AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Addie & Asher ♣ mai 2019

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Dr. Marabouté
TON AVATAR : Ma splendeur interstellaire
TES CRÉDITS : Sitting Duck.
RAGOTS PARTAGÉS : 45
POINTS : 67
ARRIVÉE À TENBY : 15/05/2014

ÂGE DU PERSONNAGE : J'ai assisté à plusieurs passages de comètes, si c'est votre question
CÔTÉ COEUR : C'est le votre qui m'intéresse... enfin, vos relations amoureuses, je veux dire
PROFESSION : Expert en voyance et futur alternatif


MessageSujet: Addie & Asher ♣ mai 2019 Sam 26 Juil - 14:08

Addie & Asher

« Est-ce que je resterais barmaid jusqu'à la fin de ma vie, ou aurais-je réellement le courage de reprendre mes études d'art ? »


Oui. Du courage, il t'en a fallu Addie, mais tu as réussi à en accumuler suffisamment pour te décider, un jour, à quitter ton poste de barmaid pour te lancer de nouveau dans des études d'art. C'est à New York que tu as finalement intégré une prestigieuse école d'art, où tu t'es découverte un talent particulier pour la peinture. En ce jour de mai 2019, tes études s'achèvent sur une exposition de l'ensemble de ta promotion, où ton travail est remarqué, par tes professeurs comme par des professionnels du milieu. Parmi eux se trouve Asher, que tu as pu croiser quelques fois à Tenby, et qui s'est reconverti pour représenter des mécènes anglais. Touché par ton art, et amusé par le fait que vous ayez tous deux vécu à Tenby, il finit par te proposer une offre des plus alléchantes : monter une exposition qui te mette à l'honneur. Le problème ? Cela se passerait à Londres, cette ville que tu as tant cherché à fuir...

Gifs par nbchuck et ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Addie & Asher ♣ mai 2019 Lun 25 Aoû - 18:34

" you took a piece of me, and i let you "
ft. K. Addie Kingston & Asher Bethworth ♡
musique New York : très grande ville d’Amérique du Nord, qui change beaucoup de Tenby. Ou même encore de Londres. J’ai beau aimé cette ville, je ne pourrais pas y vivre. Surement parce que je me suis trop habitué à ma petite vie dans Tenby.  Mais y aller de temps en temps, en voyage d’affaires, ça me convient parfaitement. Je découvre toujours de nouveaux petits quartiers, des cafés, mais surtout des artistes. Après tout, si je voyage à travers le monde maintenant, c’est bien pour découvrir de nouveaux artistes. De jeunes artistes qui peuvent révolutionner l’art d’aujourd’hui ! On est en 2019, et il y a encore cinq ans, je ne me serais pas imaginé faire un tel travail. Pourtant, j’ai toujours aimé les arts. Mais jamais jusqu’au point d’en faire mon métier. Pourtant, c’est vraiment cool comme travail. Je voyage, je découvre, je rencontre des personnes. Tout ce que j’aime. Enfin, j’ai trouvé quoi faire de ma vie, à part travailler dans l’entreprise familiale. Entreprise qu’on a réussi à remettre sur pieds, après de longues années. Et cela grâce à toute la famille, y compris Léoline. Elle voulait en quelque sorte s’excuser, et montrer qu’elle ne nous voulait pas de mal directement. Que tout ce qui a pu se passer dans le passé, n’était qu’erreur venant de sa part. Et enfin, c’était le minimum qu’elle pouvait faire pour ma famille, pour qu’ils acceptent ma femme dans ma famille. Parce que oui, on s’est marié. Nous sommes passés de stade de fiancés à mariés depuis déjà quelques années maintenant. On est heureux. Ou du moins, moi je le suis. Elle semble l’être aussi. Encore plus, quand je l’ai invité à venir à New York avec moi pour ces quelques journées. Alors que je travaille, elle, elle visite New York. Je la laisse faire un peu ce qu’elle veut durant la journée. Et le soir, je la rejoins. Il faut bien qu’on profite de ce voyage ensembles. Dans cette belle chambre d’hôtel que je nous ai réservé en plein Manhattan.

Aujourd’hui, j’avais repéré une exposition d’une école d’art. Quoi de mieux pour découvrir des talents ? J’y allais. Presque certain de rentrer avec un numéro de téléphone d’une future starlette de l’art. Une fois sur place, je m’attardais tout de suite sur l’exposition. Je ne voulais pas perdre de temps. Et là, je suis tombé sur une peinture extraordinaire. J’en ai eu un coup de cœur. Je regardais le nom de l’autre. Addie… Pourquoi ça me dit quelque chose ? Oui, il y avait bien une Addie à Tenby. Mais ça ne peut pas être elle. Pas ici à New York. Et encore moins cette Barmaid. Je m’avançais vers un monsieur qui semblait être un professeur, pour lui demander qui était donc cette Addie. Il me la montra furtivement, et là je la reconnus. Il s’agissait bien d’elle. J’étais impressionné, mais surtout surpris. Ah si j’avais su. Je m’avançais vers elle, pour tapoter sur son épaule. Elle se retourna, je lui fis un gigantesque sourire, avant de la prendre dans mes bras. Parce qu’évidemment, elle se souvenait de moi. On se connaissait presque tous à Tenby. « Quelle bonne surprise ! » J’arrêtais notre étreinte, pour faire un petit pas en arrière, et la regarder. Elle n’avait pas vraiment changé. Quoique si, peut-être un petit peu. Elle était devenue une belle jeune femme. Une artiste. « T’es donc dans la peinture maintenant ? » Comme quoi, les gens peuvent bien changer en quelques années. On les perd de vue, pour ensuite les retrouver totalement différent. La vie est vraiment très étrange.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Addie & Asher ♣ mai 2019 Sam 6 Sep - 14:30

    C'était le grand jour, MON grand jour. Je l'avais attendu pendant si longtemps ! Et j'y étais. Après quelques années difficiles à travailler d'arrache-pied pendant que d'autres étudiants passaient leurs journées à fumer, espérant ainsi atteindre l'inspiration divine j'imagine, j'étais parvenue à faire partie de cette exposition si réputée. Jamais je n'aurais pu croire que j'entrerai un jour dans une telle école d'art, mais surtout, je n'avais jamais imaginé si bien aboutir mes études. L'exposition, qui ouvrait aujourd'hui, rassemblait les travaux des cinq meilleurs élèves de la promotions. LES CINQ PREMIERS ! Et j'en faisais partie, c'était absolument incroyable. A présent, je n'avais plus peur de rien. A la sortie de cette école new-yorkaise si prestigieuse, les étudiants étaient quasi-certains d'avoir un contrat. Mais étant en plus dans les cinq premiers, un magnifique avenir s'offrait à moi. Je n'avais plus qu'à faire bonne figure, présenter mes travaux et les expliquer aux quelques réticents (parce qu'il y en avait toujours). J'avais enfin lavé mon nom de mes abominables conneries. Je n'étais plus la "fille de", mais cette artiste en plein essor. J'étais en train de devenir quelqu'un, et qui plus est, quelqu'un de reconnu. Ma famille n'aurait plus honte de moi, j'avais quitté le monde de la drogue et j'avais surmonté la perte de mon enfant. Une fois cette exposition terminée, j'avais d'ailleurs décidé de prendre un billet d'avion pour Londres, et d'aller récupérer ma fille une bonne fois pour toute. Mon frère ne pourrait plus m'en empêcher, il n'aurait plus rien contre moi à présent.
    J'avais donc enfilé une magnifique robe de cocktail et des talons hauts, brossé ma courte crinière et m'étais maquillée convenablement. Il était temps pour moi d’accueillir décemment le monde de l'art. Je voulais réussir, et j'y étais presque. Je me promenais alors dans la galerie, discutant avec mes amis exposés et les visiteurs, tous plus excités les uns que les autres. C'était une grosse soirée pour nous, mais également pour les chasseurs de têtes qui étaient venus découvrir les futurs grands artistes contemporains. Si nous avions peur à l'idée de ne pas obtenir de contrats, ils étaient également effrayés, mais plus par l'idée de ne pas réussir à nous faire signer avec eux.
    Alors que je me promenais donc, quelqu'un tapota sur mon épaule. Je me retournais, pour me retrouver face à un immense sourire, qui m'était plutôt familier. Je mis quelques secondes avant de resituer l'homme qui se trouvait face à moi, avant qu'il ne me prenne dans ses bras. « Quelle bonne surprise ! ». Il fit un petit pas en arrière, et me détaillait du regard. Je fis la même chose, absolument abasourdie à l'idée de me trouver face à lui en ce grand jour. « Bethworth ! Quelle surprise ! ». Je ne l'avais pas revu depuis mon départ de Tenby, et je n'avais jamais pris de ces nouvelles. Après tout, nous n'avions jamais été proches, mais c'était tout de même quelqu'un d'agréable, et ça me faisait vraiment plaisir de le revoir. « T’es donc dans la peinture maintenant ? ». C'était à peine croyable, ce que je pouvais lire sur son visage. Forcément, ayant été LA barmaid de Tenby pendant un petit moment, personne n'aurait pu penser que j'aurais repris mes études. A part Liam bien sur, personne n'avait autant cru en moi que lui. « Et oui ! Ca fait bizarre hein ? J'ai repris mes études, et je me suis finalement trouvé un talent, mais surtout une passion. C'est absolument génial, tellement mieux que de servir des cocktails à longueur de journée ». J'avais beaucoup aimé mon job au bar, mais il fallait dire que ce n'était pas toujours facile. Le milieu de l'art était loin de l'être lui aussi, mais je savais à présent que je pouvais y arriver. « Et toi qu'est-ce que tu fais ici ? J'imagine que tu n'es pas en vacances, parce qu'il y a beaucoup plus touristique comme endroit ». Nous étions à New York enfin, aucun touriste ne se perdait dans ce type d'exposition. Il devait faire partie du monde de l'art lui aussi, ce qui m'étonnait un peu. En le détaillant davantage du regard, je me rendis compte qu'il n'avait pas changé tant que ça. Un peu vieilli bien entendu, mais rien de bien sorcier. Les traces du temps sur sa peau lui donnaient même plus de charme que dans mon souvenir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Addie & Asher ♣ mai 2019 Lun 8 Sep - 21:35

" you took a piece of me, and i let you "
ft. K. Addie Kingston & Asher Bethworth ♡
musique Pour arriver à cette exposition j’avais pris la moto que j’avais louée, pour pouvoir me déplacer dans New York et ses alentours. Les transports en commun très peu pour moi. Léoline ne me comprends toujours pas sur ce point de vue-là. Ce n’est pas comme si j’étais une célébrité. Ce n’est pas comme si le métro new yorkais était dégoutant. Non. C’est juste que je n’aime pas tout ce monde. Disons que je me suis habitué à Tenby, et ensuite à me déplacer en voiture à Londres. Les transports en commun, je ne connais plus ça depuis très longtemps. J’ai pris quelques petites habitudes, et c’est difficile de s’en défaire. Je ne me vois pas devoir entrer dans le métro, pour me retrouver coller contre des inconnus, à sentir la transpiration des autres, à avoir chaud comme si j’étais dans un four, et j’en passe. Les transports en commun c’est presque devenu un calvaire pour moi. Même si je sais qu’en dehors des heures de pointe, c’est plutôt tranquille. Je le sais, mais je sais aussi que je n’arriverais pas à mettre un pied sous terre. Puis enfin de compte, lorsque Léo a vu la moto que j’ai loué, elle a beaucoup apprécié l’idée de se balader à moto dans New York, les cheveux au vent, près de son amoureux. Quoi de mieux pour une fille ? Après avoir déposé mon casque, ainsi que mes affaires au vestiaire, je m’étais aventuré dans l’exposition pour bien vite me retrouver face à Addie. Une ancienne connaissance. Je ne pourrais pas dire qu’il s’agissait d’une amie. Je la connaissais de réputation, idem pour elle. On se croisait, on se saluait, mais jamais plus. Je sais que Liam était plutôt proche d’elle, mais ce n’est pas pour autant que je m’intéressais plus à elle. Surement que je me disais qu’elle était entre de bonnes mains avec Liam. Je n’arrivais pas à nous trouver des points en commun, au point de devenir plus proche d’elle. On se parlait de temps en temps lorsque je venais prendre un verre à l’endroit où elle était Barmaid, mais jamais plus. Pourtant, ça ne m’empêchait pas d’être heureux de la revoir ici. Ça fait toujours du bien de revoir une ancienne connaissance, et spécialement lorsqu’on s’aperçoit que celle-ci est devenu quelqu’un d’aussi brillant. Brillant dans l’art. Alors qu’avant je ne nous voyais pas de points communs, d’un coup, maintenant je nous en voyais plein. A croire qu’on avait changé tous les deux, en prenant des chemins qui se rapprochaient l’un de l’autre. « C’est bien les cocktails, tu faisais plaisir à tes clients. Maintenant, tu te fais plaisir à toi ! » Elle travaillait pour son propre compte, à faire quelque chose de vraiment admirable. Tout en la regardant, j’observais du coin de l’œil son tableau. Toujours aussi obnubilé par celui-ci. J’étais surpris de voir la jolie Addie ici, mais elle semblait l’être tout autant de me voir aussi. Et c’est vrai que ce n’est pas vraiment l’endroit dans lequel on vient lorsqu’on est un simple touriste dans cette grande ville. La preuve : Léoline avait préféré aller à Central Park et ses alentours. Soit disant parce que c’est ce qu’il faut faire en venant dans cette ville. Soit. « Un peu des deux. Je suis en vacances le soir, avec Léoline. Mais sinon la journée je travaille. » Je vis son regard. Un regard curieux, qui se demandait ce que je pouvais bien faire comme travail. Surtout un travail qui me ferait venir dans cet endroit. Surtout me connaissant : il est vrai qu’avant je ne m’intéressais pas plus que ça à l’art. Bien qu’apparemment ma petite reconversion professionnelle n’a pas surprise Léo. Elle m’a dit qu’elle me voyait déjà dans l’art, avec tous les tableaux et petites babioles que je ramenais à la maison. Et au fond, elle ne doit pas avoir totalement tort. Mon subconscient voulait surement m’envoyer un message, seulement je ne l’écoutais pas. J’étais peut-être trop impliqué dans l’entreprise familiale, et je ne voulais pas la quitter, surtout après sa chute. Je n’allais pas laisser mon père dans cette situation. Mais maintenant que tout allait pour le mieux, j’ai écouté mes envies, et me voilà : à chercher de nouveaux talents dans l’art. « Je suis un peu un espèce de recruteur pour les artistes. Je cherche les nouveaux talents, et lorsque j’en vois un, je lui propose de faire quelque chose avec moi. » Pour le moment, j’avais un projet bien précis, et je comptais bien en faire part à Addie, car son art m’inspirait. « En venant ici, je comptais trouver un talent, et lui proposer une exposition… Et il faut croire que j’ai eu un coup de cœur pour ton art à toi. » Et encore une fois, mon regard se posa sur son tableau. Oui, décidément, il m’inspire vraiment beaucoup. J’ai hâte de pouvoir en voir un peu plus.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Addie & Asher ♣ mai 2019 Mar 16 Sep - 15:17

    C'était vraiment étrange de revoir quelqu'un de Tenby. Nous ne nous connaissions pas plus que ça pourtant, me retrouver face à une personne qui avait habité cette ville restait vraiment curieux. Je n'avais plus de nouvelles de grand monde du Pays de Galle, mais en même temps je m'étais surtout faite des connaissances au bar, et ce genre de relation n'était pas de celles qui durent. J'appelais bien sur les Cartwright de temps en temps, et prenais des nouvelles de quelques autres amis, mais c'était tout. Ma vie a Tenby était bel et bien finie, et je me sentais vraiment bien.
    En tout cas, la venue d'Asher ne me laissait pas indifférente. Je ressentais un mélange inexplicable d'émotions, sans doute très lié au fait que ce jour était aussi le plus important de ma vie. Mon avenir était entre mes mains, et il fallait que je me bouge et me vende avec conviction. « C’est bien les cocktails, tu faisais plaisir à tes clients. maintenant, tu te fais plaisir à toi ! ». J'étais entièrement d'accord avec lui. J'avais aimé travailler avec et pour les gens, mais maintenant que je faisais quelque chose pour moi, c'était tout à fait différent. Je crois que ce que j'aimais le plus dans le boulot de barmaid, c'était le fait de travailler avec mes nombreux clients. Ca me permettait sans doute de me sentir moins seule et entourée, mais depuis que je m'étais mise à la peinture, je vivais un véritable renouveau. Ce que je faisais de mes tableaux était en réalité un véritable travail d'introspection, et je me rendais compte à quel point j'avais grandi. Je pensais que la perte de ma fille m'avait fait changé, mais la vérité c'est que j'étais restée une gamine immature, c'est pourquoi je ne m'étais pas battue pour elle. Mais aujourd'hui j'avais changé, et j'allais la retrouver. « C'est vrai que c'est une sensation étrange de travailler pour et sur moi, ça change ». Nous nous retrouvions, mais nous n'étions plus les mêmes personnes. Mais en voyant que nous avions bien plus de points communs qu'avant, nous allions peut-être nous entendre davantage. Je me mis alors à le questionner sur sa venue, il ne pouvait pas être là par hasard. « Un peu des deux. je suis en vacances le soir, avec léoline. mais sinon la journée je travaille. ». Je fus ravie d'entendre qu'il était toujours avec Léoline. Je les avais toujours trouvé attachants tous les deux, comme s'ils avaient toujours été faits l'un pour l'autre. Mais ce qui m'intriguait le plus, c'était son boulot. Que faisait-il pour être ici ? « Je suis un peu un espèce de recruteur pour les artistes. Je cherche les nouveaux talents, et lorsque j’en vois un, je lui propose de faire quelque chose avec moi. ». Un recruteur ? Je n'en revenais pas. Il n'était donc pas là par hasard, j'avais bien raison. J'étais vraiment étonnée, je ne l'aurais jamais imaginé là-dedans. En fait, j'étais à peu près aussi étonnée que ce jour où, en entrant dans cette magnifique école, on m'avait expliqué que maroufler était une véritable technique artistique. C'était vraiment pas croyable. Mais je trouvais ça cool, vraiment cool. « Et ben, je ne l'aurais jamais deviné. C'est génial en tout cas ! Et tu as trouvé des petites merveilles en venant ici ? ». Parce qu'il y en avait, et même beaucoup. Quand je voyais ce que nous exposions, je me rendais compte qu'on avait vraiment fait du beau travail. Je ne parlais pas de moi, parce que je n'aurais jamais osé, mais de mes amis. « En venant ici, je comptais trouver un talent, et lui proposer une exposition… et il faut croire que j’ai eu un coup de cœur pour ton art à toi. ». En finissant sa phrase, le regard d'Asher se posa sur mon tableau. C'était impossible. Moi ? Vraiment ? Je le regardais sans vraiment comprendre. « Tu dis pas ça parce qu'on se connais j'espère ? Parce qu'il y a vraiment des gens talentueux ici et, je ne veux pas être pistonnée ou quelque chose du genre. Tu sais, j'ai vraiment beaucoup travaillé pour en arriver là, j'ai tout déchiré pour monter si haut. Ca parait simple quand on voit ça exposé dans une si belle galerie, mais Charles Darwin a dit : "On ne fait pas une omelette sans casser quelques œufs". Et pour en avoir cassé, j'en ai vraiment cassé ! J'ai pas mal trimé jusqu'à aujourd'hui, et je ne veux pas que tu me choisisses uniquement parce qu'on s'est déjà croisé plusieurs fois à Tenby ». Oups. J'aurais mieux fait de me taire. J'étais une vraie idiote. J'étais venue pour me vendre, pas pour expliquer au premier venu que je faisais face à de plus grands talents que moi aujourd'hui. Le but était de me vendre, pas de me défendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Addie & Asher ♣ mai 2019 Lun 22 Sep - 20:33

" you took a piece of me, and i let you "
ft. K. Addie Kingston & Asher Bethworth ♡
musique Après des années, et loin de Tenby, on se retrouvait. Addie et moi. Nous n’étions que des connaissances, de longue vue. On ne peut pas dire qu’on était des amis intimes, loin de là. Je la connaissais de réputation, et c’était tout. Pourquoi aller vers une personne lorsqu’on n’a rien de spécial à lui dire ? A l’époque je ne voyais pas l’intérêt de venir lui parler, à part pour lui demander un verre à son bar. Mais elle, et moi, nous n’avions rien en commun. A part cette petite ville de Tenby. Mais maintenant, nous semblons être beaucoup plus semblables. L’art nous rapproche. J’aurais pu devenir, pompier, acteur ou encore apothicaire. Mais non. Je me suis reconvertie vers les mécènes anglais ; l’art. A croire que nous étions destinés à nous revoir ici, à New York. A Tenby nous étions sur deux chemins totalement différents, et au fil du temps, nos chemins commencent peu à peu se retrouver. Voir à fusionner si je décidais de la choisir elle, pour mon exposition à Londres. Nous avions commencé très loin l’un de l’autre, pour surement terminer tous les deux à travailler ensembles. N’est-ce pas fantastique ? Comme quoi la vie nous réserve vraiment de très belles surprises. On s’était mis à parler un petit peu du passé de la jeune femme, mais bien vite, je me mis à parler de ce qui m’amenait ici. Fini de divaguer sur le passé. Parlons plutôt du présent, et pourquoi pas du futur. Notre futur commun. Elle semblait surprise de ma venue ici, et de ce que j’étais devenu. Ce que je comprenais. Qui l’aurait cru que le bel Asher de Tenby terminerait dans l’art, laissant tomber l’entreprise familiale ? Personne, à commencer par moi. Mais l’art c’est tellement fabuleux, que je ne pouvais pas passer à côté. J’avais commencé à en avoir marre de toute cette entreprise familiale. Trop de temps pour quelque chose que je n’appréciais pas tellement au fond. Je préférais passer autant de temps dans quelque chose que j’aime : et donc l’art. Addie me demanda si j’avais trouvé des petites merveilles jusqu’ici. Je regardais son tableau, pour sourire. « Bien sûr. Je serais déçu si je n’avais rien trouvé de merveilleux ici. On vous a formé pour nous en faire voir de toutes les couleurs, alors vous avez plutôt intérêt à nous éblouir. » Eh bien oui, je n’étais pas allé dans n’importe quelle école. Je n’étais pas allé dans une école de cuisine pour découvrir de nouveaux talents artistiques. Quoique la cuisine est aussi un art. Mais un autre art, que je ne maitrise totalement pas. Enfin, je lui avouais que je m’étais arrêté sur sa peinture à elle. Ce qui la fit se mettre dans tous ses états. Ce qui me fit sourire. Je ne l’arrêtais pas, voulant voir tout ce qu’elle pourrait me dire. Et enfin lorsqu’elle termina son monologue, je posais ma main sur son épaule pour enfin la rassurer « Je t’assure que je ne te choisis pas parce qu’on se connaissait. Puis d’abord, je regarde les tableaux avant de regarder l’artiste. En voyant ton prénom, j’ai su qu’il me disait quelque chose, mais je ne pensais pas une seule seconde qu’il s’agissait de toi, notre ancienne barmaid préférée. » Mon regard dans le sien, je continuais à mon tour mon petit monologue pour la rassurer, et la mettre en confiance. « Aies confiance en ton art. Ça fait maintenant une bonne et longue année que je fais ce métier, et je sais ce que je fais. Tu es vraiment admirable comme peintre. Je vois déjà toutes tes peintures dans ma galerie à Londres. » Voilà que je lui annonçais la couleur de tout l’évènement. A Londres. Si elle comptait rester sur New York, ça ne serait pas vraiment possible si elle choisissait d’accepter mon offre. Je ne me suis pas encore installé à New York, quoique ça soit une bonne idée pour me faire un nom dans le métier. Londres, New York, Paris, et on en passe. C’est vrai que ce n’est pas l’argent qui me manque. « Si tu veux, je te laisse réfléchir, et on se revoit ce soir, autour d’un petit verre, avec Léoline. Pour être moins dans une ambiance stressante. » Je sais que Léoline se souviendrait aussi de cette jolie jeune fille. Après tout, on se connaissait tous à Tenby, même si ce n’était pas intimement. Et ça lui ferait plaisir de revoir une ancienne Tenbienne. « On se mettra autour d’un bon petit Pastis. Pastis par temps bleu, pastis délicieux. » Lui dis-je suivi d’un clin d’œil.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Addie & Asher ♣ mai 2019

Revenir en haut Aller en bas

Addie & Asher ♣ mai 2019

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-