AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Sam Powells ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par Isleys ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6192
POINTS : 1676
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Lun 11 Aoû 2014 - 23:29



Abbey Baxter

« Citation »

ÂGE : 20 ans ; PROFESSION : employée à la librairie de Tenby ; ÉTAT CIVIL : célibataire ; NATIONALITÉ : Galloise, Britannique ; TON PERSONNAGE EST : un inventé

posée, introvertie, souriante, spontanée, rêveuse, sensible, romantique, douce
___________________

A cup of tea ?

Mrs Lloyd veut connaître votre petite personne et vous invite donc à discuter autour d'une tasse de thé. Puisque cela tient lieu de présentation, n'hésitez pas à aborder toutes les thématiques, anecdotes qui vous semblent importantes pour comprendre le personnage. Les réponses peuvent être présentées sous forme de RP et chacune doit comporter un minimum de 50 mots.

« Entrez, entrez. Installez-vous et faites comme chez vous, surtout ! Un thé, peut-être ? » Tout en vous tendant une tasse de thé, Mrs Lloyd fronce légèrement les sourcils pour vous demander : « Dites-moi, c'est la première fois que je vous invite chez moi, il me semble. Comment cela se fait-il ? Vous n'êtes pas bien intégré à notre communauté, peut-être ? Rassurez-moi tout de même, vous n'êtes pas quelqu'un d'important ? » Tout en vous proposant des biscuits d'un geste, elle ajoute en riant : « Ou bien, vous n'aimez pas les vieilles radoteuses dans mon genre ! »

Encore un peu sonnée par l'enchainement des événements qui l'avait conduite dans le salon de Mrs Lloyd, Abbey eut un sourire gêné avant de s'asseoir sur le fauteuil que la vieille dame lui désignait. « Je... Oui un thé ça sera très bien. » répondit-elle le plus poliment du monde, tout en espérant qu'il serait glacé. Elle aurait préféré un soda, vu le temps mais elle n'avait jamais été du genre à se plaindre de ce qu'on lui offrait alors elle accueillit avec un nouveau sourire la tasse en porcelaine que Mrs Lloyd lui tendit un peu plus tard. Discrètement, elle glissa dans le liquide chaud trois sucres et hocha de la tête en écoutant son hôte parler, avant de rebondir sur ce qu'elle disait : « Oui, c'est bien la première fois que je viens chez vous. Je n'ai que vingt ans en même temps et je ne suis certainement pas la personne la plus intéressante de la ville. » Ses joues s'étaient empourprées ; ce n'était aucunement de la fausse modestie : Abbey se savait discrète mais s'espérait appréciée. Même le métier qu'elle s'était choisi et exerçait depuis quelques semaines - employée à la librairie - entretenait l'image que plus d'un de ses camarades de classe avait d'elle : celle d'une gamine studieuse, la tête dans un bouquin, qu'on oubliait facilement. Pourtant, Abbey était convaincue que Mrs Lloyd la connaissait et savait exactement qui elle avait invité dans son salon : l'une des enfants Baxter, un nom qui la précédait, un nom parfois dur à porter.


« Je crois déceler un drôle d'accent chez vous, à moins que mes biscuits soient trop secs... Rappelez-moi d'où vous venez, déjà ? Cela fait longtemps que vous vivez à Tenby ? »

Abbey écarquilla les yeux lorsque Mrs Lloyd lui posa des questions sur un accent éventuel. Jouait-elle la comédie ou bien ne voyait-elle vraiment pas qui elle était ? Incertaine, la jeune fille se pinça les lèvres et réfléchit quelques secondes à la façon dont elle devait tourner les choses avant de se lancer : « Oh non, je suis bien d'ici pourtant ! » commença-t-elle avec entrain, avant de simplement ajouter : « Comme mes parents avant moi, et qui sait, mes futurs enfants ! » Parfois, elle avait l'impression d'étouffer à Tenby mais, pour être honnête, la jeune Baxter ne se voyait pas ailleurs.


Après quelques commentaires sur vos origines et la beauté de la ville de Tenby, Mrs Lloyd pose une main sur la vôtre et vous interroge à nouveau : « Ah si vous saviez quel bien cela me fait d'être en compagnie de quelqu'un d'aussi... frais que vous ! A votre âge, j'avais des rêves plein la tête, et je n'ai pu en réaliser qu'une infime partie ! Mais plutôt que de vous endormir avec mes histoires, parlez-moi des vôtres, de projets, ou même, de vos rêves les plus fous... »

Un nouveau sourire vint cacher cette fois-ci le malaise de la petite brune. Entre la main de la vieille dame sur la sienne (geste un peu trop familier alors qu'elles avaient à peine échangé quelques mots) et le simili-compliment, Abbey se demandait si elle n'était pas en train de passer un test quelconque. Elle réussit à se défaire de l'étreinte de Mrs Lloyd en se penchant pour attraper sa tasse de thé et la porter à ses lèvres, avant de se décaler un peu vers la gauche, s'éloignant imperceptiblement mais suffisamment (enfin, elle l'espérait) de la vieille commère. A sa question, la benjamine des Baxter haussa simplement les épaules avant de se montrer aussi évasive que possible : « Je ne sais pas trop... J'ai l'impression d'avoir ce dont j'ai envie, même si j'essaie de mettre de l'argent de côté pour m'offrir ma première voiture. Et j'espère pouvoir partir en Italie pour mes premières vacances, dans quelques mois. A part ça, rien de particulier. Je suis une fille simple, on dirait. » plaisanta-t-elle. Jamais elle ne lui avouerait que son souhait - et paradoxalement sa crainte - le plus cher était de quitter le domicile familial, de vivre loin de ses parents. Jamais non plus elle ne dirait à voix haute que ses ambitions demeuraient simples parce qu'elle ne savait pas ce qu'elle voulait. Ou le savait trop bien, peut-être ? Elle avait à peine eu le courage de blesser Kainoa en lui avouant qu'elle ne voulait pas aller à l'université étudier la biologie, matière où elle excellait et qui la passionnait pourtant au lycée. A tout le monde, elle affirmait que son métier lui plaisait, mais il y avait toujours ce goût amer en bouche, cette insatisfaction qui se terrait au fond de son âme, qu'elle ne laissait jamais parler. Parce que ce n'était qu'un caprice qu'elle ne pouvait pas s'offrir. Ce n'était pas parce qu'elle avait toujours aimé griffonner des dessins sur un bout de papier qu'elle pouvait envisager sérieusement d'en vivre.


« Et dites-moi, au risque de paraître trop curieuse, je me demandais... Côté cœur, c'est comment ? Vu votre sourire, je suis certaine qu'il n'y a aucun soucis à avoir de ce côté-là, cela dit. » achève-t-elle en riant.

Sous le coup de la surprise, Abbey avala de travers une gorgée de thé et se retrouva à tousser pour se débarrasser de l'eau passée par le mauvais endroit. Après quelques secondes, elle dut bien se résoudre à répondre à la question, Mrs Lloyd la sondant toujours avec un regard intéressé. « Je suis... euh... célibataire. » dit-elle simplement, avec un sourire qui, elle l'espérait, cachait sa déception. La demoiselle enviait ces couples qu'elle voyait dans la rue, ceux qu'elle était amenée à fréquenter : elle aussi voulait avoir quelqu'un qui ferait battre son cœur, lui filerait des papillons dans le ventre, l'épaulerait, la traiterait comme une princesse. Elle voulait pouvoir se balader main dans la main avec quelqu'un, se réfugier dans les bras d'un homme (qui ne soit pas un de ses frères) quand ça allait mal, l'embrasser jusqu'à plus soif, perdre enfin sa virginité, construire des projets... Oh, bien sûr, elle avait eu un bon paquet de garçons qui avaient fait chaviré son cœur et même quelques petits-amis et à chaque fois elle avait cru que c'était pour la vie. Et la déception avait été, à chaque fois, à la hauteur de ses espérances. La dernière en date, et la pire, c'était Mickey Johnson avec qui elle était sortie six mois, à l'époque de sa dernière année de lycée. Elle avait été flattée qu'un garçon comme lui la remarque, avait fondu sous ses sourires charmeurs, cru en tous ses mots doux. Son cœur s'emballait dès qu'elle croisait son regard, lorsque leurs lèvres se rencontraient ou qu'elle sentait son odeur. Sauf qu'au bout d'un moment, il s'était montré insistant pour qu'ils sautent le pas et fassent autre chose que se bécoter. Tous les arguments avaient été bons pour lui faire comprendre qu'il avait des besoins et que, si elle ne voulait pas, il irait voir ailleurs. On était bien loin du réconfort et des promesses d'amour éternel qu'elle espérait... Et cela ne faisait que la rendre incertaine, nerveuse, si bien qu'elle se débrouillait toujours pour échapper à l'instant fatidique. Sauf qu'elle se prit une claque en pleine tête lorsqu'elle apprit qu'il disait à qui voulait l'entendre, tous les détails d'une vie sexuelle qu'il leur inventait et où, bien sûr, ses prouesses à elle étaient décrites à renfort de mots aussi charmants que salope ou chaude comme la braise... On était loin des puce ou princesse qu'il lui servait régulièrement. Et bientôt, tout le lycée ne parla plus que de la fois où, apparemment, elle aurait perdu sa virginité à l'arrière de la voiture du père de Mickey. L'humiliation surpassait la rage qu'elle ressentait à l'égard de son ex, et la tristesse de la rupture. Quand Anthony mit finalement son poing dans la belle gueule de Mickey pour lui faire payer, Abbey dut bien reconnaître qu'elle en retira une certaine satisfaction. La jeune Baxter se demanda si toute cette histoire était revenue aux oreilles de Mrs Lloyd. Elle devait avoir bien d'autres choses à faire que de s'intéresser aux histoires des lycéens de Tenby... Elle haussa les épaules et ajouta simplement en prenant un biscuit : « Mais je suis encore jeune, j'ai tout mon temps pour trouver la personne qui me correspondra. » Evie disait toujours ça, quand sa petite sœur venait pleurer sur son statut de célibataire. Pourtant, Abbey désespérait peu à peu que la bonne personne, cette évidence qui s'imposerait en elle, n'arrive jamais.


« Vous avez bien raison, si seulement j'avais trente ans de moins... Enfin, je divague. Vous ai-je parlé de ma fille ? Elle vit à Cardiff et étudie... » Vous vous perdez bientôt sous les détails de la vie de la fille de Mrs Lloyd et plusieurs photos encadrées que la petite vieille se plaît à vous commenter, jusqu'à ce que finalement, elle se rassoie pour vous demander : « Et vous alors, vous diriez que vous êtes proche de votre famille ? »

Abbey accueillit avec plaisir les détails sur la vie de la fille de Mrs Lloyd. Cela chassa un peu ses pensées maussades quant à l'amour et la vie de couple. Et puis, elle avait l'habitude des vieilles dames qui venaient à la librairie juste pour y trouver une oreille attentive. Elle s'intéressa donc volontiers à ses histoires et nota que sa nervosité baissait peu à peu. Sauf qu'elle déchanta lorsque Mrs Lloyd se détourna des photos pour lui poser une nouvelle question, sur sa famille cette fois. Imperceptiblement, la jeune fille se raidit sur le fauteuil et scruta le visage ridé de son hôte. Bien sûr que cette vieille dame connaissait son nom, et surtout les phénomènes qui lui tenaient lieu de parents. Mal à l'aise, Abbey s'éclaircit la gorge avant de répondre le plus posément possible : « Je vis toujours chez mes parents, donc dans un sens, je suis proche d'eux j'imagine. » Elle haussa faiblement les épaules. Oui, elle était particulièrement proche de l'alcoolisme de son père, puisqu'elle voyait les bouteilles s'accumuler tout en s'empêchant de les compter, de la dépression de sa mère puisque c'était à présent sur elle qu'elle venait déverser son mal-être, et des problèmes de couple de ses parents, puisqu'elle devait subir leurs disputes quasi-quotidiennes. Doucement mais surement, Abbey saturait, l'ambiance lourde de la maison lui pesait parfois sur le moral, mais elle ne pouvait pas se résoudre à quitter le domicile familial, parce que qui irait faire les courses, cuisiner, faire le ménage ? Si Evie contribuait financièrement pour que les Baxter restent à flot, la demoiselle pouvait bien aider autrement, elle devait bien ça à sa sœur ainée. « J'ai aussi une sœur, Evie, qui a cinq ans de plus, ainsi que deux frères, Kainoa et Anthony. Je suis la petite dernière de la fratrie, en fait. Et j'ai une relation différente avec chacun et je ne pourrais pas les imaginer hors de ma vie ! » Cette fois-ci, son sourire fut bien plus facile, plus sincère. Elle les aimait, sincèrement, et avait besoin d'eux. Parfois, elle s'en voulait de ne pas être aussi attentionnée qu'Evie, brillante que Kainoa, ou courageuse qu'Anthony, et avait bien du mal à comprendre ce qu'elle pouvait leur apporter, exactement. Mais quand elle avait un problème, quelque chose sur le cœur ou juste envie de se faire une soirée film, c'était toujours vers l'un de ses ainés qu'elle se tournait.


« Mais dites-moi, il se fait tard ! Je n'ai pas vu le temps passer en votre compagnie... Je vais malheureusement devoir vous congédier, j'ai encore mille choses à faire. Sachez que ma porte vous est grande ouverte si vous voulez papoter un peu, à moins que mes histoires vous ait endormi ! » lance-t-elle avec entrain. « Comme vous m'êtes sympathique, laissez-moi vous mettre en garde : les gens par ici ne sont pas toujours aussi sympathiques que ce qu'ils prétendent. Ou du moins, pas par pur générosité. Ce que vous dites à certains un jour pourra se retourner contre vous le lendemain ! Enfin, pas d'inquiétude, vos secrets seront à l'abri avec moi. »

Lorsque Mrs Lloyd affirma qu'il se faisait tard, Abbey tourna la tête vers l'horloge accrochée au mur sur sa droite. Dix-sept heures trente, déjà ?! Elle se leva aussitôt du fauteuil et suivit volontiers la vieille dame à la porte. Elle ne répliqua rien à ce qu'elle devinait être des petites piques - non, sa porte ne serait pas ouverte à un Baxter, non, elle ne lui était certainement pas sympathique. Mrs Lloyd était une vieille commère et elle était bien la première à exceller dans les sourires de façade. Mais loin de vouloir jouer avec les discours à double sens, Abbey se retrouva à sourire poliment pour remercier la dame sur sa mise en garde : « C'est gentil de vous inquiéter, je suivrai votre conseil, alors. » Elle avait grandi ici, la réputation de ses parents la précédait, tout comme celle de ses frères et de sa sœur : elle ne s'autorisait que rarement à se confier, et certainement pas à des inconnus. Pourtant, elle estimait n'avoir rien à cacher.


___________________

Don't judge a book by its cover

TON PSEUDO : JANE.SMITH ; TON ÂGE : 25 ; CONNEXION : 7/7j ; DOUBLE-COMPTE : Jean, Sam, Eirian ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? ahah mystèèèèèèère ;UNE SUGGESTION POUR LE FORUM ? Les Baxter au pouvoir ? ;

Code pour le bottin :
Code:
<span class="pris">Zoey Deutch</span> is Abbey Baxter
Fiche ©️ Whispers down the lane
Bannière ©️ Poon


Dernière édition par Abbey Baxter le Mar 12 Aoû 2014 - 13:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Lun 11 Aoû 2014 - 23:32

ABBEEEEEY DE MON COEUR Elle est tellement belle en plus la petite

Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Lun 11 Aoû 2014 - 23:38

J'ai trop eu un bug genre "mais pourquoi elle est validée alors que rien n'est rempliii?" What a Face Il serait temps que je dorme hein Arrow
Hâte de voir ce que ça va donner, sale sale
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Sam Powells ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par Isleys ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6192
POINTS : 1676
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Lun 11 Aoû 2014 - 23:44

EVIIIIIIIIIIIIIIIE, on est les plus belles

Wade, han désolée d'avoir causé tant de problèmes et de mauvaise humeur Oui je peux pas ôter ma couleur ! Et j'ai rempli un peu quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 0:08

bosco veux de toi aussiiiiii jolie abbey I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Sam Powells ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par Isleys ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6192
POINTS : 1676
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 0:29

Bosco ça pourrait être sa fille tu sais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 0:31

EHOH ! Bosco, tu touches pas à ma petite soeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : THE.FAME
TES DOUBLES : andrew, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse and yevgeniya
TON AVATAR : alex turner
TES CRÉDITS : cosmic dust
RAGOTS PARTAGÉS : 7286
POINTS : 4181
ARRIVÉE À TENBY : 26/02/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 29 yo (09.06.88)
CÔTÉ COEUR : whore
PROFESSION : musician
REPUTATION : c'est vrai ce qu'on entend ? il aurait fait une OD, et aurait mis une femme enceinte...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 0:44

 

Choix d'avatar divin   
Rebienvenue chez toi hein :-)

_________________


We are often told during times of bereavement that time heals all wounds. That's crap. In truth, you are devastated, you mourn, you cry to the point where you think you'll never stop - and then you reach a stage where the survival instinct takes over. You stop. You simply won't or can't let yourself "go there" anymore because the pain was too great. You block. You deny. But you don't really heal.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : JANE◊SMITH
TES DOUBLES : Jean McKinnon ; Sam Powells ; Eirian Kleefin ; Brianna Harris
TON AVATAR : Zoey Deutch
TES CRÉDITS : ava par Isleys ; gif profil © ? tumblr
TA DISPONIBILITE RP : Baxter et Thomas - Miro - Bal de St Valentin
RAGOTS PARTAGÉS : 6192
POINTS : 1676
ARRIVÉE À TENBY : 12/03/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : célibataire romantico-rêveuse
PROFESSION : employée à la librairie Blackwell's
REPUTATION : elle est gentille, intelligente, dommage qu'elle ne se soit pas donné la peine de réussir !



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 0:52

J'aime Evie qui fait des yeux de chien battu pour se montrer persuasive

Nate, merciiiiiii (et c'est quoi ce smiley bisou baveux ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : Miss Choco.
TES DOUBLES : Liam + Lylou + Caleb + Mona + Sean + Josh.
TON AVATAR : Colton Haynes.
TES CRÉDITS : Pigfarts is real + Anaëlle.
TA DISPONIBILITE RP : 0/4
(Abbey - Hope - Spencer)
À venir : Faith - Lloyd - Fiona - Sameen.
RAGOTS PARTAGÉS : 5936
POINTS : 4850
ARRIVÉE À TENBY : 01/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ans (13.04.91)
CÔTÉ COEUR : Fiancé à Spencer, ils attendent un heureux événement.
PROFESSION : Astrophysicien.
REPUTATION : Vous croyez que c'est parce qu'elle est enceinte qu'ils sont pressés de se marier ? Ça m'a l'air un peu précipité, tout ça...



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 2:07

Evie Baxter a écrit:
EHOH ! Bosco, tu touches pas à ma petite soeur
+ 1

J'aime déjà beaucoup ce que j'ai lu
Reeebienvenue, j'ai hâte qu'on joue tous ensemble

_________________


LOST IN LOVE
I swear when our lips touch, I can taste the next sixty years of my life ⊹ Because I could watch you for a single minute and find a thousand things that I love about you.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 7:42

la Baxter family au complet ?
j'espère que tu t'amuseras avec Abbey, rebienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 8:08

Rebienvenue ici   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 11:13

Re-Bienvenue *-*
Elle est trop jolie Zoey Deutch
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 12:19

Re-bienvenue, elle est trop chou elle   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter Mar 12 Aoû 2014 - 13:00

Oh Zoey, qu'est-ce qu'elle est mignonne  rebienvenue  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter

Revenir en haut Aller en bas

ABBEY - I always like to look on the optimistic side of life, but I am realistic enough to know that life is a complex matter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Duck, duck, goose :: The early bird catches the worm-