AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

something i need to tell ♣ Mathys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: something i need to tell ♣ Mathys Mer 20 Aoû - 16:12

Les sourcils froncés, Evie fit la moue alors qu'il n'y avait vraisemblablement rien ici qui puisse convenir à ce qu'elle cherchait. Mathys voulait un kangourou. Un kangourou. Et elle devait trouver ça où, un kangourou ? Et puis, soudain, les prunelles de la jeune femme s'illuminèrent et elle se dirigea vers le rayon des jouets, persuadée qu'elle aurait peut-être une chance de trouver ce qu'elle cherchait là-bas. Elle avait perdu l'habitude de se promener dans cette section des boutiques et des magasins puisque ses frères et sa soeur étaient désormais des adultes, mais un sourire étira ses lèvres à l'idée qu'elle devrait bientôt parcourir les étalages à la recherche de quelques jouets pour des nourrissons, sans doute accompagnée de Lonán. Elle avait beaucoup de chance de l'avoir, mais elle profitait aujourd'hui de sa journée de congé afin d'aller voir Mathys. Si son meilleur ami savait déjà qu'elle était amoureuse de l'animateur de radio, il n'était pas encore au courant de sa grossesse et elle désirait à tout prix qu'il l'apprenne d'elle et non pas de la bouche de quelqu'un d'autre.

Et puis, alors qu'elle parcourait les jouets du regard afin de trouver quelque chose qui puisse correspondre, elle tomba bel et bien sur un kangourou. Un kangourou pour les tout petits, coloré et rembourré avec des petites billes à certains endroits, qui grinçait lorsqu'on le pressait. Un sourire amusé étira ses lèvres et elle prit la peluche dans ses mains, grimaçant un peu en voyant le coût du kangourou. Tant pis, ça valait le coup ! Elle ramena sa trouvaille à la caisse et acquiesça lorsqu'on lui demanda si elle désirait qu'on le mette dans un sac cadeau. C'était en effet pour offrir en cadeau, mais ... C'était un peu compliqué. Elle sourit et récupéra son achat avant de quitter le magasin et de se rendre à la boutique où travaillait Mathys. C'était plutôt tranquille, en semaine, mais elle lui sourit simplement en le voyant avec un client, bien décidée à attendre son tour. Lorsque son ami fut libre, elle s'avança vers lui, gênée, effrayée tout à coup. Elle entoura son cou de ses bras pour le serrer contre elle, déposa un baiser sur sa joue avant de se reculer doucement. 

« Pour quelqu'un qui a fait la fête hier, t'as plutôt bonne mine. » le félicita-t-elle avec un petit sourire avant de lui tendre le paquet qu'elle venait tout juste d'acheter. « C'est pour toi. »

Elle se mordit la lèvre avec un petit sourire, jeta un coup d'oeil à son ventre toujours aussi plat, comme si elle avait peur qu'il puisse la trahir, tout à coup. « C'est encore mieux si ça peut être utile, non ... ? » ajouta-t-elle, mystérieuse, alors qu'elle attendait qu'il ouvre le paquet et qu'il voit ce qu'elle avait ramené pour lui. Il comprendrait, forcément. Evie appréhendait la réaction de Mathys autant que celle de ses frères et de sa soeur puisqu'il y avait longtemps déjà qu'elle le considérait comme tel. Et s'il n'était pas d'accord ? Et s'il était en colère ? Elle préféra mettre son cerveau à off et arrêter de penser, persuadée que les scénarios qu'elle se faisait dans sa tête étaient exagérés. Elle se tortilla les mains en se mordillant légèrement la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Mer 20 Aoû - 21:09

evie ∞ mathys
« Excusez-moi, vous auriez ce haut dans une autre couleur s'il-vous-plait ? » Je souris à la demoiselle, sourire de boulot ou sourire dragueur je ne saurais pas dire. Depuis cette histoire avec Evie et maintenant que je savais que c'était impossible pour moi, j'avais tendance à regarder un peu plus ceux qui m'entouraient. Dont cette jolie jeune femme. « Bien sûr! Je vous trouve ça tout de suite. » Mais le vrai boulot aujourd'hui était de ne pas me préoccuper de cette foutue gueule de bois. Quelle idée aussi... La chance avait fait que je n'avais écopé que d'un mince mal de crâne, il fallait reconnaître que ça aurait pu être pire. En réalité, si mon sourire se faisait naturel et non forcé c'était davantage parce qu'Evie devait venir me voir dans très peu de temps avec une grande nouvelle à m'annoncer. J'avais peut-être un peu peur, okay. Mais j'étais surtout plus qu'impatient, autant de la revoir que d'entendre ce qu'elle avait à me dire. Elle passa d'ailleurs la porte alors que je fouillais dans les vêtements pour trouver ce que cherchait la cliente. Je fis donc de mon mieux pour l'expédier rapidement et me retrouver face à ma meilleure amie. « C'est du talent, ça! » dis-je pour répondre à sa remarque. Je n'avais pas bu taaaant que ça, même si j'avais dit à Daisy qu'elle était... Bonne. Je haussai un sourcil lorsqu'elle me tendit un paquet. « C'est gentil mais c'est pas mon anniversaire, tu sais. » On ne se faisait pas tant de cadeaux que ça. Ou d'un autre style, par exemple je l'invitais au restaurant et elle faisait pareil. Je finis par sourire grandement, intrigué et curieux. D'autant plus quand elle reprit la parole. Je ne compris pas mais ne répondis rien et commençai à déballer son présent.

Présent qui me laissa longuement sans voix. Si au départ je n'y avais vu qu'un jouet kangourou - ce que je n'avais de cesse de lui demander depuis hier, allez savoir pourquoi - j'avais finalement fait le rapprochement avec cette phrase et cette grande nouvelle à m'annoncer. Autant dire que j'en avais totalement lâché le jouet lorsque j'eus compris, et mes jambes ne semblèrent pas au meilleur de leur forme. Enceinte. Elle était enceinte. Moi qui n'avais déjà pas totalement assimilé le fait qu'elle soit en couple... Elle allait avoir un BÉBÉ. « T'es... » mais je ne parvins pas à le prononcer. Il ne passait pas la barrière de mes lèvres, était trop douloureux. Mes yeux se posèrent un bref instant sur son ventre. Oh oui, j'aurais dû être heureux pour elle. Et ça viendrait, je le serai à un moment. Mais d'abord je devais encaisser comme quand elle m'avait repoussé. Dans le fond je l'enviais surtout, moi l'éternel célibataire qui ne semblait intéresser personne.Un coup du destin me sauva littéralement la vie. Un client pénétra dans la boutique et je me précipitai vers lui pour le conseiller et faire mon boulot. A vrai dire, c'était surtout un prétexte pour ne pas avoir à lui dire quoique ce soit car j'en étais absolument incapable pour le moment. Sans savoir combien de temps ça durerait. Je m'en voulais de n'avoir rien dit, mais elle devrait comprendre...
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Mathys Penrod le Dim 7 Sep - 18:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Ven 22 Aoû - 16:25

« Je t'ai déjà vu un peu moins doué pour t'en remettre ! » le taquina-t-elle alors qu'elle se rappelait très bien de la fois où elle avait dû prendre soin de lui le matin parce qu'il avait clairement trop bu la veille. Elle haussa simplement les épaules avec un petit sourire inquiet lorsqu'il lui précisa que ce n'était pas son anniversaire, appréhendant la réaction de son meilleure ami. D'ailleurs, elle se mordit la lèvre lorsqu'il laissa tomber le jouet, hocha légèrement la tête afin de lui éviter de devoir dire lui-même le mot qui lui brûlait les lèvres et qui restait prisonnier dans sa gorge. Oui, elle était enceinte. Oui, elle allait avoir un bébé et elle peinait encore à se faire à cette idée. Mathys ne lui donnait pas vraiment l'impression d'aller bien et il sauta sur l'occasion pour disparaître dès qu'un client fit son entrée dans la boutique, abandonnant ainsi Evie, les bras ballants. La jeune femme mit quelques secondes avant de récupérer la peluche, qu'elle serra contre elle en fermant les yeux, la lèvre inférieure timidement mordillée.  

Bien sûr qu'elle savait qu'il allait réagir de cette façon-là, il avait déjà beaucoup de mal à accepter l'idée qu'elle soit en couple avec un autre homme, accepter le fait qu'elle était enceinte et qu'elle allait avoir un bébé dans un peu moins de huit mois serait clairement au-dessus de ses forces. Elle avait voulu le lui révéler d'elle-même, néanmoins, afin qu'il ne l'apprenne pas de la bouche de quelqu'un d'autre puisqu'elle considérait qu'elle lui devait au moins ça. Elle savait qu'il allait s'en remettre, l'amitié qui les liait était plus forte que tout. Les doigts refermés sur le jouet et les bras serrés contre sa poitrine, Evie poussa un soupir, jeta un coup d'oeil navré en direction de Mathys. Elle ne savait plus si elle devait rester ici et discuter avec lui ou si elle devait plutôt le laisser tranquille en attendant qu'il ait digéré la nouvelle qu'elle venait tout juste de lui annoncer. Partir déjà lui semblait un peu rapide et elle attendit que le client sorte de la boutique pour s'approcher à nouveau de son meilleur ami d'un pas hésitant, jusqu'à venir se blottir dans ses bras en enfouissant son visage dans son cou. Il la connaissait, il savait à quel point elle n'était pas du genre à tourner autour du pot avant d'avouer quelque chose. Il la savait franche et elle espérait tout de même qu'il appréciait au moins un peu ce trait de personnalité; au moins, il savait exactement à quoi s'attendre.

« Je suis désolée, Mat' ... J'ai pas envie de te faire de la peine, mais je ... Je voulais que tu l'apprennes de moi. » murmura-t-elle doucement avant de s'éloigner un peu pour le regarder, la peluche kangourou toujours serrés entre les doigts de sa main gauche. C'était une bonne nouvelle en soi, d'autant plus que son amoureux, bien qu'inquiet et terrifié, avait accepté sans même réfléchir les nouvelles responsabilités qui lui tomberaient bientôt sur les épaules. « Je peux partir si tu veux. Je ... Si tu as besoin de temps. » avoua-t-elle en se mordant à nouveau la lèvre inférieure, un peu effrayée à l'idée qu'il la chasse bel et bien de la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Ven 29 Aoû - 22:09

evie ∞ mathys
Le client m'exposa brièvement ce qu'il recherchait mais il me le répéta deux fois sur ma demande, car pour dire vrai je me foutais absolument qu'il veuille un tel ou un tel vêtement. Ce qui m'intéressait ? Evie. Tellement que je devais me retenir de la regarder, que je devais même empêcher mes yeux de pleurer. Il était vrai que depuis un moment ma virilité en avait pris un grand coup ; comme si je passais mon temps à chialer. Pour des choses... Futiles à priori. Des sentiments qui n'avaient jamais été partagés, chose dont je n'avais jamais cessé d'essayer de me convaincre mais il fallait croire que ça n'avait jamais marché. Evie ne m'avait pourtant jamais donné l'impression de ressentir autre que de l'amitié pour moi et ça j'en étais bien conscient. Au fond je devrais juste être heureux qu'elle veuille passer outre ma déclaration et nous donner une seconde chance. Ainsi qu'être heureux pour elle et Lonán. Un bébé c'était... Un évènement dont il fallait se réjouir. Et ce n'était absolument pas ce que je faisais à cet instant, au contraire, je devais sûrement lui faire regretter de m'avoir annoncé la nouvelle. Alors quand le client s'en alla, je me mis à hésiter quant à la démarche à suivre. Heureusement, mon amie prit une décision à ma place en venant se serrer contre moi. Mes bras restèrent un moment le long de mon corps avant de finalement l'entourer doucement. Je n'avais pas envie de me disputer avec elle. Une vie sans ma préférée des Baxter se comparerait à une escapade indésirée sur une île déserte. En soit : assommante et vous plongeant dans la solitude. Voilà, sans Evie je serais seul tout simplement. Ses mots me touchèrent, m'attristèrent également. Aussi, j'attendis qu'elle s'éloigne légèrement et que je reprenne un peu de contenance pour lui répondre. Mes yeux fixaient ce jouet, je l'avais eu mon kangourou. « Arrête Evie. Pourquoi t'es désolée ? Non, j'suis pas d'accord, on s'excuse pas d'attendre un merveilleux évènement. Je sais très bien que... Que tu dois mener ta vie et que je n'en ferais jamais réellement partie. Je vais m'y faire. C'est que tout ça, en si peu de temps... C'est beaucoup. » Je passai une main dans mes cheveux avant de soupirer, mal à l'aise. Si je voulais qu'elle parte ? Non. J'attrapai finalement sa main. « Reste. S'il-te-plait. Je... Je suis heureux pour vous. Et je sais que cet enfant n'aurait pas pu mieux tomber qu'avec toi. » Je l'attirai de nouveau contre moi, passant une main dans ses cheveux. « Je ne te dis pas que je prends très bien cette nouvelle. Ce serait mentir. Mais ça viendra probablement. De toute façon tu sais bien que je serai toujours là pour ma meilleure amie. Et pour son futur bout de chou. » Un soupire m'échappa pourtant. Je resserrai un peu plus mon étreinte. J'avais égoïstement peur que tout ça ne finisse par l'éloigner de moi. Eh oui... Un homme, un mini Baxter, quelle place laisseraient-ils à un Mathys ? Pas une très grande, je supposais.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Mathys Penrod le Dim 7 Sep - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Sam 6 Sep - 6:20

Si la jeune femme avait cru qu'il la repousserait en lui demandant de quitter la boutique - ce qu'elle aurait fait sans hésiter s'il le lui avait intimé - elle fut soulagée de sentir les bras de son meilleur ami l'entourer afin de la serrer également contre lui. Elle était consciente du fait que c'était difficile pour lui de gérer la nouvelle et tout ce qui allait avec, mais elle ne savait plus ce qu'elle voulait réellement. Quelques semaines auparavant, elle aurait préféré que Mathys lui avoue ses sentiments bien avant, mais maintenant qu'elle se trouvait dans ses bras et qu'elle venait de lui avouer qu'elle était enceinte d'un autre, elle aurait sans doute préféré ne jamais être au courant. S'il ne savait pas vraiment comment réagir à sa révélation, c'était un peu la même chose de son côté puisqu'elle s'était longuement questionnée sur la manière dont elle devait lui annoncer la nouvelle. Elle voulait le faire d'elle-même, elle devait le faire surtout, mais elle avait la désagréable impression qu'il n'y aurait jamais de bonne technique, qu'elle finirait toujours par le rendre triste. Mais c'était Mathys. Il était son meilleur ami depuis toujours et elle avait suffisamment d'estime pour lui pour ne pas le laisser poireauter dans l'ignorance en risquant qu'il apprenne sa grossesse de la bouche d'une commère mal intentionnée.

« Toi, arrête. » murmura-t-elle alors qu'elle posait un doigt sur les lèvres de Mathys. « Tu feras toujours partie de ma vie, Mathys. » Elle voulait qu'il le sache, même si elle le lui avait déjà dit tellement de fois auparavant. Elle voulait qu'il sache qu'il ne ferait sans doute jamais partie de sa vie comme il le souhaitait vraiment - à savoir, en tant qu'amoureux et futur père de ses enfants - mais qu'il ne serait jamais bien loin parce qu'elle ne pouvait pas se passer de lui. Tout comme ses frères, il faisait partie de sa vie et elle n'avait pas l'intention de le laisser s'éclipser. Surprise lorsqu'il agrippa sa main pour l'empêcher de tourner les talons, Evie fronça légèrement les sourcils, resserra instinctivement ses doigts contre ceux de Mathys.

Elle se mordit la lèvre à ses paroles, poussa un léger soupir alors qu'elle haussait les épaules. « T'es pas obligé de faire ça, Mathys ...  » murmura-t-elle alors qu'elle se retrouvait à nouveau contre lui, la peluche toujours serrée contre elle. « J'espère que tu seras là. » avoua-t-elle en relevant simplement les yeux pour capter son regard quelques secondes, fermant finalement les paupières en appuyant sa tête contre son épaule. « C'était pas prévu, j'imagine que tu t'en doutes ... Mais maintenant que le bébé est là, je l'aime déjà, tu sais. » avoua-t-elle simplement, sans ouvrir les yeux. Elle ne voyait plus sa vie sans cet enfant, désormais, tout comme elle ne voyait plus sa vie sans Lonán. Mais si l'irlandais occupait dorénavant une plus grande place dans son coeur, elle ne rejetterait jamais Mathys pour autant. Elle avait besoin de son ami, elle avait besoin de sa famille aussi et puisqu'il faisait un peu partie des deux ... elle ne comptait pas l'abandonner. Il n'aurait pas la place qu'il désirait dans sa vie, mais il en aurait une autre, tout autant importante pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Dim 7 Sep - 18:20

evie ∞ mathys
J’avais beau m’attrister un peu de cette nouvelle, j’étais malgré tout plutôt soulagé. C’était ce qu’il me fallait pour passer à autre chose, même si la présence d’un éventuel petit-ami m’avait déjà bien aidé à me rendre compte qu’elle ne serait jamais vraiment à moi. De plus, dans quelques mois un petit bébé pointerait le bout de son nez et sûrement serait-il aussi joli que l’était sa mère. Je souris doucement lorsqu’elle posa un doigt sur mes lèvres, la regardant fixement dans les yeux. Ses beaux yeux. « C’est ce que je souhaite, oui. Toujours être là pour toi, que ce soit dans les bons comme dans les mauvais moments. Et visiblement… ce bébé en est un bon. » Après tout, pour beaucoup de filles à son âge il aurait pu mal tomber. Mais Evie… Evie je l’imaginais très bien avec un enfant sans trop savoir pourquoi. Elle était douce, câline, ce gosse serait comblé et gâté.
Contre elle, j’étais bien. J’étais à ma place. Je souriais largement, caressais ses cheveux, son dos par moment. Elle était une partie de moi, c’était comme si je ne me sentais complet que lorsqu’elle était aussi proche comme ça. J’étais vraiment… vraiment mordu d’Evie. Et cette constatation me laissait toujours anxieux : j’avais tellement peur de ne pas réussir à décrocher. Tellement peur de lui pourrir sa vie et la mienne avec. Mais j’allais y arriver, il le fallait. Je n’avais de toute façon plus le choix maintenant et c’était mieux comme ça. « Je serai là. Tout le temps. Faut juste que… que tu m’apprennes à changer des couches ! » lui dis-je en riant doucement. J’avais besoin de décompresser et de retrouver toute la complicité perdue au cours de ces derniers jours avec elle. « En vrai, je lui ferai plein de cadeaux. Tellement que t’en auras marre parce qu’il aura trop de jouets, cet enfant. Et puis je lui apprendrais à faire des blagues ! Et toi tu me crieras dessus parce que tu en seras la victime. » Mon sourire s’élargit davantage. J’aimais toutes ces idées. Peut-être qu’un jour je les réaliserais avec mon propre enfant, mais pour le moment, je devrais me contenter de jouer au faux tonton qui gâtait celui qui n’était définitivement pas son neveu. J’étais bien conscient que je n’aurais pas de liens de sang avec lui, que je ne représenterais rien à ses yeux. Mais j’espérais… que ça ne change en rien nos rapports. Jamais. « Je me doute que tu l’aimes déjà profondément oui. Je te connais, p’tit cœur d’artichaut… » dis-je pour la taquiner.

Je me reculai finalement, me frottai les yeux qui étaient brillants à cause de tant d’émotion, puis me tournai vers l’entrée du magasin. Passant une main dans mes cheveux, je la regardai de nouveau pour lui dire : « Je finis dans quinze minutes… peut-être que si tu attendais jusque-là on pourrait aller manger une glace… ou ce que tu veux. Pour parler. De tout ça. Tout mettre au clair… » Nous avions déjà parlé de mes sentiments mais j’avais l’impression d’avoir encore une tonne de choses à dire. Et puis j’avais également envie qu’elle me parle un peu plus de son amoureux, me raconter les détails comme le ferait une fille à son meilleur ami, sûrement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Mar 23 Sep - 0:48

« Oui ... C'en est un. » ajouta-t-elle doucement avec un petit sourire alors qu'elle ne voulait pas non plus blesser Mathys avec ses paroles. Ce bébé était un évènement heureux. Un gros changement, certes, mais elle était heureuse et personne ne pourrait jamais vraiment lui enlever son bonheur, pas même la petite trace de déception qu'elle avait pu lire dans le regard de Mathys. Elle aurait préféré qu'il ne l'aime pas comme ça, qu'il se contente d'être le meilleur ami qu'il avait toujours été pour elle, mais elle était consciente de la difficulté de la chose maintenant qu'il lui avait avoué ses sentiments. Elle n'avait pas eu à choisir puisque son choix était déjà fait, mais elle était triste pour lui. Parce qu'elle l'aimait, elle aussi. Elle l'aimait, mais pas de la même façon. Et elle se sentait toujours un peu coupable lorsqu'elle se blottissait désormais dans ses bras, comme si elle tentait de le provoquer, comme si elle le narguait, alors que ce n'était pas le cas. Evie ne voulait pas lui faire de mal et si s'éloigner un peu de Mathys pouvait lui permettre de l'oublier, elle l'aurait fait. Pour lui, pour eux, parce qu'elle tenait trop à leur amitié pour risquer de le perdre.

Elle sourit lorsqu'il caressa ses cheveux, ferma un instant les yeux. Elle se sentait bien, dans ses bras, mais ça avait toujours été le cas. Elle se rappelait encore les fois où, lorsqu'elle était gamine, elle déposait sa tête sur ses cuisses pour regarder un film. Comme elle l'aurait fait avec ses frères. « Toi, tu veux apprendre à changer les couches ... ? » le taquina-t-elle doucement en relevant les yeux pour le regarder. « Je suis sûre que tu feras ça comme un chef. » ajouta-t-elle avant de déposer un baiser sur sa joue. « D'ici à ce qu'il fasse des blagues, tu as le temps de te perfectionner ! » Elle désirait le faire sourire et elle se détacha de l'emprise de ses bras pour le regarder, attendrie par cette détermination qu'il avait de ne pas laisser ses sentiments entrer en conflit avec leur relation. Il allait y arriver, elle en était persuadée. Après tout, il l'aimait peut-être parce qu'elle était la seule fille avec laquelle il avait tissé un lien aussi fort ? C'était difficile à dire et elle savait à quel point c'était difficile parfois de laisser de côté des sentiments qui vous submergeaient. Mais il devait réussir, il n'avait pas le choix.

« Moi ? Moiiii ? Un coeur d’artichaut ? » fit-elle, faussement fâchée, alors qu'elle croisait les bras sur sa poitrine.

Elle sentit qu'il était un peu ému et elle préféra ne pas le taquiner là-dessus, se mordillant légèrement l'intérieur de la joue. Il allait s'en remettre, il allait comprendre qu'elle soit amoureuse et il allait tomber amoureux à son tour. Amoureux de quelqu'un qui l'aimerait de cette façon en retour. « C'est d'accord. Je t'attends dehors, d'accord ? Prends ton temps. » Elle déposa un baiser sur sa joue avant de lui rendre la peluche qu'elle avait ramassée, un petit sourire aux lèvres. Et puis, elle tourna les talons pour le laisser fermer le magasin sans le presser. Elle allait l'attendre tout le temps qu'il faudrait, de toute façon. Elle poussa les portes du magasin et posa les yeux sur son ventre encore plat, un petit sourire aux lèvres. Les rayons du soleil lui firent du bien et elle prit place sur l'un des petits murets qui reliaient le bâtiment à la rue, distraite par le chant des oiseaux et par la venue des passants dans la rue, qu'elle saluait parfois. Lorsque Mathys fit enfin son apparition, elle releva la tête vers lui, sourit avant de se lever. « Toujours partant pour une glace ... ? » proposa-t-elle en s'approchant un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Sam 4 Oct - 0:01

evie ∞ mathys
Quinze minutes, ça passait vite. Trop vite peut-être car Mathys ne les vit pas défiler qu’il fallait déjà fermer la boutique. Ce n’était pas franchement une bonne chose non ; il n’avait pas encore eu le temps de réfléchir à ce qu’il pourrait dire à Evie. Bien sûr qu’il était heureux pour elle, mais selon lui, les deux amis devaient avoir encore une grande conversation afin de tout mettre à plat. Partir sur des bases solides qui ne se casseraient pas la gueule en cours de route. C’était sa priorité puisqu’il fallait mettre ses sentiments de côté. Il sortit de la boutique, se mordit la lèvre en se retrouvant auprès d’Evie. Il n’était pas prêt non, mais c’était sa proposition alors il se devait de la tenir. Mathys lui tendit son bras pour qu’elle l’attrape et se mit à marcher avec elle. « Désolé de t’avoir fait attendre. » fit-il simplement, même s’il aurait pu faire durer plus longtemps. Au fond, ça ne servait à rien de toujours repousser l’échéance, elle parviendrait à son terme un jour ou l’autre et mieux valait s’en débarrasser au plus vite. « Je connais un café qui fait des glaces sublimes pas loin. » Bien sûr que Mat’ connaissait ce genre de bonnes adresses ! En tant que grand gamin, il ne pouvait absolument pas passer à côté ce genre de choses.

Ils prirent place en terrasse où Mathys ne manqua pas de s’étirer. Il repoussait encore une fois le principal et à vrai dire ne savait même pas par où commencer. Cependant, il voulait malgré tout être honnête avec elle et ne pas tenter vainement de lui faire croire que ses sentiments avaient disparu comme par magie. Aussi, avec une petite rougeur sur les joues peut-être, Mathys se lança. « Ecoute, j’suis conscient que j’aurais jamais dû te parler de mes sentiments. Ni… ni les prendre autant au sérieux, ou bien croire que j’avais une infime chance. J’ai fait plusieurs erreurs… mais ça ne se reproduira plus. Ils sont encore présents et je te cache pas que tout ça me fait mal. Mais je suis bien décidé à ce que ça ne nous empêche pas de vivre. Moi de mon côté et vous du vôtre. » Oui, car même s’il avait un peu plaisanté quant à son rôle envers le bébé, Mat’ était toujours persuadé qu’il n’en aurait aucun. Pas plus envers Evie d’ailleurs, mais il préférait se garder ça pour lui. « T’aurais pas quelqu’un à me présenter par hasard ? » dit-il pour plaisanter et se détendre lui-même. Quoique… il ne rigolait qu’à moitié ! Mathys n’attendait que ça, rencontrer l’amour. Goûter à ce qui avait l’air d’être si bon, ou parfois si dévastateur. Il commanda ensuite une glace, laissa Evie choisir la sienne. « Je savais que tu prendrais ça. » dit le garçon avec un sourire à peine dissimulé. La tristesse commençait à se sentir sur son visage à moins que ce ne soit la fatigue. Ou un sale mélange des deux. « Bon alors. Parle-moi de lui. De vous. Quand tu m’as dit que tu sortais avec lui… tu m’as pas dit grand-chose d’autre. Je dois avouer que je serais rassuré si je savais qu’il prenait soin de toi. Il a l’air… parce que t’es absolument radieuse. » Encore un sourire triste. C’était lui qui la faisait sourire, avant… Maintenant, il était inutile.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Dim 19 Oct - 5:50

Un peu mal à l'aise lorsque son ami lui proposa son bras, Evie finit par le saisir avec un petit sourire. Elle ne pouvait pas abandonner toutes ses petites habitudes sous prétexte qu'elle était désormais en couple. Mathys ne faisait rien de mal et les gens de Tenby avaient toujours eu l'habitude de les voir tous les deux et ce, depuis l'enfance. Ce genre d'attitude ne dérangerait personne, non ? Alors pourquoi se sentait-t-elle mal à l'aise ? Elle ferma les yeux une fraction de seconde afin de chasser le visage de Lonán de son esprit, persuadée que son amoureux n'y verrait aucun inconvénient, sourit lorsque son ami s'excusa. « C'est pas grave, t'en fais pas. » le rassura-t-elle en lui plaquant un rapide baiser sur la joue, comme avant. Elle pouvait comprendre à quel point c'était difficile pour lui d'assimiler ce qu'elle venait de lui dire puisqu'il ne s'était pas encore fait à l'idée qu'elle soit en couple. Evie n'avait pas vraiment eu le temps d'assimiler la nouvelle, elle non plus, et elle se devait pourtant de lui faire de la peine alors qu'elle savait pourtant qu'il lui en voudrait moins s'il l'apprenait de sa bouche. Les rumeurs, même fondées, circulaient vite à Tenby et elle avait dû prendre son courage à deux mains afin d'être la première à lui dévoiler la nouvelle. Il était triste, elle le voyait dans ses prunelles lorsqu'il osait enfin plonger son regard dans le sien, mais elle ne voyait pas ce qu'elle aurait pu faire d'autre pour le ménager. Elle n'avait pas eu le choix et même si le moment était mal choisi pour lui révéler qu'elle attendait un enfant alors qu'il venait de lui dire, quelques semaines auparavant, qu'il avait des sentiments pour elle, elle n'avait pas pu attendre.

« Allons-y alors ! » lança-t-elle joyeusement afin de tenter de retrouver la gaieté qui les avait toujours caractérisés.

Lorsqu'elle prit place face à Mathys et qu'elle le vit fuir son regard et rougir un peu, elle comprit qu'elle n'apprécierait pas forcément la suite et elle tenta de lui signaler qu'elle avait compris, qu'il n'avait pas besoin d'en rajouter davantage. Il lui avait déjà dit qu'il avait des sentiments amoureux pour elle, qu'il n'aurait jamais dû lui en parler et elle n'était toujours pas d'accord avec sa réflexion. Elle considérait qu'il aurait même dû lui en parler avant et si elle pouvait comprendre la raison pour laquelle il ne l'avait pas fait, elle lui en voulait un peu pour ça. Elle avait besoin de son meilleur ami en ce moment et ils ne seraient pas dans cette situation-là s'il avait osé lui avouer ses sentiments quelques années auparavant. « Je sais, Mathys ... » Elle avait baissé les yeux sur ses mains juste devant elle alors qu'elle savait qu'elle ne parviendrait pas à soutenir son regard. « Tout s'est enchaîné tellement vite, j'ai parfois du mal à gérer ma vie en ce moment, tu sais ... » avoua-t-elle à voix basse alors qu'un soupir léger s'échappait de ses lèvres. Elle avait peur, elle aussi. Et elle avait l'impression de perdre le contrôle de sa vie alors qu'elle avait toujours tout fait pour en garder les rênes. Maintenant, ils lui échappaient.

« Tu veux que je te présente des filles ou des mecs ? » demanda-t-elle avec un petit sourire amusé alors qu'elle connaissait vaguement l'intérêt que pouvait porter son meilleur ami aux garçons et aux filles. Elle sourit à la serveuse lorsqu'elle vint prendre leur commande, choisit sa glace avant de poser son regard sur Mathys lorsqu'il lui confirma qu'il avait déjà deviné. « Je suis enceinte ... Les goûts des femmes enceintes sont parfois étranges, tu aurais pu être surpris ! » ajouta-t-elle avec un petit sourire alors qu'elle tentait tant bien que mal de faire de l'humour. Elle se mordit la lèvre lorsqu'elle aperçut une nouvelle fois, sur le visage de son ami, une tristesse dont elle se sentait entièrement responsable. « Mathou ... Tu te fais du mal. » débuta-t-elle simplement alors qu'elle comprit pourtant qu'il ne la laisserait pas tranquille tant et aussi longtemps qu'elle n'aurait pas sincèrement répondu à sa question. « Il s'appelle Lonán. Il est animateur à la radio, tu l'as sûrement déjà entendu ... Il a fait parler de lui à la Saint-Valentin. » expliqua-t-elle en baissant les yeux, sans savoir ce qu'il voulait vraiment qu'elle lui dise. « On ne s'attendait pas à ça. À tomber amoureux et ... C'était juste de la baise, Mat' ... Mais ... Je l'aime. Et il prend soin de moi. » Elle releva les yeux afin de croiser le regard de son ami. La serveuse les interrompit en leur ramenant leurs glaces et elle prit la sienne avec un petit sourire avant de goûter. « Tu avais raison. C'est sublime. » ajouta-t-elle finalement avec un petit sourire, encore un peu tendue par ses révélations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys Sam 25 Oct - 20:41

evie ∞ mathys
« Je dois bien admettre que j’ai pas du t’aider à la gérer, ces derniers temps. » Il haussa les épaules, sourit tristement. Il se sentait coupable de ses sentiments, aurait pu faire n’importe quoi pour les éradiquer. Mais… ça ne marchait pas comme ça. C’était plus lent, plus douloureux. Etait-ce au moins possible ? Oui, sûrement ! Avec du temps, et peut-être une rencontre ou deux. Un coup de foudre ne lui ferait clairement pas de mal ! Quand son amie lui demanda s’il préférait une fille ou un garçon, il sourit doucement. « J’crois pas que j’ai les moyens de faire le difficile, tu sais… Je m’en fiche. J’veeeeux juste rencontrer quelqu’un, quoi. J’sais pas, vivre une belle histoire d’amour ! Je connais pas ça. Mais ç’a l’air cool… Dans les films c’est cool en tout cas. » Malheureusement il ne pouvait qu’imaginer ce que c’était. Mathys se sentait un peu con de chercher autant l’amour mais il était persuadé que celui-ci ne lui tomberait pas dessus sans le chercher. « Mais si ça se trouve je suis juste pas fait pour ça. » dit-il finalement pour conclure là-dessus. Alors s’il n’était pas fait pour ça, pour quoi était-il fait ? Des coups d’un soir sans lendemain ? Le genre de matin où l’on se réveille dans un lit inconnu, dans des bras inconnus, sans souvenirs ? Il en avait marre. Les personnes qu’il rencontrait dans les bars n’étaient jamais intéressantes, n’avaient que le physique pour elles. Rien de bien palpitant… c’était même plutôt répétitif.

Il sourit un peu. « J’ai pas connu une tonne de femmes enceintes dans ma vie ! De toute façon, t’as toujours des goûts bizarres toi, même quand t’attends pas un enfant… » Mathys lui tira la langue, s’efforça à rire un peu. C’était impératif qu’ils retrouvent cette complicité d’antan et qu’ils ne se laissent pas surplomber par tout ça… ou bien un jour ce serait trop tard. Et ça : il ne voulait pas. « T’as envie de fraises, de chantilly et tout ? » Il était conscient de ressortir les clichés mais ça l’amusait un peu. C’était juste pour la taquiner de toute façon. Mathys décida finalement de s’engager sur un terrain glissant, ce qu’Evie ne manqua pas de lui faire remarquer. Peu importe les souffrances que ce garçon lui causait, il voulait en apprendre plus sur lui et être certain qu’il serait parfait pour sa meilleure amie. A défaut de pouvoir l’être lui-même… « Mais non, ça va. Tu peux tout m’dire, je peux tout entendre ! » fit-il pour la rassurer même s’il n’y croyait pas tellement. C’était aussi ça l’amitié : des tonnes de compromis – bien qu’il ait l’impression d’en faire pour tout le monde et également celle que personne ou peu de gens en faisaient pour lui. Elle se lança, il l’écouta attentivement sans omettre aucun détail. Longtemps, Mat’ ne répondit pas, remerciant simplement la serveuse qui leur apportait leur glace. Il y goûta et sourit à la remarque de sa meilleure amie, ajoutant finalement : « J’ai toujours raison. Tu devrais le savoir depuis le temps. » Il haussa les épaules, rebondit finalement sur la description de son chevalier servant. « J’ai déjà dû l’entendre une ou deux fois à la radio, sûrement. Mais je vois. S’il est gentil avec toi… je suis content. Je veux pas que tu souffres. Ni que tu te sentes seule. Jamais… » Il fit une petite moue triste, c’était un peu son lot quotidien à lui. Alors Mathys n’avait que le bonheur des autres pour se réjouir, blasé de toute la superficialité observée pendant le boulot. Quel boulot de merde, d’ailleurs. Il mangea sa glace en silence avant de proposer finalement : « Une soirée films d’horreur, ça te dit ? Comme avant… enfin si… si tu n’es pas déjà prise. »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: something i need to tell ♣ Mathys

Revenir en haut Aller en bas

something i need to tell ♣ Mathys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-