AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : William T. Hardy, Victor I. Cartwright, Théodore C. Pembroke et Seren A. Vaughan
TON AVATAR : Arthur -smoking- Darvill
TES CRÉDITS : Avatar: rustynails, signature:hedgekey et tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 4196
POINTS : 495
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014

You are the only girl in my life
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (10 juin)
CÔTÉ COEUR : Pétrifié par une vision venue tout droit d'un passé.
PROFESSION : professeur de musique et d'art dramatique
REPUTATION : Vous avez vu les nouvelles? Sa femme a été assassiné et il était une victime lui aussi. Depuis qu'il est revenu de Liverpool, il est seul... Vous avez pas vu le boulanger avec qui il était toujours?



MessageSujet: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 14:31





Aiden Holmes



« Lollipops turn into cigarettes. Home work goes in the trash. Soda becomes vodka. Kisses turn into sex. Remember when getting high meant swinging on the playground? When protection meant wearing a helmet? When the worst thing you could get from boys were cooties? Dads shoulders were the highest place on earth and mom was your hero? Race issues were about who ran the fastest. The only drug you knew was cough medicine. The only thing that hurt you was skinned knees and goodbyes only meant until tomorrow? And we couldn't wait to grow up. »



ÂGE : 30 ans tout juste (15 juin) ; PROFESSION : professeur de musique et d’art dramatique au lycée ; ÉTAT CIVIL : officieusement : compliqué – officiellement : veuf ; NATIONALITÉ : britannique ; TON PERSONNAGE EST : un inventé (par la brillante intelligence de Léo, et de l’autre babe à Léo)



fragile – craintif – paternel – social – créatif – fidèle – joyeux – optimiste – rêveur – lunatique – intello


___________________


A cup of tea ?
Mrs Lloyd veut connaître votre petite personne et vous invite donc à discuter autour d'une tasse de thé. Puisque cela tient lieu de présentation, n'hésitez pas à aborder toutes les thématiques, anecdotes qui vous semblent importantes pour comprendre le personnage. Les réponses peuvent être présentées sous forme de RP et chacune doit comporter un minimum de 50 mots.



« Entrez, entrez. Installez-vous et faites comme chez vous, surtout ! Un thé, peut-être ? » Tout en vous tendant une tasse de thé, Mrs Lloyd fronce légèrement les sourcils pour vous demander : « Dites-moi, c'est la première fois que je vous invite chez moi, il me semble. Comment cela se fait-il ? Vous n'êtes pas bien intégré à notre communauté, peut-être ? Rassurez-moi tout de même, vous n'êtes pas quelqu'un d'important ? » Tout en vous proposant des biscuits d'un geste, elle ajoute en riant : « Ou bien, vous n'aimez pas les vieilles radoteuses dans mon genre ! »

Nerveusement, j’ai passé le pas de la porte. J’aurais préféré que Noah soit avec moi. Je n’aimais pas être seul face aux gens depuis… Même si je me doutais bien que cette vieille femme ne pouvait pas me faire de mal, je l’ai regardé. J’ai respiré un bon coup. Devant l’air convaincu et accueillant de la vieille dame, j’ai fondu et j’ai passé le pas de la porte. Surtout devant son offre de thé. J’ai tendu la main pour attraper le sucrier. J’ai attentivement compté cinq sucre et une longue lichette de lait avant de répondre à sa question. « En fait… je suis arrivé en ville la semaine dernière. Alors, c’est plutôt ma faute. Je n’ai pas tendance à faire la tournée des salons des gens. Et avec un bébé, c'est un peu compliqué... » ai-je dit avec un grand sourire. J’ai retiré ma veste et je me suis rassis en prenant une gorgée de mon thé. Il était bouillant malgré le lait. « Ne vous inquiétez pas… je ne suis pas quelqu’un d’important. Je suis plutôt même le contraire. » dis-je avec un sourire. C’était un mensonge. Probablement le seul que je raconterais dans cette vie. J’étais quelqu’un d’important. Le seul témoin encore vivant du meurtre d’Amy par un gang. Le seul survivant d’un tueur en série qui s’était planté. Mais cette partie de mon identité devrait rester secrète. Le gang me recherchait et ma tête était mise à prix. « J’étais chanteur avant dans des bars à Liverpool. Mais maintenant j’enseigne la musique et les arts dramatiques au lycée. Je dois avouer que j’aime plutôt ça… enfin, ça fait qu’une semaine alors je ne peux pas juger pour toujours. » et j’eus un petit éclat de rire tout léger. « Je vous rassure, je n’ai rien contre les personnes dans votre genre… même si vous répétez, vous savez? J’aime les gens… je viens juste simplement d’arriver en ville. » dis-je, en prenant un deuxième biscuits. En fait, elle me rappelait un peu ma grand-mère et comme je n'avais plus le droit aux contacts avec ma famille jusqu'à la fin du procès, je viendrais probablement squatter chez elle à de multiples reprises.



« Je crois déceler un drôle d'accent chez vous, à moins que mes biscuits soient trop secs... Rappelez-moi d'où vous venez, déjà ? Cela fait longtemps que vous vivez à Tenby ? »

J'ai figé un peu et j'ai eu un petit éclat de rire. J'étais un peu de nulle part et de partout à la fois. Pendant mon enfance, j'avais souvent déménagé pour suivre mes parents. À quatorze ans, j'avais atterri à Londres et je n'en avais bougé qu'une fois marié et mes études terminées. Je m'étais installé à Liverpool. Pendant 6 ans et demi, j'avais vécu une vie extraordinaire dans cette ville magnifique. Avec un petit sourire, j'ai dit: « Je suis loin d'avoir le magnifique accent gallois. Ma femme vient d'Écosse. » je me suis interrompu et mordu la lèvre inférieure. Penser d'elle au passée était la chose la plus difficile au monde. Une chance que j'avais Noah... Et Leoline... Et Laura, surtout Laura. Me ressaisissant, j'ai rajouté: « Elle était écossaise. Mais j'ai passé les dernières années à Liverpool. Et j'ai de la famille à Londres. Un peu en Cornouailles. ». J'avais de la famille un peu partout. Mais pourtant j'étais seul. Enfin, j'avais ma petite puce. J'ai passé doucement une main sur mon visage. Après un grand sourire, j'ai rajouté: « Mais j'aime bien Tenby! C'est une ville fantastique pour y reprendre des forces. C'est tranquille et idéale pour y élever ma fille. » dis-je en prenant une gorgée de thé. Il était chaud. J'en adorais la sensation dans ma gorge. Mais de la à parler de ce qui m'amenait ici, je n'étais pas prêt à le faire. Il n'y avait que Noah, mon agent de protection, et Léoline qui savaient le pourquoi de mon arrivée ici.



Après quelques commentaires sur vos origines et la beauté de la ville de Tenby, Mrs Lloyd pose une main sur la vôtre et vous interroge à nouveau : « Ah si vous saviez quel bien cela me fait d'être en compagnie de quelqu'un d'aussi... frais que vous ! A votre âge, j'avais des rêves plein la tête, et je n'ai pu en réaliser qu'une infime partie ! Mais plutôt que de vous endormir avec mes histoires, parlez-moi des vôtres, de projets, ou même, de vos rêves les plus fous... »

Pendant quelques secondes, j'ai fermé les yeux. Des plans, j'en avais mais c'était avant. Amy et moi on voulait un gamin. Je voulais enregistrer un album pour tenter de me sortir des bars. Je voulais compléter un doctorat en musique aussi pour pouvoir enseigner à l'université. Mais tout avait changé ce soir-là, trois mois plutôt. Il y avait eu un mélange de sang et de poussière dans une ruelle à l'arrière d'un bar. Aujourd'hui, je voulais juste tourné la page sur toute cette histoire. J'étais fragile encore. Sauf que j'avais été assez fort pour raconter ce qui s'était passé. Et je regarderais dans les yeux le meurtrier de ma femme et mon agresseur pour la raconter cette soirée... Enfin, c'était ce qui était prévu pour moi... Parce qu'à chaque jour, Noah avait le terrible devoir de me rappeler que j'étais le seul capable de m'assurer qu'il paie pour ce qu'il avait fait. J'ai pris une bouchée de mon biscuit. J'ai mastiqué longuement et j'ai avalé. Tous ces plans-là ne la concernaient pas. D'une voix calme, avec un sourire aux lèvres, je dis: « Pour l'instant, le projet c'est de vous voler votre recette de biscuits. Mon colocataire est pâtissier vous savez... Et ils ne sont pas aussi bon que vos biscuits. ». Tenter de détourner l'attention me ramenait à Noah, qui avait d'être mon agent de protection était un de mes meilleurs amis depuis le lycée. Il avait accouru quand il avait appris pour Amy. C'était la première tête que j'avais vu en ouvrant les yeux après la chirurgie qui m'avait sauvé la vie. C'était lui qui m'avait appris qu'Amy n'avait pas survécu. Il avait été celui qui m’avait amené Laura le lendemain. « Je dois avouer que je n'ai plus beaucoup de plan depuis le décès de ma femme. Je vis plutôt au jour le jour. », dis-je d'une voix calme. Il fallait commencer par un jour à la fois. J'eus un petit éclat de rire en rajoutant avec un clin d'œil: « Pourquoi ne pas commencer pas nous installer dans notre maison, Noah et moi? Ça fait pas trop ennuyant comme plan? » je rigolais doucement et passais une main dans mes cheveux. « … et je dois trouver une bonne garderie pour ma fille aussi. Laura a dix-huit mois. » ajoutais-je.



« Et dites-moi, au risque de paraître trop curieuse, je me demandais... Côté cœur, c'est comment ? Vu votre sourire, je suis certaine qu'il n'y a aucun soucis à avoir de ce côté-là, cela dit. » achève-t-elle en riant.

J’ai senti mon sourire fondre d’un coup sec. J’ai dégluti et j’ai eu envie de m’enfuir. J’ai eu envie de prendre mes jambes à mon cou. D’aller m’enfuir jusqu’au parc ou je savais très bien que Noah était avec Laura. J’avais envie d’aller ramasser ma fille et de cacher mon nez dans ses cheveux fins de bébés. C’était un effort immense que j’exigeais de moi lorsque je murmurais : « Je… suis veuf. Amy est décédée il y a trois mois… dans un accident. ». Je voulais offrir une mère à ma fille. Il me semblait que mes bras n’étaient pas assez rassurants pour elle. Pourtant, Laura prenait mieux le décès de sa mère que moi. Il faut dire qu’elle était tellement petite. Elle avait quinze mois quand l’accident s’était passé… la plupart du temps, c’était comme si rien ne s’était passé dans sa vie. Elle souriait et riait encore. Elle faisait quelques mauvais rêves parfois la nuit et je me retrouvais à la prendre dans mes bras, à blottir mon nez dans ses cheveux de bébés encore – des petits cheveux fins d’un blond si pure… et sérieusement, je ne savais pas qui de nous deux était le plus rassuré par ce lien qui semblait se développer lorsque je la tenais contre moi. « J’ai été blessé dans l’accident. Je trouve que c’est un peu tôt pour par contre tourner la page. » murmurais-je d’une voix blanche. C’était du moins ce que je me répétais comme un mantra depuis trop longtemps. Je ne savais pas comment me sentir. J’étais un peu perdu… beaucoup. J’avais par le passé explorer des deux côtés. Il y avait eu d’autres femmes et même des garçons avant Amy. Mais ce n’était pas Amy… Ce n’était pas ce que je ressentais pour Noah. Ce n’était pas cette obsession dévorante. Sauf qu’à chaque cauchemar qui me réveillait la nuit depuis que j’étais sorti de l’hôpital, un mois plus tôt, je ne réussissais pas à me rendormir. Depuis j’avais pris l’habitude, sur la pointe des pieds, de me glisser dans la chambre de Noah. Juste avoir quelqu’un dans le même lit m’aidait à calmer mon angoisse. Et puis… je savais que Noah m’était défendu. Il était mon agent de protection… on ne pouvait pas franchir ce pas… et puis quel pas… Je n’étais pas amoureux de lui. J’étais juste seul et perdu. Sauf que je me surprends à murmurer. « Sauf qu’il y a cette personne… qui a été là pour Laura et pour moi dès l’accident. Elle est spéciale pour moi. Elle est la béquille sans laquelle je ne passerais pas mes journées, je crois… et la seule qui peut calmer mes angoisse parfois. ». Sans le réaliser, j’avais les yeux qui pétillaient comme du champagne en parlant de lui. Ça avait l’air naïf de nier que je ressentais quelque chose pour lui. Mais est-ce que c’était de l’amitié ou de l’amour? Ce n’était pas très clair… enfin, Léo pensait très bien que c’était clair que… et puis je n’étais pas pour répliquer les cochonneries qu’elle insinuait parfois celle-là!



« Vous avez bien raison, si seulement j'avais trente ans de moins... Enfin, je divague. Vous ai-je parlé de ma fille ? Elle vit à Cardiff et étudie... » Vous vous perdez bientôt sous les détails de la vie de la fille de Mrs Lloyd et plusieurs photos encadrées que la petite vieille se plaît à vous commenter, jusqu'à ce que finalement, elle se rassoie pour vous demander : « Et vous alors, vous diriez que vous êtes proche de votre famille ? »

Elle me faisait rire avec cette énergie qu’elle avait. J’avais les yeux aussi pétillants qu’elle quand je parlais de Laura. Vous auriez dû voir l’énergie que j’avais mise à raconter avec détails et passion les premiers mots de ma princesse. Un petit « papa » qui m’avait complètement jeter par terre. Je l’avais fait répété encore en encore. J’avais saisi mon cellulaire et j’avais filmé ce premier mot alors qu’elle avait tout juste dix mois. Ma fille était brillante, je l’avais toujours su. Mais ce « papa » là avait foutu le bordel dans mon cœur. J’avais voulu un deuxième gamin à ce moment-là pour pouvoir réentendre un premier mot comme ça. Sans que je le réalise, ma petite princesse devenait grande. Elle prenait ses mains pour explorer la texture des aliments et dans le processus elle en mettait partout. Elle avait beau me parler de sa fille devenue grande, j’étais capable de m’imaginer dans vingt-cinq ans en train de parler de Laura de la même manière. « Laissez-moi commencer par vous dire que votre fille est magnifique. » mais c’était dit sans vraiment être une attirance à son égard. J’apprenais beaucoup aux côtés de ma fille… beaucoup de ce que mes questions, répondus par mes parents quand j’étais gamin, trouvaient aujourd’hui la réponse dans les yeux de ma fille. « Mes parents et ceux de Laura, je ne les vois plus aussi souvent que je le voudrait. » et ce n’était pas par manque de volonté. Je n’avais le droit à aucun contact. Personne ne devait savoir ou j’étais. C’était pour ma sécurité et celle de Laura. Jusqu’à après le procès. Avec un peu de chance, dans un an, je pourrais les appeler. « Mais je comprends à chaque jour ce fameux adage que mes parents répétaient quand j’étais gamin… vous savez le :"tu comprendras quand t’auras des enfants". Et je dois avouer craindre un peu le moment où j’aurais à le dire à ma fille. » rajoutais-je avec un petit sourire. « Je dois avouer que j’adore ma fille et que j’espère qu’elle m’aimera toujours comme elle le fait. Elle est la chose la plus précieuse que j’ai. » dis-je en finissant mon thé en en prenant d’autre biscuits.

« Mais dites-moi, il se fait tard ! Je n'ai pas vu le temps passer en votre compagnie... Je vais malheureusement devoir vous congédier, j'ai encore mille choses à faire. Sachez que ma porte vous est grande ouverte si vous voulez papoter un peu, à moins que mes histoires vous ait endormi ! » lance-t-elle avec entrain. « Comme vous m'êtes sympathique, laissez-moi vous mettre en garde : les gens par ici ne sont pas toujours aussi sympathiques que ce qu'ils prétendent. Ou du moins, pas par pur générosité. Ce que vous dites à certains un jour pourra se retourner contre vous le lendemain ! Enfin, pas d'inquiétude, vos secrets seront à l'abri avec moi. »

J’ai souri. Je l’aimais bien, mais je n’étais pas pour me faire prier pour rester. J’avais envie de retrouver ma fille. J’ai mis ma veste d’un geste plein d’assurance. Tant pis si elle me congédiait et qu’elle m’envoyait faire autre chose. J’en avais aussi des tas de choses à faire. « Les rumeurs, elles peuvent bien courir… je m’en fiche un peu. » dis-je d’une voix pleine d’assurance. Je ne voulais pas les propager. On a tous le droit à notre vie privée. Sauf qu’en un certain sens, si ma couverture dans cette ville venait à tomber, ça pouvait vouloir dire un autre déménagement pour ma fille. Pour avoir beaucoup déménagé en bas âge, je ne voulais pas le faire vivre à ma fille. Alors des rumeurs sur moi, sur ma vie romantique, sur mon boulot, sur ma gamine et sur mes amitiés, j’en avais rien à cirer. Mais si la rumeur se mettait à courir sur le pourquoi de ma présence ici, j’avoue que je ne resterais pas indifférent. Après le procès, je parlerais. Mais pour l’instant, mes sept cicatrices au ventre resteraient mon secret et celui des gens que j’aimais et qui comprenait. Je parlerais de ma femme comme étant morte dans un accident d’automobile, pas dans une ruelle froide et humide. Je protégerais mes agresseurs pour protéger ma princesse et pour qu’elle soit fière de moi… enfin… ca c’était si Noah me convainquait de me battre jusqu’au bout.



___________________


Don't judge a book by its cover

TON PSEUDO : missPiggy ; TON ÂGE : 21 ans ; CONNEXION : 7/7j ; DOUBLE-COMPTE : le meilleur docteur aka monsieur face-de-merde ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? voir la fiche de monsieur grognon ;UNE SUGGESTION POUR LE FORUM ? plus de licorne, on manque de licorne... Quoi? Y' en a plus en stock? Je vous boude. Laissez tomber mon DC! J'en veux plus... Heyyyyy! Non c'est une blague! Me supprimez pas! ;

Code pour le bottin :

Code:
<span class="pris">Arthur Darvill</span> is Aiden Holmes

Fiche © Whispers down the lane
Bannière © Poon


Dernière édition par Aiden Holmes le Mar 17 Juin - 21:01, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 14:43

    Le code de ta fiche a un bug non ? bienvenuuue ! enfin re. j'adore l'image en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 14:47

RE-BIENVENU    (ARTHUR     )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : William T. Hardy, Victor I. Cartwright, Théodore C. Pembroke et Seren A. Vaughan
TON AVATAR : Arthur -smoking- Darvill
TES CRÉDITS : Avatar: rustynails, signature:hedgekey et tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 4196
POINTS : 495
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014

You are the only girl in my life
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (10 juin)
CÔTÉ COEUR : Pétrifié par une vision venue tout droit d'un passé.
PROFESSION : professeur de musique et d'art dramatique
REPUTATION : Vous avez vu les nouvelles? Sa femme a été assassiné et il était une victime lui aussi. Depuis qu'il est revenu de Liverpool, il est seul... Vous avez pas vu le boulanger avec qui il était toujours?



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 14:48

Problème réglé je crois! Mon iPad a décidé de refuser tous les sauts de lignes!

Merci, Alys!

Merci Cheyenne... c'est un peu ta faute et beaucoup celle de Léo... d'ailleurs, qu'elle amène ses fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 14:53

Ahah, j'assume totalement   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 14:59

Je high five Cheyenne virtuellement tellement je suis fière de notre duo diabolique quand il s'agit de convaincre les gens On va pouvoir rire toutes les deux comme les méchants de dessins animés dans la chatbox  

Aiden est génial, Arthur est génial, jotem et je suis bien contente que tu te sois laissée tenter
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 18:35

Bienvenue parmi nous !   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 18:37

t'es beau toi, (re)bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 18:40

Re bienvenuuuue chez toi *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : William T. Hardy, Victor I. Cartwright, Théodore C. Pembroke et Seren A. Vaughan
TON AVATAR : Arthur -smoking- Darvill
TES CRÉDITS : Avatar: rustynails, signature:hedgekey et tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 4196
POINTS : 495
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014

You are the only girl in my life
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (10 juin)
CÔTÉ COEUR : Pétrifié par une vision venue tout droit d'un passé.
PROFESSION : professeur de musique et d'art dramatique
REPUTATION : Vous avez vu les nouvelles? Sa femme a été assassiné et il était une victime lui aussi. Depuis qu'il est revenu de Liverpool, il est seul... Vous avez pas vu le boulanger avec qui il était toujours?



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 20:37

Extraordinaire, l'équipe du démon qui fait des plans sur ma fiche et qui se donne des hi-five virtuel. Puff! Je vais aller bouder parce que vous m'avez fait craquer. Je vous n'aime pas.... bon... pour les trois prochaines secondes.

Okay! C'est fini!

Nathanael: merci! Quoi que c'est rebienvenu XD

Grace: Je te nem! Merci pour le t'es beau!

Dem: Merci super Dem!

_________________

Everything has changed
Sans le savoir, nous avons vieilli. En bien ou en mal? Te recroiser après tout ce temps... une curieuse histoire... presque incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : cam'tagada
TES DOUBLES : Shea H. Taylor
TON AVATAR : Yvonne Strahovski
TES CRÉDITS : avatar by TAG
TA DISPONIBILITE RP : En recherche de RP :) N'hésitez pas à me MPotter !

Declan + Lawrence + Sujet commun + Théodore

RAGOTS PARTAGÉS : 4080
POINTS : 310
ARRIVÉE À TENBY : 14/04/2014


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ans (1er Mai)
CÔTÉ COEUR : Célibataire
PROFESSION : Chirurgienne
REPUTATION : C’est la fille ainée des Cartwright, celle qui suit Liam et l’a aidé à prendre soin de leurs frères et sœurs. C’est une jeune femme brillante, elle est résidente en chirurgie à Swansea ! Et elle a eu une petite fille récemment, seulement… Vous savez sans doute qu’elle s’est séparée de son fiancé, récemment. Oui, Aldaric Daire. Le psychologue.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 21:51

C'est bien, t'as fais de la place pour moi (a) Fais attention, j'arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiivee ! Et donc, j'adore ta fiche !

_________________

You're my little star ♡
» La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : William T. Hardy, Victor I. Cartwright, Théodore C. Pembroke et Seren A. Vaughan
TON AVATAR : Arthur -smoking- Darvill
TES CRÉDITS : Avatar: rustynails, signature:hedgekey et tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 4196
POINTS : 495
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014

You are the only girl in my life
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (10 juin)
CÔTÉ COEUR : Pétrifié par une vision venue tout droit d'un passé.
PROFESSION : professeur de musique et d'art dramatique
REPUTATION : Vous avez vu les nouvelles? Sa femme a été assassiné et il était une victime lui aussi. Depuis qu'il est revenu de Liverpool, il est seul... Vous avez pas vu le boulanger avec qui il était toujours?



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 21:59

Bien sur que je t'ai laissé de la place...

Y'en a tout plein dans ton lit... t'as vu... Je te préviens, je suis la petite cuillière!   (au moins au début!)

On réévaluera qui est la petite cuillère dans quelques temps!

J'ai hâte de voir ta fiche!

_________________

Everything has changed
Sans le savoir, nous avons vieilli. En bien ou en mal? Te recroiser après tout ce temps... une curieuse histoire... presque incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 23:22

Aiden est trop

De part son statut de père célibataire et son job de professeur au lycée, Aiden n'est pas passé inaperçu malgré son arrivée toute récente à Tenby, surtout lorsqu'il est sans cesse accompagné de la pile électrique qui lui sert de colocataire Sa politesse et la fragilité qu'il dégage lui ont donc rapidement attiré la sympathie des habitants, ce qui l'envoie d'office chez les Miss Marple !

Tu connais la maison, bon retour chez toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : MissPiggy
TES DOUBLES : William T. Hardy, Victor I. Cartwright, Théodore C. Pembroke et Seren A. Vaughan
TON AVATAR : Arthur -smoking- Darvill
TES CRÉDITS : Avatar: rustynails, signature:hedgekey et tumblr
RAGOTS PARTAGÉS : 4196
POINTS : 495
ARRIVÉE À TENBY : 17/06/2014

You are the only girl in my life
ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ans (10 juin)
CÔTÉ COEUR : Pétrifié par une vision venue tout droit d'un passé.
PROFESSION : professeur de musique et d'art dramatique
REPUTATION : Vous avez vu les nouvelles? Sa femme a été assassiné et il était une victime lui aussi. Depuis qu'il est revenu de Liverpool, il est seul... Vous avez pas vu le boulanger avec qui il était toujours?



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mar 17 Juin - 23:33

Merci, celle-qui-a-réalisé-que-je-veux-me-taper-l'autre-babe XD

Je tonem!

_________________

Everything has changed
Sans le savoir, nous avons vieilli. En bien ou en mal? Te recroiser après tout ce temps... une curieuse histoire... presque incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBRE ♣ Un voisin à surveiller

TON PSEUDO : weedy
TES DOUBLES : nate, ana-sofia, lizzie, deborah, jesse et yevgeniya
TON AVATAR : luke grimes
TES CRÉDITS : angel180886 (avat) | penny (gif) | anaëlle + tumblr + lloyd (signat)
RAGOTS PARTAGÉS : 8084
POINTS : 2917
ARRIVÉE À TENBY : 16/11/2013


ÂGE DU PERSONNAGE : 31 yo (10.11.85)
CÔTÉ COEUR : vide
PROFESSION : mecano
REPUTATION : on croirait bien qu'il possède le charme des bad boy... allez comprendre. a moins qu'il soit devenu gigolo ? cela dit, plus il est loin, mieux je me porte.



Wearing the inside out
A SAVOIR SUR MOI:
REPERTOIRE DE LIENS:

MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes. Mer 18 Juin - 11:17

Re bienvenue avec un peu de retard  I love you   

_________________

These violent delights have violent ends and in their triumph die, like fire and powder, which as they kiss consume: the sweetest honey is loathsome in his own deliciousness ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes.

Revenir en haut Aller en bas

Aiden Holmes - La vie est comme la musique. Parfois, on doit juste savoir suivre la mélodie et réaliser qu'il y a des fausses notes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHISPERS DOWN THE LANE ♣ ::  :: Duck, duck, goose :: The early bird catches the worm-