AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Lun 14 Juil - 16:10

J'avais passé la journée dans les rues à jouer les pickpocket et à arnaquer les gens, les touristes de préférence d'ailleurs. Une journée comme toutes les autres en quelques sortes. Mais maintenant il se faisait tard et il s'était mit à pleuvoir. Pas beaucoup au début, une capuche sur la tête et hop je continuais mon boulot comme si de rien n'était. Je commençais à songer même à voler une voiture pour me faire passer pour un taxi. Mais là je risquais de me faire calculer par les flics du coin en pas longtemps. J'avoue que je craignais quand même de me faire prendre. Non pas à cause de la prison, ça tant pis je l'aurais mérité si je me fais attraper. Mais surtout à cause du fait que moi en prison plus personne ne pourra aider ma famille. Et ça il en était hors de question. Mais avec le temps la nuit tomba rapidement et la pluie se mit à tomber bien plus fort. Et quelques minutes j'étais trempé. Mais vraiment trempé, genre comme si j'étais tombé dans un lac. Du coup j'ai voulu rentrer. Mais mes résultats de la journée étaient tellement à chier que j'avais honte de rentrer à la maison. Alors je suis allé en direction de l’hôtel où logeait Aldaric. J'espérais qu'il serait d'accord pour me garder auprès de lui ce soir. Sinon tant pis je ferais de mon mieux pour l'apitoyer sur mon sort et il se sentira obligé de m'aider comme d'habitude. Je suis arrivé trempé comme jamais à l'hôtel et j'ai frappé à la porte d'Aldaric. J'ai attendu qu'il ouvre. J'étais là devant la porte, les bras croisés. Je tremblais comme une souche. Je regardais mon protecteur avec des yeux de cocker larmoyants.

-Salut... je... est-ce que je peux rester là ce soir? J'ai été pris par la pluie et j'ai pas la possibilité de retourner chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Lun 14 Juil - 17:24

ian ∞ aldaric
C’était décidé, dès la semaine prochaine l’hôtel serait remplacé par un appartement. Une semaine c’était le délai que je me laissais pour répondre à au moins une des annonces que j’avais aperçues sur internet, sinon je ne sauterais jamais le pas. J’avais du mal à quitter la maison, et du mal à me dire aussi qu’il faudrait bien y retourner un jour pour prendre mes affaires. C’était compliqué, chaque chose là-bas me rappelait ma connerie, Savannah, l’enfant qui allait arriver. Trop de changements en un coup qui faisaient que je perdais totalement pied et que je pétais franchement un câble. J’aurais pu me consoler auprès de Camille, mais depuis que Savannah m’avait reproché le fait d’aller beaucoup trop vite avec lui…eh bien je ne l’avais pas revu, tout simplement. Je m’enfermais petit à petit dans mon monde, le mien, où j’y étais définitivement seul. Quoique non, ce monde se composait également de Ian, ce gamin pour qui j’avais énormément d’affection. C’était plus fort que moi, il ressemblait tellement à mon petit frère que… que je n’avais pas le choix, je me devais de l’aider. Nous n’avions pas tous la chance d’avoir de bons revenus, et Ian avait quelques problèmes de ce côté-là. Maintenant que je n’avais plus vraiment de gros loyer à payer, je pouvais l’aider davantage et c’était sûrement le seul bon côté des choses.
Allongé dans ce foutu lit d’hôtel depuis une bonne heure, je me tournai, me retournai sans cesse sans arriver à m’endormir. Pourtant j’étais crevé : pour me changer les idées je n’arrêtais pas de bosser. Le cerveau humain et ses complexités… Mais on finit par frapper à la porte. Je fronçai les sourcils en observant l’heure, me demandant qui pouvait bien venir me chercher ici et à cette heure-là. Je me relevai difficilement, en boxer, et allai ouvrir. Je découvris un Ian trempé, et à l’air triste. Je me mordis la lèvre. « Ian… t’as vu ton état ? » Je me décalai pour le laisser rentrer. « Va donc prendre une douche chaude, ou tu vas attraper froid. J’aime pas quand tu fais ça tu sais, tu vas vraiment choper une pneumonie un jour. » J’avais totalement oublié qu’il avait l’adresse de mon hôtel. Mais au fond ça ne me dérangeait pas, il me servirait un peu de compagnie. Le seul problème, c’était que mon cœur semblait se broyer à chaque fois que je le voyais. Je ne devais pas oublier qu’il n’était pas lui et ne le serait jamais.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Mar 15 Juil - 13:56

Je regardais Aldaric, en boxer dans l’entrebâillement de la porte, alors qu'il semblait tout de suite s'inquiéter pour moi. Super je l'ai eu. Maintenant je suis déjà sûr de pouvoir avoir ce que je veux. Il fit une remarque sur mon état et moi je ne répondis qu'en lui faisant un regard larmoyant. Sa réaction ne se fit pas attendre et il se mit de côté pour me demander d'entrer et me conseilla d'aller prendre une bonne douche chaude. Il disait ne pas aimer quand je traînais tard le soir sous la pluie. Une fois à l’intérieur je ne pu m'empêcher de me coller à lui comme si j'étais prêt à tomber littéralement de fatigue. J'étais trempé, mes cheveux humides vinrent se coller contre le torse nu d'Aldaric alors que je faisais tout pour sembler au bout du boulot.

-Je suis tellement fatigué Aldaric tu n'imagines pas... C'est horrible. J'aurais même pas la force d'aller me doucher... J'ai besoin de ton aide Aldaric je peux plus m'en sortir tout seul... ma famille à tellement besoin de moi. Et moi j'ai besoin de toi.

Je me blottit contre lui, gay ou pas j'en avais rien à foutre, tout ce que je sais c'est que Aldaric ne peut pas me refuser quoi que ce soit car quelque chose en moi l'attire assez pour me passer tout mes caprices. Est-ce que je lui plais? J'en sais rien. Mais le but c'était de m'en tirer avec un logement pour la nuit et de l'argent. Assez pour oublier que ce soir j'ai un peu fais chou blanc. Machinalement mon regard alla se perdre dans la pièce. Un seul lit deux place? Ah... bah tant pis je dormirais avec lui. Au pire ça me permettra peut être de l'attendrir un peu plus pour une prochaine fois.

-Je me sens tellement minable Aldaric, j'ai plus rien à me mettre j'ai froid je suis trempé... J'ai pas réussi à avoir assez d'argent pour ma famille je mérite pas leur amour, je mérite pas que quelqu'un tienne à moi... Je suis un minable...

Bien sûr je ne pensais aucune syllabe parmi les mots que je venais de prononcer. J'avais juste envie d'attendrir un peu plus Aldaric. Et je crois que ça marche pas mal. Je me mis à imaginer mes frères dans la même position que moi, ou pire, obligés à se vendre pour de l'argent. Cela pour me pousser à avoir de vraies larmes qui coulent. Comme ça je pourrais bien faire croire à mon protecteur que je suis au bout du rouleau. Et si jamais il ne cédait pas j'avais encore une idée en tête pour le faire basculer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Mar 15 Juil - 17:05

ian ∞ aldaric
Quand Ian vint se coller contre moi, un frisson parcourut mon corps entièrement. Je ne savais pas si c’était le fait qu’il soit trempé ou bien parce qu’il ressemblait beaucoup à mon petit frère que je réagissais ainsi mais c’était troublant… Ma main vint finalement se placer dans son dos que je caressai activement pour essayer de le réchauffer. « Ian… je sais pas quoi te dire. Tu sais bien que je ferais tout ce que je peux pour t’aider… » Mais la vérité c’était que j’avais moi-même besoin d’aide. J’étais prêt de péter un câble, d’envoyer tout valser et de me barrer dans une autre ville. Mais trois choses m’en empêchaient : Savannah et le bébé, Camille et justement Ian. C’était… contraignant d’avoir des responsabilités. J’avais tout de même sourit en entendant qu’il avait besoin de moi. J’aurais presque pu en pleurer d’ailleurs, car c’était avec ce genre de moments que je me rendais compte que mon frère me manquait beaucoup. Disons que Ian rendait son absence moins douloureuse, mais qu’il ne l’effaçait pas totalement. « M-moi aussi… moi aussi j’ai besoin de toi Ian… je ne vais pas te laisser tomber, c’est promis. » Je n’avais pas pu faire mieux que de murmurer ces quelques mots tant ils étaient douloureux pour moi. J’avais dans l’espoir qu’après un moment passé en sa compagnie, je parviendrais à ne plus en souffrir autant.

Mon cœur se brisa petit à petit lorsque Ian commença à se dévaloriser. Ce gamin était le plus courageux que je connaisse et je refusais qu’il parle de lui de cette façon – car pour moi il était sincère. A vrai dire, je ne me posais jamais la question de s’il me prenait pour un pigeon ou non et en y réfléchissant bien c’était une possibilité. Mais je m’en fichais totalement car je n’étais pas objectif avec lui, il y avait en moi trop de sentiments pour moi. Aussi, il pouvait me demander n’importe quoi sans que je sois en mesure de refuser. Et il le savait. C’était peut-être ça le problème finalement. Je me reculai un peu pour pouvoir l’attraper par les épaules et le forcer à me regarder dans les yeux. Ils brillaient… et je dus me forcer à ne pas tourner la tête. « Arrête Ian. Tu sais très bien que tu n’es pas un minable ! Tu es courageux, tu donnes tout pour ta famille… je t’admire. Je suis davantage un minable que tu ne pourras l’être dans toute ta vie. C’est juste que… qu’il y a des jours avec et d’autres sans… » Même si ces temps-ci je me demandais où les bons jours avaient bien pu se barrer. « Tu es un garçon impressionnant. Ne perds jamais confiance en moi, tu entends ? Je te donnerais l’argent qu’il te manque… » conclus-je finalement. Je craquais toujours de toute façon. Je le lâchai finalement et lui montrai la salle de bains d’un signe de tête. « Allez va te doucher, tu vas vraiment finir par attraper la mort. Tu pourras aller te reposer après. » Je jouais vraiment ce rôle de grand frère trop à fond…
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Mer 16 Juil - 16:24

Et voila, mission accomplie, après maintes promesses et compliments de la part d'Aldaric il m'a dit qu'il me donnerait de l'argent pour aujourd'hui. Bien, maintenant reste à voir combien il va me donner, j'essayerais de faire monter la prime si jamais je trouve que c'est pas assez. Je me fiche complètement qu'en faisant ça je risquais de mettre Aldaric dans la merde financièrement. Non pas parce que j'étais sans coeur, si j'y réfléchis parfois j'ai presque des remords de l'utiliser de cette façon. Mais j'ai tellement d'autres choses à penser que les risques que je faisais prendre à cet homme qui éprouvait cet amour inconditionnel pour moi à la manière d'un frère protégeant son cadet quoi qu'il arrive. Ma famille passera toujours en premier. Je ne répondis rien, pas un mot, je gardais mon air de chien battu malgré tout pour continuer mon jeu. Maintenant que j'avais ce dont j'avais besoin j'allais pas me la jouer "tout va bien dans le meilleur des mondes" je me serais fais calculé tout de suite. J'écoutais Aldaric et partis vers la salle de bain. En rentrant je retirais mes habits trempés que je laissais à l'extérieur de la pièce avant d'aller me mettre sous la douche. Une bonne douche chaude, c'était tellement bon. Je n'en avais plus l'habitude maintenant. Chez moi je passais en dernier et en général je n'avais plus d'eau chaude. Du coup je profitais de l'eau chaude. En plus je n'ai pas encore de nouveaux vêtements à me mettre pour la soirée je pense que mon ami me passera surement un grand t-shirt à lui pour dormir et des sous vêtements propres. Mais pour le moment j'étais trop occupé à me détendre sous le jet d'eau pour penser à tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Jeu 17 Juil - 11:19

ian ∞ aldaric
Je fondais toujours devant ses yeux de biche. Je craquais toujours devant cette bouille d’ange. Je ne pouvais dire non à cet air larmoyant qu’avait son visage encore tout ruisselant de gouttes de pluie. Ian était tout simplement la seule personne à qui je ne pouvais rien refuser, tout simplement parce qu’il avait besoin de moi ainsi que de mon aide. Du moins… c’était en tout cas ce qu’il me faisait comprendre ; je ne cherchais pas plus loin que ça. Sans me répondre, Ian se défit de mes bras pour gagner la salle de bains. Qu’il profite un peu, je savais bien qu’il n’avait pas forcément le luxe d’avoir de l’eau chaude tous les jours alors ça me faisait plaisir de lui en offrir un peu. Il était certain qu’il en fallait peu à Ian pour être heureux… c’était sans doute un mal pour un bien donc parce que certaines personnes qui n’avaient jamais connu la misère ne comprenaient pas cette leçon de vie. Moi y compris, je crois. Le regardant partir, je finis par me laisser tomber sur le lit en soupirant. « Pauvre gamin… » murmurai-je tout bas, le plaignant très sincèrement. Il allait finir par s’en sortir, ça j’en étais certain. Si je pouvais l’y aider alors ce serait encore mieux il fallait l’avouer. Le fait d’entendre l’eau couler me détendit quelque peu. J’adorais ce son, ou bien celui de la pluie battante contre la fenêtre : c’était hyper agréable. Il s’attarda quelque peu, ce que je compris parfaitement puisqu’il n’y avait pas toujours accès. En attendant je me relevai et fouillai dans ma valise pour trouver ce que je pourrais lui prêter. Nous n’avions pas la même carrure car pas le même âge du tout mais je devrais pouvoir lui trouver un t-shirt ou bien une chemise, peu importe qu’elle soit trop grande ou non. Je sortis alors un boxer ainsi qu’un haut à moi puis les déposai sur le lit, attendant tranquillement qu’il vienne m’y rejoindre – sans arrière-pensées. Ian était comme mon frère. Bien qu’il soit objectivement très mignon jamais je ne pourrais me permettre de le considérer autrement. Je me redressai quand Ian sortit enfin, en serviette. Je lui souris tendrement, attrapant les vêtements pour les lui tendre. « Tiens. Ca peut servir… on va laisser sécher tes vêtements. Puis après on ira se coucher… je crois qu’on en a bien besoin tous les deux. » C’était peu de le dire… je n’en pouvais plus, moi qui pourtant n’arrivai pas à m’endormir quelques minutes auparavant.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Dim 20 Juil - 5:49

Sous la douche je repensais à Aldaric, le pauvre était un véritable pigeon pour moi. Mais d'un côté il était assez gentil. Alors ça m'embêtais presque parfois de lui demander tout ça. En plus il faut avouer qu'il est assez mignon. Même ça serait le genre d'homme avec qui j'aimerais passer un peu de temps et qui sait peut être un peu plus de temps. Mais pour l'instant je n'y pense pas vraiment, de toute façon je n'ai vraiment pas le temps. Qui dans ma position penserait à tomber amoureux alors que j'ai mes frères qui comptent sur moi ainsi que mes parents. Pourtant j'avoue que ses yeux bleus me font un petit truc quand même. Mais je me demande pourquoi il met tant un point d'honneur à m'aider. Si vraiment c'était par attirance il aurait tenté quelque chose depuis le temps. Enfin bon un jour peut être je lui demanderais. Je sortis de la douche avec une simple serviette autour de la taille et je me retrouvais avec Aldaric qui me tendit des habits pour la nuit. Je lui fis un simple oui de la tête lorsqu'il me dit qu'on avait besoin d'aller dormir tout les deux. Je pris les affaires et retourna dans la salle de bain pour me changer. Je ressortis quelques minutes plus tard avec un air gêné.

-Merci de m'aider. Même si je me sens un peu crétin de venir comme ça demander de l'aide. C'est pas ton boulot de me sauver comme tu le fais. Merci.

Je retournais me blottir dans ses bras, cette fois non pas pour mentir ou l’attendrir mais parce que pour une fois j'en avais besoin. J'avais besoin de sentir que quelqu'un tenait à moi. Mine de rien c'est compliqué de toujours être aussi adulte et responsable que si j'avais des enfants à charge et non pas des frères. J'ai 22 ans, les jeunes de mon âge font des études, découvrent leurs premières relations de couples, font des conneries du genre se faire prendre alcoolisé sur la route. Moi je dois faire attention à ce que mes frères aillent bien.

-C'est dur... je sais vraiment pas si je peux assumer ma famille encore longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Lun 28 Juil - 12:55

ian ∞ aldaric
Une fois qu’il eut enfilé les vêtements que je lui avais tendus, Ian vint se blottir une nouvelle fois contre moi. Je me mordis la lèvre en passant mes mains dans son dos, le caressant tout doucement. Le pauvre, il était comme un chaton qui avait constamment besoin d’être rassuré et je le faisais avec beaucoup de plaisir. Enfin… de plaisir. Disons que je n’aimais pas le voir dans cet état mais que j’adorais l’avoir entre mes bras et sentir qu’il dépendait un peu de moi. C’était agréable de savoir qu’on avait besoin de nous… et c’était un peu ce qui m’avait poussé à devenir psychologue d’ailleurs. Être utile, aider les gens sachant que l’on n’arrive pas à s’aider soi-même. Ma main gauche remonta longuement sur sa nuque, la caressant tendrement, elle et les quelques cheveux qui s’y trouvaient. « Je ne le ferais pas si ça ne me tenait pas à cœur, Ian. Je suis heureux de pouvoir t’aider… Même si j’aimerais faire beaucoup plus. » Faire plus ? Comment en serait-il possible ? Je lui donnais déjà tout ce que j’avais ces temps-ci, mais pour moi ça n’était pas assez. J’avais de l’eau chaude, de quoi manger régulièrement, et ça me faisait culpabiliser à chaque fois où je pensais à Ian. Pourtant on ne pouvait pas dire que j’étais heureux… mais mes problèmes étaient moindres face aux siens, même si ça ne se comparait pas vraiment. Au moins, je vivais convenablement, même si c’était dans un hôtel. « Je pourrais te proposer de venir vivre chez moi, quand j’aurais repris un appart… » Mais jamais il n’accepterait. « Je sais que tu as tes frères, ta famille… mais tu continuerais à les aider. Tu leur apporteras à manger, on leur fera des courses, parfois… comme ça, tu pourras chercher un vrai boulot si tu as un vrai appart. » Je n’imaginais pas tellement à quel point les dépenses seraient élevées s’il acceptait mon offre. Payer un loyer pour deux, des courses pour au moins une dizaine de personnes… Sans compter le bébé et Savannah dont j’aurais à m’occuper. Mais peu importait s’il fallait que je me tue au travail, j’y tenais. « Tu vas finir par te rendre fou si on ne fait rien. Je ne veux pas ça. J’veux pas te perdre encore une fois… » La dernière phrase avait été un murmure. J’oubliais parfois qu’il était Ian, et pas mon frère. « Allons dormir. On en reparlera demain matin devant un bon petit-déjeuner, okay ? » Je posai un baiser tendre et fraternel sur son front avant de le relâcher doucement et de me poser sur le lit.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Lun 11 Aoû - 12:46

Je restais contre Aldaric un moment, je savais pas quoi dire. C'est vrai que je suis bien contre lui. Pas parce que j'ai des sentiments pour lui mais parce que mine de rien c'est toujours sympa de me sentir dorloté un moment. Dans ma famille c'est moi l'aîné, j'ai jamais été le bébé que tout le monde dorlote. C'est moi le garçon qui doit être fort et responsable mais j'ai du mal à tenir encore ce rôle. Je n'ai fais que ça toute ma vie. J'ai besoin de me reposer. Alors oui quand mon ami m'a proposé de vivre avec lui lorsqu'il aura un appartement à lui j'ai hésité un sacré moment. J'avais envie de dire oui, avec lui c'est sûr je serais pas mal, je serais logé, nourrit. Tout les jours. Mais c'est pas ça qui m'est le plus important. Pour moi ce qu'il me faut c'est être sûr que mes frères vont bien. Je ne supporterais pas plus de les savoir mal nourrit ou malades alors que moi je suis en train de dormir dans des draps propres et neufs. Si je devais choisir je lui dirais que je voudrais que eux ils aillent vivre avec Aldaric. Je lui ferais assez confiance pour lui confier mes frères, ces petits bouts d'hommes qui sont toute ma vie. Mais pour l'instant j'ai dis non, je sais que mes parents ne l'accepteraient pas. Mais Aldaric me dit que je risquais de devenir fou à rester comme ça, qu'il ne voulait pas me perdre une nouvelle fois. C'est le "une nouvelle fois" qui m'a fait tiqué. Mais j'ai rien dit, je l'ai juste regardé d'un air interrogateur avant qu'il me propose d'aller dormir. Il m'embrassa sur le front avant de me laisser aller me coucher sur le lit avec lui. Je me glissa sous les couvertures et me blottit contre lui. Je savais pas quoi lui dire. Je restais contre lui, la tête sur son torse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Ven 22 Aoû - 14:40

ian ∞ aldaric
Ma relation avec Ian pouvait parfaitement porter à confusion. On pourrait penser que je voulais me le faire, simplement le draguer et encore pire : acheter son amour par de l'argent. Mais ça n'était rien de tout ça, je voulais simplement qu'il soit heureux. Or, même s'il paraissait que l'argent ne comptait en rien dans le bonheur, il avait un grand rôle à jouer dans celui de Ian. Proche de sa famille tout comme je l'avais été. Et ça me touchait, donc s'il fallait donner de l'argent pour ses frères afin que Ian soit souriant, je le ferais. Autant qu'il le fallait. On pouvait m'appeler pigeon que je n'en avais absolument rien à faire ; je le sentais sincère avec moi et c'était le principal. Nous n'étions rien sans la confiance, après tout. Je soupirai légèrement lorsqu'il vint se coller contre moi, passant un bras protecteur tout autour de lui. C'était parfois un peu plus compliqué : je ne pouvais pas nier que Ian était un bel homme et parfois je me surprenais à le regarder avec des yeux autres que fraternels. Parfois... Je le désirais. Davantage depuis que c'était fini avec Savannah et que Camille était en France. Je me sentais seul voilà tout et j'avais des besoins en tant qu'homme. Alors dormir ainsi lové contre lui... C'était difficile à gérer, même avec toutes mes bonnes intentions. « Oh merde.... » murmurai-je en sentant le problème. Clairement, je ne gérais rien du tout. Je tentai alors de faire comme s'il ne se passait rien pour que Ian ne remarque pas mon excitation. M'enfin difficile de cacher une érection en boxer... « Endors-toi, Ian... J'vais... Prendre une douche vite fait aussi. » Et donc me lever ? Quelle bonne idée. Je grimaçai et le repoussai en douceur pour me relever et filer en la vitesse dans la salle de bains en espérant qu'il n'ait rien vu. Un soupir puis je m'appuyai un instant contre la porte. « Allons t'as rien fait de mal Aldaric... Tu le toucheras pas. Jamais. » Peu importe, je me sentais malgré tout atrocement coupable. Mais bordel, Ian était comme mon frère...
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Aldaric Daire le Sam 30 Aoû - 17:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Ven 22 Aoû - 16:35

Je m'endormais rapidement dans les bras d'Aldaric. Je me blottis contre lui, serré dans ses bras, la tête posé contre son corps. L'oreille contre son coeur, le visage presque posé dans son cou. Je sentais son odeur, une bonne odeur pleine de douceur et de fraîcheur. Cela contrastait avec la chaleur de son corps. Mais pour moi il n'y avait rien de tel pour me pousser au sommeil. Je fermais les yeux et sombrait petit à petit dans l'inconscience et le sommeil. D'un coup je sentis Aldaric bouger puis se dégager de moi doucement. J'ouvris les yeux doucement, encore ensommeillé. Aldaric me dit de me rendormir pendant qu'il allait se doucher. Je fis oui de la tête doucement et le regarda s'en aller. Pendant une fraction de seconde j'ai cru voir... enfin... je crois qu'il était en érection. C'est à cause de moi? De la façon dont j'étais couché contre lui? Alors c'est bien ce que je pensais, s'il était si gentil que ça avec moi c'est surement que je devais lui plaire. Alors qu'il était dans la salle de bain je me mis à sourire. Alors comme ça je lui fais de l'effet? Eh bien je vais te donner ce que tu veux mon cher Aldaric. En plus il faut dire qu'il n'est pas mal non plus et de ce que j'ai vu, aussi rapide que ça a été, y'a de quoi se faire plaisir. Je profitais de ma solitude pour m'étendre un peu dans le lit et sentir l'odeur d'Aldaric contre l'oreiller. C'est vrai qu'il avait des qualités. Outre sa générosité, il était beau et agréable à vivre. Je pense que je pourrais même me faire à lui. Je repris ma place lorsqu'il revint dans le lit. Je me collais à nouveau contre lui, comme j'étais avant qu'il parte. Sa peau était plus fraiche maintenant qu'il avait prit une douche mais il sentait toujours aussi bon. Je me collais un peu plus à lui en fourrant mon visage dans son cou, ma respiration le chatouillant.

-T'es tout frais maintenant. Tu sens bon. C'est tellement rare que je dorme avec un homme comme toi, ça fait du bien pour une fois.

Oui j'avoue je suis un vrai petit con. Mais en même temps j'aimais ça. J'avais envie de me sentir désiré. Pour la première fois depuis un moment j'avais l'impression qu'un homme s’intéressait à moi. C'est tellement bon, chaque jours je suis le garçon responsable qui doit faire le bien pour sa famille et assumer ses frères. Mais c'est dur à mon âge de n'être que ça. J'ai besoin de décompresser un peu de temps en temps. Et si Aldaric se sentait attiré par moi je ne pouvais qu'en profiter un peu. Car ça serait mentir de dire que moi il ne m'attirait pas. Pour tout dire il n'y a qu'à regarder ses yeux. En soit ses yeux faisaient déjà une sacré bonne partie de son charme mais le reste, son visage et son corps. Tout était pas loin de la perfection pour plaire. Ma main caressait doucement son torse comme machinalement. J'avais envie de l'embrasser mais je me dis que c'était trop tôt. Je le ferais surement plus tard. Peut être même pas ce soir. Je verrais. Mais il est clair qu'un jour il y aura droit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Ven 22 Aoû - 19:17

ian ∞ aldaric
Une bonne douche froide me permit de décompresser. J'y passai de longues minutes, de quoi refroidir mes ardeurs et être ainsi certain que je ne craquerais pas en lui sautant dessus. Non, non, non. C'était impossible. Premièrement parce qu'il ressemblait à mon frère et deuxièmement parce que je voulais me préserver pour Camille. Il était celui pour qui j'avais tout plaquer, je voulais qu'il soit l'homme auquel je ferais l'amour pour la première fois depuis très longtemps. Nous n'étions pas encore ensemble, mais en désirant ainsi Ian j'avais bêtement l'impression de tromper le beau père célibataire. Après une dizaine de minutes sous une eau presque glacée, je quittai la douche pour me sécher. J'essayais de repousser le plus possible le moment où je retrouverais Ian, car si mon érection s'était calmée je n'avais pas l'assurance que je le sois totalement à ses côtés. Et bordel s'il avait vu... J'allais devoir m'expliquer : ce serait très embarrassant. Je remis un boxer puis sortis de la salle de bains, un stress m'envahissant. Je me recouchai près de Ian qui reprit sa place initiale contre moi. Tiens bon Aldaric. « Profite, je ne serais pas là tous les soirs... » Je ne tiquai pas tellement sur sa phrase, et la mienne me semblait sans sous-entendus et absolument détachée. Mais était-ce le cas... Aucune idée. Je me mordis la lèvre quand il commença à caresser mon torse. Non Ian, ne commence pas... Ma main se posa en douceur sur la sienne pour le faire se stopper sans le vexer. « Je crois pas que ce soit une bonne idée tu sais... » murmurai-je tout bas tandis que son souffle contre mon cou me donna des frissons. « Dors... Dors bien. On parlera demain. » Je fermai les yeux avec la ferme intention de m'arrêter là. Et ce peu importe toute l'étendue de la frustration que je pourrais ressentir à cause de ça. Je priais également pour qu'il ne commence pas à me chauffer car même si mon âge me permettait d'être raisonnable, j'étais un homme et j'avais des limites. Limites qui en plus, se trouvaient assez réduites, au moins autant que mon moral l'était. Pour moins de tentations, je me retournai sur le côté pour être dos à lui.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Aldaric Daire le Sam 30 Aoû - 17:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Sam 23 Aoû - 6:54

Une fois à nouveau contre Aldaric je me mis à le caresser doucement. Son "profite, je ne serais pas là tous les soirs" m'avait un peu étonné. C'est vrai lui qui disait qu'il serait là pour moi au besoin. Et finalement là il me disait qu'il ne serait pas là tous les soirs. Pourquoi ça? Je lui plais ou je lui plais pas? Et je n'ai rien eu le temps de demander qu'il posa sa main sur la mienne pour faire cesser mes caresses en me disant que ça n'était pas une bonne idée. Alors je retirais ma main. J'étais vexé. J'avais même envie de partir là tout de suite. J'hésitais alors entre lui faire un peu plus de rentre dedans ou partir en claquant la porte. Mais l'orage dehors et la pluie m'empêchait de m'en aller. Notre petite maison était de l'autre côté de la ville. Alors je m'éloignais un peu d'Aldaric en le laissant se tourner dos à moi. Quel enfoiré. J'étais furax, mais en même temps je comprend rien. Pourquoi il réagit comme ça alors que tout à l'heure j'ai bien vu que je lui faisais un certain effet. C'est à cause de mon âge? Mais j'en ai rien a foutre qu'on ai plus de dix ans de différence d'âge. J'en ai rien à foutre je vais le faire craquer. Je me forçais à pleurer. Pour être un bon arnaqueur il faut savoir être un bon acteur aussi. Alors les larmes se mirent à couler sur mes joues, je fis semblant de chercher à ce qu'Aldaric ne s'en rende pas compte. Mais je n'attendais que ça. Lorsqu'il se retourna vers moi je m'avançais vers lui les yeux plein de larmes.

-J'en ai marre Aldaric, je ne supporte plus ma vie. C'est trop dur tout ça. J'ai 22 ans et je dois oublier ma vie pour prendre en charge toute ma famille. J'en ai marre j'arrive même pas à trouver un homme qui m'aime. Si tu savais comme j'ai envie de mourir... mais si je ne suis pas là qui aidera mes frères? Pourtant cette vie me tue à petit feu. C'est comme une mort lente.

Je continuais à pleurer. J'espérais qu'il me prenne dans ses bras ou quelque chose comme ça. Je voulais qu'il me démontre de l'affection, qu'il me console même si aucunement je ne pensais à me suicider contrairement à ce que je cherchais à lui faire croire. Mais je voulais m'installer un peu plus dans sa vie pour être sûr qu'il serait là qu'importe le moment où je demandais de l'aide. Je voulais qu'il soit capable de se saigner à blanc pour moi. Et pour ça je devais le toucher particulièrement. Je me foutais de foutre sa vie en l'air, l'important pour moi c'était ma famille. Je ferais n'importe quoi pour eux. Quitte à moi me pourrir la vie. C'est moi l'aîné, c'est à moi de me plier en quatre pour eux. Si l'un de nous devrait se sacrifier c'est moi. Mais pour le moment je préfère essayer de m'en tirer en sacrifiant les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Sam 30 Aoû - 16:59

ian ∞ aldaric
Dormir. Il fallait que je me contente de dormir et rien de plus. Je me devais de le considérer comme un frère et non comme un homme que je serais totalement en mesure de désirer. Il était plaisant pour quelqu’un qui passait la quasi-totalité de son temps dans la rue. Il était mignon. Agréable à regarder. Et autant le dire : carrément canon. Ta gueule, ferme les yeux et dors. Au fond, pourquoi m’en priverais-je ? Les liens du sang n’existaient pas réellement, ils n’étaient que fictifs. Je secouai pourtant la tête en serrant la couverture dans ma main assez fortement. Je savais pourquoi il ne fallait pas. Voilà bien longtemps que je n’avais couché avec aucun garçon, et je voulais que le garçon en question soit Camille. Lui et personne d’autre, tout simplement parce qu’il m’avait fait craquer au premier coup d’œil. Certes, il était loin. Peut-être ne reviendrait-il pas avant des mois même. Mais je m’en foutais, il fallait que j’attende pour lui, un peu comme si de mon côté j’avais cette impression d’avoir commencé à entretenir une relation avec lui et que de coucher avec Ian ferait de moi un infidèle. Quelque chose me sortit de mes pensées. Quelque chose comme des sanglots qui eurent pour effet de m’intriguer. Me retournant, je constatai avec tristesse que les joues de Ian étaient remplies de larmes. Je soupirai. « Ian… » murmurai-je tout bas avant de l’attirer dans mes bras. Sa petite tirade me fit mal au cœur ; elle était pleine de désespoir. Il avait une vie difficile et je faisais de mon mieux pour lui venir en aide. Je l’écoutai attentivement sans cesser de caresser sa nuque. Bientôt, quelques larmes s’échouèrent sur mon torse, me faisant prendre conscience que non : je ne devais pas quitter ce rôle de grand frère protecteur juste pour une nuit. Ce serait imprudent, et risquerait de tout gâcher. « Tu dois tenir le coup Ian. Tu es plus fort que n’importe qui d’autre, je sais que tu peux y arriver. D’autant que… que t’es plus tout seul… je suis là, tu sais. Et crois-moi, n’importe quel homme tomberait raide dingue de toi parce que tu as une tonne de qualités. Tu es… courageux. Tu ne lâches jamais rien. Tu penses aux autres avant toi-même. Et tout ça, ça fait de toi quelqu’un d’absolument génial. Je t’assure… » Je déposai un bref baiser sur sa joue avant d’y passer mon pouce afin d’effacer les quelques larmes restantes. A son âge, il devrait s’amuser. Se faire des amis, avoir des aventures. Mais propulsé trop vite au rang d’adulte, on l’avait privé de jeunesse et il se retrouvait aujourd’hui incapable de mener une vie normale. « Je t’assure que tu devrais essayer de te reposer. Demain on tentera de trouver des solutions tous les deux, tu t’en sortiras. J’irais faire des courses pour eux, si tu veux… »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric) Dim 7 Sep - 10:49

Aldaric marchait à fond dans mon histoire de pseudo suicidaire. Et c'est tant mieux, maintenant je le tenais en mon pouvoir. Il venait de me faire tout un discours comme quoi je suis fort, je suis capable de tenir, je suis génial, blablabla. Bref à croire qu'il me fait une déclaration d'amour. Il m'embrassa sur la joue tendrement puis sécha mes larmes de son pouce. Il me faisait presque de la peine à le voir autant à mes petits soins et sur le coup j'ai même un peu de remords à le manipuler comme ça. C'est vrai le pauvre il fait tout pour moi et moi au final je suis juste bon à me foutre de lui. Aldaric était si gentil, c'était presque injuste ce que je lui faisais. Mais ma famille comptait bien plus que lui, aussi gentil soit il. Mais lorsqu'il me proposa qu'on trouve des solutions à mon problème tout les deux le lendemain et qu'il fasse des courses pour ma famille je vis en lui l'homme le plus bon que j'ai jamais vu. Alors je continuais à me blottir contre lui tandis qu'il persistait à me caresser la nuque en guise de consolation. Je relevais les yeux et à cet instant j'ai eu une envie folle de l'embrasser pour le remercier de tout ça. OK je n'ai pas pour autant envie de me mettre en couple avec lui mais j'avoue que l'idée serait tentante. Et puis il est charmant et je pense qu'il aimerait ça lui aussi. Il n'y a qu'à voir comment il me traite. Je me sens comme un prince avec lui. Alors j'approche mon visage du sien et je l'embrasse tendrement. Appréciant cet instant. Mon premier baiser depuis des années. Donné à un homme que j'apprécie manifestement même si je le manipule. De plus je suis sûr qu'il m'aime aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric)

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que tu vas voler à mon secours comme d'habitude? (Aldaric)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-