AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 11:17

Grace ∞ Devyn
« Parle moi de l’amour sur ta planète. ».
Encore une journée qui démarrait sous le signe de la discrétion, du mensonge et de la persévérance. Si ma vie ressemblait fortement à une période chaotique, j’aurais sincèrement souhaité que cela cesse. Les complots, les non-dits, les sentiments, ... Tout cela me fatiguait au plus haut point. J’avais cette sensation amère que quoique je fasse, je blessais mon entourage autant que je le fusse par eux. Et aujourd’hui, après m’être habillée rapidement de bonne heure, je m’étais mise en marche jusqu’à la chambre de Grace, sur la pointe des pieds. Nous avions rendez-vous pour les résultats d’analyse de nos tests sanguins respectifs, même si je n’avais fait le mien que pour démontrer à Blondie que cela ne faisait pas mal, une petite piqûre. Pourtant, je me souviens encore de sa tête grimaçante à ce contact peu agréable. Pour peu, j’aurais demandé à l’infirmière qu’on arrête tout, car je ne supportais pas de la voir triste ou en proie à la douleur. Hélas, si mes craintes se confirmaient bien... Elle risquait de souffrir plus que d’ordinaire. A force de la protéger du monde extérieur, je n’avais pas songé que le chacal pouvait être un jour l’un des nôtres, encore moins Malone. Je toquai doucement à sa porte, avant d’ouvrir. Elle dormait encore paisiblement, comme une enfant. Un sourire amusé traversa mon visage, tandis que je m’assieds au bord de son lit. Je me penche à son oreille et lui murmure doucement. « Hey... Grace. Il faut te lever. On a notre rendez-vous qui nous attend. » Lui dis-je tandis qu’elle semble enfin émerger de son profond rêve. J’espérais qu’il avait été joyeux et enfantin. Le genre de rêve que je ne faisais plus depuis des années. Je m’éclipsai alors de sa tanière, la laissant dans son intimité. Je finis de me préparer en vitesse, attachant mes cheveux et effectuant les derniers soins du matin, avant de l’attendre en bas. Je restais discrète pour ne réveiller personne de la maison. Il valait mieux éviter les questions. Surtout que Grace était trop innocente pour se rendre compte de ce qu’il se passait dans sa vie.

Une fois toutes les deux, je pris les clefs de ma voiture et nous nous engageâmes dans la circulation de Tenby. A cette heure-ci, beaucoup partaient pour le travail. Cela nous prendrait donc un certain temps avant d’arriver à la destination finale. Je tapotais nerveusement sur mon volant de voiture, silencieuse depuis tout à l’heure. Comment aborder le sujet avec la jeune femme ? Elle m’avait parlé de sa première fois, de Malone, de l’oubli de leur protection mutuelle. Résultat, elle pouvait bien être enceinte. De lui. Cette pensée m’énerva au plus haut point. Ce n’était pas que je n’aimais pas Malone, au contraire. Mais j’avais la sensation qu’il privait d’une part d’innocence notre petite Blondie. Je la regardai du coin de l’oeil. « Tu as pensé à ce que tu ferais si... si les résultats étaient positifs ? » Lui demandai-je, un peu perplexe quant à la situation. Autant profiter d’avoir un petit débriefing avant de s’installer sur la chaise du bureau du Docteur Wilson. Nerveusement, je continuais de pianoter sur mon volant, espérant sans doute ainsi que le temps avancerait plus vite ou que tout ceci n’était qu’une mauvaise blague du destin. Nous allions nous réveiller, pas vrai ? Ce serait trop beau, évidemment. Je souris à Grace, posant alors l’une de mes mains sur son genou. Nous étions à l’arrêt, à cause d’un feu rouge. Cela me rassurait de la savoir ici tout autant que cela m’attristait. C’était mon rôle de veiller sur elle. Elle était ma petite protégée, après tout. Et quoiqu’elle décide, je serai toujours de son côté.

code by Silver Lungs


Dernière édition par Devyn M. Howell le Mer 18 Juin - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 12:44

Grace a tout dit à Devyn. Tant pis pour Malone, elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance pour l'épauler au mieux. Au début, elle ne cherchait qu'à se confier. Elle venait de prendre un véritable tournant dans sa vie, sa première fois marquait le début d'une nouvelle ère pour Grace. Elle avait eu besoin d'en parler. Quoi de plus normal. Sauf qu'elles avaient fini par parler du fait qu'ils ne s'étaient pas protégé et Devyn s'était fait un devoir d'aiguiller Grace. C'est comme ça que la blondinette s'était retrouvée à faire une prise de sang. Pour savoir si elle était enceinte. Bah tiens. Impossible. Pour Grace en tout cas, c'était impensable. C'est pas avec une toute petite fois de rien du tout qu'elle allait finir en cloque quand même. Et puis son corps n'est pas un traitre, il lui ferait pas ça. Ce serait trop cruel et personne n'est assez cruel pour lui faire ça, pour mettre ce genre de responsabilités sur ses frêles épaules. Plongée dans un profond sommeil, c'est Devyn qui vient sortir Grace de ses songes. Dans ses rêves au moins, Grace ne pensait plus à tout ça. Elle était simplement la jeune fille qu'elle a toujours été, insouciante et heureuse, qui ne se soucie de rien ou presque. Le réveil est rude. Grace se rappelle. Le fameux rendez-vous. Elle retourne l'oreille contre sa tête pour étouffer ses gémissements. Grace n'avait pas envie. Mais alors pas du tout. Elle attend que Devyn sorte de sa chambre pour se lever. Pas évident, elle est pas du tout dans son assiette. Elle a carrément l'impression d'avoir la gueule de bois même. Grace s'habille rapidement. Pas de jolie robe aujourd'hui. Un simple t-shirt un peu trop grand pour elle qui dévoile tantôt une épaule, tantôt l'autre, et un jeans. C'est dans un silence de mort qu'elle rejoint Devyn pour qu'elles se mettent toutes les deux en route. Grace n'y croit peut-être pas mais ça ne l'empêche pas d'avoir terriblement peur. S'il y a une chance, aussi mince soit-elle, qu'elle soit enceinte... Eh bien, elle avait des raisons de trembler. Devyn ne parle pas non plus. Elle aussi, elle doit avoir peur. Grace est affalée sur le siège de la voiture. La tête contre la vitre, elle regarde défiler le paysage en essayant d'ignorer la boule qu'elle a au ventre. Pas vraiment facile, surtout que Devyn retrouve l'usage de la parole. Grace se redresse, encore plus nerveuse d'un coup. « J'en sais rien » Et c'est la vérité. Si Grace ne se voit pas devenir mère, elle se voit mal tuer un innocent pour autant. Elle est complètement perdue et, plus que tout, elle espère que les résultats seront négatifs. Elle pourra retourner à sa petite vie bien tranquille et nager dans le bonheur. C'est tout ce qu'elle demande. Grace sent une main sur son genou, celle de Devyn. Elle sourit faiblement en tournant la tête vers la belle brune. Elle a de la chance de l'avoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 13:35

Grace ∞ Devyn
« Parle moi de l’amour sur ta planète. ».
Je ne me sentais pas encore totalement à l’aise avec les événements récents. Personne n’était au courant, pas même Grace. Mais mon choix entre Sacha et Alexander avait été fait. A cette pensée, je lâchai un léger soupire. Il n’était pas évident pour moi de blesser une personne. Encore moins quelqu’un dont je me sentais proche. Cependant, je n’avais pas le droit de penser à moi l’instant. Il s’agissait de ma petite Blondie, assise à côté de moi, l’air déboussolée. Subitement, elle me paraît plus adulte. Moins enfantine. Comme si son innocence s’effritait petit à petit. Tout ça à cause de Malone. Je tentai de la rassurer par un geste amical et un sourire peu convainquant. Il le fallait bien. Le feu passa au vert et je redémarrai la voiture, me dirigeant silencieusement jusqu’à l’hôpital où nous avions rendez-vous. Le docteur Wilson était un ami de ma famille. Je le savais suffisamment discret pour ne pas alerter un quelconque autre tiers de ce qui était entrain de se passer. Une fois devant la bâtisse blanche, je regardai Grace du coin de l’oeil. « On y est. » Lui dis-je timidement, avant de tourner le visage contre elle cette fois-ci. Je n’aimais pas faire ça, mais je le devais. Pour elle. Parce que je pouvais au moins l’aider à traverser cette épreuve incertaine. « Ca va aller. » Affirmai-je en caressant du bout des doigts son épaule dénudée. Puis je descendis de la voiture de mon côté, attendant qu’elle sorte du sien. Je marchai jusqu’à elle et je lui pris doucement la main, entrelaçant nos doigts. Je l’attirai alors avec moi jusqu’au secrétariat principal. On nous indiqua l’étage du cabinet du Dr. Wilson, et nous marchâmes dans un silence religieux. Cet endroit me filait la chair de poule, littéralement. Une fois devant son cabinet, sa secrétaire personne nous interpella. « On a rendez-vous avec le Docteur Wilson. Pour Grace Hamilton. » Dis-je en serrant sa main pour lui montrer que je serais là pour elle. L’infirmière nous pria d’attendre quelques instants dans le couloir. Cela me parut durer une éternité. Fort heureusement, elle réapparut et nous pria de prendre place dans son cabinet. C’était un homme assez âgé, avec des cheveux gris et des lunettes foncés, qui masquaient ses yeux bleus. Je regardai Grace qui n’avait pas l’air de pouvoir y aller seule. Alors je l’accompagnai à l’intérieur et nous prîmes place. D’autant que j’avais fait un test, moi aussi, mais qui serait obligatoirement négatif. Je souris alors à ma petite protégée, lui lâchant la main. Nous fixâmes le Docteur, qui tenait nos dossiers devant lui. « Bonjour Mesdemoiselles. » Il commença alors un léger discours sur le pourquoi du comment nous étions venus dans son cabinet, pour la prise de sang. Parce que Grace avait une suspicion de grossesse. Il scruta alors son dossier, qu’il ouvrit pensivement. Puis il décrocha une feuille qu’il lui tendit. Dessus, le résultat. « Comme vous pouvez le constater, les résultats démontrent que vous êtes enceinte, Mademoiselle Hamilton. » Le coup de massue. La matraque. L’enclume. Tout me tombait sur la tête. Hein, de quoi ? Grace, avoir un bébé ? Non. Impossible. Impossible ! J’en restai muette, stupéfaite par la vérité qui nous tombait dessus. « Vous avez déjà averti le père de votre possible grossesse ou envisagé ce que vous aimeriez pour la suite ? » Abasourdie, je regardai Grace. Je lui saisis la main alors, pour lui montrer que j’étais là. Présente pour elle. Je ne pouvais rien faire de plus.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 14:10

La voiture s'arrête, Grace soupire presque inaudiblement. Elle a l'impression de faire corps avec son siège maintenant, elle est prête à toute pour ne pas sortir de la voiture. Elle songea un instant à envoyer Devyn chercher les résultats à sa place, incapable de trouver la volonté de se rendre chez ce fichu docteur. Bien malgré elle, elle tremble. En fait, tout son corps semble protester. Et elle a encore cette foutue envie de vomir. Elles y sont. Grace se remotive tant bien que mal. Après tout, elle était encore persuadée de ressortir de là soulagée plutôt qu'accablée. Heureusement, Grace n'est pas seule. Sans Devyn, elle aurait bien du mal à se montre aussi positive. Elle s'efforce de sourire pour ne pas plus alerter son amie sur son état et fixe la bâtisse devant elle. L'hôpital. Elle ne se souvient pas y avoir passé beaucoup de temps. Si par mésaventure elle était enceinte, ça allait probablement changer. Encore une optique qui est loin de faire se réjouir le petit bout de femme qui perd son sourire forcé. Ça va aller. C'est sûr, ça ira. Si les résultats sont négatifs. Finalement, Devyn sort de la voiture. Grace met un moment à se décider et dans un effort surhumain, elle finit par en faire de même. Devyn est tout de suite là pour lui prendre la main et Grace lui adresse un sourire de remerciement. Tout ce qu'elle faisait, c'était tellement gentil de sa part. Elle lui en serait jamais assez reconnaissante. Grace laissa Devyn prendre les devants ne sachant même pas comment s'y prendre. Elle ne se souvient pas avoir été une fois chez le médecin toute seule. Il y a toujours eu quelqu'un pour lui venir en aide, une bonne âme comme Sacha par exemple. Et Devyn aujourd'hui. Main dans la main jusque dans le cabinet du fameux docteur. Les deux jeunes femmes s'étaient installées en face du docteur, toutes deux pendues à ses lèvres. Il les salue, Grace secoue la tête. Elle a pas envie de dire bonjour. Elle a envie de savoir que d'ici neuf mois un petit monstre ne sortira pas de son ventre. Rien de bien compliqué! Et le verdict tombe, Grace a l'impression de se faire percuter de plein fouet par un camion. Peut-être même deux tiens. Elle regarde la feuille qu'on lui tend. Des chiffres, des abréviations qu'elle ne comprend pas. C'est vraiment avec ça qu'on démontre que quelqu'un est enceinte? C'est n'importe quoi. Elle repose la feuille sur le bureau du docteur, détourne le regard. Grace se sent trahie. Pire que tout, elle a l'impression d'avoir échoué. Elle a tout fait pour ne pas ressembler à sa mère. Si physiquement elles étaient comme deux gouttes d'eau, moralement, elle aurait aimé être différente. Voilà qu'elle reproduit les mêmes erreurs. Ça lui donne envie de vomir. A moins que ce soit le bébé. « Non. Je vais avoir du temps pour y réfléchir, pas vrai? » Pour la toute première fois de sa vie, Grace est amère. Elle n'avait pas voulu l'être. Et pourtant. La main de Devyn vient retrouver la sienne, elle la serre fort, comme pour être sûre qu'elle est bien éveillée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 14:48

Grace ∞ Devyn
« Parle moi de l’amour sur ta planète. ».
Cette révélation était un véritable coup de massue derrière le crâne. Comme si on m’enfonçait également un poignard dans le coeur. Parce que la jeune Grace n’était pas prête à avoir un enfant. Personne ne pouvait l’être. Pas comme ça. Je savais l’effet que ça faisait d’apprendre qu’on était enceinte. Bien que moi, j’avais perdu le bébé en même temps. Aucune autre solution n’était envisageable, de ce fait. Je tenais la main de Grace, pour lui démontrer mon soutien. « Non. Je vais avoir du temps pour y réfléchir, pas vrai? » Elle parla comme une adulte. Je lui souris tristement. Je n’aimais pas la voir discuter de la sorte avec un médecin. C’était un spectacle que j’aurais tant voulu lui épargner. Cependant, ce n’était pas de ma faute. Le destin, paraissait-il. Je tournai mes yeux vers le médecin, qui la fixait avec un air calme. « Actuellement, vous en êtes à deux semaines de grossesse. Les prochaines semaines vont être décisives pour savoir si le fœtus va se développer ou non. » Par là, il sous-entendait qu’elle pouvait encore perdre le bébé naturellement. Il était trop tôt pour que ce soit sûr qu’elle l’ait vraiment, si c’était son souhait. Je ne voyais pas Blonde donner la mort à son enfant, même si je ne la voyais pas non plus l’élever. Une adoption serait déchirante. Aucune solution ne me semblait idéale pour elle. « Il faut que vous sachiez qu’à partir de maintenant, vous avez dix semaines devant vous pour choisir une interruption de grossesse. Dans un autre cas, vous avez donc encore de longs mois pour prendre la décision qui vous semble la meilleure. » Il parlait de provoquer une fausse-couche. Un avortement, autrement dit. Je la regardai tristement. Ce serait son choix, pas le mien. Je lui caressai la main avec mon pouce. Je ne savais que faire d’autre pour la soulager. « Je suis là, Grace. » Lui murmurai-je tendrement, telle une mère protectrice, tout en la regardant. Les prochains jours allaient être pénibles. D’autant qu’il faudrait en parler à Malone. Sans que je ne l’étripe au passage, tiens. M’enfin... D’un autre côté, il n’était pas responsable de tout. Je regardai le médecin, lâchant un soupire. « On peut y aller, maintenant ? » C’était plus une affirmation qu’autre chose. Toutefois, il me coupa aussi sèchement dans mon élan de bienveillance. « Je crains que non, Mademoiselle Howell. » Je me crispai aussitôt. Cette fois-ci, il prit mon dossier et il l’ouvrit devant moi ; bien que je ne pouvais pas déchiffrer les notes qu’il avait prises auparavant. Je fronçai les sourcils, perplexe. Comment ça, non ? « Vous n’avez rien remarqué d’étrange... à votre sujet ? » Je déglutis péniblement. Il allait m’annoncer quoi ? Un cancer ? Il ne manquerait plus que ça. Ma vie était suffisamment compliquée pour qu’on évite d’en rajouter une couche. J’avais foi en la médecine moderne, mais quand même. « Euh. Non... Pourquoi ? Y’a un problème ? Je suis malade ? » Demandai-je en relâchant la main de Blondie, désemparée dans mon propre problème. Pour un peu, je l’oubliais un instant. Parce que là, il s’agissait de moi. Et j’étais suspendue aux lèvres du Docteur Wilson. « Mademoiselle Howell... Nous sommes pratiquement sûr, selon vos résultats sanguins que vous êtes un cas de déni de grossesse. » Mon coeur rata un bon. Mes poumons se compressèrent. J’écarquillai les yeux. Mon souffle se stoppa aussitôt. Quoi ? Enceinte ? Moi aussi ? Mon visage se tourna vers Grace, puis le médecin. J’étais complètement abattue. « C’est... impossible. » Pourtant, je venais de réaliser que cela se pourrait. Que ce n’était pas totalement absurde. Certes, il s’agissait-là de quelque chose d’irréaliste. « Il semblerait que votre fausse-couche n’en était pas une. » Se permit-il d’ajouter en me tendant le papier sur lequel les résultats étaient clairs comme de l’eau de roche. C’était certain. J’étais enceinte. De plusieurs semaines. Pourtant, je n’en avais aucun signe. Enfin, jusque-là. Parce que, subitement, je commençai d’avoir mal en bas du ventre. Je me contentai de grimacer en me le massant d’une main, silencieuse.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 15:48

Grace fait une entrée fracassante dans le monde des adultes, elle a mis les deux pieds dans le plat. Et elle regrette déjà tellement. Elle n'aurait pas du. Ça ne semblait pas être une mauvaise idée à la base, Malone a été gentil avec elle. Doux. Mais maintenant, elle pourrait lui arracher les deux yeux pour lui avait fait une chose pareille. Bon, peut-être pas. Grace n'a jamais été violente. Néanmoins, elle lui en veut terriblement. C'est forcément sa faute. Ça ne peut pas venir d'elle. A part si elle a été maudit ou quelque chose comme ça. Un peu comme si on tenait à ne pas lui faire oublier qu'elle était la fille de l'alcoolique et de la dépravée la plus notoire de Tenby. Si ce bébé prenait forme en elle, on ne tarderait pas à la regarder de travers. Comme elle avait vu les gens le faire en regardant sa mère. Elle deviendrait une vraie Hamilton comme ça. Une ratée en quelque sorte, une pauvre fille à qui on ne voudrait pas ressembler. Ça fait tellement peur. Grace se retient de ne pas fondre en larmes. Elle a rien demandé de tout ça. C'était injuste. Il ne pouvait rien lui arriver de pire. Ça fait deux semaines apparemment. Grace écoute à peine. Elle a pas envie de savoir, elle a déjà assez bien compris dans quel pétrin elle s'était mise. Et cette fois, personne ne pouvait la sauver. Un bébé, c'est pas un problème dont on se débarrasse comme ça. Même Grace avait compris quelque chose d'aussi basique. « Vous voulez dire... Le tuer? » Grace soutient le regard du docteur, les larmes aux yeux. Elle ferait jamais ça. Le mioche pouvait avoir la taille d'un grain de riz qu'elle ne lui ferait rien. C'est pas comme ça qu'elle fonctionne. D'un autre côté, elle n'a absolument rien à offrir à un enfant. Même si c'est le sien. Avorter, c'est ce que sa mère n'a pas fait. Y'a qu'à regarder aujourd'hui où ça les mène. « Non! Vous avez qu'à le prendre et le mettre chez quelqu'un d'autre! Ça se fait ça non? » La douce innocence de Grace ne s'était pas encore fait la malle. Encore heureux. Elle cherchait une solution. N'importe laquelle. Encore une fois, Grace retient ses larmes. Elle évacuerait tout une fois qu'elle sera sortie avec Devyn, c'était pas le moment là. Si elles peuvent y aller? Grace saute presque de sa chaise quand le docteur annonce que ce ne sera pas possible. La suite de la conversation fait se rassoir Grace bien vite. Mon Dieu. C'est quoi ce mauvais rêve? Grace regarde Devyn puis le docteur, tour à tour. C'était presque de la science-fiction. Et puis quelle fausse-couche?! Grace en oublie sa propre grossesse et regarde avec suspicion Devyn se frotter le ventre. Elle a l'air de souffrir qui plus est, Grace blêmit. « Faites quelque chose » commença-t-elle à l'attention du médecin. « Je l'ai jamais vu comme ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 16:17

Grace&Devyn ∞ Malon&Sacha
« Parle moi de l’amour sur ta planète. ».
Ce monde n’était absolument pas fait pour les enfants comme Grace. Celui des adultes, évidemment. Parce que tout était plus compliqués, plus intenses et plus sombres. J’aurai tant aimé que sa vie demeure coloré, comme un coloriage effectué par un bambin sachant à peine parler, émerveillé par chaque chose. Mais elle grandissait, à notre contact, la petite Blondie. Elle se transformait petit à petit et deviendrait tôt ou tard une jeune femme dans son esprit en plus que sur son corps. Elle souffrait, certainement, autant que moi. Elle n’avait plus le choix ; être une enfant n’était pas une option lorsqu’on s’apprêtait à porter un bébé dans notre ventre. Elle regardait le médecin, totalement déchirée par son annonce. « Vous voulez dire... Le tuer ? » Il hocha la tête positivement. C’était un terme violent dans la bouche de Grace. Je me mordis la lèvre, voyant ses larmes qui demeuraient encore dans son regard bleu. « Non! Vous avez qu'à le prendre et le mettre chez quelqu'un d'autre! Ça se fait ça non? » Le médecin comprenait son état psychologique. C’était fracassant. Il ne perdit pas son sang-froid. « Malheureusement, ce n’est pas envisageable dans votre cas. » Se contenta-t-il de lui répondre. J’en avais assez entendu. Je voulais protéger Grace et m’en aller avec elle loin de cet endroit si froid. C’est à ce moment-là qu’il refusa de me laisser partir. Il m’avoua alors que j’étais en plein déni de grossesse et que ma fausse-couche n’avait jamais eu lieu. Je paniquai, puis je blêmis. Une erreur médicale, apparemment. Comment était-ce possible ? Je ne pouvais pas être enceinte. Mais au fur et à mesure que j’y songeais, je ressentis une douleur atroce dans le bas-ventre. Je grimaçai, d’abord un peu. Puis je ne pus retenir mon visage de se crisper d’avantage. Je me penchai alors en avant, me recroquevillant sur moi-même. La voix de Grace fit écho dans mon esprit. « Faites quelque chose » Je crois que le médecin se leva, à cet instant précis, appelant une infirmière. Mes yeux se tournèrent vers Grace. J’avais horriblement mal. Je me cramponnai à ma chaise, sentant les douleurs être de plus en plus fortes. « Je l'ai jamais vue comme ça. » Le médecin se contenta de regarder Grace, tout en me toisant. « Le bébé de votre amie se met en place, Mademoiselle Hamilton. Il doit rattraper le temps perdu à s’être camouflé. » Je ne pus qu’étouffer un cri d’effroi. Il se cachait en moi depuis tout ce temps. Comment n’avais-je pas pu le remarquer ? Parce que j’étais persuadée de ne pas avoir cet enfant. Pour moi, j’avais fait une fausse-couche. Apparemment, il s’agissait d’une hémorragie quelconque qui finalement n’avait pas eu de conséquence dramatique. « Nous allons vous emmener dans une chambre, pour vous allonger, Mademoiselle Howell. » Finit-il par me dire, tout en m’aidant à ma redresser. Ca faisait un mal de chien ! Et même pour Grace, je ne parvenais pas à faire semblant que tout irait bien. J’étais trop abasourdie, abattue, en détresse, pour lui dire quoique ce soit. Le choc était inhumain. Comment allais-je gérer ça ? D’autant que dans mon esprit, tout était limpide. J’étais enceinte. De plus de cinq mois maintenant. De Sacha.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 16:35

Pas envisageable dans son cas? Grace soupire en se demandant ce que ça voulait bien dire. Dans tous les cas, elle se sentait piégée. Fallait qu'elle s'en aille. Sauf qu'il était hors de question qu'elle le fasse maintenant vu la suite des événements. Grace regarde avec stupeur son amie se tordre de douleur. Si elle tombait de haut en apprenant qu'elle était effectivement enceinte, c'était d'autant plus violent maintenant qu'elle savait que Devyn l'était aussi. A un stade plus avancé néanmoins. Grace ne sait pas trop quoi faire, elle n'ose même pas toucher Devyn. Elle a peur. La scène est trop violente pour elle. Le docteur appelle une infirmière. Une? Il en fallait peut-être une dizaine aux yeux de Grace. Toute une armée même! Elle panique, Grace voit la détresse dans les yeux de Devyn mais ne sait comment y répondre. Non, jamais Grace ne l'avait vu comme ça. En fait, elle n'avait jamais vu personne souffrir autant. Pas même Sacha quand il s'était pris un poing en pleine tronche à la fête. Ses jambes tremblent comme des feuilles mortes, Grace est tétanisée. Finalement, on lui explique la situation et Grace ouvre de gros yeux. Le bébé de Devyn s'était caché? Et maintenant il voulait se montrer? Non mais c'était quoi ce délire?! « Maintenez-le camouflé alors, y'a pas de place dans le ventre de Devyn! » s'affole Grace en proposant encore une solution tout à fait absurde. Devyn crie et, cette fois, Grace ne parvient pas à se retenir de pleurer. Les larmes coulent en silence alors qu'elle est la spectatrice impuissante de cet affreux spectacle. Le médecin s'occupe de Devyn et une infirmière ne tarde pas à venir en renfort. Ils transportent la jeune femme sous le regard bouleversé de Grace, pas autorisée à la suivre pour le moment. Il fallait d'abord qu'elle se calme et tout un blabla que Grace n'avait pas pris la peine d'écouter. Dans les couloirs, elle fait les quatre-cent pas. Qu'est-ce qu'elle est sensée faire maintenant? Elle pense à Sacha, à la promesse qu'elle lui a fait et l'appelle. « Devyn est à l'hôpital, son bébé sort de sa cachette » avait-elle dit d'une toute petite voix. Sacha lui assura qu'il arriverait dans les plus brefs délais. Grace devait encore prévenir une personne. Pas pour Devyn. Pour elle. « Salut, je... Devyn est à l'hôpital, c'est urgent. Tu peux venir? » Ce n'était pas vraiment un mensonge mais Grace n'avait pas dit toute la vérité. Elle n'en avait pas eu le courage. Peut-être bien qu'elle ne l'aurait jamais d'ailleurs. Malone allait aussi arriver rapidement. Elle raccroche ensuite, continue à marcher à travers les couloirs. Tout ce drame, c'est vraiment pas fait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4566
POINTS : 5465
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 17:42

je croyais que je ne pouvais pas être plus surpris.


« Salut, je... Devyn est à l'hôpital, c'est urgent. Tu peux venir? » Comment bien commencer la journée. La sonnerie de mon téléphone m'avait réveillé en sursaut et c'est avec ma voix rauque du matin que je lachais un petit allo. La voix de Grace semblait effrayée, plus que d'habitude. Au vu de ce qui se passait entre nous je ne pensais pas que ce serait moi qu'elle appellerait. Mais j'étais content. « J'arrive tout de suite. » Puis je raccrochais. Je me lève et fonce dans une douche rapide. Et quelques minutes plus tard, je fonçais dans ma voiture.

Le chemin était atrocement long pour moi. Des millions de questions se bousculaient dans ma tête. Attaque ? Accident ? Qu'a-t-il pu se passer pour que Devyn finisse à l'hopital. J'étais à la limite des larmes, que ce soit des larmes de colère ou des larmes de peur. Je mourrais d'envie de taper sur quelque chose mais me retint, me rappelant que je l'avais déjà fais au volant et que ça a failli terminer aux urgences. Je passe enfin le dernier feu rouge et peut entrer dans le parking de l'hopital. Je n'étais venu qu'une ou deux fois ici et j'étais un peu perdu. Quand je trouvais enfin l'entrée j'adoptais une démarche rapide jusqu'aux infirmières derrière le bureau d'acceuil. « Je viens voir Devyn Howell. » dis-je essoufflé. Mes yeux partaient dans tous les sens ; j'ai toujours trouvé l'ambiance des hopitaux morbides et je ne me sentais pas super à l'aise. « On m'a juste appelé pour me dire qu'elle était ici mais on ne m'a rien dis de plus. » Après quelques coups de souris, j'entends un étage, un nom et des chiffres. J'y cours, sans réfléchir. Plus le temps avançait et plus je mourrais d'inquiétude. Mon coeur ne le supporterais pas encore longtemps. La porte était enfin devant moi. Je reprenais ma respiration quelques secondes et rentrait enfin. Les filles étaient au calme et parlait très bas. « Quelqu'un peut me dire ce qu'il se passe ? » Je ne pris pas le temps de dire bonjour. Après tout, l'état de santé de mes amis était plus important que la politesse là, tout de suite.
© EKKINOX

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 18:21

« Devyn est à l'hôpital, son bébé sort de sa cachette » « J’arrive rapidement. » Il ne sait même pas comment il a fait pour réussir à dire ça. Lentement, son dos rencontre un mur, c’est mieux, ça l’aide à tenir debout à vrai dire. Il se passe la main dans les cheveux en regardant dans le vide, il a du mal à respirer, il se tient la torse en se demandant ce qui se passe réellement. Alors leur bébé aurait survécu ? Mais comment ? il a du mal à comprendre, du mal à savoir comment agir. Il regarde sa collègue qui semble inquiète pour lui. « ça va Sacha ? » Il entend sa voix et se redresse lentement. « Il faut que je parte. Ma copine est à l’hôpital… Excuse-moi… » Elle hoche sa tête. Il a juste le temps de retirer son tablier qu’il part en courant, n’ayant pas la voiture il n’a pas trop le choix s’il ne veut pas attendre après un taxi ou un bus. Il aura juste super mal partout mais l’hôpital n’est pas si loin après tout et c’est pour elle, alors il doit s’accrocher. Pour eux même. Mais mon dieu, comment est-ce que ça peut-être possible ? Comment il peut être encore en vie ? Elle a saigné, elle lui a dit…. Il s’arrête à mi-chemin, prêt à tomber dans les pommes, une mère de famille se promenant avec ses enfants le voit, elle lui donne un mouchoir pour qu’il puisse essuyer son front et une bouteille d’eau. Que c’est rare les gens comme ça. Il essaye de la remercier, il n’y arrive pas tant son souffle est coupé. Lui qui ne fait pas de sport, il aura sa dose de l’année. Elle le comprend et le gratifie d’un sourire, lui faisant signe de garder la bouteille d’eau. Il reprend son chemin, l’hôpital se dessine au loin. Encore un effort, il y est presque. Il manque de chuter mais se rattrape de justesse à un poteau, il a sûrement dû se tordre la cheville. Le reste du chemin est plus dur, mais il en est proche. Une fois à l’accueil, il demande la chambre de Devyn en annonçant être son copain pour plus de facilité. L’infirmière le toise de haut en bas. Il s’énerve (pour une fois). « Quoi ? C’est pas parce que je suis blond, asiatique et avec un t-shirt rose que je suis pas hétéro ! Maintenant vous me dites où elle est ou je fais toutes les chambres une à une ! » Il s’en veut d’avoir été si sec, mais merde à la fin. On lui indique la porte à aller voir, il marche en boitant et toque avant de l’ouvrir, y trouvant Gracie et Malone. Content de savoir que Blondie a tenu sa promesse, mais il ne comprend pas pourquoi Malone est là. Il voit Alors Devyn souffrir longuement. Il se presse à ses côtés et lui embrasse la tête avant de lui prendre la main. Il essaye de garder une attitude calme alors qu’au fond, il est plus que paniqué. « Regarde-moi… ça va aller, je suis là… ça va aller. On s’en sortira. T’es vraiment courageuse…. ça va aller. » Elle peut bien lui broyer les os de la main si elle est en colère contre lui, mais il ne sait pas quoi dire d’autre. Il veut la rassurer et se rassurer aussi. Il lui caresse la joue tendrement et la prend contre lui, le cœur encore au bord de l’explosion, le corps douloureux et sa cheville le qui le lance atrocement. Qu’est-ce qu’on ne fait pas par amour…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 18:51

Grace&Devyn ∞ Malon&Sacha
« Parle moi de l’amour sur ta planète. ».
Décidément, cette journée était à place sous le signe du grotesque, à la limite du paranormal. Non seulement je venais d’apprendre que ma petite protégée, celle que tout le monde considérait comme la petite soeur innocente, était enceinte d’un garçons de la colocation – qui plus est le meilleur ami d’Alexander – mais j’apprenais également le fait que le bébé que j’avais eu avec Sacha, censé être mort depuis longtemps, avait réussi à survivre à l’intérieur de mon corps. Là, c’était la goutte d’eau qui aurait pu me rendre folle d’hystérie, avec un rire glaçant en guise de réponse. Cependant, dans l’immédiat, je souffrais bien de trop pour que je puisse articuler quoique ce soit de cohérent. Je ne réfléchis plus. Je me tiens le ventre, de toutes mes forces, tandis que les médecins s’affairent à me trouver une chaise roulante. Je m’assieds et ils me poussent jusqu’à une chambre vide de toute autre âme. Je grimace légèrement, en fronçant les sourcils. Où est Grace ? Je ne la trouve pas. Ils doivent d’abord m’installer. Ils me parlent mais je ne réponds pas. Je ne comprends rien à ce qu’il se passe, pour tout avouer. Ils se dépêchent de m’enlever mes vêtements. Je tente de les aider, maladroitement. Ils disent que sinon, mon haut risque de craquer – comme mon pantalon. Je rirais presque, amusée malgré la connerie de la situation. Puis ils me changent et m’allongent sur le lit avant de me mettre une perfusion dans le bras, sans doute pour calmer la douleur. Ca prendra du temps, je le sais. J’ai chaud. J’ai mal. J’ai envie de crever tant je me sens perdue. Puis elle apparaît, la petite blonde. Je vois à son regard qu’elle est effrayée. Alors je tente de lui sourire, malgré moi. Je ne veux pas qu’elle ait peur. Je lui tends le bras pour qu’elle prenne ma main. Je ne la sers pas. Je tente de rester zen. « Tout ira bien, Grace. Je te le promets. » Finis-je par lui dire avant de lui lâcher les doigts et de me crisper sous la douleur. Une larme coule. Ca fait mal, bordel ! Le Docteur Wilson entre dans la pièce. Il remplit un formulaire et discute avec une infirmière en parlant des dosages. Ils doivent faire attention au bébé. Quel bébé ? Ah oui. Le mien. Je soupire, dépassée par les événements. Puis je vois un garçon débarquer en trombe dans la chambre. Sacha ? Raté. C’est Malone. Je laisse les larmes couler, nerveusement. « Quelqu'un peut me dire ce qu'il se passe ? » Je n’en ai pas la force. Le médecin me toise du regard. J’hoche la tête pour lui témoigner que je le connais. Je suis contente qu’il soit là. Pour Grace. Je suis à des dizaines de kilomètres de la chambre, tout de suite. Je veux Sacha. Je veux qu’il vienne. Et là, miracle. Il débarque comme une fleur, trempé de chaud. Je lui souris. Il dépose un baiser sur mon front et me tient la main. Je la lui sers, parce qu’une douleur revient. J’essaie de maîtriser ma force, mais c’est difficile. « Regarde-moi… ça va aller, je suis là… ça va aller. On s’en sortira. T’es vraiment courageuse…. ça va aller. » Le médecin nous regarde. On a l’air d’une belle bande de tarés, les quatre. Surtout que Malone ne sait pas pour Grace. Mais je ne voulais pas le lui balancer à la tronche comme ça. Je devais me concentrer sur moi-même ; Cependant, mes yeux restèrent sur Grace un moment. Elle devait être rassurée, elle aussi. Je regardai le médecin. Il allait démarrer son discours. « Il y a eu une erreur médicale lorsque Mademoiselle Howell a prétendument eut une fausse-couche. » Commença-t-il. Je le fusillai du regard. Sur le coup, j’avais envie de leur cracher dessus et d’hurler à l’injure envers ma personne et de leur coller un bon gros procès au cul. Néanmoins, cela n’aurait rien changé. Il fallait croire que la souffrance physique prenait le pas sur mon sang-froid. Je me mordis la langue pour ne rien dire, trop énervée. Sous le choc. « A cause de cela, votre amie a fait ce qu’on qualifie de déni de grossesse. Aucun signe n’aurait pu lui prédire qu’elle était toujours enceinte. C’est une prise de sang qui le lui a révélé. Sans quoi nous aurions dû attendre le terme pour mettre au monde l’enfant et elle serait sûrement venue à l’hôpital en pensant totalement autre chose. » Je regardai Sacha. Entre le sourire et les larmes. Entre la joie et la tristesse. Mon coeur balançait de toutes parts. Parce que je ne savais pas comment il allait digérer la nouvelle. Enfin, il fallait encore qu’il soit sûr d’être le père. D’ailleurs, le médecin allait le réconforter dans cette idée-là. « Selon l’analyse, vous êtes enceinte de cinq mois et demi, Mademoiselle Howell. Votre corps va changer très rapidement durant les prochaines heures. En sortant d’ici, vous aurez un ventre déjà bien rond. » Je fermai les yeux, fatiguée. Cela allait faire un choc. Et puis, comment allais-je pouvoir annoncer à Alexander que je le quittais – pour Sacha – et que j’attendais toujours le bébé de Sacha ? Ca promettait d’être une discussion houleuse. Comment allais-je faire ? Mes études ? La colocation ? L’annonce ? Les vêtements ? Tout s’embrouillait dans mon esprit. Je me sentais décidément assommée par tous ces événements. Je me trouvais quelque peu maudite, même si, dans le fond, j’étais heureuse. Heureuse que mon bébé soit toujours là. Heureuse que Sacha soit à mes côtés. Heureuse que Grace et Malone restent près de moi pour m’épauler. Alors je souris, fébrilement. Puis une douleur revint et je grimaçai. J’étais trop dans les vapes encore pour parler à mes amis. J’avais envie de crier. De leur dire quelque chose. Mais rien. Juste la sensation de douleur dans le ventre.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : Clou
TES DOUBLES : calamity Holly
TON AVATAR : Frida Gustvasson
TES CRÉDITS : alinoé (avatar)
TA DISPONIBILITE RP : toujours dispo
RAGOTS PARTAGÉS : 9345
POINTS : 2632
ARRIVÉE À TENBY : 25/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : vingt-et-un ans (18.12)
CÔTÉ COEUR : quelqu'un s'y est frayé une place dernièrement
PROFESSION : confiseuse comme papa
REPUTATION : « Grace semble enfin aller mieux, c'est une jeune maman épanouie qui sourit à la vie. Il était temps ! »



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 23:15

Grace se sent vraiment pas bien. Ici, c'est la panique. D'un coup, elle a chaud. Peut-être bien qu'elle est toute rouge. C'est de la folie. De la pure folie. Grace patiente dans le couloir de l'hôpital, stressée au possible à l'idée de ce qui est en train d'arriver à Devyn. Ça doit lui faire un mal de chien. A cette simple idée, Grace se sent vaciller. Non, c'était pas le moment qu'elle craque. Une infirmière sort de la chambre, l'invite à rentrer. Grace souffle un coup, cherchant à se motiver, mais décidément rien n'allait plus aujourd'hui. Quand elle entre dans la chambre d'hôpital immaculée, elle retrouve une Devyn qui serre les dents face à la douleur. Ça a l'air plus horrible encore que ce qu'elle s'était imaginé. Plus brave que jamais, Devyn cherche à rassurer sa petite protégée en lui promettant que tout ira bien. Cette fois, Grace sait que c'est faux. Rien n'ira, ça n'ira jamais plus. Pour Devyn en tout cas, sa vie allait radicalement changer. Quant à sa propre vie, elle allait certainement évoluer dans un sens qui ne lui plaisait guère. Peu importe, Grace s'efforce de sourire. Elle étudie le théâtre, ça devrait pas être difficile. Et pourtant. Grace sait incarner un personnage, pas jouer la comédie quand il s'agit de sa propre vie. Lentement, elle s'approche de Devyn et prend sa main. C'est là que quelqu'un entre dans la chambre. Malone, Grace le reconnait d'abord à sa voix. Puis elle tourne la tête vers lui et lui adresse un regard mêlé de rancoeur et d'inquiétude. Il veut savoir ce qu'il se passe, Devyn n'a pas le courage de répondre. Grace non plus. La simple présence de Malone la tétanise. Heureusement Sacha arrive et prend le relais auprès de Devyn. « Ça me fera pas aussi mal hein? » demande Grace sans réaliser qu'elle trahit son secret. Grace s'éloigne, essaye de se cacher dans un coin dans la pièce. Le médecin réexplique la situation, Grace n'en revient toujours pas. C'en est trop, elle bafouille des excuses et sort de la pièce. Une fois retournée dans le couloir, elle s'adosse contre un mur et se laisse glisser jusqu'au sol. La tête entre les mains, Grace a envie de pleurer mais n'y parvient pas. Ça refuse de sortir, c'est sensé pourtant la soulager. Alors au lieu de reprendre son calme, Grace commence à s'énerver. Elle est en colère contre Malone, contre le docteur... Contre l'hôpital entier en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MODO ♣ Au service de Mrs Lloyd

TON PSEUDO : knight.
TES DOUBLES : daniel & adriel.
TON AVATAR : tylerHOTposey ♥
TES CRÉDITS : shyia & annaelle & tumblr.
TA DISPONIBILITE RP : ouvert.

Billie, Spencer, Mona.
RAGOTS PARTAGÉS : 4566
POINTS : 5465
ARRIVÉE À TENBY : 26/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 22ans. (04.11.1994)
CÔTÉ COEUR : mona ♥
PROFESSION : avocat chez carter&carter, râleur à temps partiel.
REPUTATION : " tout lui réussi. il a un bon travail, de l'argent, plein d'ami, une petite amie, une magnifique petite fille et il voyage beaucoup. je suis sûre qu'il y a un truc qui cloche, ce n'est pas possible d'avoir une vie aussi calme pour un jeune homme de 22 ans et ce, même s'il a énormément mûrit. "



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 23:42

je croyais que je ne pouvais pas être plus surpris.


Tout est allé beaucoup trop rapidement à mon goût. Mon cerveau a reçu trop d'informations en même temps.

Aucune des filles ne semblaient vouloir m'expliquer la situation. De plus, Sacha venait de débarquer, rendant limite invisible ma première apparition. Il s'approcha de Devyn ayant l'air bien au courant de la situation. Et comme à mon habitude, je restais au second plan tout ça parce que pour l'instant, je m'interesse plus à ma petite personne qu'aux autres. Un médecin entre et j'essayais d'écouter le plus attentivement possible. « Il y a eu une erreur médicale lorsque Mademoiselle Howell a prétendument eut une fausse-couche. »  Je tombe des nues une première fois. J'étais au courant pour la fausse couche mais le mot erreur fit bondir mon coeur. « A cause de cela, votre amie a fait ce qu’on qualifie de déni de grossesse. Aucun signe n’aurait pu lui prédire qu’elle était toujours enceinte. C’est une prise de sang qui le lui a révélé. Sans quoi nous aurions dû attendre le terme pour mettre au monde l’enfant et elle serait sûrement venue à l’hôpital en pensant totalement autre chose. »  Mes yeux deviennent rond et mes oreilles sont encore choquées par ce qu'elles ont entendues. Je suis à la limite de devoir m'asseoir mais je tiens, parce qu'il le faut. « Selon l’analyse, vous êtes enceinte de cinq mois et demi, Mademoiselle Howell. Votre corps va changer très rapidement durant les prochaines heures. En sortant d’ici, vous aurez un ventre déjà bien rond. »  Woaw. Je comprends maintenant pourquoi celle que je pourrais qualifier de meilleure amie était en train de se tordre à cause de la douleur. Je me suis juste approché du lit, en guise de soutien secondaire. Celui de Sacha suffirait plus. Je souris faiblement. Mes pensées partent dans tous les sens pour finir par se centrer sur Alex. Mon Dieu, j'imaginais de suite sa réaction ... Sa colère. Tout ça allait se transformé en bordel nationnal dans la maison.

« Ça me fera pas aussi mal hein? »  La petite voix de Grace me sorti de mes rêveries. Je la regardais, d'abord inconscient de la réalité de cette question. Puis les liens se sont fait, petit à petit. Aussi mal qu'à moi ... Mon sourire s'efface et mes yeux redeviennent rond. La seule fois où Grace a eu une relation intime avec quelqu'un, c'était avec moi. Les liens se sont donc fait. Ma tête se met à tourner et ma respiration se saccadait de plus en plus. Je n'étais plus capable de rester debout. Ni de dire quoi que ce soit. Mon regard fixant le vide, je cherche désespérément un endroit où me poser au risque de m'évanouir. « Quelqu'un .. Quelqu'un .. Quelqu'un peut ouvrir une fenêtre ? » J'eus peine à aligner les mots. Et merde. Après tout, j'avais le droit d'être choqué comme ça. Je me souviens m'avoir dis pendant des jours que je finirais par payer cet acte. Mais je ne pensais pas que c'est en m'annonçant que j'allais devenir papa.
© EKKINOX

_________________

LIVING IN PARADISE
this thing I started feeling in my heart, when I first saw you, has become bigger and bigger until I could recognize that it was pure love. you are a very complete woman and your beauty is whole. you are beautiful before my eyes and beautiful to my heart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Mer 18 Juin - 23:58

« Ça me fera pas aussi mal hein? » Il hausse un sourcil à la remarque, mais il ne la comprend pas de suite, le médecin détournant son attention. « Il y a eu une erreur médicale lorsque Mademoiselle Howell a prétendument eut une fausse-couche. » Il regarde le médecin complètement incrédule, il a envie de faire une remarque, mais il se retient. Ses jambes commencent à ne plus le tenir, seulement à cause de la douleur à sa cheville. Il soupire et se met à genoux contre le lit, tenant toujours la main de Devyn dans les siennes pour lui faire comprendre qu’il ne la laissera pas. « A cause de cela, votre amie a fait ce qu’on qualifie de déni de grossesse. Aucun signe n’aurait pu lui prédire qu’elle était toujours enceinte. C’est une prise de sang qui le lui a révélé. Sans quoi nous aurions dû attendre le terme pour mettre au monde l’enfant et elle serait sûrement venue à l’hôpital en pensant totalement autre chose. » Un accouchement à la barbare quoi. Mon dieu, il a du mal à imaginer ça. Au moins là, il lui reste un peu de temps pour se faire à l’idée. Enfin. Il se dit ça. Est-ce que ça le rassure un peu ? Pas vraiment. Adieu la fac, bonjour travail à plein-temps. Mais ça en vaut la peine, il le sait. « Selon l’analyse, vous êtes enceinte de cinq mois et demi, Mademoiselle Howell. Votre corps va changer très rapidement durant les prochaines heures. En sortant d’ici, vous aurez un ventre déjà bien rond. » Il se passe sa main de libre dans ses cheveux, puis sur la joue de la belle brune en lui offrant un petit sourire. « ça nous laisse un peu de temps pour réussir. » Réussir à s’en sortir, réussir à se retrouver, réussir à s’installer, réussir à trouver de l’argent. Tout se bouscule intensément dans sa tête. Il remarque alors que Gracie va mal, elle sort brutalement, Malone quant à lui devient presque livide. Il hausse encore un sourcil avant de regarder Devyn plein de tendresse et de lui embrasser la main. « Quelqu'un .. Quelqu'un .. Quelqu'un peut ouvrir une fenêtre ? » La voix de Malone le rappelle un peu à la réalité. Il le voit vraiment mal, alors lentement, il se lève abandonnant Devyn à contrecœur pour attraper le grand brun et le forcer à se mettre assis dans le seul fauteuil de libre. Il arrive ouvrir la fenêtre et regarde vers sa chérie, son ventre change doucement et quand il voit Malone à nouveau dans cet état, il se souvient de la phrase de Gracie. « J’arrive ma Bambi… » Il l’embrasse tendrement et marche en boitant pour sortir de la pièce, la laissant avec son meilleur ami alors que lui rejoint une Gracie visiblement en colère et perdu. Il l’attrape dans ses grands bras protecteurs et l’enlace. « Chut… Calme toi… J’suis là, accroche-toi à moi. » Il l’empêche de s’en aller, il sait qu’elle a besoin de quelqu’un, lui aussi à vrai dire. Entre Devyn et elle enceinte, il a vraiment du mal à atterrir, mais comme souvent, il joue les rocs pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. » Ven 20 Juin - 12:06

Grace&Devyn ∞ Malon&Sacha
« Parle moi de l’amour sur ta planète. ».
A ce moment précis de mon existence, je ne contrôle plus rien. Je vois les médecins s’affairer autours de moi, Malone, Grace et Sacha. Pourtant, tout me semble irréel. Est-ce à cause de la perfusion qui est accrochée dans mes veines ? Je ne sais pas. Quoiqu’il en soit, je souffre. Ca fait vraiment mal. Ce n’est pas que physique. C’est psychologique. Je vais être mère. Sacha va être père. On va avoir notre bébé. Dans peu de temps. Merde. Ca me frappe en pleine âme. Ca me rend heureuse. Mais il y a cette ombre au tableau. Je suis censée être avec Alexander. Je vais devoir le lui dire. Et là, j’aurai un ventre rond. Mon Dieu. Je suis enceinte. Je ne réalise pas encore totalement ce qu’il m’arrive. Mais il n’y a qu’à remarquer le visage horrifié de Grace pour comprendre qu’il s’agit bien de la réalité. Ca et les douleurs dans le ventre. « Ça me fera pas aussi mal hein? » Je lui souris, un peu timidement. A dire vrai, je n’en ai aucune idée. Tout simplement car je n’ai jamais eu de contraction ni accouché. Cependant, je sens bien qu’elle flanche, la Blondie du groupe. Je lui prends la main, doucement, et la lui caresse du pouce en essayant de masquer ma souffrance. « Non. Bien sûr que non. » Puis je la lâche, simplement car les douleurs deviennent trop fortes et que je préfère poser ma main sur mon ventre, qui va grossir sous peu. Le médecin réexplique tout. Moi je me contente de fermer les yeux et de respirer. Parce que je dois me concentrer. Fort heureusement, je sens la main de Sacha caresser ma joue. Je le regarde alors et lui offre un sourire, malgré tout ce que je pouvais ressentir à cet instant. « Ca nous laisse un peu de temps pour réussir. » J’hoche la tête. Sa vie va être bouleversée. J’essaie de rester consciente. Forte. Comme si ce n’était qu’une formalité. En réalité, j’ai peur. Je suis effrayée, même. « On va réussir... » Lui murmurai-je, tandis que je me rendis compte que Grace n’était plus là. Il ne restait que Malone, qui palissait à vue d’oeil. Je m’inquiétai pour lui. Ca n’avait pas l’air d’aller. Puis je percutai ; Blondie avait demandé si elle n’aurait pas aussi mal que moi, en étant enceinte. Aïe. Elle a dévoilé le gros problème supplémentaire de la journée. « Quelqu'un .. Quelqu'un .. Quelqu'un peut ouvrir une fenêtre ? » C’est Sacha qui s’y colle. Il l’assied et ouvre la fenêtre. Moi, je me crispe. Une autre douleur. Bon sang ! Est-ce que ça va s’arrêter ? Je supplie le médecin du regard, mais il s’en va en silence, regardant un formulaire. Il va sûrement discuter avec son infirmière, à l’abri de nos oreilles attentives. Heureusement, mon Sushi préféré est là. Je souris. Il m’embrasse. Je sais déjà ce qu’il a en tête ; Aider Grace à se calmer. « J’arrive ma Bambi… » Je le laisse faire. Il faut que quelqu’un la soutienne. Parce qu’elle pourrait se briser, la petite Blondie. Mon regard alors se perd quelques secondes dans le vide, avant de réaliser que Malone est toujours en mauvaise posture. Je lui souris, essayant de masquer mes émotions. Je me fais du souci pour lui. Il a l’air d’avoir tout compris. « Malone ? Ca va ? » Question stupide dans un tel moment. J’avais envie de l’aider. De lui tendre la main. Alors, machinalement, je tentai de me redressai sur mes bras pour me mettre assise. Erreur ! Je sentis la douleur d’autant plus violemment et cela m’arracha un cri rauque et une grimace violente. Alors je me remis en place bien malgré moi. Je ne pouvais pas aller vers mon ami. A la place, je lui tendis la main. Pour qu’il vienne vers moi. Pour qu’il ne se sente pas seul. Oh, bien sûr, j’aurais pu l’étriper pour ce qu’il avait fait à Grace. Mais je n’en avais pas le droit. Parce que je prenais conscience que j’étais un monstre, envers Alexander. Mais un monstre heureux, quand je pensais à Sacha et au bébé.

code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. »

Revenir en haut Aller en bas

Gravyn, Malone & Sacha † « Les amis ne sont pas ta famille, ils t’acceptent telle que tu es. C'est ça qui est bien. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: RP terminés-