j'ai l'impression que quelque chose change. Ou plutôt que quelque chose est retrouvé. Ou peut-être prends-je simplement mes désirs pour la réalité. Cette étreinte est spontanée, mais vite, je dessers finalement mon emprise sur la jeune femme pour m'assurer qu'elle va bien et que rien de grave ne vient de se produire.
« Hey, Alys, c'est… inattendu, tout va bien ? Qu'est-ce qui se passe ? »
La surprise enfin passée, je ressens l'envie irrésistible de la serrer encore dans mes bras, mais je sais que je ne peux pas. Que ce serait bien trop étrange, que je suis censée avoir une copine et c'est sans oublier que j'ai fait des choses pas vraiment catholiques quelques jours plus tôt avec mon ex petite-amie. J'ai soudain très chaud, mais j'essaye d'agir normalement, ne voulant pas qu'elle remarque mon comportement.
Vivre avec Alys depuis son accident fut quelque chose d'assez difficile et j'essayais de ne pas trop passer de temps à la maison pour éviter d'être trop tenté ou de rendre l'ambiance à la maison trop incomfortable. Mais maintenant que c'est elle qui se pointe devant ma chambre au beau milieu de la nuit et qui me sert contre elle, je ne sais pas comment réagir, je ne sais pas quoi faire. Aide moi.

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Lun 6 Oct - 16:54

andrew ∞ alys
Un bonheur immense emplit la jeune femme lorsqu’Andrew – même surpris et endormi – lui rendit son étreinte. Elle se sentit revivre et ne put s’empêcher de sourire. Un sourire qu’elle n’avait plus eu depuis longtemps et qu’il était même le seul à lui procurer. De toute façon… Andrew était celui qui faisait naître tout un tas de sentiments contradictoires. Elle devrait lui en vouloir en se souvenant qu’ils s’étaient quittés en très mauvais termes. Elle devrait lui en vouloir pour une tonne de choses. Mais elle en était incapable ! Absolument incapable. Pourquoi ? Eh bien peut-être parce que cette perte de mémoire avait su faire ce qu’Alys n’avait pas réussi à obtenir : préserver sa relation avec Andrew et ne pas laisser leurs chemins se séparer. C’était vrai, après tout. Ils ne se parlaient plus tellement avant cet accident et voilà qu’elle était maintenant dans ses bras ! Bien sûr qu’il l’avait déçue. Mais c’était Andrew, et il n’était pas le plus intelligent des garçons. Il faisait des conneries. Elle aussi d’ailleurs et c’était peut-être pour ça qu’ils ne parvenaient pas à se passer l’un de l’autre très longtemps. Comme s’ils se ressemblaient au point qu’ils en étaient devenus indivisibles – et ce même s’ils ne s’en rendaient pas compte. Ou tout du moins qu’il ne s’en rendait pas compte car Alys s’était faite à l’idée de ne plus pouvoir se passer de lui depuis un moment déjà. Quelques larmes vinrent s’abattre sur l’épaule nue d’Andrew ; des larmes de joie. « Je me souviens… » murmura-t-elle après un long moment à avoir profité de ses bras. Elle ne voulait plus les quitter, ils étaient trop précieux. Elle avait surtout peur qu’on les lui retire une seconde fois, les bras de ce protecteur un peu étrange. D’autant que bientôt Alys retournerait dans son propre appartement et qui sait, peut-être que ce départ marquerait la fin de leur relation ? La vraie fin, celle qu’on ne résout pas. Cette idée lui souleva le cœur et alors la jeune femme le serra un peu plus fort.

Alys se rendit finalement compte que peut-être elle y allait trop fort – et qu’il ne comprenait sans doute pas grand-chose – et se recula un peu. Elle le gratifia de nouveau d’un immense sourire et le regarda dans les yeux. « Je me souviens de toi. Je me souviens de tout. Je… toi et moi. » C’était assez étrange de dire ça. Mais on ne pouvait pas parler d’Alys sans parler d’Andrew, selon elle. C’était… toute une histoire. En tout cas, la jeune femme était fière d’elle. Mais elle s’étonnait cependant elle-même d’avoir d’abord voulu en parler à Andrew plutôt qu’à son frère qui dormait à l’autre bout du couloir. Comme quoi les sentiments ne dépérissaient pas… et Alys avait même l’impression qu’ils ne faisaient que croître de plus en plus. Oh non, ça n’était jamais de l’amour même si ça pouvait y ressembler. Son amour, peut-être même qu’elle le réservait à Jenner. Avec Andrew c’était plus… passionnel, fusionnel. Physique aussi. Tellement plus compliqué en soit.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Mar 7 Oct - 11:05

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in
I know I won't forget a thing

Elle se souvient. Alys se souvient de notre histoire, de ce que nous avons vécu, de tout ce qu'elle a pu m'apporter tout comme du mal que je lui ai fait subir. Je reste bouche bée, le temps de digérer l'information. J'ai envie d'y réagir, j'ai envie de lui montrer à quel point cette nouvelle m'enchante et surtout à quel point j'ai envie de nous retrouver comme avant, mais pendant deux ou trois secondes, je suis incapable de faire le moindre mouvement. Je suis pétrifié devant cette excellente nouvelle. Sclérosé. Je regarde Alys qui a le regard pétillant et des larmes aux coins des yeux. J'imagine ce qu'elle doit ressentir, le bonheur qui doit l'envahir - toutes les questions qu'elle devait se poser sont enfin résolues et alors je repense à tout ce qu'elle sait sur moi. Si elle se souvient de tout, alors elle se rappelle forcément notre échange concernant mon passé... La balle dans l'épaule, la case Brixton... Je réalise ce que tout cela signifie. Je m'étais accommodé à l'idée qu'elle ne se souvienne jamais de moi. Je m'étais persuadé que dans le fond, ce n'était pas si grave que cela, mais c'était un leurre. Je m'en rends compte mieux que jamais maintenant qu'elle se trouve devant moi, la tête remplie de souvenirs. Ces mêmes souvenirs qu'elle ranime en moi aussi.
Je réalise et alors je souris. C'est une bénédiction et une malédiction probablement, car je sais que ce soir, je ne vais pas pouvoir la repousser. Je n'en ai aucun envie. Je souris et je me mords la lèvre en regardant la jeune femme et en prenant conscience de tout ce que cela va produire.  

Je n'hésite plus une seconde, j'ai perdu assez de temps. Je veux la retrouver. Je fais fi de toutes les émotions contradictoires que je ressens, tout ce qui me crie que ce n'est pas bien, que je ne dois pas agir sur impulsions car ce qui en découle est toujours mauvais.
C'est alors sans réfléchir que je l'attire brusquement dans la pièce, que je referme la porte en la claquant sans me soucier du bruit que je cause. J'oublie que son frère se trouve dans la pièce à l'autre bout du couloir et qu'il n'hésiterait pas une seconde à me jeter par la fenêtre s'il apprenait ce que je suis en train de faire, j'oublie que je suis censé être fidèle à Penny, j'oublie que dernièrement, les pensées que j'ai sur Jean ne sont plus uniquement destructrices, j'oublie que ces derniers temps je ne fais que conneries sur conneries. Une de plus, pourquoi pas ? Je plaque Alys contre la porte que je viens de refermer et je réduis à néant l'espace qui nous sépare. Je l'embrasse. Une fois, deux fois, trois fois. Je me colle à la jeune femme, incapable de me retenir. Le délicieux goût de ses lèvres se retrouve être encore plus addictif qu'auparavant. Je me demande comment j'ai pu faire pour passer autant de temps auprès d'elle sans craquer - moi, à jamais condamné de ma faible condition d'homme. Je n'hésite plus pour la toucher, sentant un petit rappel ironique à notre première rencontre où comme ce soir, je l'avais plaqué contre le mur, dans ma chambre, excité. Ce soir, c'est l'euphorie qui prend le relais, mais elle a visiblement le même effet sur moi, car je me sens faiblir un peu plus à chaque baiser.
Je me ressaisis enfin et libère la bouche de la demoiselle, mais je garde cette proximité déroutante pour lui murmurer quelques mots.
« Je suis désolé... Tu viens bien de dire que tu te souviens ? »

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Mar 7 Oct - 20:59

andrew ∞ alys
Son sourire la rassura. Elle avait peut-être eu peur, une seconde ou deux – ou trois ou quatre – que ce qu’elle considérait comme étant une grande nouvelle ne le fasse pas réagir. Après tout, avoir retrouvé sa mémoire signifiait se souvenir de tout et ça n’était pas forcément la meilleure des choses pour Andrew. Effectivement, elle se souvenait de cette toute petite partie de son passé que le garçon lui avait confiée, de tout ce qu’ils avaient partagé et auquel elle n’aurait plus le droit non plus. Mais jamais Alys n’irait jusqu’à parler à Penny de tout ça ou même à qui que ce soit d’autre. Elle avait décidé de changer – il fallait avouer que cette pseudo grossesse pour le faire rager n’était pas sa plus grande fierté – et se contenterait de la piètre amitié que lui offrirait le garçon – puisque ce n’était pas son fort et que la jeune femme le savait. Andrew la prit de court lorsqu’il la fit rentrer dans sa chambre et qu’il la plaqua contre la porte. Oh, ça n’avait rien d’innocent… Alys se mordit la lèvre, l’observant un petit moment avec de grands yeux plein d’interrogations. N’avait-il pas une copine ? A vrai dire, une certaine culpabilité commença à pointer le bout de son nez. Culpabilité qui par ailleurs ne fut plus rien lorsque le garçon posa ses lèvres sur les siennes et lui fit revivre ce qu’elle souhaitait tant. Andrew, c’était… c’était tout. Et ça lui avait manqué, même s’il y avait Jenner maintenant. Elle posa sa main sur la joue de son « ami » pour répondre au baiser avec passion. Ca faisait trop longtemps maintenant qu’ils s’étaient quittés, elle souhaitait le retrouver autant qu’il avait l’air de le vouloir. « Andrew… » souffla-t-elle tout doucement contre son cou lorsqu’ils arrêtèrent brièvement de s’embrasser.

Un léger rire franchit la barrière de ses lèvres et elle frappa doucement son épaule. Il semblait aussi paumé qu’elle, encore une fois. « C’est bien ce que j’ai dit. » Elle l’embrassa une nouvelle fois. « Mais continue de me rafraîchir la mémoire, j’t’en prie. » Alys lui fit un petit clin d’œil et passa ses bras autour de son cou. Elle resta un moment à le regarder dans les yeux, empêchant les siens de laisser s’échapper des larmes indésirables. Oh non, ce n’était plus le moment de pleurer. Alys se retint au dernier moment de parler de Penny. Elle ne voulait pas tout gâcher mais d’un côté, c’était très difficile de ne pas penser à elle. Elle lui vola alors un autre baiser pour se changer les idées puis le poussa doucement jusqu’à le faire tomber sur le lit. « Ca fait tellement longtemps, Andrew… Comme au bon vieux temps, mh ? » Ses doigts fins passèrent délicatement sous son t-shirt afin de caresser sa peau nue. Une nouvelle bouffée de chaleur l’envahit, elle sourit largement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Mer 8 Oct - 22:24

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in
I know I won't forget a thing

Elle me rend mon baiser malgré la déroute qui l'envahit quelques secondes. D'abord hésitante, je sens la passion qui se mêle à notre échange et je ne peux m'empêcher de sourire en l'embrassant. Ses lèvres, son corps, ses cheveux, son regard, son odeur, tout en Alys m'a manqué et je ne peux qu'en quémander encore et encore. Elle répond, pleine de malice et ne chôme pas pour me rendre dans un état de mâle primitif. Je me perds dans ses prunelles malgré la pénombre et je sens bien qu'elle ne me regarde plus comme l'étranger qu'elle regardait quelques semaines auparavant à l'hôpital. Je ne sais pas ce qui lui a donné ce déclic, ce qui fait qu'elle se souvient de moi, de nous, de notre histoire, mais j'en suis très touché. Ainsi, je réalise que je l'ai marqué comme elle, elle m'a marqué à jamais. Peut-être pas autant, mais assez pour que les souvenirs se soient fais leur chemin dans sa tête pour devenir inoubliables. Elle me bouscule en arrière jusqu'à ce que j'atteigne le sommier en bois du lit qui me fait chavirer. Ma main glisse sous le shorty de la jeune femme. Au dessus de la cuisse. Là où ça s'arrête de s'appeler la cuisse. Je me relève à moitié, embrasse le corps de la Galloise avec passion, comptant bien répondre à sa demande en lui rappelant les mauvaises choses que nous avions déjà faites ensemble.

Je veux tellement faire comme au bon vieux temps, mais alors que ma main parcours sa peau laiteuse, je prends conscience d'une chose : je ne peux pas faire ça. J'en ai tellement envie, pourtant. Mais quelque chose m'en empêche. Peut-être est-ce le fait que je ne sois plus dans cet état de semi-sommeil dans lequel j'étais quand je lui ai ouvert la porte. Peut-être est-ce simplement le fait que les choses ne sont pas aussi faciles. J'aimerais tellement aller plus loin ce soir et connaître Alys au sens biblique du terme.
Je me mords la lèvre et me laisse tomber en arrière de tout mon long sur le matelas. Je me couvre la tête des deux mains et soupire longuement. Je ne sais pas quelle force me retient de faire sa fête à Alys, ni même combien de temps elle va réussir à me retenir, mais même si je ne réfléchis pas, ma conscience, elle, est revenue aussi vite qu'elle avait disparu, malheureusement. Je m'en serais aisément passé.
« Non... non... Alys... Je suis tellement désolé, t'as pas idée à quel point j'en ai envie... mais y'a ton frangin dans la chambre à côté et... y'a Siob... Penny ! Oui, y'a Penny. »
Je me raidis instantanément et même si j'essaye de ne pas rendre le mouvement perceptible, je suis persuadé que la jeune femme a entendu mon lapsus. En effet, je ne réfléchis pas et je me maudis aussitôt d'avoir presque prononcé son prénom. Il ne manquait plus que ça. Je tente de me reprendre dans la seconde, mais même si Alys n'a pas saisis le prénom que j'étais sur le point de prononcer, elle doit être assez futée pour comprendre que je ne parle pas de ma prétendue petite amie. Il est alors temps d'allumer mon cerveau pour tenter de rattraper le coup. Je m'assois sur le rebord du lit et je tente de faire comme si je n'avais pas été à deux doigts de prononcer le prénom de Siobhan. Oui, je fais comme si de rien n'était et j'essaye de me concentrer sur la bonne nouvelle de la journée, à savoir sa mémoire retrouvée. Je lui prends la main que j'embrasse doucement et reprends.
« Je suis tellement content que tu te souviennes, c'est franchement génial, Alys. Mais je m'excuse pour avoir réagi comme ça... la nouvelle m'a... déboussolée. J'aurais pas dû, je suis en couple, comme tu le sais. Désolé. »

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Ven 10 Oct - 23:58

andrew ∞ alys
Alys sentit que quelque chose se rompait à l’instant même où Andrew se déroba à ses baisers. Son visage sembla se décomposer quelques secondes, sans doute par frustration ou même par peine. Non, elle n’était pas en colère. Comment pouvait-elle en vouloir à son ami de ne pas vouloir tromper sa copine avec elle ? Comment, surtout, pouvait-elle lui tenir rigueur de l’aider – de façon indirecte – à ne pas se détester plus qu’elle ne l’avait fait ces derniers jours ? Bien sûr qu’Alys s’en serait voulu, après. Elle aurait repensé à Penny et les aurait peut-être croisés ensemble, alors la culpabilité l’aurait prise d’assaut. La jeune femme chercha cependant une raison à ce changement si soudain et ne put se résigner à autre chose qu’au fait qu’il était peut-être devenu un homme bien et un homme sérieux. C’était la première fois qu’elle le connaissait en couple, après tout… Et Alys pouvait même peut-être dire qu’elle était fière de lui. La jeune femme soupira cependant et se mit au bord du lit avec lui, sans rien dire d’abord. Elle dégagea néanmoins sa main lorsqu’Andrew chercha à l’attraper et se contenta de poser sa tête contre l’épaule de ce dernier. Un soupir qui sonnait plutôt comme de la nostalgie que de l’agacement s’échappa de ses lèvres. « Alors c’est bel et bien fini, toi et moi. » Cette constatation la faisait souffrir. Elle se souvenait, maintenant. Elle se souvenait avoir promis à Andrew que des dérapages de ce genre n’arriveraient plus s’ils devenaient amis. Il fallait croire que ce n’était pas possible, qu’ils s’attiraient sans cesse.

Alys avait préféré ne faire aucun commentaire sur le prénom que le mécano avait presque prononcé. Elle n’avait simplement pas compris et était bien au courant qu’Andrew n’était pas un grand fan des questions. Elle le garda toutefois dans un coin de sa tête, au cas où. « T’es un bon gars, Andrew. C’était pas la bonne chose à faire de toute façon. » Alys se mordit la lèvre un instant en se rappelant Jenner. Aurait-elle eu l’impression de le tromper s’ils avaient été jusqu’au bout ? Ils n’étaient pas vraiment ensemble… voire même pas du tout. Mais c’était tout de même une possibilité. « Tu sais, j’ai rencontré quelqu’un, moi aussi. » avoua-t-elle finalement un peu timidement. Elle resta un moment sans parler avant de venir s’asseoir sur les genoux d’Andrew et de passer ses bras autour de son cou. « Si c’est réellement la fin de notre aventure, Andrew, j’aimerais en garder un bon souvenir. » Et là, elle posa délicatement ses lèvres sur celle de son ami, autrefois son amant. C’était pour une fois un baiser doux et dénué de toute sauvagerie. Une envie passagère. Ce baiser-là, elle voulait s’en souvenir en tout cas. Leurs lèvres se quittèrent et ce fut un véritable déchirement pour la demoiselle qui dut se faire forte pour ne pas verser une larme. Elle passa une main sur la joue du garçon. « J’suis contente de me souvenir, moi aussi. J’avais pas l’impression d’être complète. Il me manquait quelque chose. Maintenant que je suis ici, aussi proche de toi… je sais que cette chose n’était qu’au bout du couloir. C’était toi qu’il me fallait. Qu’on… fasse comme avant ou pas. Je m’en fiche. Tout ce que je veux… c’est pouvoir te serrer contre moi. Parfois. Y’a plus d’Alys sans Andrew. » Et c’était véridique. Même quand elle serait mariée, qu’elle aurait des enfants… Andrew sera toujours là, quelque part dans sa tête et dans son cœur.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Dim 12 Oct - 20:39

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in
I know I won't forget a thing

Elle n'a pas l'air de m'en vouloir ni même d'être déçue que notre échange n'aboutisse à rien de plus… physique, mais j'ai tout de même l'impression que quelque chose est différent. Elle se dégage de mon emprise pour finalement poser sa tête sur mon épaule. Je me mords la lèvre inférieure; J'ai envie de la serrer un peu plus rien que pour pouvoir atteindre et gagné cette proximité qui nous caractérise tant. Alys et Andrew, ou l'incapacité d'avoir une relation platonique malgré tous nos efforts. Je passe une main dans ses cheveux alors qu'elle énonce une évidence. Oui, c'est bel et bien fini. Je sens un frisson parcourir le long de mon échine à ses mots et j'ai soudain la chair de poule. Cette sensation est désagréable, d'autant plus que je ne peux pas étreindre Alys comme j'aimerais pour calmer cette réaction. Non, à la place, je reste stoïque et j'essaye d'accorder ma respiration à la sienne.
J'évite de croire à aux mots de la Galloise car ils n'expriment qu'un mensonge. Si j'étais un gars bien, je n'aurais pas à mentir, je n'aurais pas à prétendre avoir une petite amie et attendre un enfant pour détruire mon ex petite amie pour laquelle je discerne des sentiments contradictoires et confus. Si j'étais un gars bien, je ne lui aurais jamais sauté dessus dans un premier lieu, à notre rencontre et ce soir. Si j'étais un gars bien je ne serais jamais allé en taule. Mais je m'en moque. Je ne cherche pas à être quelqu'un de bien, je suis fier de ce que les années ont fait de moi et je ne cherche qu'à réparer le trou béant dans ma poitrine. Ne plus être brisé. Un rêve. Une utopie. J'hausse les épaules sans vraiment y croire, essayant tout de même d'avoir une réaction face à ces douces paroles.

Aux mots qui suivent, je ne peux feindre les crispations qui s'emparent de mon corps. Elle a rencontré quelqu'un. C'est idiot. J'aurais dû m'y attendre. Une si jolie fille ne peut pas rester célibataire. C'était déjà bien étonnant qu'elle l'ait été tout ce temps où nous fricotions ensemble. C'est idiot parce que sans m'en rendre compte, je me disais qu'Alys serait toujours là. A m'attendre ? Non, je suis peut-être égoïste, mais pas à ce point. Sans vraiment me laisser le temps de réagir cette fois, Alys se fait une place sur mes genoux et je l'y accueille avec joie. Ce qui s'en suit est probablement le baiser le plus emblématique de notre histoire. Je la remercie de tout coeur de m'offrir ses lèvres une dernière fois. Car oui, c'est vraiment la fin de notre histoire. Je profite de ce doux baiser jusqu'à la dernière fraction de seconde et au moment d'ouvrir les yeux, je sens une pointe de jalousie pour ce garçon qu'elle a rencontré et qui sera le nouveau à pouvoir profiter de sa bouche. Je me mords la lèvre alors que j'ai mon regard plongé dans le sien. Je m'y perds. Un eye contact que je n'avais jamais expérimenté jusque là. Un contact qui s'éternise et qu'elle brise en disant ces choses si belles que je suis obligé de regarder ailleurs, gêné face à tant de tendresse.
Je baisse les yeux malgré sa main sur ma joue. Je me pince les lèvres. Quoi donc répondre à cela si ce n'est qu'elle représente pour moi ce que je ne pourrais jamais réussir à décrire.
« Alys… »
Arrive-je finalement à lâcher avec difficulté tout en sentant une boule se former dans ma gorge. Je déglutis et passe mes bras autour de sa taille rien que pour sentir un peu plus sa présence. Je lui en voulais quand elle ne se souvenait plus de moi et maintenant j'ai l'impression de ne plus être à la hauteur. Je ne l'ai jamais été.
Je pourrais rester des heures comme ça, avec Alys sur moi et dans mes bras, mais je sais que c'est impossible tout comme je sais qu'il faut que je lui réponde. Les mots font leur chemin difficilement dans ma tête, mais finalement ils arrivent tout de même à passer la barrière labiale.
« Tu m'as fait revivre, Alys, et pour ça, je ne pourrais jamais assez te remercier… Celui que tu as rencontré, j'espère qu'il pourra t'offrir ce que moi je ne peux pas. »

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Jeu 16 Oct - 17:40

andrew ∞ alys
Alys avait longuement observé le visage d’Andrew par le passé. Elle ne s’était clairement pas attendue à ce qu’il change aussi franchement d’expression lorsqu’elle lui parla très brièvement de Jenner. C’était honnêtement la réaction qu’avait espérée la jeune femme, un peu de jalousie. Ca ne faisait jamais de mal, non ? Ou peut-être qu’il s’inquiétait simplement pour elle – que ce n’était que ça. Mais peu importait, elle n’avait en tout cas pas pu s’empêcher de lui faire un petit sourire, chassant pourtant vite Jenner de sa tête pour éviter toute culpabilité – qui pointerait sans doute vite le bout de son nez.
Andrew avait, pour son plus grand plaisir, répondu à son baiser. A ce dernier baiser qu’elle voulait s’autoriser avec lui et qui était sans doute le plus fort, le plus inoubliable, car il signifiait le plus de choses. Il représentait toute leur histoire, démontrait à quel point ils s’étaient aimés de cet amour complexe, impossible et sans cesse entouré de barrières. Quand leurs lèvres se séparèrent pour la dernière fois, Alys sentit un énorme vide. Le même que lorsque ses souvenirs avaient été effacés. Oh… elle avait la tête pleine de ces souvenirs, désormais. Mais elle n’avait plus et n’aurait plus jamais Andrew, ce qui était sans doute pire que de perdre n’importe quelle autre chose auquel elle était attachée. Alys eut bien du mal à soutenir son regard. Il avait pourtant des yeux magnifiques, des yeux qu’elle adorait ! Mais l’émotion ne tarderait sans doute pas à la submerger et il était hors de question qu’Andrew ne la voit pleurer ce soir. Ce n’était pas dans ses intentions, elle souhaitait être forte et voulait réussir à le convaincre qu’une potentielle amitié était possible. Pourtant, Alys savait qu’il avait eu raison par le passé en affirmant qu’une relation platonique ne leur conviendrait pas, qu’elle déraperait toujours ou serait toujours borderline. Maintenant, elle y croyait volontiers, admettait qu’une simple amitié ne serait jamais possible entre eux. Seulement, le choix ne s’offrait plus à elle. C’était même un dilemme qu’on lui imposait : ne plus jamais le revoir – tout en sachant qu’elle ne pouvait se passer de lui dans sa vie – ou accepter une amitié qui, elle le savait, serait forcément douloureuse ? Eh bien vous pouvez dire d’Alys qu’elle est masochiste, mais à choisir elle préférait tenter la deuxième option. Pour ne pas le perdre. Elle fut secrètement rassurée quand il fut le premier à détourner le regard. La jeune femme s’essuya discrètement les yeux comme pour prévenir toute chute de larme envisageable, puis sourit à l’entente de son prénom. Andrew n’avait jamais été un grand bavard, et qu’il tente une réponse de cette manière la toucha énormément.

Le sourire d’Alys s’élargit bien plus en l’entendant, autant que son envie de pleurer redoubla. C’était difficile de se dire que tout était bel et bien fini. Pour ne pas être tentée davantage, Alys finit par quitter les genoux du beau garçon afin de retrouver sa position initiale près de lui. Elle posa sa tête sur ses genoux, le regardant d’en bas avec ce petit sourire bien à elle, ayant du mal à réaliser encore les mots qu’il venait d’avoir à son égard. C’était entre rêve et cauchemar, cette soirée. « Le golem ouvre enfin son cœur. » Elle lui fit un petit clin d’œil. « Ne me remercie pas. Tu as toujours eu toutes ces choses en toi. Si ça n’avait pas été moi, c’aurait été une autre. Et… quant à ce garçon… » Elle détourna le regard, gênée de parler de ce genre de choses à Andrew. Pourtant, Alys ne savait pas à qui en parler d’autres. « Je crois que ça pourrait être le bon. » Encore faudrait-il qu’il veuille encore d’elle s’il venait à apprendre ces quelques baisers échangés ! Mais pour le moment la jeune femme ne voulait pas trop y penser. « Andrew… est-ce que tu voudrais bien que je dorme avec toi ? Juste… juste cette nuit. » Elle lui fit les yeux doux, persuadée qu’il ne pourrait pas lui dire non de cette façon. « Il ne se passera rien, promis. Je veux juste…. Je sais pas. Te retrouver. J’ai tellement peur d’être en train de rêver… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller
TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : vinyles idylles (avat) | penny (gif) | astra + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8177
POINTS : 3090
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 32 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : mcgreen
PROFESSION : mecano
REPUTATION : il n'est toujours pas retourné en prison celui-là ?



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Sam 25 Oct - 14:30

Staying awake to chase a dream
Tasting the air you're breathing in
I know I won't forget a thing

Alys s'écarte et j'ai peur qu'elle s'en aille sans faire de commentaire sur ma déclaration. Si elle fait cela, je n'aurais aucune remarque à faire. Surtout quand on repense à toutes les fois où je suis resté silencieux alors que la situation exigeait quelques paroles de ma part. Je me mords la lèvre inférieure pendant l'instant de battement où elle s'assoit à côté de moi pour finalement après quelques secondes poser sa tête sur mes genoux. Je suis soulagé de la garder encore quelques temps auprès de moi. Je n'ai pas envie qu'elle s'en aille rejoindre une vie sans moi, pas tout de suite. Je veux profiter de l'opportunité de sa présence qui bientôt sera certainement presque inexistante. Je suis heureux que tout ne se termine pas trop vite, même si je ne me rends pas compte du danger que représente cette échéance repoussée. Sa réflexion me fait sourire et dissipe la gêne qui s'est installée en moi au moment même où j'ai prononcé ces quelques mots. Je reste laconique, mais je suis sincère et j'arrive à m'exprimer avec clarté. C'est déjà ça de gagné. Je lui caresse les cheveux mécaniquement et de temps en temps j'effleure sa joue. Je sais que je ne devrais pas avoir tous ces petits gestes, ces petites intentions qui bien souvent mènent les choses plus loin, beaucoup plus loin. Pas ce soir, j'espère. Non, pas ce soir. Nous ne pouvons pas. Pas après ce que j'ai fait avec Jean, pas après avoir adopté ce rôle de futur père et surtout pas après la confession d'Alys concernant cet autre garçon. Je me raidis un peu plus quand elle avoue qu'il est peut-être le bon. Pendant un instant, elle détourne le regard et je fais de même. Nous sommes incapables de laisser nos regards se croiser. Je sais que ces choses sont naturelles, que les gens se mettent en couple, qu'ils délaissent les autres et qu'ils mènent leurs vies tranquillement loin de l'agitation. Je sais que ces choses existent, mais pour moi ça n'a toujours été qu'un concept. Là, l'avenir d'Alys se concrétise et je dois accepter que je n'en ferais pas partie.

Elle quémande une dernière nuit avec moi et alors je baisse à nouveau les yeux vers elle. Un franc sourire naît sur mes lèvres et je n'attends pas pour lui déposer un baiser sur le front.
« Parce que tu croyais sérieusement que j'allais te laisser partir aussi vite ? Bien sûr, Alys, que tu peux rester. Je veux que tu restes. »
Je ne sais même pas si je vais parvenir à me rendormir après toutes les étapes par lesquelles je suis passé en si peu de temps : le réveil, l'excitation, l'envie, la crispation, la gêne…
Non, je ne sais même pas si j'ai envie de retomber dans les bras de Morphée. Je veux simplement sentir la présence de la Galloise tout contre moi. Une dernière fois. Rien qu'une dernière fois.
Dans un mouvement synchronisé, nous nous relevons et nous nous couchons. L'un contre l'autre. Je préfère. Je ne sais pas si je résisterais à la tentation de la couvrir de baisers à nouveau si elle était face à moi. Je lui caresse son bras nu et je soupire lourdement.
« Ca m'avait manqué… Toi et moi. Et ça va me manquer, encore.»

_________________


❝ Falling away with you ❞

All of the love we left behind watching the flash backs intertwine, memories I will never find. So I'll love whatever you become and forget the reckless things we've done. I think our lives have just begun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life. Lun 27 Oct - 0:02

andrew ∞ alys
Andrew ne s’était jamais comporté ainsi avec elle. Il n’avait jamais été si… si vrai. Là, il ne dissimulait rien de ses sentiments, ou en tout cas selon elle. Son sourire niait la fit sourire à son tour et elle fut plus que ravie d’apprendre qu’elle avait le droit – voire l’obligation – de rester ici. Complète, c’était comme ça qu’elle se sentait auprès de lui et Alys souhaitait l’être juste une dernière fois. Elle ne savait pas trop s’ils resteraient amis mais ferait tous les efforts pour ça, tâcherait surtout de ne plus être jalouse comme lorsqu’elle avait fait croire à une éventuelle grossesse. « J’suis ravie de te l’entendre dire. » Elle lui sourit encore, profite au maximum de cet instant. Finalement Alys se redressa pour venir se coucher contre lui. Ils avaient dû dormir ensemble une ou deux fois mais jamais sans faire l’amour avant. C’était donc parfaitement platonique pour une fois – si on oubliait ces quelques baisers échangés. « Ca me manquait aussi, Andrew. Mais il faut voir la réalité en face… tu n’es plus seul. Je… ne le serais peut-être plus bientôt » Rien n’était plus sûr à cause de ce qu’il avait failli se passer ce soir, mais bon. « alors c’est plus raisonnable. » Elle haussa les épaules. « Mais tout ça, ça veut pas dire qu’on ne peut plus se voir. J’suis certaine qu’on peut réussir à devenir des amis normaux. J’en ai envie en tout cas, je peux pas me permettre de te perdre. » Dormir ensemble serait certes à exclure, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne fallait plus le voir du tout. Alys ferma les yeux, soupira d’aise. Elle savait combien Andrew avait horreur des câlins, pourtant, si elle s’endormait comme ça, ils seraient enlacés toute la nuit et c’était un véritable bonheur. « On a passé de bons moments ensemble. » dit-elle, un peu nostalgique. Elle garda les yeux fermés pour ne pas pleurer, prit la main d’Andrew dans la sienne. « On en aura encore plein d’autres, j’en suis persuadée. Tu sais, t’es ma meilleure rencontre ici. Tu m’as poussée à me battre contre tout et n’importe quoi, j’t’en suis reconnaissante. Tu seras un bon père, Drewdrew. » Elle sourit elle-même de ce surnom ridicule qu’elle n’avait jamais osé prononcer à haute voix. Après tout, au point où ils en étaient… Effectivement, Alys n’avait toujours pas compris que cette histoire de couple et de grossesses n’était que des conneries. Elle ne savait pas, et était sincère dans ses propos. Ce n’était pas le genre de type dont on attendait qu’il soit père mais Andrew avait pour elle toutes les capacités pour le devenir. Avec un peu d’efforts, simplement. La jeune femme se blottit contre lui et se laissa guider par Morphée, trouvant bien rapidement le sommeil dans les bras d’Andrew. Aussi étrange que cela puisse paraître, il avait toujours su l’apaiser, entre autres choses. Tout comme il savait l’énerver, la peiner, la rendre joyeuse… Andrew, quoi.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ANDREW ∇ it's my life.

Revenir en haut Aller en bas

ANDREW ∇ it's my life.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-