AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : James Franco.
TES CRÉDITS : Schizophrenic + Neon Demon + AmazQueen.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Matthew - Brianna)
À venir : Kayla - Miro.
RAGOTS PARTAGÉS : 4915
POINTS : 2605
ARRIVÉE À TENBY : 22/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 y.o (4.11.82)
CÔTÉ COEUR : Séparé de sa femme, il essaye de se faire une raison.
PROFESSION : Prof de philo.
REPUTATION : Un bon père de famille, respectable et honnête. Alors pourquoi sa femme et lui se sont séparés ? Je me le demande bien ! Je vous avais dit qu'ils avaient voulu se marier trop jeunes...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family. Mer 20 Aoû - 3:05


« S’il te plaît, Josh, tu peux mettre ça dans le réfrigérateur ? Fais attention, tiens-le bien et pose-le doucement. » Liam donna un plat à son fils, puis il poussa un soupir en s’épongeant le front. Son regard se porta naturellement sur la pendule ; il était onze heures passées. Autrement dit, il n’était pas en avance. Il avait passé un bon moment dans la cuisine à préparer des éclairs à la chantilly et aux fraises. La veille, il s’était déjà attelé au tiramisu avec sa femme. Le gâteau était resté plusieurs heures au réfrigérateur, c’était meilleur. Ce matin-là, Josh, Eden et Lou s’étaient levés parce qu’ils tenaient absolument à l’aider. Liam avait dit à Millie de se reposer un peu ; il ne voulait pas trop la fatiguer. Ses deux filles, quant à elles, avaient plutôt passé leur temps à s’amuser dans la cuisine. Posant un regard sur ses petites, Liam déplora leur état : les cheveux emmêlés plein de farine, le visage barbouillé de chantilly, les doigts plein de chocolat qu’elles avaient déniché on-ne-savait-où… Elles s’étaient bien éclatées, depuis que leur père avait commencé à préparer le deuxième dessert. Joshua, lui, en bon aîné, avait bel et bien aidé, faisant de petites choses qui étaient à sa portée : couper le beurre en dés, casser les œufs, rajouter la farine, saupoudrer les éclairs de sucre glace… Tandis que le petit garçon déplaçait son petit tabouret lui permettant d’être à la hauteur de l’évier, pour pouvoir se laver les mains, Liam ébouriffa affectueusement ses cheveux blonds. « Merci beaucoup, mon grand, t’as bien aidé papa. Tu vas voir, maman aussi va être contente de toi. » Puis il se tourna vers ses filles. « Allez, à la douche maintenant ! Sinon, tonton Matt et tata Shelley vont nous attendre. »

Un peu moins de trois quarts d’heure plus tard, ils étaient tous propres, bien habillés, installés dans la voiture et garés dans le parking de la maison familiale à l’Esplanade. Liam retira la clé du contact et la fourra dans sa poche avant d’ouvrir la portière de la voiture pour en descendre. Il détacha Lou de son siège bébé avant de s’occuper des deux desserts : l’opération la plus délicate ! Il donna le tiramisu à sa femme et porta le plateau d’éclairs. Leurs trois enfants s’étaient déjà précipités à l’intérieur. Ils adoraient venir à l’Esplanade et étaient toujours tout excités quand leur papa leur disait qu’ils allaient voir leurs oncles et leurs tantes. « Doucement, Eden, tu vas trébucher ! Josh, tiens-lui la main, s’il te plaît ! » Liam pressa le pas pour arriver à leur hauteur, en vain ; il avait trop peur de faire tomber le plateau. Quand il entra finalement dans la maison, Lou avait déjà sauté sur Lullaby et Eden dansait autour d’elle. « Salut tout le monde ! Au cas où notre arrivée était passée inaperçue… » Il s’empressa d’aller déposer avec Millie les deux desserts au réfrigérateur, avant de revenir du côté de l’entrée. L’aîné de la fratrie attrapa dans ses bras Nathanaël et Lullaby, les petits derniers. Puis il embrassa Shelley sur le front, avant de donner une grande claque amicale dans le dos de Matthew. « On est les premiers arrivés, ou Blondie et Neenee sont quelque part par là ? »

_________________


I'll come in and see her breathe and know that had it not been for her, I would never have married. And when I look at her face, a face I know better than my own, I know that I have meant as much or more to her. And that means more to me than I could ever hope to explain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Shea H. Taylor
TON AVATAR : Yvonne Strahovski
TES CRÉDITS : avatar by TAG
TA DISPONIBILITE RP : En recherche de RP :) N'hésitez pas à me MPotter !

Declan + Sujet commun + Théodore

RAGOTS PARTAGÉS : 4068
POINTS : 256
ARRIVÉE À TENBY : 14/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (1er Mai)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Chirurgienne
REPUTATION : C’est la fille ainée des Cartwright, celle qui suit Liam et l’a aidé à prendre soin de leurs frères et sœurs. C’est une jeune femme brillante, elle est résidente en chirurgie à Swansea ! Et elle a eu une petite fille récemment, seulement… Vous savez sans doute qu’elle s’est séparée de son fiancé, récemment. Oui, Aldaric Daire. Le psychologue.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family. Jeu 21 Aoû - 0:25

« There will be an answer, let it be … Let it be, let it be...Let it be, let it be » entonnais-je au début du refrain en prenant ma spatule comme micro. Les chansons de Lennon m'inspiraient en ce moment : les Beatles, un grand classique pour faire la cuisine ! Pétrir la pâte – imaginer la tete de votre pire ennemi à la place de cet amas de beurre peut se révéler très utile ! - l'étaler sur le plan de travail, préchauffer le four, enfourner la pâte, la retirer pour mettre l'appareil dedans, la remettre au four... Waouh, ça faisait un moment que je n'avais pas cuisiné pour toute la famille. « Yeah there will be an answer, let it be … Let it be, let it be... Let it be, let it be... Whisper words of wisdom, let it be. » Le refrain terminé, je reniflai calmement les odeurs qui emplissaient ma cuisine : j'espérai que ça leur plairait, je n'avais pas pu faire d'entrée mijotée puisque je m'étais levée trop tard à cause d'une opération tardive. Puis il fallait encore que je choisisse le parrain et la marraine de mon petit bout, et que j'en parle à Aldaric bien entendu. Si je choisissais Jackson, il allait tomber dans les pommes. Si je choisissais Liam, il l'accepterait, mais Liam tiendrait déjà une place privilégiée dans la vie de cet enfant. Puis il y avait Matthew... et pour la marraine n'en parlons pas ! « Bon, on va aller mettre une jolie robe et se mettre en route, bébé. » prononçai-je en caressant mon ventre pour essayer de calmer le marathon que faisait bébé dans mon ventre. Il ou elle aurait intérêt à devenir un grand athlète, et meme champion du monde, vu le remue-ménage qu'il causait. Mes nuits étaient à peu près bonnes, quand il ne se décidait pas à bouger à deux heures du matin.

Je montai dans ma chambre, passant devant la chambre inachevée du bébé, pour faire glisser une robe sur mes épaules. Celle-ci était de forme empire – la seule qui convienne aux femmes enceintes me semblait-il – et d'un bleu nuit qui allait parfaitement avec mes yeux. Heureusement pour moi qu'une boutique de la ville avait accueilli récemment une nouvelle styliste, laquelle fabriquait des vêtements de grossesse suite à la sienne. Le four était à peine éteint que j'étais déjà sur l'esplanade, suivant un petit groupe de touriste jusqu'à la grande bâtisse des Cartwright que j'avais quitté il y a un peu moins de deux mois. Cette réunion de famille nous ferait du bien à tous, nous nous voyions séparément mais jamais tous ensemble... Les tartes que j'avais faites pour l'occasion : une au poireau – car c'était après tout le symbole du pays de Galles – et une au potiron – là c'était juste parce que les anciens propriétaires m'avaient laissé le potager en l'état – trônaient fièrement dans mes deux mains alors que la bouteille de cocktail sans alcool « Martha's night » glissait un peu plus à chaque pas. « Bonjour les p'tits loups ! Liam tu peux prendre la bouteille sous mon bras avant qu'elle ne tombe s'il te plait ? » J'avais parlé d'une voix gaga à mes neveux et ma nièce, comme toute « tata » qui se respecte, puis d'une voix un peu plus pressante à Liam. Cette bouteille ne devait pas tomber, mon remède miracle anti-déprime devait être préservé à tout prix, et peut-etre que Millie aimerait aussi... la pauvre devait se priver d'alcool aussi pendant neuf mois et il y avait bien des jours où cela tapait sur le système. Comme Jackson le disait si bien, c'était la solution « zéro alcool mais 100% oubli garanti ». Quand la situation fut sous contrôle et que j'eus déposé les tartes sur la table à l'entrée, je déposai un rapide baiser sur les front de mes deux neveux et de ma nièce, puis ébouriffai les cheveux de Nathanael et Lullaby dans le but de les taquiner. « Waw, je suis super contente de vous voir... ça faisait trop longtemps qu'on ne s'était pas vus tous ensemble. » m'excitai-je, à deux doigts de sautiller sur place. Je fis la bise à Millie – de profil – en prenant soin de ne pas entrechoquer nos ventres. C'était toute une affaire, la jeune femme en était à environ sept mois, et moi bientôt 23 semaines... puis j'embrassai Liam dans une étreinte chaleureuse, attendant que le reste de la famille ne se pointe.

_________________

You're my little star ♡
» La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family. Ven 22 Aoû - 14:54



i love you, more than anything, you're my life, my desire, my reason

Je vais être en retard, c'était certain. Nous avions rendez-vous dans deux heures et je n'avais rien foutu excepté les macarons que j'avais confectionné moi-même la veille, heureusement d'ailleurs, car, j'aurais était dans une merde pas possible si je n'avais rien préparé hors j'avais prévu le coup, pour une fois. Un petit coup d'œil à ma montre et je réalisais que ma montre en réalité ne marchait plus, prise de panique, je courais comme une folle à la recherche de mon téléphone puisque lui avait l'heure exacte et une fois trouvé, je tombais littéralement sous le choc, il ne me restait pas deux heures, mais trois quarts d'heure et là, c'est sûr que j'allais être en retard, c'était évident.Je m'empressais d'aller dans ma chambre afin de trouver mes vêtements, bien que c'était en famille, il ne fallait pas non plus mettre une robe courte ni provocante, puis ce n'était pas moi. Cinq .. Dix .. Quinze, j'étais toujours au même endroit ne sachant quoi mettre avant de trouver un legging et d'une tunique et hop, c'était gagné, maintenant à la douche [...]

Je ressortais de ma salle de bains une bonne demi-heure plus tard prête à partir. Je descendais mettre mes ballerines et je prenais ce dont, j'avais besoin pour cet après-midi. Macarons dans un plat et dans un plastique, bouteille de vin rouge et une bouteille de champagne. Tout cela pour la famille, même s'il y avait deux femmes enceintes dans le lot, ma sœur Savannah et ma belle-sœur Millie qui ne pouvait pas boire, c'était dommage, mais la santé du bébé avant tout. Sur la route, la musique me rendait folle, tellement que je dansais sur mon siège, écoutez de l'Icona pop, ça motive dans toutes circonstances. Arrivée à destination, je sortais et pénétrais dans le domicile familial. « Salut tout le monde ». Hurlais-je pleine d'enthousiaste avant de poser le tout dans la cuisine en vitesse pour ensuite serrer dans mes bras ma sœur, puis mon frère, les petits et ma belle-sœur. « Ça fait du bien de vous voir ». Avouais-je en souriant, j'étais contente à l'heure actuelle.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family. Ven 22 Aoû - 15:36

   
Lorsque mon réveil avait sonné, ce matin-là, j’étais déjà debout un bon moment et je dus sortir de la salle de bain en bombe pour le couper. C’était bien la preuve que j’étais pressée que la journée démarre. En même temps, c’était une journée spéciale. Nous avions, pour la première fois dans l’histoire des Cartwright –non, j’exagérais volontairement la chose- réussit à convaincre tout le monde de se retrouver à la maison familiale pour un dîner. Et puisqu’à mes yeux, la famille était la chose la plus importante au monde, je devais avouer que je me réjouissais à l’idée de voir tout le monde. De justesse, je parvins à retourner à la salle de bain avant qu’Abigaël ne me la pique. Cette fille poussait parfois le bouchon trop loin. Elle savait à quel point il était important pour moi d’être impeccable, en toute circonstance. D’un autre côté, elle avait raison en me disant que je finirai sale de toute façon, j’avais encore le plat principal à préparer. Comme à cette fête américaine, Thanksgiving, j’avais décidé qu’aujourd’hui, nous allions manger une dinde farcie. Peut-être pas la meilleure idée du monde, cela dit parce qu’en effet, lorsque je commençai la préparation, je me retrouvai bien vite avec de la graisse partout sur le visage. Heureusement que j’avais attaché mes cheveux et que je portais ce très sexy tablier avec écrit « I can cook like a pro. ». Pour le coup, je devais avouer que je doutais de mes capacités, parce que cette dinde avait clairement un problème avec moi. Heureusement que Matthew s’occupait de l’accompagnement, vu la guerre que j’avais entrepris avec cette volaille, j’en avais pour un bon moment avant de parvenir à la farcir. Cependant, je ne me laissais pas abattre. J’étais une Cartwright, je savais parfaitement me battre et cette dinde ne me faisait pas peur.

Des heures plus tard, la dinde était prête tout comme moi. Un dernier coup d’œil dans le miroir histoire de vérifier mes cheveux, que j’avais choisi de boucler et ma tenue, une jupe plissée arrivant aux genoux avec une chemise rentrée aux épaules hautes. Par chance, cet ensemble ne me faisait pas tellement passé pour une écolière, comme j’avais pu le craindre. Je descendis alors pile au moment où Liam arrivait avec toute sa petite famille. « Salut vous ! Vous êtes les premiers. » répondis-je à Liam tandis qu’il déposait un bisou sur mon front. Ensuite, j’allais saluer Millie mais laissais les enfants s’amusaient avec Lullaby sauf Josh, à qui j’allais faire un bisou. Ce fut à cet instant qu’arriva Savannah. Décidemment, ils se suivaient. « Savie ! » la saluai-je tout en lui faisant la bise. Tout comme le ventre de Millie, celui de Savannah enflait à vue d’œil, même s’il était évident que celui de la femme de Liam était bien plus imposant que celui de ma sœur. Malgré tout, je ne pus m’empêcher de poser ma main sur le bidon de ma sœur aînée. « Bonjour champion ! » Etant donné les coups qu’il semblait donner à Savie par jour, je trouvais que ce surnom lui allait à merveille. Enfin, Neelah arriva et une fois qu’elle eut fini de dire bonjour à mes autres frères et sœur, je la saluai à mon tour. « Salut Neelah. » Nous étions presque tous là, ce qui me rendait particulièrement heureuse.

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family. Ven 22 Aoû - 19:38

Il fut un temps où les repas dominicaux entre Cartwright faisaient tradition. Matthew invitait même Romeo de temps à autre, spécialement quand ses parents y assistaient, afin de les inquiéter à mort sur les fréquentations de leur fils. Au final, Matt n'a jamais eu aucune remarque sur rien, malgré le talent prononcé de son meilleur ami pour jouer le mec louche et pas recommandable. N'importe quel parent aurait enfermé son enfant dans sa chambre afin de le préserver d'un mec comme Romeo. Les parents Cartwright éduquaient leurs enfants différemment. Pouvait-on seulement dire qu'ils les éduquaient ... Avec le temps, ils avaient accumulé les annulations de retour à Tenby, les repas dominicaux étaient reportés, déplacés, tel ou tel membre de la famille ne pouvait pas assister. Il devint vite mission impossible que tout le monde soit là en même temps, et un jour, ils oublièrent tous de chercher la date impossible où tout le monde était disponible. Matt tenait énormément à sa famille. Du coup, cette réunion devrait le réjouir. L'occasion de voir tous les Cartwright en même temps. L'occasion d'annoncer une seule fois qu'il redoublait, au lieu de le répéter sept fois. Mais c'était cette même annonce qui grisait son humeur. Il risquait de gâcher l'engouement du repas et de jeter un froid. Qui plus est, il n'avait vraiment aucune envie d'avouer cet échec à voix haute. Tout le matin, il chassa cette hantise de son esprit, en se concentrant sur les plats dont Shelley l'avait chargé. Tandis qu'elle s'activait sur sa dinde, il garda le silence. Elle pensait certainement qu'il coupait méticuleusement ses légumes, apportait toute son attention à la purée de patates douces. En vrai, c'était la perspective de l'annonce qui l'empêchait de parler. Une fois sa tâche accomplie, il se précipita dans sa chambre pour enfiler la première chemise qui lui passerait par la main. Il entendit ses deux soeurs se disputer à propos de la salle de bains et soupira. Quel intérêt d'avoir plusieurs salles de bains dans cette maison ? Et pourquoi autant d'intérêt ? Ils ne rencontraient pas le roi de Chine. Il ne lui avait pas échappé que sa soeur changeait depuis son entrée à l'université. Shelley, bien sûr. Abi avait changé depuis bien trop longtemps pour être récupérable. Son ancienne complicité, avec celle qu'on prenait avant pour sa jumelle, lui manquait. Il comprenait qu'elle lui laissait de l'espace. Mais même avec de l'espace sa vie ne se remplissait pas. Pire, il commençait même à foirer ses études. En se regardant dans la glace, il soupira. Une longue journée l'attendait.

Il suivit Shelley en bas, quand Liam arriva avec sa troupe. Il le reconnut sans l'apercevoir : son arrivée était toujours la plus bruyante. Il salua tout le monde et échangea un peu avec Joshua. « Alors mon grand, ça va toujours avec ton amoureuse ? » chuchota-t-il afin que Liam n'entende rien. Son neveu était encore suffisamment jeune pour ne pas savoir que parler filles avec Matthew était totalement ironique. Josh l'admirait ce qui flattait quelque peu l'égo de Matt, pour l'instant du moins. « Mon dieu Savie, quel bide ! » Il taquina affectueusement sa grande soeur, ne se permettant pas la même remarque à sa belle soeur alors qu'elle en attendait le double. Neelah apparut après elle. « Champagne et vin, mais on va passer un bon moment finalement » Il n'était pas sérieux, ou presque. Il débarrassa Neelah et entreposa la bouteille de champagne au freezer un petit peu. « Princesse Abi se fait désirer, on devrait commencer sans elle » Pour vivre ici H24, il savait qu'Abigael préparait toujours à la perfection ses entrées. Il ne jugeait plus sa soeur, trop compliqué. Il sortit les plateaux de toasts du réfrigérateur, demandant de l'aide à ses frères et soeurs au choix, puis se chargea d'amener les verres et les bouteilles dans le salon. « Savie, Millie, ça c'est pour vous ? » demanda-t-il en saisissant la bouteille apportée par Savannah. Il remplit deux verres puis leur rendit, avant de faire de même avec le champagne. « Neelah, Shelley, rassurez moi, vous n'avez pas encore de bonhomme dans le bidou, vous ? » Il rit en leur tendant leurs verres. Au pire, ça ne ferait que quelques Cartwright en plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Lylou + Kainoa + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : James Franco.
TES CRÉDITS : Schizophrenic + Neon Demon + AmazQueen.
TA DISPONIBILITE RP : 1/4
(Matthew - Brianna)
À venir : Kayla - Miro.
RAGOTS PARTAGÉS : 4915
POINTS : 2605
ARRIVÉE À TENBY : 22/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 34 y.o (4.11.82)
CÔTÉ COEUR : Séparé de sa femme, il essaye de se faire une raison.
PROFESSION : Prof de philo.
REPUTATION : Un bon père de famille, respectable et honnête. Alors pourquoi sa femme et lui se sont séparés ? Je me le demande bien ! Je vous avais dit qu'ils avaient voulu se marier trop jeunes...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family. Dim 24 Aoû - 2:19


La maison familiale sur l’Esplanade. Un lieu rempli de souvenirs pour Liam. Il aimait y venir, encore maintenant, il le faisait régulièrement – plutôt pour s’assurer que tout allait bien quand leurs parents n’allaient pas là. Cette maison, d’ailleurs, c’était plus leur endroit à eux qu’à Michael et Juliet. Ils y avaient passé beaucoup plus de temps que leurs parents et pour Liam, c’était le symbole des bons moments passés avec sa fratrie.

L’aîné de la famille fut sorti de ses pensées par l’arrivée de Savannah, la seule blonde de la famille. « Oui, oui. » Pressé par elle, il attrapa immédiatement la bouteille qui se trouvait sous son bras et sourit en voyant ce qu’elle contenait. Cocktail sans alcool… Pour elle et Millie, sans aucun doute. Liam aida la plus âgée de ses sœurs à se débarrasser ce qu’elle avait apporté, tout en profitant pour y jeter un coup d’œil, en bon gourmand qu’il était (des tartes !). Puis il prit brièvement sa sœur dans ses bras en faisant attention à ne pas bousculer son ventre qui grossissait à vue d’œil. Posant une main dessus, comme toujours, Liam adressa quelques mots au bébé à naître. « Salut toi ! On est contents de te compter parmi nous. » Intriguée, Eden s’était approchée. Elle avait l’habitude des femmes enceintes, pourtant, mais ça lui faisait toujours cet effet-là. « J’peux toucher, papa ? » « Doucement, ma puce… » D’un air émerveillé, comme quand elle le faisait avec sa maman, Eden posa une main sur le ventre de sa tante. « Il a bougé, papa, il a bougé ! » Liam se mit à rire.

Il y eut très vite de l’ambiance dans la maison, ce que le père de famille appréciait beaucoup. Il avait grandi dans une famille nombreuse, pour lui, c’était toujours un plaisir, les repas bruyants, les conversations animées, etc. Neelah venait d’arriver et Liam l’attrapa à son tour dans ses bras en souriant, avant de l’embêter un peu. « Des macarons, quelle bonne idée ! T’es bien ma petite sœur… » Il rangea le plat dans le réfrigérateur tandis qu’elle s’occupait des bouteilles. Joshua était avec Matthew, il aimait beaucoup son tonton. Eden, elle, était restée auprès de sa tante Savie, visiblement toujours aussi fascinée par son ventre. Jetant un coup d’œil un peu plus loin, Liam aperçut Lou en compagnie de Lullaby, qui lui montrait quelque chose. « Abi est là, quand même ? Enfin j’veux dire, elle va arriver ? » Elle était en pleine crise d’adolescence ; mais sans elle, les Cartwright n’étaient pas vraiment au complet. « Bon, on va passer à table quand même. Tu viens, Lou ? »

Quelques instants plus tard, ils étaient tous installés autour de la table, plaisantant et riant – un très beau tableau, qui faisait plaisir à voir. Lou sautillait sur les genoux de son papa. « Alors, Shelley, qu’est-ce que tu nous a préparé de bon ? »

_________________


I'll come in and see her breathe and know that had it not been for her, I would never have married. And when I look at her face, a face I know better than my own, I know that I have meant as much or more to her. And that means more to me than I could ever hope to explain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Shea H. Taylor
TON AVATAR : Yvonne Strahovski
TES CRÉDITS : avatar by TAG
TA DISPONIBILITE RP : En recherche de RP :) N'hésitez pas à me MPotter !

Declan + Sujet commun + Théodore

RAGOTS PARTAGÉS : 4068
POINTS : 256
ARRIVÉE À TENBY : 14/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (1er Mai)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Chirurgienne
REPUTATION : C’est la fille ainée des Cartwright, celle qui suit Liam et l’a aidé à prendre soin de leurs frères et sœurs. C’est une jeune femme brillante, elle est résidente en chirurgie à Swansea ! Et elle a eu une petite fille récemment, seulement… Vous savez sans doute qu’elle s’est séparée de son fiancé, récemment. Oui, Aldaric Daire. Le psychologue.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family. Mar 26 Aoû - 14:24

Après Liam et sa charmante famille, puis moi, ce fut au tour de Neelah d'arriver les bras chargés de macarons à l'odeur délicieusement parfumée. « Salut Neelah ! » répondis-je en la serrant un instant dans mes bras, malgré la gene causée par ses plateaux de friandises. Tout le monde avait apporté quelque chose, même si le plus gros du boulot revenait sans aucun doute à Shelley et Matthew. Correction : plus à Shelley qu'à Matthew, en fait. C'est comme si les deux adolescents – plus si ados que ça je vous l'accorde – avaient capté nos pensées car ils descendirent le grand escalier de bois pour venir à notre rencontre. J'observai avec une joie et une émotion non dissimulée ces retrouvailles en famille, qui n'avaient plus eu lieu depuis un moment à cause des emplois du temps de chacuns. « Shelley ! » acquiesçais-je en lui donnant une accolade. « Haaa il a l'air de déjà adorer sa tata lui... » Mon mini-moi venait de bouger, sensation étrange mais pas  douloureuse. Celui-ci avait du apprécier le son de la voix de Shelley, apparemment à cette période du développement ils entendaient les sons extérieurs et pouvaient y réagir... Ainsi quand j'avais passé un coup de fil à Aldaric, il m'avait fait tout un rodéo pendant cinq minutes.

« Mon dieu Savie quel bide ! » Je me retournai vers Matthew tandis que tout le monde tandis que salutations et embrassades pleuvaient. « Hé oui Matt, bientôt je ne pourrais plus passer les portes ! » Plaisanterie qui, je l'espère, ne s'avérerait pas véridique. Le jeune homme me débarrassa de ma bouteille, et Liam prit mes deux plats de tartes. « Merci » fis-je en affichant un sourire Colgate. « Salut toi ! On est contents de te compter parmi nous. » « Crois-moi, il a l'air content d’être là aussi... » Je ris aux éclats, comme quoi c'était encore possible, quand Eden vint palper mon ventre à la recherche d'un mouvement quelconque du bébé. C'était son jour de chance, et mes yeux brillaient en découvrant son émerveillement. Sa maman en attendait deux, et ce ne devait pas être de tout repos...

« Savie, Millie, ça c'est pour vous ? » demanda mon frère en levant la bouteille à mes yeux. « Oui, cocktail spécial sans alcool que je tiens d'un... ami. » Oui, bon, ce n'était pas vraiment le moment de leur parler de mes retrouvailles avec Jackson, alors que tout le monde bavardait gentiment dans le hall. Liam proposa de passer à table sans attendre Abigail, l'adolescente de quinze ans à peine. Je m'exécutai aussitôt. « On n'a qu'à y aller, elle nous rejoindra ! » proposai-je en m'asseyant à la place que j'occupai quand j'habitais encore à la maison. Les effluves de la cuisine parvinrent à mes narines, faisant saliver mes papilles. « Je ne sais pas ce que c'est, mais ça a l'air bon ! » surenchéris-je après Liam. Je pris la coupe de cocktail et la portai, attendant que quelqu'un ne porte un toast. Nous étions tous réunis, il y aurait bien quelqu'un pour nous annoncer une bonne nouvelle à laquelle nous trinquerions...

_________________

You're my little star ♡
» La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family.

Revenir en haut Aller en bas

CARTWRIGHT - Other things may change us, but we start and end with family.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-