AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

two sets of skins and lots of sweat and tears (demian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mar 2 Sep - 22:01

Grace se sent vide, habitée par le néant. Rien que s’être levée ce matin avait été un effort surhumain pour la jeune femme qui n’est toujours pas prête à lâcher prise. Tout à l’heure, à l’église, elle a peut-être dit au revoir à Sacha mais elle y a été contrainte. Si elle avait pu, elle serait restée toute la journée sur cette estrade à prolonger son discours, à parler encore et encore de celui qui a été son meilleur ami. Pourtant, elle s’est sagement résignée à quelques paroles d’adieu avant de rejoindre les bras d’Alexander. Sohel, Alexander… Même Malone a été d’un énorme réconfort pour la blondinette. Mais ça ne suffit pas. Non, rien ne peut alléger sa peine. Grace souffre. Elle n’a pas besoin de le dire, ça se voit. De ses yeux rouges jusqu’à la robe noire d’une autre époque qu’elle a mis spécialement pour l’enterrement. Elle est dans un piteux état. Au moins autant que le reste de sa troupe, tous affligés par la disparation de Sacha. Quoi qu’Alexander échappe probablement à la règle, lui qui a fait du meilleur ami de Grace son pire ennemi. Il n’y a pas si longtemps encore, Grace nourrissait l’espoir que ça s’arrange un jour entre Alexander et Sacha. Ça n’arrivera pas. A ses dépens, Grace apprend que tout ne finit pas toujours bien dans le meilleur des mondes. Des fois, la vie est moche et le reste. Un mouchoir à la main, Grace s’est laissée reconduire vers la voiture d’un des garçons de la colocation. Elle a jamais autant eu envie de rentrer chez elle pour retrouver sa chambre. Et son lit aussi. Pendant le trajet, Grace se surprend à fermer les yeux quelques instants, à dormir presque paisiblement. Une sorte de pause. C’est le réveil qui est rude. En ouvrant les yeux, l’espace d’un instant, Grace oublie. Et quand elle se rappelle, c’est comme si Sacha mourrait une nouvelle fois et Grace ne peut pas s’empêcher de se remettre à sangloter. C’est comme si ça n’allait jamais s’arrêter, comme s’il n’y allait jamais avoir de fin à l’enfer qu’ils sont en train de vivre. Elle met un moment avant de trouver la force de sortir de l’espace confiné de la voiture, les garçons sont tous d’ailleurs en train de l’attendre. Mais ce n’est pas Grace qu’ils sont en train de regarder. La blondinette suit leur regard pour remonter jusqu’au perron de la maison où… Non. Grace cligne des yeux. Une fois. Deux fois. Si, c’est bien lui. Demian. Elle tire sur sa robe, comme si ce machin allait subitement devenir un peu moins hideux, avant de dépasser ses colocataires pour se diriger vers la maison. Vers Demian plutôt. Elle a un peu honte de ne pas être plus jolie pour l’occasion. Si, de là où il est, Sacha ne lui tient pas rigueur, ce ne serait peut-être pas le cas de Demian. Quoi qu’il en soit, quand elle arrive à sa hauteur, Grace ne réfléchit pas et se jette littéralement dans ses bras. Juste parce que ça ne lui a jamais fait autant de bien de le voir. Les yeux fermés, Grace entend ses colocataires saluer Demian avant de rentrer dans la maison pour vraisemblablement les laisser seuls. C’est là que Grace s’écarte à contrecœur de Demian, les yeux rivés sur leurs chaussures respectives. « Qu’est-ce que tu fais là ? » qu’elle demande comme si la raison de sa présence n’était pas évidente.

_________________

I love him, I'm his and everything he is, I am too. I love him, we're one, there's nothing to be done, not a thing I can do but hold him, hold him forever, be with him now, tomorrow and all of my life — .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mer 3 Sep - 17:53


Ce n’est pas la première fois qu’elle agit comme ça. Elle ne lui ment pas, pas réellement, mais elle ne lui dit pas toute la vérité non plus. Pourquoi ne lui a-t-elle pas parlé de l’enterrement ? Heureusement qu’au bar, les mots fusent et que ses oreilles traînent. C’est de cette façon qu’il en a entendu parler. En vérité, s’il savait que Sasha, l’ami de Grace, était décédé dans un triste accident de voiture,  laissant femme et futur enfant sur le carreau, il ignorait tout des dates importantes le concernant. Dont l’enterrement. Pourtant, le grand blond aurait aimé être là, pour soutenir sa demoiselle en détresse. Il n’aurait pas pleuré, il le connaissait à peine de toute façon. Il n’aurait même pas pris la peine de faire un dernier hommage au défunt. L’hypocrisie, sur ce sujet là du moins, n’est vraiment pas sa tasse de thé et il préfère de loin, se montrer froid et insensible, que faussement concerné. Cependant, il aurait été là, pour offrir sa chaleur et son réconfort à la douce dame de ses rêves. Malheureusement pour lui, il avait appris la date et l’heure un peu trop tard, si bien qu’il se retrouva là, sur le perron de la grande maison vide, à attendre qu’ils aient fini. Il avait semblé au barman que se pointer en retard à la cérémonie, aurait été mal vu, alors il a décidé de changer d’idée, de cap, pour simplement l’attendre là. Le réconfort pouvait bien attendre quelques minutes après tout. Tant qu’il est là pour elle, c’est le principal.

Enfin, une voiture s’engage, non loin de lui et au fur et à mesure, des garçons en sortent. Sohel, Malone, Alexander… Tous en vérité ! Ils sont tous là et Demian les regarde, les uns après les autres, d’un regard un peu torve. Ce n’est pas eux qu’il est venu voir et tous leurs regards, posés sur lui, l’indisposent, le rendent nerveux et l’agacent. Il claque d’ailleurs la langue, une seule fois, parce qu’il l’aperçoit enfin. Son visage se tend une seconde, avant que sa mâchoire ne se serre. Il n’a pas été préparé une seconde à un tel spectacle et au bout de quelques secondes, c’est la colère qui vient l’envahir tout entier. Personne ne devrait faire souffrir ainsi la jolie Grace. Pas même ce foutu mort. La colère le rend tendu, et il retient avec peine une remarque qui se serait voulu trop acerbe, trop désagréable. Ce n’est pas le moment de se montrer sous un mauvais jour, après tout, il n’est que le soutien de Grace, rien de plus, rien de moins. Alors quand elle arrive près de lui, et qu’elle se jette dans ses bras, il n’attend pas une seconde pour resserrer les siens autour d’elle, comme pour l’empêcher de partir. Il voudrait absorber toute sa douleur, la faire disparaître totalement, jusqu’à ce que rien n’existe plus à part ça, eux deux.

C’est probablement la raison pour laquelle il ne répond pas aux garçons qui le salue. En vérité il s’en moque, la seule chose qui compte actuellement, c’est la douce demoiselle entre ses bras. Rien d’autre ne compte, rien d’autre n’a d’importance. Alors il la serre, jusqu’à ce que, d’elle-même, elle décide de s’écarter. Il esquisse une grimace de quelques secondes, avant de finalement la lâcher, à contrecœur. Sa question le fait sourire, une seconde, avant que son visage ne se ferme de nouveau. Il voudrait répondre que ce n’est pas grâce à elle qu’il est là. Il voudrait répondre que s’il attendait qu’elle se manifeste, il ne se passerait rien entre eux… Mais il se tait. Parce qu’il sait que ce n’est pas le moment. Parce qu’il sait qu’elle a probablement autre chose en tête. Alors il essaye de prendre une voix douce, pour murmurer. « Je suis là parce que tu as besoin de moi. Tu te souviens pas ? Je t’ai dis que j’allais m’occuper de toi, jusqu’au mois de février. » En douceur, il vient poser ses lèvres sur son front, après avoir pris son visage entre ses mains. Il veut simplement transmettre sa chaleur et essayer de la faire se sentir mieux, juste un peu. « J’aurais pu venir avec toi tu sais… » Et ce même s’il ne le connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mer 3 Sep - 18:39

Mourir dans un accident de voiture. Un hasard. C’est cruel comme destin. Surtout pour quelqu’un d’aussi jeune que Sacha. Encore plus quand on sait ce qu’il a laissé derrière lui. Sacha aurait du construire une famille avec la fille qu’il aime et, petit à petit, réaliser tous ses rêves. Il n’en arrivera jamais rien et Grace ne sait pas vraiment quoi retenir de ce tragique évènement. Est-ce possible qu’il y ait une leçon de vie derrière tout ça ? Ou est-ce que la mort de Sacha a été juste vaine ? Grace frissonne, c’est horrible de penser ça. Mais c’est le cas. Sacha est mort pour rien à part rendre le monde un peu plus triste et incertain. Parce que ça, Grace l’a enregistré : on n’est jamais sûr de rien. Alors elle devrait probablement profiter de la vie, s’y ouvrir un peu plus, et –éventuellement- arrêter de pleurer.  Ça paraît simplement au-dessus de ses forces pour le moment. Grace n’y croit plus. La vie, c’est trop précieux et trop fragile à la fois. Et c’est injuste parce qu’on a jamais assez vécu avec uniquement une seule vie. Particulièrement quand celle-ci est aussi brève que la vie de Sacha l’a été. Grace n’a jamais imaginé que ça puisse être possible. A travers ses yeux, tout est éternel. Avant le décès de Sacha, elle n’a jamais pensé à ce que la mort pouvait être. Pauvre petite chose qui s’imaginait qu’elle avait le temps d’y penser plus tard.  Tout se précipite dans sa vie, s’accélère. Aujourd’hui, elle a dit au revoir à Sacha et dans quelques mois, elle allait mettre au monde un enfant. C’est juste… Trop. Mais dans les bras de Demian, Grace semble oublier tout ça. Rien qu’un instant, elle ne pense à rien, profitant simplement de la chaleur humaine du grand blond. Pourtant, ces dernières heures, elle n’a pas arrêté de passer de bras en bras sans que ça ne change quoi que ce soit à sa tristesse. Pourquoi n’y a-t-elle pas pensé toute seule ? Demian n’est pas la solution mais il est définitivement capable de la faire se sentir mieux. Et Grace l’a tout bonnement mis dans un coin de sa tête, l’écartant encore une fois d’un passage marquant de sa vie. Ce n’est pas de l’égoïsme, elle ne cherche pas non plus à lui mentir. Encore moins à le blesser. Mais c’est ce qu’elle fait, inconsciemment, en l’écartant de sa vie à chaque fois qu’elle devient un peu plus dure à porter. Néanmoins, Demian est encore là. Infaillible, prêt à tout pour les beaux yeux de Grace. Ils sont nombreux à se méfier du beau blond, nombreux à se tromper –un peu- à son sujet. Mais pas assez à estimer à sa juste valeur la grande maladresse de Grace pourtant susceptible de briser même le plus fort des hommes. « C’est vrai. T’as dit ça. » prononce finalement Grace, chaque mot peinant à sortir de sa bouche. La tête baissée vers le sol, Grace se redresse légèrement quand Demian vient prendre son visage entre ses mains. Son cœur semble se réanimer. C’est comme s’il avait attendu Demian pour le faire. Plus efficace encore qu’un électrochoc. Quand le barman dépose un baiser sur le front de la jeune femme, c’est toute sa personne qui se réchauffe. Elle soupire, quelque chose qui ressemble à du soulagement. Venir avec elle ? Grace fait une petite moue et, après quelques secondes sans savoir quoi faire, se hisse sur la pointe des pieds pour déposer ses lèvres sur celles de Demian. Une manière de le remercier, très certainement. Et puis elle redescend sur la terre ferme et plonge son regard dans celui du trentenaire. « Non. Tu n’aurais pas pu. J’étais… » Grace cherche le mot. « Pathétique. » Et elle doit bien avouer qu’elle se trouve encore pathétique maintenant. Elle se garde bien néanmoins de le dire, haussant les épaules à la place. « T’as raison. J’ai besoin de toi. » Une pause, quelques secondes qui passent. « Mais j’ai aussi besoin de mon lit. Est-ce que… » Est-ce qu’elle allait vraiment faire ça ? Inviter le loup dans la bergerie ? Faut croire que oui. « Est-ce que tu veux rentrer ? » Et dans son regard, on peut presque lire un "s'il te plait".

_________________

I love him, I'm his and everything he is, I am too. I love him, we're one, there's nothing to be done, not a thing I can do but hold him, hold him forever, be with him now, tomorrow and all of my life — .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mer 3 Sep - 21:22


Il essaye vraiment de ne pas montrer sa contrariété. Après tout, il sait très bien qu’elle ne fait pas exprès de l’exclure ainsi. La demoiselle l’a déjà avoué, quelques temps plus tôt et ça n’a probablement pas changé. Elle ne fait pas exprès… Et même si ça lui fait du mal, le barman ne peut pas lui en vouloir. C’est comme ça, il doit juste s’y habituer. Et supporter. Et la soutenir. Ce qu’il fait maintenant, en la serrant fort dans ses bras et en humant son odeur. Elle ne va pas bien, sa douce demoiselle et il essaye tant bien que mal, de la rassurer et de la faire aller mieux. C’est pour cette unique raison, qu’il évite de dire tout ce qui lui passe par la tête. Sa grande maîtrise lui permet de garder pour lui ses remarques acerbes et heureusement. Sa tête remue, de droite, à gauche, pour ne rien lui dire d’autre que ses quelques mots. Et finalement il l’observe, lorsqu’elle se décolle de lui et qu’il prend son visage entre ses mains. C’est vrai, au fond, qu’il l’a connu plus séduisante, plus féminine et diablement plus sexy. Là, elle ne ressemble pas à grand-chose, mais finalement, ça ne change rien du tout pour le barman, qui la trouve toujours aussi jolie, toujours aussi… Grace. « Oui je l’ai dit, et je compte bien tenir parole ma belle. » Il essaye de ne pas trop se formaliser de sa réponse suivante. Bien sûr qu’elle est pathétique, vu qu’elle est triste et qu’elle affronte la mort. Qui ne l’est pas dans des situations comme celle là ? Lui-même l’a été, plus de trois ans auparavant, lorsque sa douce Alicia est morte. Pendant une seconde d’ailleurs, il se crispe, au souvenir de son amour perdu. Au final, elle n’a rien à voir avec Grace, rien du tout. Certes, elles ont la même beauté fragile et la même naïveté, mais c’est bien les choses qui les rapproche. Même les sentiments qu’il ressent maintenant pour la blondinette, n’ont rien à voir avec ceux qu’il a un jour ressentis. Plus forts, plus purs, et probablement aussi plus sincères, il se rend compte maintenant, en les ressentant, qu’il n’a jamais réellement aimé Alicia comme elle l’aurait mérité, loin de là…

Il essaye finalement de faire abstraction de ces constatations, pour se détendre légèrement et sourire. Les lèvres de la belle, sur les siennes, le rende heureux et il ne peut donc que montrer ses dents. Après tout, si elle doit pleurer, autant que le géant, lui, se mette à sourire. Pour la rassurer et aussi lui montrer que la vie continue, malgré tout… « Tu n’es pas pathétique Grace. Tu es triste et tu as l’impression de ne plus pouvoir sourire. C’est normal. J’aurais pu être là tout de même. » Il ne l’aurait pas juger, pour sûr… Il tenta un sourire un peu plus grand qui s’effaça soudain au profit d’une expression de surprise sincère. Le fait qu’elle parle de son lit, était plutôt normal mais… la suite de sa phrase le fit réagir, plutôt brusquement et physiquement. Tout son corps frissonna soudain, à la perspective d’entrer dans la chambre de Grace. La plupart aurait trouvé ça pervers et aurait d’ailleurs eu raison. Demian, l’homme à sexe, n’en avait pas eu depuis de longues semaines et la perspective d’être aussi proche de la demoiselle, le rend… tremblant. Il se force pourtant à ne pas le montrer, pour ne pas l’effrayer, déjà, mais aussi parce que même lui, trouve ça inconvenant. Ce n’est pas le moment après tout. « Oui bien sûr. Si tu penses que ça peut t’aider, je te suivrais où tu le désires Grace. » Sa voix, n’est presque pas tremblante et il s’en félicite. En vérité, il semble même, presque normal et c’est une bonne chose au final. Alors il prend sa main, doucement, avant de la laisser le guider dans la maison. Même s’il ne voit personne, le barman à l’impression de sentir mille regards sur lui, qui le rendent mal à l’aise. Il prend sur lui pourtant, jusqu’à pénétrer dans l’antre de sa bien aimée. Comme il a pu s’y attendre, elle n’a rien à voir avec son appartement et il apprécie réellement d’être là. « C’est magnifique… » qu’il souffle finalement, sans parvenir à se retenir…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mer 3 Sep - 23:22

C’est nouveau pour Grace d’être attachée de cette façon à quelqu’un et il y a plein de choses qui lui échappent. Ça s’explique par son manque d’expérience, évidemment. Mais aussi par le fait que Grace n’arrive pas à saisir au moins la moitié des sentiments pourtant communs d’un être humain. Elle n’arrive déjà pas toujours à analyser la totalité des siens alors elle n’allait pas devenir une experte pour ce qui est de comprendre les états d’âme des autres. Grace ne voit pas. Ou préfère ne pas voir, qui sait vraiment. En tout cas, il est certain qu’elle ne réalise pas qu’elle puisse avoir blessé Demian en lui épargnant les événements sordides de sa vie. Parce que tout ça, au final, c’est sordide. En emménageant dans cette grande maison avec ses amis les plus proches, Grace était sensée être heureuse. Et il y a de ça. Forcément. Mais ce que Grace ne savait pas à l’époque, faute d’avoir eu une vraie famille, c’est que tout foyer connaît ses drames. Et, franchement, la jeune femme n’a pas assez de ses dix doigts pour compter tous les bouleversements que sa petite troupe a connu. C’est du boulot de cohabiter avec tout ce beau monde mais Grace compte bien tenir le coup. Avec eux. Pour rien au monde elle ne quitterait cette maison. C’est chez elle. Pas parce qu’elle y a sa chambre mais parce que la plupart de ses amis y sont. Là où ils se trouveront, Grace se sentira chez elle. Aussi simple que ça. D’ailleurs la chaleur de son foyer lui manque. Et plus spécialement celle de son lit. Grace adorerait s’y allonger et ne plus jamais avoir à en bouger. Ou au moins le temps qu’elle se sente un peu mieux. Mais elle n’a pas le droit de se laisser abattre. Même par quelque chose d’aussi violent que la mort. Faire face. Cette fois, ça n’allait vraiment pas être évident. Mais quand Demian lui affirme qu’il allait tenir parole, ça paraît un peu moins inaccessible à Grace. N’est-il pas la preuve vivante qu’on peut se remettre de tout ? Enfin, à peu près tout. Être plus ou moins rétabli quoi. Demian tient sur ses deux jambes mais Grace est bien placée pour savoir que c’est une âme torturée. D’ailleurs, elle est sensée l’aider à aller mieux. C’est la promesse qu’elle lui a fait en tout cas. Pour seule réponse, Grace secoue la tête. Ce n’est pas qu’elle ne le croit pas. Bien au contraire. Elle sait simplement qu’elle n’a rien de belle pour le moment et ça la désole. Rien que pour ça, Demian ne devrait pas être là. C’est bête mais, en temps normal, elle ne se serait jamais montrée sans être un minimum apprêtée. Mais voilà, Demian est là et pour ce qui est de sa tête, elle ne peut plus faire grand chose. Peut-être qu’un sourire l’embellirait mais si Demian y arrive, Grace s’en sent bien incapable. « Non. » Bornée, Grace ? A peine. « Tu n’en as rien vu et c’est très bien comme ça. » reprend Grace avec un peu moins d’aplomb cette fois. Peut-être qu’elle allait le blesser. Encore une fois. Mais ce n’est pas dans ses intentions. Grace est juste bien contente que seulement un cercle très restreint de personnes l’ait vu perdre les pédales à l’église. Demian n’était heureusement pas dans l’audience. Ça rend les choses un peu plus supportables. Le sourire du grand blond s’efface et Grace ne sait pas quoi en penser. Est-ce qu’il allait refuser ? Partir ? Elle le regarde attentivement, attend sa réponse avec une certaine appréhension. Mais elle est positive. Ça sonne de manière tellement naturelle dans la bouche de Demian que, finalement, Grace se sent stupide d’avoir craint qu’il ne la repousse. Main dans la main, ils passent la porte d’entrée. Ils prennent directement l’escalier en face d’eux et longent le couloir qui mène à la chambre de Grace en passant devant celles d’Alexander et de Malone. Dieu merci, ils ne croisent pas le brun d’à côté. Il ne manquerait plus que ça. En soupirant, Grace entre dans sa chambre, suivie de près par son géant de petit-ami. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est une chambre ordonnée où chaque chose à sa place. Accueillante aussi, à l’image de Grace. La blondinette lâche la main de Demian et s’assoit timidement sur le bord de son lit. Mais quelque chose manque. Alors, sans dire un mot, elle se relève pour reprendre la main du barman et l’attirer jusque dans son lit. « T’es tellement parfait avec moi que… » Grace pose ses deux mains sur le torse de Demian et le pousse doucement pour qu’il s’allonge.  « Je ne sais pas comment te remercier. » Grace murmure sans même s’en rendre compte. Elle s’allonge à son tour mais sur le ventre, ses doigts jouant avec les nombreux boutons de la chemise de Demian.

_________________

I love him, I'm his and everything he is, I am too. I love him, we're one, there's nothing to be done, not a thing I can do but hold him, hold him forever, be with him now, tomorrow and all of my life — .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Dim 7 Sep - 15:11


Encore une fois, il se sent un brin blessé par l’attitude de celle qui fait pourtant battre son cœur. C’est probablement idiot, mais plus en semble le pousser loin de sa vie, plus il a envie d’en faire parti, dans les moindres détails. Même lorsqu’elle est moche, lorsqu’elle a tellement pleuré que ses yeux en sont rouges et gonflés, même lorsqu’elle dort ou même lorsqu’elle ressemble à un sac à patate. C’est ça la vie à deux après tout, mais elle n’a pas l’air de se considérer réellement en couple avec lui et c’est probablement ce qui lui fait le plus de mal. Pourtant il est là, à côté d’elle, avec un petit sourire rassurant aux lèvres. Elle en premier. Peu importe à quel point son cœur est meurtri, à quel point il a envie de s’enfuir jusqu’à son bar pour se bourrer la tronche jusqu’à plus soif. La seule chose qui compte maintenant, c’est la petite demoiselle triste, qu’il accompagnera jusqu’au bout du monde si elle le lui demande. Dans l’histoire, c’est bien lui qui est pathétique. Il en fait trop et le sait pertinemment, cependant il sait ce que c’est, de perdre la personne la plus importante de sa vie et il ne compte pas recommencer de sitôt. Tout ce qu’il cherche à faire, de part son attitude, c’est garder sa Grace près de lui, rien de plus, rien de moins. « Si tu le dis… » Il préfère ne rien dire d’autre, parce que les mots qu’il a envie d’employer sont tout sauf agréables et encore une fois, il ne veut pas se montrer sous un mauvais jour. Pas en face de Grace. Alors le géant blond hausse les épaules et se laisse entraîner dans la maison, sans rien ajouter. Un jour probablement, toute cette frustration, tous ces non-dits, viendront amplifier une dispute, mais pour l’instant, rien de tout ça.

En entrant dans la chambre, le barman n’a pu s’empêcher de lâcher une expression de ravissement. Cette pièce n’a rien à voir du tout avec son appartement et rien qu’avec cette vision, il se rend compte que la belle demoiselle n’a rien à faire du tout chez lui, pas à long terme en tout cas et certainement pas en l’état. Il ne remarque pas tout de suite qu’elle a lâché sa main, tant il est en train d’observer les alentours. Au bout de quelques secondes finalement, il vient poser son regard sur elle et une nouvelle fois, il sourit. Cette fois, c’est un peu plus naturel, un peu moins hypocrite. Tout simplement parce que sa demoiselle, dans son décor, est magnifique et ce, malgré sa robe un peu moche et sa tête triste. Il ne se rend pas compte aussitôt qu’elle s’est relevée et qu’elle l’entraîne vers le lit. Probablement parce que ça lui semble irréel. Une scène qu’il a tellement attendu, qu’il n’a pas l’impression que ça puisse être possible. Fait probablement étrange, mais lorsqu’il se retrouve allongé sur le lit, il n’a aucun souvenir de son trajet jusque là. Peut être parce que Demian essaye de comprendre l’attitude de la demoiselle, qui n’a jusque là, fait aucun geste de ce genre envers lui. Alors il se remet à sourire, après une expression un peu hébétée.

Son souffle se bloque une seconde, alors qu’elle s’allonge presque sur lui et que sa main se fait joueuse sur son torse. Ses doigts ne font pourtant que l’effleurer, mais il a l’impression qu’un million d’explosion a lieu dans son corps. Il ne lui répond pas tout de suite, afin d’être sûr de maitriser sa voix. Au bout d’une minute pourtant, il prononce ces quelques mots, d’une voix un peu trop rauque. « Tu n’as pas besoin de me remercier. Je ne suis pas parfait, loin de là. » Il aurait voulu continuer, il aurait voulu expliquer que c’est de son devoir de s’occuper d’elle, dans les moindres moments, pour que sa vie soit un peu moins dure à porter. Pourtant, il n’y parvient pas. Un de ses doigts, s’est glissé malencontreusement entre deux boutons, jusqu’à effleurer sa chair et il ne parvient pas à garder les idées claires. Si bien qu’il pivote soudain, l’entraînant dans son mouvement, pour se retrouver au dessus d’elle. Ses yeux se plantent dans les siens et il n’hésite qu’une seconde, avant de plonger sur ses lèvres, presque impérieux. Un baiser de ce type, il l’attend depuis longtemps et sa patience, jusqu’ici mise à rude épreuve, semble avoir fondue comme neige au soleil. Ce baiser est un appel à bien plus, comme le montrent ses lèvres, qui jouent habilement avec les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Lun 8 Sep - 0:12

Grace finira sûrement par être désolée. Désolée d’avoir été blessante. Parce que même si elle ne s’en rend pas compte, ça lui retombera tôt ou tard dessus. Et elle détestera ça. Elle découvrira alors qu’elle s’est montrée égoïste, sûrement trop focalisée sur ses propres problèmes pour voir qu’elle est en train de rajouter de la difficulté à une relation qui a déjà du mal à grandir. C’est qu’elle a encore tout à apprendre la petite Grace et elle a l’impression que ça presse. Elle a toujours été impatiente, pleine d’entrain. Du genre à profiter de la vie à fond. Mais aujourd’hui plus que jamais, Grace sent qu’il y a une véritable urgence à vivre. Sacha est parti. Comme ça. D’un coup. Ça pourrait lui arriver à elle aussi. Ça pourrait même arriver à Demian qu’elle a toujours vu comme étant invincible jusque-là. Le problème ne vient pas vraiment du fait que tout ça, la vie, semble éphémère mais plutôt de cette impression qu’a Grace de ne pas profiter suffisamment de la chance qu’elle a de pouvoir pleurer son blond décoloré. Certes, elle s’en serait bien passée. Mais elle est encore là, bien vivante, tout contre Demian. Et si tout le reste paraît injuste, ça, c’est définitivement son moment préféré de cette journée pourtant infernale. Elle a tout détesté de cette journée. Du réveil le matin au trajet du retour vers la maison. Tout. Son discours, ses pleurs et ceux des autres, ça a été une torture et ça lui a paru interminable. Et puis, en apercevant Demian, c’est comme si elle avait commencé une nouvelle journée. Elle a toujours les yeux rouges et une robe hideuse sur le dos mais elle a cet homme à ses côtés qui lui donne l’impression qu’elle a le droit de sourire. Le droit de chérir l’instant présent, le droit de continuer de vivre. Et si c’est amené à ne durer que l’espace de quelques heures ou même de quelques minutes, ici, dans sa chambre, alors Grace allait tâcher de jouir de ce moment de répit. Au final, elle n’a même pas pensé à ce que la présence de Demian peut signifier aux yeux des autres. Oublié Malone dans la chambre d’à côté, il n’y a qu’elle, son lit, Demian et quatre murs pour les abriter. Et c’est suffisant. Les yeux de la blondinette brillent, une émotion toute nouvelle la gagne alors qu’elle promène ses doigts sur le torse de Demian. Quelque chose qui n’a rien à voir avec le désespoir ou la tristesse. Grace ne saurait y mettre de mots, ils ne feraient probablement que tout gâcher de toute façon, mais elle sait que c’est quelque chose de bien. « Bien sûr que tu l’es. » dit Grace dans un sourire timide, relevant les yeux de sa chemise pour venir les poser sur le visage du beau blond. C’est peut-être fou mais Grace le pense. Et le monde entier peut bien lui chanter le contraire qu’elle continuera de penser que Demian est quelqu’un de foncièrement bon. Grace poursuit son manège sur le buste du grand blond, un peu plus distraitement maintenant si bien qu’elle rentre en contact avec sa peau nue. Elle le remarque à peine à vrai dire, en revanche, elle voit immédiatement le changement d’état de Demian. Si elle est surprise quand il inverse leurs positions ? Un peu. Grace reconnaît néanmoins ce regard et sait ce qui l’attend. Ou plutôt, ce qu’attend Demian. Elle met un moment à réagir à son baiser comme paralysée par ce qu’elle a provoqué chez le barman. Mais quand elle le fait, ce sont ses jambes qui viennent se mêler aux siennes, ses mains qui se perdent dans son dos et ses lèvres qui se prêtent à l’exercice avec un engouement évident. C’est pour ça qu’il est étonnant que la jeune femme vienne interrompre tout ça après seulement quelques courtes minutes d’échange. Elle semble réfléchir alors qu’elle ramène ses mains derrière les oreilles de Demian, les caressant doucement comme pour le faire patienter. Et puis elle hoche la tête. Sans rien dire, elle s’écarte vers l’autre bout de son lit et se redresse. Ses mains tremblent alors qu’elle ramène ses cheveux du même côté pour passer sa robe par dessus ses épaules et l’abandonner dans un coin du lit. Elle se sent mieux de s’être débarrassée de ce truc mais extrêmement tendue de s’être ainsi dévoilée devant l’objet de toute son affection. Mais c’est comme ça que Grace a voulu lui donner son feu vert. Maladroitement. Son cœur dégringolant dans sa poitrine, Grace se rapproche à nouveau du trentenaire. Ses prunelles cherchent celles de Demian et ne les lâchent plus une fois trouvées. « J’ai besoin de me sentir vivante et t’es le seul à pouvoir me faire cet effet-là. » qu’elle souffle pour seule explication juste avant de reprendre les lèvres de Demian.


_________________

I love him, I'm his and everything he is, I am too. I love him, we're one, there's nothing to be done, not a thing I can do but hold him, hold him forever, be with him now, tomorrow and all of my life — .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Lun 8 Sep - 19:59


Ce baiser, il l’a tellement attendu, qu’il lui donne un caractère d’urgence, de besoin, de douleur presque. C’est comme si soudain, son sang s’est transformé en torrent de lave, qui inonde chaque parcelle de son cœur et de son corps. L’effet Grace probablement. Ses lèvres douces, contre les siennes, lui répondent enfin et tout son corps se crispe soudain. Il pourrait se damner, pour chacun de ses baisers. D’autant plus que ses mains, dans son dos, se font caressantes et ses jambes, autour des siennes, le rendent fous. Il aurait pu se faire pressant, passer ses mains sous sa robe, titiller sa peau. Pourtant non, il n’en fait rien, se contentant pourtant de ce baiser, qui l’enivre et lui donne envie de bien plus. Peut être aurait il du, car elle l’arrête déjà. Il grogne, une seconde seulement, de frustration mal contenue. Il soupire ensuite, lorsque ses mains remontent sur lui, jusqu’à sa nuque, ses oreilles et il ferme les yeux, attendant la sentence. Bien sûr qu’elle ne voudra pas le faire. Pas aujourd’hui, pas come ça. C’est cruel probablement, de faire encore attendre le grand blond, mais aussi étonnant que ça puisse paraître, il va le faire. Encore et encore… Il ne la voit pas hocher la tête, mais la sent s’éloigner, si bien qu’il rouvre les yeux, pour les poser sur elle. Bien sûr, il suit chacun de ses mouvements, sachant l’importance de ce moment. Il croit qu’elle va se lever et le virer de là, mais au contraire, elle semble faire tout autre chose. Alors après s’être redressé à son tour, il la fixe, un peu perdu, jusqu’à échapper un bruit étranglé lorsqu’elle enlève finalement sa robe. Ses yeux se perdent sur toutes les courbes qu’ils n’ont pas pu voir jusque là et il sent sa gorge s’assécher doucement. Bon sang qu’elle est belle ! Il retient avec peine toutes les pulsions qui l’amèneraient à lui sauter dessus sans ménagement. Le géant blond préfère de loin la laisser s’approcher, jusqu’à ce qu’elle soit tout près, et qu’elle reparle de nouveau.

Ses raisons lui semblent un peu trop égoïste et pendant une seconde, Demian a l’impression de n’être qu’un jouet entre ses mains et finalement il se mord la lèvre. C’est ce qu’il est, bien sûr. Depuis qu’il a décidé de ne pas agir avec elle comme avec Alicia. Ce bout de femme peut faire de lui ce qu’elle désire et au final, il n’a même pas envie de s’en plaindre. Alors lorsqu’elle vient l’embrasser de nouveau, il passe sa main sur sa joue, puis dans sa nuque, avant de rompre le baiser à son tour. « Ca tombe bien ! J’ai besoin de me sentir vivant et t’es la seule à me faire cet effet là ! » Et il ne ment qu’à moitié au final. A moitié, parce qu’il n’a pas franchement besoin de sexe pour ça. Mais il est vrai en revanche, qu’il a besoin d’elle. Alors il caresse sa nuque, doucement, avant de laisser sa main s’aventurer plus bas, jusqu’à finalement venir se poser entre ses seins. Tout ce qu’il désire, c’est sentir les battements de son cœur sous sa paume, juste une seconde de plus, avant de finalement la pousser en douceur, pour la faire s’allonger sur le lit. Sans rien dire, il vient parcourir son corps dénudé de petits baisers, très légers, presque caressants. Sa peau est douce, elle sent la fraise et ça le fait sourire doucement. Il part de son nombril, jusqu’à remonter dans son cou, son oreille, dans laquelle il murmure finalement. « Tu es magnifique. » Il aurait pu lui dire qu’il l’aime. Cependant il n’en fait rien, ces quelques mots sont déjà suffisant pour lui.

Soudain il se redresse, pour se débarasser de sa chemise d’un geste vif. S’il est doux et consiencieux avec la belle, avec lui-même, il est plus sauvage, plus brusque. Son vêtement termine dans un coin de la pièce assez rapidement, et puis il se penche de nouveau sur elle, jusqu’à ce qu’il vienne effleurer sa peau de la sienne. Mille frissons semblent se partager son torse et il se mord la lèvre, en la regardant… « Tu es sûre de toi ma belle ? » Jamais il n’a été autant prévenant avec quelqu’un, mais avec elle… Il veut être sûr de faire ça bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mar 9 Sep - 1:35

Grace est imprévisible. Souvent là où on ne l’attend pas. On ne dirait pas toujours mais il y a une foule de choses qui se passent dans sa petite tête. En un rien de temps, Grace est passée d’un état à l’autre. Et dire qu’elle a vraiment pensé utiliser ce lit pour s’y morfondre, Demian à ses côtés. Certes, les circonstances ne s’y prêtent à première vue pas du tout et ça promet d’être hésitant. Mais Grace en a envie. Alors peut-être que ça va trop vite mais Grace a besoin de se sentir proche de quelqu’un. Proche de lui, son géant, celui qui lui donne l’impression d’être en sécurité sitôt qu’elle se retrouve dans l’espace confiné de ses bras. Et c’est bien la première fois qu’elle a pleinement conscience de ce qu’elle fait, de la portée de ses actes. Elle n’aurait d’ailleurs pas quitté sa robe autrement. C’est une invitation à plus, quelque chose que Demian a réveillé chez Grace alors qu’elle ne s’en serait jamais crue capable. Pas maintenant en tout cas, pas après cette première expérience complétement foireuse. Encore moins après l’enterrement de Sacha. Mais ça paraît étrangement loin tout ça, un peu comme un mauvais rêve. Grace a regagné les lèvres de Demian, persuadée de l’avoir convaincu avec trois mots et une robe en moins. Parce que c’est sensé être aussi simple que ça, non ? Quand Demian met fin à leur élan, Grace croit l’espace d’un instant que ça allait s’arrêter là. Et s’il lui disait qu’il préférait que ça se passe autrement ? Ailleurs ? Dans une maison où il n’y a pas toute une tribu de gamins de son âge ? De manière un peu moins improvisée ? Grace ne lui en voudrait pas. Elle lui impose déjà tellement de choses. Si elle se mettait maintenant à décider de leurs moments conjugaux… Ce serait peut-être trop. Surtout pour Demian, si patient depuis le début. Grace ouvre ses yeux jusque-là fermés quand la voix du grand blond se manifeste. Ce n’est pas un désistement. Ça tombe bien même. Pour le coup, elle se sent même bête d’avoir douté. La main de Demian parcourt la nuque de la jeune femme, finit par se loger sur sa poitrine. Est-ce qu’il entend tout le boucan que fait son cœur ? A vrai dire, il doit tout au plus le sentir et Grace essaye en vain de calmer le battement frénétique des ses ventricules. Plus elle y pense d’ailleurs, plus ça semble s’accélérer. Et ça s’atténue à peine quand Demian délaisse la poitrine de Grace pour aventurer ses lèvres sur son corps. La blondinette ferme à nouveau les yeux, profitant de la myriade de sensations que lui procure les caresses de Demian. C’est grisant. Trop pour qu’elle se rappelle qu’aujourd’hui elle n’est pas aussi belle que Demian lui fait croire. Le trentenaire s’écarte et cette fois Grace ne s’en inquiète pas. Elle fait bien d’ailleurs puisqu’il ne fait qu’enlever sa chemise. C’est à ce moment-là que Grace se rend compte qu’il est entièrement vêtu de noir. Ça la touche. Beaucoup. Parce qu’il n’était pas obligé. A vrai dire, il n’est pas obligé d’être là non plus et pourtant il est apparu comme par magie sur le perron de la maison tout à l’heure. Sans que Grace n’ait un mot à dire. Et, c’est bête, mais il n’en faut plus à la jeune femme pour que ses envies se décuplent. Pour le coup, la question de Demian paraît dérisoire. Le regard de Grace crie déjà la réponse mais, du bout des lèvres, elle vient l’appuyer. « Certaine. » La main délicate de la jeune femme se pose sur le torse maintenant dénudé de Demian, en caresse les contours, avant de remonter vers son visage pour le ramener contre le sien. Ça gronde dans son ventre, le désir qui se manifeste et qui la paralyse presque. Un peu ambitieuses, ses mains se dirigent maintenant vers la ceinture de Demian. La partie la plus technique de l’opération. Finalement, elle ne s’en sort pas trop mal. Un talent caché ? Allez savoir. C’est en revanche un peu plus compliqué quand il s’agit de retirer le pantalon du trentenaire. Est-ce que c’est vraiment possible de faire ça seulement avec deux mains ?

_________________

I love him, I'm his and everything he is, I am too. I love him, we're one, there's nothing to be done, not a thing I can do but hold him, hold him forever, be with him now, tomorrow and all of my life — .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Jeu 18 Sep - 16:46



Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Ven 19 Sep - 1:43

La dernière fois qu’elle s’est retrouvée dans cette position, Grace a vite perdu le contrôle des choses. C’est allé vite, beaucoup trop, et Malone en paie aussi les conséquences aujourd’hui. Là, la blondinette a presque l’impression d’avoir les choses en mains. Sauf qu’elle ne sait pas vraiment ce qu’elle fait. Elle espère un instant qu’en prenant des initiatives cela passerait inaperçu mais finit par comprendre que c’est tout le contraire. Quand Grace a rejoint Malone dans son lit après un vilain cauchemar qui a mené à la conception d’un bébé, elle ne se souvient pas s’être autant soucié de bien faire. Et ce malgré l’expérience qu’elle sait que Malone a. Il a seulement vingt ans. Un an de plus que Grace à tout casser. C’est dérisoire par rapport aux années qui la séparent de Demian. Alors, oui, elle a la pression. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle songe à faire marche-arrière. Elle est trop décidée pour ça. Et trop amoureuse aussi. C’est comme ça que c’est sensé se passer quand deux personnes s’aiment. Et Demian l’aime… Forcément. Ils n’en seraient pas là si Grace n’en était pas persuadée. Cette fois, ça allait se passer dans les règles de l’art, avec la même maladresse qu’une première fois. Grace a presque envie de le remercier quand le grand blond retire ses mains du merdier qu’est son pantalon pour l’enlever tout seul. Elle évite cependant. Le ridicule ne tue pas mais ce n'est quand même pas une raison. Et puis, elle n’y pense finalement plus alors qu’il couvre son cou de baisers arrachant à la jeune Grace un soupir. Comme pour l’inciter à rester là, Grace s’agrippe à la nuque du barman. Ses mains sur son corps s’attaquent aux derniers bouts de tissu qui la couvrent et Grace se sent défaillir. Ça y est, ça va arriver. Et bon sang, qu’est-ce qu’elle peut en avoir envie ! Demian aussi, visiblement, puisqu’il se défait de ses sous-vêtements. Un moment de flottement ensuite où les deux amants ne font que se regarder dans le blanc des yeux. Un court instant avant que le barman revienne prendre possession des lèvres de la jeune femme. Grace passe une main dans ses cheveux, sur ses joues, le pressant un peu plus contre elle. Arrive ce fameux moment qu’elle a zappé avec Malone. C’est bête, elle n’y prête même pas attention. Décidément, elle n’allait jamais apprendre à ce rythme-là. Elle ferait peut-être mieux d’ouvrir un manuel un jour. Qui sait, elle y apprendrait peut-être même à être une formidable amante. Parce que là, elle a comme un doute qui se renforce quand Demian… s’absente. C’est le mot. Il la regarde mais Grace n’est même plus sûre qu’il la voit. Quelques secondes seulement de panique que Grace oublie bien vite, obnubilée par son cœur qui bat la chamade et ce premier contact si particulier avec sa moitié. Elle ferme un moment les yeux comme pour mieux se concentrer sur ce qui se passe et gémit faiblement sans même s’en rendre compte. C’est qu’elle aime ça la petite et elle rouvre les yeux juste pour constater que c’est bien réciproque. Pour accentuer les mouvements du beau blond, elle passe ses jambes autour de lui, sa main dans son dos et l’autre sur son torse. Elle en veut plus, Grace veut tout de lui. Et pour le montrer, elle attrape avec fougue les lèvres de Demian. Toujours très subtile la Grace. Si elle a eu un peu peur à l’idée de se donner à l’homme nettement plus expérimenté qu’est Demian, elle a désormais seulement peur que ça s’arrête trop vite. La présence du grand blond, sa proximité avec elle, ce qu’il lui fait ressentir… C’est une pause inespérée dans la vie beaucoup trop compliquée à gérer de la jeune femme. Cette dure réalité paraît loin, inexistante. Grace apprend à aimer avec son corps, une réalité bien plus sympathique.

_________________

I love him, I'm his and everything he is, I am too. I love him, we're one, there's nothing to be done, not a thing I can do but hold him, hold him forever, be with him now, tomorrow and all of my life — .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Dim 21 Sep - 23:54



Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller


TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mar 23 Sep - 1:31

Grace est fébrile, traversée du bout de ses orteils à la racine de ses cheveux par une chaleur nouvelle. Elle aurait aimé pouvoir se fondre toute entière dans Demian, ne faire plus qu’un avec lui. C’est leur moment. Grace sent son petit cœur faire des cabrioles dans sa poitrine alors que ses lèvres se perdent sur celles du géant blond. Grace se sent vivante, c’est exactement ce qu’elle avait espéré en attisant le désir de Demian, en provoquant cette situation. Est-ce qu’elle aurait seulement pu rêver mieux pour ce premier corps à corps avec Demian ? Quand on y pense, les circonstances dans lesquelles tout ça a commencé sont sordides. Le décès d’un ami, l’enterrement de ce dernier… Ce n’est pas vraiment propice à ce genre de réjouissances. Et pourtant, c’est en train d’arriver. Et ça a tout simplement l’air juste. Naturel. Grace se sent à sa place. Sûrement parce qu’elle l’est. Plutôt étonnant quand on sait à quel point la blondinette est paumée. Sa vie est en ce moment même un véritable chaos mais elle a Demian. Fidèle et fiable. Solide aussi. Assez pour devenir son point d’ancrage. Peu importe au final si le monde s’écroule autour d’eux… Tant que ce moment durera, Grace se sentira à l’abri de tout. Sa respiration se fait haletante, ses bruitages se perchent dans les aigus. Grace ne maitrise plus ce qu’elle fait et sa tête est vide de toute pensée parasitaire. Ça fait du bien, c’est le cas de le dire. Grace en vient presque à regretter de n’être pas passée à l’acte avec Demian avant. Faut dire qu’après le fiasco de sa première fois, elle a préféré éviter de tenter le diable. Sauf que maintenant qu’elle sait ce qu’elle a loupé, elle remet sérieusement en question tous les doutes qu’elle a pu avoir jusque-là. Grace balance sa tête en arrière, son menton pointant le plafond. Elle a du mal à se faire discrète et se serait bête d’ailleurs d’essayer de refréner ce plaisir qui monte en elle. Ça explose dans tous les sens si bien que Grace sent à peine les bras de Demian passer autour d’elle. Elle est ailleurs et n’atterrit que lorsqu’elle entend les mots du beau blond. Elle ouvre les yeux d’un coup comme pour s’assurer qu’il n’y a personne d’autre ici qui aurait pu lui dire un truc pareil. C’est bête. Evidemment que c’est Demian qui vient de parler. Ce n’est pas comme si elle n’avait pas déjà deviné en plus. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir à quel point le géant tient à elle. Et Grace a l’habitude de distribuer ses trois mots autour d’elle, en couvre régulièrement ses amis. Alors pourquoi les mots ne sortent-ils pas ? Pourquoi est-ce qu’elle se retrouve à regarder bêtement Demian dans le blanc des yeux ? Heureusement, il finit par s’écarter et se laisse retomber aux côtés de Grace. Peut-être qu’elle pourrait faire comme si elle n’avait rien entendu ? Ou peut-être pas. Il a l’air si heureux d’un coup, ce serait idiot de tout gâcher. Grace rassemble le peu de courage qui lui reste après sa sympathique virée à l’église et s’appuie sur ses bras pour se redresser légèrement. « Moi aussi. » qu'elle parvient difficilement à articuler. C’est nul, Grace se sent terriblement nulle. Elle se pince la lèvre en levant les yeux au ciel, fatiguée par ses propres bêtises. Ce n’est pourtant pas compliqué, Demian ne vient pas de la demander en mariage non plus. C’est qu’un tout petit je t’aime. Et c’est plutôt mignon d’ailleurs. Si ça a d’abord étonné Grace, ça lui a surtout fait plaisir. « Moi aussi je t’aime » qu’elle murmure presque en posant sa tête contre l’épaule du trentenaire. Elle vient nicher son visage contre sa peau et soupire de contentement. Elle cherche la couverture des pieds et, une fois trouvée, la ramène sur eux en prenant le relais avec ses mains. « T’as quelque chose à faire ? Là, tout de suite ? » Grace aurait aussi pu lui demander directement de ne pas partir. Ou qu’il attende au moins qu’elle soit endormie. Elle a sommeil d’un coup la petite Grace, ses yeux se ferment tout seul.

_________________

I love him, I'm his and everything he is, I am too. I love him, we're one, there's nothing to be done, not a thing I can do but hold him, hold him forever, be with him now, tomorrow and all of my life — .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian) Mer 8 Oct - 13:54


La tension monte dans tout le corps du géant alors que les mots sont lâchés. Ils sont importants pour lui, car il ne les a pas prononcés depuis presque quatre ans maintenant. Et plus encore parce qu’il sait très bien que ce ne sont pas des mots prononcés à la va vite. Non, il les pense vraiment et a presque peur que ça ne soit pas réciproque. Après tout, la demoiselle est avec lui, accepte qui il est, mais ça ne veut pas dire qu’elle l’aime elle aussi. Encore une fois, il gamberge, ce n’est pourtant pas à son habitude, mais avec Grace, cela pourrait presque le devenir. Les et si envahissent son esprit et lui pourrissent ce moment si parfait. Alors pendant qu’elle le regarde, il préfère se détourner et s’installer à côté d’elle, avant de perdre son doux sourire. Au moins, si jamais elle ne dit rien, il pourra toujours enfouir sa tête dans l’oreiller pour masquer sa déception. Le moment est horrible maintenant car plus les secondes passent, puis il se fait à l’idée de ne pas recevoir les mots tant attendus. C’est stupide pourtant, il n’y a aucune loi imposant à quelqu’un de répondre lorsqu’un autre lui dit ces quelques mots. Le grand blond est à deux doigts de se morfondre, lorsqu’elle se redresse finalement. Son regard est irrémédiablement attiré par celui de sa blondinette et il s’accroche à ses lèvres quand elle reparle. Et enfin la voilà, sa réponse. Oui, elle aussi elle l’aime. Et ça emplit le cœur du dealer de joie. Qui aurait pu croire qu’un jour Demian retrouverait un amour aussi pur ? Pas lui en tout cas et ça le perturbe plus qu’il n’aurait cru. Durant toutes ces années, le géant n’a pas cru avoir changé. Pour lui, il était toujours le dealer pas commode qui couche avec tout le monde. Et Grace s’est écrasée dans sa vie, jusqu’à le rendre fou d’amour pour elle. Jamais il n’aurait pu croire devenir aussi doux, aussi attentionné, mais le fait est qu’il a changé en vérité. Il n’est plus aussi mal dans sa peau, aussi détruit par la vie. Pour la première fois depuis longtemps, il espère enfin pouvoir être heureux d’être avec la demoiselle… En profiter, plutôt que de se détruire à petit feu comme la dernière fois…

Toutes ces pensées envahissantes, disparaissent finalement lorsqu’elle prononce les 3 mots à son tour. Entendre un moi aussi, c’est déjà beaucoup pour le trentenaire mais cette fois, c’est pour de vrai. Un vrai je t’aime qui le fait trembler. Aussi quand elle pose sa tête sur son épaule, il dépose un doux baiser dans ses cheveux, ses pensées parasites refoulées au fin fond de son esprit. « Non. Je vais rester avec toi si ça ne te dérange pas. Je passerais bien un peu de temps dans ton lit ma chérie. » De nouveau, il l’embrasse dans les cheveux et reste dans cette position, avant de ramener son bras sur elle, pour l’envelopper de sa chaleur. Il se sent bien là, dans cette position et pourrait bien y rester pendant longtemps. « Ouep, je reste ici jusqu’à ce que tu ais assez dormi. Je veille sur ton sommeil alors dors maintenant… » Et il ferme les yeux à son tour, même s’il sait très bien qu’il ne dormira pas.. Non, il a une mission et compte bien l’honorer. Il veillera sur le sommeil de son ange…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: two sets of skins and lots of sweat and tears (demian)

Revenir en haut Aller en bas

two sets of skins and lots of sweat and tears (demian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-