AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

never without you again • cheyenne ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 5444
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: never without you again • cheyenne ♥ Mer 18 Juin - 17:05

quand une seule personne chamboule tout et change ta manière de penser.


J'étais franchement bien. J'étais entouré des meilleurs amis qui existent au monde et d'une fille pour qui je ferais tout et n'importe quoi. Même l'espèce de tension qu'il y avait avec Grace et son vieux ne me dérangeait plus. Nous étions enfin ensemble, autour d'un feu, à faire la fête. Pour ce qui semblait avoir mal débuté la fin allait se terminer en beauté. J'avais étaler une serviette pas loin du feu et nous nous étions assis dessus avec Cheyenne. J'en avais pris une plus grande avec laquelle je nous avais recouvert tous les deux. Je lui glissais des bisous de temps à autre sur sa joue et quand elle déposait sa tête sur mon épaule, je lui caressais doucement les cheveux. « J'ai envie de t'avoir rien que pour moi .. Tu veux y aller ? » Mon impulsivité avait repris le dessus. J'avais envie de passer du temps avec la jolie brune sans me sentir fixé par n'importe. Je me suis levé, prenant soin de laisser la serviette sur son dos et lui tendit la main pour l'aider à se lever. Je regarde alors mes amis et prétextait rapidement une fatigue pour m'en aller. Un signe de main et je me dirige alors vers la voiture de Cheyenne, n'ayant pas pris la mienne.

Le trajet fut de courte durée vu la petite distance qui séparait notre chateau, comme j'aime l'appeler et la plage. Je parlais peu, semblant gêné de la situation. Ce n'est pas la première fois que je la vois en connaissance de cause. Mais plus la soirée passait et plus mon lien avec la brune semblait fort. Ce n'est pas la première fois que je ressens ça en sa compagnie et pourtant, je l'ai renié. Je devais me rendre à l'évidence et bien dire que des sentiments se développait. Je n'aurais jamais pensé qu'une seule personne viendrait me chambouler et, par la même occasion, changer ma manière de penser. Quand la voiture fut à l'arrêt, je déposais mon sur son siège et ne pu m'empêcher de l'observer. Elle était belle, très belle. Ses longs cheveux atterissant sur son épaule, son visage d'ange, sa peau parfaite, ses yeux de chat .. J'aimais tout chez cette fille. « C'était une très belle surprise. » dis-je en souriant, sincèrement. Puis j'approchais mon visage près du sien pour y déposer un doux baiser. Ca faisait longtemps que ça me démangeait. Le contact était très agréable et sur le coup, je ne l'aurais interrompu pour rien au monde. « Rentrons. » dis-je entre deux respirations. Si on arrive à s'arrêter.
© EKKINOX

_________________


sunshine on a rainy day
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart. so I want to give my love and that you give me yours.


Dernière édition par I. Malone Carter le Jeu 19 Juin - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Mer 18 Juin - 21:54

Hide where love can save us, I will never let you go.


Je ne voulais pas tomber amoureuse. Je ne voulais plus. Oh, ne me regardez pas avec vos yeux plein de pitié, c’était une réalité. Les papillons dans le ventre, les paumes moites, le bégaiement stupide mais allez savoir pourquoi affreusement mignon, les premiers baisers, les coups accidentels dans le nez lors de ces derniers … Ça allait cinq minutes. Étrangement, il semblerait que la moitié de la Terre ait signé un pacte en secret promettant de ne jamais vous mettre en garde contre tout ce qui arrive lorsque toutes ces petites choses prennent fin. Quand les papillons se transforment en crampes, les paumes en mains froides, le bégaiement en silence. Que de pessimisme ! Je vous l’accorde. Mais tout cela n’empêche pas les gens de retomber amoureux, ou de s’inscrire sur des sites de rencontres pour forcer les choses. Alors expliquez moi ça. Juste ça. Cet espèce de sado-masochisme. Quand un gamin se brûle en essayant bêtement d’attraper la flamme d’une bougie, il ne remettra pas la main dedans. Quand un type se fait renverser par une voiture parce qu’il a regardé à gauche, mais pas à droite, il apprendra à tourner la tête des deux côtés. Simple automatisme : Vous apprenez de vos erreurs. Je me considérais plutôt bonne élève à l'école de la vie. Alors pourquoi est-ce que blottie ainsi contre Malone j’avais l’impression d’être au milieu de cette fichue route sans savoir de quel côté regarder ?

« Pas besoin de me le demander deux fois ... » Je le laissais m'aider à me relever, gardant la serviette de plage en guise de pull sur mon dos. Mes cheveux étaient encore trempés - je sentais l'eau de mer couler goutte par goutte sur ma peau. Heureusement pour moi, le mélange vodka-étreintes avec Malone-serviette sur le dos me protégeait du froid. Légèrement étourdie, je m'appuyai contre le torse de Malone tandis que nous nous dirigeâmes vers la voiture - ma voiture. Je n'étais même pas sure d'avoir pensé à dire au-revoir au reste de l'assemblée ; tout ce à quoi je pouvais penser à l'instant était la vitesse grisante de la voiture, le sable collé à mes pieds, et le brun auquel je tenais plus que ce que je voulais bien admettre sur le siège d'à côté. C'était à peine si je sentis la voiture s'arrêter devant le domicile de la bande d'amis. « C'était une très belle surprise. » J'étais sa surprise. Ça me faisait sourire. « Tout le plaisir est pour moi. » Littéralement. Il s'approcha de moi ; je fermai instinctivement les paupières pour savourer le baiser. Je savais qu'il allait m'embrasser - comment ? Parce que s'il n'avait pas craqué, je l'aurai fait à sa place. Ma main traça son chemin jusqu'à sa nuque, bientôt suivie de la deuxième. J'agrippai gentiment ses cheveux, tirant un peu plus fort par moments pour le ramener contre moi. Sa tentative de murmure m'arracha un rire contre ses lèvres, bientôt rattrapé par le fait que j'allais devoir le lâcher à un moment ou un autre si on voulait sortir de la voiture comme il l'avait proposé. A mon plus grand regret, je me détachai de lui ainsi que de la ceinture de sécurité avant de sortir de l'habitacle et d'en faire le tour le plus rapidement possible pour retrouver Malone de l'autre côté. « T'as les clés ? » m'assurai-je dans un flash de sobriété avant d'attraper sa main pour l'attirer vers moi. Mes lèvres s'écrasèrent sur les siennes, tandis que je reculai à l'aveuglette vers la porte d'entrée.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 5444
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Jeu 19 Juin - 12:49

quand une seule personne chamboule tout et change ta manière de penser.


Un sourire béat s'affichait sur mon visage tandis que nous avions du mal à nous lacher l'un l'autre. Je me demandais lequel de nous deux craquerait en premier et c'est une petite victoire personnelle qui s'affiche dans mes yeux quand c'est Cheyenne qui se détache lentement de moi. Elle détacha sa ceinture de sécurité et je suivi le mouvement. Je pris quelques secondes pour observer sa démarche avant de moi même sortir de la voiture. J'avais ingurgiter beaucoup d'alcool mais il en fallait plus pour me rendre complètement saoul. J'en étais au stade où je titubais. « T'as les clés ? » J'ai hésité quelques secondes en fouillant dans mes poches mais finis par les retrouver. J'eus à peine le temps de tourner la clé dans la serrure que je sentis une pression sur ma main. Elle m'attira vers elle et écrasa sa bouche sur la mienne. Ce n'était pas un baiser gentil et mignon comme celui dans la voiture .. C'est un baiser sauvage et plein de sous entendu. Deux personnes qui ont envie l'une de l'autre et dont les désirs doivent être rapidement comblé.

Je connaissais le chemin vers ma chambre par coeur. Mes mains d'abord sur ses hanches finissent dans son dos. Mes bras la serrait, comme si Cheyenne était fragile et qu'elle s'envolerait à n'importe quel moment. Je tentais juste de ne pas l'écraser. Nous nous embrassions à l'unisson et ne formions qu'un. Un discours tel que l'on peut les lire dans les livres à l'eau de rose tournait dans ma tête. Ma respiration se saccade de plus en plus au point que je doute de la ténacité de mon coeur dans une situation comme celle ci. La perspective de mourir d'une crise cardiaque après le sexe ne me réjouissait pas trop même si c'était un bon plan.

Je sentais la poignée de la porte de ma chambre dans ma main droite. Je tentais de la tourner tout en gardant le contact avec la jolie brune. Mais l'habitude de ce genre de situation me fit entrer dans ma chambre plus vite que ce que je pensais. Dans ma tête, c'est à ce moment que les choses deviennent très sérieuse. J'enclenche le verrou de ma chambre ; avec ma gentille bande de copains, je ne suis à l'abri de rien. Maintenant qu'elle ne risque normalement pas de s'en aller, j'enlevais la pression de mes bras autour de son corps. A la place, mes mains la parcourait précisément, pour retenir chaque parcelles de son corps par coeur. Mes lèvres passaient de sa bouche à son cou. J'essayais d'être le plus doux possible même si ça me semblait difficile. Ce n'est pas la première fois que j'emmène Cheyenne ici mais pourtant, je voyais les choses autrement que le passé. Je ressentais quelque chose pour elle et malgré mes tentatives pour le nier je ne peux pas effacer avec un bouton ce que mon coeur ressent. Et quand on a bien réfléchi à tous ça, je ne peux que voir les choses d'une manière nouvelle.
© EKKINOX

_________________


sunshine on a rainy day
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart. so I want to give my love and that you give me yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Jeu 19 Juin - 17:38

Hide where love can save us, I will never let you go.


L’alcool imbibé dans mes veines me rendait brusque dans certains de mes mouvements ; j’essayai de convaincre mes muscles de se calmer un petit peu alors que Malone venait de déverrouiller la porte d’entrée. Sans grand succès, j’étais trop absorbée par la situation présente pour réfléchir ou même penser à autre chose que ses mains sur mes hanches, ou les miennes passant de sa mâchoire à son torse. Ou encore cette chaleur qui m’avait envahie alors que la robe bustier que j’avais difficilement réussi à remettre couvrait à peine la moitié de mon corps. Malone semblait savoir où se diriger – contrairement à moi, ça en faisait un sur deux, et je le laissai faire entièrement. Désorientée comme j’étais, j’aurai été capable de me tromper de chambre. Et entre celle de Devyn, de Grace, ou d’Alexander, je préférais éviter tout court un itinéraire au hasard. Les mains de Malone glissèrent sur mon dos, m’encerclèrent comme pour m’empêcher de faire demi tour. Comme si je comptais sérieusement le faire – il se trompait.

Essayant de l’attirer au possible contre moi,  je me demandais s’il était encore possible d’être plus proche. Chaque parcelles de mon corps cherchait à tout prix à se fondre dans le sien. Un souffle rapide ; je songeai d’abord au mien avant de me rendre compte à quel point sa respiration à lui aussi  était saccadée. Le rythme de nos souffles respectifs m’arracha un sourire. Le brun abandonna une de ses mains sur la poignée de la porte de sa chambre - à croire que l'alcool et l'excitation nous avaient fait traverser la maison à une vitesse incroyable. A peine avais-je le dos plaqué contre la porte que celle-ci s'ouvrit ; dans la précipitation, je me rattrapai à Malone comme une noyée à sa bouée pour ne pas m'étaler sur le sol. Une crise de rire incontrôlable me prit, sûrement alimentée par ce que j'avais bu plus tôt à la plage. Pendant celle-ci, Malone eu tout le temps de verrouiller la porte - bonne initiative, j'admirai sa capacité à penser à ces quelques détails qui ne m'avaient même pas traversés l'esprit.

Surprise, je sentis la pression de ses bras me quitter - rapidement remplacée par ses mains sur l'intégralité de mon corps. Mon envie de rire s'envola immédiatement. Une parenthèse dans le temps ; le rythme semblait avoir brusquement ralentit - sauf celui de mon cœur, battant la chamade contre ma poitrine comme s'il essayait à tout prix de se frayer un passage parmi mes côtes. C'était un peu ce qu'il avait réussi à faire, Malone. Il s'était frayé un passage parmi ces obstacles et était à deux doigts d'atteindre mon cœur alors que je ne l'attendais pas au tournant. Ses lèvres s'attardèrent sur mon cou, je penchai naturellement ce dernier en arrière, paupières closes. Un gémissement m'échappa sans que j'essaie franchement de le contrôler. Je ne contrôlais plus rien d'ailleurs. Je ne contrôlais plus ce qui se passait maintenant, encore moins ce qui se passait entre nous.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 5444
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Jeu 19 Juin - 23:28

quand une seule personne chamboule tout et change ta manière de penser.


L'importance de la lenteur était primordiale dans un moment comme celui-ci. Tous les gestes avaient leur importance et pouvait faire ressentir au corps des sensations qu'on ne peut connaître que lorsque nous sommes aussi proche de quelqu'un. La lenteur peut provoquer des picotements sur la peau. La lenteur peut aussi provoquer une chaleur intérieur agréable. La lenteur provoque un plaisir intense. C'est comme se coucher sur un nuage de soie et en profiter chaque secondes, parce que ce ne sera jamais la même chose. Le gémissement sortant de sa gorge me fit sourire de plus belle pendant que je déposais des milliers de baisers sur sa peau douce. Mes doigts effleurent ses épaules puis descendent sur son bras avec lenteur. Mes mains entrelacent alors les siennes. Abandonnant son cou je m'emparais de ses lèvres à nouveau. Je l'embrassais avec passion et envie, les seuls sentiments qui, de suite, m'avaient complètement envahis.

Mon premier reflexe fut de la coller contre le mur le plus proche avec le plus de douceur possible. Le peu d'alcool qui coulait dans mon sang et cette envie folle que j'avais de ne vouloir faire qu'un avec elle me fit toucher chaque parcelle de son corps et me fit déposer des baisers partout entre son visage et son cou, m'attardant plus sur celui-ci. Je savais qu'elle aimait ça, comme un peu près tous les êtres humains. Mes mains finissent ensuite par laisser sa peau tranquille et décidèrent de s'attarder sur ce que Cheyenne portait. Tout en lui enlevant le peu qu'il lui restait je nous dirigeait vers le lit. Je lui laissais le soin d'enlever ce qui me recouvrait; après tout, c'est bien plus drôle.

Après avoir pensé à tout ça je me suis reproché à moi même de faire plus attention à ma petite personne qu'à la jolie fille en face de moi. Mais je ne pouvais m'empêcher de me poser des questions. L'amour n'est pas quelque chose en lequel je crois. Qu'est-ce que signifie l'amour en fin de compte ? Personne ne peut répondre à cette questions. Tous ces films et ces séries nous montrent le meilleur côté des histoires mais en oublient la souffrance qui elle est réellement présente. Voir ma mère se faire avoir par mon père et le voir lui ramener des filles différentes, parfois à peine plus âgées que moi m'a choqué. C'est le mot. Et je me suis juré de ne jamais me retrouver à une de leur place. De ne jamais tomber amoureux. Qu'on m'explique alors ce que viennent faire ces papillons en bas du ventre, ce sourire qui s'affiche dès que le prénom de Cheyenne est cité dans une conversation. Qu'on m'explique surtout pourquoi je suis si heureux de partager un moment intime avec elle alors que les autres fois, je semblais limite indifférent. C'est ça être amoureux ? Je ne comprenais plus rien mais décidait de me concentrer sur mes envies et sur la jolie brune. Les questions existentielles, je les garde pour demain.
© EKKINOX

_________________


sunshine on a rainy day
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart. so I want to give my love and that you give me yours.


Dernière édition par I. Malone Carter le Lun 23 Juin - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Ven 20 Juin - 23:37

Hide where love can save us, I will never let you go.


Je m’étais souvent demandé gamine pourquoi les couples, lorsqu’ils s’embrassaient, tenaient à tout prix à le faire les yeux fermés. Ou même les gens en général, la routine était semblable. Comme si la vue de l’autre les dérangeaient en tout point ; ce qui était stupide en soit. Vous les embrassez, vous pouvez bien les regarder, non ? Qu'est-ce qui vous rebutait tant dans un œil, mais vous attirait irrésistiblement dans des lèvres ? Au fil des années, j'avais finalement compris trois choses : D'une, embrasser les yeux ouverts était l'action la plus ridicule au monde. De tous les points de vues possibles et imaginaux. De deux, essayer de le faire revenait à se battre contre un mécanisme naturel - autant le dire franchement, quoique vous fassiez pour maintenir vos paupières en alerte, vous aurez l'air stupide. De trois ... Ma troisième idée s'envola en éclats dans un énième soupir de contentement. Trop peu saoule, ou pas assez sobre ; je ne cherchai pas à la rattraper. Les lèvres de Malone stoppèrent leur doux assaut dans mon cou, tandis que ses mains s'emparèrent des miennes. Mes doigts se mêlèrent aux siens, resserrant plus fort leur emprise lorsque sa bouche replongea sur la mienne, entrouverte.

Je sentis mes pieds reculer d'eux-même, avant que mon dos ne cogne sans heurts le mur le plus proche de nous. M'appuyant sur ce dernier pour enrouler une jambe autour de la sienne, j'attrapai son visage entre mes paumes pour l'embrasser. Mais le brun semblait avoir d'autres plans en tête, alors que le supplice reprenait de plus belle sur mon visage, dans mon cou ... Je me mordis la lèvre pour tenter de retrouver un minimum de self-control - en vain. Il y avait certaines zones comme ça chez moi sur lesquelles j'étais parfaitement incorrigible. Et horriblement sensible. Une de mes mains remonta le long de sa nuque, maintenant malgré moi son visage dans le creux de mon cou. Horriblement sensible, certes, mais je ne pouvais pas m'en passer. Ma robe rejoint rapidement le sol de sa chambre ; la brise qui avait suivie m'avait à peine fait frissonner tellement j'avais l'impression d'être enveloppée de chaleur. De toute manière je me retrouvai bien assez rapidement dans les bras de Malone, loin du mur, et beaucoup plus près de son lit. Me débarrassant de ses vêtements dans la foulée, je me laissai tomber sur le matelas en l'entraînant avec moi.

Ce n'était pas la première fois que je venais ici - peut-être pas la dernière fois non plus. Les oreillers étaient les mêmes, les affaires relativement à leurs places respectives, idem pour les meubles disposés dans la pièce, dans l'exacte même maison. A l'exact même endroit. Qu'est-ce qui était différent alors ? Nous ? J'en avais strictement aucune idée. Ou peut-être que je refoulais autant que possible celle qui revenait à vitesse grand V dès que j'y songeais. Fatiguée par les rouages de mon cerveau, je me concentrai davantage sur Malone. Prenant appui avec mon pied sur le bord du lit, j'inversai nos positions pour me retrouver au dessus du jeune homme. Je m'y étais prise tellement rapidement que me retrouver face à face avec lui, les yeux rivés aux siens, nos visages à seulement quelques centimètres, m'arracha un sourire contemplateur. C'était peut-être pour ça qu'ils n'embrassaient jamais les yeux ouverts, ces couples. Ces gens. Il y avait juste un temps pour tout.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 5444
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Lun 23 Juin - 12:07

quand une seule personne chamboule tout et change ta manière de penser.


Cheyenne m'entraîna sur mon lit, tombant sur le matelas en première pour que je la suive de prêt. Mes lèvres avaient de plus en plus de mal à quitter les siennes, appréciant le contact chaud et plaisant. Couché au dessus d'elle, je mis quelques minutes à nous recouvrir d'une couverture. Je savais que ce n'était pas le détail le plus important mais j'y tenais; j'avais peut être fermé la porte à clé mais on était jamais à l'abri. Et puis j'ai toujours pensé que recouvrir les deux corps dans une couverture pendant l'acte rendait les choses plus intime, comme si la couverture nous rapprochait encore plus. Mais ça, ce n'était qu'une question d'avis. La chaleur envahissait petit à petit le lit, que ce soit celle de la couverture ou de deux corps envieux qui n'allaient formés qu'un. Je n'échangerais ma place pour rien au monde. Je n'avais jamais réellement compris cet enthousiasme pour le sexe, ni pourquoi les jeunes sont obsédés par celui ci. Mais à chaque fois, dès que je me retrouve dans un lit avec une fille, je comprends cet engouement.

Nous ne faisions plus qu'un dès à présent. Ma bouche ne se décollait de la sienne que pour se diriger vers son cou et une fois de temps en temps, un peu plus bas. Je commence par y aller doucement, laissant quelques secondes entre mes vas et viens. Prenant appui sur le lit la jolie brune réussit à inverser la situation et à se retrouver au dessus de moi. Nos visages étaient si proche que ça m'arracha un petit rire et par la même occasion, fit sourire la jolie brune. Mes mains carressaient doucement son dos, m'arrachant des frissons.  Je levais ma tête du coussin et ne fit que déposer mes lèvres sur les siennes pour un baiser chaste et rapide. Ca eu le don de me faire rire, comme si c'était un petit jeu. Je l'ai refais plusieurs fois, parce que ça m'amusait. Mais la tentation était tellement forte que je n'ai pas pu résister bien longtemps et ma bouche s'empare de la sienne à nouveau, pleine de fougue et d'envie. En prenant appui je retournais la situation à mon avantage et revint au dessus de Cheyenne. J'emprisonne ses bras, en guise de jeu, à nouveau. J'essaie de ne pas toujours prendre les choses trop sérieusement et d'en retirer un amusement derrière. Je n'y met pas énormément de force, j'ai envie qu'elle me réponde. Mes vas et viens avaient recommencés, un peu plus rapide. Il m'arrivait de quitter son visage pour m'attaquer à son cou et là, je n'avais besoin de rien de plus. J'étais intérieurement brûlant et l'effet que me fit la jeune fille m'arracha un gémissement.

Plus on avançait et plus l'évidence s'affichait à moi. Cheyenne n'étais pas qu'une simple fille que je ramenais à la maison. De plus, elle y a déjà mis les pieds plusieurs fois. Elle est belle, intelligente, drôle, sportive .. Je pourrais encore  faire la liste pendant longtemps; je ne vois que ses qualités. Les exemples au niveau des couples ne m'ont jamais assez convaincu pour que moi même je fasse l'espèce de grand saut. Sans sentiments, sans attachement. Le nombre de filles étaient drôlement moins grand que celui, par exemple, de mon meilleur ami mais j'ai quand même mon petit compte. Et Cheyenne n'en fait officiellement plus parti. Je suis amoureux d'elle et ça, je n'y peux plus rien.  
© EKKINOX

_________________


sunshine on a rainy day
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart. so I want to give my love and that you give me yours.


Dernière édition par I. Malone Carter le Ven 27 Juin - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Mar 24 Juin - 23:22

Hide where love can save us, I will never let you go.


La chaleur était intenable. A ce niveau là, je ne savais plus si c’était la faute à la couverture qui nous recouvrait – je ne m’étais même pas rendue compte de la présence de celle-ci -  ou si les seuls coupables à blâmer étaient nos deux corps imbriqués. Sûrement un mélange savant des deux ; pourtant , malgré la température, je n’avais aucune envie d’arrêter. Pas maintenant. Pas tout de suite. Pas du tout. Les mains de Malone passèrent sur mon dos en le caressant ; je laissai mon ventre se plaquer davantage contre le sien comme si je voulais épouser le moindre carré de peau. Aucuns centimètres nous séparant. Aucunes excuses camouflées pour profiter de sa présence. Juste lui. Juste moi. Juste nous.

Sa bouche effleura la mienne – beaucoup trop rapidement pour que je puisse prolonger le baiser. Légèrement frustrée sur le coup, je n’arrivai pas à retenir mon rire en écho au sien alors qu’il continuait son attaque de bisous, toujours aussi rapidement pour me tenter. J’avais déjà craqué la première dans la voiture, alors j’essayai au maximum de sauver mon honneur,  bien que tous mes sens soient en train de me crier dessus pour que j’emprisonne enfin ses lèvres. Malone maintint son jeu pendant quelques secondes de plus ; et pendant l’espace d’un instant j’étais passée de la jeune femme désireuse à une véritable adolescente entichée. Les joues rougies, les mains tremblantes, les éclats de rires incontrôlables entre deux baisers. Malone rendit les armes en premier ; la fierté déteignit son goût de victoire dans le baiser langoureux qui suivit immédiatement. Mes mains glissèrent le long de son torse, agrippant ses hanches comme si ma vie en dépendait. Le brun renvoya finalement nos corps à leur positions initiales – je prenais soin de ne pas trop m’emballer pour éviter de justesse de nous envoyer hors du lit. Pour le coup, ma crise d’hilarité aurait été beaucoup trop importante pour que je puisse continuer de nous prendre au sérieux. Alors que mes paumes remontaient vers le haut de son corps, mes bras se retrouvèrent plaqués contre le matelas sans que je puisse comprendre le pourquoi du comment. Je pourrai facilement me dégager si j’y mettais un peu du mien ; mais je préférai de loin me prêter au jeu.  Arquant mon dos pour maintenir le contact avec lui –je n’allais pas me ménager sous prétexte que j’étais privée de mes bras, je laissai mon bassin suivre la cadence de ses vas et viens. Il était juste partout. Sur mes lèvres, dans mon cou … Mon pouls monta en flèche avec mes gémissements ; si je pensais que nos corps étaient chauds avant, ils étaient littéralement brûlants désormais.  

Je me battais sans trop de conviction pour retrouver une respiration normale, mais tout ce qui franchit mes lèvres fut son prénom. « Malone … » Juste comme ça, dans un énième souffle précipité. Relevant le menton pour me perdre dans ses yeux un quart de seconde, je forçai légèrement la libération de mes bras pour planter mes doigts dans son dos. J’avais absolument besoin d’oxygène, et de quoi m’accrocher tellement la sensation de chute libre était profonde. Si je pouvais compter sur Malone pour me supporter ; l’oxygène restait un problème. Il me coupait littéralement le souffle.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 5444
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Ven 27 Juin - 11:39

quand une seule personne chamboule tout et change ta manière de penser.


C'était brûlant. C'était chaud. C'était insoutenable, mais d'un point de vue très positif. Je remarquais que Cheyenne avait de plus en plus de mal à récupérer une respiration correct et j'en arrivais au même point. Ce n'est pas tellement l'exercice physique qui m'empêche de respirer mais simplement elle. « Malone. » dit-elle dans un souffle rapide. Je souris de plus belle, comme si c'était encore possible. Elle releva mon menton et nos yeux se perdirent les uns dans les autres. Et pendant ce petit laps de temps, la jolie brune ne força qu'un peu pour libérer ses bras pour qu'ensuite ses mains se plantent dans mon dos. Contact que j'aimais particulièrement sentir. J'aurais voulu lui dire quelque chose mais les mots restaient coincés dans ma gorge. Je me suis alors contenté de replongé dans son cou, pour lentement remonté vers ses lèvres. Si j'avais pu, je ne les aurais jamais lâché. Mais le problème, c'est que nous manquions déjà d'assez d'oxygène pour que j'en rajoute avec mes envies. « Je ... » Malgré ma tentative, rien. Mais qui ne tente rien n'a rien.

L'oxygène nous manquait à tous les deux mais il semblait que ce soit elle qui en manque surtout. La sensation de bien être atteignait des sommets pour chacun d'entre nous. J'aurais voulu me laisser aller mais j'en arrivais au point de craigner pour ma propre santé, plus mentale que physique. J'accélère mes vas et viens une bonne fois, utilisant mes dernières ressources d'énergie. Un gémissement gras s'échappa de ma gorge, ressemblant à un cri d'encouragement. J'y étais presque, j'allais nous faire atteindre le plus haut des sommets. « Aaaaaah. » Celui-ci sorti seul, sans que j'en ai le contrôle. Je me laisse tomber à côté de Cheyenne, évitant de lui faire subir le poid de mon corps sur le sien. Je fixais le plafond, tentant de récupérer mes idées. De les remettre en place.

Ma tête tourne dans sa direction. Elle était belle. Magnifique même. Quand je pense que je suis passée à côté d'un bonheur comme celui que je suis en train de partagé avec Cheyenne. Avec ce qui me reste, je glisse un baiser sur sa joue. Parce que c'est comme ça depuis toujours avec la jeune fille ; j'ai l'impression de redevenir un ado. Les ados, quand ils tombent amoureux, c'est comme la fin du monde. Toutes les émotions sont multipliées par dix et la seul chose qu'on veut, c'est être avec l'autre. On est heureux, on a envie de s'amuser, on redevient des gamins. « Woaw. » Encore un mot qui est sorti sans que je ne le contrôle. Un petit rire s'échappa par la même occasion. « Comment j'ai fais pour vivre sans toi ? » Et c'est là que je me suis maudit. Ca n'a jamais été mon genre de dire les choses de cette manière. Mais peut être que ça va le devenir.
© EKKINOX

_________________


sunshine on a rainy day
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart. so I want to give my love and that you give me yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Ven 27 Juin - 23:28

Hide where love can save us, I will never let you go.


Son sourire fut ce qui m’acheva en premier. Autant à ce moment précis que la première fois que je l’avais rencontré. Il y avait des personnes, comme ça, prêtes à tout pour vous plaire : Compliments, cadeaux, remarques à peine véridiques, discours plus vagues les uns que les autres pour vous embrouiller les idées … Comme si ça valait quelque chose au final. Les beaux parleurs, les faux. ; ils s’étaient toujours trompés sur toute la ligne. Tous trop ancrés dans leur mascarade pour se rendre compte à quel point ils loupaient l’essentiel. Il m’arrivait de faire partir de ces gens là ; j’avais ce besoin compulsif d’être aimée. Allez savoir pourquoi, les spécialistes pourraient vous dire que j’essaie de compenser un manque d’attention de la part de mes parents. Peut-être. Qui sait. Et puis il y avait les autres. Ceux qui n’avaient pas besoin de s’adonner à une démonstration de style pour prouver à quel point vous risquiez de passer à côté de quelque chose si vous ne vous y attardiez pas. Une lueur dans le regard, quelque chose de mystérieux dans la façon de sourire, un truc, le truc. Je plaçai Malone les yeux fermés dans la seconde catégorie. Autant que ça me tuait de l’admettre, il était devenu mon truc  à moi. Mon petit bout de Kryptonite sagement planqué à gauche derrière la cage de mes côtes.

Ses lèvres dans mon cou remontèrent lentement leur chemin vers ma bouche, m’arrachant des frissons au passage. Je n'essayai presque plus de retrouver mon souffle désormais - j'étais certaine de toute façon que j'allais reperdre pieds la seconde suivante. Et Malone aussi apparemment. « Je ... » Il ... ? Arquant un sourcil interrogateur, j'oubliai derechef ma réflexion et penchai la tête en arrière, paupières closes, pour retenir un gémissement désireux de s'échapper de ma gorge. Bon sang. Une de mes mains empoigna le drap, alors que le brun avait décidé d'accélérer le mouvement de ses vas et viens. Ma respiration était si saccadée que j'entendis à peine le gémissement intense de Malone - à moins que ce dernier n'ai été couvert par le mien à l'exact même moment. Le jeune homme se laissa finalement tomber à mes côtés ; je l'imitai dans sa contemplation du plafond en essayant de calmer la chamade de mon cœur.

Je sentis ses lèvres se poser une dernière fois sur ma joue, avant de l'entendre rire. Woaw. C'était le cas de le dire. J'avais envie de me retourner vers lui, m'esclaffer avec, le regarder, mais quelque chose à l'intérieur m'en empêchait. Je n'étais pas assez saoule. Mon taux d'alcoolémie n'était pas assez élevé pour qu'il puisse constituer un argument valable à tout ce qui se tramait dans ma tête. Et pour être franche, ça me terrifiait. Soudainement mal à l'aise, je déglutis bruyamment pour essayer de ravaler cette peur stupide qui s'était emparée de moi. Qu'est-ce qui me prenait, c'était juste Malone. Jetant malgré moi un regard dans sa direction, je compris soudainement. C'était bien ça le problème. Tout ça c'est parce que c'était Malone, et pas quelqu'un d'autre. « Comment j'ai fais pour vivre sans toi ? » Me reposant sur mon flan gauche pour pouvoir le regarder en face, j'accrochai ses yeux comme pour y trouver une réponse. Sa question m'avait pris au dépourvu ; c'était juste trop inédit de sa part pour que je puisse y répondre avec mon flegme habituel. La fatigue commençait à me retomber sur les épaules, mais je tendis tout de même mon bras pour déposer ma paume sur sa joue, traçant inconsciemment du bout de mes doigts le tracé de sa mâchoire. « C'est pas vraiment compliqué ... » murmurai-je. Silencieuse à nouveau, je ne savais pas franchement à quelle question je venais de répondre. La sienne, ou celles que je me posais sur nous.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 5444
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Sam 28 Juin - 22:48

quand une seule personne chamboule tout et change ta manière de penser.


Je me rendais compte que mon envie de la toucher était immense. Et je marchais de plus en plus avec ce sentiment, cette envie. Je ne me souviens plus du moment où ce genre de chose m'avait touché. D'habitude, le simple acte me suffisait. Mais là, j'avais besoin de plus. J'avais besoin de son contact constant, de sa chaleur, de sa peau douce, de ses baisers, de ses câlins, de son rire, de son sourire ... D'elle. Ca faisait longtemps que ce n'était plus simplement Cheyenne. Il m'a juste fallu longtemps pour m'en rendre compte. Ce qui me rendait encore plus stupide. Je me suis échappé de ce qui aurait pu être le début d'une histoire pour me réfugier dans les bras de filles dont je ne connais pas toujours le nom. L'amour commence à prendre un sens alors que je l'ai toujours refoulé. L'amour, c'est pour les faibles et il fallait que je me rende à l'évidence ; j'étais faible.

La jolie brune soutint mon regard alors qu'au plus profond de moi, je regrettais d'avoir ouvert la bouche. « C'est pas vraiment compliqué ... » Mes sourcils se froncèrent, perplexe. Je ne savais pas quoi répondre. Je me sentais fatigué mais très vivant, ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps. J'avais trouvé quelque chose à quoi me raccrocher, qui me réveillerait le matin avec un grand sourire. Je me rapproche encore plus, entremêle nos jambes et colle mon front au sien. Je saisis une de ses mains avec la mienne et y dépose un doux baiser dessus. « Ca ne l'était peut-être pas mais ça risque de le devenir. » Je devenais romantique à en vomir et le pire, c'est que j'aimais ça. Avec le peu d'énergie qu'il me reste, je me colle à la jeune fille et l'embrasse doucement. Mais j'étais épuisé ; autant physiquement que mentalement. J'avais passé une bonne partie de la soirée à me demander pourquoi je ressentais autant de choses quand je suis accompagné de Cheyenne et il faut admettre que ce que nous venons de faire demande un effort assez physique.

Je passais mon bras en dessous de sa nuque et faisait en sorte que sa tête se dépose près de mon épaule. Ma main caressait alors ses cheveux. C'est une position dans laquelle j'ai préféré me mettre pour éviter de trop parler. Parce que je ne pense pas que ça ait donné de bonnes choses jusqu'ici. Je préfère qu'elle commence car elle dira sûrement moins de bêtises. Et puis quand je ne dis rien j'arrive à mieux faire taire mes émotions. Mais là, tout de suite, c'est pas gagné.
© EKKINOX

_________________


sunshine on a rainy day
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart. so I want to give my love and that you give me yours.


Dernière édition par I. Malone Carter le Mer 9 Juil - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Mar 1 Juil - 20:28

Hide where love can save us, I will never let you go.


J'avais terriblement envie de rester ainsi pour toujours. Tout comme j'avais affreusement envie de me pendre à la corde des stéréotypes romantiques qui affluaient dans ma boite crânienne à une vitesse hallucinante. Comme quoi, il suffisait d'une seule personne pour totalement vous retourner la tête, et pour le coup, la mienne était sûrement devenue à son insu une cause perdue. Une légère amertume sur le bout de ma langue : J'avais réussi à éviter toutes faiblesses de la part de mon cœur pendant des années, et voilà qu'il débarquait et bouleversait tous mes plans et résolutions comme si de rien n'était. Malone fronça des sourcils - rien de bien étonnant. J'avais de la répartie, des arguments, des phrases bien construites. Mais ça, c'était dans un contexte normal. Il fallait croire qu'en dehors, dès que les sentiments étaient impliqués, je perdais tous mes moyens de communication. Je n'y pouvais rien ; l’expérience me manquait cruellement dans le domaine.

Ses jambes s’entremêlèrent avec les miennes, tandis qu'il déposait un baiser sur ma main comme si le simple geste remplaçait trente six milles paroles. Et il n'avait pas tort en soit - je n'en demandais pas plus. J'étais bien. Juste bien. Ses yeux rivés aux miens, mon front plaqué contre le sien ... Ça me suffisait. « Ça ne l'était peut-être pas mais ça risque de le devenir. » La part sobre de moi-même essaya désespérément de rattraper tout mon laisser aller de la soirée - en vain, seuls quelques balbutiements passèrent le barrage de mes lèvres. J’étais au premier rang pour assister en live à un véritable dédoublement de ma petite personne. D’un côté, la façade impartiale que j’avais toujours été aux yeux des habitants de Tenby qui cherchait une issue de secours pour éviter ce qu’elle ressentait ; d’un autre, mon pauvre petit moi affaibli par les années de comédie qui tenait absolument à se raccrocher à Malone. Autant dire que le combat était rude. Ramenée à la réalité par le baiser que me donna le brun, je laissai tomber momentanément les armes pour me blottir contre lui. Sa chaleur m'apaisait.

« Malone ? » Je laissai volontairement ma question en suspens, coupée dans mon élan par la main qu'il passa dans mes cheveux. Ma respiration étant revenue à peu près à la normale, je prenais tout le temps d'inspirer profondément. Ma tête alla inconsciemment se nicher dans son cou. « Qu'est-ce qu'on est en train de faire ? » Je doutais qu'il puisse m'éclairer davantage sur la réponse, mais je me sentais obligée de tout de même lui poser la question. Comme si je me devais de me débarrasser de ce poids sur mes épaules. Passant mon bras libre par dessous le sien pour aller le déposer sur son dos, je le serrai contre moi autant que je le pouvais, ma tête finalement redescendue contre son torse. Je n'étais pas branchée câlins au quotidien. Ni même vraiment avant avec Malone. Retenant ma respiration comme si je craignais qu'il me repousse, je fermai les yeux quelques instants. « Ça te dérange si on reste comme ça ? » Je voulais juste essayer, juste voir ce que ça faisait.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd


TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4547
POINTS : 5444
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "


Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥ Mer 9 Juil - 23:56

quand une seule personne chamboule tout et change ta manière de penser.


Sa tête vient se nicher dans mon cou, laissant une sensation agréable me parcourir le corps. Tandis que le baiser que je lui donnais nous excitait intérieurement une bonne fois, les battements de nos coeurs semblaient revenir de plus en plus à la normale. Le Malone qui a toujours bloqué ses sentiments depuis sa plus tendre adolescence avait disparu petit à petit au fil de la soirée faisant place au Malone romantique à souhait. J'ai longtemps tenté de monter une résistance, comme à mon habitude mais j'ai fini par vite laisser tomber. Il y a des combats qu'il faut mener jusqu'au bout mais il fallait que je me rende à l'évidence et admette ce qu'il se passe. J'ai tout laisser tomber et me suis mis à simplement profiter de la chance que j'avais.

« Malone ? » un silence s'installa, laissant un suspens se répendre dans la pièce. Sa tête se niche à nouveau dans mon cou, laissant à nouveau cette sensation m'envahir. « Qu'est-ce qu'on est en train de faire ? » Cette question avait du lui échapper. Je ne voulais pas savoir. Ce qui était drôle, c'est que je pense qu'elle a posé la question sachant très bien que je n'aurais pas de réponses correctes à lui dire. Sa tête est descendue vers mon torse tandis que sa main se posait sur mon dos avec douceur. Je réfléchissais toujours. On m'a toujours dis que quand je n'avais rien d'intelligent à dire, il vallait mieux que je ne dise rien. Mais là, je me sentais presque obligé de dire quelque chose. « On profite de la vie. » Ma réponse avait fini par sonner comme une question. J'étais incertain de ce que je racontais. Je n'attendais aucune réponse, je ne préférais surtout pas. Sa respiration me sorti de mes pensées. On aurait dit que Cheyenne avait peur de quelque chose. « Ça te dérange si on reste comme ça ? » Un petit rire m'échappa. Mais ce n'était pas pour me moquer. Ca m'amusait. Je resterais près d'elle, l'entourant de mes bras, pour toujours si j'en avais l'occasion. Pour l'instant, je me contenterais de ce soir. Pour l'instant. « Bien sûr. » Réponse simple et efficace. Je resserais le lien et me collait encore plus à elle, comme possible et me laisse doucement entraîner dans les bras de Morphée.
© EKKINOX

_________________


sunshine on a rainy day
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart. so I want to give my love and that you give me yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: never without you again • cheyenne ♥

Revenir en haut Aller en bas

never without you again • cheyenne ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-