AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Break my loneliness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Break my loneliness Lun 22 Sep - 22:04



Break my loneliness



Il était tard, mais comme à son habitude Iwan n'arrivait pas à dormir.
Il était aller chercher ses provisions chez Roméo qui lui avait encore vendu trop cher et maintenant il broyait du noir devant son whisky.
Il était seul, effacé au bout du comptoir alors que le bar croulait sous le monde et les rires qui résonnaient. C'était un vendredi soir, jour de relâche après la dure semaine de boulot. Tous les jeunes habitants étaient de sortie pour faire la fête.
Dans l'ombre, le libraire sirotait amèrement. D'ordinaire, il aurait évité de boire en publique ou même de laisser paraître sa mélancolie, mais il savait qu'ici, au milieu des groupes d'amis, il était invisible. Aussi, il doutait fort que le bar soit envahit de clients de la librairie... Il trouverait plus probablement ceux-ci au café du centre.

La journée n'avait pas particulièrement été bonne. Il s'était ennuyé au boulot et l'ennui le faisait trop penser. Il avait donc passé l'après midi à se ronger les sangs sur sa solitude.
Depuis qu'il avait quitté Merthyr Tydfil il n'avait eu personne et commençait à douter de sa capacité à plaire.
Bien que le fait de cacher sa sexualité ne facilitait en soi pas la tâche.
Il ne savait toujours pas si dévoiler ses penchants étaient une bonne idée à Tenby, il n'avait pas encore réussit à cerner assez ses habitants pour appréhender leur réaction.
Viendraient-ils toujours lui acheter des livres, lui vendraient-ils toujours du pain ?
Les réponses étaient sûrement oui car petite ville ou non, c'était toujours le 21 ème siècle.
Mais la vrai question de portait sur le regard des gens. Quelle attitude adopteraient-ils en lui achetant son journal ?
C'était ce qu'il redoutait le plus, le regard des autres. Il aimait être dans l'ombre et pour ça, le bout du comptoir lui convenait parfaitement.

Il observa le bar car c'était tout de même plus intéressant que le fond de son verre. Il balaya la pièce du regard, s'arrêtant sur le groupe de jeune fille du fond, habillées comme des catins en manque et qui riaient aux éclats. Il se demandait ce qui pouvait bien les faire rire aux larmes de la sorte.
Elles avaient beau avoir une apparence douteuse, Iwan les envia un peu l'espace d'un instant. Il se rappelait l'époque où lui aussi sortait en groupe dans les bars, où il faisait le show sur les tables, faisait trinquer son verre à se le renverser sur le jean ou riait à s'en donner des crampes.
L'époque où il pouvait encore sentir les lèvres de Ianto se poser par surprise dans son cou quand celui-ci revenait avec les verres, où à deux ils ne prenaient qu'une place de banquette. Le temps où il avait quelqu'un.
Il soupira. Il ne supportait vraiment pas la solitude...

Il poursuivit son observation, tomba sur un groupe de jeunes fonctionnaires encore en cravate qui regardait le groupe de filles. Sans doute finiraient-ils par se mêler avec l'alcool.
Il y'avait aussi les groupes de bons amis de longues date, les copines au coeurs brisés... Bref, le schéma habituel d'un vendredi soir.
Sans oublier l'immanquable buveur solitaire: rôle tenu ce soir par lui-même.
Soudain, alors qu'il continuait son tour d'observation, son regard croisa celui d'un autre garçon.
Il ne put s'empêcher de s'arrêter pour le fixer, happé par ses grands yeux bruns, un brin arrogant.  Il était sublime et soudain il ne semblait plus y'avoir que lui dans le bar.
Iwan le regarda pendant un temps qui lui parut bien au delà des limites de la décence. D'autant plus que l'inconnu semblait avoir remarqué son regard insistant.
Il baissa les yeux vers le fond de son verre, un peu gêné. Mais il ne pu s'empêcher de les relever quelques secondes après, captivé.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Mar 23 Sep - 19:54

iwan ∞ mathys
La décision est prise, changer de vie. Changer de personnalité, changer tout ce qui fait ce que je suis. Être un nouveau Mathys, me décoincer, ne plus penser ni à Evie ni à Wade. Profiter de cette indépendance toute nouvelle, avoir une tonne d’expérience. Ce devait être ce que se répétait intérieurement le jeune homme, probablement pour ne pas l’oublier. Ce nouveau pas, ou plutôt ces nouveaux, étaient pour lui très importants. Evie allait avoir un bébé avec son amoureux et il ne pouvait clairement plus se faire de faux espoirs à son sujet. Non, il devait rencontrer d’autres gens, peut-être même y trouverait-il l’amour un jour sans vraiment le chercher. Voilà pourquoi il était seul, accoudé à ce bar en train de siroter une bière, tandis qu’Evie passait une soirée en amoureux avec Lon et que lui devait sérieusement penser à élargir le cercle de ses fréquentations. D’accord, ses amis étaient d’excellents amis, et il avait même bien fait de les fréquenter eux plutôt que les précédents, mais ils étaient peu nombreux. Evie, Daisy, Elijah… c’était à peu près tout, ou du moins les plus importants. Oh non, Mathys n’avait pas spécialement bon espoir pour ce soir. Il voulait juste faire un test et également se prouver qu’il était capable de plaire à quelqu’un. Draguer, c’était ce qu’il voulait. Fille ou garçon… aucune idée. Quelqu’un qui lui plaisait et qui n’était pas sans cerveau prioritairement. Quelqu’un avec qu’il pourrait parler et pas que coucher, qu’il pourrait éventuellement revoir plus tard, pourquoi pas.

Un garçon en particulier attira son attention, et dès lors Mathys se mit à sourire. Ce dernier semblait l’avoir tout autant remarqué et le regardait avec une insistance qui flattait l’amateur de dessins. S’adressant au barman : « Ressers-lui la même chose de ma part. » Ce n’était pas Demian qui travaillait aujourd’hui, mais depuis sa rencontre avec le blond Mathys ne fréquentait plus que Three Mariners. Le barman s’exécuta donc et s’approcha d’Iwan, lui tendit le verre avec un petit sourire. « Le garçon là-bas te l’offre. » Puis se retira, laissant à Mathys le loisir d’approcher le garçon après avoir vidé son propre verre. « Salut. J’ai vu que tu me regardais… et je me demandais ce qu’un aussi beau garçon pouvait me trouver. » En temps normal, le jeune homme n’aurait pas foncé dans le tas aussi rapidement et n’aurait pas été si direct. Peut-être même s’était-il trompé, et ce garçon ne l’avait pas regardé. Mais peu lui importait. Il voulait rencontrer des gens, tant pis s’il devait passer par un ou deux râteaux. Mat’ se posa sur le tabouret à côté de lui et posa les bras sur le comptoir. De près, cet inconnu était encore plus mignon. Même s’il semblait mal à l’aise – comme aurait pu l’être Mathys. Il se présenta, lui dit son prénom et lui demanda le sien par la même occasion. Il n’avait pas tant envie de faire le mauvais dragueur et allait pour le moment se contenter de faire connaissance avec lui. « J’ai l’impression de t’avoir déjà vu. » Non, non, ce n’était pas une technique pour le séduire, il avait vraiment cette impression. « Tu travailles pas en ville par hasard ? » Mathys eut finalement une illumination. « Oh, le libraire ! non ? » Il n’y allait pas souvent mais avait dû y passer une fois en coup de vent. Il sourit finalement. « On ne s’attend pas vraiment à te voir dans ce genre d’endroits. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Mer 24 Sep - 23:13



Le garçon était seul lui aussi, ce qui eu le mérite d'intriguer un peu plus Iwan. Il se demandait bien comment un aussi beau garçon pouvait se trouver sans compagnie. Si il avait été plus courageux il aurait sûrement laissé son verre vide pour aller le rejoindre, essayer de former avec lui un nouveau groupe qui se fonderait dans la masse du bar. Mais le courage était une chose qu'il n'avait jamais eu.
Ils se regardèrent un moment, comme si ça tombait sous le sens car ils étaient les seules âmes solitaires de cette soirée. Iwan fini presque par en oublier sa gêne.
Un sourire fut échanger et peu après le bellâtre se tourna vers le barman pour lui dire quelque chose. Le libraire ne pu entendre les mots, couverts par la musique et le brouhaha des fêtards mais moins d'une minute après il en reçu l'explication. Le barman vint poser un verre de whisky devant lui, lui glissant sa provenance d'un signe de tête.
Iwan ne savait pas très bien comment réagir, à la fois flatté et embêté. Il ne s'était plus fait dragué depuis longtemps et il n'était plus sûr de savoir encore comment faire.
Aussi, il se contenta de lever le verre vers l'inconnu en lui offrant un timide sourire pour le remercier, puis il but une lichette pour montrer qu'il appréciait avant de le reposer.
N'osant plus le regarder, il laissa ses yeux errer dans le liquide ambré.
Il savait qu'avec un acte comme le verre offert, les choses n'allaient pas s'arrêter là. Mais que convenait-il de faire ? Il y'avait là une porte ouverte, mais aussi du monde autour... Comment arriver à draguer sans que personne ne s'en aperçoive ?
Il n'avait pas eu le temps de mettre de l'ordre dans ses pensées que déjà le garçon était à côté de lui.
Il se saisit un peu, ne l'ayant pas vu approcher, trop absorbé par sa réflexion.
De près il était encore plus séduisant. Il souriait et semblait à l'aise et Iwan se sentit un peu stupide d'être à ce point tendu face à lui.
Il tenta de sourire comme il lui avait sourit de loin, mais tout cela était devenu bien plus réel et sa bouche s'en retrouvait plus crispée.
Le libraire fu surprit en entendant les mots de l'inconnu.  Beau garçon ?
Il voulu se retourner, s'assurer qu'il ne parlait pas à quelqu'un d'autre. Mais il savait que le geste serait risible, après tout il lui avait bien offert ce verre non ?
Que répondre à la question ? Toutes les réponses qui lui venaient en tête lui paraissaient bien trop direct.
Si il le regardait c'est simplement parce qu'il était incroyablement beau et, de près, c'était encore plus évidant. Tout était parfait sur son visage et à côté de lui Iwan se sentait comme un gnome avec ses cheveux indomptables et ses yeux pochés de naissance... D'où le fait qu'il avait du mal à croire qu'il puisse le trouver beau...

"Oh et bien... Oui"

Le libraire passa une main gênée dans ses cheveux et eu un rictus nerveux.

"Je... Merci pour le verre."

Finit-il par dire. C'est tout ce qu'il avait pu sortir de sa bouche. Un peu nul mais il n'était pas parvenu à trouver une réponse convenable. Il du même rire un peu de lui. le fait de rire, ça lui permettait aussi de se détendre un peu, c'était la gêne qui s'évacuait
Il sourit, un peu plus détendu. Il espérait que l'inconnu ne prenne pas à tord sa réponse un peu tendue, l'interprétant comme un refus. Aussi il espérait que ce sourire rattrape sa maladresse.

Fort heureusement, sa réponse ne sembla pas avoir fait fuir le bellâtre qui se présenta sous le nom de Mathys.
Iwan lui donna le sien, sans bégayer cette fois.
Les deux garçons se regardèrent encore un moment et le libraire en profita pour boire son verre.
Soudain il remarqua les yeux plissé de Mathys. Il semblait chercher quelque chose dans son esprit.

"J'ai l'impression de t'avoir déjà vu."

"Je ne pense pas..."

Répondit honnêtement Iwan un peu troublé par la révélation.
Etait-ce là une technique de drague que le bellâtre utilisait ? Car Iwan se serait souvenu d'une belle gueule comme la sienne si il avait du le croiser...

"Tu ne travailles pas en ville par hasard ?"

Le libraire eu un hoquet de surprise. Mince alors... peut-être que finalement il disait vrai et qu'il n'employait pas une vieille technique. Si tel était le cas, c'était bien embêtant car il n'était peut-être pas le seul à le reconnaître.
Lui qui éspérait passer incognito au Three Mariners...

"Euhm.. Si si... Mais pas depuis longtemps."

"Oh , le libraire ! non ?"

Et merde...

"Mh. Oui c'est bien ça."

Pourtant il ne se rappelait vraiment pas l'avoir vu... Peut-être était-il occupé dans le classement lorsqu'il était venu ? C'était sûrement Abbey qui l'avait servit.
Si il avait fait attention, il ne l'aurait pas oublié.

"On ne s'attend pas vraiment à te voir dans ce genre d'endroits."

Touché au bon endroit. C'était justement bien là son problème... Être vu à ce genre d'endroits.
Il se rapprocha un peu plus près de Mathys afin de pouvoir lui parler moins fort. Ce qui en soit était totalement inutile, le bar était tellement bruyant que personne n'entendait leur conversation...Et personne n'essayait à vrai dire.

"Justement en parlant de ça, j'aimerais que ça ne s'ébruite pas trop si tu vois ce que je veux dire... On m'a dit que les gens à Tenby sont un peu bavards alors j'aimerais éviter qu'ils bavardent sur moi."

Il se redressa et réalisa alors l'effet que cette brève proximité avait eu sur lui.. Il savait que ce n'était pas la température du bar qui avait aussi subitement augmentée...
Il déglutit avec difficulté et repris une gorgée de whisky pour se rafraîchir les idées.
Il était définitivement sous le charme de l'individu.
Maintenant il ne pouvait plus retirer de sa tête l'image de sa nuque depuis qu'il l'avait vue de plus près, ni l'envie d'aller y poser ses lèvres
Son verre était vide présent.

"Je peux t'offrir quelque chose ?"

Demanda-t-il à Mathys alors qu'il s'apprêtait à commander pour lui.


Dernière édition par Iwan Cadwell le Ven 3 Oct - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Mer 1 Oct - 19:57

iwan ∞ mathys
Au premier coup d’œil, Mathys eut l’impression de comprendre quelque chose. Iwan – comme il s’était présenté – était comme lui. Ils étaient similaires. Ils n’avaient pas confiance en eux et jamais, ô grand jamais ils n’auraient pu faire le premier pas envers quelqu’un qui leur plaisait. Pourtant Mathys l’avait fait, car oui ce garçon-là l’intéressait. Il n’était peut-être pas le plus beau, peut-être pas canon, mais il était mignon et semblait au premier abord touchant. S’il voulait d’une aventure ou d’un copain ? Disons qu’il ne savait pas, mais que par précaution, il préférait ne pas se tourner vers quelqu’un qui n’avait rien dans la tête. Alors oui, ils étaient pareils. Mais Mat’, lui, avait pris tout un tas de bonnes résolutions et cela passait surtout par son indépendance, tant au niveau de la loi – en déménageant de chez sa mère – que moral. Finis, les potes qui le poussaient à aller draguer. Finies les longues hésitations pour finalement se faire piquer son coup. Et finis, autant que possible, les bégaiements incessants et un peu ridicules. Il voulait devenir homme sans trop savoir s’il réussirait ou non sur le long terme. Sa première approche avait en tout cas été réussie. Mathys semblait à l’aise – contrairement à son interlocuteur – et ne s’embêtait pas pour détailler le garçon qui, de plus près, était bien plus mignon encore. L’amateur en dessins sembla viser juste lorsqu’il songea avoir déjà croisé Iwan. Il n’allait pas souvent dans les librairies mais déjà à l’époque il avait dû remarquer son visage, assez pour pouvoir le reconnaître aujourd’hui. Iwan sembla soudainement plus embarrassé, Mathys grimaça un peu. Avait-il quelque chose de mal ? C’était l’impression qu’il avait eue, en tout cas. Le bel inconnu s’approcha un peu de Mathys pour lui dire quelques paroles ; il l’écouta attentivement. Il haussa un sourcil, intrigué. « Que ça ne s’ébruite pas ? Mais… de quoi, au juste ? » Il sembla finalement comprendre la réponse à sa propre question rien qu’en la posant. Iwan… était peut-être le genre de type à ne pas s’assumer. Oh, peut-être revendiquait-il le fait d’être gay – même si Mat’ en doutait – mais pas celui de traîner dans un bar.

Mathys haussa les épaules. « Ouais, je veux bien. C’est gentil. La même chose que toi s’il-te-plait. » Il se posa enfin sur le tabouret d’à côté, puis regarda tout autour de lui. Très sincèrement, il avoua : « Je pense pas que ce soit une tare d’aller dans les bars. Ta réputation n’a rien à craindre. Si t’avais été dans le cas de ce type-là, par contre » dit-il en désignant du menton un mec qui venait salement de s’affaler sur une banquette « ce serait plus problématique. Les gens n’arrêteront pas de t’acheter des livres même si tu bois un verre de temps en temps… au contraire, ça montre que t’es pas insociable. » Il lui sourit de toutes ses dents, se voulant rassurant. « Mais peut-être que je fais fausse route… et que c’est le fait d’être potentiellement gay qui te pose problème. » Il haussa les épaules. « Ca peut l’être pour certains. Et c’est vrai, on parle beaucoup ici. Mais les gens trouveront toujours quelque chose pour te critiquer. Tu crois pas ? Alors ça ou autre chose… autant être fier de ce que t’es. » Mathys sourit de nouveau, plutôt fier du discours qu’il tenait ce soir-là. Il arrivait enfin à s’accepter pleinement et à vivre comme il l’entendait. Toujours pas de bégaiement, c’était bon signe. Finalement, et pour ne pas oublier qu’il voulait le draguer un peu, il s’approcha de nouveau de lui pour parler tout bas : « Cela dit, si tu ne veux pas que ça s’ébruite… on peut parfaitement aller ailleurs. Et s’entretenir… seul à seul. » Il était presque certain de se faire jeter. Pourtant un petit espoir l’habitait : Iwan le regardait vraiment avec des yeux flatteurs, alors…
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Ven 3 Oct - 19:43



Ce qu'Iwan voulait qui évite de s'ébruiter ? Simplement tout son vrai lui... Ses penchants encore incompris aux yeux de la majorité, des penchants non conventionnels,  vu comme de la débauche. Même si ceux ci ne font de mal à personne, ils sont vu comme le mal.
A croire qu'une personne ne peut pas aimer s'envoyer au septième ciel par tous les moyens qui lui sont offerts sans passer pour une âme pourrie.

"Les choses que tu sembles déjà avoir deviné."

Répondit-il au beau Mathys pour qui sa sexualité semblait ne pas avoir fait de doute. Il lui accorda un clin d'oeil, histoire de garder la conversation légère. Il n'avait pas envie de commencer à raconter sa vie au jeune homme, il préférait se contenter de jouer le jeu de la séduction, voir où ça le mènerait.  Rester simple.

"Deux whisky irlandais s'il vous plait, 14 ans, double et sans glaçons"  Commanda-t-il.

Le Whisky c'était son truc, un peu trop d'ailleurs.
Le serveur se retira préparer la commande alors que Mathys prenait place sur le tabouret à côté d'Iwan.
Il se mit à parler et malheureusement pour le libraire le clin d'oeil ne semblait pas avoir réussit à tourner la page sur la conversation qui s'engageait plus tôt.
Le garçon semblait avoir encore mieux compris la situation qu'Iwan ne l'avait pensé, faisant non pas référence à sa sexualité cachée mais bien à sa gêne d'être présent dans un bar.
Il tourna la tête pour regarder l'homme rond comme une queue de pelle que Mathys désignait. Effectivement il était dans un sale état... Jamais le libraire ne se serait permis d'aller si loin en publique.
Il se retirait toujours à temps, juste avant de ne plus savoir marcher droit. La soirée il la finissait chez lui, avec son propre whisky et ses nouvelles doses qu'il venait d'acheter.
C'était toujours pour cette raison qu'il venait ici à au départ, mais il restait toujours un peu le temps de descendre quelques verres.

La commande arriva et les deux garçons trinquèrent, yeux dans les yeux comme le veux le tradition.

"je ne suis pas sûr que d'être seul à un bar me donne l'air particulièrement sociable." Fit remarquer Iwan après avoir avalé sa première gorgée.

Lorsque Mathys fit finalement allusion à sa sexualité, Iwan détourna les yeux les joues un peu rouges, touché au point sensible.
A dire vrai il savait qu'être ouvertement homosexuel ne risquait pas de briser sa vie, mais il avait été traumatisé par la réaction de ses parents.
Ce rejet brutal l'avait refroidit et il s'était convaincu que tout le monde était comme eux. A Merthyr Tydfil, l'info avait explosé sans qu'il ne puisse le contrôler et il s'était senti mal face aux regards des passants. Ils les voyaient parler tout bas à son passage et le montrer du doigt...
Pas tous bien sûr, mais Iwan ne voyait qu'eux.
Ici, dans son nouveau départ, il ne voulait plus laisser les choses échapper à son contrôle.
On ne le regarderait plus jamais avec ce regard d'incompréhension, on ne lui fermerait plus jamais la porte au nez. C'était sa résolution.

Iwan vida presque tout son verre d'une traîte.
Il avait perdu le sourire face au discours de Mathys, mais lorsqu'il se tourna vers celui-ci et vit le sien, il le retrouva un peu.
Il était malgré tout content de tomber sur une âme qui pouvait le comprendre. Que quelqu'un sache sans le juger, ça le soulageait. Pour la première fois peut-être allait-il pouvoir être lui même avec quelqu'un de Tenby ? Libérer un peu cette pression qu'il s'était imposé depuis son emménagement.

"Ce  n'est pas que je suis pas fier, mais ça n'a pas toujours été facile pour moi. Je n'ai pas envie de retourner sur cette route. Je ne suis pas prêt."  Murmura-t-il, lui même étonné de faire de tels confidence à une nouvelle rencontre.

A croire que ce Mathys le mettait en confiance.
Il porta son verre à ses lèvres pour y boire le fond mais faillit alors s'étouffer dessus.
La proposition éloquente du garçon l'avait prit au dépourvu.
C'était donc sérieux et c'était là que ça allait en venir... Iwan ne savait pas pourquoi il n'y avait pas vraiment cru jusqu'ici.
Après avoir arrêté de tousser sur son Whisky, il se racla la gorge.
Il observa un instant Mathys, s'assurant que c'était bien ce qu'il voulait.
Et oui, il le voulait, il pouvait sentir le désir couler dans ses veines, ses entrailles brûlant d'envie.

"J'habites à trois rues d'ici si tu veux... A moins que tu préfères qu'on aille chez toi ?"

Il posa son verre vide, le poussa du bout du doigt pour s'en débarrasser car le message était clair; il n'était pas question de recommander.






Dernière édition par Iwan Cadwell le Ven 10 Oct - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Mer 8 Oct - 20:06

iwan ∞ mathys
« J’suis devin, il faut croire. » annonça le jeune homme avec un petit sourire fier histoire de le taquiner un peu. Il avait appris à les reconnaître, les gays, depuis le temps… Bien qu’il lui arrivait encore de se tromper à propos de ce genre de choses. Il était même plutôt content de savoir qu’il ne s’était pas gouré pour le coup car ce garçon-là, il n’avait pas du tout envie de passer à côté. Et pourtant… à la place de le draguer, Mathys s’était mis à parler de choses sérieuses comme un gros débile. Tais-toi abruti, tu vas le faire fuir comme ça ou le mettre mal à l’aise, au choix. Il remercia le dénommé Iwan pour le verre de whisky ainsi que le serveur lorsqu’il les apporta. Mat’ but une gorgée puis reposa son regard sur le beau jeune homme au charme un peu fou. Non, il n’était peut-être pas le genre de bombe sexuel qu’on s’attendait à croiser dans les bars. Sa beauté était… davantage sobre. Il fallait la découvrir peu à peu et c’était follement excitant selon Mathys. On voyait bien qu’en plus, c’était le genre de garçon qui en avait dans le crâne et ça changeait. On ne sait jamais, si envie il y avait de s’épancher un peu… après les choses sérieuses. « Admettons… mais tu n’es plus seul maintenant. » dit le jeune vendeur en souriant largement. Il ne comptait pas le lâcher de sitôt après tout. « Et puis j’aime mieux être seul que bourré au point de ne plus savoir distinguer la droite de la gauche. Mais c’est un point de vue. » Il haussa les épaules, but une nouvelle gorgée. L’alcool ne venait rien gâcher de cette chaleur croissante dans son bas-ventre, bien au contraire.

Mathys haussa un sourcil lorsqu’il vit Iwan vider son verre aussi vide et tenta un petit commentaire pour détendre l’atmosphère. « Oh, j’espère que ma présence ne te dérange pas au point de vouloir te bourrer plus vite ! » Il avait dit ça mi amusé, mi sérieux, s’inquiétant peut-être un peu effectivement de l’importuner. Il préféra penser que ce n’était dû qu’au fait qu’il ne s’assumait pas et que c’était la seule chose qui le dérangeait, ce qui semblait même très probable. « C’est à toi de choisir si tu prends la route boueuse ou celle toute neuve. Cela dit, j’suis pas bien sûr que le chemin esquinté soit celui que tu penses. » Effectivement, se cacher toute sa vie était sans doute bien plus difficile que de s’assumer car c’était un travail de tous les instants. Tandis qu’assumer sa personnalité, ses envies… une fois que c’était fait, ça allait beaucoup mieux. Enfin ! Finies les discussions déprimantes, Mat’ chercha à prendre les devants en se rapprochant de lui. La réponse d’Iwan le fit sourire. « Je viendrais volontiers visiter ton appartement, Iwan. Même si j’aurais aimé danser un peu avec toi avant, te séduire dans les règles de l’art… » avait-il murmuré tout près de son oreille, la mordillant peut-être même un peu. « Allez, quoi… ici, tout le monde se fiche de qui tu es. D’autant que tu n’es pas seul, je suis là. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Ven 10 Oct - 19:19



Mathys sembla étonné de la vitesse à laquelle Iwan avait bu son verre.  Le libraire ne s'était pas rendu compte que cela pouvait paraître grossier, habitué à boire seul.
Les joues empourprée il porta une main désolée à sa bouche.
Il savait que Mathys n'avait pas fait sa réflexion sur un ton méchant, mais il avait peur de lui avoir fait mauvaise impression.

"Oh non non, désolé. Je suis juste... un gros buveur de whisky. Je bois ça comme de l'eau."

Il avait parlé en hâte, tenant à jeter son excuse le plus vite possible pour ne pas risquer qu'il parte. Ceci fait, il se calma et poursuivit sur un ton plus posé bien que timide.

"Au contraire, ta présence est plutôt une bonne chose."

Heureux de voir que le beau jeune homme ne partait pas, Iwan reprit la conversation là où elle avait été laissée.
Il ne pu s'empêcher d'avoir un sourire amusé face à la réponse de Mathys. Il n'était pas sûr que le terme 'chemin boueux 'entre deux hommes qui se draguent soit vraiment bien choisit... A moins que ça soit juste le whisky qui lui pervertisse l'esprit.
Le whisky ou plutôt ce sourire ravageur qui venait chatouiller le bas de son ventre.
Il ria doucement et se détendit jusqu'a la proposition qui lui fit presque s’étouffer sur sa dernière gorgée.
C'était tendu qu'il avait proposé de se retrouver dans un de leur domicile, un peu anxieux de ce qui allait se passer ensuite. Pas qu'il ne connaisse pas la danse au contraire, mais il avait peur d'en avoir oublier quelques pas.

La manière dont Mathys prononçait son prénom lui faisait curieusement de l'effet et il sourit tout en baissant furtivement les yeux en l'entendant. Il se sentait comme une jeune fille en fleur qui se faisait flatter pour la première fois et s'en trouvait un peu ridicule.
Il aurait été difficile de croire en voyant ce concentré de timidité que dans une autre ville c'était un prédateur sans scrupules. Il était cash, fonçait et ne doutait pas.
Il avait décidemment bien changé depuis qu'il avait fait le choix de recommencer sa vie ici...

Mathys se rapprocha et il pouvait sentir la chaleur monter dans ses joues, comme un feu attisé à sa proximité.
L'idée de danser était tentante. Il se souvenait de ses années passées à arpenter les dance floor. Avec Ianto ils avaient été les rois de la nuit à une époque.
Encore aujourd'hui la musique l'appelait à aller se dandiner sur la piste. Mais pas avec un garçon non...  Déjà qu'il trouvait qu'ils étaient un peu trop flagrant rien qu'en étant assit l'un à côté de l'autre...

Doucement il sentait son whisky se répandre dans ses veines alors que sa tête se faisait plus légère.
Il ferma les yeux, sentant le souffle du garçon dans son cou qui semblait être décuplé par l'alcool.
Il se sentait tomber, attiré par le plaisir sans aucunes possibilités de résistance.

"On peut danser chez moi si tu veux. Ici je ne peux pas."

Il sentit alors les dents de Mathys sur le lobe de son oreille et s'en mordit la lèvre. Il avait toujours été sensible à cet endroit là et ce geste l'excita un peu plus.
Mais soudain, il réalisa ce qui était en train de se passer, en public, et ce retour brutal à la réalité le fit sursauter.  
Il s'éloigna du garçon d'un geste brusque. Il ne pouvait pas laisser continuer ça, pas ici.
Se rendant compte que son attitude risquait alors de briser toutes ses chances de ramener Mathys chez lui ce soir, il se tourna immédiatement vers  lui, les yeux remplis d'excuses. Il n'avait pas voulu avoir un geste de rejet aussi brusque.

"Pardon je voulais pas... Je... ça m'a surpris..."

Il pouvait sentir son visage devenir plus rouge que jamais. Il referma l'écart qu'il avait crée en s'éloignant, espérant qu'en revenant il rattraperait la chose.

"Je suis désolé, le public je ne peux pas. Et tu as beau être très charmant on vient juste de se rencontrer et je ne suis pas prêt à sortir de mon placard pour si peu. J'espère que tu peux le comprendre."

Il s'approcha un peu plus, et à l'abris des regards, sous le comptoir du bar, il posa une main sur le genou de Mathys, pour lui faire comprendre qu'il le voulait malgré son geste. Qu'il le voulait malgré qu'ils ne se connaissent pas.

"Ça n'a rien à voir avec toi" continua-t-il  avant de détourner le regard, gêné de ce qu'il allait dire ensuite
"Au contraire, tu me plais beaucoup et je n'ai pas envie que ça s'arrête."  Il remonta doucement sa main vers le haut de la cuisse du garçon. "Si on pouvait seulement se mettre à m'abris des regards, je serais plus à l'aise."

Tout en parlant il s'était rapproché, pour être sûr que le garçon l'entende à travers le boucan du bar, jusqu'a se retrouver avec ses lèvres penchées au dessus du cou du garçon.
Les vapeurs d'alcool lui faisait tourner la tête et cette peau semblait soudain trop irrésistible.
Sans qu'il ne comprenne vraiment comment il se retrouva avec ses lèvres contre, posant un baiser intime sur sa gorge gracile, la main toujours posée sur sa cuisse.
Réalisant son geste, il ne se retira que très légèrement, et poussa alors un soupir au creux de son cou.
Il ne comprenait pas ce qui lui avait prit, surtout pas après son discours sur le public... Son attitude n'avait aucun sens.

"Putain je suis désolé. Je crois que j'ai trop bu..."

Il n'avait pas pu résister malgré ses principes, c'était ça la vérité. Il avait envie de Mathys et cette envie déclenchée ne demandait à présent qu'à être assouvie.
Honteux il fini par se redresser et reprendre correctement place au comptoir. Posant ses deux coudes dessus il enfuit son front dans ses mains.

"Tu dois me trouver bien contradictoire maintenant..."

Il se sentait clairement très con. C'était sûrement définitivement fichu cette fois...

"Je comprendrais que ça ne te tente plus de revenir chez moi."

Il tourna son regard de chien battu vers le concerné, attendant de voir sa réaction. Une partie de lui s'autorisait encore  à espérer de manière infime que leur soirée ne s'arrête pas là.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Mer 15 Oct - 19:06

iwan ∞ mathys
Mathys se sentit quelque peu rassuré lorsqu’Iwan lui assura qu’il buvait toujours le whisky de cette façon. Il ne savait pas tant si c’était vrai ou non… Mais voulait bien y croire. C’était de toute façon inutile de se poser trop de questions pour ce soir, il voulait profiter de la soirée et ne pas la gâcher. C’était sans doute pour ça qu’il avait même arrêté de parler de sujets trop sérieux de peur de le faire fuir, mais gardait tout ça dans un coin de sa tête pour, on ne sait jamais, plus tard, si plus tard il y avait. « Tu me rassures ! J’ai eu peur un instant. Si ma présence ne t’importune pas dans ce cas, hallelujah ! » Il lui fit un sourire ravageur. Maintenant qu’il avait mis la main sur Iwan, il n’avait guère envie de devoir se trouver quelqu’un d’autre. D’autant que selon lui, personne n’avait l’air aussi intéressant que lui ici. « Pour dire vrai j’aurais préféré que tu retires le plutôt, mais je suppose qu’il ne faut pas être trop gourmand ! » Il but une gorgée de son verre, le reposa sur le comptoir. Il se disait simplement qu’Iwan n’était pas encore totalement à l’aise avec lui mais que l’alcool allait bien aider les choses dans sûrement peu de temps.

Le jeune homme se permit quelque fantaisie, un geste un peu déplacé que le libraire ne tarda pas à réprimer en laissant une légèrement grimace sur le visage de Mathys. Oh il s’était bien attendu à ce qu’on le repousse oui, mais de cette façon… Il ne le prit cependant pas mal, comprit que c’était vraiment difficile pour lui que de s’assumer et n’était de toute façon pas là pour lui forcer la main. Il avait juste voulu s’amuser… mais tant pis, Mathys attendrait d’être chez lui pour pouvoir faire ce genre de choses et même pousser l’amusement beaucoup plus loin. Il leva les mains au ciel comme pour clamer son innocence avant de rire un peu histoire de lui prouver qu’il n’était pas vexé. « Non, c’est moi qui suis désolé. Tu as effectivement dit que tu ne voulais pas… de ce genre de choses en public. J’aurais dû m’y tenir. C’est dommage à nos âges de ne pas s’assumer mais… mais oui, je comprends. » Même s’il avait été un peu vexé sur le moment. Son sourire s’agrandit quand Iwan revint juste tout près de lui et fut rassuré que son erreur ne lui ait pas été fatale. II avait l’impression d’être le funambule sur son fil ce soir-là, chaque mouvement de trop pouvait être rédhibitoire. C’était peut-être ça qui était excitant, au fond !

Mathys fut surpris lorsque la main du libraire vint se poser sur son genou mais ne refusa pas le contact, au contraire. Il sourit encore une fois, l’écouta attentivement essayer de se rattraper un peu. Il n’en avait pourtant pas besoin… Mais cette tentative lui plaisait bien. Ses yeux suivirent vaguement le mouvement de sa main qui se faisait peut-être un peu baladeuse au fur et à mesure que les secondes défilaient. Ca n’était clairement pas pour lui déplaire ! Il sentit la chaleur se faire plus insistante, plus incontrôlable et Mathys eut grande peine à retenir un grognement de frustration. Il se surprenait lui-même à vouloir aller plus vite, ce n’était pas tant son genre. Etait-ce simplement Iwan qui lui faisait tant d’effet ? Il s’apprêtait à répondre : « Oh Iwan… » mais fut vite interrompu par les lèvres du garçon qui vinrent se poser sur son cou. Il se mordit la lèvre, ne retint pas un petit soupir. Les baisers dans le cou… l’un de ses points faibles, et il se sentit presque défaillir. « Mh… » Finalement Iwan se recula, sembla tout gêné. Oh, il y avait peut-être de quoi ! Mathys l’observa attentivement avant de lui faire un clin d’œil à peine provocateur. « Ne t’excuse pas… en vrai, je te trouve vraiment mignon. » Il finit son verre d’une traite, se leva de son tabouret, prêt à partir. Il ne voulait plus attendre. Finies les conversations interminables, Iwan lui avait donné plus envie que jamais. « J’aimerais bien qu’on aille s’amuser plus en détail à l’abri de tous les regards. » Il se retint de prendre sa main, resta à bonne distance. « Je te suis, Iwan ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Break my loneliness Mer 15 Oct - 23:44

la suite ici
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Break my loneliness

Revenir en haut Aller en bas

Break my loneliness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-